mercredi 25 février 2015

Monstros dans un jeu de quilles

Ce matin, c'était centre de loisirs pour Gargamel. Eh oui, pour une fois qu'il pouvait aller au centre un mercredi matin, on s'est pas gêné ! Non parce que je vous rappelle que sa super école privée, elle ne fait pas cours le mercredi matin, contrairement à toutes les autres écoles du secteur, donc d'habitude, il reste à la maison avec Super Nanny.

Et pour une fois, on a eu un super coup de bol vu qu'il y avait une sortie de prévue. Et pas n'importe quelle sortie, une sortie BOWLING, rien que ça. Et comme Gargamel est toujours accompagné de Super Nanny quand il va au centre (pour ceux qui ne suivraient pas, je rappelle que la présence de Super Nanny est obligatoire sinon Gargamel est interdit de centre de loisirs), il est aussi toujours autorisé pour les sorties vu qu'il a son accompagnateur perso rien qu'à lui pour veiller à ce qu'il ne fasse pas de bêtises.

Et apparemment, Gargamel a adoré ! Pour éviter frustration et crise de nerfs, les propriétaires de l'établissement ont eu la bonne idée de relever les petites barrières de coté ce qui empêchait la boule de partir dans le "caniveau" sans toucher une seule quille. Du coup, les enfants réussissaient à chaque fois à faire tomber au moins une quille. Il paraîtrait que c'était l'extase totale chez les Farfadets (oui, les Farfadets, c'est le nom de la tranche d'âge à laquelle Gargamel appartient, Azraël, lui, c'est un écureuil).

Le plus dur pour Gargamel n'a donc pas été de réussir ses lancers mais bien de respecter les règles du jeu : tu lances 2 fois ta boule (ça, c'est ok), tu comptes les points (ça, c'est ok aussi) et tu laisses ta place au suivant (euh, là, ça coince un chouilla). Lui, il serait plutôt du genre, tant qu'il y a un truc debout, je continue. Heureusement, les enfants étant en groupe de 6, cela tournait relativement vite donc tout s'est bien passé.

Mais surtout, c'est dans des occasions comme celle-ci que je suis bien contente d'avoir une baby-sitter accro de l'iphone et des photos. Parce que j'ai des preuves ! Certes, la qualité des photos n'est pas formidable mais on peut tout de même admirer l'excellence de la technique de lancer de Gargamel.

Admirez le travail !

image2

Voyons voyons, comment vais-je m'y prendre ?

image6

Bon, déjà récupérons notre boule. Argh, mais c'est lourd ce truc !

image1

Alors, coté technique, bien campé sur ses pieds, l'un en avant, l'autre en retrait et on lance la boule !

image4

Mouais, décidément, trop lourde cette boule. Allez hop, revenons aux fondamentaux !

image5

Ah ah, et vive les fondamentaux. And the winner is ... ah, non ! C'est pas moi. Mais je suis 2ème quand même !

De qouâaa ? Vous voulez admirer sa super technique en live. Aucun problème !

Et voilà. Comme quoi, on peut être TED et doué en sport !

 

Posté par reyhaziel à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 15 février 2015

Chocolat, Nachka et Tuto

Jeudi dernier, à l'école des monstros, c'était atelier chocolat. Un maître chocolatier est venu en classe de petite section et de moyenne section (celle d'Azraël) pour leur parler de ce merveilleux antidépresseur, bête noire des obnubilés des kilos en trop et des cholestéreux. Pour l'occasion, les enfants de la CLIS (classe de Gargamel) se sont joints à ceux de moyenne section pour profiter de l'aubaine.

Car comme vous vous en doutez, hors de question de parler nourriture à une bande de monstros affamés (si si, devant du chocolat, des bonbons ou des gâteaux, un monstros est TOUJOURS affamé, même s'il vient de sortir de table) sans passer par une séance dégustation. Sauf que là, ils ont eu droit à bien mieux que ça. Le Maître les a initié à l'art délicat de la sculpture en chocolat et les enfants ont réalisé chacun un roi Choco-Choco.

Une belle photo valant mieux qu'un long discours, je vous laisse admirer les chefs oeuvres de vos monstros préférés. A noter qu'avant même que j'ai eu le temps de dégainer mon appareil, c'est à dire pendant les 2 minutes à pied nécessaire pour faire le trajet entre la classe d'Azraël et la voiture, ce pauvre roi Choco-Choco a bêtement égaré ses oreilles directement dans l'estomac d'Azraël. C'est ballot non ! Il n'a donc pas pu l'entendre arriver quand Azraël l'a attaqué par surprise pour le dévorer ni se sauver sur ses petites pattes roses.

20150212_163913

Le roi Choco-Choco et sa grosse moustache selon Azraël

20150212_164729

Le roi Choco-Choco, totalement glabre, selon Gargamel

Une fois rentré à la maison, et son roi dûment englouti, Azraël a soudain décidé qu'il était temps d'aller promener Nachka. Nachka ? C'est qui ça vous demandez-vous (à part Inferno Gran Mom parce que vu que c'est le nom de sa chienne, elle doit pas se poser la question). Ben donc, vous l'aurez compris, c'est la chienne d'Inferno Gram Mom. Enfin, c'est ce que je croyais. Sauf que comme Azraël n'avait ni sa mamie ni sa chienne sous la main, il a trouvé un élément de substitution. Et il a donc promené SA Nachka tout autour du salon.

20150214_114239

20150214_114304

Au moins, on n'a pas à craindre les puces avec ce petit chien là et il ne coûte pas trop cher à nourrir (quelques bonbons et gâteaux lui suffisent, et une tartine ou 2 de temps en temps)

Et puis je vous avais promis le tuto de ma petite trousse de couture de voyage alors le voilà. Le premier fichier est le tuto lui-même, le second est un pdf contenant le patron des différents éléments constituant la trousse.

N_cessaire_de_couture_de_voyage

Gabarits_trousse_couture

 

Posté par reyhaziel à 15:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 5 février 2015

Gargamel fait des phrases

Quand il y a un peu plus de 2 ans, Gargamel s'est initié au MAKATON, la fameuse technique basée sur la communication en langage des signes, on a franchi un premier pas dans la communication et l'échange. Enfin, il était capable d'exprimer des désirs par des mots et non des cris.

Quand on a introduit ensuite les PECS (communication par pictogrammes), il a pu commencer à structurer ses paroles et on a obtenu des ébauches de phrases. Enfin, nous pouvions envisager d'avoir une "vraie" conversation avec lui.

Puis tout doucement. Parce que oui, apprendre à parler quand on est un petit garçon ordinaire, ça prend déjà pas mal de temps mais quand on est un petit garçon pas ordinaire, ça en prend encore beaucoup plus. Tout doucement donc, les mots se sont ordonnés, les phrases se sont complexifiées mais tout en restant balbutiantes, elles prenaient du sens et devenaient compréhensibles.

Bon, faut pas pousser non plus, si je suis positivement ravie que Gargamel se mette parfois (voir souvent) à parler comme un moulin à paroles et à déclamer de grands discours, dans ces cas là, même moi qui suis pourtant censée disposer d'un décodeur de monstrosien intégré, je comprends pas 1 mot sur 20. Et il y a encore de sacrés progrès à faire. Mais de temps en temps, le moulin à paroles se calme et on a un moment de grâce.

Maman, ye veux Oggy et cafa.

Oggy et les cafards ? Ok.

Maman, maman !

Oui Gargamel, qu'est-ce qu'il y a ?

Maiyon Oggy tout là-haut !

Ah oui, t'as raison. La maison de Oggy est tout en haut de l'arbre.

Et là, on est super content. D'abord parce que ça ressemble à de vraies phrases. Mais surtout parce que, si avant il nous a déjà sorti de vraies phrases complètes avec sujet verbe complément, c'était toujours uniquement pour exprimer des désirs ou une satisfaction toute personnelle. Alors que là, c'est pour nous faire partager quelque chose qu'il voit, pour nous décrire un évènement. Mais comme l'être humain est un éternel insatisfait, on se demande comment corriger la syntaxe et obtenir la conjugaison des verbes. Oui oui, je sais, je suis jamais contente !

Et puis un jour, ou plutôt un soir, au moment du gros bisou du coucher, il se passe un petit miracle.

Maman ? Câlin maman !

Oui Gargamel, câlin

(et là je fourre mon nez tout froid, détail qui a son importance, dans son cou pour un bisou)

Maman ! Ton nez il fait tout froid ! Pffff pffff pffff

(ça, c'est un monstros qui vous souffle copieusement sur le nez pour le réchauffer avant de le tâter pour voir si ça a été efficace)

C'est parfait !

Et là, on fait calmement le dernier bisou et le dernier câlin et on file dans le couloir verser discrètement une petite larme de bonheur.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 5 janvier 2015

Le retour du Jedi

Ta ta tatatataaa ta tatatataaa ta tatatata ! (Eh oui, toujours pas trouvé pour la bande son)

Après leur cuisant échec sur la planète Acrochat face aux forces déployées par l'empereur Enquiquinus, les membres de la résistance avaient opéré un repli stratégique vers leur base opérationnelle situé sur le petit satellite Villebon. Mais l'empire de l'Ennui ne saurait vaincre ! Décidés à reconquérir les territoires perdus, Gargamel Skywalker et Yodazraël repartent à l'assaut de la planète Acrochat. Leur mission s'ils acceptent (ah non, ça c'est dans Mission impossible), leur mission ... explorer de nouveaux mondes étranges (ah, non plus, ça c'est Startrek), leur mission donc... infiltrer l'étoile noire du rebondissement (alias, le trampoline). Nos chevaliers Jedi partent à l'assaut confiants et sereins car cette fois Gargamel Skywalker en est sûr, il a achevé sa formation et la Force est avec lui !

A peine débarqué sur Acrochat, histoire de montrer à maître Yodazraël qu'il n'est plus un petit padawan apeuré, Gargamel Skywalker décide de prendre la direction des opérations et de commencer leur action commando par une séance d'acrobranche. Ben oui, faut rassembler la Force, concentrer les énergies tout ça tout ça quoi !

Une fois de plus, pour les non possesseurs de décodeur du langage monstrosien, je vais jouer les traductrices

Maitre Pucenobi, maître Yodazraël et moi-même devons nous préparer ! (Maman, je veux ça dit en pointant du doigt le parcours acrobranches)

... (ÉNORME soupir de Maître Pucenobi qui en a un peu raz le bol de jouer les funambules). T'es sûr que tu veux faire ça Gargamel ?

Affirmatif ! (Ouiiii avec un départ fusée vers l'échelle d'accès au parcours)

Eh, t'as oublié ton sabre laser (alias les chaussures et le casque obligatoire pour accéder au parcours)

Jeune Skywalker, où aller vas tu ? (Maman, qu'est-ce qu'il fait Gagamel ?)

Il va faire un parcours d'entrainement avant l'assaut final (il file au parcours acrobranche sans nous attendre et il va se faire gronder)

L'accompagner je dois ! Perdu sans moi il sera (moi aussi me veux le cobanche ! Gagamel attends moi !)

Oui mais voilà, une fois de plus, la Force était avec le maître et pas vraiment avec le padawan. Ainsi, Yodazraël a cette fois encore démontré sa parfaite maîtrise de la Force en réalisant un parcours impeccable (et même tout seul pour certaines parties), puis un second parcours, puis un 3ème puis ... et Maître Pucenobi a sombré lentement mais sûrement vers le coté obscur vu qu'il a dû servir de réservoir à la Force de Yodazraël.

Alors pour ceux qui auraient du mal à visualiser la scène, vous imaginez un monstros de 1m10 réalisant un parcours type obstacle à 40-50 cm au dessus d'un filet lui-même tendu à plusieurs mètres au dessus du sol avec une splendide créature de 1m55 en robe et un tantinet exaspérée marchant sur le dit filet à côté de lui (je vous raconte pas le spectacle qu'on devait offrir pour les gens qui passaient en dessous de nous) en lui tenant la main en quasi permanence tout en tentant de résister au mal de mer parce que marcher sur un filet qui se balance en permanence, c'est pas tip top). Gargamel Skywalker, lui, s'est une fois de plus laissé envahir par le côté obscur mais il lui a tout de même opposé une certaine résistance ce coup-ci. Ceci dit, le côté obscur de la Force est tout de même puissant puisque c'est seul que le jeune Skywalker s'est lancé à l'assaut de l'étoile noire du rebondissement et l'a conquise sans coup férir (bien aidé quand même par le fait que la plupart des soldats de l'empire étaient occupés à guetter le père Noël (comprendre qu'il n'y avait pas grand monde à Acrochat ce jour-là pour mon plus grand bonheur et celui des monstros).

Ainsi s'acheva le 2ème volet de notre grande saga (oui, vous aurez certainement à en subir d'autres, ne vous faites pas d'illusion sur le sujet).

Heureusement, après ce nouveau morceau d'anthologie, j'ai pu succomber aux pressions nettement plus classiques du démon de la couture et cette fois, c'est à la garde-robe de Gargamel que je me suis attaquée. Eh oui, à force de le voir toujours en jogging noir ou gris, je finis par déprimer alors cette fois, j'ai sorti du placard du tissu pour sweat-shirt rouge qui pète et c'est parti pour un petit pantalon large, modèle déjà testé et approuvé pour Azraël. Il s'agit du pantalon m du livre japonais happy homemade vol 2.

IMG_0270

J'ai tout misé sur le fait que son rejet des pantalons autres que jogging tenait non pas à la forme mais à la matière et j'ai eu bien raison car le pantalon a été adopté immédiatement.

IMG_0275

IMG_0276

IMG_0278

Tout est pour le mieux donc me direz-vous ! Ben c'est pas sûr. D'abord, parce que visiblement, Gargamel a eu une poussée de croissance entre le moment où je lui ai fait son dernier pantalon et celui-ci vu que côté taille, c'est juste, très juste, trop juste. En fait, j'avais déjà agrandi mon patron en largeur par rapport au modèle d'origine parce que je soupçonnais la poussée de croissance et que Gargamel a pris un peu de poids ces temps-ci. Mais le truc, c'est que j'aurai dû l'agrandir dans les 2 directions vu que là, je lui ai fait un pantalon taille basse !

Je vais donc vraisemblablement devoir me mettre à la recherche de nouveaux livres avec des tailles plus en rapport avec son gabarit actuel. D'autant que si j'en juge par la réaction de Chéri, j'ai pas intérêt à lui refaire un pantalon de ce modèle.

Tiens, regardes, c'est le nouveau pantalon de Gargamel. Il est pas mal non ?

Waouh ! Dis donc, il était à mode dans les années 70 celui-là !

Faut pas dire ça. Il parait que les pantalons larges reviennent à la mode de nos jours !

(Merci Inferno Gran Mom !)

Posté par reyhaziel à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 14 décembre 2014

Gargamel, testeur de l'extrême

Depuis l'apparition des smartphones, ipad et autres tablettes tactiles, Gargamel s'est fait un point d'honneur de faire avancer la science et de relancer la croissance en testant assidûment la résistance de ces objets de haute technologie.

Ainsi donc, après avoir étudié de près le coefficient d'élasticité d'un écran d'ipad face à un caillou sur une terrasse en béton, puis observer les effets de la gravité sur un ipod et mesurer la hauteur à laquelle il est susceptible de rebondir sur un carrelage, il s'est lancé ce dimanche dans une nouvelle expérience d'envergure : entre un fauteuil de cinéma et le téléphone de maman, lequel des 2 plie mais ne rompt pas ?

Avouez tout de même qu'il s'agit là d'une question essentielle à laquelle il était absolument indispensable d'apporter une réponse dans les plus brefs détails. Et question rapidité d'exécution, on peut toujours compter sur Gargamel.  La réponse, nous l'avons eu. C'est le fauteuil bien sûr. Après tout, on aurait pu s'en douter vu qu'il est conçu pour se replier automatiquement dès qu'on en soulève son postérieur. Par contre, quand on tente de plier un téléphone type smartphone entre le mécanisme en métal du dit fauteuil, ça marche nettement moins bien. En fait, ça donne à peu près ça.

 IMG_0169

Joli n'est-il pas ! Curieusement, malgré son écran en dentelle, mon téléphone fonctionnait toujours. Faut croire que c'est plus solide qu'il n'y parait ces petites choses là. D'ailleurs, ça me fait penser que l'ipad aussi mais que l'ipod lui, a rendu l'âme alors que son écran était resté intact. Il semblerait donc que le point faible des smartphones et autres tablettes ne soit pas l'écran mais les coins. Quand je vous disais que Gargamel souhaitait faire avancer la science. Et relancer la croissance car bien sûr, une fois les expérimentations achevées, il faut renouveler le matériel en vue des prochaines.

Bizarrement, Sir Gargamel a un peu de mal à comprendre pourquoi Chéri et moi-même ne sautons pas de joie face à ses découvertes dignes d'un futur prix nobel mais pour le coup, après l'engueulade mémorable qu'il s'est pris et l'observation de l'état lamentable de mon pauvre téléphone qui ne lui avait pourtant rien fait, il semble avoir fait un grand pas en ce sens.

Heureusement, les conséquences de cette ultime expérience n'ont pas trop gâché la séance cinéma d'Azraël car aujourd'hui, nous testions notre seconde matinée ciné au Luxy à Ivry. Au programme, 2 courts métrages sur le thème de Noël suivi par la confection de décoration pour le sapin du Luxy.

 RTEmagicC_affiche_les_merveilleux_contes_de_la_neige

Niveau succès, Gargamel n'a que peu accroché au 1er court-métrage (celui avec l'ours). Pour le second, vu l'incident avec mon téléphone et qu'il sentait très nettement que se tenir tranquille était une question de survie ( et non non, à ce stade et cet instant précis, ce n'était pas une métaphore), je ne peux pas dire s'il l'a trouvé bien. Azraël, quant à lui, a apprécié l'ensemble de la séance avec une préférence pour le second court-métrage, le seul dont il a parlé à son père ensuite d'ailleurs. Il était par contre un peu déçu de ne pas pouvoir faire une marionnette comme la dernière fois même s'il s'est bien éclaté à peindre sa décoration et à l'accrocher dans le sapin.

20141214_113334

L'oeuvre de Gargamel

20141214_113345

L'oeuvre d'Azraël

Par contre, il a fait montre d'un redoutable enthousiasme quand il est allé cafter son frère à Chéri à peine arriver.

Papa, papa, Gagamel il a fait une groooooooose bêtise. Il a kaké le télépone à maman qu'est très en coyère et il va ête puni. C'est pas bien de kaker le télépone à maman ...

(reprise de souffle avant la remise en route de la mitraillette à paroles)

Hein ??? Le téléphone de maman est cassé ?

Ca pour être cassé ! Il est explosé même !

(eh oui, j'étais encore un chouya de mauvais poils)

Et voilà pourquoi je me suis retrouvée un dimanche après-midi à quelques jours de Noël à faire les magasins pour me retrouver à peu près le même portable, au lieu de m'adonner à des activités autrement plus intéressantes comme mon repassage, ma lessive ou mon ménage en retard ! 

Posté par reyhaziel à 23:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 10 décembre 2014

Argumentation

Décidément, le monstros est sournois. Décidément, le monstros est rusé. Décidément, le monstros se moque éperdument de l'autorité parentale. Mais attention, le monstros se méfie des réactions fraternelles. Du coup, étant décidément une espèce douée d'une grande capacité d'adaptation à condition d'y trouver un quelconque intérêt (et décidément, voilà un mot que j'affectionne particulièrement aujourd'hui), le monstros adopte le comportement adéquat en vue d'obtenir ce qu'il veut.

Dans le cas du sieur Azraël, l'adaptation face à l'attitude parentale se fait tout en subtilité : crise de caprice assortie de bouderie (les jours où on est veinard, si si, je vous jure qu'on est veinard ces jours-là) mais plus souvent ces temps-ci assortie de hurlements en tout genre et de roulage de monstros au sol. Tout en subtilité donc comme je le disais.

Mais la capacité pulmonaire de Gargamel dépassant de loin la sienne, Azraël semble avoir compris que sa tactique favorite n'aurait jamais les effets escomptés avec son frère (nous en avons donc l'exclusivité avec Chéri vu qu'il ne lui viendrait même pas à l'idée de la tester sur Super Nanny) et qu'il risquait en outre de devenir lui-même sourd comme un pot par un stupéfiant effet d'écho amplifié. Non, décidément (allez, encore une petite fois), il y a des jours où je crois que les monstros devraient être classés dans les armes de destruction auditive massive.

Or donc, depuis l'apparition du lutin du calendrier de l'avent et de ses bébés cadeaux, j'explique patiemment à Azraël qu'il y en a un pour lui certes, mais aussi un pour son grand frère, ce qui ne posait guère de problème jusqu'à présent vu que Gargamel s'en fichait royalement (sauf pour les tickets de manège parce qu'il faut pas pousser non plus). Mais ce matin, le cadeau du lutin, c'était des mini voitures. Et pas n'importe lesquelles, des véhicules tirés de Cars 2 dont Flash MacQueen. Et là, ça rigole pas, j'aime autant vous le dire. Levé le premier et le moins gâté des 2 vu son peu d'intérêt, j'avais arbitrairement décidé que Flash serait destiné à Gargamel, les 2 autres mini voitures étant pour Azraël.

Allez Azraël, va vite ouvrir le tiroir pour aujourd'hui. C'est le 10.

C'est quoi le 10 ?

C'est un 1 et un zéro.

Oooooh, des vouatures ! Dis maman, il y en a une pour Gagamel.

Non Azraël, elles sont pour toi, le lutin a déjà donné la sienne à Gargamel.

Gagamel, me peux voir ta vouature ? Oooooh, c'est FlaMaQueen. Maman, me peux avoir FlaMaQueen ?

C'est à Gargamel. Si tu la veux, tu lui demandes de te la prêter mais faudra la lui rendre.

A ce stade, je pouvais voir les rouages du cerveau azraëlien tournés à fond les ballons et même que je suis pratiquement sûre d'avoir vu de la fumée lui sortir des oreilles tellement ça carburait là-haut.

Gagamel ? ... Gagamel ? ... GAGAMEL !

Ouiii

Tu peux me donner ta vouature ?

Naaan, je veux pas !

Gagamel ? Tu peux pas emmener ta vouature à l'hopita, tu vas la pédeu. Tu peux me donner ? Moi me vais garder chez nounou comme ça tu vas pas la pédeu. Faut pas pédeu la vouature, c'est pas bien ! Tu peux me donner ?

(Azraël en mode mitraillette à paroles à niveau sonore modeste)

Ouii

(et Gargamel de s'exécuter, certainement dans l'espoir de le faire taire)

Booon, c'est bien Gagamel. Moi mé va garder chez nounou. Toi t'auras tout à l'heure.

Troooop fooort Sir Azraël. Gargamel n'avait pas l'ombre d'une chance. Il n'a même pas réussi à récupérer une autre voiture en échange. Faudrait peut-être que j'envoie Azraël négocier mes demandes d'augmentation de salaire la prochaine fois ?

Posté par reyhaziel à 12:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 13 novembre 2014

Que la Force soit avec toi ... (ou pas !)

Ta ta tatatataaa ta tatatataaa ta tatatata ! (Mouais, ça rend moyen mais bon, j'ai toujours pas compris comment mettre une bande son sur un blog).

Face aux forces obscures de l'empire de l'Ennui, la résistance se regroupe sur la planète Acrochat afin de s'organiser. Mais pour avoir le moindre espoir de vaincre l'empereur Enquiquinus Démonicus (ben oui, les démons aussi peuvent avoir de l'ambition), Gargamel Skywalker doit achever sa formation de Jedi. Heureusement, Yodazraël est là.

Note de l'auteur : Ami lecteur, comme tu ne lis certainement pas couramment le monstrosien, je vais te faire une petite traduction simultanée des dialogues qui suivent.

Huuuum, une grande agitation dans la Force, il y a (Maman, maman, on peut faire ça ?)

Quoi ? Tu veux faire le parcours Acrobranche ? Ok, mais il faut aller chercher Gargamel alors. Depuis le temps qu'il veut le faire.

Ta formation, j'ai décidé de faire jeune Skywalker (Gagamel, viens, on va faire le cobanche !)

Je suis prêt maître Yodazraël ! (Oh ouiiii)

Difficile ce sera. Du côté obscur te méfier tu devras (C'est moi qui va gagner)

(oui parce que c'est toujours la compét à mort entre les monstros)

Je n'ai peur de rien ! La force est avec moi ! (Non, c'est moi !)

Eh oh, on attend là. Faut mettre les casques et les chaussures.

Oh si ! Peur tu auras (D'accord Gagamel, vazy. C'est toi qui va gagner)

Ainsi donc, sous la houlette de Maître Yodazraël, Gargamel Skywalker a entamé sa formation. Et pour avoir peur, ben ... effectivement, il a eu peur ! Ce jour-là, la Force était avec le Maître. Son jeune padawan, lui, a complètement cédé au côté obscur.

J'aime autant vous dire qu'il est loin, très loin, d'avoir atteint le niveau d'un Jedi le Gargamel. Et pourtant, il paraissait maîtriser toutes les bases :

  • saut de la 6ème marche de l'escalier : ok
  • saut du haut du canapé : ok
  • grimpage aux arbres : ok
  • parcours sur rebord de trottoir : ok
  • remontage de toboggan à l'envers : ok

Mais voilà, Yodazraël a eu beau courageusement montré l'exemple à son disciple, réalisant l'intégralité du parcours initiatique du Jedi débutant, rien à faire. Pas de franchissement de balançoires suspendues, pas de traversée de pont de cordes, pas de grimpette sur filet, pas de tyrolienne. Blocage complet.

L'empereur Enquiquinus avait gagné et en plus, il a menacé de faire intervenir Dark Hystéricus mais l'attaque sur la machine à café a offert une distraction providentielle à celui-çi.

20141111_11294720141111_112959

Ca, c'est le parcours Acrobranche d'Acrochat vu d'en bas. Nous chercher pas, on n'est pas sur la photo.

Quelle morale faut-il tirée de ce morceau d'anthologie cinématigraphique, ami lecteur ? Ben que c'est pas demain la veille que je vais emmener Gargamel à Floreval faire de l'accrobranche. Parce que si le petit parcours en intérieur de l'Acrochat le bloque, j'ose pas imaginer ce que ça donnerait à 2m de haut en pleine forêt ! Par contre, pas de problème pour Azraël. On pourra y retourner dès que le temps le permettra !

PS : à tous les fans de Starwars, mes plus plates excuses pour ce détournement éhonté. Je n'ai aucune excuse à part peut-être que mon dernier neurone viable vient de griller, enfin je crois. C'est dur de réfléchir sans neurone.

Accessoirement, la Force était également du côté de votre humble servante, euh, couturesque uniquement la Force hein. Du coup, j'ai réussi à faire 2 sacs à main modèle enfant et un sac à main modèle adulte, toujours pour mes petits cadeaux de Noël. Pour celles et ceux que ça pourrait intéresser, le tuto est par ici. Par contre, désolée mais c'est tout en anglais et les mesures sont en inches (1 inches = 2,54 cm) mais comme il y a plein de photos, ça devrait être compréhensible par tout le monde.

 20141113_06452020141113_192415

20141111_171831

Devant, derrière et gros plan du sac n°1 pour petite fille

20141113_06451620141113_192422

20141113_192435

Devant, derrière et gros plan du sac n°2 pour petite fille

20141113_19253020141113_192553

20141113_192538

Devant, derrière et gros plan du sac pour adulte.

 

Posté par reyhaziel à 22:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 9 novembre 2014

La victoire du molleton

Et voilà, il aura fallu attendre 8 mois mais cette fois, c'est fait. Pour la première fois, j'ai cousu un pantalon testé et approuvé par le sieur Gargamel.

Ah, enfin ! C'est vrai quoi, on avait bien remarqué qu'il n'y en avait que pour Azraël. On osait trop rien dire mais c'était quand même pas très sympa la Puce !

Eh oh, c'est pas vrai du tout ça. D'accord, je ne vous ai jamais montré que des vêtements enfants cousus pour Azraël mais en fait, c'est seulement parce que tous ceux réalisés jusqu'à présent pour Gargamel se sont vu opposer une fin de non-recevoir.

Il faut dire que c'est une des caractéristiques de la pathologie de Gargamel. Comme tous les enfants TED et autistes, il a ses rituels et ses blocages. Chez lui, le blocage le plus récurrent est vestimentaire. Aucun vêtement à col, boutons (même simplement imprimé tellement il va loin dans son blocage), fermeture éclair (sauf pour le blouson) ou oeillets métalliques. Ce qui exclut d'office tout autre vêtement que T-shirt et jogging. Et comme Sir Gargamel aime décidément faire dans la simplicité, il faut également préciser que les joggings acceptables sont obligatoirement constitués de tissu molletonné ou à bouclette. Pas de matière synthétique, ah ça non alors ! Du coup, lui trouver des pantalons dans le commerce est un véritable casse-tête si on ne veut pas y mettre trop cher non plus.

Ooooh, mère indigne qui ne veut même pas payer un malheureux jogging Adidas à son Gargamel adoré !

Ouais, ben quand on a un killer de pantalon à demeure que son dernier jogging tout neuf a tenu 24h avant de finir troué, vous comprendrez que je ne saute pas d'enthousiasme à l'idée de dépenser plus de 30€ pour un bête jogging, gris en plus. Et puis, j'en ai un peu marre de ne le voir qu'en noir, gris et exceptionnellement bleu qui pète (oui, exceptionnellement parce que cette couleur me flanque la migraine et je la trouve moche d'abord).

Mais tout cela, c'est fini ! Car j'ai enfin trouver LE tissu qui trouve grâce aux yeux de Monsieur Gargamel : le tissu molleton à sweatshirt ! Une merveille de douceur (reste à voir la tenue du tissu dans le temps) et en bleu canard en plus (ma couleur préférée qui va devenir celle de Gargamel, je le sens). Pour ce premier modèle, j'ai choisi une valeur sûre, déjà testé avec Azraël même si je ne vous ai pas mis les photos de celui-ci, le modèle 4 du "mai nichi wa keru kodomo no pantsu", un livre japonais donc (comme c'est étonnant hein !) dont on pourrait traduire le titre par "Pantalons enfants pour tous les jours". C'est un modèle simplissime (chaque jambe est constituée d'une seule pièce ce qui limite l'assemblage à 4 coutures, une par jambe, une pour assembler les jambes et une pour la ceinture). Contrairement à ceux d'Azraël, j'ai évité les poches latérales, histoire de minimiser les risques de rejet et pour accentuer la ressemblance avec ses joggings adorés, j'ai remplacé l'ourlet des bas de jambe pour du bord-cote. C'était d'ailleurs la première fois que j'en posais, j'avais aucune idée de comment on faisait et j'y suis allée totalement au pif. Ben je trouve que le résultat est pas mal du tout. Promis, un jour, je cherchais comment on est censé faire quand on est une couturière chevronnée. Moi, je me suis contentée de mettre le tissu bord cote et le molleton bord à bord et de tirer comme une malade sur le bord cote en même temps que je cousais les 2 tissus ensemble. Et quand on relâche le bord cote, ben ça fronce tout naturellement.

IMG_1974

Gros plan sur le bord-cote

IMG_1976

Vue de face (mais c'est pareil vu de dos)

IMG_1963

Vue du pantalon sur son heureux propriétaire

IMG_1962

Apparemment, c'est confortable !

IMG_1966

Une prière au dieu pantalon peut-être

IMG_1969

Alors, on voit bien que c'est juste niveau popotin non ?

Devant ce franc succès, Couturus s'est chopé la grosse tête bien sûr.

Ah ah, je te l'avais bien dit ! Personne ne résiste à mes créations.

Oui oui, c'est bien ! Il t'a quand même fallu 4 essais.

Pfff, aucune importance. Il est maté, j'te dis. On n'a plus qu'à en faire un prune et un bordeau !

Il y a quand même un truc qui me chiffonne.

Quoi, t'aime pas le prune ?

Hein, non c'est pas ça. Et puis c'est mûre la couleur et non, ça lui ira pas.

Ah là là, t'es jamais contente ! Bon alors, c'est quoi encore. Il lui va pas ce pantalon peut-être?

Mais si, il lui va parfaitement. C'est pile poil sa taille. C'est bien ça le problème.

DE KOUAAA ! Tu te fiches de moi là. On a le tissu, on a le patron parfait et TU RALES !!!

Non, le truc, c'est que le patron, c'est pour une stature de 130 cm.

Et alors ?

Ben, c'est la plus grande taille. Ca s'arrête à 130 cm. Et il fait 130 cm (un peu plus même). Et comme il va encore grandir et que là, c'est limite niveau popotin ...

...

(soupir d'un couturus dont la tête vient de se dégonfler et qui se demande où c'est qu'il va pouvoir trouver un nouveau patron taille 10 ans)

 

Mouais, comme quoi, on progresse, mais c'est pas encore gagné c'thistoire !

Posté par reyhaziel à 22:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,