mercredi 8 novembre 2017

Le samedi, Azraël m'a bien surpris !

Parce qu'il n'y a pas que les entremets, les gravity cake, les charlottes, les fantastiks et autres gâteaux "haute couture" dans la vie, ce week-end, j'ai eu envie de revenir un peu aux fondamentaux en faisant un bête gâteau au chocolat.

Bon ok, Pâtissus avait remarquablement foiré sa brioche feuilletée la veille et après 4h de boulot perdu ou presque, je l'ai renvoyé dans ses 22 quand il a émis la simple hypothèse d'enchainer avec un layer cake, vu qu'on venait juste d'en découvrir une recette sur le blog de Valérie. Oui, vous savez, les gâteaux à étages où tu mets de la ganache ou autre crème au beurre entre les étages et que tu recouvres ensuite allègrement d'une nouvelle couche de ganache (comme mon gâteau arc-en-ciel quoi).

Ceci dit, si je n'étais pas disposée à faire un layer cake, le biscuit chocolat me tentait bien lui. Serait-ce là une recette enfin validée avec enthousiasme par Gargamel ET Azraël ET Chéri ? Oui parce qu'en matière de gâteau type cake et de gâteau au chocolat en particulier, trouver une recette qui plaise à l'intégralité de mes hommes relève tellement de l'impossible que M. Phelps n'accepterait jamais une telle mission et que ce blog s'autodétruirait pour rien ! Parce que si Gargamel aime le chocolat, il n'aime pas tous les chocolats et n'apprécie que modérément les cakes. Parce qu'Azraël n'apprécie que modérément le chocolat (en fait, il aime surtout le mauvais chocolat, celui qui contient plein de sucre et de gras bouuuhouuuuhouuuu il sait pas qu'est bon ce gosse !) et qu'il n'aime pas les cakes (sauf le Chiffon Cake) bien qu'il m'en réclame systématiquement un pour son anniversaire en me disant que c'est super bon mais je soupçonne que ce soit seulement pour épater la galerie avec un super beau gâteau. Parce que Chéri .... ah ben non tiens, en fait, Chéri, il est pas trop difficile à satisfaire question gâteau. Mais quand même, il ne faut pas que ce soit trop sucré. Mouais, y a toujours un truc finalement.

Bref, la recette avait l'air sympa et les biscuits bien moelleux. Pas question toutefois de cuire ça en galette à layer cake. Sans ganache pour apporter et conserver l'humidité du biscuit, je courais le risque de me retrouver avec un étouffe chrétien sur les bras à boulotter moi-même pour le plus grand désespoir de ma balance et de ma garde-robe. Certes, j'ai toujours la possibilité d'écouler ma production au labo mais bon, autant j'aime bien utiliser mes collègues comme cobaye, autant j'aime pas apporter un truc que je sais pas terrible à manger juste pour pas culpabiliser en le mettant à la poubelle. Pour mettre toutes les chances de mon côté, j'ai donc décidé d'un commun accord avec moi-même, Pâtissus ayant déclaré forfait sur ce coup (gâteau pas assez technique qu'il m'a dit l'hypocrite), de le réaliser façon Chiffon Cake.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_52a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_52b

Tadam ! Mon beau gâteau tout bien gonflé avec son trou au milieu.

Comme c'était une première, je ne savais pas trop à quoi m'attendre au découpage et j'avoue ne pas avoir été déçue du tout. Grace à la cuisson douce, au moule spécial angel cake qui permet de réduire le temps de cuisson puisqu'on a un trou au centre, au refroidissement dans le moule qui empêche le gâteau de sécher, on se retrouve avec un cake au chocolat très léger et bien moelleux, presque autant qu'un chiffon cake (mais pas tout à fait quand même) et qui m'a valu de très surprenants commentaires d'Azraël.

Bon allez, je coupe. Huuum, il a l'air magnifique ce gâteau.

Mais c'est normal maman voyons. C'est toi qui l'a fait !

Ooooh, c'est gentil ça mon Azraël.

(alors là, je tombe des nues parce que c'est bien la première fois que j'ai droit direct à un compliment)

J'espère qu'il sera bon.

Mais maman, c'est un gâteau fait maison. Et les gâteaux fait maison, c'est toujours bon !

...

(silence stupéfait et doublement instantané de la part de gâteau d'Azraël)

Oui parce que, généralement, quand je pâtisse, soit le résultat est répoussé dédaigneusement à la première bouchée et échangé contre un biscuit industriel quelconque (c'était bien la peine que je passe 3h en cuisine tiens), soit englouti en 30 secondes sans aucun compliment qui ne soit arraché sous la torture (à croire que ça leur écorcherait la bouche d'en faire un spontanément) alors que les critiques n'ont bizarrement aucun mal à sortir ELLES ! Alors franchement, sur ce coup, je n'ai pas boudé mon plaisir ! Faudra quand même que je retienne sa remarque sur les gâteaux maison pour la prochaine fois où il me sortira que mon gâteau il est un peu pas bon quand même ! (ce qui est toujours moins hypocrite que son célèbre il est très bon ton gâteau maman mais j'en veux pas. Au fait, je peux avoir un Prince ?)

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_52d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_530

C'est pas beau ça ?

114618794_o

A titre de comparaison, une tranche de Chiffon Cake. On voit que la mie est un peu plus aérée mais pas de beaucoup.

Il se trouve qu'après engloutissement d'une première part, second service, re-engloutissement, troisième service, re-re-engloutissement, refus de 4ème service, j'ai quand même eu droit à un C'était trop bon de la part des 2 monstros. Chériquant à lui, s'est contenté d'un il était très bon ce gâteau. Après m'être précipitée dehors, avoir observé le ciel, noté avec satisfaction qu'aucun astéroïde ne s'apprêtait à nous tomber dessus et que ce n'était ni la fin du monde ni l'appocalypse, j'ai pu procéder en toute bonne conscience à une petite danse de la victoire et réviser ma définition du mot IMPOSSIBLE (enfoncez M. Phelps ! ). Sonnez trompettes, résonnez hautbois, c'était bon, on viennait de trouver LA recette de gâteau au chocolat qui fait l'unanimité. Et comme je suis une fille sympa, m'en va vous la donner vu que j'ai procédé à quelques modifications comparées à celle de Valérie. Cette recette est basée sur celle du Molly Cake que l'on trouve beaucoup sur la blogsphère des accro au Cake Design, un gâteau qui doit sa légèreté au remplacement du beurre par de la crème liquide entière.

Pas de photos en cours de réalisation, désolée, mais comme je n'y croyais pas trop, j'ai pas pris la peine d'en prendre.

Molly Cake au chocolat (pour un moule à angel cake de 17 cm environ ou un petit moule à kouglof)

  • 150 g de crème liquide entière bien froide
  • 120 g de farine T55
  • 30 g de cacao amer en poudre
  • 75 g de sucre en poudre
  • 75 g de sucre muscovado (on en trouve maintenant dans certaines grandes surfaces mais si vous n'en avez pas, de la vergoise brune fait très bien l'affaire)
  • 1 g de sel
  • 6 g de levure chimique
  • 100 g d'oeufs (environ 2 oeufs moyens)

Je rappelle que, pour un Chiffon Cake réussi, il est indispensable de ne surtout pas graisser son moule. Ben pour cette version du Molly Cake, c'est pareil ! Ce qui rend particulièrement galère le démoulage. Avec le temps, et vu l'enthousiasme de mes hommes (oui oui les 3) pour le Chiffon Cake, j'ai rapidement arrêté de le faire dans mon moule à kouglof et je me suis procurée le fameux moule à Angel Cake.

Et alors là, c'est parti pour une petite leçon sur les moules à gâteaux. C'est que je commence à en avoir une petite collection et je me rends compte que ça peut coûter bonbon alors que ça ne vaut pas toujours son prix. Prenez les moules en silicone par exemple. Le top du top d'après les pâtissières émérites de la blogosphère, c'est les Silikomart. Alors certes, j'en ai quelques uns, ils fonctionnent super bien mais franchement, pas mieux que les Téfal ou même les premiers prix que j'ai pu acheter en supermarché ou sur Amazon. En fait, le seul mérite que je reconnaisse aux Silikomart, c'est l'originalité de leur forme et c'est tout (et quelques kits complets très pratiques mais qui coûtent un bras). Avec le temps, beaucoup de mes vieux moules alu ou métalliques ont été remplacés avantageusement par des moules en silicone alors forcément, quand j'en ai eu marre du moule à Kouglof pour mes Chiffon Cake, je me suis procurée un moule spécial à Angel Cake en silicone. Erreur fatale ! Si je n'ai qu'un conseil à donner, c'est de le fuir comme la peste.

Car le moelleux et la légèreté du Chiffon Cake, sa forme ultra régulière viennent du fait qu'il attache au moule à la cuisson et y reste collé jusqu'au refroidissement ce qui lui permet de conserver tout son gonflant et sa légèreté. Et dans ce moule en silicone, la pâte attache où et quand elle veut. Résultat, un gâteau tout moche, compact à certains endroits, gonflé à d'autres, jamais le même résultat d'une réalisation à l'autre, bref, l'horreur totale ! Du coup, j'ai dû acheter un second moule, en alu celui-là, garanti non anti-adhérent mais au concept intelligent qui rend le démoulage facile malgré tout. J'ai pris le modèle de chez Wilston, mais on peut en trouver d'autres. L'essentiel, c'est qu'il soit métallique sans revêtement anti-adhérent.

Voilà, la leçon est finie. On passe à la réalisation.

On commence par mettre son four à chauffer à 150°C en chaleur tournante. Si vous n'avez pas pensé à peser votre crème liquide et à la mettre au frigo dans le récipient dans lequel vous prévoyez de la monter au moins 2h à l'avance histoire que tout soit bien froid et que vous n'avez pas un stock de glaçons (ou l'envie de l'utiliser) pour refroidir tout ça là maintenant tout de suite, pas de panique. Vous pouvez parfaitement utiliser ma technique favorite qui marche d'enfer. Vous pesez la crème, la mettez dans le récipient idoine (celui où vous la monterez donc) et vous collez le tout au congélateur. Le temps de préparer le reste de la pâte, la crème sera prête à être montée.

La crème liquide étant au frais, vous allez tamiser ensemble la farine, le sel, la levure et le cacao dans un grand saladier. Un petit coup de cuillère magique par là-dessus histoire d'être sûr que le mélange est bien homogène.

Dans un autre saladier, ou le bol de votre robot, mettez les 100 g d'oeufs entiers, les 75 g de sucre et les 75g de muscovado et on bat tout ça à vitesse max sur le robot ou sur votre batteur à main pendant 10 mn et pas une seconde de moins. Oui oui, je sais, si vous faites ça au batteur à main, ça va vous faire les miscotos (version Azraëlienne du biscoto mais j'ai pas encore réussi à savoir lequel des 2 était le plus costaud).

Après 10 mn, vos oeufs sont bien mousseux et on y verse le mélange des poudres du saladier précédent. Un petit coup de batteur/robot à vitesse moyenne pour mélanger tout ça (oui, pas à fond s'iouplait, sauf si vous voulez refaire la déco de la cuisine), le moins longtemps possible, le but c'est juste d'homogénéiser le mélange. Vu que la farine et le reste va tout de même voler, je vous conseille de finaliser le mélange à la marise une fois que le robot a fait le plus gros du boulot.

Normalement, la crème liquide placée au congel est prête à être montée (pour le savoir, c'est simple, elle doit tout juste commencer à figer sur les bords). Pour ceux que ça angoisse, faire une crème fouettée est très facile. Si si, juré ! Il y a 2 secrets : la crème doit être trèèèèèès froide ainsi que son contenant et il faut la fouetter à vitesse lente, très lente, très très lente. Sur mon batteur manuel à 3 positions, la position 1 suffit largement si la crème est bien bien froide. Exceptionnellement, il m'arrive de monter à 2 mais c'est rare. Sur mon beau D'Artagnan, c'est entre les positions 6 et 8. Mais comme on a tous(tes) des appareils différents, pour trouver la bonne vitesse, c'est facile. On met en route et on l'augmente progressivement jusqu'à ce que la crème se mette à faire des bulles comme dans un bain moussant. Voilà, vous avez trouvé la bonne vitesse de départ et après quelques minutes, quand ça commence à prendre, on peut augmenter d'un cran la vitesse si nécessaire.

Quand la crème est montée, on en prend une bonne grosse cuillère à soupe ou 2 qu'on incorpore à la marise à la préparation précédente afin de l'assouplir. On verse alors le restant de la crème fouettée et on mélange délicatement, toujours à la marise. On obtient alors une préparation assez épaisse ayant un peu la consistance de la ganache montée. Il ne vous reste plus qu'à verser tout ça dans votre moule et à enfourner sur le 2ème gradin en partant du bas pour 45 mn (plus ou moins, ça dépend des fours).

Une fois le gâteau cuit (on vérifie en testant avec la lame d'un couteau qui doit ressortir sèche), on le sort et on reverse le moule pour le laisser refroidir à l'envers pendant 1 heure. Il ne reste plus qu'à démouler et à déguster !

Et bien sûr, si vous avez des envies de Layer Cake, vous pouvez toujours le débiter en tranche et le garnir de ganache si le coeur vous en dit.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 3 novembre 2017

Petits démons au désespoir

Si vous avez des dons pour les sciences ocultes et que vous étiez venus boire une petite tasse de thé (ou de café) (ou d'autres choses) à la maison la semaine dernière, vous auriez pu entendre une curieuse conversation.

Non nooooooon ! Elle a pas osé ! Dis moi pas qu'elle a osé !

(un Hystéricus ben... hystérique en fait)

Ben si, elle a osé ! Non mais qu'est-ce qu'on va faire maintenant ?

(un Enquiquinus bien ... enquiquiné, c'est le mot juste)

C'est une catastrophe. Avec un seul, ça va jamais fonctionner !

Ben il reste le grand dadais. Ca pourrait peut-être fonctionner avec lui ?

Aucune chance ! Il vient d'arrêter le boulot ! Il a retrouvé sa zenitude ! Non mais comment tu veux obtenir un bon pétage de plombs dans ces conditions !

Pffffff

(soupir découragé)

Et elle l'a envoyé où la mitraillette à paroles déjà ?

Chez Inferno Gran Mom !

Ben voilà ! On a qu'à prendre des vacances à Oléron nous aussi. Allez hop, c'est la grand-mère qui va trinquer !

C'est parti ! C'est parti !

(ton enthouiaste de 2 petits démons tout requinqués)

Eh oui, cette année, grande première ! Azraël est parti passé la première semaine des vacances tout seul comme un grand chez Inferno Gran Mom. Il a donc eu la joie d'être initié au trajet en voiture tout seul avec ma maman (qu'elle soit bénie entre toutes les femmes et que son chemin soit éternellement pavé de pétales de roses merci merci merci !), au resto d'autoroute (béni soit le steak haché frites), à la chambre avec lit immense de 140 cm de large (qu'on dort trop bien dedans), à une mamie pour lui tout seul et aux petits soins (qu'elle soit bénie etc etc etc ...) et surtout, surtout LE CALME et LE SILENCE pendant UNE semaine ! Ok, c'est officiel, je suis jalouse de mon propre fils !

Alors bien sûr, comme c'était la première fois, au début, Sir Azraël appréhendait un peu.

Mais je serais vraiment tout seul ?

Ben oui, tout seul mais avec mamie

Mais vous allez trop me manquer !

Mais non, tu vas bien t'amuser.

Oh mais, je pourrais peut-être vous téléphoner ?

Mais oui, bien sûr. Tous les jours si tu veux.

Mais je vais trop m'ennuyer ! Il n'y aura personne pour jouer avec moi !

Mais si, il y aura mamie. Elle aussi sera en vacances. Tu l'auras pour toi tout seul.

Oh c'est trop cool ! En plus, il y aura pas Gargamel pour me casser les oreilles ! OUAIIIIIIIS, je vais tout seul à Oléron ! OUAIIIIIIS !

Un bel enthousiasme qui ne s'est absolument pas démenti par la suite puisqu'Azraël a passé une semaine trop géniale à faire des promenades, le marché, nourrir les poules et jouer sur la plage (et même dans la mer si si, il faisait super beau et chaud à Oléron). Bref, il s'est tellement bien amusé qu'on ne l'a pratiquement pas eu au téléphone les derniers jours parce que  ah ben non, je veux pas appeler papa et maman, ça va me prendre trop de temps ! Non mais quel fils indigne tout de même !

J'y crois pas ! Non mais j'y crois pas ! Arzaël qui reste sage ! Non mais Azraël quoi !

Et ses parents qui lui manquent même pas ! Non mais tu l'as entendu. Oléron c'est mieux, chez lui il s'ennuie !

Et Gran Mom qui est restée imperturbable quand il lui a dit que sa crême aux oeufs ressemblait à une peau de vieille comme la sienne. Pourtant, je pensais bien arriver à l'énerver sur ce coup-là !

Tu sais quoi ? On laisse tomber et on rentre. Gargamel a l'air bien plus prometteur. Et puis le petit va bientôt rentrer de toute façon, on se rattrapera à ce moment-là.

Et je confirme. Après une journée de voyage (13 heures quand même partagées entre RER, métro, TGV et bus) pour faire l'aller-retour le récupérer et une nuit de récupération, nous avons retrouvé notre Azraël habituel. Et Gargamel a retrouvé ses marques également. Et la maison est donc redevenue le champ de bataille habituel (et mes démons personnels ont retrouvé le sourire, la poisse !). Mais j'ai dans l'idée que, la prochaine fois qu'on va proposer des vacances tout seul chez mamie à Azraël, on n'aura aucun effort à faire pour susciter son intérêt !

Et Gargamel dans tout ça ? Ben à part le fait qu'il n'était pas content qu'Inferno Gran Mom ne reste pas plus longtemps à la maison quand elle est passée embarquer son frère, il n'a guère été perturbé par l'absence du dit frangin. Il était juste faché quand ce dernier ne voulait pas lui parler au téléphone.

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 17 octobre 2017

Les bons mots d'Azraël - tome 14

Ce que j'adore avec Azraël, c'est qu'il n'hésite jamais à te demander le sens des mots qu'il ne connaît pas. Bon, ok, des fois, ça m'agace quand c'est la 12ème fois qu'il te demande le sens du même mot et que tu sais parfaitement qu'il le fait exprès. Mais quand même, c'est chouette. Et parfois, tu te rends compte qu'il en connaît que tu lui as jamais appris et que t'aimerais bien savoir d'où il le sort celui-là.

Dis maman, ça veut dire quoi "passa" ?

Hein ?

Là, dans le dessin animé. Elle dit qu'il va être installé comme un "passa".

Pas un "passa", un pacha. Et être comme un pacha, ça veut dire qu'on est bien installé, qu'on ne fait rien et qu'on se fait servir.

Ah d'accord.

Et un peu plus tard, Chéri installe Azraël sur son réhausseur dans la voiture.

Voilà Azraël, t'es bien installé. Un vrai Pacha !

Mais enfin papa ! Je suis pas un Pacha, moi, je suis un glandeur !

Mouahahahaha mouahahahaha

( Puce hilarde qui n'arrive pas à se retenir de rigoler)

Euh, il a dit quoi là ?

(du ton de celui qui n'arrive pas à croire qu'il a bien entendu ce qu'il a entendu)

Il a bien dit glandeur.

A ce jour, on n'a toujours pas découvert d'où il tenait ce mot et on a quand même dû lui expliquer qu'il ne faisait pas très bon être un glandeur. Mais bon, en attendant, on s'est bien marré.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 8 octobre 2017

Pire

Par moment, quand je regarde et que j'écoute Azraël, je comprends pleinement d'où viennent un certain nombre de clichés sur les hommes. Ainsi, la semaine dernière, Sir Azraël s'est enrhumé.

Rhaaaaaa, mamaaaaaaan ! Ça va être la pire journée de ma vie, je le sens !

Ben pourquoi ? Qu'est-ce qui t'arrive ?

Maiiiiiiis, ça fait 3 fois que j'éternue !

Oui bon ben t'es en train de t'enrhumer, c'est pas la mort non plus !

MAIS SI ! Je vais être malade et je vais vomir ! Ça va être horrible !

Eh oh, tu es juste éternué et t'as même pas de fièvre alors on se calme.

Oui, parce qu'il faut savoir qu'Azraël monte très rapidement en température donc honnêtement, même une mère indigne comme moi sait parfaitement que si le sieur Azraël reste à 37,5, c'est qu'il n'a rien ! En tout cas rien qui justifie d'aller chez le docteur et de rester à la maison pour jouer et se gaver de DVD  au lieu d'aller à l'école comme il a tenté de m'en persuader. Et le lendemain...

Rhaaaaaa, mamaaaaaaaaaan ! Ça va être la pire nuit de ma vie !

Qu'est-ce qu'il y a encore Azraël !

C'est horrible ! Je vais jamais pouvoir dormir et je vais vomir !

Ben qu'est-ce qui se passe ?

(un peu inquiète quand même là pour le coup à l'idée d'avoir les mains dans le vomi durant la nuit)

J'ai une narine de bouchéééééééééééer !

...

(gros gros soupir de lassitude)

Azraël, c'est qu'un rhume ! T'as toujours pas de fièvre en plus ! C'est vraiment rien. Allez, tu laves ton nez et tu te mouches et tu dormiras très bien.

Et le mercredi

Rhaaaaaa, mamaaaaaaaan ! C'est la pire journée de ma vie ! J'ai mal au ventre !

(ah tiens, j'ai pas eu besoin de demander ce qu'il avait ce coup-ci, il anticipe)

Vu la façon dont t'arrêtes pas de renifler en avalant de l'air, ça m'étonne pas. Et puis dis moi, t'es allé aux toilettes ce matin ?

Euh non.

Ben lâche un peu tes vidéos et vas-y !

(oui parce qu'après une nuit et une matinée entières sans aller au petit coin, vous, je sais pas, mais moi aussi je commencerai à avoir mal au ventre)

Alors, ça va mieux ?

Oui maman. Dis maman, j'ai encore un peu mal, je peux avoir ma tétine ? Ça irait beaucoup mieux avec

(ah ben voilà ! Je me disais aussi)

Et finalement jeudi soir, à la sortie des classes, Gargamel se précipite vers moi en hurlant MAMAAAAAN (j'adore son enthousiasme, ça fait chaud au coeur, on se sent désirer) et me fait un énorme câlin sous le nez d'Azraël arrivé quelques secondes plus tard et se mettant instantanément à faire la tête parce qu'il n'était pas le premier à câliner maman. Une mauvaise humeur encore renforcée par les ricanements fort peu subtils de Gargamel, trop content d'asticoter son petit frère.

Alors Azraël, ça va ? C'était bien l'école ?

NON ! C'était la pire journée de ma vie !

Ah bon ? Ben qu'est-ce qui t'est arrivé ?

M'en souviens pas. Mais c'était la pire journée de ma vie !

Huuum, t'es sûr que c'est pas plutôt parce que Gargamel vient de t'embêter ?

Sais pas ... Dis maman ?

Oui Azraël ?

On pourrait aller à Gulli Parc ce week-end et inviter mon copain Riri ? Elle serait beaucoup moins pire ma journée et ça irait mieux !

Après ça, comment voulez-vous qu'on n'accorde pas foi au cliché comme quoi les hommes ne sont en fait que des petites natures agonisant à la moindre coupure par une feuille de papier (n'est-ce pas madame Forresti) et de gros comédiens manipulateurs ! Hein ! Franchement !

Posté par reyhaziel à 23:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 18 août 2017

Les bons mots d'Azraël - tome 13

Au fil de ce blog, j'ai souvent dit d'Azraël qu'il était une véritable mitraillette à paroles. Quelque part, heureusement, parce qu'avec son trouble du langage, si en plus on avait du mal à lui faire desserrer les dents, ce serait pas cool ! Mais je me suis souvent demandé pourquoi diable il passait son temps à parler, à nous interrompre ou à poser des questions sur tout, sur rien et surtout sur des histoires qu'on a déjà vu ou lu 100 fois. Du coup, il te la pose 100 fois aussi sa question et à la 101 fois, t'as une furieuse envie de lui balancer le livre ou la télécommande dans la chetron. Oui parce que la graaaaande spécialité d'Azraël, c'est pas d'attendre la fin du truc pour te poser ses questions, non non. Rends toi compte, t'aurais une chance de suivre l'histoire sinon. Non Azraël pose ses questions au fur et à mesure, de préférence pile à propos du dialogue qu'il est en train de t'empêcher de lire ou d'écouter.

Bref, j'arrivais pas à comprendre cette façon de fonctionner mais maintenant, je sais, j'ai tout compris grâce à cette édifiante conversation en voiture sur le chemin de l'orthophoniste (c'est fou le nombre de trucs qu'Azraël peut t'expliquer en voiture mais faut dire aussi qu'il a toute latitude de parler à ce moment là surtout que tu peux pas vraiment te débiner en plus). Ce jour-là, j'avais les 2 monstros dans la voiture et Gargamel chantait pour la nième fois la chanson de Sonic (non non, inutile de demander un extrait, j'ai pitié de vous).

Rhaaaaa, il m'énerve Gargamel !

Qu'est-ce qui t'arrive Azraël ?

C'est Gargamel ! Il m'énerve ! Il fait trop de bruit !

Pfffpfffpfffpfff

(une Puce qui essaie désespérément de ne pas pouffer de rien et qui échoue lamentablement)

Maaaiiiiiis, c'est pas drôle maman !

T'as pas un peu l'impression que c'est l'hôpital qui se moque de la charité là. 

Ça veut dire quoi ?

C'est quand on reproche aux autres des choses qu'on fait soi-même.

Mais je crie pas moi !

Oui, mais tu fais trop de bruit aussi.

Alors faut que je parle comme ça

(dis en chuchotant)

Non Azraël. Il y a plusieurs façons de faire trop de bruit.

Je comprends rien.

Ben imagine que je suis en train de regarder un film et toi tu me parles. Pas fort, normalement simplement. Mais tu parles, tu parles, tu parles tout le temps. Et du coup, ben j'entends rien au film. Tu vois là, tu fais trop de bruit. A parler sans arrêt.

Je fais trop de bruit quand je parle tout le temps ?

(d'un ton quelque peu étonné)

Ben oui

Oui mais maman, tu comprends, je peux pas m'empêcher de parler. Parler ... c'est ma vie !

 

Allez savoir pourquoi, ce jour-là, je suis arrivée hilare chez l'orthophoniste. Y des jours comme ça !

gif23

Ah d'accord, c'était donc ça l'explication !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


lundi 17 juillet 2017

Le samedi, Azraël cuisine aussi

Ce week-end, une fois n'est pas coutume, histoire de faire lâcher la sacro sainte tablette à Gargamel, j'ai insisté pour qu'il réalise le gâteau du goûter tout seul. Pour l'occasion, j'ai choisi un truc tout simple à faire : un creusois. Et pour être tranquille, j'ai dû éjecter Azraël de la cuisine.

Euh, éjecter la Puce ? T'es pas un peu dure là ? Oh non, malheureusement. Ce fut bel et bien une éjection. Déjà parce qu'Azraël aime bien faire des gâteaux (et en profites pour se goinfrer de pâte crue) et d'autre part parce qu'avec la guerre fraternelle continue qui règne à la maison, Sir Azraël était prêt à tout pour prendre la place de son frangin.

Alors je ne rentrerai pas dans les détails de la conception du creusois puisque je vous ai déjà donné la recette. Sachez seulement qu'il fut parfaitement réussi et délicieux. Ce fut d'ailleurs l'occasion pour moi d'apprécier tout le perfectionnisme de Gargamel.

Alors Gargamel, il faut 55g de farine.

55 g ?

Oui, 55g, un 5, un 5, un 0 et un 0 sur la balance. Ok ?

Ok maman.

Voilà, c'est bon

(la balance affichant 55,36g)

Mais noooooon, c'est pas boooon Attennnnnnnnds maman !

Euh, d'accord, d'accord, vazy, enlève un peu. Voilà, c'est bon maintenant

(avec 55,04 sur la balance)

Mais nooooooon

...

(gros gros soupir de la cuisinière qui sait qu'elle est pas rendu pour peser tout son bazar)

Bref, suite à la dégustation du creusois de Gargamel, Azraël est à nouveau venu se plaindre que lui, il n'avait pas pu faire de gâteau. Heureusement pour lui, je suis pour l'égalité de traitement donc si Gargamel avait eu le droit à une leçon de cuisine en solo avec maman, Azraël avait bien sûr droit à la même chose. J'aurais pu choisir un autre gâteau tout simple mais Azraël a demandé à réaliser une recette de son livre de pirate.

Hein ? Son livre de pirate pour une recette de cuisine ? Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire encore ? Cette histoire, c'est celle de Gustave le pirate apprenti cuisinier de Margaux Allard.

gustave le pirate

Une petite histoire très sympa émaillé de recettes réalisables avec et/ou par les enfants. On avait déjà testé une première recette avec succès (mais je ne l'ai pas partagé parce que je ne la trouvais pas formidable personnellement et avec trop de travail à faire par un adulte). Celle choisie aujourd'hui par Azraël est celle des cigares d'Octopoulpe, à base de crevettes et d'ananas, et franchement, elle est très chouette pour l'été. Gargamel n'a pas aimé du tout (ce qui n'a rien d'étonnant car il n'apprécie ni les crevettes ni l'ananas, question de texture) mais Chéri et moi nous sommes fait un plaisir d'en faire notre dîner.

Vous excuserez l'aspect pas vraiment cigare des cigares (ça doit ressembler à des nems normalement) mais ils ont le mérite d'avoir été fait par Azraël himself !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3fe

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3ff

On voit ici les morceaux de crevettes

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_403

Et là un joli morceau d'ananas

 

Cigares aux crevettes d'Octo Poulpe (pour 12 cigares environ)

  • 30 crevettes cuites décortiquées
  • 2 grosses cuillères de ketchup
  • 3 tranches d'ananas
  • 4 carrés de fromage frais type kiri
  • 3 gouttes de tabasco
  • 1 grosse cuillère de coriandre fraîche ciselée (j'en avais pas et puis j'aime pas ça alors j'en ai pas mis mais on doit pouvoir remplacer par de la ciboulette ou une autre herbe fraîche)
  • poivre
  • 3 feuilles de brick coupées en 4
  • 1 cuillère à café de farine et quelques gouttes d'eau pour faire de la colle.
  • un peu d'huile d'olive

On commence par couper en tous petits morceaux les crevettes et l'ananas. On s'est partagé le boulot avec Azraël, il a fait l'ananas et moi les crevettes. Avec le couteau adéquat et s'il est précautionneux, un enfant peut tout à fait le faire. On dépose le tout dans un saladier où on ajoute le reste des ingrédients sauf les feuilles de brick bien sûr et on assaisonne à son goût. On mélange alors bien à la cuillère ou à la main (je vous laisse deviner la technique pour laquelle Azraël a opté). Rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

On prend la farine, on ajoute les goutte d'eau jusqu'à former une pâte épaisse qui va servir de colle à la feuille de brick. C'est le moment de mettre le four à préchauffer en chaleur tournant à 180°C.

On va maintenant rouler les cigares. On prend un quart de feuille de brick, qui forme donc une espèce de triangle, qu'on dispose sur le plan de travail pointe vers le haut. On place une cuillère de farce à la base du triangle et on commence à rouler. Quand toute la farce est recouverte de feuille de brick, on rabat les côtés vers le centre et on place une pointe de colle de farine à la pointe. On finit de rouler le cigare et on le met sur une plaque à patiserie ou un plat allant au four recouvert d'un papier cuisson, la pointe collée au dessous.

Quand vous avez rouler tous vos cigares, vous les badigeonnez d'huile d'olive (facultatif, c'est juste pour leur donner une jolie couleur) et hop, au four pour 20 mn environ (jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés).

Vous pouvez les déguster dès la sortie du four mais avec Chéri, on les a trouvé bien meilleurs froids accompagnés d'une salade verte. Dans ce cas, laissez les refroidir sur une grille qu'ils ne perdent pas tout leur croquant. A cause des crevettes, c'est un plat relativement salé (c'est pour ça qu'on les a préféré froids) à manger de préférence avec un accompagnement.

Ajouter à ça des tranches de melon frais et vous aurez un déjeuner parfait pour les grosses chaleurs !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 12 juillet 2017

Anniversaire Harry Potter - les costumes et la fiesta

Allez, courage ! Promis, c'est mon dernier post sur cet anniversaire (vous le sentez bien là hein qu'il m'en a fallu des efforts pour l'organiser !).

Je vous ai déjà expliqué en long en large et en travers les différentes activités et présenté les versions préliminaires des costumes. Aujourd'hui vous aurez droit à un cours de fabrication de baguettes, des photos des superbes robes de quidditch achevées et quelques astuces pour le gâteau. Et on commence par les baguettes.

Oui, vous ne rêvez pas, La Puce Olivander a accepté de vous livrer tous ses secrets de fabrication. Et fabriquer une baguette digne d'Harry Potter, ben c'est facile et ça ne coûte pas grand chose. En gros, il vous faudra une baguette, votre meilleur ami le pistolet à colle, une bonne réserve de bâtons de colle si vous faîtes une série de baguette et de la peinture vinyle (noire ou marron pour le fond, métallisée pour donner de la couleur ou de la patine). Pour mes baguettes d'entrainement, j'ai simplement pris un bâton de barbe à papa. Pour une baguette "normale", je vous conseille plutôt une baguette japonaise (parce qu'elles ont des bouts effilés) et non une baguette chinoise (parce qu'elles ont des bouts ronds ou parfois carrés). Vu qu'on doit travailler la colle encore chaude, je n'ai pas pu prendre de photos en cours de réalisation alors je vais essayer d'expliquer clairement.

On fait donc chauffer le pistolet à colle et on attrape sa baguette japonaise. Si vous prévoyez de faire un manche assez épais, je vous conseille de commencer par déposer une couche uniforme de colle sur toute la longueur désirée. On commence par l'extrémité de la baguette, on appuie sur la gâchette du pistolet pour faire sortir la colle que l'on dépose sur la baguette tout en tournant celle-ci. On obtient ainsi un serpentin qu'on fera bien serrer. On procède lentement, c'est-à-dire qu'on va déposer l'équilavent de 2 pressions sur la gâchette à la fois pas plus. Sinon la colle va durcir avant d'avoir été mise en forme. Une fois le serpentin déposé, on mouille bien ses doigts et on lisse la colle en une couche uniforme. Il est impératif de bien mouiller ses doigts sinon :

  • la colle va adhérer dessus
  • vous allez vous brûler les doigts (déjà que même mouillé, c'est plus que chaud !)

Une fois cette première couche posée, vous allez ajouter de la colle là où vous souhaitez placer des reliefs. On procède petite quantité par petite quantité, en travaillant la colle avec les doigts mouillés entre chaque dépôt. Si vous avez la main sûre, vous pouvez même déposer un serpentin décoratif. Personnellement, je n'ai trouvé aucun outil qui fonctionne bien pour la sculpture de la colle chaude. On peut utiliser une lame de couteau plongé régulièrement dans l'eau pour creuser des reliefs pas trop larges et profonds mais généralement, on finit toujours par un lissage au doigt. Vous avez pas bien compris. Allez, je suis sympa, je vous ai fait une p'tite vidéo avec les 3 principales techniques (le dépôt d'une couche de colle, la formation de relief et un serpentin). Attention hein, c'est juste une démo pas une baguette entière.

Une fois le manche de colle sculpté, on attend qu'il ait parfaitement refroidi et on le peint avec la peinture de fond. Moi, j'avais de la noire en stock et c'est donc ce que j'ai utilisé. Si c'est de la peinture vinyle de bonne qualité, une seule couche suffit normalement (sinon, on en ajoute une seconde). Il est alors impératif d'attendre qu'elle ait bien séchée avant de passer la couche de patine car on peut être amené à essayer cette dernière pour obtenir l'effet désiré. Une fois la couche de fond bien sèche donc, on dilue la peinture destinée à l'effet patine avec un peu d'eau. Le but est de la rendre moins couvrante et on dépose des touches (ou plus) de cette peinture sur tout ou partie de la baguette selon ce que vous vous faire. A ce stade, il est possible d'essuyer la peinture avec un chiffon propre ou un sopalin afin de laisser une couche plus importante dans les creux et plus fine sur les reliefs de la baguette. Il ne reste plus qu'à laisser sécher à nouveau.

A ce stade, la baguette est normalement terminée mais comme elles étaient destinées à des enfants, j'ai choisi de consolider le tout en ajoutant une couche de vernis par dessus la peinture (histoire de rendre celle-ci plus résistante aux petites mains). Et comme à chaque fois que je dois vernir un truc, j'ai pris mon vernis pour pâte fimo. En plus de renforcer la peinture, cela ajoute un brillant fort seyant à la baguette (enfin, je trouve). Une fois terminé, on obtient donc des baguettes dans ce genre là.

IMG_1422

IMG_1431

IMG_1432

Les baguettes faites à partir de baguettes japonaises

IMG_1433

IMG_1443

Une baguette d'entrainement en bâton à barbapapa

Pour les robes de quidditch, j'ai utilisé exactement la même technique que pour la robe de sorcier. J'ai uniquement changé les couleurs, bordeaux et jaune donc puisque je n'avais que des petits griffondors. Seule variante pour le roi de la fête, le système de fermeture de la robe afin qu'elle ressemble le plus possible à celles du film. 6 petits anneaux dorés cousus sur la tunique avec un ruban formant un laçage de fermeture.

IMG_1455

IMG_1462IMG_1463

IMG_1460IMG_1461

Badge de Griffondor et fermeture avec un bouton fimo maison de mon stock

IMG_1458

Fermeture à laçage

Pour le gâteau d'anniversaire, fidèle à lui-même, Azraël a réclamé un gâteau arc en ciel. Hors de question toutefois de me lancer dans un layer cake comme la dernière fois (ni le courage ni le temps) alors j'ai fait plus simple et utilisé la technique du gâteau marbré sur une base de Chiffon cake.

Euh, la Puce, c'est quoi exactement la technique du gâteau marbré ? Ah ben voilà. On prend la recette du chiffon cake, on multiplie les proportion par 1,5 et on la réalise jusqu'à l'étape où on rajoute les blancs montés en neige au reste de l'appareil. Avant de faire le mélange, on divise l'appareil et les blancs montés en 6 portions égale (6 portions identiques d'appareil et 6 portions identiques de blancs). On ajoute les différents colorants aux 6 portions d'appareil et on ajoute délicatement les blancs. On se retrouve donc avec 6 portions de pâtes à Chiffon cake de 6 couleurs différentes. On verse alors la portion rouge dans le moule en veillant à la répartir uniformément. Puis on verse délicatement la portion orange puis la jaune etc ... Il ne reste plus qu'à cuire comme un Chiffon cake classique. Comme il s'agit de la même pâte, sans changement de consistance, on va se retrouver avec de belles marbrures de couleur et une consistance uniforme après cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3eb

Évidemment, pour rester dans l'esprit Harry Potter, impossible de se contenter d'un bête gâteau coloré. Il a donc fallu le transformer en gâteau M&Ms Léviosa, autrement dit, en Gravity cake. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Ben c'est ça, tout simplement.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3dc

La fontaine de M&Ms avec le sachet en lévitation

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3e0

Les jolies marbrures et plein de mini smarties à l'intérieur pour le fun

Enfin je dis simplement. Pas si simplement que ça quand même. C'est que j'en ai visionné des vidéos montrant comment réaliser un gravity cake. Dans la plupart des cas, on retrouve comme constante une paille sur laquelle on va venir coller les bonbons et du chocolat fondu qui sert à les coller justement. J'en ai aussi vu qui collaient les bonbons au caramel mais franchement, ça m'inspirait pas trop. Je me voyais déjà me brûler les doigts et mon caramel par la même occasion. Évidemment, sur les vidéos, tout a toujours l'air facile mais dans la réalité, voilà quelques erreurs à ne pas commettre.

Un gravity cake se constitue d'un gâteau recouvert d'un glaçage sur lequel on vient faire "couler" les bonbons (M&Ms, smarties ou autres). Certains sont entourés d'une "barrière" en fingers et d'autres non mais tous ont en principe des bonbons qui coulent sur leur flan. Pourquoi je parle de ça. Et bien parce que, si vous utilisez des M&Ms, il faut être conscient que ces bonbons sont lourds. Il vous faudra donc un glaçage bien compact et bien collant ce qui n'est pas du tout le cas de la ganache montée. Ne cherchez pas, j'ai testé, et c'était la cata. Au beau milieu du montage de mon mur, tout a fichu le camp en me laissant de superbes traces colorées vu que l'enrobage des bonbons avait commencé à fondre. Heureusement qu'il me restait pas mal de ganache. J'ai donc tout raclé et tout camouflé.

Pour se faciliter le montage de la fontaine de bonbons, j'ai préféré utiliser la technique de cette vidéo : 3 pailles et non une seule collées au chocolat. Ca marche pas mal et sur des gros bonbons comme les M&Ms, c'est plus pratique pour l'assemblage.

Dernier conseil, les bonbons sont bien collés et tiennent quand le chocolat durcit et ça, ça prend du temps. Conclusion, si vous utilisez votre chocolat fondu alors que vous venez juste de le faire fondre, vous allez galérer. Rien ne tiendra. Quitte à devoir faire refondre régulièrement, je vous conseille donc d'attendre que le chocolat s'épaississe et soit proche de refiger. Comme ça, ça colle presque instantanément et on en met moins partout en prime.

Et voilà, avec tout ça, vous devriez être paré pour réussir votre propre fête Harry Potter. Pour finir ce post en beauté, quelques photos de la déco et nos petits sorciers en action.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35b

Vue d'ensemble du buffet déco

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35c

Les livres de potion, les boites à chocogrenouilles, les vifs d'or, les baguettes et les fioles pour les potions

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35e

Les oeufs, le matériel du sortilège du Léviosa, les fleurs magiques

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_360

La chouette d'Azraël et l'épée de Griffondor

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_36aUNADJUSTEDNONRAW_thumb_367

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_366

La course aux oeufs de dragon sous la surveillance du professeur Super Nanny Rogue

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_37b

Enchantement de fleurs magique : ah ben tiens, on voit La Puce MAc Gonagall sur la photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3adUNADJUSTEDNONRAW_thumb_3c6

On attaque le monstre pinata. Et on n'hésite pas à se mettre à plusieurs pour l'achever !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_37eUNADJUSTEDNONRAW_thumb_37f

On oublie pas qu'il faisait 31°C ce jour-là alors on se rafraîchit aussi

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3d6

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3d9

Le moment tant attendu du soufflage de bougie

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3e2

 

Et après tout ça, le repos des sorciers face à ... Ratatouille ! Ah ben tiens, c'est pas Harry Potter !

 

 

Posté par reyhaziel à 23:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 6 juillet 2017

L'anniversaire Harry Potter : la préparation (et c'est long !)

Salut à toi ami(e) lecteur(trice), tu es près à entrer dans les coulisses d'un anniversaire Harry Potter ? Tu t'es trouvé un fauteuil confortable, t'as des provisions et une tasse de café (ou de thé) à portée de main ? Non ! Alors prends le temps de t'approvisionner parce que ça va être long, très long, très trèèèèèès long !

Ben oui, c'est qu'il m'en aura fallu du temps pour mettre cette fête au point. Alors ok, je veux bien te mâcher le boulot pour que tu galères moins que moi sur la phase préparatoire quand ton tour viendra mais il n'y a pas de raison que tu ne souffres pas un peu quand même. C'est bon ? T'as tout ? Alors prends une grande respiration et c'est parti pour une plongée en apnée dans l'univers impitoyable des anniversaires Harry Potter.

Pour l'occasion, vous pensez bien que toute la horde démoniaque qui a pris ses aises dans mon salon s'est déchaîné, Pinterestus en premier qui a réussi à me stocker sur une chaise devant mon ordi pendant des heures ! Non non, je blague pas. Vraiment des heures ! J'ai dû parcourir un nombre invraisemblable de blogs dédiés au petit sorcier et à tous les types de fête. J'en ai retenu 3 trucs :

  • on trouve de tout sur le net mais rarement les fichiers d'origine modifiables comme tu veux pour tout ce qui s'imprime et c'est bien dommage parce que tu passes un temps fou à tout refaire
  • le nombre d'activités envisageables pour aller dans le thème est gigantesque mais il faut bien les choisir en fonction de l'âge des enfants visés et de leur psychorigidité (vous allez comprendre plus tard)
  • t'as rarement le temps de mettre le paquet à la fois sur la déco ET sur les activités donc fais ton choix et assumes-le. Perso, j'ai choisi les activités parce qu'à 7 ans, on s'en fiche un peu de la déco

Du coup, si vous cherchez des infos concernant une déco qui en jette un max, c'est pas ici que vous allez trouver. Je vous conseille plutôt d'aller jeter un oeil par ici (il y a aussi des idées d'activités sympas mais pour des enfants plutôt autour de 9-10 ans) ou par (leur chaudron bouillonnant est tout simplement génial). Moi, je me suis contentée de grands blasons des maisons collés sur mes vitres (pardon Inferno Gran Mom) et de Ferrero Rocher transformés en vifs d'or à grand coup d'ailes en papier doré et argenté collées dessus (merci à Super Nanny pour sa participation en la matière) sans oublier quelques ballons gonflés à l'hélium sur lesquels on a dessiné des têtes de chouettes au marqueur.

Question logistique, que faut-il prévoir ? D'abord, une invitation, ensuite les activités. Oui, on choisit les activités avant la déco car cette dernière pourra dépendre de ce que vous allez organiser. Par exemple, si vous faites un match de Quidditch, le terrain et les grands anneaux pourront s'intégrer à la déco. Moi, j'ai organisé des épreuves de BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire) avec remise de diplôme, j'ai décoré un buffet avec tout le matériel nécessaire et ça rendait très bien. Après, on choisit le gâteau à confectionner et enfin, on se penche sur la déco.

L'invitation donc. J'en ai vu des très sympas allant du ticket pour le Poudlard express à la lettre d'admission en passant par l'invitation Chocogrenouille. C'est le principe de la lettre d'admission qui m'a plu le plus et c'est en ce sens que j'ai fabriqué la mienne. J'y ai ajouté une liste (humoristique) de matériel indispensable à apporter par l'élève de première année. Le tout rédiger davantage en pensant aux parents qu'aux enfants car peu des camarades de classe d'Azraël connaissaient Harry Potter.

invitations1

invitations2

 invitations3

L'invitation, la liste de matériel et la feuille pour fabriquer l'enveloppe. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Voilà les images de ce que j'ai fait, vierges, imprimables directement et complétable à la main. Et si comme moi, vous avez envie de pouvoir adapter ça comme vous voulez, je vous mets aussi les fichiers powerpoint d'origine à télécharger.

invitations1 version fille

invitations2 version garçon

invitations3 liste matériel (ici, j'ai dû enlever le tampon du ministère pour réduire la taille du fichier mais vous pouvez le récupérer sur le fichier suivant).

invitations4 l'enveloppe

Et voilà ce que ça donne tout imprimé et assemblé.

IMG_1396

IMG_1395 2

Les invitations étant prêtes, ma horde démoniaque s'est penchée activement sur les activités et là, c'est vraiment parti dans tous les sens avec pas moins d'une dizaine d'activités listées. Fort heureusement pour moi (ou peut-être pas parce que ça a failli réduire ma liste d'activité à 2 par un moment et là, c'était vraiment limite quand même), les monstros sont encore plus psychorigides que moi. Du coup, quand j'ai demandé son avis à Azraël, mes propositions ont été rejetées les unes après les autres. Je vous la fais en version courte.

Bon alors on va faire une épreuve de potions

OUAIIIIIS !

Et puis, qu'est-ce que tu dirais d'une chasse aux trésors ?

Ah non, c'est pour les pirates ça !

Mais on pourra en faire une avec des énigmes sur le thème d'Harry Potter

NON! Il a pas de chasse aux trésors dans le film !

Une course aux oeufs de dragon alors ?

Y en a pas non plus.

Peut-être mais Hagrid fait éclore un oeuf de dragon dans le film et nous, il faudrait qu'on l'aide à faire éclore d'autres oeufs.

Bon alors d'accord

Et puis on pourrait aussi faire pousser des fleurs pour l'épreuve de botanique

Les trucs qui crient très fort ?

La mandragore ? Non, pas ça. Mais on pourrait faire s'ouvrir des boutons de fleur en papier

Mais c'est pas comme dans le film !

Peut-être mais vous fabriqueriez les boutons de fleur, vous leur lanceriez un sort et ils s'ouvriraient tout seuls pour de vrai sans qu'on touche à rien parce que c'est des fleurs magiques

Ooooh ! Si c'est magique alors d'accord. Dis maman, on pourrait faire voler une plume aussi ?

Pas de problème. Ce sera l'épreuve de sortilèges

Pour de vrai ?

Pour de vrai !

Trop cooool !

Ouf, j'avais réussi à sauver les meubles et à conserver 4 activités pour mes épreuves de BUSE. Et pour compléter la liste d'activités mais à réaliser plus tard dans l'après-midi (et vu qu'Azraël me bassinait avec ça depuis un moment), sous l'influence diabolique de Bricolus, j'ai également fabriqué une pinata en forme d'araignée. Histoire de bien clarifier tout ça et pour vous aider dans votre propre organisation, je vous ai préparé une petite liste à télécharger de nos activités avec leur déroulement et la liste du matériel nécessaire pour les réaliser : Anniversaire_Harry_Potter. Bien sûr, comme pour tout examen qui se respecte, j'avais établi et affiché la liste des épreuves de BUSE à réaliser.

Buses 

l'image imprimable directe ou alors le fichier ppt modifiable : Buses1

En gros, la course aux oeufs de dragons (ceux présentés ici) consiste à déambuler dans le jardin avec son oeuf placé dans une cuillère à soupe avant de le placer dans son nid. Les enfants les font alors éclore (les ouvrent) et récupèrent leur dragon à ramener chez eux après la fête.

La seconde épreuve était celle de botanique consistant à faire ouvrir des fleurs de papier en bouton. C'est un truc vraiment génial et qui fait son petit effet. Il suffit d'imprimer le patron de fleurs en papier que voilà : modeles_fleurs_magiques

Les enfants n'ont plus qu'à décorer les fleurs, les découper et replier les pétales pour former des boutons. On enchante alors la fleur à l'aide des baguettes magiques généreusement fabriquées par La Puce Olivander et de la formule magique opportunément fournie par La Puce Mac Gonagall (oui, La Puce a de nombreuses cousines germaines au 36ème degré et parfois au 36ème dessous aussi) et on la pose sur une soucoupe ou une assiette remplie d'eau. Et là, miracle, la fleur de papier déplie ses pétales toute seule ! Bluffant pour les enfants. Vous n'y croyez pas ? Vous comprenez rien à ce que je raconte. Ok, voilà une démo d'ouverture de fleur en vidéo. Je précise que, quand j'ai enregistré la vidéo, c'était au moins la 10ème utilisation de la même fleur, séchée au fer à repasser entre chaque utilisation (eh oui ma bonne dame, c'est recyclable ! Si c'est pas magique ça aussi !). L'activité peut donc vous faire beaucoup de profit.

L'épreuve suivante était celle des potions. Pour l'occasion, je me suis procurée des petits cahiers que j'ai transformé en livre de potions. Les enfants étant au nombre de 6, j'ai mis au points 6 cocktails différents de 3 ingrédients chacun pour un total de 12 ingrédients différents. A vous de faire vos propres recettes avec les noms fantaisistes de votre choix. Les enfants tiraient au sort la potion à réaliser et afin que ce ne soit pas un joyeux bazar, avec le professeur Rogue, directeur de la maison Serpentard (alias Super Nanny grande fan d'Harry Potter devant l'éternel revêtue d'une belle tunique de Serpentard apportée par elle-même et non cousue par moi je le précise), on a fait exécuter les potions 2 par 2 seulement. Ben oui, à 7 ans, on ne lit pas encore très bien donc il faut aider un peu quand même et on ne peut pas être partout à la fois. Bien évidemment, le professeur Rogue a dû goûter chaque potion pour les noter mais chacun avait également l'obligation de goûter sa propre potion et celles faites par ses camarades. Je peux vous dire que, pour certaines, on aurait visiblement pu en préparer des litres !

Diapositive1Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4Diapositive5

livre potions6

L'ensemble des pages à imprimer et à coller dans un cahier pour le transformer en livre de potions

Et les fichiers modifiables : livre_potions3livre_potions4livre_potions5livre_potions6

 

Comme dernière épreuve de BUSE, nous avions le moment tant attendu redouté de l'épreuve de sortilège avec la réalisation du désormais fameux Vingardium LéVIOOOsa (et pas LévioSAAAAAA je vous le rappelle). Histoire de faire durer l'activité plus de 10 secondes, avant la réalisation proprement dite du sortilège de lévitation, nous avons procédé à quelques révisions. Munie de ma feuille d'examinatrice (ci-dessous), j'ai donc interrogé mes micro nétudiants en sorcellerie soit en leur demandant la formule d'un sort, soit à quel sort correspondait une formule. Et tout le monde s'est pris au jeu, même les non Potteriens qui connaissaient que tchi ont tenté leur chance (et c'est parfois tombé pas loin).

Buses3

Liste spécifique de sorts tirés exclusivement des 2 premiers Harry Potter (vu que les monstros ont surtout vu ces 2 là et qu'on ne veut plus entendre parler du tout du 3ème pour cause de traumatisme loupgaresque je vous le rappelle)

et le fichier d'origine modifiable à volonté : Buses3

Une fois les révisions faites, on s'est attaqué à la réalisation du sortilège du Léviosa. Pour cela, j'ai distribué à chacun une baguette d'entrainement, c'est-à-dire une baguette munie d'un fil invisible au bout duquel était fixé un petit aimant. A ce propos, je ne sais pas comment font les autres mais moi, j'ai jamais réussi à fixer un aimant de façon durable à quoi que ce soit avec une goutte de n'importe quelle colle (et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé avec toute sorte de colle). Du coup, être sûre d'avoir un truc à l'épreuve des petites mains, j'ai sorti mon meilleur ami, le pistolet à colle, et j'ai carrément enrobé aimant et extrémité de fil d'une fine couche de colle. La technique pour le faire ? On dépose une bille de colle sur l'aimant, on place le fil dessus, on mouille ses doigts en vitesse (pour qu'ils n'adhèrent pas à la colle) et presse le tout entre ses doigts tant que la colle est encore bien chaude et s'étale facilement. Ca brûle un peu les doigts mais ça marche parfaitement.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f7UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f9

Et un aimant enrobé, un !

En plus de la baguette d'entrainement au sortilège de lévitation, il fallait la plume adéquate à faire voler.

La plume adéquate ? Pourquoi adéquate ? Il y en a qui le sont pas. Mais bien évidemment malheureux ! Sachez que toute plume n'est pas susceptible de voler. Prenez ainsi les jolies petites plumes colorées que vous avez en stock dans votre placard donc totalement gratos. Ben elles n'iront pas, non non non. Les plumes de taille moyenne vendues en sachet au poids à un prix raisonnable ? A oublier aussi. Les plumes de paon vendues pas 3 alors, de taille respectable ? Que nenni car mais enfin maman, il faut une grande plume blanche comme dans le film voyons ! Bref, la plume d'autruche vendue un bras à l'unité. Une chance pour moi d'être tombée sur une promo ce qui m'a permis de satisfaire mon psychorigide obnubilé du détail de fils (mais vous, si vous avez un modèle souple de monstros à domicile, vous devriez pouvoir vous en tirer avec une plume de pigeon ramassé dans le jardin).

IMG_1449

Une fois les plumes en votre possession, il ne reste plus qu'à y coller un petit anneau métallique et le tour est joué. Votre aimant viendra s'y coller et votre plume pourra voleter gaiement. Allez, démonstation en vidéo par Sir Azraël himself.

Et bien évidemment, une fois toutes ces épreuves impeccablement réussies, nos petits sorciers en herbe ont eu droit à leur diplôme scrupuleusement et impartialement rempli par le professeur Rogue et à une récompense, une boite de chocogrenouille maison.

Buses2

 Severus devait être dans un bon jour, mes mini nétudiants n'ont eu que des efforts exceptionnels et de optimal à toutes leurs épreuves, même celle des potions (un exploit quand on connaît le caractère du professeur Rogue).

Et le fichier à télécharger : Buses2

IMG_1414

Boites en carton imprimées, découpées et assemblées par mes soins.

IMG_1416IMG_1417

Les cartes que j'ai plastifié pour plus de solidité.

IMG_1420

Des chocogrenouilles maison : chocolat au lait fourré praliné feuilleté.

Et voilà, on a fait le tour ou presque des activités. C'est bon, vous êtes toujours vivants et pas trop épuisés ? Allez, accrochez-vous encore un peu, on arrive à la fin. Là, j'en vois qui se demande pourquoi je veux absolument tout mettre dans le même post au lieu d'en faire plusieurs. Tout simplement parce qu'au cours de mes recherches, j'ai expérimenté les blogs où les idées sont détaillés dans plusieurs posts. Certes, chaque message est assez court mais qu'est-ce que ça a pu m'agacer de passer mon temps à retrouver dans lequel des messages étaient l'info que je voulais ou d'ouvrir des tonnes de messages simultanément pour naviguer de l'un à l'autre en fonction de mes réalisations. C'est mon petit côté psychorigide à moi, j'aurais voulu tout sur tout au même endroit ou presque.

Pour la toute dernière activité donc, nous avions la pinata araignée fabriquée par mes soins. Je ne vous dirais pas ici comment la faire, c'est déjà détaillé dans mon petit guide des activités (Anniversaire_Harry_Potter). On a éclaté la pinata juste avant de manger le gâteau. Avec le recul, je me dis qu'on aurait mieux faire de la casser après le gâteau parce que du coup, mes sorciers en herbe ne pensaient qu'à se goinfrer de bonbons et ils ont un peu boudé le gâteau.

pinata

Une photo toute pourrie de la pinata que j'ai complètement oublié de photographier avant utilisation

Et pour finir, les images imprimables pour les boites à chocogrenouilles et d'autres bricoles.

Boite_ChocoGrenouille

cartes1cartes2cartes3

les boites et cartes à chocogrenouille (récupérés chez Mimi la Bidouille)

maison

gryffondorpoufsouffle

serdaigleserpentard

Les blasons parce que ça peut toujours servir (récupérés au hasard de ses périgrinations par Pinterestus)

etiquette1etiquette4

des modèles d'étiquettes (prérempli ou non) à coller sur les flaçons pour l'épreuve de potion (toujours chez Mimi mais aussi ailleurs)

hibou courrier 1ministèrepoudlard

Et voilà. Normalement, vous avez tout ce qu'il vous faut pour fabriquer vos invitations, vos livres de potions et préparez vos activités (si vous choisissez les mêmes que moi bien sûr). Dans mon prochain et dernier post sur le sujet, je vous montrerai ma déco minimaliste, les costumes (je vous expliquerais comment j'ai fait mes différentes baguettes parce que pour les robes de sorcier, c'est déjà fait) et il y aura surtout les photos de la fiesta.

Posté par reyhaziel à 23:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 30 juin 2017

Opération Déstockage # 4 : Elevage de dragon

Quand j'ai décidé de tenter le défi de l'opération Déstockage de Ta'Thilde il y a quelques temps, je pensais uniquement à mon stock de tissus. Mais suite à un commentaire, Ta'Thilde m'a informé qu'il n'y avait pas de problème à déstocker autre chose que du tissu. Et apparemment, si l'info s'était engouffré par une oreille (ou plutôt un oeil Aie, ça fait mal !) pour ressortir aussitôt par l'autre (eh, ça fait mal aussi !), elle n'a pas été perdue pour tout le monde. Et c'est un Fimus Démonicus en pleine jubilation qui est venu me rappeler ce petit détail il y a 15 jours.

Alors vous allez me demander pourquoi il était si content le Fimus. Tout simplement parce que, il y a 2 semaines, je cherchais ce que les monstros pourraient offrir à leurs maîtresses pour la fin de l'année. Bien sûr, Bricolus avait des tonnes d'idées délirantes, Couturus trouvait qu'il n'était pas assez sollicité en ce moment, Aromatus piquait une crise parce qu'il voulait impérativement participer et moi, je changeais d'idées à peu près tous les 2 jours sans jamais rien décider quand Fimus est judicieusement intervenu.

Rhaaaa, il reste 3 semaines avant la fin de l'année et j'ai toujours rien préparé pour les maîtresses et les monstros non plus ! Et j'ai même pas eu le temps de coudre un truc pour le défi de Ta'Thilde !

Hum hum !

Quoi ? Qu'est-ce que tu veux Fimus, c'est par trop le moment là !

Tu sais que tu peux déstocker de la fimo pour ton défi.

Euh, ah bon ?

Oui oui. Et t'as des pinces à photos en stock. Tu pourrais faire faire des portes photos aux monstros.

Ooooh, mais c'est une idée géniale ça !

Et tu dois aussi faire des dragons pour l'épreuve de soins aux créatures magiques pour l'anniversaire d'Azraël

(oui, oui, on reviendra sur le sujet un peu plus loin)

Damned, j'avais oublié ce détail !

Et il y a ces 2 excellents tutos pour faire des dragons tout mignons en pâte fimo. Ca résoudrait tous tes problèmes ça non ?

Les super vidéos pour faire des petits dragons en fimo

Et effectivement, ça résolvait tous mes problèmes car mon stock de pâte fimo entamé est assez impressionnant. Et le problème avec la fimo c'est que, comme la pâte à modeler classique, elle sèche. Alors bon, c'est beauuuuucoup plus long à sécher, certes, mais quand ça sèche, ça devient difficile à utiliser. Une "vieille" fimo devient dure et friable (c'est une petite vieille quoi). Si elle n'est pas trop vieille, vous allez simplement passer 3 fois plus de temps à l'assouplir pour la rendre utilisable. En même, si vous avez une dent contre votre grand-mère (ou toute autre personne plus âgé que vous parce que ça marche moins bien avec les jeunes), il vous suffit d'imaginer que sa tête, c'est votre fimo et à l'attendrir comme un steak, à bon coup de rouleau, ce qui peut être assez jubilatoire (je vous laisse deviner ma propre source de motivation pour l'assoupliment de ma "vieille" fimo). Sinon, si elle est déjà trop sèche, vous devrez la mélanger à de la fimo pré adolescente encore boutonneuse pour espérer rattraper le coup. Et puis passez un certain âge, votre fimo devient grabataire et il ne vous reste plus qu'à attendre la fin dans les sanglots et les larmes.

Pour écouler mon stock, j'ai préféré commencer par ma série de dragons, histoire de ne pas voir les monstros me piquer les couleurs assorties et me laisser dans l'obligation d'aller me réapprovisionner pour faire les dits dragons vu que l'objectif est quand même de réduire le stock. Et cette première étape franchie, ils seront libres de piocher à leur guise dans tout le reste pour leurs propres réalisations. Et croyez moi, il y a de quoi faire !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_327

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_328UNADJUSTEDNONRAW_thumb_329

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_32aUNADJUSTEDNONRAW_thumb_32d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_32fUNADJUSTEDNONRAW_thumb_330

Bon ok la Puce, on a compris, t'as fait des dragons en pâte fimo pour le défi déstockage mais quel rapport avec les créatures magiques et l'anniversaire d'Azraël ? Ah ah, c'est que cette année, pour faire plaisir à un sieur Azraël obnubilé du petit sorcier, le thème de son anniversaire sera Harry Potter. Je vous ferai un post dédié à la préparation épique de la fiesta avec plein de trucs à télécharger et de liens (parce que vu le temps que j'ai passé dessus, je me dis que ça pourrait peut-être vous servir) mais en gros, Azraël et ses invités vont avoir des épreuves de BUSES à passer, dont celle de soins aux créatures magiques où il faudra aider des oeufs de dragon à éclore.

Cette fois, pas de dragon pris dans un glaçon à faire fondre (même si la météo s'y prêterait bien) mais une course d'obstacle avec une cuillère dans la bouche et un oeuf de dragon dans la cuillère. Le but : rapporter les oeufs dans leur nid pour qu'ils puissent éclore tranquillement. Pour le nid, une boîte en carton remplies de chute de tissus (je commence à être amoureuse de mon sac de chute, c'est dingue !). Pour les oeufs, des oeufs en plastique transparents type boule de Noël qui s'ouvrent et qu'on peut remplir de ce qu'on veut. Je les ai peint en doré et remplir de papier afin qu'on ne puisse pas voir leur contenu. Et à l'intérieur, j'ai mis mes petits dragons tout mignons. Azraël fait déjà la tête à l'idée qu'il ne pourra pas conserver toute la série mais bon, faudra qu'il se fasse une raison.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_331

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_332

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_334

J'avoue être assez fière de moi sur ce coup car j'aurais réussi à faire mes 6 dragons en 3 soirées. En temps normal, il m'en aurait fallu le double pour une telle série. Quelque part, j'ai donc dû bien progresser dans ce domaine d'autant que je n'ai pas passé mon temps le nez collé aux tutos youtube.

Allez, c'est pas tout ça, j'ai encore une robe de sorcier, la tenue du professeur Mac Gonagall et toute une série de chocogrenouille à préparer (entre autres petites bricoles). Sans compter les 6 tenues de quidditch pour lesquelles, à J-5, j'attends toujours qu'on me livre le tissu. Mais, je ne stresse absolument pas, non non non, pas du tout (oui oui, je sais, c'est pas beau de mentir)!

Et si vous voulez voir les oeuvres des autres déstockeuses, c'est par .

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 27 juin 2017

Céladon le Dragon - le final

Et oui, c'est la fin de l'année scolaire et le week-end dernier, c'était la fête à l'école des monstros. Au programme de mes chères têtes chataigne et blond foncée ... des chansons. Plein de chansons pour Azraël et une seule pour Gargamel mais toutes ont été parfaitement réussies et interprêtées, une grande première chez les Infernos. Eh oui, d'habitude, y a toujours un truc qui dérape et qui fait que la prestation des monstros laissent fortement à désirer (en gros, faut toujours qu'ils fassent la gueule à un moment ou un autre).

Mais cette année, c'était nickel, certainement grâce au développement d'un égo démesuré de la part de mon adorable progéniture (et de la volonté de briller qui va avec) et au briefing adhéquat.

Bon alors les enfants, vous voyez, j'ai ma caméra aujourd'hui !

Ben pourquoi maman ?

Parce que c'est la fête de l'école et que vous allez chanter. Et moi, je vais vous filmer.

Ben pourquoi tu vas nous filmer ?

Parce que comme ça, vous pourrez montrer comme vous chantez à Papy P. Mamie M. et Inferno Gran Mom qui peuvent pas venir.

Aaaah d'accord

A papy mamie ?

Oui, à papy et mamie. Alors va falloir être sage et bien chanter ! Sinon elles seront toutes ratées les vidéos et ils pourront rien voir ! Ok ?

Ok !

Oui maman. Je vais super méga bien être sage !

Et effectivement, ils ont super méga bien été sages et ils ont super méga bien chanté et j'ai personnellement super méga bien cuit au soleil vu que le spectacle s'est déroulé à 14h sous un soleil de plomb. Mais, les enfants, eux, étaient à l'ombre (les petits veinards) ce qui explique les couleurs parfois bizarres de mes vidéos vu que je n'ai aucune maitrise de ce que fait mon camescope (serait-il habité par un petit démon spécifique ? Ca ne m'étonne qu'à moitié tiens !). Admirez plutôt leurs prestations !

La prestation de Gargamel

Les prestations d'Azraël

Euh, la Puce, et Céladon dans tout ça ? Ah mais Céladon, c'était la représentation théâtrale et c'était pas en même temps que le spectacle de l'école non non non. Pour la pièce de théâtre, nous avons eu droit à une représentation très privée dans une salle VIP (dans le réfectoire en fait) le lundi matin suivant. Ouais, je sais, fallait poser une demi-journée de congé pour y assister mais bon, qu'est-ce qu'on ferait pas pour nos enfants.

Pour l'occasion, j'ai donc ressorti une fois de plus mon camescope pour immortaliser ces instants. Autant vous le dire tout de suite, je suis archi nulle avec une caméra mais en plus, la configuration des lieux n'arrangeait rien. En gros, j'étais au premier rang avec l'ensemble des enfants s'étallant sur toute la largeur de la salle et j'ai dû passer mon temps à basculer d'un bord à l'autre. Ben oui, j'ai pas un objectif grand angle ni un panoramique moi ! Bref, on se serait cru au tennis ! Pour couronner le tout, vous ne connaîtrez pas la fin de l'histoire parce que c'était trèèèèèès long, que ma carte mémoire s'est remplie complètement après la prestation des CP qui correspondait au début de la pièce et que je suis une nouille qui n'a pas pensé à prendre de cartes mémoire en rabe, ce qui fait que je n'ai pas pu filmer la prestation des CE1 qui jouaient le second acte. Mais bon, j'ai la prestation d'Azraël en entier, c'est bien l'essentiel. Et les enfants étaient très fiers de leurs costumes. J'ai même eu droit à des remerciements et un bouquet de fleur à la fin de la représentation. C'est-il pas mignon !

Les vidéos de la pièce de théâtre sur Céladon, coupée plusieurs fois pour raison technique

La vidéo bonus de la représentation préparée pendant l'atelier Théâtre du lundi auquel Azraël était inscrit

IMG_1389

Mon beau bouquet remis par un Azraël fier comme un paon !

En tout cas je peux vous dire que visiblement, il y a des acteurs en herbe dans cette école !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,