mercredi 17 juillet 2019

Les bons mots d'Azraël - tome 17

Ce qu'il faut savoir avec moi, c'est que, depuis mes 30 ans (soit un paquet d'années maintenant), j'ai des cheveux blancs et en particulier une mèche sur le devant qui, selon ma coiffure, se voit énormément ou pas du tout. Mais cela ne m'a jamais fait ni chaud ni froid, pas plus que les anniversaires et le passage des ans d'ailleurs.

Ce qu'il faut savoir avec Azraël,c'est qu'il adore me coiffer (et j'adore qu'il me coiffe car je fais partie de ces personnes qui kiffent le tripotage de leurs cheveux à mort, que si je m'écoutais je passerai ma vie chez le coiffeur).

Alors, vous le sentez venir le bon mot ? C'était il n'y a pas si longtemps, un soir où Azraël avait décidé de me démêler les cheveux avant d'aller se coucher. D'un coup, je le vois suspendre son geste, rebaisser son bras et fixer mes cheveux.

Ça y est Azraël, tu as fini ?

Hein ? Non non. Mais maman, t'as vu ?

Quoi donc ?

Ben, t'es en train de te transformer en mamie !

(en pointant du doigt ma mèche blanche)

Voilà voilà. Moi je vous le dis, heureusement que je ne suis pas susceptible sur mon âge parce que là, franchement, y a de quoi prendre une claque tout de même !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 23 janvier 2019

Les bons mots d'Azraël - tome 16 et tirage au sort

Décidément, il n'y a pas à dire, Azraël se spécialise en humour en dessous de la ceinture et une fois de plus, je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ça (je devrais pourtant, non vraiment, je devrais pas).

Il y a un truc qu'il faut savoir à propos d'Azraël, c'est que du jour où il a arrêté de porter des couches, il a dû subir un traumatisme psychologique quelconque, un manque, un besoin, un truc, un ... quelque chose quoi ! Parce que d'un seul coup d'un seul, il s'est mis à mettre des peluches, généralement suivies de près par une main, dans son pantalon. Et qu'il agitait ensuite hilare son énorme popotin (si si, quand on arrive à faire entrer un nounours de 50 cm de haut dans son pantalon, ça fait un gros popotin) sous notre nez.

Alors bien sûr, on lui a fait la leçon sur le côté hygiénique de la chose et sur le fait que passer son temps la main dans le futal, ça ne se faisait pas (en plus ça lui donnait un côté Al Bundy très très loin d'être flatteur). Mais rien à faire, à intervalles réguliers, il fallait qu'il remette ça.

Huuum, tout va bien Azraël

Hein ? Oui oui, ça va ! Pourquoi tu dis ça ?

(avec un air tellement innocent qu'on lui donnerait le bon dieu sans confession)

Ta main !

Ben quoi ? Ah ça !

(l'air toujours aussi innocent)

Elle a rien à faire dans ton pantalon !

Oui, je sais ... mais c'est tellement agréable !

(avec un léger soupir de regret infini pour faire bonne mesure)

Voilà voilà ! Vous, je sais pas, mais Inferno Gran Mom et votre humble servant étions morte de rire, autant devant ces paroles venues du fond du coeur que devant l'air de profond regret d'un Azraël visiblement très dépité de s'être fait démasqué et d'être obligé d'extraire sa main du futal. Et une fois de plus, je m'interroge. Est-ce là une caractéristique typiquement masculine ou est-ce que j'ai hérité de 2 phénomènes uniques en leur genre (ah oui, parce que Gargamel a la même manie sauf que lui se cantonne généralement à sa main) ?

Hein, quoi ? Ah oui, c'est vrai ça. Ma horde démoniaque me fait gentiment remarquer que je n'ai pas procédé au tirage au sort de mon petit concours. Alors voilà, c'est chose faite par l'intermédiaire de la main absolument pas innocente d'Inferno Gran Mom. Et c'est Floryne qui a été désignée par le sort. J'attends donc l'adresse où t'envoyer ton petit paquet et tes préférences si tu en as. Félicitations !

Posté par reyhaziel à 21:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 janvier 2019

Les bons mots d'Azraël - Tome 15

Alors là, c'est trop beau, c'est trop énorme, je ne peux pas résister à l'envie de partager avec vous la dernière d'Azraël. Et pourtant, on va sombrer dans le graveleux, on va taper en dessous de la ceinture et on va se payer la tête de Chéri. Allez, on s'accroche, c'est parti.

C'est arrivé ce matin même, au moment de partir pour l'école, quand j'ai envoyé Azraël dire au revoir à son père et qu'il s'est précipité pour tomber nez à nez avec un Chéri en slip en train de s'habiller.

Waouh papa, avec ton slip, on voit bien la forme de ton kiki !

Euh, Azraël, j'arrive. T'attends une minute.

Il est ENOOORME ton kiki !

... ...

(ricanements étranglés d'une Puce et d'une Inferno Gran Mom qui attendent impatiemment la chute qui ne saurait tarder)

Il est aussi gros qu'une châtaigne !

(ton admiratif et tout à fait persuadé de faire le compliment du siècle)

Mouaaaahaaahaaa Mouaaaahaaahaaa

(explosion de rire d'une Puce et d'une Inferno Gran Mom pas du tout déçues par la chute tant attendue)

Il a dit quoi ?

Eh oui, trop occupé à se dépêcher de planquer sa châtaigne dans son jean, Chéri n'avait entendu la conclusion de son fiston qu'on s'est fait un plaisir de lui répéter. Et forcément, en voyant notre hilarité, Azraël n'a pas pu s'empêcher de faire dans la surenchère mais restons sobre et n'allons pas plus loin.

Quand même, il va falloir que je lui montre une châtaigne en vrai à Azraël parce que son sens de la proportion laisse un tantinet à désirer !

la chataigne de cheri

T'inquiètes pas Chéri, il t'en sortira des pires ! Et puis, moi, je t'aime comme tu es !

Posté par reyhaziel à 12:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

mardi 17 octobre 2017

Les bons mots d'Azraël - tome 14

Ce que j'adore avec Azraël, c'est qu'il n'hésite jamais à te demander le sens des mots qu'il ne connaît pas. Bon, ok, des fois, ça m'agace quand c'est la 12ème fois qu'il te demande le sens du même mot et que tu sais parfaitement qu'il le fait exprès. Mais quand même, c'est chouette. Et parfois, tu te rends compte qu'il en connaît que tu lui as jamais appris et que t'aimerais bien savoir d'où il le sort celui-là.

Dis maman, ça veut dire quoi "passa" ?

Hein ?

Là, dans le dessin animé. Elle dit qu'il va être installé comme un "passa".

Pas un "passa", un pacha. Et être comme un pacha, ça veut dire qu'on est bien installé, qu'on ne fait rien et qu'on se fait servir.

Ah d'accord.

Et un peu plus tard, Chéri installe Azraël sur son réhausseur dans la voiture.

Voilà Azraël, t'es bien installé. Un vrai Pacha !

Mais enfin papa ! Je suis pas un Pacha, moi, je suis un glandeur !

Mouahahahaha mouahahahaha

( Puce hilarde qui n'arrive pas à se retenir de rigoler)

Euh, il a dit quoi là ?

(du ton de celui qui n'arrive pas à croire qu'il a bien entendu ce qu'il a entendu)

Il a bien dit glandeur.

A ce jour, on n'a toujours pas découvert d'où il tenait ce mot et on a quand même dû lui expliquer qu'il ne faisait pas très bon être un glandeur. Mais bon, en attendant, on s'est bien marré.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 8 octobre 2017

Pire

Par moment, quand je regarde et que j'écoute Azraël, je comprends pleinement d'où viennent un certain nombre de clichés sur les hommes. Ainsi, la semaine dernière, Sir Azraël s'est enrhumé.

Rhaaaaaa, mamaaaaaaan ! Ça va être la pire journée de ma vie, je le sens !

Ben pourquoi ? Qu'est-ce qui t'arrive ?

Maiiiiiiis, ça fait 3 fois que j'éternue !

Oui bon ben t'es en train de t'enrhumer, c'est pas la mort non plus !

MAIS SI ! Je vais être malade et je vais vomir ! Ça va être horrible !

Eh oh, tu es juste éternué et t'as même pas de fièvre alors on se calme.

Oui, parce qu'il faut savoir qu'Azraël monte très rapidement en température donc honnêtement, même une mère indigne comme moi sait parfaitement que si le sieur Azraël reste à 37,5, c'est qu'il n'a rien ! En tout cas rien qui justifie d'aller chez le docteur et de rester à la maison pour jouer et se gaver de DVD  au lieu d'aller à l'école comme il a tenté de m'en persuader. Et le lendemain...

Rhaaaaaa, mamaaaaaaaaaan ! Ça va être la pire nuit de ma vie !

Qu'est-ce qu'il y a encore Azraël !

C'est horrible ! Je vais jamais pouvoir dormir et je vais vomir !

Ben qu'est-ce qui se passe ?

(un peu inquiète quand même là pour le coup à l'idée d'avoir les mains dans le vomi durant la nuit)

J'ai une narine de bouchéééééééééééer !

...

(gros gros soupir de lassitude)

Azraël, c'est qu'un rhume ! T'as toujours pas de fièvre en plus ! C'est vraiment rien. Allez, tu laves ton nez et tu te mouches et tu dormiras très bien.

Et le mercredi

Rhaaaaaa, mamaaaaaaaan ! C'est la pire journée de ma vie ! J'ai mal au ventre !

(ah tiens, j'ai pas eu besoin de demander ce qu'il avait ce coup-ci, il anticipe)

Vu la façon dont t'arrêtes pas de renifler en avalant de l'air, ça m'étonne pas. Et puis dis moi, t'es allé aux toilettes ce matin ?

Euh non.

Ben lâche un peu tes vidéos et vas-y !

(oui parce qu'après une nuit et une matinée entières sans aller au petit coin, vous, je sais pas, mais moi aussi je commencerai à avoir mal au ventre)

Alors, ça va mieux ?

Oui maman. Dis maman, j'ai encore un peu mal, je peux avoir ma tétine ? Ça irait beaucoup mieux avec

(ah ben voilà ! Je me disais aussi)

Et finalement jeudi soir, à la sortie des classes, Gargamel se précipite vers moi en hurlant MAMAAAAAN (j'adore son enthousiasme, ça fait chaud au coeur, on se sent désirer) et me fait un énorme câlin sous le nez d'Azraël arrivé quelques secondes plus tard et se mettant instantanément à faire la tête parce qu'il n'était pas le premier à câliner maman. Une mauvaise humeur encore renforcée par les ricanements fort peu subtils de Gargamel, trop content d'asticoter son petit frère.

Alors Azraël, ça va ? C'était bien l'école ?

NON ! C'était la pire journée de ma vie !

Ah bon ? Ben qu'est-ce qui t'est arrivé ?

M'en souviens pas. Mais c'était la pire journée de ma vie !

Huuum, t'es sûr que c'est pas plutôt parce que Gargamel vient de t'embêter ?

Sais pas ... Dis maman ?

Oui Azraël ?

On pourrait aller à Gulli Parc ce week-end et inviter mon copain Riri ? Elle serait beaucoup moins pire ma journée et ça irait mieux !

Après ça, comment voulez-vous qu'on n'accorde pas foi au cliché comme quoi les hommes ne sont en fait que des petites natures agonisant à la moindre coupure par une feuille de papier (n'est-ce pas madame Forresti) et de gros comédiens manipulateurs ! Hein ! Franchement !

Posté par reyhaziel à 23:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 18 août 2017

Les bons mots d'Azraël - tome 13

Au fil de ce blog, j'ai souvent dit d'Azraël qu'il était une véritable mitraillette à paroles. Quelque part, heureusement, parce qu'avec son trouble du langage, si en plus on avait du mal à lui faire desserrer les dents, ce serait pas cool ! Mais je me suis souvent demandé pourquoi diable il passait son temps à parler, à nous interrompre ou à poser des questions sur tout, sur rien et surtout sur des histoires qu'on a déjà vu ou lu 100 fois. Du coup, il te la pose 100 fois aussi sa question et à la 101 fois, t'as une furieuse envie de lui balancer le livre ou la télécommande dans la chetron. Oui parce que la graaaaande spécialité d'Azraël, c'est pas d'attendre la fin du truc pour te poser ses questions, non non. Rends toi compte, t'aurais une chance de suivre l'histoire sinon. Non Azraël pose ses questions au fur et à mesure, de préférence pile à propos du dialogue qu'il est en train de t'empêcher de lire ou d'écouter.

Bref, j'arrivais pas à comprendre cette façon de fonctionner mais maintenant, je sais, j'ai tout compris grâce à cette édifiante conversation en voiture sur le chemin de l'orthophoniste (c'est fou le nombre de trucs qu'Azraël peut t'expliquer en voiture mais faut dire aussi qu'il a toute latitude de parler à ce moment là surtout que tu peux pas vraiment te débiner en plus). Ce jour-là, j'avais les 2 monstros dans la voiture et Gargamel chantait pour la nième fois la chanson de Sonic (non non, inutile de demander un extrait, j'ai pitié de vous).

Rhaaaaa, il m'énerve Gargamel !

Qu'est-ce qui t'arrive Azraël ?

C'est Gargamel ! Il m'énerve ! Il fait trop de bruit !

Pfffpfffpfffpfff

(une Puce qui essaie désespérément de ne pas pouffer de rien et qui échoue lamentablement)

Maaaiiiiiis, c'est pas drôle maman !

T'as pas un peu l'impression que c'est l'hôpital qui se moque de la charité là. 

Ça veut dire quoi ?

C'est quand on reproche aux autres des choses qu'on fait soi-même.

Mais je crie pas moi !

Oui, mais tu fais trop de bruit aussi.

Alors faut que je parle comme ça

(dis en chuchotant)

Non Azraël. Il y a plusieurs façons de faire trop de bruit.

Je comprends rien.

Ben imagine que je suis en train de regarder un film et toi tu me parles. Pas fort, normalement simplement. Mais tu parles, tu parles, tu parles tout le temps. Et du coup, ben j'entends rien au film. Tu vois là, tu fais trop de bruit. A parler sans arrêt.

Je fais trop de bruit quand je parle tout le temps ?

(d'un ton quelque peu étonné)

Ben oui

Oui mais maman, tu comprends, je peux pas m'empêcher de parler. Parler ... c'est ma vie !

 

Allez savoir pourquoi, ce jour-là, je suis arrivée hilare chez l'orthophoniste. Y des jours comme ça !

gif23

Ah d'accord, c'était donc ça l'explication !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 1 juin 2017

Les bons mots d'Azraël - tome 12

Dans certaines tribus, le passage à l'âge adulte est marqué par une épreuve ou un test quelconque voir une cérémonie. Dans nos pays occidentaux, ce serait plutôt la puberté qui marquerait ce passage. Mais chez les Inferno, c'est encore différent. Et tout a commencé un soir, alors qu'Azraël était sagement assis sur le canapé en train de fixer sa gambette d'un air concentré.

Maman, tu peux me donner un crayon ?

Un crayon ? Mais pourquoi faire ?

C'est pour enlever le truc que j'ai sur la jambe.

Hein ? Attends là. Si je comprends bien, tu veux un crayon pour gratter ta jambe.

Ben oui

(me demandez pas ce qu'il s'imaginait faire exactement, j'en ai pas la moindre idée)

Montres moi ça d'abord. Ah oui mais non. Là, tu peux gratter tant que tu veux, ça partira pas. C'est un grain de beauté mon coeur.

Un grain de beauté ! Comme toi ?

Oui, un grain de beauté comme ceux que j'ai.

Mais alors, ça veut dire que je deviens adulte ça non ?

(les yeux brillants et le ton plein d'espoir)

Euh mais oui bien sûr mon coeur !

Ben oui, j'allais pas lui casser sa baraque quand même, le pauvre choux. Notez donc bien que chez les Inferno, le passage à l'âge adulte est conditionné à l'apparition des grains de beauté sur les gambettes. Oui parce que des grains de beauté, il en avait déjà dans le dos mais bon, comme il ne les voit que dans le miroir, ils comptent pas semblerait-il.

gif35

Waouh, je deviens adulte !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 23 mai 2017

Azraël philosophe ...

ou comment, parfois, un dessin animé aboutit à la résolution d'une des plus grandes questions existentielles de l'univers : qui est apparu le premier ? La poule ou l'oeuf ? Surtout, ne zappez-pas, la réponse tout de suite après la pub quelques explications préliminaires.

C'était donc dimanche (le dimanche est un excellent jour pour philosopher paraît-il mais ne me demandez pas pourquoi). Avec les monstros, on venait juste de se regarder Chicken Run et, pour ceux qui ne connaissent pas, on en était à la fin, au moment où les 2 rats se disputent pour savoir comment ils vont pouvoir se lancer dans l'élevage de poules. Alors je vous la fais courte (mais si je peux) : doivent-ils se procurer un oeuf qui leur donnera une poule qui leur donnera des oeufs ou alors une poule qui leur donnera des oeufs qui leur donneront des poules ? Bien évidemment, l'un est pour avoir l'oeuf d'abord (puisque c'est de lui que sortira la poule et que, sans lui, point de poule) et l'autre pour avoir la poule d'abord (puisque c'est elle qui pondra l'oeuf et que, sans elle, point d'oeuf). Oui oui, je sais, vous commencez à avoir mal au crâne à force de réfléchir à ce délicat problème. Je vous rassure, moi aussi. Heureusement pour nous, adieu soucis et maux de tête, Sir Azraël a la solution !

Dis maman, pourquoi ils se disputent les rats ?

Ah mon petit coeur, c'est qu'ils sont en train de débattre d'une question très très vieille. Qui est arrivé le premier ? L'oeuf ou la poule ?

Je comprends pas !

Ben les poules naissent dans les oeufs d'accord ?

D'accord !

Donc pour avoir une poule il faut un oeuf d'accord ?

D'accord !

Mais si tu n'as pas de poule. Comment tu fais pour avoir un oeuf ? Donc il te faut une poule d'accord ?

Ben oui.

Mais si tu as une poule, ça veut dire qu'avant, tu avais un oeuf. Et il venait d'où cet oeuf ?

Ben c'est facile voyons. Les poules et les oeufs, ça vient d'une maman enfin !

Voilà voilà. Donc tenez-vous le pour dit, la poule et l'oeuf sont arrivés en même temps, en provenance directe d'une MAMAN !

Ce qui nous amène à une nouvelle question existentielle : mais d'où diable c'est-il qu'elles arrivent les MAMANS ? Allez, je vous laisse réfléchir à cet épineux problème et j'attends vos dissertations sur le sujet la semaine prochaine !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 26 avril 2017

Azraël est timide ... mais il se soigne !

Certains jours, Azraël me sidère littéralement.

Maman, je peux te dire quelque chose ?

...

(énorme soupir car d'habitude, cette petite phrase marque le début d'une Conversation, le truc soit embarrassant, soit interminable) 

Oui Azraël, je t'écoute

(d'un ton désespérément résigné)

Maman, moi j'aime bien les garçons

(houla !)

Je les aime beaucoup

(piouuu, heureusement Chéri est pas là, il en ferait une attaque)

Ah bon, ben, euuuh, c'est bien ça mon coeur.

Mais j'aime pas trop les filles

(oui décidément, heureusement que Chéri n'est pas là)

Ben pourquoi ?

Parce que moi, avec les filles, je suis un peu timide

(Et c'est dit avec une bouille mes amis, que le chat Potté à côté, niveau attendrissement, il peut aller se rhabiller. Et moi, je me retiens pour pas éclater de rire)

Dis maman ?

Moui ?

(je suis encore en train d'essayer de maîtriser mon fou rire)

Je peux inviter des copains à la maison ?

Mais bien sûr Azraël. Il suffit que tu fasses une liste et on lancera les invitations.

Ben je veux inviter Mlle M, Mlle A, Mlle F, Mlle S, Maîtresse Chérie et Maîtresse Adorée et Marie Poppins

(ça, c'est le petit nom de la super AVS de cette année).

Et c'est tout ?

Oui

Pas de garçons ?

Ah non, j'aime pas les garçons c'est pas mes copains

(huuuuum, il y aurait pas comme une petite contradiction là ?)

Bon donc, si on résume, Azraël aime les garçons mais sans les aimer parce que c'est pas ses copains et il aime pas trop les filles ce qui ne l'empêche pas de soigner activement sa timidité en en invitant 7 à la maison pour manger des sucres d'orge. La routine quoi !

Bon allez, c'est pas tout ça, j'ai des photos à imprimer pour qu'Azraël puisse prouver par A+B à ses copains qui sont pas ses copains que si d'abord, les dragons, ça existe en vrai. Comment ça je raconte n'importe quoi ? Meuh pas du tout. La preuve !

komodo-dragon-head-on

dragon-komodo-3

Euh maman, il est bizarre ton dragon !

Ah mais, j'ai dit que les dragons existaient. Pas qu'ils ressemblaient à ceux de tes livres. Mais tu vois, ça, c'est un dragon de Komodo. Et il a bien les pattes et la queue des dragons de tes livres.

Et la langue aussi.

Eh oui ! Il lui manque que les ailes quoi !

Posté par reyhaziel à 22:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 10 janvier 2017

Les amoureux selon Azraël

Hier, apparemment, ils ont tiré les rois à l'école des monstros. L'occasion de manger la fameuse galette, de trouver ou non la fêve et pour le chanceux qui l'obtient, l'occasion de choisir son roi ou sa reine. Et une chose en entrainant une autre, ce fut également l'occasion pour moi d'apprécier la vision toute particulière d'Azraël concernant les amoureux.

Ainsi, après avoir appris en moyenne section qu'on distinguait une fille d'un garçon à la longueur de ses cheveux (oui, je sais, c'est un GROOOOOOS cliché merci maîtresse qui, en plus, a les cheveux courts non mais je vous demande un peu), Azraël m'a bien expliqué cette année que, les amoureux, ils se font des bisous sur la bouche, qu'entre un garçon et une fille c'est bien mais qu'entre 2 garçons c'est pas bien. Et pour ce qui est des bisous sur la bouche entre filles, il ne semble pas avoir d'opinion, en tout cas, il ne l'a pas exprimé (ben alors mon fils, c'est quoi cet oubli !). Ah oui, et que sa Blondinette adorée, elle avait un amoureux mais que c'était plus lui (le drame et les larmes aux yeux) mais qu'elle avait bien voulu lui faire un bisou sur la bouche quand même alors elle était quand même un peu son amoureuse. Et comme je veux que ce blog garde un peu de tenue, je passerai sur la séance de bécotage obligatoire avec Chéri parce que bon, on est des amoureux quand même et c'est pas normal qu'on passe pas notre temps à se bécoter en public ! ( et y a des jours, j'aimerais bien savoir qui c'est qui lui fourre des idées pareilles dans le crâne moi je vous le dis). Bref, comme je le disais, ils ont donc tiré les rois hier.

Maman, on a mangé la galette mais j'ai pas eu la fêve. C'est Maîtresse Adorée de CP qui l'a eu

(sa maîtresse actuelle donc)

Ah ben ce sera pour la prochaine fois mon coeur.

Et Maîtresse Adorée, elle m'a pas choisi comme roi

(tu m'étonnes, elle est pas folle, c'est un coup à générer de la jalousie parmi ses petits élèves ça)

Elle a choisi Maîtresse Adorée de Grande Section

(sa maîtresse de l'an dernier)

Huuum, ah bon 

ok, je m'en fiche complètement, je suis occupée à éviter la voiture qui vient en face de moi sur le trajet de l'école)

Ben oui, c'est son amoureuse

Ah bon ???

Ben oui maman. Quand on a la fève et qu'on choisit son roi c'est qu'on est amoureux voyons.

(là, j'ai failli me prendre la voiture qui venait en face tellement j'étais morte de rire)

Voilà voilà, tout s'explique donc et j'ai intérêt à faire gaffe si jamais j'ai la fève à la galette du labo moi dites donc ! Ah et puis faudrait que je songe à expliquer 2-3 trucs à Azraël concernant les relations hommes/femmes de nos jours aussi parce que là, j'ai comme l'impression qu'il y a des lacunes. Et puis on va peut-être enchainer sur comment on fait les bébés et tout et tout vu qu'il s'est mis en tête de donner son lait (si si, SON lait, directement au sein, après m'avoir longuement interrogé sur comment c'était pour lui quand il était bébé et comment je le tenais pour cette délicate opération) à son poupon et à ses nounours. Bon, ben je crois que j'ai un peu de taf en perspective !

Posté par reyhaziel à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :