dimanche 2 août 2015

Autisme et natation

Si Azraël est visiblement immunisé contre l'influence d'Aquarius, ce n'est absolument pas le cas de Gargamel, bien au contraire. Impossible de prévoir une petite trempette rapide à la piscine avec lui, le tarif est de 2h non stop dans l’eau minimum. Et je ne suis pas prête d’oublier notre toute première virée à la piscine municipale. A peine franchi l’accès aux bassins que je l’ai vu partir sur les chapeaux de roues prêt à sauter direct dans le grand bassin côté 3 mètres de profondeur (quelle idée aussi de mettre ce bassin et ce côté juste à l’entrée franchement). Je vous raconte pas comment on a dû entendre mon GARGAMEL STOP jusqu’au fin fond des vestiaires (et je passe sur le nombre de cheveux blancs que j’ai chopé par la même occasion).

Dûment chapitré (et menacé des pires sévices), Gargamel n’a jamais récidivé mais cet incident, le dernier dans une liste déjà longue, a achevé de me convaincre qu’il était largement temps de tenter les cours de natation. Étant donné ses progrès niveau discipline et respect des consignes observés à l’école, on pouvait espérer qu’il était suffisamment mûr pour ça.

Dans notre piscine municipale, pas de leçons particulières prévues en apparence mais des stages d’initiation ou de perfectionnement. Et justement, au mois de novembre dernier, il y avait des places. On s’est donc pointé comme des fleurs avec Gargamel pour une inscription. Nouveauté de l’année, les maîtres nageurs demandaient à voir d’abord les enfants pour s’assurer qu’ils n’avaient pas peur de l’eau. J’étais donc particulièrement confiante vu l'intrépidité du monstros. Bien sûr, j’ai dû expliquer à la gentille maîtresse nageuse qui s’est occupée de nous quelles étaient les petites particularités de Gargamel.

Oh, c’est bien, il n’a pas peur du tout apparemment.

Non, ça, il n’a vraiment pas peur. C’est plutôt moi qui ait peur.

Et il a pratiquement pied là. C’est bien.

Alors je peux l’inscrire ?

Ben, en fait, non. Vaudrait mieux des leçons individuelles pour lui. Vous pouvez vous faire une demande à l’accueil. Un des maîtres nageurs vous rappellera pour fixer rendez-vous pour les séances.

Ah bon ? Ok.

Ah et faîtes inscrire sur la fiche qu’il est hyper actif et un peu autiste, pas handicapé parce que ça pourrait faire peur aux maîtres nageurs.

Là, j’ai commencé à avoir des doutes mais je suis allée remplir la fiche de demande de cours individuels. Et ensuite, j’ai foncé au magasin acheter à Gargamel bouée, brassards et lunettes (histoire de m’épargner le blanchiment total de ma chevelure à notre prochaine visite de la piscine). Un mois plus tard, je n’avais toujours aucune nouvelle. Et de passage à l’accueil :

Bonjour, j’ai fait une demande de leçons individuelles il y a un mois et je n’ai eu aucune retour, c’est normal ?

Ah ben oui, c’est trop tôt. Vous comprenez, ils font ça en plus des heures normales alors il n’y a pas beaucoup de places et beaucoup de demandes.

Mais je peux espérer avoir une réponse quand ?

Attendez, on va regarder. Oh bientôt, il n’y a plus que 5 demandes avant la sienne.

Et 3 mois après, toujours rien.

Bonjour, j’ai fait une demande en novembre pour des cours individuels et je n’ai eu aucune retour.

Ah ben, c’est pas normal ça. Je vais aller me renseigner.

Euh, ils ont été débordés mais ça ne devrait plus tarder.

Vous pourriez indiquer sur sa fiche qu’on sera disponible n’importe quel jour à partir de 16h30. Merci.

Oui, ça faisait pas vraiment mes affaires parce que question productivité au boulot, elle risquait d’en prendre un coup mais à ce stade, pas question qu’on me serve l’excuse de pas assez de disponibilités pour les leçons. J’ai encore laissé passer un mois et en avril donc, je suis allée m’adresser directement au chef de bassin pour savoir pourquoi ma demande n’avait toujours pas aboutie. Elle m’a gentillement expliqué que les pauvres n’étaient que 2 pour satisfaire toutes les demandes, en plus de leurs heures normales bien évidemment, et qu’en plus ils étaient tenus de continuer à donner des cours aux enfants déjà acceptés tant que les parents en faisaient la demande et que les nouvelles prises en charge étaient donc très lentes. D’ailleurs, toutes les nouvelles demandes faites en avril devrait attendre la rentrée pour être satisfaite mais que mon tour, puisque j’avais fait ma demande en novembre, n’allait vraiment pas tarder.

A ce jour, j’attends toujours. Alors bien sûr, on peut me taxer de mauvais esprit, de voir le mal partout et surtout là où il n’y en a pas. Mais franchement, on ne se foutrait pas un peu de ma gueule là (excusez pour le langage mais je suis un peu remontée sur le sujet). Et ensuite, il y en a qui s’étonne qu’on leur cache des choses quand on inscrit sa progéniture à certaines activités. Les autistes et les handicapés auraient-ils moins de droits que les autres ? A part celui de se noyer éventuellement. C’est vrai qu’en bons parents indignes, ça pourrait nous soulager. Oui oui, je sais, j’exagère mais je suis vraiment vraiment remontée à chaque fois que j’y pense et que je revois Gargamel se précipiter vers le grand bassin ou s’avancer dans la mer avec de l’eau jusqu’aux épaules (et je bénis le ciel qu'il soit plutôt obéissant, pas comme son frangin).

Mais ce qui m’horripile le plus, c’est qu’ici, sur l’île d’Oléron, alors que la population locale a été multipliée par 10 en cette période estivale, et qu’il n’y a qu’un seul et unique maître nageur pour toute la commune de Saint Denis, Gargamel les a obtenu ses leçons particulières (2 fois moins chères que chez nous en plus) et que le maître nageur effectue en plus de son travail journalier. La seule chose qu’on a eu à faire, c’est squatter la piscine privée d’une amie d’Inferno Gran Mom pour ces leçons (un grand merci à Inferno Gran Mom et son amie au passage, soyez bénies et qu'une pluie de pétales de roses précèdent chacun de vos pas, alléluia !). Des leçons qui se passent très bien d’ailleurs avec un Gargamel qui a impressionné son instructeur et déjà appris à faire la flèche, à récupérer des trucs sous l’eau, à plonger, à souffler dans l’eau, à faire la planche et à battre des pieds (tout ça en 2 leçons).

Je ne sais pas s'il saura nager à la fin de nos vacances oléronnaises mais j’en connais qui risque de me voir débarquer bien remontée quand on sera rentré avec quelques explications à me fournir. Sans compter qu’avec les bases qu’il aura, s’ils me le refusent encore en stage d’initiation, ça risque de chauffer.

En attendant, d’admirer un peu l’artiste au travail.

 

 

Posté par reyhaziel à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 7 juillet 2015

Dur dur la vie de monstros

Vous ai-je déjà dit que cette fin d'année scolaire était quelque peu overbizi ? Vous ai-je parlé du nombre absolument incroyablement astronomique de sorties scolaires prévues pour les monstros la semaine dernière (même que j'en ai fait 3 sur 5 et fini sur les rotules ou liquéfié au choix) ? Ou encore que j'étais en mode boulimique couturesque pour cause de côte d'alerte de stress dépassée depuis longtemps ? Nan, jamais ? C'est bizarre ça.

Ben figurez-vous qu'en fait, mes petits problèmes c'est de la gnognotte devant la dureté incommensurable de la vie des monstros ces derniers temps. Jugez plutôt.

D'abord, Azraël a dû se préparer psychologiquement à fêter son anniversaire à l'école (en même temps que 3 de ses petits camarades parce qu'en moyenne section, c'est du sérieux, on n'a pas de temps à perdre avec des anniversaires individuels non mais des fois !). Pour adoucir cette épreuve, Sir Azraël s'est donc donné du courage en déballant le matin même un petit cadeau et en a profité pour commencer son entraînement au concours de grimace (si si, zoomez sur les photos, vous pourrez admirer le professionnalisme de l'artiste).

IMG_1109IMG_1111

Ooooh, un paquet ! Oooooh, si m'attendais ! (non mais quel hypocrite quand même)

IMG_0319IMG_0323IMG_0327

Oooh, qu'est-ce que je suis bôôôô ! T'as vu mes pesses ! Euuuh, c'est quoi ce truc ? On dirait les lapins crétins.

Après avoir quémandé quelques compliments sur son T-shirt Mario, son superbe pantalon tout neuf fait par maman (même modèle que son pantalon écossais) et le fait qu'il était CREEES beau, le sieur Azraël était paré pour une séance de soufflage de bougie et de dégustation de gâteau. Il a d'ailleurs profité de l'occasion pour remporter haut la main le fameux concours de grimaces.

IMG_1115

Attention, pour les grimaces, je m'échauffe !

IMG_1120

Tadam ! Alors, c'est pas mouâ le gagnant peut-être !

De son côté, le sieur Gargamel se préparait activement pour faire une entrée réussie à la fête d'anniversaire de son copain Gargamel.

IMG_0346

Ok, les cornes sont bien en place !

IMG_0352

Le maniement de la langue de belle-mère est maîtrisé. Suis paré pour effrayer les autres et défendre ma part de nourriture.

Et puis les choses sont devenues de plus en plus difficile pour le sieur Azraël. Lâché en pleine nature hostile du côté de la ferme pédagogique de Villiers le Bâcle avec TOUS ses camarades de classe, il a dû lutter d'arrache-pied pour survivre, grattant le sol à la recherche de la moindre miette de nourriture, chassant des trucs à plumes et à poil dans l'espoir de se mijoter un petit ragoût, pratiquant la cueillette de baies sauvages et de racines, en étant même réduit à manger avec les DOIGTS face à une concurrence enragée ! L'horreur la plus totale !

IMG_1231

Pfff, mais c'est le désert ici ! Y a rien qui pousse !

IMG_1203IMG_1279

Petit petit petit, viens ici que je te mange. Beuurk, c'est quoi ce truc dé gou tant ? Ah non, finalement, mé mange pas ça moi !

IMG_1318IMG_1306

Huuum, il a l'air bien tendre celui-là. Mé peux goûter ? Oooh, et ça, ça a l'air tout doux et tout tendre. Miam ! Comment ça on peut pas le manger parce qu'il a rendez-vous avec la reine de coeur ? Non mais tu dis NIN PO TE KOUA !

IMG_1158

Bon, ben on se retranche sur la cueillette alors.

IMG_1222IMG_1218

Non mais c'est quoi ces conditions de travail ! Ils sont où mon tablier et ma toque ? Vite Blondinette, faut manger avant que les autres nous piquent notre part !

L'épreuve fut si rude que même la gentille animatrice a perdu les pédales. Songez donc, elle était persuadée qu'elle pouvait faire pleuvoir à volonté.

IMG_1294

Mouais mouais mouais ! Moi aussi me peut faire pareil à la maison avec mon tuyau. Mais ... me suis un sorcier alors ! (aie, Sir Azraël est grave atteint également).

Pour Gargamel aussi, la lutte pour la survie fut délicate et éprouvante. Pourtant les sources de nourriture étaient nettement plus abondantes. Mais la guerre de la Wii monopolisait toute son énergie. Au programme, de la sueur (beaucoup), du sang (euh non en fait, on y a échappé) et des larmes (de frustration essentiellement). Et encore, heureusement que Gargamel était partageur sans quoi le sang aurait peut-être bien fait son apparition !

IMG_0353IMG_0347

Allez Gargamel, je te prête ma Wii, tu peux bien me faire un petit bisou !

Après toutes ses épreuves, il était impératif de se ressourcer, chacun à sa manière. Vautrage pour Gargamel, trempage pour Azraël, mais toujours en pleine nature histoire que la transition ne soit pas trop brutale !

IMG_1128

Ah la vie est dure !

IMG_1133

Vraiment dure !

IMG_1131

Au secours ! La Pat'Patrouille s'est faite bouffer par un poisson !

Ou là là mais que vois-je, encore un lâcher de monstros en plein cambrousse ? Ah non, simplement une chasse au trésor avec TOUTES les classes de maternelle dans un parc moins grand que mon jardin ! Bon okay, il est vraiment très grand mon jardin mais quand même il est vraiment petit le parc pour tout ce monde là. Non mais qu'est-ce que je suis venue faire dans cette galère ? Hein, faut que je m'occupe toute seule d'un groupe de 8 gamins qui comptent parmi les plus agités et qui n'arrêtent pas de se barrer chacun dans une direction ! Alors que les autres groupes ont jusqu'à 3 parents pour les superviser ? Vous ai-je précisé que je me suis foulée la cheville hier et que j'ai un tantinet du mal à courir là maintenant tout de suite ? Faut que je me débrouille ? Ok, mais ça va pas être joli joli moi je vous le dis. Le monstre des chatouillis risque de faire une apparition remarquée !

IMG_1329IMG_1324

Aaaaah, j'ai chaud, j'ai soif, j'ai mal, achevez moi par pitiééééééé !

Par un effet de transfert assez étrange, toute ma fatigue s'est dupliquée sur les monstros qui n'avaient pourtant rien demandé. Et c'était reparti pour une petite séance de ressourcement, en intérieur cette fois.

IMG_0259

Allez Gagamel, mé suis crop fatigué, mé peux te regarder zouer ?

Non, y a pas à dire. C'est vraiment galère parfois la vie d'un monstros !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 23 juin 2015

Et Gargamel alors ?

Hum ? Oui ? Vous avez dit quelque chose ? Hein ? Comment ça j'exagère ? Comment ça il n'y en a que pour Azraël ? Je suis une mère indigne qui ne dit pas un mot sur le spectacle de fin d'année de Gargamel ?

Meuh pas du tout. C'est juste que cette année, la classe de Gargamel n'a pas fait de spectacle. Enfin, pas vraiment. Et puis si je vous avais tout mis dans le même post, il aurait été définitivement trop long. Mais s'il n'y a pas eu de spectacle, qu'ont donc fait les élèves de la CLIS pour la fin de l'année vous demandez-vous ? Et bien ils nous ont fait une exposition de leurs chefs d'oeuvre.

Eh oui, car pendant plusieurs mois, ils sont allés une fois par semaine à la MJC près de l'école pour suivre un atelier de poterie. Et quand on sait que, petit, Gargamel ne supportait pas de toucher à la pâte à modeler (et qu'il s'y refuse toujours obstinément à la maison), on était en droit de se demander ce qui allait bien pouvoir en ressortir. Bien sûr, comme prévu, les débuts furent difficiles. Rendez-vous compte ! Une nouvelle activité (beurk) qui oblige en plus à mettre les mains dans un truc gluant et humide (rebeurk) et à le malaxer (triple beurk). Brrrrrrr, quelle horreur ! Mais petit à petit, grâce à la patience des animatrices, le sieur Gargamel s'est laissé apprivoiser et finalement, le résultat est loin, très loin d'être ridicule (et en tout cas, il n'a rien à envier à ses petits camarades). Admirez plutôt !

 IMG_0273IMG_0274

Un joli pot

IMG_0276

Un chouette hibou

IMG_0277

Un arlequin

IMG_0278

Et un autoportrait

En guise d'introduction avant le vernissage, la maîtresse avait organisé, un peu au dernier moment, une sorte de scènette où les enfants racontaient ce qu'ils avaient fait pendant l'année : lecture aux nains et cendrillons du royaume de Moyenne Section, atelier chocolat au royaume de Petite Section, théâtre pour certains etc ... . Chaque enfant avait son petit moment de gloire, Gargamel un peu moins que les autres mais bon, vu qu'il n'est pas très causant quand il faudrait (oui parce que quand il faudrait pas, c'est fou tout ce qu'il peut hurler raconter), cela n'avait rien d'étonnant ni de choquant. On ne peut donc pas dire qu'il ait fait une prestation grandiose sauf que .... eh en quelque sorte si. Car voilà, ce n'est pas la performance en elle-même qui a été remarquable mais plutôt son absence.

Non mais qu'est-ce que tu nous raconte là, la Puce ? C'est n'importe quoi ce que tu dis ! Non non, c'est très clair en fait. Car voyez vous, année après année, le spectacle de l'école n'est rien d'autre qu'une véritable torture que je continue pourtant à m'infliger en priant qu'un miracle se produise. Dans le meilleur des cas, Gargamel se plante dans un coin et ne fait rien. Dans la majeure partie des cas, il crie, râle, gêne tout le monde, quand ce n'est pas encore pire que ça. Sans oublier qu'il s'arrange aussi pour perturber le spectacle des classes passant avant ou après la sienne (et parfois même les 2). Bref, dans le domaine du "comment vous pourrir votre fête de l'école en moins de 30 secondes", ses performances ont toujours été époustouflantes (et je tiens à remercier ses maîtresses d'avoir continué à lui laisser sa chance et les autres pour leur tolérance).

Mais cette année, je sais pas, il avait dû trouver un lexomil qui traînait et le prendre avant de partir parce que ça a été le calme plat. Oui, bon, pas si plat que ça le calme. On a quand même eu droit à la Pat'Patrouille par moment mais, dans l'ensemble, il est resté sagement à sa place sans mettre le bazar et ça, je vous prie de croire que c'était un ÉNORME progrès. Allez, quelques moments choisis !

On se prépare, on laisse la maîtresse tout mettre en place et on reste assis sagement, non mais vous avez vu, on reste AS SIS !

On laisse les copains faire leur présentation sans mettre le bazar, mais sans oublier que la Pat'Patrouille pourrait avoir besoin de nous.

Et enfin on a son petit moment de gloire à l'issu duquel on n'oublie pas de remercier (abondamment). Et on oublie pas la petite chanson pour la fête des pères.

Si vous ajoutez à ça que les monstros ont pu en sus profiter pour la première fois des jeux de la kermesse, ce fut sans conteste la meilleure fête de l'école qu'on ait eu jusqu'à présent.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 23 mai 2015

Petits bricolages

Le week-end dernier, dans l'Inferno House (et là, vous imaginez bien une musique super angoissante de thriller de série Z au moins)

Huuum, il a des devoirs à faire Gargamel ? Non parce que, je peux lui faire faire si tu veux.

...

(léger état de choc, ceux qui connaissent bien Chéri comprendrons sans problème que Modernus venait tout juste de frapper un grand coup)

Euuh, attends, je vais regarder. Ah ben non, y a rien.

C'est dommage! Ce serait quand même bien si on lui faisait faire du calcul. On n'a rien qui pourrait aider en dehors de la tablette ?

Ben en fait euuuh ... non. Désolée.

Bon alors là, toi qui me lis, si toi aussi tu as une faille inter-dimensionnelle dans ton salon qui donne directement sur les plans infernaux, retiens bien ceci : ne dis JAMAIS, mais vraiment JAMAIS que tu es désolée de ne pas avoir le matos pédagogique adapté à ton monstros autiste pour le faire bosser (ni à ton monstros tout court d'ailleurs). Car c'est là l'incantation exacte provoquant l'apparition immédiate de Scolarus Bricolus Démonicus (ou autrement dit en langage non initié, le démon du bricolage à destination des apprentissages scolaires et autres).

C'est comme ça que j'ai émergé une heure après cette conversation avec Chéri, assise devant mon écran d'ordinateur sur lequel s'affichaient fièrement différentes fiches d'activités de calcul destinées à des élèves de CLIS et des idées de bricolages pour l'apprentissage de la discrimination des couleurs.

Eh, ça a l'air bien ça.

N'est-ce pas !

(j'allais quand même pas avouer que je n'avais aucune idée de ce que je faisais là).

Mais on a des pinces à linge en bois ?

Oui oui, on en a.

Et faudrait pas des pions pour les trucs de calcul ?

Ah ben si tiens.

Et on en a ?

Ah ben non ... Désolée.

(arrrrrrggh, nooooooooon, j'ai recommencé!)

Bon, vous l'aurez compris, Scolarus Bricolus venait de lancer une seconde attaque dont j'ai émergé les mains dans la pâte fimo en train de fabriquer des petits pions avec autour de moi tout le matos pour faire des fiches d'activités de calcul et des petits trains des couleurs y compris l'intégralité de ma collec de pots de peinture (on va y revenir). Et je parle même pas de la plastifieuse et du four qui étaient en train de chauffer.

Oui bon, vous me direz que j'aurais pu tout laisser en plan et retourner à ma couture comme j'en avais initialement l'intention avant cette attaque démoniaque particulièrement sournoise. Mais non, car c'est la toute la beauté des attaques des démons de la famille des Bricolus (oui, parce que Scolarus n'est pas le seul spécimen de cette espèce particulièrement vicieuse), elles ont des effets secondaires. Elles vous culpabilisent à mort si vous ne venez pas à bout des bricolages commencés sous emprise démoniaque.

Et c'est ainsi que j'ai passé mon samedi en intégralité à faire des pions, cuire des pions, vernir des pions (oui oui, le Bricolus est un peu un maniaque du détail), mélanger des couleurs pour obtenir de jolis dégradés, peindre des petites fenêtres dans des trains et des pinces à linge dans la couleur assortie, vernir les dites pinces à linge (Bricolus soutenant mordicus que la plastification allant donné du brillant aux couleurs du petit train, il fallait faire de même avec les pinces à linge).

Au final, on a obtenu ça. Ça ne paie peut-être pas de mine mais ça remplit parfaitement son office.

IMG_0248

Image trouvée sur le woueb, imprimée, peinte et plastifiée pour la solidité

D'autres couleurs sont en préparation

IMG_0249

Pions faits maison en pâte Fimo. Feuille A4 avec case, signe + et signe = faits au feutre puis plastifiée pour fonctionner comme un tableau blanc.

On écrit ensuite les chiffres et le résultat avec un feutre type Veleda

Les monstros ont immédiatement adopté le matériel. Si Gargamel a réussi à associer chaque couleur de pince avec la fenêtre correspondante, cela a été un peu plus laborieux pour Azraël. Mais l'excellente surprise est venue du matériel pour le calcul puisque Gargamel qui nous a fait ses premières additions les doigts dans le nez. Ça a tellement bien fonctionné qu'on est déjà passé à la soustraction et là aussi, le système s'est révélé parfaitement adapté. Quant à Azraël, ne voulant pas être en reste, il a bien sûr exigé de faire également des devoirs et s'est lancé lui aussi dans le comptage de pions.

Brefle, si vous cherchez une technique pour initier vos enfants aux math, je vous la recommande. C'est simple, peu onéreux et très facile à mettre en oeuvre.

Posté par reyhaziel à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 21 mai 2015

Gargamel's life in animed gif

Vous l'aurez peut-être remarqué, depuis quelques temps, j'essaie de mettre des gifs animés dans mes posts. J'adore les blagues foireuses qu'on peut faire dessus pour illustrer ses propos. Mais je n'en mets pas très souvent parce que, vu que je ne sais pas les faire (si si, paraît qu'il y a des gens qui savent en faire), faut que j'en trouve grâce à mon ami gougleu et que c'est pas un copain très sympa avec moi (ou alors, je ne sais pas le brosser dans le sens du poil) parce qu'il m'en trouve pas souvent des bien.

Et puis la semaine dernière, je suis tombée tout à fait par hasard sur un site que j'ai pas pu lâcher jusqu'à avoir lu/regarder la dernière ligne/image tellement j'étais morte de rire : ma vie d'instit en gif animé, 17 pages de pur bonheur. Ce site porte parfaitement son nom puisqu'il raconte la vie d'un instit (UN instit, pas UNE instit, comme quoi, ce n'est pas un métier que de femmes) en utilisant le concept suivant : un gif animé accompagné d'un très très court commentaire pour le décryptage. Et du coup, c'est une vrai mine d'or si vous êtes à la recherche d'images animées (en plus de vous faire passer un excellent moment de rigolade, en particulier quand vous connaissez un tant soit peu ce milieu, celui des instits hein, pas celui des gifs animés) dans laquelle j'ai largement pioché.

Mais pour le coup, le concept du "un bon gif animé vaut mieux qu'un long discours" m'a paru tomber sous le sens pour qu'un Gargamel qui a toujours du mal à s'exprimer puisse vous raconter sa journée type. Alors voilà, en première mondiale et en exclusivité sur ce blog et uniquement sur ce blog, la vie de Gargamel en gif animé.

 

Quand je regarde un épisode des Angry Birds en boucle en prenant mon petit déjeuner

angrybirds

 

Quand j'arrive en classe et que les copains viennent dire bonjour : Tu m'as fait un bisou là, j'ai pas rêvé là, tu m'a fait un bisou !

bisous

 

Quand je suis en classe et que la maîtresse vérifie que je bosse

quand je bosse

 

Mes copains, quand on revient de la cour de récré

Cours de récré

 

Quand le taxi arrive pour me conduire à l'hôpital de jour

taxi

 

Quand l'orthophoniste veut me faire faire des exercices de lecture

travailler

 

Quand maman vient nous montrer la dernière robe qu'elle vient de finir

quand maman montre sa derniere robe

 

Quand je fais un mario sur ma console et que mon petit frère me demande de lui prêter

quand azrael veut ma console

 

Quand maman essaie pour la 10ème fois de me faire asseoir à table tranquillement pour manger

robin des bois

Quand c'est l'heure de se coucher, que je suis en plein partie et que maman me demande de lâcher la tablette

quand c lheure du dodo

 

Quand c'est la fin de journée et que maman vient enfin de réussir à nous coucher Azraël et moi et que j'ai fini mon 2ème et dernier rappel

quand maman veut que je reste à table

 

Edifiant non ?

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


lundi 18 mai 2015

Les Infernos se mettent au vert

Tout a commencé par la lecture d'un post à propos d'épinards. Beuuuuuurk, les épinards ! DE GOU TANT  comme dirait Azraël. Mais ça, c'était avant ma nouvelle paire de lunette ... euh attendez, ah non, ça c'est la pub. Décidément, je dois trop regarder la télé moi !

Je disais donc, c'était avant car après la lecture de ce fameux post sur les épinards et surtout des commentaires faits dessus, j'ai découvert ébahie qu'il y a des gens qui aiment ça, les épinards. Dingue ce truc !!! Non, c'est pas une blague ? Sûr ? Ça peut vraiment ne être pas gluant mais appétissant et ... BON ?  Allez, soyons honnête, je n'y croyais pas. Impossible que l'objet d'un de mes pires cauchemars culinaires puisse devenir un jour un truc mangeable. Il y avait forcément une arnaque quelque part. Alors j'ai bien tout relu et d'un coup, ça m'a sauté aux yeux. Évidemment qu'il y avait une arnaque, sauf qu'en fait, l'arnaque, je la subissais depuis des années avec les épinards en conserve de la cantoche ou les galets d'épinards surgelés. Pas étonnant que mes rares essais m'aient confortée dans l'idée que les épinards c'était MAAAAL ! Et là, j'en vois qui s'interroge au fond du blog. C'est quoi le problème vous demandez-vous. Ben c'est que pour que ce soit bon, il faut que ce soit FRAIS, un peu comme les haricots verts. Le surgelé et le frais, c'est pas pareil ni pour la texture, ni pour le goût (bien que ce dernier soit tout de même assez proche). Et les conserves ne tiennent absolument pas la comparaison.  Alors c'était décidé, j'allais tenter le coup encore une fois et Popeye n'avait qu'à bien se tenir. Et pour cette ultime tentative, ce serait l'aloo palak !

Hein? Mais c'est quoi ce truc la Puce ? C'est une délicieuse recette indienne, un curry de patates (une valeur sûre) et d'épinards (un truc hypothétiquement délicieux). Question recette, j'ai fait quelques adaptations de celle trouvée sur marmiton.com parce qu'avec la meilleure volonté du monde, le poivron et moi, on n'est vraiment vraiment pas copains. Mais pour le reste, j'ai à peu près respecter ce qui était recommandé à un détail près. Impossible de trouver des épinards en branche frais. J'ai dû me rabattre sur des feuilles destinées normalement à être mangées en salade. Mais peu importe, c'était des épinards ... et frais ! Et c'était tout ce qui comptait. Comme c'était à prévoir, les épinards étant de couleur verte, les monstros ont décrété en coeur que c'était pas bon (sans y avoir touché en plus les hypocrites). Quant à Chéri :

Alors ? Oh, t'as tout mangé ! C'était bon ?

Hum, mouais, bof, je cours pas après quand quand même.

bon, je me dévouerai pour finir les restes

(yeeeees !)

Non mais quelle hypocrite je fais parfois et décidément, les hommes, ça sait pas ce qu'est bon. Tant pis pour eux et tant mieux pour moi ! Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin sur la route de la vertitude.

Gargamel, viens voir. J'ai reçu les tissus pour te faire des pantalons.

Oh ouiii !

Alors voilà, t'as du bleu marine, du bleu pétrole, du vert, du rouge et du euuuh, moutarde je crois. Tu choisis quoi ?

Le VERRRRT !

Ah ben ça alors ! Gargamel qui choisit un vert qui pète (normalement, ça aurait dû être un vert émeraude mais apparemment, le fournisseur et moi, on n'a pas la même conception de la couleur d'une émeraude) ! Il semblerait que ses goûts vestimentaires soient en train d'évoluer. En tout cas, une chose est sûre, il s'affirme de plus en plus sur ce plan. J'ai intérêt à trouver rapido des nouveaux patrons pour l'habiller parce que je sens que ça va devenir de plus en plus galère. Non mais rendez-vous compte, il commence même à sélectionner ses T-shirts !

Pour ce nouveau pantalon, j'ai repris le patron du BoatCut rouge que je lui avais fait dans mes dernières chutes de tissu à sweat. Et bien sûr, j'ai fait les modifications qui me semblaient indispensables la dernière fois : rehausser la ceinture, élargir un peu et raccourcir la longueur. Du coup, ça passe nettement mieux, d'autant que cette fois, j'avais assez de tissu à sweat vert pour tailler toutes les pièces dans le droit fil. Voir c'est un poil trop grand en largeur maintenant (mais je ne désespère pas de finir par ajuster correctement la taille). Faudrait encore rehausser un peu la ceinture (ou bien qu'il s'empresse de perdre son petit bidon, c'est au choix) et surtout raccourcir encore ! Mais je trouve qu'il lui va bien et lui est enchanté ce qui est bien le plus important.

 IMG_0891IMG_0892

Vue de face et de dos

IMG_0893P

Gros plan sur les poches

IMG_0921

Un Gargamel ravi de son nouveau pantalon

Mais forcément, la vertitude est contagieuse.

Gargamel, viens essayer ton pantalon. Alors il te plaît ?

Oh OUIIII !

Maman, c'est quoi ça ?

C'est le nouveau pantalon de Gargamel.

Oooh, il est beau ! Moi aussi me veut un pantalon vert !

Ok, je t'en ferai un la semaine prochaine.

Maiiis, c'est cro looooong. Moi me veut tout de suite. S'il te plaiiiiiiit maman !

(avec de grosses larmes de crocodile dans les yeux)

Ouaip, vous avez deviné. En grosse nouille couturomaniaque, j'ai bondi sur mes patrons de pantalon déjà testés et approuvés et j'ai commencé le pantalon vert d'Azraël. Pour aller vite, j'ai fait simple (tout en respectant l'amour profond et inconditionnel du monstros pour les poches) et repris le patron du dernier modèle que je lui ai fait, celui en double gaze bleue-grise avec des poches et un empiècement en tissu coupe du monde. C'est là que je me rends compte que selon le type de tissu, il n'y a pas à dire, les modèles sont plus ou moins seyants et ce modèle n'est pas vraiment fait pour du tissu à sweat. Mais bon, comme pour son frère, il en est ravi alors ...

IMG_0894IMG_0896

Vue de dos et de face
IMG_0895IMG_0897

Gros plan sur l'empiècement décoratif au dos et les poches plaquéesPetite

IMG_0898IMG_0901

 Porté par Dusty Croppoper en plein parcours aérien qui vous montre ensuite son splendide arrière train (d'atterrissage bien sûr). On voit bien que le choix du tissu ne met pas franchement la coupe en valeur.

Et bien sûr, quelques photos du duo.

IMG_0916

Nous sommes 2 frères jumeaux, nés sous le signe du vert d'eau (ouais, je sais, c'est tout pourri comme blague, mais je m'entraîne)

IMG_0917

Allez, c'est pas tout ça mais j'ai à faire. Moi me casse !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 11 mai 2015

Les joies de l'hérédité

Aaaaah, comme j'aime cette douce période de l'année où je me fais déborder par les rapports, les réunions, les cours et les sorties scolaires sans oublier surtout la joie incommensurable et sans nom des .... ÉQUIPES ÉDUCATIVES où tu reçois une flopée de mauvaises nouvelles pour agrémenter ta semaine déjà bien pourrie. Oui, je sais, ça vous interpelle vu que jusqu'à présent, j'avais toujours chanté les louanges des équipes éducatives et que vous le sentez bien là mon humour noir.

Rassurez-vous, je n'ai pas changé d'avis. C'est vraiment trop cool d'avoir des réunions régulières avec tous les intervenants qui prennent en charge Gargamel pour échanger sur son évolution. Le petit hic ce coup-ci, c'est que son évolution justement, c'était plutôt une régression et ça, j'étais pas habituée, mais alors pas du tout.

Depuis la reprise des vacances de Noël, on ne reconnait plus Gargamel. On se croirait revenir 3 ans en arrière quand on a commencé la prise en charge

(hôpital de jour qui parle).

...

(et une grande claque dans la  figure)

Il est enfermé dans son petit monde et crie à nouveau beaucoup, passe son temps à chanter à tue-tête

...

(un direct en plein estomac)

Ici c'est pareil. Il se cache sous la table et refuse de travailler. Il est sans arrêt en écholalie et parle sans s'adresser à personne. Et il chante tout le temps (orthophoniste qui parle)

... (crochet à la mâchoire, victoire par KO)

Et à l'école, c'est comment ?

Ah ben, c'est plutôt bien fait. Il a commencé à investir son rôle d'élève, il fait beaucoup de progrès en lecture et écriture et il aime ça apparemment. Il a beaucoup de retard mais ça progresse. Et il est très en avance pour tout ce qui est logique et mathématique, structuration dans l'espace

(sa maîtresse qui parle)

...

(on vient visiblement de me réanimer)

Par contre on a un gros problème de comportement sur la cour de récréation

...

(je me disais aussi)

mais bon, ça vient de la nature de son handicap, il a encore du mal à doser ses réactions mais il recherche les interactions alors qu'avant ce n'était pas le cas. Et les autres en profitent aussi pour l'asticoter en plus.

...

(serait-ce l'espoir dont je vois pointer le bout de son nez)

L'ergothérapeute indique dans son bilan que ça se passe super bien et qu'elle n'a aucun problème. (enseignante réfèrente qui parle)

...

(alléluia, rien n'est perdu)

Et à la maison alors, il s'est passé quelque chose qui pourrait expliquer tout ça ?

Euuuuh ...

(en train de me remettre du choc)

Sa grand-mère paternelle est très malade, son père est hyper stressé limite dépressif, son petit frère est ingérable, sa grand-mère maternelle, qui mérite largement la canonisation, n'est plus là pour m'aider à tout gérer et je suis un chtit poils fatiguée là maintenant tout de suite. Vous croyez que ça peut jouer ?

D'après l'expression des têtes qui se sont tournées vers moi, il semblerait que OUI, ça puisse jouer. Heureusement, la conclusion de l'équipe a tout de même été que, en dépit de cette régression manifeste mais sélective (vu qu'il y a toujours des endroits et des trucs qui se passent très bien), Gargamel profitait pleinement des aménagements dans sa scolarité et que son intégration en CLIS restait un succès. Et qu'il fallait donc persévérer pour l'an prochain.

Mais mon bonheur n'aurait jamais pu être complet sans Azraël et une bonne grosse rhino nécessitant une petite visite chez la pédiatre et ce qui en a découlé.

Bon alors, c'est pas bien grave. Juste une rhino un peu infectée. Je vais vous donner un traitement.

Merci

A part ça, dites moi. Je ne voudrais pas vous alarmer mais vous savez, les troubles autistiques comme celui de son frère, ça a quand même une part héréditaire.

...

(mise en route de la machine à imaginer les catastrophes)

Et ?

(si tu me dis qu'il est TED, je pète un cable !)

Certains traits de son comportement me semblent caractéristiques vous savez.

Okayyy. Donc vous pensez qu'il est TED alors ?

C'est une possibilité. Mais il le serait juste un tout petit peu hien. Pas aussi prononcé que son grand frère rassurez-vous. Mais ça vaudrait la peine de le faire diagnostiquer juste au cas où. Ca pourrait l'aider d'être diagnostiqué avant l'entrée en CP. Pour une prise en charge éventuelle.

Il pourrait être TED ... juste un peu ?

Oui oui, c'est ça. Juste un peu. Léger léger quoi.

Trooooop cool ! Azraël pourrait être TED, mais juste un peu ! Mais alors, s'il est ingérable, capricieux, tyrannique et tout le toutime, ce ne serait pas parce qu'on est ultra méga nul en éducation alors ! Ce serait simplement parce qu'il souffrirait de troubles autistiques comme son frère. Mais juste un peu ! Tiens, semblerait que je fasse une fixette sur le "juste un peu". Serait-il possible que j'envisage une crise de nerfs ? Mais juste un peu hein !

Enfin, de crise de nerfs il n'y a point eu. Même pas une petite phase de déni. Ben oui, ça m'aurait pompé trop d'énergie alors ça valait pas le coup. A la place, j'ai contacté le CREDAT ( Centre de Recherche et de Diagnostics pour l'Autisme et les Troubles apparentés) pour un diagnostic et c'est parti pour plusieurs mois d'attente pour avoir un rendez-vous (pas avant octobre on m'a dit). J'ai vraiment hâte d'y être. Songez donc, on va devoir aller à Paris dans le 16ème en plus. Je vous raconte pas les virées shopping qu'on va pouvoir se faire avec Azraël ! Avec un peu de chance, ça tombera peut-être pendant les soldes !

reaction2

Tu ne dis pas qu'Azraël pourrait être TED, non, tu ne le dis pas !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 22 avril 2015

Et la fête continue

Eh oui, ce mois-çi, c'est vraiment le mois des fêtes. Après celle de la nounou d'Azraël, celle d'Azraël, c'est au tour de Gargamel et comme son petit frère, il a eu droit à son pantalon rien qu'à lui comme cadeau (entre autres choses).

Alors les coutimiers de ce blog le savent bien, Gargamel et les pantalons, en fait et les vêtements en général, c'est toute une histoire. Eh oui, en bon enfant souffrant de troubles autistiques, je vous rappelle qu'il a quelques ... comment dire ... règles vestimentaires ultrastrictes ? Et encore, c'est un doux euphémisme. En résumé, Sir Gargamel ne supporte que les T-shirts et les joggings. Pas de boutons, pas de pièces métalliques, pas de tissus raides, pas de fermeture éclair autre que sur les blousons (allélouia sinon je me demande comment on ferait). Du jersey et du tissu à sweat et rien d'autre. On oublie le synthétique et les cotonnades. Faut que ce soit doux et souple.

Alors pour l'habiller, je vous raconte pas la galère. J'ai l'impression d'avoir un rappeur quasi permanence à la maison, et un gros flemmard en pyjama le reste du temps (je soupçonne d'ailleurs que cela ne le dérangerait pas le moins du monde d'aller à l'école en pyjama, ou même à poil quand il fait chaud). Mais depuis que je me suis remise à la couture, j'essaie de contourner le problème. Mes premiers essais n'avaient rien donnés. Normal, j'avais tenté un pantalon en coton standard. Depuis, j'ai trouvé un fournisseur de tissus à sweat pas cher (oui parce que Gargamel étant un killer de pantalons, pas question non plus de dépenser une fortune pour l'habiller) et tenter quelques joggings. Et là miracle, il les mets avec plaisir. Ce qui, à défaut de changer son style vestimentaire, a au moins permis de varier un peu les couleurs. Exit le noir et le gris, bonjour le bleu canard et le rouge (j'aurais bien tenté le mûre mais bizarrement, Chéri n'était pas d'accord du tout).

Alors pour sa fête, j'ai tenté le tout pour le tout. Enfin presque faut pas pousser non plus. Un pantalon qui ressemble enfin à un vrai pantalon avec une coupe un peu à la mode (du moins je crois parce que la mode et moi .... ). Toujours en tissu à sweat bien sûr, ben oui, histoire de pas tout changer d'un coup (faut y aller mollo avec les enfants TED) mais avec des poches en double gaze de coton à l'imprimé voilier.

Pour le patron, j'ai sorti comme d'habitude mes bouquins japonais, en l'occurence, le livre Jupes et pantalons pour les enfants ,un de mes rares livres traduits en français. C'est d'ailleurs de ce même livre que j'ai tiré les patrons du pantalon à carreaux d'Azraël et de ma jupe écossaise à fleur. Cette fois, j'ai opté pour le modèle 26, Pantalon Bootcut qu'il s'appelle. Dans le descriptif du modèle, ils expliquent que cette coupe allonge la silhouette et ma foi, c'est assez vrai. Dans l'absolu, c'est un modèle plutôt facile à réaliser vu que les poches sont simplement plaquées mais je me suis heurtée à 2 petits soucis. D'abord, cette coupe est assez ajustée. Du coup, en me basant uniquement sur la stature et n'ayant comme référence que le taux de remplissage de ses joggings par Gargamel, j'ai misé sur une taille 10 ans (ce qui est normalement la taille qu'il porte en T-shirt et jogging). Sauf que le sieur Gargamel, n'ayons pas peur des mots, fait nettement plus envie que pitié. Du coup, la coupe assez ajustée est devenue une coupe très ajustée. Et moi, j'ai eu très peur d'un rejet total du pantalon lié à la perte de l'aisance à laquelle il est habitué. Par contre, niveau longueur de jambe, j'aurai facilement pu prendre une taille en dessous. Ensuite, j'étais à court de tissu à sweat pour réaliser le modèle dans les règles de l'art. En fait, je ne pouvais tailler qu'une seule jambe dans le droit fil. Du coup, j'ai rusé. J'ai taillé les 2 devants de jambe dans le droit fil, et les 2 derrières perpendiculairement au droit fil. En théorie, sur un tissu uni, ce n'est guère gênant. Sauf que voilà. D'une part, le jersey ayant un sens de tissage, la lumière ne fait pas ressortir la couleur de la même façon selon le sens dans lequel est coupé la pièce par rapport au droit fil : on a l'impression de 2 rouges différents. Pour moi, ce n'était pas un problème puisque les 2 devants étaient identiques et les 2 derrières aussi mais c'est une bonne chose à savoir pour une débutante. Dans le même ordre d'idée, sachez qu'un velours uni ne présente pas la même couleur, même pour 2 pièces taillées dans le droit fil si l'une est coupée dans le "sens du poil" et l'autre à "rebrousse poil". Je trouve d'ailleurs intéressant de jouer sur ce phénomène quand on coupe des pièces de vêtements car cela permet du jouer avec la couleur et la lumière alors qu'on taille entièrement le vêtement à partir du même tissu. L'autre inconvénient d'avoir coupé des pièces perpenticulairement au droit fil, c'est que j'ai perdu l'élasticité en largeur (car un tissu est toujours légèrement plus élastique dans le sens perpendiculaire au droit que dans le sens du droit fil, ce qui est particulièrement vrai pour du jersey). Et cela n'a pas arrangé mon problème de coupe ajustée. A part cela, je n'ai pas apporté de modification majeure au modèle. J'ai simplement remplacé la ceinture d'origine par une ceinture en bord côte.

IMG_0832IMG_0833

Vue de devant et vue de dos : on voit bien la coupe bootcup, resserrée autour du genou et légèrement évasée en bas (attention hein, ça fait pas du tout patte d'éléphant)

IMG_0835IMG_0834

Gros plan sur les poches plaquées avant et la poche plaquée arrière.

Heureusement, au final, Gargamel a beaucoup apprécié son nouveau pantalon et il a enfin dans sa garde-robe un truc qui ressemble à un VRAI pantalon. Je vais très certainement lui en refaire d'autres dès que je me serais réapprovisionner en tissu à sweat. Et pour l'été, je vais tester une version en double gaze de coton. Bien sûr, il faudra faire un petit ajustement en longueur et en largeur pour lui donner plus d'aisance. Par contre, pour une fois pour un modèle japonais, j'ai une critique à faire sur ce patron. En fait, j'ai l'impression que c'est une constante sur ce livre car le pantalon à carreaux d'Azraël souffre du même défaut (qui n'était pas visible avant sa poussée de croissance mais l'est maintenant). Contrairement aux premiers modèles de pantalons que j'ai cousu à partir de livres japonais, ces modèles-ci ne semblent pas avoir de ceintures réhaussées au dos, c'est-à-dire qui montent plus haut sur les reins. Conclusion, quand ces monsieurs se penchent, on peut admirer leur raie des fesses. Et moi, ça, ça m'agace prodigieusement !

IMG_0060

Alors, vous la voyez bien la différence de couleur entre l'avant et l'arrière de la jambe de pantalon !

IMG_0062

Il est pas beau comme ça mon Gargamel !

Je pense donc modifier légèrement la coupe à ce niveau. Mais cela reste vraiment un très joli modèle. D'ailleurs, il existe aussi en version pantacourt pour filles et je sens que cela va faire un cadeau parfait pour la fête de Bouclette.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 7 avril 2015

Le printemps et les cloches

Un beau soleil vient enfin de faire son apparition par chez nous et franchement, il était temps. Avec lui, le printemps semble enfin arrivé et qui dit printemps dit ... grand nettoyage ?

Ben en fait, pas exactement. C'est que voilà, mercredi prochain, on va tester une grande première chez les Inferno. On a invité 2 copines de classe d'Azraël à venir faire la chasse aux oeufs. Oui 2 COPINES (parce qu'une seule, cela ne suffisait plus à ce Don Juan d'Azraël) ! Je lui ai pourtant bien proposé d'inviter aussi des copains mais c'était niet qu'il a dit le sieur Azraël et les autres filles, c'est pas ses copines qu'il a rajouté. Bon en même temps, soyons honnête, ça fait finalement bien mes affaires qu'il n'y en ait pas trop vu ma forme olympique, mon nez qui coule et ma gorge douloureuse de ces derniers jours.

Oui bon, là je vous sens complètement perdu. Quel rapport avec le nettoyage ? Le rapport, c'est que vu la quantité de jouets qui a investi dernièrement mon salon, j'aurai eu trop la honte que quiconque se pointe à la maison ! C'est vrai quoi. Déjà que côté ménage, je suis franchement pas au top (et encore, c'est un doux euphémisme) mais là, c'était tout simplement plus possible.

Il ne me restait donc que 2 solutions. 1) Bazarder l'ensemble des jouets au passage des prochains encombrants. Mais pour une obscure raison, les monstros se sont montrés fort réticents à cette idée et un soupçon de scrupules a semblé faire son apparition dans mon coeur de mère indigne (à moins que ce ne soit mon côté grippe-sou qui rechignait à se débarrasser de trucs pouvant encore servir allez savoir). 2) acheter d'urgence étagères et casiers pour réaménager les chambres des monstros et y caser tout leur bazar (mais une fois encore mon côté grippe-sou rechignait à mettre le moindre euro dans de nouveaux paniers alors que les caisses qu'on a déjà ne sont jamais utilisées ou presque). Après moult tergiversations, séances intensives de surf sur le woueb à la recherche d'inspiration, consultation de sites de vente en ligne de meubles divers et variés, j'ai fini chez mon suédois préféré, qui n'est pas celui auquel on pense généralement, et j'en suis repartie avec 2 superbes meubles en pin massif huilé (vu que Chéri est résolument contre tous les trucs en MDF rapport aux dégagements gazeux nocifs pour nos chères têtes blondes tendance châtain clair). Quelques passes magiques chez le magicien couronné le plus proche et me voilà en possession de non moins superbes panières en tissu pour garnir mes étagères.

C'est ainsi que j'ai passé mon week-end pascal à trier l'ensemble des jouets des monstros pour les ranger dans des panières spécifiques pour chaque catégorie (oui oui, j'ai poussé le vice jusque là. C'est que quand mon petit côté psychorigide s'exprime, il n'y va pas de main morte) et jeter tous ceux qui étaient cassés et non réparables. Temps total consacré à l'opération : pas loin d'une journée ! Puis ré-aménagement des chambres et montages des meubles en kit. J'en ai profité pour me casser à peu près tous les ongles. Pour une fois que j'essayais d'en prendre soin, c'était bien la peine que je me les fasse tiens ! Mais bon, c'est pas le sujet. Enfin, installation des panières pleine de jouets !

Au total, j'y ai passé 2 jours sur les 3 du week-end mais franchement, ça en valait la peine. D'abord, j'ai retrouvé un salon à peu près acceptable. Non, il est pas rangé, ça, c'est tout bonnement pas possible et tous les parents qui me lisent comprendront très bien pourquoi. Mais on peut quand même voir sur les photos qu'il n'y a pas TROP de bazar. Ceux qui connaissent la maison pour apprécier l'amélioration à sa juste valeur. Pour les autres, faudra me croire sur parole parce qu'il est hors de question que je mette en ligne une photo du "avant le rangement".

IMG_0780IMG_0781

Oui, je sais, on gagnerait aussi beaucoup de place en mettant la maison dehors. C'est prévu pour quand il fera beau.

Ensuite, parce que les chambres des monstros ont quand même fière allure avec leurs meubles neufs.

IMG_0734IMG_0735

La chambre d'Azraël après aménagement (pour la voir avant, allez ici)

IMG_0737IMG_0738

La chambre de Gargamel après aménagement (pour la voir avant, aller ).

Mais surtout à cause des sourires ravis des monstros justement. Azraël a été pris d'un enthousiasme frénétique pour sa "nouvelle chambre" et en particulier par sa petite cuisine. Au point qu'il en oubliait de déjeuner le matin, trop occupé à jouer lui-même les cuisiniers pour un Chéri contraint et forcé de déguster l'intégralité des plats préparés par le chef. Quant à Gargamel, il a redécouvert des jouets dont il avait oublié jusqu'à l'existence.

IMG_0727

Le chef en plein boulot

IMG_0732

Le chef et son invité-prisonnier-victime-torturé en plein dégustation

Et bien sûr, week-end pascal oblige, on a fait notre traditionnelle chasse aux oeufs (même si j'ai eu peur de devoir annuler pour cause de météo toute pourrie). Pas de photos de Gargamel cette année. Il était tellement rapide à se jeter sur les oeufs qu'elles sont toutes floues !

IMG_0749IMG_0754

On remarquera le petit sac de l'an dernier ressorti pour la récolte

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 mars 2015

Gargamel va au concert

Parmi nos multiples activités des vacances, je retiendrais tout particulièrement notre dernière sortie avec Gargamel. Le sieur Azraël ayant décrété qu'il ne voulait pas venir et étant resté sous la garde vigilante de Modernus ... oups, de Chéri, c'est en tête-à-tête que Gargamel et moi sommes allés assister à un ciné-concert dimanche dernier dans notre ciné de quartier préféré.

Huuum, je vous sens perplexe. Mais qu'est-ce que ce truc vous demandez-vous ? Alors un ciné concert, c'est d'abord un ciné. On y va donc pour voir un film et de ce point de vue, le sieur Gargamel est toujours aussi enthousiaste alors que son petit frère semble, lui, avoir frisé l'overdose pendant ces vacances (faut dire que 3 films en 15 jours, c'est quand même beaucoup). Comme d'habitude, vu la capacité d'attention tout de même limitée d'un enfant TED, j'avais misé sur du court-métrage (40 mn ce jour-là). Et ce qu'on est allé voir, c'est "Pat et Mat".

Il s'agit d'un ensemble de court-métrages d'animation en image par image dont les 2 héros, bricoleurs du dimanche, accumulent les gaffes et en sont particulièrement fiers. Les petits films en eux-mêmes sont plutôt drôles et variés et Gargamel a rapidement accroché (pour preuve, il avait abandonné la tablette qu'il n'avait pourtant pas lâché pendant tout le blabla du début fait par un animateur venu spécialement pour l'occasion).

Une séance ciné donc mais pas que. Car voilà, il s'agisait également d'un concert. Alors certes, pas un concert au sens classique du terme avec orchestre, chef et tout et tout mais il y avait bel et bien un pianiste dans la salle de ciné, jouant en live la bande son du film au lieu que ce soit une bande enregistrée comme dans une séance classique. Et franchement, ça change tout. D'une part vous n'avez pas les fluctuations de niveau sonore comme on a bien trop souvent au ciné et coté qualité du son, c'est quand même autre chose. Alors si un jour vous avez la possibilité d'assister à une telle séance, surtout, n'hésitez pas, ça vaut vraiment la peine.

20150301_111752

Ça, c'est le pianiste en pleine action pendant le blabla de l'animateur

Et une fois le film terminé, on a eu droit à une seconde séance blabla particulièrement instructive où l'animateur a expliqué aux enfants (et aussi aux parents), comment un tel film était fabriqué avec, pour illustrer ses propos, plein de marionnettes de Pat et Mat à différents stades de fabrication et les décors originaux du film en vrai à admirer (oui madame, rien que ça !). Même que le sieur Gargamel levait régulièrement les yeux de sa tablette (qu'il avait récupéré dès la fin du film) pour admirer les dits objets (mais je ne crois pas que l'animateur s'est rendu compte de l'insigne honneur qui lui était accordé par Sir Gargamel car détrôner même momentanément un ipad, ce n'est pas donné à tout le monde).

Mais le summum de la béatitude a été atteint par le Sir Gargamel quand le signal de la ruée sur le pianiste a été donné. Songez donc, il a eu le droit non seulement d'approcher un piano en vrai (en fait, je devrais plutôt parler de clavier puisqu'il s'agissait d'un "piano" électrique et pas d'un piano à queue ou en bois avec caisse de résonance) et d'en jouer ! L'extase totale je vous dis ! Si je ne craignais pas beaucoup trop pour mes pauvres petites oreilles délicates déjà fortement malmenées par Pavarotus, j'envisagerais sérieusement de lui faire donner des leçons. Mais psychologiquement, non, je suis vraiment pas encore prête.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,