mardi 1 avril 2014

Insomnie

Ce que j'aime avec Azraël (enfin, que j'aime, façon de parler), c'est que j'ai un truc infaillible pour savoir s'il est malade. Pas besoin de nez qui coule, de toux ou de fièvre. S'il me laisse dormir, il est pas malade sinon, c'est l'ENFER. Et en ce moment, il est malade.

Résultat, toutes les 2 heures environ, je me réveille au doux son du "Maaaman, mon doudou a dipahu" ou bien "Maaaman, ma téti a dipahu" ou encore "Maaaman, Azraël tout tri, mon nez m'embête". Bref, plus personne ne dort. Et là, face au manque de sommeil, la réaction des uns et des autres varie.

Pour Chéri, c'est facile. Comme moi, ça le met à cran et le pétage de plomb peut se produire à tout instant.

Pour Azraël, il alterne les phases de super forme et de "je suis super grognon et si tu fais ne serait-ce que me regarder de travers je vais partir en vrille"

Pour Gargamel, finalement, c'est celui qui s'en sort le mieux, ça le met en forme. Plus il est crevé, plus il est en forme. Tellement en forme même qu'il en devient ingérable alors quand il y a école, ben c'est dur dur. Pas pour lui, pour les autres ! Et depuis que son frère est malade, ben il pête le feu mon petit Gargamel.

Posté par reyhaziel à 09:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


lundi 31 mars 2014

Anniversaire chez les chats

Ce week-end, Gargamel était invité à fêter l'anniversaire d'un copain de classe chez Acrochat.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un espace de jeux pour les enfants en intérieur où l'on trouve des petits espaces à thème (pirates, chevaliers, jungle etc ...) appelés cabanes où on peut s'isoler pour faire les goûters et profiter des activités d'un animateur. Mais on y trouve aussi une grande structure où grimper sur 3 étages avec toboggans et trampolines. Bref, le rêve de tout cascadeur en herbe.

Nous voilà donc arrivés sur place avec Gargamel, à la recherche de la maman qui nous avait si gentillement invité parce que son fils adore le mien, quand mon petit monstre aperçoit la dite structure. Ben ça a pas fait un pli, il s'est précipité dessus et j'ai dû le rattraper au vol pour qu'il enlève ses chaussures (vu qu'on n'a pas le droit de les garder pour y aller). Bon, ça, c'était pas vraiment un problème. Après tout, tout le monde n'était pas encore arrivé et il fallait bien s'occuper en attendant. Là où c'est devenu plus ennuyeux, c'est quand tous les copains ont été là.

Bon Gargamel, tu viens, tous tes copains sont là.

Nan

Si, tu viens. Il faut donner les cadeaux

Nan nan nan nan nan, encore encore

(ben oui, je vous rappelle que Gargamel est TED et coté langage, c'est pas encore le top)

Mais tu pourras manger aussi. T'as pas faim ?

NAAAAN, ENCOOORE

Bon, à ce stade, j'ai présenté de plates excuses à la maman et j'ai laissé tomber, momentanément croyais-je. Car dans mon extrême naiveté, je pensais qu'une fois bien fatigué, le Gargamel accepterait d'aller passer un moment avec ses copains. J'ai donc attendu tranquillement qu'il prenne une jolie teinte rouge brique.

Gargamel, tu as pas chaud là ? Tu devrais t'arrêter un peu

NAN, encore

Hum, t'as pas soif ? Tu veux boire

OUUII

Ouf, le voilà qui me suit vers la cabane réservé à l'anniversaire. Il entre, s'assoie, boit un verre d'eau et .... repart aussi sec pour la structure.

Conclusion de la journée d'anniversaire : il s'est amusé comme un fou sans passer plus de 20 mn tout cumulé avec ses copains sur les 3h30 qu'on a passé sur place, les 20 mn en question se déroulant dans la structure où ils se couraient tous après. Et si vous avez besoin d'épuiser un des vos monstros, c'est l'endroit I DE AL. Franchement, j'ai eu une paix royale toute la fin de journée. Et moi dans tout ça me direz-vous. Ben vu que la maman nous avait déjà très gentillement invité et que mon cher montros a copieusement snobé son copain, que le goûter se déroulait à une extrémité des locaux alors que la structure était à l'autre extrémité, je me voyais mal lui demander en plus de surveiller mon fiston et me sauver comme les autres parents des autres copains invités. Je me suis donc gentillement installée à une table pas loin du fiston pour surveiller et j'ai ... bossé les cours que je devais faire à mes étudiants cette semaine ce qui m'a permis de passer un dimanche après-midi de repos. Comme quoi, c'était aussi une bonne journée pour moi.

Posté par reyhaziel à 16:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 28 mars 2014

Carnaval

Cette semaine, c'était carnaval à l'école de mes chers petits monstros.

Pour coller au mieux à leur douce personnalité, j'ai évité les costumes de lutins et autres elfes et comme, niveau lecture, je suis en plein dans ma phase "Aventures et passion" chez les highlanders, j'avais décidé de leur faire de mes blanches mimines, de magnifiques costumes de fiers guerriers écossais.

Aussitôt pensé, aussitôt surfé, et me voilà en train d'explorer la toile à la recherche de patron pour leur fabriquer un beau kilt à chacun.

Ben je peux vous le dire, c'est galère ! Pas de fabriquer le kilt, ça, c'était trop fun et pas compliqué pour un sou. Non, ce qui m'a pris le plus de temps c'est de trouver un patron ou au moins des explications sur le pourquoi du comment qu'on le fabrique. Heureusement, je suis tombé par hasard LE site où tout est clair comme de l'eau de roche.

Et me voilà lancé dans la confection de ces jupettes pour mâles au combien virils (si j'en crois mes lectures mais là, je m'égare peut-être un choui) quand tout à coup, mon cerveau disjoncte (ou alors un esprit vient prendre possession de mon corps) et je me mets à fabriquer non seulement le kilt mais aussi la chemise, le gilet, le sporran et toute la panoplie complète (sauf le chapeau, là, j'ai pas eu le temps). Moi qui, l'an dernier, pour le costume de pirate,avait à peine eu le courage de fabriquer un petit gilet à tête de mort.

Et j'ai même poussé le vice jusqu'à commander des vraies chaussettes écossaises spéciales à porter avec le kilt.

Qu'est-ce qu'ils devaient être beaux mes petits monstros pensez-vous extasié ! (ben oui, ou vous vous dites ça, ou vous pensez qu'ils étaient ridicules). Ben oui, ils étaient beaux et même très beaux (c'est pas moi qui le dit mais toutes les mamans qu'on a croisé ce jour-là et la maîtresse et les asem). Enfin ... ils étaient beaux ...?!?! Azraël était beau parce que Gargamel, après avoir été enthousiaste durant toute la phase d'essayage, a finalement décidé qu'il n'aimait pas les jupes. J'ai donc dû revoir ma copie et lui fabriquer un pantalon. Puis ensuite, il a décidé qu'il n'aimait pas les accessoires donc finalement, il n'a mis que le pantalon.

Bon, ma parole ne vous suffit pas concernant la beauté diabolique de ma progéniture. Qu'à cela ne tienne, j'ai réussi à extorquer à mon fier Azraël une micro séance photo et j'ai donc des preuves !

costume1

costume2

costume3

Alors, il est pas magnifique ! (enfin, d'après le principal intéressé "non, il est pas crès bo cotume, on enlève, pas habillé" ce qui achève de confirmer qu'il a bien besoin d'un petit coup d'orthophonie et de bosser ses praxies).

Posté par reyhaziel à 10:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 25 mars 2014

Pecs Pecs Pecs houra !

Incroyable, fabuleux, miraculeux !!!

Chéri et moi, on n'y croyait plus. On avait même abandonné l'idée depuis longtemps quand soudain, vlam, CA nous est tombé dessus. Et là, je vous sens frétillant d'impatience ! Quoi quoi quoi, c'est quoi c'est quoi ! CA, c'est le PECS, et le PECS qui fonctionne. Hein, mais qu'est-ce qu'elle dit la puce ? On comprend rien de rien. Bon, vous avez 5mn ? Ok, on va donc commencer par le commencement.

Il était une fois, au royaume des enfers, un petit Gargamel qui avait décidé de ne pas parler. Ben oui, comme tout monstros qui se respecte, sir Gargamel poussait des cris, voir des hurlements mais pour ce qui était des sons intelligibles, c'était le néant. Je passerais sur l'étape où, étant jeunes parents pour la première fois, le corps médical nous a pris pour des angoissés chroniques et nous a laissé nous débattre avec nos doutes et nos angoisses en nous répétant que tout allait bien et qu'il était trop jeune pour qu'on s'inquiète ou pour faire quoique ce soit. Puis un jour, premier miracle, enfin, un médecin nous a confirmé qu'il avait un "pitit problème" (oh, doux euphémisme).

Votre fils est un tyran

Ah bon, j'avais pas remarqué

Il a un problème de comportement

Tiens donc

Il n'est pas vraiment autiste, il est TED

(pour les néophites, il souffre de troubles envahissants du développement)

A ce stade, je dis un grand merci à sa maîtresse de l'époque qui a rapidement vu qu'il y avait un problème et nous a alerté sur le fait qu'il pourrait être autiste car, même si ça ne fait pas forcément plaisir à entendre, ça permet de retourner voir le corps médical en précisant que, oui on est des jeunes parents angoissés mais non on n'est pas les seuls à dire qu'il y a un problème.

Bon, pour limiter ses cris et sa frustration, on va utiliser les PECS comme ça, il pourra exprimer ce qu'il veut.

Alors pour ceux qui ne connaissent pas, le PECS est une méthode de communication basée sur l'utilisation de pictogrammes (des dessins quoi mais on peut aussi utiliser des photos) qui, dans notre cas et dans un premier temps, représentent des objets de la vie courante que l'enfant peut utiliser pour faire des demandes. Par exemple, s'il veut son doudou, il va prendre le picto qui le représente et l'apporter pour qu'on lui donne le doudou. Ca a l'air génial comme mode de communication non ! Mouais, sur le papier, c'est génial. Il y a juste un tout tout petit détail à prendre en compte : il faut que l'enfant soit d'accord pour utiliser les pictos et là, pour nous, ça a été le néant total.

Alors, ça donne quoi les pictos

Rien, il hurle et/ou les déchire mais la plupart du temps, il s'en fout

Ah, bon, il a grandi quand même, il est plus calme. On va essayer le MAKATON.

Et voilà Gargamel enfin pris en charge niveau orthophonie, et qui plus est, par une orthophoniste géniale (si si, n'ayons pas peur des mots) spécialiste du MAKATON.

Eh la puce, non mais c'est quoi encore ce truc ? L'orthophonie, c'est pour bien parlé et Garmamel, il parle pas! Ce truc, c'est notre second miracle. Le MAKATON, c'est une technique de communication basée sur le langage des signes et les pictos. L'enfant apprend à communiquer en utilisant le langage des sourds et muets ainsi mais pas obligatoirement que les pictos (pour ceux que ça intéresse, c'est également un mode de communication que l'on peut développer avec les bébés, avant qu'ils ne commencent à parler). Puis, petit à petit, l'enfant vocalise les mots qu'il a appris à signer pour enfin abandonner les signes et parler (un peu réducteur comme description mais c'est le principe). Et le sieur Gargamel, il a sauté à pieds joints sur cette technique et commencé à signer pratiquement dès la première séance pour se mettre à parler moins d'un an après. A ce stade, l'orthophoniste a tenté à nouveau les pictos et comme la fois précédente, nada, niet, Gargamel l'a copieusement snobé.

Puis, il y a quelques semaines, nous avons tenté (enfin, quand je dis, c'est orthophoniste surtout, moi, je me contente de suivre le mouvement), pour la 3ème fois, l'introduction de nos fameux pictogrammes et là, 3ème miracle. Non seulement Gargamel a adopté la technique mais depuis, il nous fait des phrases alors que jusqu'à présent, il se contentait de mots isolés. Quant à notre orthophoniste, je ne suis pas loin de penser à la proposer pour une canonisation.

Et je peux vous le dire, quand ça fonctionne, le PECS, c'est FAN TAS TI QUE !

Alors surtout, si vous êtes dans la même situation que nous l'avons été, pas de découragement !

Posté par reyhaziel à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 22 mars 2014

Descente aux enfers

Bon, c'est officiel. Après de multiples recherches, des tests en tout genre et des études approfondies, je puis valider ma toute dernière théorie et préparer une publication dans une revue scientifique quelconque. Le nobel est en vue, je le sens !!!

Mais de quoi qu'elle cause, la puce, me direz-vous ? Eh bien de la mise en évidence d'un principe physiologique fondamental : quand je dors moins de 4 heures par nuit, je suis d'une humeur infernale le lendemain et tout, et surtout les petits monstres, m'énerve prodigieusement. Outre une humeur de cochon, le manque de sommeil me rend également monstrueusement susceptible. Conclusion, j'explose pour la moindre broutille et de préférence, avec des réactions totalement disproportionnées.

Résultat, des enfants larmoyants juste avant de partir pour l'école et pourtant adorables avec leur mouchoir en papier (ou leur manche de t-shirt) occupés à essuyer les larmes sur les joues de leur maman. Car oui, même si ce sont 2 monstres échappés des enfers, ils sont aussi capables d'être tout à fait adorables voir totalement séducteurs.

Posté par reyhaziel à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 mars 2014

Il y a du mariage dans l'air ! ou pas !

Aujourd'hui, c'est mercredi et comme tous les mercredi, Azraël va chez nounou retrouver ses 2 copines.

Et alors me direz-vous ?

Ben aujourd'hui, nounou a assisté à une scène mémorable et pour mieux la retranscrire, je vais ajouter momentanément 2 personnes à mon super code couleur : copine 1 et copine 2.

Moi, je vais me marier avec Azraël

Bisous Azraël

Bisous copine 2

Ouiin, Azraël il m'aime pas, il veut épouser copine 2

Poussez-vous, je voie pas la télé

Si j'ajoute à cette édifiante conversation le fait que le Sieur Azraël a également 2 fiancées dans sa classe de petite section, j'en arrive à 2 conclusions fondamentales :

- premièrement, mon fils est un don juan (et ça promet pour la suite).

- deuxièment, mon fils est bien ... un garçon (parce que franchement, faut bien être un mec pour préférer regarder la télé à 2 adorables jeunes filles qui déployent tous leurs charmes).

En attendant, ça nous a bien fait rigoler avec nounou.

 

Posté par reyhaziel à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 17 mars 2014

L'orthophonie pour les petits ou le parcours du combattant

Et voilà. Après quelques mois d'école, le verdict de la maîtresse est tombée : Mister Azraël a un pitit pobème (comme il dit lui-même) de langage.

Bon, ça faisait quand même un moment qu'on s'en doutait mais après la découverte tardive du TED de l'ainé (à ce propos, n'écoutez pas le corps médical qui vous dit que tout va bien quand à 3 ans votre enfant ne prononce pas un mot et faites vous plutôt confiance), on s'est quand même demandé avec Chéri si on ne frisait pas la paranoïa.

Ben non, on s'était pas trompé (comme quoi, faut vraiment toujours se faire confiance quand on est parent, si si, j'insiste). Et là, fort de notre expérience précédente, on s'est dit "chouette, ce sera plus facile ce coup-ci, on a déjà une super orthophoniste, il n'y a plus qu'à prendre un rendez-vous". Aussi tôt dit, aussi tôt fait.

Allo, c'est la puce (bon ok, j'ai pas dit vraiment ça comme ça). Azraël semble avoir un problème de langage,

on peut passer vous voir après la séance de son frère ?

Pas de problème, mais il me faut une ordonance de votre médecin.

Ok, je récupère ça et je vous confirme le rendez-vous.

 

Allo, c'est la maman d'Azraël, j'aurais besoin d'une ordonnance pour l'emmener

chez l'orthophoniste, je peux passer vous voir ?

Ben pourquoi ? Il n'a que 3 ans, ca veut rien dire à cet âge, l'orthophoniste ne pourra rien faire.

On ne fait pas de prise en charge avant 5 ans. On peut pas poser un diagnostic avant.

Euh, peut-être mais moi je serai plus rassurée si une pro spécialisée dans les enfants en grande difficulté

(là, vous pouvez traduire par tous les enfants atteints de TED, autisme plus ou moins profond et handicap lourd) pouvait le voir.

Bon, je pourrais continuer le dialogue encore longtemps comme ça et c'est là que j'ai envie de hurler. Parce que je l'ai eu ma fichue ordonnance mais qu'est-ce qu'il a fallu que j'argumente. Et des parents novices, comme c'était notre cas pour l'ainé, auraient laissé tomber. Et c'est comme ça qu'on arrive à 5 ans passé avec une prise en charge qui commence seulement et que le trouble du langage s'est déjà bien installé.

Et alors là, j'aime autant vous dire qu'elle était bien remonté la puce. Mais ce n'est malheureusement pas le pire car si les médecins font de la résistance à l'orthophonie précose, on peut encore les excuser. Après tout, ce n'est pas leur domaine (à ce propos, les pédiatres sont nettement mieux informés) donc ils ne sont pas nécessairement au courant des dernières avancées. Mais là où ça m'affole, c'est quand on se fait jeter par les orthophonistes eux-mêmes. Ca nous est arrivé pour l'ainé avant de tomber sur la perle qui nous l'a fait parlé quand rien n'y arrivait et c'est arrivé à d'autres parents de notre connaissance.

Mouais, il n'y a pas à dire, parfois être parents, c'est bel et bien l'enfer.

Posté par reyhaziel à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 14 mars 2014

Vendredi 14 Mars : une date à retenir

Et voilà, cette fois, c'est fait. Depuis le temps que je me disais, entre 2 crises de nerfs, que moi aussi, j'aurai bien besoin de faire partager à des millions de personnes sur la toile l'immense vacuité de mon univers, je m'y suis enfin collée.

Car ne vous faites aucune illusion, vous qui venez ici pour la première fois, ce blog est destiné uniquement à me passer les nerfs que j'ai fort fragiles aux dires de certains.

Bon, je vous rassure, au passage, vous arriverez sans doute à glaner quelques renseignements intéressants. Après tout, ma vie possède quelques aspects dignes d'intérêt (mais si, on en a tous un ou 2 au moins). Quelques exemples au hasard (bon, pas tant au hasard que ça). J'adore la couture même si je n'ai pratiquement pas le temps d'en faire mais cette année, pour le carnaval reporté à la mi-carême de mes chers têtes chataine et blond foncé, j'ai fait moi-même les costumes de mes blanches mimines. Alors le jour J, promis, je vous raconterai tout. J'aime beaucoup la lecture aussi et mes goûts sont très étendus et très très cycliques. Ainsi après les périodes "pièce de théâtre", romans classiques, romans historiques, héroic-fantasy, bit-lit, je suis en plein dans la période repose-neurone de la "romance historitique" (n'y voyez aucun préjugé, c'est juste l'effet psycho-physiologie qu'à ce style littéraire sur moi) avec une prédilection pour la régence et les highlanders.

Accessoirement (enfin, vu le temps et l'énergie que cela me pompe, pas si accessoirement que ça), j'ai un fils TED. Mais qu'est-ce qu'elle dit la madame que vous vous demandez pour les non initiés. TED, c'est la jolie abréviation de Troubles envahissants du Développement, appellation pudique pour dire plus crument que j'ai un fils handicapé mental qui souffre d'un trouble classé dans l'autisme. Bon, je ne vous ferai pas un cours sur l'autisme et les troubles autistiques mais voilà, il n'en demeure pas moins que je suis maman d'un enfant pas comme les autres. Et les parents dans le même cas savent combien cela peut être compliqué, difficile, frustrant et un vrai parcours du combattant parfois pour que ces enfants là aient dans la vie les mêmes chances et mêmes droits que les autres. Alors forcément, attendez-vous à voir le sujet évoqué de temps en temps.

Voilà voilà. Fini pour aujourd'hui.

Un peu long ce post. N'ayez crainte, ce sera plus court la prochaine fois. Ou plus long. Allez savoir.

 

Posté par reyhaziel à 14:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :