Cette section hautement évolutive est réservée à la présentation des démons nouveaux venus avant qu'ils ne rejoignent la section "Bestiaire démoniaque" (ben oui, ça vous évitera de vous taper tout le bestiaire avant de trouver la description du démon apparu dans mes tous derniers posts).

Bonne lecture !

 

Hormonicus Démonicus (ou démon des hormones en ébullition) : Hormonicus est un des démons les plus anciens au monde puisqu'il a vu son apparition en même temps que la première forme de vie. Ben oui quoi, pourquoi qu'elles n'auraient pas le droit à leur crises d'ado les amibes de la pré-histoire d'abord ! Du coup, il a développé des techniques d'attaque parmi les plus sournoises, perverses et imparables de la création. Autant vous dire que pour en venir à bout, il faut m'armer de patience et qu'il vous faudra environ 20 ans d'exorcisme assidu quasi quotidien pour en venir à bout. Et encore, certaines théories en cours laissent à penser qu'Hormonicus continuerait à sévir sous une forme atténuée chez certains sujets, les poussant à quitter le nid bien plus tard que nécessaire ou à y revenir régulièrement, généralement accompagnés d'une plus ou moins importantes progénitures à leur refiler pour les vacances.

Bref, on n'est pas bien sûr que les sujets atteints guérissent jamais vraiment.

L'attaque principal d'Hormonicus consiste à dérégler complètement le système hormonal de sa victime. Sous l'effet de l'attaque, le pauvre monstros foudroyé va développer une hyper sensibilité à tout et n'importe quoi, une agressivité record, bref il va se transformer en adoléchiant ! Ça fait peur hein ! Mais Hormonicus ne se déplace jamais sans Pilosius Démonicus et Boutonus Démonicus. Pilosius, lui, va utiliser ses talents pour développer le système pileux de votre chérubin, pour le plus grand désespoir futur de la gente féminine et la plus grande fierté des petits mecs qui ne rêvent que de leur premier rasoir. Quant à Boutonus, je ne pense pas avoir besoin de vous faire un dessin.

Exorcisme : Exorciser le triumvirat des démons de l'adolescence est extrêmement ardu. Dois-je en dire plus ? J'hésite car les informations que j'ai découvertes qu'au péril de ma vie sont si horribles qu'elles pourraient conduire à l'extinction de la race humaine en très peu de temps. Un peu comme l'accord de confidentialité pourtant sur l'accouchement des mamans. Non décidement, les risques sont trop grands. Un jour peut-être, quand l'humanité sera prête ...