dimanche 21 juillet 2019

Y a du mariage dans l'air

Alors là, je vous arrête tout de suite, il ne s'agit absolument pas du mien. Chéri et moi vivons dans le pêché depuis ... piouuu ....24 ans (ah ben ça vous rajeunit pas ma bonne dame, il n'a pas tout à fait tort le Azraël finalement) et ça nous convient toujours aussi bien.

Non, non, il s'agit du mariage de ma collègue avec laquelle je gérais mon master international dans le nucléaire. Et comme tous les 3 avec son mari (qui bosse aussi dans notre école d'ingé), on s'entend super bien, Couturus voulait absolument qu'on leur fasse un petit cadeau à l'occasion de leur mariage en mai dernier.

Entre 2 épreuves de Directus, je me suis donc attelée à la tâche oh combien délicate du dégotage d'idées. Enfin, pas exactement. Parce que l'idée, je l'avais déjà : je voulais leur offrir un dessus de lit confectionné par mes soins. Un truc sympa, joli, pas trop chaud, décoratif, pas trop long à faire, permettant d'utiliser des tissus de mon stock au moins en partie, assez grand pour un lit 2 personnes mais ne demandant pas de trouver des tissus disponibles en grande largeur, qui fasse mariage mais sans fanfreluches ni dentelles et pas trop de blanc. Un truc trivial quoi !

Ayant éliminé d'office toutes les réalisations possibles et imaginables en patchwork (trop de temps, trop de boulot, trop d'harmonie de couleurs à respecter donc forcément pas mal de tissus à racheter), je dois avouer que j'ai cru devoir jeter l'éponge jusqu'à ce que je tombe sur ce motif de broderie.

15456224cadcb885d8d3f4f6fdb8f9db

Motif trouvé sur le site Brodons et Scrappons

A partir de là, j'ai tout de suite visualisé ce que j'allais faire. J'ai donc créé mon modèle sur papier, avec le couple de chats en pièce principale, avant de le reproduire grandeur nature en utilisant la technique de l'appliqué.

IMG_2935

En plus des chats perchés sur leur branche, j'ai ajouté des feuilles en forme de coeur dont certaines s'envolent sous l'effet d'une petite brise, un croisant de lune de pour le romantisme et la colombe traditionnelle des mariages.

Niveau tissus, pour la partie centrale en appliqué donc, j'ai utilisé une grande pièce de pilou ivoire achetée pour l'occasion. J'en avais d'ailleurs pris un métrage suffisant pour pouvoir doubler le dessus de lit, pas tout à fait dans la même teinte car je faisais les fins de rouleaux chez Toto Massy avant liquidation et fermeture du magasin. Pour les contours, afin que le couvre-lit est les dimensions appropriées, j'ai trouvé chez Toto toujours une cotonnade motif "brochette de chats sur ligne blanche" du meilleur effet. Et pour les différents éléments du motif, j'ai pioché dans des tissus de mon stock et dans des chutes.

IMG_2931

IMG_2933

Vue d'ensemble du couvre-lit : vue les dimensions (220 par 240 environ), c'est l'enfer à prendre en photo

Pour le fun, au lieu d'un rameau d'olivier ou d'anneaux de mariage brodés, ce sont de vrais anneaux dorés que la colombe tient dans son bec. Il s'agit de simples anneaux destinés à la confection de bijoux mais ils font leur petit effet.

IMG_2941

Point zigzag au fil contrastant pour la colombe parce que blanc, même à petits pois, sur ivoire, ça se voit pas des masses sinon

Comme à chaque fois qu'il me faut réaliser des appliqués sur de grandes pièces, j'ai commencé par coller les pièces sur le support (la colle textile fonctionne très bien mais la simple colle à bâtir ou la colle en bâton de nos têtes blondes font très bien l'affaire également. Ce qui compte, c'est que le tissu ne bouge pas pendant qu'on pique son contour au point zigzag.

Pour l'inscription, je l'ai d'abord écrire au stylo effaçable (type "Frixion") dont j'ai appris récemment qu'il s'efface au repassage et je confirme, ça marche impec. Puis j'ai bordé au point zigzag étroit et serré à la machine.

IMG_2934

Le résultat final correspond tout à fait à ce que j'espèrais et les jeunes mariés en ont été très contents. C'est la première fois que je réalise un motif sur une aussi grande surface et avec autant d'éléments mais je dois dire qu'à part de la patience, ce n'est pas plus compliqué qu'un petit motif.

IMG_2938

IMG_2937

IMG_2940

On voit bien le motif "brochette de chats" non ?

IMG_2944

Non, en fait, c'est même plus simple car plus les éléments en appliqué sont grands, plus ils sont faciles à coudre si on a pris les précautions de les coller avant. A n'en pas douter, c'est un cadeau que je referais, avec un autre type de motifs très certainement.

Posté par reyhaziel à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 30 décembre 2018

Opération Déstockage # 19 : La folie des Fury

Décidément, ce Noël aura été celui de la peluche. Dans tous les sens du terme d'ailleurs et pour le plus grand désespoir de Chéri (légèrement tombé dans la maniaquerie depuis son domptage de l'aspirateur).

Il faut dire que vu la quantité de trucs cousus en peluche minky pour les fêtes (couverture, doudous, vestes d'intérieur et j'en passe), le pauvre pouvait passer l'aspirateur dans le salon tous les jours qu'on trouvait encore des peluches de tissu en vadrouille un peu partout. Et encore, je ne vous parle même pas de la réalisation de mon second Monster Book et de son incontournable passage chez le coiffeur !

Une fois n'est pas coutume, ces peluches là n'ont pas quitté la maison puisqu'elles étaient destinées aux monstros. Ben oui, à force de voir partir les doudous que je cousais, Azraël a fini par se rebiffer et exiger le sien. Or il se trouve que cette rébellion tout à fait inadmissible a coincidé avec le visionnage de la bande-annonce de la sortie de Dragons 3, une trilogie dont les monstros ont particulièrement apprécié les 2 premiers opus. Et comme, par un heureux effet du hasard, Cholyknight avait justement sorti un patron gratuit de peluche Krokmou que je rêvais de tester depuis un moment et que j'avais une chute de polaire minky noire et une blanche qui m'encombrait et dont je rêvais de me débarrasser rapidement, la rébellion azraëlienne m'a soudain semblé parfaitement acceptable finalement.

Alors pour ceux qui connaissent un peu la série Dragons (oui, c'est aussi une série en plus d'une trilogie) mais pas la bande-annonce du 3, vous vous demandez sûrement pourquoi j'aurai besoin de polaire minky blanche. Et bien parce que dans ce troisième volet, Krokmou se trouve une petite copine : une fury nocturne pas vraiment nocturne puisqu'elle est d'un blanc éclatant ! J'ai donc proposé à Azraël de coudre à la fois son Krokmou adoré et sa petite copine, ce qu'il a accepté avec enthousiasme. Et du coup, j'ai cousu 2 dragons : un Krokmou, adorable Fury nocturne tout noir à part sa fausse queue rouge (dont a hérité Azraël) et une demoiselle Krokmou toute blanche (dont a hérité Gargamel). Un projet couture réalisé dans la discrétion afin qu'Azraël ne puisse pas voir le résultat avant le jour J (et donc ne me pourrisse pas mes journées en demandant quand est-ce qu'il pourrait enfin récupérer sa peluche), une discrétion qui, les monstros croyant encore dur comme fer au Père Noël, n'a pas été sans conséquence.

Oh tiens Azraël, regarde, il y a encore ce gros paquet pour toi.

Oooh, qu'est-ce que c'est ? Waouuuh, un Krokmou, t'as vu maman, un Krokmou.

Oui oui Azraël, je vois. Alors, il est beau ? Il te plaît ?

Oh oui, il est trop beau. T'as vu Gargamel ?

C'est Krokmou ! Il est noir.

Oh mais, toi aussi t'as un dragon.

Oui, il est blanc, c'est la fille !

Maman maman, t'as vu ! Il y a la fille. Il est trop gentil le père Noël hein maman. Comme ça, t'auras moins de travail ! T'es contente !

Bon alors, comment dire ... Ben en fait j'ai rien dit, à part me répandre en remerciements au Père Noël pour sa gentille attention vu qu'il était hors de questions de casser leur baraque à des monstros ravis (si c'est pas de l'abnégation ça !). Et pour être ravis, ils l'étaient et c'est bien là l'essentiel.

IMG_2851

IMG_2852

IMG_2854IMG_2857

Pour celles et ceux d'entre vous qui auraient envie de se lancer dans la réalisation de cette peluche, quelles remarques sur le niveau de difficulté. Comme d'habitude, les patrons de Choly sont plutôt bien faits donc il n'y a pas de difficultés insurmontables, même pour une débutante. Toutefois, ce modèle présente quelques passages délicats et surtout, il est plus long à réaliser que ses modèles habituels car il y a plein de petits éléments à coudre.

IMG_2858

IMG_2859

IMG_2860

La tête ne présente aucune difficulté si on prend bien soin de bâtir les 6 petites cornes sur le devant de la tête avant de l'assembler au dos de la tête afin que rien ne bouge à l'assemblage. On vient ensuite y coudre les oreilles qui ont été réalisées séparément. Les ailes également sont faites à part et fixées ensuite sur le dos du corps avant assemblage au ventre du corps. Le point le plus délicat est cet assemblage justement car on doit réussir à coudre le ventre et le dos ensemble alors qu'il faut faire tenir à l'intérieur du corps en cours d'assemblage les 2 bras rembourrés et les ailes, sans rien prendre dans la couture d'assemblage.

Pour faire cela proprement, le plus simple est de réaliser la couture d'assemblage en 2/3 1/3. Vous épinglez les 2/3 de la couture d'assemblage en laissant dépasser bras et ailes de la partie non encore assemblée et vous cousez. Il sera alors plus facile de tasser les bras et les ailes le long de cette couture pour épingler proprement le tiers restant.

Une fois la tête et le corps réalisés, il faut s'armer de patience pour ajouter les ailerons de la queue, les pieds et surtout, fixer la tête sur le corps (là, c'est franchement gonflant car on cherche à fixer 2 trucs ronds l'un sur l'autre alors forcément, ça bouge un chouia !). Mais on y arrive et le résultat est trop choupinou à mon goût.

Grâce à ce projet, j'ai entièrement terminé ma polaire noire et pratiquement fini mon stock de blanc. Et vu que pour tout le reste, aileron rouge et grands yeux, j'ai également puisé dans mon stock, je peux sans complexe participer au défi Déstockage de Scrapaboom.

En bonus, quelques photos de mon second Monster Book of Monsters, version carnet celle-là, destinée à offrir comme ma version boite, mais que je ne considère pas valable pour l'opération Déstockage vu que j'ai dû me procurer 2 carnets pour le réaliser. Mais tout le reste vient bien de mon stock.

IMG_2791

IMG_2793

IMG_2794

Les 2 carnets ont été assemblés à la colle chaude pour donner plus d'épaisseur sans quoi il devenait trop difficile de faire la "bouche" du livre. Sa langue est constituée d'une longue bande de drap de laine rouge qui fait ainsi office de marque-page (comme dans le Monster book d'origine en fait).

IMG_2801

IMG_2807

Pour tout le reste, j'ai procédé exactement de la même façon que pour la version boite. Un 3 ème était également prévu, Azraël ayant réclamé son propre exemplaire pour compléter sa panoplie Harry Potter pour son déguisement du carnaval mais sa réalisation reste en suspens. Ma chère tête blonde a en effet décidé depuis qu'il voulait un déguisement de Père Noël, avant de demander un déguisement de Grinch puis de revenir contraint et forcé au déguisement de Père Noël devant mon refus clair et net de coudre une combi intégrale de peluche verte (non mais eh oh, faut pas pousser non plus).

Posté par reyhaziel à 22:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 18 décembre 2018

Chéri, le roi de l'aspi

Il n'y a pas à dire. Depuis qu'il est homme au foyer, Chéri se transforme peu à peu en véritable homme moderne. Preuve en est qu'après un an de pratique laborieuse, ça y est : il a enfin dompté l'aspirateur. Au point que ce dernier est pratiquement devenu son meilleur ami. Inferno Gran Mom, actuellement en villégiature à la maison, peut en témoigner entre 2 attaques de Lessivus Démonicus. Eh oui, Lessivus adoooooore Inferno Gran Mom, d'autant plus qu'elle est particulièrement sensible à ses attaques alors que votre humble servante semble posséder une immunité quasi totale face à ce petit démon (ben quoi, faut bien que je résiste à un truc de temps en temps tout de même !).

Bref, Chéri est véritable devenu le roi de l'aspirateur tout azimut et c'est tant mieux car des trucs à aspirer, il y en a un bon paquet en ce moment. Des peluches (les petites bourres de polaire, velours et autres) essentiellement vu ma production intensive de peluches (les trucs tout doux pour les enfants) pour Noël.

Le roi de l'aspi s'est donc vu confier la délicate mission de lutter contre une invasion de peluches blanches en provenance directe de Poudlard suite à l'arrivée d'une Hedwige musicale. Au cas où vous seriez intéressé, la patron de cette petite chouette vient de chez Cholyknight et fait partie de ses patrons gratuits.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7c7

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7c8

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7c9

J'aime toujours autant les créations de Choly qui sont généralement très "kawai" et dont les patrons sont plutôt bien faits, avec le niveau de difficulté associé qui est indiqué par un code couleur. Cerise sur le gâteau, la plupart de ses modèles, comme celui-ci d'ailleurs, sont tout à fait à la portée d'une débutante, même non anglophone (eh oui, tout est en anglais) car il y a de nombreuses photos dans les explications de montage et de réalisation. Le tissu utilisé est une polaire peluche qu'on pourrait dire double face vu que l'envers et l'endroit sont aussi doux l'un que l'autre. Mais sur l'endroit, on a plein de petits points argent.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7c6

J'ai trouvé ce tissu chez Toto et il existe en différents coloris (blanc, gris, vert d'eau, rose, noir jusqu'à présent) mais les approvisionnements sont assez erratiques (du moins pour le Toto près de chez moi) si bien que je ne garantis pas que vous trouviez le même par chez vous.

Histoire de ne pas faire le trajet seule depuis la célèbre école de sorcellerie, Hedwige s'est faite accompagnée d'un petit griffon. Griffon qui a laissé dans son sillage une avalanche de peluches blanches et marrons sur lesquelles Chéri a fondu sans coup férir, éradiquant promptement la menace.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e3

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e7UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7eb

Pour une obscure raison, initialement, j'étais persuadée de coudre un hippogriffe jusqu'à ce que je réalise que la queue de la bestiole n'était pas une queue de cheval mais de lion. Bon, en même temps, avec un patron appelé Griffin, j'aurais peut-être dû m'en douter. S'il provient toujours de chez Cholyknight, cette fois, il s'agit d'un de ses patrons payants.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e4

Gros plan sur la queue de lion

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e8

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e9

Après toutes ces émotions, on aurait pu penser que Chéri irait tranquillement se reposer sur ses lauriers mais c'était sans compter sur l'arrivée de Mentali, forme évoluée d'Evoli et pokémon qu'on ne croise pas à tous les coins de rue. Pour cette peluche, je suis partie du patron d'un évoli, patron ayant déjà servi de base à un Noctali (autre évolution d'Evoli) et que j'ai cette fois fait évolué (désolée, j'ai pas pu m'en empêcher) en Mentali en modifiant oreilles et queue et en ajoutant les trucs bizarres sous les oreilles.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7db

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7dcUNADJUSTEDNONRAW_thumb_7df

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7e1

Il semblerait qu'en plus de ses attaques mentales habituelles, Mentali soit doté d'une attaque peluchifère foudroyante : l'attaque Tempête de peluches violettes. Tout à fait terrifiante comme attaque aux dires d'un Chéri pratiquement prêt à rendre les armes. Mais au terme d'une lutte acharnée de plusieurs jours, mon héros est enfin venu à bout de l'invasion.

Reste à espérer qu'après toutes ces batailles, Chéri pourra enfin goûter à un repos bien mérité mais vu qu'un couple de Furies Nocturnes est en approche, j'en doute quelque peu. Enfin, l'avenir nous le dira !

Posté par reyhaziel à 22:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 5 décembre 2018

Un noël de Castafiore

Et on continue dans le cadeau fait maison pour Noël avec un grand classique : la trousse à bijoux. Oui, période des fêtes oblige, je vais vous inonder de réalisations spéciales Noël, désolée par avance.

Des trousses à bijoux, on en trouve plein de modèle sur le net, plus ou moins bien d'ailleurs. Le gros avantage de ce modèle, c'est son tuto particulièrement bien fait. On n'a qu'à le suivre et ça va tout seul ce qui place cette réalisation à la portée d'un débutant. En prime, il est rapide à coudre (une à 2 soirées selon la longueur de vos soirées je dirais mais j'ai dû mal à évaluer parce que j'en ai cousu plusieurs en parallèle).

Ce tuto donc, c'est celui de la trousse à bijoux de Et puis la neige elle est trop molle. Niveau difficulté technique, il n'y en a pas si vous prenez le temps de bien lire le tuto avant et de le suivre à la lettre ensuite. Si vous vous croyez plus maligne que tout le monde (et que l'auteur en particulier), genre, ben moi tiens !, vous allez vous lancer tête baissée dans la confection des petites pochettes zippées et vous vous retrouverez comme une idiote pour fermer les coutures de côté ou parce que vous aurez cousu la poche supérieure en plein sur un morceau de la poche inférieure. Heureusement que dans leur grande sagesse, les démons couturiers ont inventé le Découdvite moi je vous le dis !

Pour ces modèles, j'ai fait l'impasse sur le passepoil et tapé dans mes chutes de cotonnade et de cuir. J'ai par contre dû me procurer un stock de fermeture éclair parce qu'à 3 fermetures par trousse, ça va vite ! Pour celles/ceux que ça intéresse, j'ai trouvé les miennes sur Etsy. C'est un peu rebutant comme site de vente en ligne au début je trouve tellement il y a de choses avec des vendeurs basés dans le monde entier. Mais avec les bons filtres, on peut rapidement réduire son choix (y compris sur le choix des pays de provenance). Et à 0,5€ pièce pour des fermetures de 25 cm, ça valait la peine de passer un peu de temps sur le site pour trouver mon bonheur.

Au final, ça donne ça. Bon, comme une idiote (décidément, je m'obstine), j'ai oublié de photographier les 2 premières qui sont déjà emballées alors nous n'en verrez que 2. Mais c'est représentatif de ce qu'on obtient.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7cc

 L'extérieur en cuir lisse rouge et daim bleu jean

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7cd

 L'intérieur en cotonnade : on a 3 poches zippées, une grande poche plate et un baguier

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7ce

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7cf

Les trousses en plus gros plan

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7d0 

Le baguier avec son bouton en Fimo maison.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7d1

L'intérieur d'une petite poche zippée

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7d2

Et l'intérieur de la grande poche

Il ne reste plus qu'à espérer que cela plaira à leurs futures propriétaires et leur évitera les déboires de cette pauvre Castafiore.

Bijoux

Posté par reyhaziel à 22:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 27 novembre 2018

Quand Fimus joue les pères Noël

L'opération Noël fait maison ayant été lancée avec entrain et bonne humeur début novembre, j'ai déjà cousu pas mal de choses et je suis donc à peu près dans les temps cette année. J'ai même mes idées de cadeaux pour presque tout le monde. Par contre, en contre-partie, je suis à la bourre niveau mise à jour de ce blog. Je croise d'ailleurs les doigts pour qu'une attaque de Blogus Démonicus ne survienne pas à l'improviste. Mon blog en serait certainement fou de joie mais ma productivité niveau cadeau risquerait fort de prendre une grande claque.

Bref, j'ai donc cousu pas mal de chose et Couturus est aux anges. Bricolus aussi d'ailleurs mais on y reviendra plus tard, le colis contenant sa production n'ayant même pas encore atteint la poste (en fait, sa production n'a même pas encore atteint le carton d'expédition !). Alors forcément, Fimus s'est vexé d'être mis de côté. Face à sa menace de faire durcir tout mon stock de fimo à l'en rendre inutilisable, je n'ai pas eu le choix. Il m'a fallu trouver d'urgence un truc à fimoter !

Oh tiens, et si on faisait quelques boutons en prévision du manteau que je voudrais coudre. Ce serait bien non ?

Ah non hein, j'ai déjà donné pour la tout ptit peu amoureuse d'Azraël.

Pour garnir mes nécessaires de couture alors ?

Non non et non, les boutons, t'en as tout un stock, t'as qu'à taper dedans ! Je veux du nouveau, je veux du ludique, je veux du mignon, du trognon et pas du pokémon hein !  Ça aussi je connais !

Ca va ca va, te fâche pas ! Ah tiens, et ça, ce serait sympa ça. C'est un jeu, tu peux pas faire plus ludique !

Maman, qu'est-ce que tu fais ?

Je réfléchis à faire ça

Waouuuh, elles sont trop mignonnes ces petites souris ! Je peux t'aider maman s'il te plaît dit s'te plaît s'te plaît s'te plaît

(voix suppliante et yeux de cocker)

Rhaaa, non, il va pas me pourrir mon jeu ! Pas question ! Non non non !

(voix fort indignée susurrant à mon oreille mais parfaitement inaudible pour un monstros en plein fixette)

Alors pour les souris, c'est non Azraël mais tu peux faire les tranches de fromage si tu veux

OUAIIIIS ! YOUPIIII !

Et voilà comment Azraël a participé cette année à la réalisation d'un de mes cadeaux maison. Il en a d'ailleurs profité pour tester consciencieusement le jeu avec son père, le résultat du test étant l'obtention d'une mention trop super.

Et là, je vois vos cerveaux qui fument à force de tenter de deviner quel jeu peut bien intéresser un monstros de 8 ans, contenir des souris et du fromage et qu'on puisse fabriquer en pâte polymère. Eh bien ne cherchez plus, ce jeu, c'est tout simplement un morpion. Une valeur sûre à la maison mais qu'on joue généralement sur une ardoise ou un tableau blanc à grand coup de ronds et de croix.

IMG_2789

Il y a au total 5 souris grises et marrons et 5 fromages

IMG_2790

 Le plateau est en carton recouvert de fimo blanche

IMG_2788

Avouez que cette version est quand même nettement plus attrayante et surtout beaucoup moins salissante ! Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle plaira à sa future destinataire.

Posté par reyhaziel à 22:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 22 novembre 2018

Nécessaire à couture et son tuto

Comme me le faisait fort judicieusement remarquer ma horde démoniaque, novembre est déjà bien entamé, Noël approche à grand pas et il serait donc plus que temps que je me remue les fesses et active mes petites mimines pour réaliser tous les cadeaux que je compte offrir. Car cette année encore, sous l'influence pernicieux de mes petits démons, je renouvelle l'opération Noël fait maison.

Comme tous les ans, l'opération Noël fait maison a commencé avec l'intervention musclée de Pinterestus et de son attaque suprême phagocyteuse de temps. Et celle-là, je l'ai bien bien senti passé cette année. Au point que ma chère Milady m'en a fait une dépression nerveuse et une tentative de suicide par ingestion massive de bouloches de polaire minky. Mais que tout le monde se rassure, l'infirmière La Puce ayant procédé promptement a une éviscération de la demoiselle suivi d'un lavage d'estomac en règle, Milady s'est rapidement remise sur pied.

Durant sa convalescence, le corps médical a décidé qu'un petit traitement à base de couture de cotonnade exclusivement était nécessaire. Histoire de se faire pardonner, Pinterestus lui a découvert le remède idéal : le nécessaire à couture de poche. Un projet qui a eu en prime le mérite d'enthousiasmer Couturus puisqu'il ne disposait que de quelques photos pour l'inspirer mais point de tuto et encore moins d'idée de la dimension du bestiaux.

Alors après avoir passé plusieurs jours à se triturer les méninges et mis au point son propre patron, mon petit démon couturier a finalement réussi à produire ça.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7be

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7bf

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_790

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_792UNADJUSTEDNONRAW_thumb_793

Le côté sympa de ce petit nécessaire, c'est qu'il permet d'utiliser ses chutes de tissu, même des petites car l'accordéon qui le compose, que j'ai fait d'une seule pièce, peut très bien être réalisé à partir d'un petit rectangle de tissu différent par "feuillet". On tombe alors plus dans le patchwork mais c'est une affaire de goût et de temps.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7c0

Comme on peut le voir sur les photos, le principe en est simple. Le nécessaire est constituéd'un corps (ou d'une couverture comme vous voulez) sur lequel on a fixé un accordéon et une petite poche pour le découdvite. L'accordéon est, quant à lui, la pièce sur laquelle on vient coudre les rangements : une poche pressionnée, une poche pour les ciseaux avec une pression pour maintenir les ciseaux qu'ils ne se fassent pas la malle, des pique-aiguilles et un compartiment à poches.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_787UNADJUSTEDNONRAW_thumb_797

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_795

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_799

Niveau technique, ce projet ne présente aucune difficulté réelle. La seule étape un peu délicate, c'est quand on double le corps du nécessaire alors qu'on a déjà assemblé l'accordéon à la doublure intérieur du corps. Franchement, je pense que c'est à la portée d'un débutant.

Du coup, si cela vous tente à réaliser comme cadeau de Noël, Couturus vous a pondu un petit tuto avec un patron maison mais comme il était un peu pressé de continuer à prodiguer ses soins attentifs à sa Milady chérie, c'est loin d'être parfait. Mais c'est plein de photos alors vous devriez pouvoir vous en sortir.

Tuto en 3 parties :

N_cessaire_de_couture_de_poche1

N_cessaire_de_couture_de_poche2

N_cessaire_de_couture_de_poche3

Patron : il s'agit de 4 feuilles format A4. A part le gabarit pour l'accordéon, il n'y a aucun assemblage à faire.

patron1

patron2

patron3

patron4

Posté par reyhaziel à 23:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 11 novembre 2018

Commande azraëlienne

Ah là là, les enfants et leur logique. Ça me laisse toujours pantoise.

Car voyez-vous, suite aux dernières avancées sur son armure de chasseur de trolls, Sir Azraël, grand prince et ayant bien compris que 1) maman était quelque peu débordée au bureau et 2) qu'elle avait très très envie de finir sa robe ornée de broderies de Lunéville pour le prochain concours T&N, Sir Azraël donc avait accepté de bonne grâce de remettre la fabrication de son bouclier et de son boomerang à une date ultérieure (et parfaitement indéterminée voir proche de la Saint Glinglin).

Mais c'était sans compter sur l'effet manteau tout doux qui affole les filles qu'à côté le déodorant pour homme bien connu n'a qu'à aller se rhabiller. Eh oui messieurs, tenez vous le pour dit. Pour séduire les filles rien ne vaut la douceur.

Maman maman, il est trop doux ce manteau ! Je l'adore !

Ah ben tant mieux mon petit coeur.

Sisi aussi elle l'adore. Elle arrête pas de se frotter la figure dans ma capuche parce que c'est trop doux.

Euuuh, Sisi, c'est bien ta "tout ptit peu amoureuse" ?

(oui, ils sont un tout ptit peu amoureux et c'est un secret alors chuuut ne le dites à personne)

Oui oui, c'est ça. Elle voudrait que je lui donne mais je lui ai dit que non qu'il était à moi.

Ça s'est sûr et puis il ne serait pas à sa taille.

(Et puis j'ai pas que ça à faire moi des manteaux !)

Ben oui alors je lui ai dit que tu lui en ferais un à sa taille pour son anniversaire.

(et mon avis, il en fait quoi de mon avis le jeune homme)

Ah euh oui, si tu veux

(ah faites excuse, un cerveau en état de choc est toujours con-centant apparemment)

Faudra que tu lui fasses le même hein maman !

Ah ben non, ça va pas être possible. J'ai plus assez de tissu. Faudra en trouver un autre.

(wouah, un éclair de lucidité)

Oh noooooon !

Mais je peux peut-être commander le même. Au fait, c'est quand son anniversaire à Sisi ?

Oh c'est dans longtemps. Y a son invitation dans mon sac avec celle de Blondinette.

(Oui, Azraël étant très apprécié des filles, il est très invitée par ces demoiselles à leurs anniversaires)

"Dans longtemps", mon oeil oui ! Car si l'anniversaire de Blondinette avait bien lieu un mois et demi plus tard, largement le temps donc de coudre un truc, celui de Sisi avait lieu 10 jours plus tard. Autant vous dire que pour approvisionner le tissu, le patron et coudre le manteau, sans oublier de trouver la taille de vêtements de la demoiselle au passage, c'était chaud bouillant !

Sur ce dernier point, un petit sms aux parents (qui avaient eu la bonne idée de mettre leur n° de portable sur l'invitation) m'a renseigné

Oui bonjour, c'est la maman d'Azraël. Il m'a passé une commande pour le cadeau de Sisi pour son anniversaire. J'aurai besoin de sa taille de vêtement. Merci d'avance

Oh bonjour. Oui, Sisi nous a dit. Un manteau c'est vraiment trop gentil ! Elle est mince mais elle est grande pour son âge alors on l'habille en 12 ans. On peut vous donner ses mensurations si vous voulez.

Bon, pour l'effet de surprise, on repassera donc. Tout le monde était au courant du cadeau avant même l'ébauche du projet. Et je vous dis pas la pression de mon côté vu que je n'avais en stock ni patron de manteau réalisable rapidement et à la bonne taille, ni tissu en doublure toute douce pour le faire et juste une chute de drap de laine et cachemire rouge comme tissu extérieur dont je n'étais même pas sûre que le métrage serait suffisant. Je crois bien que je n'ai jamais autant stressé sur un projet que celui-là. Non en fait, j'en suis sûre puisque je n'avais jamais stressée sur un projet couture jusqu'à maintenant vu que je couds pour me détendre et pas pour me stresser (ça, j'y arrive parfaitement de mille et une autre façon).

Côté patron, il me fallait un truc simple et rapide à coudre sans faire imperméable à la Columbo non plus quand même. Et dont je puisse avoir le patron immédiatement puisque de lui dépendrait le métrage de tissu à trouver. Un grand merci donc à toutes les couturières bloggeuses chez qui je vais fureter en douce régulièrement (en douce parce que je suis une vilaine fille qui prend trop rarement le temps de laisser un petit commentaire et pourtant j'y vais sur vos blogs je le jure) et qui cousent du patron indépendant car c'est là que j'ai trouvé mon bonheur : le manteau Irrésistible Teen de chez Her Little World. Comme tous les patrons indépendants, il est un peu cher (surtout pour un format PDF) mais il y a pire et le côté immédiatement à disposition valait bien un petit sacrifice.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7abUNADJUSTEDNONRAW_thumb_7aa

En dehors de l'aspect prix, le reste est très bien. C'est un modèle à la portée d'une débutante même avec son grand col et sa doublure car ce col est intégré directement dans le corps principal du manteau. Tout est d'une seule pièce ce qui évite toute difficulté de montage du col et simplifie également grandement les finitions. Ce col peut être ouvert en dégageant bien le cou montrant de jolis revers ou bien fermé en enveloppant bien le cou pour le garder au chaud. Il a de grandes poches toutes simples prises dans les coutures de côté. Il a également une belle capuche amovible. Et, cerise sur le gâteau, il a des manches conçues exprès pour être retrousables (ça forme un revers de manche) ce qui permet d'en ajuster la longueur aux bras de l'enfant. Pourquoi ça m'enthousiasme ? D'abord parce que ça évite de se poser des questions sur la longueur des manches et ensuite parce que ça permet de tailler le manteau un peu grand sans que ce soit gênant ce qui permettra à l'enfant de le porter plusieurs saisons. Vu l'investissement financier et en temps de réalisation d'une pièce comme un manteau d'hiver, je trouve que c'est un avantage non négligeable. Bref, franchement, si vous cherchez un modèle un peu classe mais facile et rapide à faire, ce patron est idéal.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a7

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a5

Sans la capuche et tout froissé vu que j'ai pas eu le temps de repasser avant les photos

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a4

Avec la capuche et toujours pas repassé

Gros coup de chance, mon reste de drap de laine faisant pile la bonne dimension pour ce patron. Un signe du destin donc. Il ne me restait donc plus qu'à me procurer une doublure bien douce. Celle du manteau d'Azraël n'étant plus en vente sur le site de Butinette où je l'avais trouvé à l'origine (et de toute façon, je ne l'aurai jamais eu à temps), j'ai pris mon Azraël sous le bras (parce qu'il n'y avait aucune raison que je sois la seule sous pression) et hop, direction le Toto de Massy. Là, je l'ai missionné pour trouver la doublure des rêves de sa tout ptit peu amoureuse. Il a jeté son dévolu sur une peluche minky (un cauchemar à coudre) vert menthe à points argentés. J'avoue avoir été un peu inquiète au niveau de l'accord des couleurs avec le rouge pétant de mon drap de laine mais il n'a pas voulu en démordre alors bon ...

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a6

Le joli col

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a9UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7ad

Les boutons faits maison et les poches toutes douces et toutes chaudes

Au final, on s'y habitue à cette association de couleur et sur le manteau achevé, ce n'est pas si mal je trouve. Et vous ? N'ayant pas de passe-poils (ni le temps ni l'envie d'en chercher), j'ai mis les découpes en valeur avec des galons de dentelle de mon stock. Et bien sûr, j'ai fabriqué des boutons en pâte fimo aux couleurs assorties au manteau.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a0

Et porté par mon mannequin favori

(nettement moins compromettant comme photo mais ça peut toujours être utile)

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7a3

Le résultat a eu l'air de plaire à sa nouvelle propriétaire qui a immédiatement frotté sa figure dans sa propre capuche cette fois ! Et moi, j'ai pu recommencer à respirer et surtout finir ma robe ! Oui oui, elle est finie ! Je prends des photos et je vous montre ça très vite promis.

Posté par reyhaziel à 00:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 20 septembre 2018

Un monstrueux cadeau...

ou un cadeau monstrueux ? Je ne sais pas trop. J'hésite encore. Là où je n'ai pas hésité par contre, c'est quand j'ai décidé de me lancer dans sa réalisation. Tout est parti des vacances de Chofie et de sa visite des studios Warner Bros où ont été tournés les Harry Potter. Son bon plan pour se faire à moindre frais et moindre peine un uniforme d'élève à Poudlard m'a donné une grosse envie de nouveaux costumes pour les monstros mais bon, rien à faire, j'avais pas le temps. Mais l'envie de faire un truc d'inspiration potterienne était là et bien là.

Et puis j'ai vu sa version d'uniforme aux couleurs de Serdaigle réalisé pour l'anniversaire de Totorelle et là, j'ai craqué sous la pression de la Potter mania. J'ai illico abandonné mon idée de peluche Hedwige sur laquelle je planchais (comme cadeau pour Totorelle justement) parce qu'avec un aussi bel uniforme (et je vous parle même pas de la cape que j'ai découverte aujourd'hui qui est encore plus réussie), tout élève de Poudlard qui se respecte se devait d'avoir les livres de sorcellerie qui conviennent. Et je me suis lancée dans la confection du plus célèbre bouquin à destination des jeunes sorciers avides d'apprendre : le Monstrueux Livre des Monstres. Bon ok, c'est peut-être pas le plus célèbre mais c'est celui qui m'a le plus marqué (on se demande bien pourquoi tiens !)

Alors, comme à mon habitude, j'ai écumé Youtube à la recherche de tuto pour sa fabrication et j'ai sélectionné ceux-là.

Celui-ci pour le réalisme de ses détails et en particulier des tentacules
Celui-là pour la simplicité de mise en oeuvre de l'habillage en fausse fourrure

Alors bien sûr, ils ont tous les 2 leurs avantages et leurs inconvénients. Le premier a un rendu des plus réalistes mais l'habillage poil par poil, très peu pour moi. C'est qu'à force de changer sans arrêt d'idées pour ce cadeau, je commençais à manquer singulièrement de temps pour le réaliser. Et puis je n'aurais jamais eu la patience. Le second était incontestablement plus rapide à réaliser mais niveau rendu, j'étais un peu déçue par les détails. Alors j'ai fait un mix des 2.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6fb

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6fd

Toutes les pièces en fimo s'inspirent des techniques de "TheCraftMaiden" et l'habillage de fourrure s'inspire de la technique de "Jessica Ptitatelier". Je vous aurais bien fait un tuto détaillé mais, prise par le temps, je n'ai fait que peu de photos des étapes de réalisation. Mais voilà les grandes lignes.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_704

Pour réaliser ma version, je me suis d'abord procurée une boite en bois en forme de livre. Totorelle pourrait ainsi y cacher tous ses petits trésors qui seraient, à n'en pas douter, impitoyablement défendus !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_72b

Un petit coup de peinture et de vernis en bombe sur la tranche pour donner une illusion de feuilles de papier (le bois naturel me semblant un peu trop pâle) et c'était bon. Pour les gencives et les dents, en gros, on fait une galette de pâte fimo (un mélange chair et rouge) qu'on met en forme puis on fait des trous dans la tranche de la galette. On pourra alors y insérer les crocs réalisés en fimo blanche. Cette technique permet un rendu assez convaincant du gonflement de la gencive lié à la présence des racines des dents et un rendu assez réaliste. Elle permet en plus de coller facilement les dents sur la gencive, sans tout déformer. Un petit travail de façonnage autour de ces trous permet ensuite d'en accentuer les reliefs. Pour améliorer encore le rendu, j'ai passé partout un mélange très dilué de peinture noire et d'eau, essuyé immédiatement après l'application. Cela permet de mettre en valeur les reliefs et de jaunir les dents pour un aspect plus naturel. Il ne reste plus qu'à cuire et à vernir. Et quand le vernis est sec, on colle les gencives sur la boite avec une bonne couche de colle chaude. Il est important de fixer les gencives avant de passer à la confection des tentacules car vous pourrez ainsi vous assurer du nombre, dela position et de la forme de ces derniers pour qu'ils ne viennent pas buter dans les gencives au moment où vous voudrez les fixer à leur tour.

On peut à présent s'attaquer à la fabrication des tentacules. On va commencer par fabriquer une armature pour chaque tentacule (sauf les tous petits) en fil de fer. Cette armature est importante car elle va vous permettre d'une part de fixer plus facilement le tentacule sur la boite au moyen d'une bande de fixation mais surtout, elle va vous assurer que le tentacule ne se déformera pas sous son propre poids à la cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_72e

Quand les armatures sont prêtes, on les enrobe de pâte fimo couleur chair que l'on met en forme pour qu'elles ressemblent vraiment à un tentacule. Pour imiter les ventouses, on pose une minuscule boule de pâte fimo sur notre tentacule formé et on perce la boule avec un cure-dent. Effet bluffant garanti. Quand les tentacules sont prêts, on prépare une bande de pâte à laquelle on donne une forme d'équerre pour qu'elle épouse le contour de la boite au niveau des coins. On vient alors y presser la base des armatures des différents tentacules puis on prend le livre en bois et on écrase tout ça. On peut ainsi finir de bien mettre en place chaque tentacule et s'assurer du rendu que cela aura sur la boite. On lisse délicatement la pâte au niveau de la jonction tentacule/bande de fixation (inutile d'être perfectioniste, le tissu en fausse fourrure viendra camoufler tout ça) et on décolle bande de fixation et tentacules de la boite puis direction le four pour cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6ef

Les tentacules façonnés et fixés sur la bande de fixation avant cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f0

Les mêmes tentacules, après cuisson. La forme n'a pas bougé mais on voit que la cuisson a légèrement modifié la couleur.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f1

Gros plan sur les tentacules après cuisson

Il n'y a plus qu'à répéter cette opération pour les 4 coins. Une fois cuits, comme pour les gencives, on passe une couche de vernis pour fimo pour l'ensemble des tentacules. Il ne reste plus alors qu'à fixer chaque bande de tentacules sur le coin qui lui est destiné à grand renfort de colle chaude.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f2

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f3

Les tentacules du bas et les gencives collées sur la boite

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f6

Et on ajoute les tentacules du haut

On peut ensuite faire la langue en ruban de notre livre. Une bande de fimo rouge découpée en fourche genre langue de serpent à laquelle on donne des ondulations, cuite et vernis et le tour est joué.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f9

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6fa

La langue a été ajoutée

Pour les yeux, petite astuce de radine qui veut économiser sa pâte. Prenez du papier aluminium que vous allez rouler en boule puis compacter très serré en lui donnant grossièrement la forme de la partie bombée que vous voulez obtenir pour les yeux de votre livre. Outre le fait que cela évite de consommer une grosse quantité de pâte, cela allège le poids de la pièce. Ici, ce n'est pas très important mais pour certaines réalisations, c'est essentiel. Une fois votre forme en alu prête, vous la recouvre d'une couche de fimo marron foncé que vous pouvez ensuite sculpter comme vous l'entendez. On creuse les orbites pour 4 yeux, on les remplit avec de la fimo jaune et on ajoute une pupille en fimo noire. On cuit et on vernit comme d'habitude. Autre astuce : si vous avez de la fimo liquide (moi, j'en ai pas, c'est horriblement cher ce truc), on peut en ajouter sur la partie jaune des yeux pour plus de brillant. Sinon, le vernis à ongle transparent (type Durcidiamant. Je fais pas de pub, c'est simplement ce que j'avais sous la main), c'est bien aussi. Moins brillant mais bien.

Il ne reste plus que les plaques de titre à confectionner. Pour cela, on prépare 2 plaques de fimo marron foncé ou noir. Le plus simple pour les inscriptions, c'est le stylo à peinture dorée mais de la peinture dorée, je n'en avais point, ni en stylo ni autrement. Du coup, j'ai improvisé. J'ai gravé mes inscriptions dans la pâte que j'ai ensuite fait cuire car une fois cuite, la pâte fimo n'adhère plus. J'ai alors remplis mes gravures avec de la poudre d'or (pas de la vraie hein, la poudre d'or spécial fimo) et j'ai délicatement essuyé les plaques pour enlever le trop-plein. D'où l'intérêt d'avoir fait cuire la fimo avant parce que sinon, la poudre d'or colle absolument partout. La technique a plutôt bien marché au sens où mes gravures étaient bien remplies de poudre et le reste de la plaque bien propre ce qui faisait parfaitement ressortir les inscriptions. Restait à fixer la poudre pour qu'elle ne se sauve pas en recouvrant le tout avec mon vernis pour fimo. Là, je me suis un peu loupée. J'ai voulu trop bien faire et mettre une couche fine de vernis si bien qu'en l'étalant, j'ai aussi partiellement étalé ma poudre. Mais bon, le rendu final n'est tout de même pas mal.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6fc

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_703

A présent, tout est prêt. Il ne reste plus que l'assemblage final. On découpe un morceau de fourrure de la taille du livre, tentacules inclus et on fait chauffer son pistolet à colle. Pour recouvrir le livre, on commence par le dos, là où il n'y a aucun élément à rajouter. On dépose une généreuse couche de colle au bord de la boite sur une largeur de 3-4 cm. On place son tissu en le faisant dépasser de sorte qu'il puisse recouvrir les tentacules et on presse pour bien coller. On continue à encoller le fond de la boîte, bande par bande jusqu'à la tranche et on continue sur la tranche. Il est impératif de procéder par étape car la colle chaude refroidit très vite et durcit alors sans rien coller. Il n'est donc pas possible de coller tout le fond en une fois.

Quand la tranche du livre est recouverte, on retourne la boite. On marque au crayon sur le couvercle l'emplacement où on compte mettre les yeux. On va ensuite recouvrir le dessus en déposant la colle toujours bande par bande mais uniquement à l'extérieur de la zone où on a prévu de coller les yeux. Quand tout est collé, on cherche la zone restée non collée du dessus et on va la découper en laissant une petite marge. On pourra ainsi venir placer les yeux à coller directement sur le bois de la boite dans la découpe et recouvrir les bords de notre pièce en fimo par la marge de tissu fourrure. On aura ainsi l'illusion que les yeux sont incrustés dans la fourrure. Si votre fourrure à des longs poils, vous allez maintenant les coller entre eux avec un peu de colle chaude dans la zone où vous prévoyez de fixer les plaques de titre (sinon, vos plaques se baladeront au bout des poils après collage). Vous pouvez aussi choisir de les "raser" dans cette zone. On dépose encore une généreuse dose de colle chaude sur les plaques de titre et on les fixe sur le livre.

Il ne vous reste plus qu'à vous transformer en coiffeur pour livre, un métier délicat et pas franchement plein d'avenir mais indispensable à tout bon éditeur de Monstrueux Livre des Monstres. Mais c'est quoi donc un coiffeur pour livre ? Rien de plus simple. C'est le fou, ou plutôt la folle en l'occurence, qui va découper la frange de tissu laissée libre sur tout le contour du livre de sorte à ne laisser que des petits triangles qui vont venir recouvrir individuellement chaque tentacule. Ensuite, elle va déposer un peu de colle chaude sur un tentacule et venir y coller le triangle de tissu en se brûlant consciencieusement les doigts car il faut faire très vite et en prenant soin de bien faire remonter le tissu sur les bords des tentacules. Enfin, elle va venir faire une coupe brushing à chacun des tentacules et au bord de tout le contour du livre pour que les poils offrent un bel aspect et pas l'impression que le livre s'est coiffé à coup de pétards.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6ff

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6fe

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_701

Histoire que vous compreniez bien à quel point le métier de coiffeur pour livre est délicat, sachez que j'ai passé autant de temps à cette étape de découpe, fixation coiffage de la réalisation du livre que pour faire l'intégralité du reste. Mais une fois que cette étape est réalisée, vous avez terminé et franchement, le résultat final en vaut la peine (en tout cas, je trouve et j'espère que sa nouvelle propriétaire sera du même avis).

Si vous avez envie de vous lancer dans une confection similaire, voilà la liste du matériel que j'ai utilisé

  • livre en bois
  • peintures acryliques cuivre et ivoire pour la tranche du livre, noire pour les effets réalistes 
  • pâte fimo rouge, blanche, chair, marron foncé, jaune et noire
  • vernis en bombe
  • vernis pour pâte fimo
  • fil de fer fin (enfin, de fer, j'en sais trop rien, ca pourrait aussi être du laiton ou de l'alu, un câble en métal quoi)
  • pistolet à colle et bâtons de colle chaude (il en faut pas mal)
  • tissu en fausse fourrure

Je ne fais pas de pub (oui, je me répéte) mais comme j'ai bien savoir où trouver les trucs pas toujours simple à dénicher, sachez que j'ai trouvé la boite en forme de livre chez Rogier&Plé. Le reste du matériel très classique vient des magasins (en ligne ou non) de loisirs créatifs (Rogier&Plé, Zodio et Créavéa). La fausse fourrure, je l'ai trouvé en solde chez Toto.

En toute honnêteté, cette création est longue (faut bien compter une dizaine d'heure minimum) mais elle n'est pas vraiment compliquée si, comme moi, vous ne cherchez pas un niveau de réalisme trop important. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle est à la portée du néophyte mais pas loin si vous suivez bien les tutos vidéo que j'ai inclus dans ce post. Et si vous n'êtes pas à cheval sur le coiffage, vous pouvez facilement réduire le temps de réalisation à 6-7h.

Posté par reyhaziel à 23:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 juillet 2018

Sacs en série

Ça se passait la semaine dernière (oui, je suis un chouia à la bourre question mise à jour de ce blog), mardi soir pour être précise. Les monstros étaient officiellement en vacances. Eh oui, leur école a fermé avec un peu d'avance pour cause de grands travaux mais comme ça fait un an qu'on était prévenu, on a eu le temps de prendre nos précautions. Enfin en théorie. Parce qu'avec ma petite tête, j'ai brutalement réalisé le dimanche précédent qu'il ne me restait que 3 jours avant la fin de l'école et que j'avais aucun cadeau de prêts pour les maîtresses et l'AVS de ma chère progéniture (et même pas d'idée de cadeau en plus). Et aussi qu'il ne restait que 6 jours avant la fête d'anniversaire d'Azraël et que je n'avais pas fait la moitié du boulot. Et le pire, c'est que je ne savais toujours pas exactement combien d'enfants seraient présents et que je n'avais aucun cadeau pour lui en stock non plus (sauf la piscine déjà en fonction offerte par Inferno Gran Mom et qui nous sauve bien la vie avec la canicule qu'il fait par chez nous en ce moment).

Bref, c'était panique à bord. L'horreur totale ! J'en étais même à me demander si je n'allais pas foncer au magasin le plus proche acheté un truc vite fait. LA HONTE ! Même que je l'ai fait en partie, à l'incrédulité la plus totale de Kokeshi (rapport au fait qu'elle m'a commandé des boucles d'oreille kokeshi), la maman d'un copain de Gargamel. Eh oui, pour une fois, j'ai osé acheter des boîtes de chocolat chez un chocolatier bien connu (chuuuut, je fais pas de pub). Quoi ? Tu les as pas fait ? Mais tu fais tout toi-même d'habitude ! qu'elle m'a dit. Mais heureusement, chez les Inferno, la horde démoniaque ne connaît aucun repos et c'est avec un plaisir évident que Pinterestus et Couturus se sont alliés pour me fournir une solution (au plus grand dépit de Conservatus qui espérait bien profité de l'occasion pour me faire acheter un tas de trucs inutiles et encombrants au possible). J'ai donc immédiatement pu rassurer Kokeshi qui voyait son univers s'effondrer et mon piédestal se fissurer. Mais si, j'avais quand même fait un truc de mes blanches mimines.

L'idée de génie (à ce niveau de panique et d'urgence, seul le génie pouvait apporter une solution) a donc été fournie par Pinterestus : ce serait un sac ! Oui, je sais, encooooore. Mais pas n'importe quel sac. Un sac dans un sac. Vous voyez pas ? Mais si, ce truc à la mode. Le sac pour les courses que, quand vous le pliez, il se range dans un sac cousu dessus (ou dedans, c'est selon). Comme ça, il devient une petite pochette qu'on met facilement dans son sac (à main celui-là).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a3

Le sac rangé dans sa pochette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69b

Le sac prêt à être utilisé

Bon ok, ça fait beaucoup de sacs et ça a l'air compliqué c't'affaire mais en fait, c'est tout simple. Le tuto du sac vient des Lubies de Louise (ses tutos sont généralement très bien faits et très accessibles aux débutants). J'avais donc l'idée mais quid des tissus. C'est qu'il en faut quand même pour coudre 3 sacs et farfouiller dans mon énorme sac (oui, encore un) de chutes ne me tentait pas trop. C'est là que je me suis rappelée qu'Inferno Gran Mom et Kokeshi m'avaient toutes les 2 donné il y a un moment des restes de tissu. Il y avait un peu de tout, des petits et des tout petits coupons et puis quelques coupons de dimension moyenne. Et là, j'ai trouvé mon bonheur : un tissu rouge avec un motif imprimé en liseré qui serait très chouette (même s'il n'est pas du tout mon style mais comme on dit, à cheval donné ...) pour l'extérieur du sac en plaçant le liseré en bas et un tissu à fond noir et motifs géométrique pour la doublure, tous les 2 assez solides pour que les sacs soient costauds mais assez fin pour pouvoir être pliés assez facilement. Et, cerise sur le gâteau, les 2 coupons étaient assez grands pour que je puisse faire les 3 sacs à l'identique.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a2UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a6 

Le motif imprimé et le sac bien plié dans son rangement

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69e

Louise a estimé le temps de réalisation d'un sac à 1h30 environ et c'est effectivement à peu près ça (temps de création du patron inclus) pour un seul sac. Mais le gros avantage de pouvoir faire les 3 sacs dans les 2 mêmes coupons, c'est que ce temps n'est pas à multiplier par 3 pour finir les 3. Il m'a fallu moins d'un après-midi pause goûter incluse pour finir mes petits cadeaux.

Niveau difficulté, il n'y en a pas à la réalisation. En fait, le seul problème c'est de savoir comment plier le grand sac pour le faire rentrer dans le petit sac. Et comme j'ai oublié de faire des photos du pliage, vous resterez dans le flou jusqu'à ce que vous réalisiez le votre. Désolée !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69f

La pochette cousue à l'intérieur du sac à courses

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69c

Le rabat servant à fermer la pochette permet aussi de fermer le sac à courses.

Je suis plutôt contente du résultat dont j'ai douté jusqu'au dernier moment (parce que vraiment, ce tissu rouge, c'est pas mon style et que j'ai énormément de mal à coudre un tissu que je ne prendrais pas pour moi) et ils ont beaucoup plus à leurs destinataires ce qui est bien le principal.

Posté par reyhaziel à 23:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 janvier 2018

Opération Déstockage #10 : La Puce fait dans la peluche

Ah ben vivement la fin du mois, moi je vous dis ! Ah mais attendez ... mais c'est la fin du mois ! Bon ben vivement la fin du mois prochain alors ! Je crois bien que je m'en plains tous les ans mais honnêtement, décembre/janvier, c'est enfer !

Entre tous les trucs à boucler pour le boulot (fin d'année civile oblige), tous les trucs à boucler pour l'école (des monstros et celle où j'enseigne), les équipes éducatives (faudra que je vous raconte pour Gargamel mais là, je déprime trop, j'y arrive pas), les fêtes à préparer avec son cortège de cadeaux fait maison (mais ça, je reviendrai pas dessus, j'aime encore mieux ce stress là que me taper les magasins pendant les fêtes) et la flopée d'anniversaire de fin d'année, je suis sous l'eau ! D'ailleurs, quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi TOUS les anniversaires où les monstros sont invités sont en décembre/janvier ? On en est à un tel point de densité d'anniversaires qu'il y en a même qui ont été reportés début février sinon c'était pas jouable ! Du coup, on est de sortie pratiquement tous les week-end, pire qu'à l'usine !

Quant à votre humble servante, ça fait vraiment pas sérieux, mais elle a fini ses derniers cadeaux de Noël aux copines la semaine dernière et les a posté hier seulement. Bon, l'honneur est sauf, c'est parti avant la fin janvier alors on dira que c'est comme pour les voeux. Si c'est envoyé avant le 31, c'est encore bon ! Avec tout ça, vous pensez bien que j'ai pas franchement eu le temps d'aller acheter du tissu pour coudre ces dernières semaines (vais-je encore rater les soldes ? C'est bien parti pour !). J'ai déjà à peine le temps de jeter un oeil sur vos superbes blogs alors faire les boutiques ... Mais l'avantage, c'est que j'ai déstocké un max, et des tissus qui prennent de la place en plus : de la polaire peluche en veux-tu en voilà car si Noël 2016 était l'année de la veste, Noël 2017 a sans conteste été l'année de la peluche. Des petites peluches qui constituent ma contribution au défi Déstockage de Ta'Thilde. Après la chauve-souris Harry Potter donc, quelques autres peluches non publiées car même pas eu le temps de les prendre en photo, j'ai enfin le plaisir de vous présenter un adorable couple de dauphins cousus dans des chutes de tissu doudou pour Sweat.

IMG_2153

Si le coeur vous en dit, voilà où trouver le tuto et le patron pour en faire. Profitez en, c'est gratuit et c'est la même référence que pour la chauve-souris à savoir la talentueuse Cholyknight. En plus, c'est un patron parfaitement accessible à un débutant, voir un grand débutant. Il y a peu de pièces à coudre et aucun piège car les différents ailerons se positionnent vraiment facilement lors de l'assemblage. A moins d'une grosse erreur d'inattention, on a peu de risque de coudre à un endroit non désiré (contrairement aux ailes de la chauve-souris qui m'avait donné un peu de fil à retordre).

IMG_2155IMG_2156

IMG_2157

IMG_2161

Pour l'anniversaire d'un copain d'Azraël, grand fanatique de pokémons, j'ai rompu avec la tradition des breloques en pâte fimo. En plus des incontournables cartes à jouer, j'ai plutôt choisi de lui coudre 2 doudous pokémons : un Smogo et un Mystherbe.

smogomystherbe

Un smogo et 3 mystherbes

Certes, ce ne sont peut-être pas les plus connus mais ils présentaient 2 avantages majeurs. D'abord, j'avais les tissus dans la bonne gamme de couleurs (désolée Azraël, pas de pikachu, j'ai pas de jaune !). Ensuite, pour le Smogo, j'ai trouvé un super tuto en images pour le faire avec des explications détaillées sur comment faire un corps bien rond. Ça a l'air de rien cette histoire mais c'est primordial. Car voyez vous, quand on coud un tissu élastique comme la polaire peluche ou le jersey, eh bien ça se déforme. Et les pièces qui, taillées dans une cotonnade, vous auraient donner une belle sphère vont vous donner un truc aplati ou allongé dans un tissu type jersey. Du coup, pour éviter de problème, il faut doubler les pièces avec un tissu non extensible. En bonne fainéante, j'ai résolu le problème simplement en entoilant ma polaire. Aucune couture supplémentaire à faire, le report de mon patron sur la polaire simplifié (c'est que c'est pas facile de dessiner des pièces sur de la peluche) et beaucoup moins de peluches de tissus partout au découpage vu qu'elles sont restés collées au tissu thermocollant. Et le résultat est impeccable avec la plus jolie sphère que j'ai jamais faite. Les détails (yeux, bouche, dents et tête de mort) sont en feutrine comme d'habitude ou presque). Quant aux 16 cheminées de Smogo, elles sont assemblées une par une à la main. Et c'est bien là la partie la plus longue de la réalisation.

IMG_2174

IMG_2175IMG_2177

IMG_2179

Au départ, je n'avais prévu de faire que ce Smogo mais forte de ce succès, j'ai décidé de faire un Mystherbe au feeling. Ni tuto ni patron donc cette fois, j'ai navigué à vue (pour quelqu'un qu'est sous l'eau, c'est un comble non !). Je suis donc partie de la même sphère que le Smogo mais en bleu foncé cette fois et je lui ai ajouté ses 5 feuilles (merci Pokémon Go et son pokédesk) et ses petits pieds. Pour la bouche, toujours de la feutrine mais pour les yeux, j'en voulais des tout mignons alors je les ai réalisés en pâte fimo.

IMG_2167 

Pauvre Mystherbe qui regarde son joli jardin avec nostalgie

IMG_2171

Coucou Mystherbe

IMG_2170 

Regardez moi ce bel oeil rouge !

Apparemment, ce fut un gros succès puisque j'ai appris aujourd'hui que le copain d'Azraël ne les quittait plus, y compris pour dormir et prendre son bain (mais là, la maman a réussi à éviter le massacre avant qu'ilne soit trop tard).

Et pour terminer, un truc qui n'est pas une peluche mais qui m'a quand même permis d'écouler un bon morceau de polaire peluche : un nouveau coussin magique renard. Cette fois, je l'ai bien planqué histoire qu'Azraël ne me le barbote pas (déjà qu'il voulait barboter les doudous pokémons).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58c

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_593

Ce modèle est légèrement différent du premier et j'avoue avoir une préférence pour la tête de renard du coussin de ce second exemplaire. Espérons que cette fois, il va atteindre sa propriétaire comme il se doit.

Posté par reyhaziel à 23:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,