mardi 15 juillet 2014

C'est le printemps !

Ah, quel bonheur, après un hiver tout pourri, voici le printemps qui arrive !

Euh, la Puce, t'as encore fait une nuit blanche là ? Non ? Ne nous dis pas que tu as un petit coup dans le nez alors !

Alors ça, ça ne risque pas ! A moins qu'on puisse un jour se soûler au cidre doux (mais faut sûrement un paquet de bouteilles pour ça). Et puis arrêtez d'essayer de me faire croire qu'on est en été. Non mais vous avez vu le temps ! C'est vrai quoi. Au printemps, les températures s'adoucissent. Comme maintenant ! Mais ne montent pas bien haut. Comme maintenant ! Et il pleut beaucoup. Comme maintenant ! Quoi, vous n'êtes toujours pas convaincu ! Bon alors je vais vous le prouver. Au printemps, qu'est-ce qu'on fait traditionnellement ? Le grand ménage, eh oui ! Exactement ... comme maintenant.

Non parce que c'est franchement la seule explication possible aux évènements de ces 3 derniers jours. C'est qu'il faut savoir que l'ordre, le ménage et moi, ben ça fait bien plus que 2. Et qu'en plus, quand on a déménagé de notre appartement pour notre maison actuelle il y a maintenant presque 2 ans, Chéri a exigé d'avoir enfin un bureau à lui tout seul avec que ses affaires à lui tout seul et que du coup, je lui ai dit qu'il déferait ses cartons lui tout seul (autant dire qu'ils n'étaient pas près d'être vidés les cartons en question) ! Or voilà t-y- pas que je viens de passer mon week-end à ranger tous ces fameux cartons, à réaménager le salon et même la chambre d'Azraël. Donc soit c'est le printemps, soit on est passé dans une dimension parallèle.

Mouais, elle est bien aussi cette explication, une dimension parallèle ! Ca pourrait expliquer pourquoi je suis même allée jusqu'à passer le vaporetto. En fait, ce n'était pas moi, c'était mon double ! Et apparemment, mon double devait en avoir assez d'être une SDF du coin couture parce que c'est comme ça que tout a commencé. Vous voyez pas de quoi je veux parler. Bougez pas, je vous montre.

Alors dans l'Inferno House, le coin couture de la Puce, dimension parallèle ou pas, c'était ça :

20140712_110352

Eh la Puce, c'est quoi ce truc ? On dirait une planche à repasser. Bingo, joli sens de l'obsevation. C'est effectivement une planche à repasser. Alors les gros avantage de la planche à repasser en couture sont :

  • la hauteur réglable
  • le coté antidérapant qu'à n'importe quelle vitesse votre machine elle bouge pas d'un poil

Les inconvénients sont :

  • le coté antidérapant qu'avec pratiquement n'importe quel tissu, ben le tissu il glisse pas comme vous voudriez
  • les vibrations d'enfer qu'à part à toute petite vitesse vous avez bien du mal à voir où vous êtes en train de coudre
  • le choix cornélien qu'il vous faut opérer pour savoir si vous allez coudre ou repasser parce que quand la machine est là, vous pouvez vous brosser pour trouver la place de repasser (bon, dans mon cas, vu que j'aime le repassage encore moins que le ménage, c'est pas franchement un problème).

En plus, en raison de l'accessibilité des prises électriques, la planche est installée juste à côté de la porte du salon ce qui permet au bruit d'aller directement dans le couloir et aux chambres des monstros. Alors même avec ma nouvelle machine, c'est quand même pas ce qu'il y a de mieux.

Et donc apparemment, mon double devait avoir le même problème ou bien je lui ai fait pitié, toujours est-il qu'elle s'est mise à ranger le bureau de Chéri pour avoir la place d'y transférer une partie du contenu du salon à savoir une grande bibliothèque et des bouquins. Certes, c'était là un pari au combien risqué. C'est vrai quoi, Chéri avait quand même été très clair lors du fameux déménagement.

Eh, sur les cartons, il y a écrit "Livres salon" alors ils restent dans le salon. J'en veux pas dans mon bureau.

Oui mais il y a aussi tes bouquins à toi dans le lot.

Peut-être mais les "livres" salon restent dans le salon. Je veux pas être envahi moi !

Heureusement, c'était une petite maline la Puce 2, elle lui a collé dans son bureau les dicos et autres encyclopédies et réarrangé les romans dans les autres bibliothèques (hein, oui oui, on en a plusieurs, dont 3 rien que pour moi, alors quelque part, c'est un peu normal qu'il soit inquiet Chéri). Enfin du coup, avec son bureau tout bien rangé et en l'absence de tout roman, il n'a rien osé dire le Chéri. Trop forte je vous dis !

Et une fois la place faite, elle a installé un superbe meuble d'angle en kit tout à monter qu'elle y a passé 3h rien qu'au montage sans oublier quelques coups de marteau sur les doigts et de bouger fauteuil et canapé. Sur ce coup-là, Chéri lui a quand même filé un petit coup de main. Et maintenant, j'ai un magnifique coin couture. Admirez plutôt !

20140713_180901

Et comme dans l'opération, cela a dégagé des espaces qui n'avaient pas vu l'ombre d'un balai depuis presque 2 ans, elle a dû se résoudre à faire le ménage à fond. Et comme dans la foulée, elle a commandé une bibliothèque pour les enfants (parce qu'on manque quand même franchement de bibliothèques si si je vous jure), il fallait bien trouver la place où l'installer quand elle serait livrée donc elle a réaménagé la chambre d'Azraël ce qui a mis à jour de nouveaux endroits à nettoyer. Et de fil en aiguille ou de balai en serpillière, ben elle a nettoyé toute la maison.

Mais ce que j'ai préféré, c'est l'appréciation portée par Chéri sur le nouveau coin couture.

Huuum, ça fait tout vide maintenant, ça va pas. Va falloir accrocher quelque chose au mur.

D'accord mais tu proposes quoi ?

Un portrait d'Inferno Gran Mom ! Ça calmerait peut-être les monstros.

Euh, là Gran Mom, je ne sais pas trop comment tu dois le prendre ! M'est d'avis que c'était tout de même un compliment !

Il y a juste un truc que je n'arrive pas à comprendre. C'est pourquoi, si c'est mon double de la dimension parallèle qui a tout fait, c'est moi qui ait mal partout maintenant !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 13 juillet 2014

Grand méchant loup et petit nuage

Décidement, la semaine est forte en nouveautés et petits bonheurs. Depuis 4 ans qu'on attendait que Gargamel s'intéresse vraiment à son petit frère pour autre chose que lui piquer ses jouets et lui taper dessus (bon, j'exagère un choui, je vous rassure), on y est ! Enfin !

Depuis quelques jours maintenant, ils se font la causette (longues phrases pour Azraël où c'est tout juste s'il vous laisse en placer une et monosyllabe ou à peine plus pour Gargamel mais en même temps, vu le moulin à paroles en face, il a peu de chance de pouvoir faire mieux). Encore mieux, ils acceptent de se prêter les jouets et même aller les chercher pour les apporter à l'autre. Toujours plus fort, ils réclament de se faire un gros bisou au moment du coucher. Alors, de la part d'Azraël, c'était déjà étonnant mais de celle de Gargamel, c'est quasi miraculeux.

Et pour clôturer tout ça en beauté, ils nous font l'honneur de rejouer devant nos yeux ébaubis, la grande scène du loup des 3 petits cochons dans le DVD du Père Castor. Je vous laisse admirer les artistes à l'oeuvre ! Et vous plaignez pas, côté barrouf, en vidéo, c'est peenuts par rapport à la réalité.

 Comme si ces élans fraternels ne pouvaient suffire à mon bonheur, j'ai reçu toute la double gaze que j'avais commandé. Je me heurte d'ailleurs à un problème d'envergure : quel tissu vais-je utiliser en priorité, pour quel modèle et pour qui ? C'est que Couturus est surexcité et voudrait bien tout faire en même temps. Je vous dis pas comment ça turbine dans ma petite tête. Heureusement, on a fini par se mettre d'accord sur le principe du premier commandé premier cousu et c'est donc Azraël qui est sorti grand vainqueur avec un petit ensemble en double gaze à motif robots.

Alors pour la chemisette, cousu en totale improvisation sans patron sans rien, finalement, ça a été on ne peut plus facile et le résultat n'est pas si mal que ça. Heureusement tout de même que sur le site "Coupe Couture", j'ai pu apprendre à faire une fente capucin ici et à poser un col à l'occasion de la réalisation des déguisements de highlanders des monstros. Sinon, je ne m'y serais peut-être pas risqué.

Pour le bermuda, j'ai pris un modèle tiré, comme d'habitude, d'un magazine japonais. Il s'agit cette fois du modèle i du "Happy Homemade vol2". Alors pour le coup, même si je ne l'ai pas trop mal réussi, c'est pas demain la veille que je vais lui en refaire un comme ça à l'Azraël ! Parce que mazette, qu'est-ce que ça a été galère ! Les modèles de ce magazine sont plutôt sympas (c'est déjà là que j'ai pris le patron du pantalon tortue de Sir Azraël) mais j'ai vraiment un problème avec les longueurs de jambe de pantalon. Allez savoir pourquoi, le devant et le derrière n'ont jamais la même longueur sur l'extérieur de la jambe (parce que sur l'intérieur, ça correspond nickel !). Un vrai mystère. Si on ajoute à ça le problème des poches (si si, problème, c'était la première fois que j'en faisais des comme ça et je vous raconte pas les questions métaphysiques sur l'assemblage que je me suis posée) et celui encore plus casse-tête de la fausse braguette, ben ça décourage un peu. En même temps, il est vraiment classe ce bermuda !

L'ensemble a été rapidement adopté par Azraël qui, après l'avoir enfilé pour essayage, ne voulait plus le quitter malgrè les 16°C à l'extérieur et la pluie. Apparemment, la double gaze, même par temps froid, c'est trop bien ! J'apprécie tout de même particulièrement la courte conversation d'Azraël lors de l'essayage.

Alors Azraël, tu es bien, il te plait ton ensemble ?

Oh oui.

Tu es très beau tu sais.

Oh oui, il est crès beau mon pyjama !

Oui oui oui, c'est cela même ! Dois-je me vexée ? Allez, on dira que c'est tellement confortable qu'on se croirait en pyjama.

20140712_102557

Le devant

20140712_102617

Le dos

IMG_1556

On admire les poches et la braguette (si si, j'insiste, on admire !)

IMG_1557

Et l'arrière. Bon, j'avoue, il aurait dû y avoir 2 poches mais j'ai eu la flemme

20140712_101035

La traditionnelle photo "porté" par un futur photo reporter

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 12 juillet 2014

Quizz, petits indices pour dernière chance

Alors, entre les problèmes apparemment pour accéder aux posts (me demandez pas pourquoi ça fonctionne pas, j'en sais rien mais j'ai tout effacé et reposté en priant pour que ça fonctionne) et la difficulté incommensurable à reconnaître les dessins de Gargamel (comment ça il n'a aucun talent pour le dessin, c'est simplement de l'art abstrait et puis c'est tout !), je n'ai toujours aucun vainqueur pour mon quizz moi !

Bon allez, pour vous, chez vous, un indice (enfin des indices). Attention, top, c'est parti !

Mon premier vit dans l'eau

Mon second a une mémoire énorme

Mon troisième suit la piste

Mon quatrième vole

Mon cinquième ne perd jamais le nord

Mon sixième ne sort que la nuit et n'aime pas les chauve-souris

Mon tout ... ben je vous le dirais pas puisque c'est un cadeau surprise !

Allez courage ! Vous allez y arriver. Et dans le cas contraire, je vous rassure, Chéri non plus n'a pas trouvé au début (sauf le 2 et le 3).

Posté par reyhaziel à 00:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 juillet 2014

La Puce 1 - MDPH 0

J'y crois pas ! Non mais j'y crois pas ! Je savoure mais j'y crois toujours pas !

Hein, quoi, qu'est-ce,  mais que se passe-t-il donc me direz-vous?

Un MI RA CLE, voilà ce qui se passe. J'en viendrais presque à croire que j'ai enfin réussi à exorciser à la fois Enquiquinus Démonicus ET Enquiquinus Majorus Démonicus. Rendez-vous compte ! Non seulement cela fait 5 jours que les monstros sont supportables mais surtout, surtout, on vient d'avoir les retours de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) à nos demandes concernant Gargamel pour la rentrée, en particulier la demande d'auxiliaire de vie scolaire individuelle (AVSi) et elle est POSITIVE !

Euh, d'accord la Puce, on est content pour toi mais ... en quoi c'est miraculeux ? Il avait déjà une AVS cette année non ?

Hein ? De quoi ? Ah là là, je vois qu'il y a toute votre éducation à faire là ! C'est donc parti pour une explication sur le monde merveilleux de l'aide aux enfants handicapés et l'obtention d'une auxiliaire de vie scolaire (AVS) en particulier. Accrochez-vous bien, ça va râler, critiquer et jurer à tout va dans les lignes qui suivent.

 Alors voilà, quand vous avez un enfant handicapé, quelque soit le type de handicap d'ailleurs, et que vous voulez le scolariser normalement, vous pouvez vous préparer au parcours du combattant. D'abord, parce qu'il faut que l'école publique accepte votre petit monstros adoré que c'est quand même pas sa faute s'il n'est pas comme tout le monde. Dans notre cas, la durée d'acceptation de Gargamel dans le publique a été magistrale ... magistralement courte en fait : une demi journée et demi soit approximativement 4h30 ! Et après, il y en a qui s'étonne que j'ai préféré mettre mes 2 monstros dans le privé. Attention hien, je ne dénigre pas du tout le public. Après tout, je suis issue d'une longue lignée d'enseignantes dans le public et le métier d'instit est un métier dur et ingrat à beaucoup de points de vue. Mais j'ai une très très très grosse dent à l'égard de certaines pratiques et d'une directrice d'école en particulier.

Bon, bref, si vous avez de la chance, vous trouvez rapido une école qui l'accepte mais en général, quelques semaines plus tard, on vous explique gentillement (si cela n'a pas été fait dès l'inscription) que pour son bien-être, ce serait bien qu'il y ait quelqu'un pour s'occuper de lui en plus du personnel "normal". Et qu'il faudrait donc faire une toute chite demande d'AVS. Et c'est parti pour remplir une tonne de paperasse : inscription au registre de la MDPH si c'est pas déjà fait, certificat médical décrivant le handicap et justifiant la demande d'aide, dossier de demande d'aide avec projet de vie de l'enfant, bilans des différents corps médicaux qui suivent votre monstros, rapport de la psychologue scolaire, rapport de l'école etc .... Quelques mois plus tard (si si, faut bien compter ça), le dossier est prêt et complet et envoyé à la MDPH pour avis. Quelques autres mois plus tard (non non, je sais que j'ai énormément d'humour, heureusement d'ailleurs parce que certains jours, ça aide bien, mais là, je blague malheureusement pas du tout), une commission a enfin étudié votre dossier et statue sur la validité de votre demande. Et là, vous recevez un joli papier qui vous informe que "oui madame, votre demande est justifié et la MDPH vous accorde votre AVS à raison de tant d'heures par semaine".

Eh là vous vous extasiez ! Youpi, c'est bon, il aura une AVS à la rentrée (ben oui, à la rentrée parce que vu le nombre de mois déjà écoulés, faut pas compter l'avoir tout de suite quand même). Mais pourquoi ils en font tout un plat à l'école, c'était un peu long mais plutôt facile finalement. Ah ah ah, laissez moi rire pauvres parents naïfs (je dis ça mais la première fois, je me suis faite avoir comme tous les parents débutants). Certes certes, la MDPH vous a dit oui, mais ce n'est que la première étape et elle ne l'engage en RIEN, car ce n'est pas elle qui fournit l'AVS. Elle ne fait que vous donnez l'autorisation d'en avoir une. Pour que votre enfant ait une personne en chère et en os auprès de lui, il faut encore obtenir du rectorat qu'il embauche cette personne pour vous et là, c'est la guerre d'usure qui commence avec d'un côté le responsable du rectorat qui vous explique qu'il a plein de demandes et pas assez de monde ni de crédit, de l'autre coté le directeur d'école qui vous explique qu'il fait ce qu'il peut mais qu'il a du mal à obtenir qu'on lui mette quelqu'un à disposition et du 3ème vous qui faites le sitting auprès des 2 premiers pour avoir enfin quelqu'un à la dite rentrée.

Et après, on vous dit qu'il faut intégrer les handicapés à la société et que tout le monde doit avoir les mêmes chances à l'école. Ben voyons !

Enfin bref, tout ça, c'est dans le cas simple, quand vous pouvez prétendre à une AVS INDIVIDUELLE. Car oui, ami lecteur, il y a plusieurs types d'AVS. L'AVS individuelle ou AVSi, comme son nom l'indique, est attachée à un seul enfant dont elle s'occupe exclusivement pour la durée octroyée par la MDPH. L'autre type d'AVS, que l'on trouve dans les CLIS notamment, c'est l'AVSco pour AVS collective, qui, comme son nom l'indique également, s'occupe de l'ensemble des enfants de la CLIS sans distinction. Or, il est une règle (je dis une règle parce que côté textes législatifs, les avis sur la question sont très partagés comme quoi ce ne serait pas gravé dans le marbre) qui dit qu'en CLIS, comme il y a une AVSco, il n'y a pas besoin d'AVSi parce que ce serait redondant et donc, les MDPH refusent systématiquement les demandes d'AVSi pour les enfants scolarisés en CLIS. Ben oui quoi, déjà qu'il y a peu d'enfants (12 max), une AVSco, une maîtresse (euh, c'est quand même un peu nécessaire) faudrait pas en demander trop ma petite madame m'a-t-on répondu l'an dernier quand j'ai fait ma demande ! Refusée la demande hien je précise.

Ca va, vous avez bien suivi ? Vous saisissez le tableau ? En résumé, avoir une AVS c'est le parcours du combattant et avoir une AVSi en CLIS, c'est mission impossible.

Oui mais voilà, avec le temps, impossible est un mot que j'ai rayé de mon vocabulaire (hum, sauf quand c'est moi que ça arrange bien sûr). Ben oui, on me demande sans arrêt de faire l'impossible pour tout et pour n'importe quoi. Alors forcément, ça finit par influer sur mon comportement. J'ai donc affuté ma plus belle plume et fait chauffer mon clavier (les lecteurs assidus auront remarqué que je n'ai aucun problème pour faire chauffer mon clavier vu la longueur de mes posts) pour pondre un réquisitoire du tonnerre (ah si, je peux bien m'envoyer des fleurs vu que j'ai réussi je vous le rappelle) à opposer à la commission en charge de mon dossier. Et apparemment, j'ai été convainquante (ou alors la longueur de ma prose les a tellement assommée qu'ils ont signé n'importe quoi sans s'en rendre compte) ! Youpi youpi yahou yahou !

Euh, la Puce, t'as pas dit tout à l'heure de ne pas se réjouir parce que c'était pas pour ça qu'il y aurait quelqu'un à la rentrée ?

Oui oui, je sais ! Il faut encore que l'école trouve quelqu'un et puisse l'embaucher (ah oui, parce que dans le privé, l'embauche retombe souvent sur l'école plutôt que sur le rectorat). Seulement il y a quand même de quoi se réjouir puisque sans l'accord de la MDPH, on ne pourrait rien avoir du tout et que dans une situation comme celle-ci, cet accord est rarement obtenu.

Alors voilà, je savoure cette petite victoire en espérant bien sûr qu'elle se concrétisera à la rentrée. Mais comme on dit, il n'y a pas de petits plaisirs et tous les bonheurs sont bons à prendre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 9 juillet 2014

1er postulat de radinerie démoniaque appliquée

Quand on a des enfants, surtout des pas très grands, on se heurte régulièrement aux 3 problèmes suivants :

  • ils grandissent trop vite et on passe son temps à se ruiner en vêtements. Ou alors, on passe son temps à leur en faire en priant pour que ce soit réussi et qu'ils acceptent de les porter. Enfin, ça, c'est mon cas parce que côté fringues, les garçons, qu'est-ce que c'est casse-bonbons à satisfaire.
  • ils viennent à peine de s'habiller qu'ils sont déjà bons à changer vu qu'ils disposent d'un super pouvoir, celui d'attirer instantanément toute la crasse dans un rayon de 3 m autour d'eux. Et pourquoi qu'ils n'ont pas le super pouvoir opposé d'abord ! Mon ménage se ferait tout seul comme ça !
  • ils trucident leurs vêtements à vitesse grand V.

Et le trucidage de vêtements, c'est la grande spécialité de Sir Gargamel (si si, je vous jure, la dernière fois, son pantalon neuf a tenu 2 jours !).

Oui bon d'accord mais c'est pas bien grave me direz-vous. T'as qu'à aller au super marché du coin pour le remplacer. Ou mieux grosse radine, t'as qu'à aller sur ebay acheter des vêtements d'occaz. Bon sang mais c'est bien sûr, comment n'y ai-je pas pensé avant ?!?! Serais-je devenue complètement neuneu par manque de sommeil ? Alors là, je donne le tuyau à tous les parents qui veulent acheter des fringues à pas chers à leurs chères (oui, je crois que c'est le bon mot) têtes blondes. Ebay (ou le bon coin), si vous avez le temps, ça vaut le coup pour les vêtements de bébé et de jeunes enfants à condition de les acheter en lot (parce qu'à l'unité, ça vaut pas vraiment le coup de s'embêter) mais pour les plus grands, c'est déjà nettement moins intéressant.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos monstros préférés.  Alors certes, un pantalon abimé, ce n'est pas bien grave mais quand tous les pantalons y passent dans le mois, c'est déjà nettement moins agréable. Mais surtout, il y a un tout petit détail de rien du tout à prendre en compte pour le remplacement de ces pauvres vêtements odieusement assassinés : les goûts vestimentaires du monstros ! Et comme beaucoup d'enfants TED, Gargamel a ses petites manies et en matière vestimentaire, elles sont d'une extrême simplicité : T-shirt et jogging sinon rien et quand je dis rien attention hien, je parle au SENS PROPRE. Je vous dis pas comment il est élégant dans les soirées mondaines ou comment on a pu frôler l'attentat à la pudeur !

Et là, je vous vois venir. Ben dis donc la Puce, pourquoi tu le laisses faire. Mets lui un jean et puis c'est tout ! Non, non, non, c'est pas tout du tout. La hantise du bouton, la panique de la pression, l'angoisse de la fermeture éclair, vous connaissez pas ? Parce que Gargamel, lui, il connait et il ne se gêne pas pour vous la faire partager. Même décoratif, même simplement en motif imprimé, rien à faire, ça passe pas. Cris, pleurs et déshabillage en douce, voilà ce que ça donne. Il y irait à l'école à poil plutôt que de mettre un polo. On s'est donc fait une raison à la maison. Après tout, moi aussi j'ai mes préférences vestimentaires et on me fera pas mettre un pantalon. Et puis il y a des choses bien plus importantes sur lesquelles se focaliser que le goût prononcé de Gargamel pour le confort des jogging et autres pantalons en jersey. Le gros problème, c'est que c'est pas évident à trouver de nos jours les bons vieux jogging classiques (en moleton ou bouclette) alors quand on en trouve, on aimerait bien qu'ils durent un peu. Sauf qu'apparemment, sa grande passion, c'est de faire de beaux trous dedans au niveau du genou (droit de préférence).

D'habitude, quand j'ai pas Inferno Gran Mom sous la main. Ah oui, parce qu'il faut que je vous dise, niveau racommodage, je suis archi nulle. Ca me casse les pieds et j'aime pas ça (c'est d'ailleurs surement pour ça que je suis nulle) et ensuite, je suis une grosse fainéante. Je disais donc, quand j'ai pas Inferno Gran Mom sous la main (bénie sois-tu toi la crême des mamans et des mamies), ben les vêtements troués des monstros le restent et finissent rapidement leur vie à la poubelle. Mais uniquement ceux des monstros hien ! Quand c'est les miens, je les raccommode pas plus mais je les garde ! Comment ça, c'est pas bien ! Comment ça je suis une vilaine maman qui fait 2 poids 2 mesures ! Non mais attendez un peu là. Soyons logiques ! Statistiquement, il me faut près d'un an pour me décider à racommoder un truc. Sachant que le taux de renouvellement des vêtements des monstros oscille entre 8 et 12 mois, ben le vêtement réparé n'ira plus à son propriétaire quand je me serai enfin décidée à faire quelque chose alors pourquoi se fatiguer je vous le demande ! Bon et puis j'ai beau être une fille indigne, j'ai quand même un peu honte de faire faire tout mon racommodage à Inferno Gran Mom.

Mais ça, c'était avant l'intrusion du démon de la couture dans nos existences et l'arrivée de sa compagne de débauche, ma magnifique Milady. Car face  à ce grand principe régissant le fonctionnement de l'univers qu'est le trucidage de pantalons par Gargamel sont venus s'opposer les grands principes de la démonologie. Ainsi lundi, quand j'ai voulu habiller Gargamel avec son super petit pantalon noir en jersey qui lui va trop bien et que pour une fois, il paraît bien habillé et je vous prie de croire que c'est pas tous les jours ah ça non madame, ben j'ai réalisé qu'il avait un énorme trou.

Oh non, encore un trou ! Et voilà, encore un pantalon bon à jeter

Non mais ça va pas. Le jeter ! Ce superbe pantalon ! Qui lui va si bien en plus !

Mais t'as vu la taille du trou ! Il a au moins la taille d'une pièce d'un euro, peut-être 2 !

Et alors, tu sais combien il a coûté ce pantalon ! Un pantalon de marque en plus !

Eh oh, quand on vide mon compte en banque pour du tissu de luxe hien !

C'est pas pareil d'abord. Et t'es bien contente de tes belles robes ! Et il n'est pas question de le jeter. Non mais c'est vrai quoi, j'ai une réputation à défendre moi ! Laissez mon hôte jeter un vêtement ! Tu veux perturber le continum espace-temps ou quoi ! Raccommode !

Mais j'aime pas ça et je suis nulle et Gargamel il fait craquer toutes les coutures des écussons qu'Inferno Gran Mom elle a mis pour boucher les trous.

Moui, c'est pas faux ça. J'ai trouvé ! T'as qu'à faire un appliqué !

Hien ! Mais je sais pas faire ça !

Colle à tissu lavable et point zigzag, il n'y a pas plus simple ! Allez hop, au boulot !

Et voilà comment Couturus m'a lancé dans les appliqués, tout ça parce qu'il est trop radin pour se débarasser d'un pantalon troué (non, parce que je ne suis pas assez naïve pour croire que je vais vraiment perturbé l'univers si je ne mets pas au racommondage). Mais bon, je lui pardonne parce qu'effectivement, une fois le bout de tissu à appliquer préfixé à la colle lavable (histoire que ça ne bouge pas trop à la couture) et grâce à ma nouvelle machine dont le point zigzag fonctionne du feu de dieu, il m'a fallu moins de 10 mn (découpe de la pièce et collage compris) pour réparer le pantalon. Et le résultat est en plus esthétiquement réussi ! Bon, ça se voit pas trop sur les photos parce que Gargamel a aussitôt adopté sa petite salamandre et enfilé le bignou avant que j'ai eu la possibilité de le photographier. C'est donc le pantalon après une journée d'usage intensif que vous pouvez admirer. D'ailleurs, les photos ne lui rendent pas du tout justice, en particulier parce qu'on a l'impression que la salamandre et le fil sont dans les tons roses alors qu'ils sont dans les tons rouges. Et du coup, c'est parfaitement assorti au logo de la marque du pantalon (en haut, près de la ceinture) dont on voit bien que lui, il est rouge.

IMG_1565

Le trou E NOR ME

IMG_1566

Le pantalon réparé

IMG_1567

Gros plan sur l'appliqué

Le gros gros avantage de l'appliqué en tissu, c'est qu'une fois réparé, le pantalon garde toute sa souplesse, contrairement au cas des écussons. L'inconvénient, c'est que je n'ai plus d'excuse pour ne par racommoder maintenant. Mais en même temps, c'est bien plus amusant alors je vais surement faire des efforts. D'ailleurs, pour continuer sur ma lancée et m'entrainer, j'ai fait un joli petit short en velours nicky pour Azraël où j'ai mis là aussi un petit appliqué décoratif. Il était tout content et le short a été immédiatement adopté, fait exceptionnel parce que d'habitude, les monstros sont quand même de gros ingrats devant les efforts couturesques que je fais pour eux. Pourquoi, mais pourquoi, j'ai pas eu au moins une fille ! Argh, au secours, je donne dans les clichés et le sexisme de bas étage. Je dois me reprendre d'urgence !

IMG_1575

IMG_1576

Encore et toujours une salamandre, oups, pardon Azraël, une grenouille.

IMG_1528

IMG_1532

Porté par son propriétaire. On admira au passage M. Picpic en pleine chasse au bonbon.

Posté par reyhaziel à 23:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 8 juillet 2014

Graine de faussaire, le grand retour ! Et un petit quiz en prime

Et voilà ! Après ses remarquables prouesses en faux en écriture, Gargamel le faussaire est de retour et cette fois, c'est aux arts plastiques qu'il s'attaque et plus particulière aux peintures de maîtres.

Mouais, ai-je dit peintures de maîtres ? Hum, s'il existe un démon de l'exagération, il est en train de sévir un grand coup là ! Mais non, je ne dénigre pas le talent incroyable, que dis-je, absolument FA BU LEUX de Gargamel (oulà, il sévit vraiment très très fort ce démon !) mais plutôt celui de l'artiste de renom dont il est en train de copier les dessins en fruits et légumes, le dénommé ..... suspense insoutenable ..... TCHOUPI !

Eh oui, car pour suivre la mode du "il faut manger 5 fruits et légumes par jour", le sus nommé Tchoupi nous a pondu un "magnifique" DVD entièrement consacré aux fruits et légumes. Alors là, j'arrête tout de suite les mamans soucieuses du régime alimentaire de leurs petits monstros, c'est pas avec ce DVD que vous aller pouvoir leur faire avaler les mérites des fruits et légumes sauf à les obliger à le regarder en entier et à s'entendre marteler pendant des plombs que Tchoupi en mange à tous les repas et que ça le rend super costaud. Je ne suis d'ailleurs toujours pas convaincue que même ainsi, cela les persuaderait d'en manger. Par contre, je suis certaine, expérience personnelle à l'appui, que cela VOUS rendra complètement zinzin. En plus, vu qu'on passe notre temps à répéter aux monstros qu'on ne doit pas jouer avec la nourriture mais la manger, il me semble y avoir comme une légère contradiction. Moi je dis ça .... C'est vrai quoi, il passe quand même son temps à jouer avec sa bouffe le Tchoupi dans ce DVD.

Heureusement, sur ce coup-là, Gargamel a été super puisqu'il s'en est tenu aux feutres pour réaliser ses oeuvres.

Eh oui, car tout ce que Tchoupi fait comme dessin, Gargamel le reproduit sur papier, de même que l'intégralité des dialogues (euh, ça, il les prononce hein, il les écrit pas, on n'en est pas encore là niveau lecture et écriture). Et j'avoue que pour les dialogues, je m'en passerais bien. Comment ça je suis une mère indigne qui ne sait pas ce qu'elle veut ! Alors, mère indigne, ok. Je l'assume, je le dis, je le répète et j'en suis fière non mais d'abord ! Mais le reste, attendez un peu qu'on vous demande en boucle si vous avez trouvé et que c'est pas ça et qu'il faut encore essayer et qu'on a oublié quelque chose. Et on verra si vous avez pas envie qu'il se taise 2 mn le Gargamel.

Alors, certes, ce n'est pas la première fois que Gargamel reproduit ainsi des dessins. En fait, sa première tête de bonhomme, c'était une copie de celle que dessine Trotro dans un dessin animé. C'est souvent comme ça avec les enfants TED. Ils passent par de la recopie avant de s'approprier véritablement les choses. Mais ce qui nous a nettement plus impressionné avec Chéri, c'est que jusqu'à présent, il dessinait uniquement avec le dessin animé en route, en recopiant ce qu'il voyait. Mais ce week-end, nous sommes passés à l'étape supérieure. Il a reproduit de mémoire les dessins et dans l'ordre de diffusion des épisodes en prime ! Sans oublier de nous gratifier à chaque fois de l'intégralité des dialogues (si vous saviez ce que j'en ai marre que Doudou il ne trouve pas le sujet du dessin du premier coup et que Tchoupi oublie systématiquement un truc qu'il doit rajouter au dernier moment !).

On veut voir ! On veut voir ! Allez la Puce, montre-nous ces chefs d'oeuvre ! Bon ok, je vous les montre. Et pour vous motiver en plus, on va faire un petit quiz. Je vous dis pas ce qu'il a dessiné, vous faîtes comme Doudou, c'est à vous de deviner. Le premier qui trouve le sujet de tous les dessins gagne un cadeau bonux surprise. Et je vous oblige même pas à me dire quels fruits et légumes ont été utilisés à l'origine. Je suis pas une fille sympa !

Allez, bon courage et faîtes pas trop chauffer les neurones quand même.

20140706_155418

20140706_155432

20140706_155449

20140706_155507

20140706_155642

IMG_1552

Posté par reyhaziel à 23:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 6 juillet 2014

Du nouveau, encore du nouveau, toujours du nouveau !

Youpi, youpi, on ne s'ennuie jamais chez la famille Inferno. Hier, au moment de repartir après leur traditionnelle visite du samedi.

Alors les enfants, vous allez être bien sages hien !

(Ca, c'est Belle maman qui parle aux monstros)

Mourpffff

(Ca, c'est moi qui m'étrangle tellement ça me parait une énormité)

Allons, la Puce, vous vous ennuiriez s'ils étaient sages.

Si vous saviez à quel point je rêve de m'ennuyer !

Oui, pendant une journée j'imagines

Euh, pendant une bonne semaine plutôt !

Mais bon, il y a longtemps que je me suis faite une raison. C'est pas demain la veille que je vais m'ennuyer parce que les monstros se seraient transformés en petits anges. D'autant que la famille Inferno s'est agrandi récemment en adoptant un nouveau membre : Mr PicPic, un charmant petit hérisson en peluche auquel Azraël voue une véritable passion ... intermittante.

Papa, papa, prends Mr PicPic. Maman maman, Mr PicPic a crès faim !

Ah bon ? Il a faim ?

OUI ! Mr PicPic veut un bonbon.

Tiens donc. Il veut un bonbon.

Oui, un gros ! Mr PicPic a crès faim.

D'accord. Voilà un bonbon pour Mr PicPic.

Papa, regardes, un bonbon pour Mr PicPic. Mr PicPic doit l'acrapper ! Allez Papa

(là, Chéri est condamné à courir après le bonbon avec Mr PicPic à la main).

Ah ah, le bonbon est tombé dedans le crou !

(le trou en question étant ... la bouche d'Azraël bien sûr)

Maman, Mr PicPic a encore faim. Il veut un bonbon.

Ben voyons !

Et si on écoutait Mr PicPic, il engloutirait le paquet en entier. Autant vous dire qu'il l'aime son PicPic le Azraël. Enfin, il l'aime ... quand il a envie de bonbons parce que le reste du temps, Mr PicPic reste tout seul à orner la cheminée. Quant à Chéri, après avoir couru tout autour du salon après 3 ou 4 bonbons, il n'est pas loin de ressentir une haine profonde à l'égard des hérissons de tout poil ou plutôt de tout piquant.

Mais question nouveauté, Gargamel ne voulait pas être en reste face à son petit frère. Il a donc courageusement relevé le défi et s'est lancé avec une persévérance frisant l'acharnement dans l'expérimentation de ... je vous le donne en mille ... la crise de foie ! Overdose de Nutella associée au pillage du placard à gâteaux quand j'ai malencontreusement tourné le dos. Résultat, un petit garçon plié en deux de douleur (par chance, on a échappé au vomi). Il est d'ailleurs presque aussi bon comédien que son petit frère et nous fait une imitation du Azraël en train de bouder tout à fait remarquable. Mais il ne s'est pas arrêté en si bon chemin, non non non. Car confronté à une situation toute nouvelle pour laquelle il n'avait pas encore réussi à nous conditionner à répondre à ses désidératas en présupposant ce qu'il voulait, il n'a pas eu le choix, il a dû COM MU NI QUER. Et c'est qu'il peut en dire des nouvelles choses quand il veut le chameau !

Gargamel ? Ca ne va pas ?

Oui !

Qu'est-ce qu'il y a ?

J'ai très mal

(en pointant son ventre)

... bloink

(ça, c'est le bruit de ma machoire qui se décroche)

Je veuuux ... médicament. Je veuuux un supo.

... scric scric scric

(ça, c'est mon cerveau qui essaie de se remettre en route après avoir disjoncté sous le choc)

Euh, tu veux du doliprane ?

OUIII !

Je sais, ca n'a l'air de rien comme ça mais en 7 ans, c'est quand même la première fois que Gargamel nous dit clairement en une phrase (et pas simplement avec des hurlements et des chouineries) qu'il a mal et où il a mal et qu'il réclame quelque chose pour se soigner. Alors rien que pour ça, j'en arriverais presque à bénir les crises de foie. Heureusement, un peu de doliprane, pas mal d'eau et une bouillotte chaude et Gargamel était sur pied dès le lendemain matin.

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 5 juillet 2014

Champion du monde !

Eh non, ce n'est pas la peine de me sauter dessus parce que je sais très bien que la France vient de se faire éliminer du mondial de foot. Si si, je vous assure, je suis parfaitement au courant. Il aurait fallu que je sois sourde comme un pot pour ne pas entendre les hurlements d'indignation (voir d'agonie) de Chéri devant le match hier. Ah là là, c'est dur la vie d'un fan de foot !

Heureusement, ici à Villebon, nous avons notre propre champion du monde : le dénommé Azraël. Comment ça il est un peu jeune pour jouer au foot comme pro ? Eh, j'ai jamais dit qu'il était champion du monde de foot moi d'abord. En tout cas, grâce à une hygiène de vie exemplaire, un entrainement intensif, des efforts acharnés et un enthousiasme certain, cette semaine, le sieur Azraël a pulvérisé tous ses précédents records. Et là, ami lecteur qui débarque sur ce blog, tu te demandes de quoi je peux bien parler. Quant à toi, ami lecteur qui me suis depuis un moment, tu as très certainement déjà deviné. Car, je te le demande, dans quel domaine Azraël pourrait-il bien battre tous les records si ce n'est en .... BOUDERIE bien sûr !

Ceci dit, vu qu'il se prend pour la méchante sorcière de Blanche Neige en ce moment, cela ne devrait pas nous étonner outre mesure.

Donc pour clôturer en beauté cette dernière semaine d'école, toute la petite section de maternelle partait en pique-nique jeudi et Azraël fêtait son anniversaire à l'école vendredi. Des bons moments en perspective donc mais une fois de plus, c'était sans compter sur Enquiquinus qui semble avoir élu définitivement domicile dans le corps d'Azraël. Faut croire que le loyer était irrésistible et ridiculement bas (les soldes sans doute !). Heureusement, j'avais pris mon jeudi pour l'accompagner dans sa sortie scolaire. J'ai ainsi pu l'admirer dans sa prestation inimitable du fabricant de boudin en gros. Copain n°1 ne veut pas donner le ballon ... Sir Azraël boude, copain n°2 ne veut pas donner le jouet lanceur de balle ... Sir Azraël reboude, copine n°1 veut jouer aux quilles avec lui ... Hérésie !!! Il rereboude. Il ne peut pas avoir le sac orange pour la course en sac ... il boude à nouveau ... Ah non, il s'arrête, copine n°2 lui a gentillement cédé le sac. Mais le summum de la bouderie a été atteint lors de la chasse au trésor car le dit trésor n'a pas été trouvé par Azraël. Non mais c'est vrai quoi, qu'est-ce qu'ils faisaient là tous les autres enfants franchement. Ils n'étaient pas au courant que l'intégralité du parc, des jouets et du trésor était destiné exclusivement à l'usage de monseigneur Azraël. Je vous raconte pas la crise de larmes et comment tous ceux qui ont voulu le consoler se sont fait envoyer sur les roses pour être rappelés à corps et à cri (surtout à cri d'ailleurs) histoire d'avoir le plaisir de les envoyer bouler à nouveau. Ah ça, pour être mauvais joueur, il est mauvais joueur le Azraël !

Heureusement, entre 2 bouderies, il a tout de même accepté de participer aux activités et s'est bien amusé tout de même.

20140703_094639

Devinez où est Azraël

20140703_101138

Partie de ballon

20140703_105122

Course en sac

20140703_121443

La chérie d'Azraël, photographiée par .... Azraël bien sûr

20140703_124704

Pour vivre heureux, vivons cachés !

Et le vendredi matin, rebelote, il a remis ça concernant son goûter d'anniversaire à l'école. Je venais à peine de finir de préparer les sacs de victuailles à emmener (c'est qu'il en faut des provisions pour nourrir 24 monstros affamés, et je vous parle même pas de la boisson). J'étais donc prête à charger la mule, c'est-à-dire moi-même, quand Azraël a vu son gâteau. Et là, je ne sais ce qui est passé dans sa petite tête de monstros mais ça a été la crise de larmes et de "Azraël tout criste" parce que ses copains allaient, je cite, lui piquer son gâteau et que la maîtresse voudrait pas faire son anniversaire et que c'était pas possible. Que faire devant un tel désarroi ? Jeter l'éponge ? Que nenni ! S'énerver (là, j'ai décroché un direct du droit à Hystéricus qui s'approchait un peu trop et j'ai miraculeusement réussi à le mettre KO), diantre non ! Palsembleu, il me fallait redresser la situation (euh, mais comment que je parle là ?!?!) Et soudain, ce fut l'illumination (c'est vraiment le cas de le dire) : les bougies !

Azraël, faut pas pleurer ! Je te l'ai dit, les gâteaux et les bonbons, tu les auras au goûter à l'école. Tu vas faire ton anniversaire avec tous les copains et la maîtresse !

Azraël tout criste. La maîtresse elle va pas faire l'anniversaire.

Mais si, elle me l'a dit. Et j'ai même mis des bougies dans le sac.

Des bougiiiies !

(Azraël redresse la tête et la sort enfin de ses petits poings tout serrés)

Oui, des bougies. Toutes neuves ! Avec ce qu'il faut pour les allumer. Et toi, tu vas souffler tes bougies !

Va souffler les bougiiies !

Oui

Les bougiiiies !

(avec un sourire jusqu'aux oreilles)

Et j'aime autant vous dire que le sieur Azraël a parfaitement brieffé sa maîtresse sur le fait qu'il avait des bougies et qu'il entendait bien les souffler !

Posté par reyhaziel à 18:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 2 juillet 2014

Fierté masculine

Décidément, il n'y a pas à dire. Quelque soit leur âge, les hommes sont tous les mêmes. Il n'y a qu'une chose qui semble vraiment les intéresser, la TAILLE. Et ça donne des conversations assez surréalistes le matin, comme celle que j'ai eu avec Azraël hier au réveil, juste après lui avoir enlevé sa couche (oui, parce qu'il porte encore une couche mais seulement la nuit).

Oh, maman, t'as vu mon kiki ?

Euh oui Azraël. C'est parce que tu te réveilles ?

Il est gros mon kiki ! (sourire très fier) Comme papa ! (sourire encore plus fier)

Voilà voilà ! Ca méritait d'être souligné non !

Par contre, il faut bien avouer qu'il faisait nettement moins le fier à la fête de l'école le Azraël. Il n' y a qu'à regarder !

 

Sir Azraël en action (ou plutôt en manque d'action)

Par comparaison, Gargamel s'en sort nettement mieux.

 

Sir Gargamel en action

Posté par reyhaziel à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 30 juin 2014

Sur un nuage ! Ou plutôt dedans !

Toute la semaine dernière, il a fait beau et chaud. Et en regardant dans mon placard, j'ai été incroyablement déçue par la pauvreté de ma garde-robe d'été. Pourtant, j'ai des placards qui débordent ! Seulement voilà, d'abord, je partage mon placard avec Azraël alors en fait, j'ai qu'un demi-placard. Ensuite, je suis ... comment dire ... non, je reste sans voix, je ne trouve pas mes mots.

Ben quoi, faites pas cette tête ahurie. Ça m'arrive aussi d'être muette, je vous jure, et même aphone parfois ! Bon, alors voilà, quand je suis bien dans un vêtement, je l'use jusqu'à la trame et même après, je n'arrive pas à le jeter (on sait jamais, un génie pourrait arriver qui me le remettrait à neuf). Et quand je ne m'y sens pas bien, je ne le mets pas mais c'est pas pour autant que j'arrive à m'en débarrasser. Bref, je fais avec mes vêtements comme avec mes bouquins. J'entasse ! Tiens, ça me fait penser que je fais pareil avec les chaussures. Mouais, j'ai quand même un pitit problème psychologique on dirait. Enfin bref. Le hic, c'est qu'aujourd'hui, le taux de vêtements réellement mettables de mon placard a atteint la côte d'alerte. Alors j'étais là, à 2 doigts de verser toutes les larmes de mon corps (meuh non, j'exagère à peine) quand une petite voix s'est mise à me susurrer à l'oreille.

Double gaze, double gaze, double gaze.

Hein ? Quoi ?

De la double gaze. C'est ça qu'il te faut. C'est idéal pour les vêtements d'été.

Connais pas. Jamais entendu parler

Oh tu vas voir, c'est absolument DI VIN ! Le  PA RA DIS je te dis !

Ouais, c'est ça ! Et qu'est-ce qu'un petit démon de la couture comme toi peut bien en savoir d'abord ? Le paradis, c'est pas franchement ton rayon.

Eh oh, et tu crois qu'il fait quelle température là d'où je viens ? La chaleur, on s'y connait nous les démons alors je te le dis, la double gaze, il n'y a que ça de vrai.

Huumm ...

D'ailleurs, on en fait des vêtements pour bébé tellement c'est doux, souple, léger et confortable.

Vu comme ça ....

Ah là là, c'est fou ce que je peux être influençable tout de même. Me voilà donc en train de surfer pour trouver où acheter ce fameux tissu. Et là, je vous préviens tout de suite, ça court pas les rues. Et comme on n'en trouve pas facilement, ce n'est pas non plus le tissu le meilleur marché du monde.

Euh, t'es bien gentille la Puce, mais c'est quoi exactement ta double gaze ? Ah tiens, c'est vrai ça. Je ne vous ai pas expliqué ! Alors la double gaze (double gauze en anglais, ça peut aider pour en trouver), c'est une gaze (un peu comme les compresses chirurgicales à l'ancienne), c'est-à-dire un tissu avec une trame assez lâche donc très légère et souple et surtout très très douce au toucher. Le tissage se fait en double, c'est-à-dire qu'il y a en fait 2 épaisseurs de gaze superposées ce qui évite d'avoir un tissu transparent. On peut donc se coudre des vêtements directement sans avoir besoin de les doubler. Son seul vrai défaut à mes yeux, c'est son imprimé. En gros, on trouve essentiellement des tissus unis ou avec imprimés enfantins. Mais vu que je suis têtue comme une bourrique et que Couturus ne vaut pas mieux que moi sur ce plan, j'ai persévéré et fini par trouver quelques fournisseurs qui proposaient des trucs exploitables pour les adultes. D'ailleurs, si cela vous intéresse, c'est ici et .

Et dès que j'ai reçu ma double gaze (avec un imprimé marin), je me suis empressée de me faire un petit ensemble en adaptant à mon goût un modèle japonais. Eh oui, il n'y a pas à dire, j'adore la simplicité de leurs modèles.

Alors, qu'est-ce que je t'avais dit ?

Tais-toi, je flotte !

Car oui, vraiment, c'était le rêve. A coudre, le tissu est plus fragile qu'un bête coton mais il se travaille tout de même très facilement. Mais à porter, c'est effectivement le paradis. C'est tout doux, c'est léger, c'est confortable. On se sent comme sur un nuage, un peu comme la fille qui mange un kinder maxi dans le train. D'ailleurs, même dans le train bondé, on s'y sent bien, comme si on n'avait rien sur le dos. Et comme c'est du coton, on n'a pas l'impression d'avoir les vêtements qui vous collent de partout dès qu'il fait chaud. J'ai même tondu la pelouse sous le soleil à 14h en gardant une incroyable impression de confort.

Ça, c'est sûr, je vais m'en recommander de la double gaze, et pour les enfants aussi parce que c'est vraiment cro cro bien !

IMG_1466

La tunique version manche courte

IMG_1468

version manche longue

IMG_1467

La tunique de dos

IMG_1469

La jupe

IMG_1457

Et sur la bête

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :