lundi 29 juin 2015

Mise au parfum

Il y a quelques jours, au beau milieu d'une séance intensive de surf sur le site T&N.

Ben, mais pourquoi qu'on cause de cadeaux home made pour les maîtresses ? C'est pas maintenant la fin de l'année.

Ah tiens, au fait, c'est qu'ils finissent l'école les monstros ?

Le 3 juillet.

Euh, tu sais que c'est dans moins de 15 jours alors ?

De kouuuuâ ! Non mais ça va pas du tout ça ! Et je leur offre quoi moi aux maîtresses ! Couturuuuuuus, Bricoluuuuuuus non mais qu'est-ce que vous fichez ?

C'est vrai ça. Quitte à se faire squatter par des démons, autant qu'ils se rendent utiles. Et depuis le temps, ils devraient savoir que j'ai aucun sens du temps qui passe et qu'il faut en permanence me rappeler les échéances importantes!

Mais, euh, c'est si important que ça de leur offrir un truc aux maîtresses ?

Tu rigoles là ? Tu poses pas sérieusement la question ?

Ben si.

S'en est suivi une petite explication de texte spécial instit (faut dire que j'ai une hérédité chargée de ce coté bien que je ne sois pas instit moi-même) à Chéri qui avait momentanément oublié que les monstros ont un caractère de chien doublé d'une énergie quasi inépuissable et que les autres gamins de leurs classes respectives sont plus ou moins du même modèle. Et qu'en conséquence, être instit est plus qu'un métier, c'est un sacerdoce qui devrait conduire instantanément à la cannonisation (je parle ici évidemment des instits qui sont bien et pas de la minorité à laquelle j'ai malheureusement eu le déplaisir d'avoir affaire il y a quelques années). Bref, qu'elles ne l'ont pas volé leur petit cadeau de fin d'année scolaire.

Mais ce n'était pas cette chtite mise au point qui faisait avancer mon problème. Hors de question d'aller écumer les magasins : j'y trouve rarement des trucs qui me plaisent  (et je suis pas capable d'offrir un truc qui me plairait pas) à des prix raisonnables (ben oui, faut pas pousser quand même) et en plus, j'avais pas vraiment le temps. Certes, à Noël, j'avais réussi à faire pratiquement tous mes cadeaux de mes blanches mimines mais là, avec moins de 15 jours, ça me paraissait un peu compromis (surtout que j'avais d'autres trucs de prévu à coudre).

Hum hum !

Hien ? Qu'est-ce que c'est ? T'es qui toi déjà ?

...

(soupir démoniaque légèrement contrarié)

Aromathus Démonicus voyons.

Oui ben c'est pas trop le moment là. Je cherche des idées de trucs rapides à coudre pour les maîtresses. Les monstros et Chéri ont tout ce qu'il leur faut merci !

Ben justement.je te rappelle que t'as tout un stock d'huiles essentielles et de produits pour faire des cosmétiques. Et ça, ça prend seulement une ou 2 soirées à faire !

Ah mais c'est vrai ça !

Et puis, l'été arrive. Le baume pour coups de soleil, c'est sûr que ça ferait un cadeau sympa. Et là, y a une recette de lait après soleil qu'est très bien aussi. Ou alors une petite huile de massage nourrissante et relaxante, c'est pas mal non plus non ?

Argh, l'idée était plus qu'intéressante mais comment choisir parmi toutes ces merveilles laquelle réaliser. Incapable de me décider (suis sûre qu'Aromathus l'a fait exprès), j'ai finalement décidé de tout faire mais en petite quantité. Face au succès de son collègue, Couturus s'est évidemment vexé et a tenu à ajouter son grain de sel. Les emballages aussi seraient donc fait maison : de petits sachets en chute de tissu et de ruban et leurs étiquettes nominatives en tissu également. En moins d'une semaine, produits et emballages étaient confectionnés, offerts et apparemment grandement appréciés. Et je parle même pas de la fierté des monstros à faire leur distribution de petits cadeaux.

IMG_1095IMG_1094

Les cosmétiques maison préparés pour les maîtresses et les ATSEM

IMG_1096IMG_1097

La notice descriptive glissée dans les sachets résumant les principales propriétés des produits et gros plan sur une des étiquettes faites maison

IMG_1099

Un assortiment de sachets cadeau.

IMG_1101IMG_1102

Gros plan sur les sachets pour qu'on puisse admirer la variété des chutes de tissus utilisées : double gaze, coton japonais, liberty et microfibre.

 

Posté par reyhaziel à 23:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 2 décembre 2014

Cadeaux fait maison, le bilan

Ah ah, alors, je te l'avais bien dit que j'étais le champion tout univers confondu du cadeau fait maison ! Et en avance sur le planning en plus !

Ouais ouais, ça va hien ! Et puis d'abord, j'ai froid moi ! Et j'ai rien à me mettre !

Oh, c'est bon, on va la faire ta fichue robe moleton !

Et avec des manches hien ! Ca pèle dehors ! Et on utilise mes chutes de tissus. Tu rachètes rien !

Oui oui, mais après, on fait des turbans pour méduses.

Ah mais non, on a aussi la robe de réveillon à faire ! Et des pantalons pour les monstros !

Non, je veux mes turbans !

Pfff, t'es pire que les gosses ! Va pour 2 turbans. Mais c'est tout !

...

(ça, c'est un Couturus frustré qui a appris d'Azraël l'art et la manière de bouder)

Bref, vous l'aurez compris, mon petit démon de la couture perso et moi-même sommes en profond désaccord actuellement. D'un côté, il y a Couturus qui s'éclate à fond à surfer pour trouver des idées cadeaux puis à les réaliser en triple ou quadruple exemplaires (oui, parce que je ne vous ai montré qu'une petite partie de ce qui est sorti de mon coin couture vu que j'ai souvent cousu plusieurs modèles identiques mais j'y reviendrais). Et de l'autre, il y a moi et ma superbe garde-robe ... d'été ! Parce que franchement, celle d'hiver, elle fait pitié et moi, je me gèle ! Du coup, je frise la skizophrénie depuis plus d'une semaine.

Ceci dit, il a bien raison d'être fier de lui ce petit démon car on y est arrivé. Plus que 2 sacs à tarte, une grosse séance d'emballage et on sera fin prêt pour Noël. Et quand je fais le bilan maintenant que l'opération est quasiment achevée, ben je le trouve très positif et je suis plutôt fière de moi.

Coté positif :

  • trouver les idées au début, ça m'a causé quelques frayeurs. Mais au final, le woueb est quand même une source géniale d'inspiration et comme on arrive souvent à trouver plein de tutos, c'est loin d'être si difficile que ça de trouver des trucs sympas à faire. D'ailleurs, j'ai peut-être fini mes cadeaux mais j'ai encore plein de projets de trucs à coudre (dont mes turbans à méduse et cherchez pas ce que c'est, vous trouverez jamais ... ou peut-être que si).
  • côté fournitures, rien de tel que des projets bien choisis pour écluser ses chutes de tissus. Car, en choisissant bien ses projets et en hésitant pas à coudre plusieurs fois le même, j'ai vraiment pu exploiter mes restes de tissus au maximum. Et ça, ça a un petit coté purement libérateur (ah, tu vois Chéri, que j'ai bien fait de garder ce petit morceau, j'ai pu faire 2 sacs à tarte avec).
  • l'autre avantage a liquidé ses stocks, c'est qu'on s'y retrouve également côté financier et sans que cela nuise à la qualité du cadeau offert.

Coté moins positif :

  • ok, quand on veut offrir que du "homemade" (puisqu'il parait que c'est le terme à la mode), rien à faire, faut bien s'y prendre à l'avance parce que ça prend quand même pas mal de temps. Et faut pas mourir d'envie d'avoir des nouvelles robes en plus ni avoir des monstros killer de pantalons parce que là, ça peut vite devenir frustrant.
  • même si c'était pour la bonne cause (finir mes restants de tissu ou éviter des "jalousies"), il n'y a pas à dire, je suis pas fan de coudre plusieurs fois la même chose, surtout exactement la même chose, dans un intervalle de temps aussi réduit en tout cas. Ca peut vite prendre des allures de travail à la chaine. Alors certes, comme je m'y suis prise en avance, j'ai alterné les projets donc ça allait mais bon, c'était ma limite quand même.

Au final donc, je suis enchantée de moi-même, j'ai fait un travail fantastique et il y aura des milliers d'heureux à Noël ! Bon d'accord, j'exagère, des centaines ... Non, toujours pas ? Bon des dizaines alors ? Ben si, des dizaines. A partir de 2, c'est au pluriel non mais des fois ! Et là, tout de suite, je suis trop contente et j'ai envie de compliments. Et comme on dit, on n'est jamais si bien servi que par soi-même.

Bon allez, encore 2 petits projets à vous montrer pour la route et une éventuelle inspiration de dernier moment si vous décidiez de vous y mettre. D'abord, un nouveau Totoro, le grand frère de celui cousu en urgence pour Azraël, nettement plus abouti avec un vrai patron maison. Normalement, il était destiné à offrir mais Gargamel se l'est accaparé. Pas grave, j'avais plein d'autres idées cadeaux.

IMG_2063

On admira les ondulations sur le bidon du Totoro. Pas encore trouvé le moyen d'éviter ça vu le coté extensible et moelleux de la polaire peluche.

IMG_2064

IMG_2060

Ok, un Totoro, c'est super et immédiatement adopté mais on rigole pas avec Mario !

Ensuite, une pochette d'artiste en herbe, typiquement le type de projet parfait pour utiliser ses chutes de tissus (il faut juste que les coloris se marient bien).

IMG_0096IMG_0100

La pochette intérieur et extérieur

IMG_0097IMG_0099IMG_0098

D'un coté, un emplacement pour les crayons et une poche à bazar, de l'autre une poche pour feuilles, livre ou bloc dessin
IMG_0101
IMG_0102

Et la pochette en mode transport

Il n'y a pas à dire, je pense que je renouvellerai l'opération l'an prochain.

 

Posté par reyhaziel à 22:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 28 novembre 2014

Chouettes cadeaux et jolie cape

Piouuuu, ça y est, je commence à en voir le bout ! Sur mes 20 et quelques cadeaux fait maison (oui, je sais, le nombre a encore augmenté mais j'étais incapable de résister), il ne m'en reste plus que 4 à faire. Bon, en même temps, j'ai repéré encore des trucs qui ont l'air super sympa à faire et je suis parfaitement dans les temps alors il n'est pas exclu que j'allonge encore un peu ma liste de personnes à gâter.

Jusqu'à présent, je vous ai montré les sacs à tartes, pochettes pour livres, sacs pour enfants et ceux pour adultes et autres pochettes à bijoux. A J-28, il reste encore pas mal de temps si vous voulez vous lancer aussi dans les cadeaux cousu maison alors voilà quelques idées supplémentaires.

Alors d'abord, après avoir cousu ma dernière pochette pour livre, connaissant l'amour inconditionnel de la future propriétaire d'une des 2 pochettes pour ses iphone et ipod, et vu qu'elle passe la moitié de son temps à chercher ses écouteurs au fond de son sac (là, je suis à peu près sûre qu'Inferno Gran Mom a compris de qui je parlais), je me suis dit que ce serait peut-être intéressant de prévoir une petite pochette assortie pour les dits écouteurs. Comme d'hab, j'ai trouvé un tuto sympa sur le woueb, et encore une fois, désolée, c'est en anglais. Un jour promis, je prendrais la peine de le traduire et je vous le mettrais sur le blog. En attendant, si vous êtes intéressé, c'est par .

Là, je vous présente la version Hiboux assortie à ma seconde pochette pour livre.

IMG_0011

IMG_0034IMG_0032IMG_0033

Et puis il y a quelque temps, à la fin d'une journée particulièrement froide et humide, Chéri est rentré à la maison après 2h de transport en commun particulièrement pénibles en maugréant P... fais chier, je suis gelé et je sens plus mes doigts. Ce qui m'a immédiatement donné une idée de cadeau : des mini bouillottes sèches à glisser dans les poches pour avoir les mains (ou autre chose mais je ne veux pas savoir quoi, non, non, n'insistez pas !) bien au chaud.

Huum, quoi ? Vous connaissez pas les bouillottes sèches ? Alors la bouillotte traditionnelle, c'est le truc en plastique qu'on remplit d'eau chaude. Ça marche impec mais quand ça se perce ou que ça fuit, on finit inonder. Pas top donc dans les transports. La bouillotte sèche, c'est une enveloppe en coton remplie au choix de riz (du bête riz hein, pas du riz spécial mais faut le remplacer tous les ans), de noyaux de cerise (j'aime bien parce que ça sens bon quand on les chauffe, une odeur d'amande) ou de graines d'épautre (ça sent moins bon que les noyaux de cerise mais le contact est plus agréable et ça convient mieux pour les petits volumes). Il est important que l'enveloppe soit 100% coton car pour que la bouillotte soit chaude, on la met soit 1-2 mn au micro-onde soit 2-3 mn au four. Et là, le synthétique, ben ça fond ! Les noyaux/grains/graines vont alors emmagasiner la chaleur et la restituer pendant 30 à 45 mn environ. Et comme j'étais encore dans mon trip Hiboux, j'ai décidé de rester dans le ton.

Un tissu 100% coton avec un imprimé Hiboux pour les bouillottes elles-mêmes et pour faire plus jolies, des taies pour bouillottes avec des hiboux réalisés en appliqués et strass (les taies ne devant bien sûr pas être chauffées elles !). J'avoue que je les trouve plutôt chouettes et que je les aurais bien gardées pour moi mais bon, je pourrais toujours m'en refaire plus tard.

IMG_0037IMG_0050

Les 2 taies Hiboux (une pour chaque main)

IMG_0038

L'arrière des taies

IMG_0040

La bouillotte elle-même pleine de graines d'épautre

IMG_0056

Les 2 taies garnies chacune de leurs bouillottes

Tout ça m'avait déjà pas mal occupé quand tout à coup, au détour d'une pérégrination sur le net, je suis tombée sur The Cape. Oui, je sais, ça fait un peu prétentieux, miss je sais tout et mon avis c'est le meilleur du monde. Ouais, sauf que j'y peux rien, c'est pas mon opinion mais le nom du patron d'une créatrice indépendante Vanessa Pouzet. Et là, le petit démon de la couture est entré en mode ... euh, ben démoniaque quoi !

Oh là là, t'as vu cette cape pour petite fille ! Elle est A DO RABLE !

Oh oui, c'est bien vrai ça. Cro cro meugnonne !

Faut qu'on la fasse !

Oh oui, il faut, il faut, il faut !

Achète le patron !

J'achète le patron !

Ouais, c'est clair, complètement hypnotisée j'étais ! Une vraie neuneu ! Non parce que, en dehors du fait que les monstros sont des garçons je vous le rappelle, ben d'habitude, je suis pas fan des créatrices indépendantes. Non pas que les modèles ne soient pas réussis, au contraire, il y en a pas mal qui me tenterait bien. Mais avec un prix situé généralement entre 12 et 19€ le patron, rien à faire, j'y arrive pas. Je passe immédiatement en mode Radine de la mort. Sauf que là, ben il y avait plusieurs modèles qui me faisaient de l'oeil, que le prix était inférieur à 6€, qu'on pouvait récupérer immédiatement le patron sous forme de fichier PDF et qu'une fois de plus, je faisais une overdose de pantalons à poches. Alors j'ai craqué. Eh oui, je l'ai assez dit et répété, je suis faible, très faible. Et puis je me suis rapidement trouvée une excuse parfaite : j'avais un tissu super génial pour la faire, un velours peluche d'une douceur insoutenable qu'on pourrait passer sa vie à se rouler dedans, et une petite fille qui va fêter ses 8 ans en janvier à qui l'offrir.

Coté réalisation, en théorie, pas de difficulté particulière, c'est un modèle accessible à toutes les couturières quelque soit le niveau avec des petits détails très sympas (comme les pressions à l'intérieur qui permettent de créer des manches avec un revers ou la possibilité de faire un col droit ou Claudine). Mais comme je trouvais que c'était pas assez rigolo, j'ai décidé de corser un peu les choses en choisissant de doubler la cape avec mon reste de voile imprimé colibri (celui de ma première robe japonaise). Sauf que le voile, c'est transparent donc ça aurait fait tout moche au niveau des coutures. Donc je pouvais pas laisser ça comme ça. Donc (promis, c'est le dernier), ben j'ai doublé la doublure ... avec une batiste de coton blanche. Alors le résultat n'est pas parfait (que de le voile arrive tout de même à faire quelques plis) mais très chouette quand même et on peut presque qualifier la cape de réversible.

En plus, pour l'occasion, j'ai enfin réussi à faire fonctionner mon unique neurone déficient et réaliser ma première boutonnière automatique, à moins que ce soit grâce à mes super nouvelles lunettes qu'on voit drôlement net de près avec. Oui parce que depuis 2 mois, je lisais régulièrement la notice de ma MAC pour essayer de comprendre comment qu'on fait ces fichus boutonnières et que j'y arrivais pas. Faut dire aussi qu'en Lady qui se respecte, ma petite machine avait consciencieusement caché sous ses jupes ses jolies chevilles ou plutôt sa tirette à boutonnière, ce qui fait que, ne l'ayant jamais mise dans la bonne position, je m'obstinais à ne coudre que des demi boutonnières.

Mes photos ne rendent pas forcément justice au résultat final vu que c'est mon mannequin taille adulte qui la porte. Et comme Gargamel ne semblait pas du tout disposer à jouer les modèles, je n'ai plus qu'à espérer que ce sera bon au niveau taille (en même temps, avec une taille 8-12 ans, je risque pas grand chose).

IMG_0077IMG_0078

IMG_0079

Cape version sans manche (les pressions ne sont pas boutonnées). Le tissu est vrai super doux mais c'est encore pire à coudre qu'un velours classique. On a des peluches absolument partout.

IMG_0080IMG_0082

Ça, c'est la doublure de la cape.

IMG_0057IMG_0075

Si on pressionne les manches, on peut faire des revers.

IMG_0069

Et je ne résiste pas ... Ma première boutonnière !

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui mais je prépare encore un petit truc spécial pour les enfants pour un prochain post donc une dernière idée dont vous pourrez vous inspirer si le coeur vous en dit.

 

Posté par reyhaziel à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 22 novembre 2014

Quand y a du gène, y a pas de plaisir !

Yahooo, trop cool ! Je vais être super gâtée cette année pour Noël. Et en plus, je vais recevoir tous mes cadeaux nettement avant l'heure. Je vous raconte pas la Chance (si si, avec un grand C).

Car j'avais déjà eu mon beau mannequin de couture qui m'a été si utile dernièrement et plein de beaux tissus aussi pour faire plein de vêtements et d'autres trucs supers géniaux.

Et là, maintenant, tout de suite, je vais entrer dans le club hyper fermé des ... porteurs de lunettes pour lire ! Et oui, c'est officiel, j'ai besoin de lunettes. Le docteur, il a été formel. Si je suis fatiguée et que j'ai mal au crâne facilement en ce moment, si j'attrape des crampes dans les bras parce que je tiens mes livres trop loin et si j'arrête pas de râler en cherchant à enfiler mon fil dans le chas d'aiguille définitivement trop petit, c'est parce qu'il me faut des nunettes comme dirait Azraël.

Bon, concernant les aiguilles, j'émets tout de même des réserves parce que je suis certaine que c'est un coup des démons qui ont échangé mes belles aiguilles contre des aiguilles toutes pourries que c'est pas possible que j'ai la vue qui baisse d'abord je suis bien trop jeune pour ça et puis qu'il y a 14 ans le médecin des armées il a dit que j'avais des yeux de pilote de chasse. C'est vrai quoi, je fais comment moi maintenant pour devenir pilote de chasse !

Dans les faits, il était quand même d'accord avec moi, l'opthalmo : je suis trop jeune pour la presbytie ... oui enfin, pour la presbytie toute seule ! Seulement voilà, après 8 ans de sursis (puisqu'il paraît que ça se déclare à partir de 35 ans et il vous reste plus qu'à calculer mon âge canonique), mon hérédité m'a finalement rattrapée. Inferno Gran Mom, tes gènes ont eu le dessus, ça y est, je vais enfin pouvoir faire ta fierté : je suis hypermétrope.

Et voilà comment, entre un pouillème de presbytie et un poil d'hypermétropie, on se retrouve dans un magasin de lunettes à choisir sa première paire parce que franchement, ça devient gonflant de tout regarder de loin pour y voir clair. D'ailleurs, durant tout mon parcours épique pour régler ce problème de vue (si si, vu tout ce qu'il faut faire pour dégoter un opthalmo qui soit disponible dans un délai inférieur à 4 mois, c'est épique je vous assure), j'ai été sidéré que la première question que l'on me pose systématiquement soit Pourriez-vous me donner votre vieille paire de lunettes ? C'est vrai quoi, je suis un cas à part ? Personne avant moi n'avait osé venir chez l'ophtalmo pour une première paire. Ils ont fait comment les autres pour l'avoir cette fameuse première paire ? Même au magasin, ils m'ont regardé avec des yeux ronds ! Je vous dis pas comment ça va être quand je vais devoir revenir dans quelques années pour ma première paire de lunettes pour voir de loin. Car oui, pour ceux qui ne seraient pas au courant, les hypermétropes ont le bonheur de voir leur vue de près ET de loin se dégrader au fil du temps donc de se trimbaler avec plusieurs paires (ou une seule et des verres hors de prix).

Bon heureusement, c'est pas tout ça qui m'a empêché de continuer de faire mes cadeaux de Noël et je viens justement de finir ma seconde pochette de transport pour livre. J'ai même profité de l'occasion pour finir mon tuto sur le sujet, lequel est, j'espère, suffisamment clair mais c'est pas sûr (mouais, pas sûr du tout même).

En avant première, voilà donc les photos de ma dernière réalisation.

IMG_2072IMG_2073

Tissu extérieur en suédine bleue avec un joli appliqué Hibou dans la lune

IMG_2074

Une fermeture éclair rouge pour le contraste

IMG_2076IMG_2075

Une doublure en coton fleuri (le même que pour ma pochette précédente)
IMG_2083

Gros plan sur le ruban marque page avec son imprimé Hibou pour rappeler l'appliqué de la couverture.

Et pour le tuto, on clique sur le lien : Pochette_de_transport_pour_livre_de_poche

 

Posté par reyhaziel à 23:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 13 novembre 2014

Que la Force soit avec toi ... (ou pas !)

Ta ta tatatataaa ta tatatataaa ta tatatata ! (Mouais, ça rend moyen mais bon, j'ai toujours pas compris comment mettre une bande son sur un blog).

Face aux forces obscures de l'empire de l'Ennui, la résistance se regroupe sur la planète Acrochat afin de s'organiser. Mais pour avoir le moindre espoir de vaincre l'empereur Enquiquinus Démonicus (ben oui, les démons aussi peuvent avoir de l'ambition), Gargamel Skywalker doit achever sa formation de Jedi. Heureusement, Yodazraël est là.

Note de l'auteur : Ami lecteur, comme tu ne lis certainement pas couramment le monstrosien, je vais te faire une petite traduction simultanée des dialogues qui suivent.

Huuuum, une grande agitation dans la Force, il y a (Maman, maman, on peut faire ça ?)

Quoi ? Tu veux faire le parcours Acrobranche ? Ok, mais il faut aller chercher Gargamel alors. Depuis le temps qu'il veut le faire.

Ta formation, j'ai décidé de faire jeune Skywalker (Gagamel, viens, on va faire le cobanche !)

Je suis prêt maître Yodazraël ! (Oh ouiiii)

Difficile ce sera. Du côté obscur te méfier tu devras (C'est moi qui va gagner)

(oui parce que c'est toujours la compét à mort entre les monstros)

Je n'ai peur de rien ! La force est avec moi ! (Non, c'est moi !)

Eh oh, on attend là. Faut mettre les casques et les chaussures.

Oh si ! Peur tu auras (D'accord Gagamel, vazy. C'est toi qui va gagner)

Ainsi donc, sous la houlette de Maître Yodazraël, Gargamel Skywalker a entamé sa formation. Et pour avoir peur, ben ... effectivement, il a eu peur ! Ce jour-là, la Force était avec le Maître. Son jeune padawan, lui, a complètement cédé au côté obscur.

J'aime autant vous dire qu'il est loin, très loin, d'avoir atteint le niveau d'un Jedi le Gargamel. Et pourtant, il paraissait maîtriser toutes les bases :

  • saut de la 6ème marche de l'escalier : ok
  • saut du haut du canapé : ok
  • grimpage aux arbres : ok
  • parcours sur rebord de trottoir : ok
  • remontage de toboggan à l'envers : ok

Mais voilà, Yodazraël a eu beau courageusement montré l'exemple à son disciple, réalisant l'intégralité du parcours initiatique du Jedi débutant, rien à faire. Pas de franchissement de balançoires suspendues, pas de traversée de pont de cordes, pas de grimpette sur filet, pas de tyrolienne. Blocage complet.

L'empereur Enquiquinus avait gagné et en plus, il a menacé de faire intervenir Dark Hystéricus mais l'attaque sur la machine à café a offert une distraction providentielle à celui-çi.

20141111_11294720141111_112959

Ca, c'est le parcours Acrobranche d'Acrochat vu d'en bas. Nous chercher pas, on n'est pas sur la photo.

Quelle morale faut-il tirée de ce morceau d'anthologie cinématigraphique, ami lecteur ? Ben que c'est pas demain la veille que je vais emmener Gargamel à Floreval faire de l'accrobranche. Parce que si le petit parcours en intérieur de l'Acrochat le bloque, j'ose pas imaginer ce que ça donnerait à 2m de haut en pleine forêt ! Par contre, pas de problème pour Azraël. On pourra y retourner dès que le temps le permettra !

PS : à tous les fans de Starwars, mes plus plates excuses pour ce détournement éhonté. Je n'ai aucune excuse à part peut-être que mon dernier neurone viable vient de griller, enfin je crois. C'est dur de réfléchir sans neurone.

Accessoirement, la Force était également du côté de votre humble servante, euh, couturesque uniquement la Force hein. Du coup, j'ai réussi à faire 2 sacs à main modèle enfant et un sac à main modèle adulte, toujours pour mes petits cadeaux de Noël. Pour celles et ceux que ça pourrait intéresser, le tuto est par ici. Par contre, désolée mais c'est tout en anglais et les mesures sont en inches (1 inches = 2,54 cm) mais comme il y a plein de photos, ça devrait être compréhensible par tout le monde.

 20141113_06452020141113_192415

20141111_171831

Devant, derrière et gros plan du sac n°1 pour petite fille

20141113_06451620141113_192422

20141113_192435

Devant, derrière et gros plan du sac n°2 pour petite fille

20141113_19253020141113_192553

20141113_192538

Devant, derrière et gros plan du sac pour adulte.

 

Posté par reyhaziel à 22:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 11 novembre 2014

Une pochette livre d'enfer

Depuis que j'ai décidé de réaliser moi-même mes cadeaux de Noël cette année, je passe beaucoup de temps à surfer à la recherche d'idées de trucs sympas à faire. Oui, je sais, je fais exclusivement dans le plagiat mais bon, faut dire aussi qu'avec un seul neurone actif (et encore, par intermittence), je suis nulle coté créativité.

Donc après avoir piqué l'idée du sac à tarte (tuto ici), celle de la trousse à bijoux (tuto là mais vu que j'y ai rien compris j'ai fait une version simplifiée de la trousse), celle des bouillottes à main (ah non, je l'ai eu toute seule celle-là mais je l'ai pas encore faite vu que j'attends le matos), c'est au tour de l'idée super géniale de la mort qui tue : la pochette de transport pour livre qui cumule les fonctions de protection, couverture et marque-page.

Pourquoi donc que c'est une super idée que cette pochette me direz-vous ? Ben je sais pas en ce qui vous concerne mais moi, je me trimbale régulièrement avec un bouquin dans mon sac, histoire d'avoir de quoi m'occuper quand je prends les transports en commun (plus trop souvent certes maintenant) ou quand je fais le poireau chez les représentants en tout genre du corps médical (et ça, c'est très très souvent). Et un bouquin dans un sac, ça s'abime à vitesse grand V.

C'est vrai quoi ! Vous n'avez jamais retrouvé votre livre tout corné, les pages pliées, quand c'est pas votre marque page qui s'est fait la malle au fond du sac à main. Bref, le screugneugneu de sac de femme, c'est la mort assurée du bouquin. Alors voilà, quand on est tombé sur CETTE pochette au détour d'un blog de discussions sur les cadeaux de Noël "home made", Couturus et moi, on est resté en arrêt (pire qu'un chien de chasse sur une piste prometteuse).

Oooooh, mais qu'elle est bonne cette idée ! Ce serait parfait pour qui tu sais.

(ben oui, c'est pour Noël je vous rappelle, je vais quand même pas vous filer les noms sinon il n'y aurait plus de surprise).

Entièrement d'accord. Bon voyons voir ... Mais il est où le tuto enfin !

Ah ben on dirait bien qu'il n'y en a pas. Va falloir s'en passer.

Non mais ça va pas ! T'as vu comment c'est compliqué comme truc. Il me faut un tuto moi !

Eh oh, quand on se lance dans les concours de couture, on n'a plus besoin de tuto. T'as qu'à regarder les photos !

Et donc, dûment réprimandée par un Couturus légèrement énervé, je les ai bien regardé les photos. Et puis je me suis lancée. Et j'ai pris des tonnes de photos en cours de réalisation parce que je me suis dit que j'allais tellement galèrer que je ferais bien d'en rédiger un, de tuto, au cas où une autre couturière dont le dernier neurone aurait grillé ou qui aurait subi une attaque démoniaque majeure de son propre Couturus déciderait de tenter le coup. Parce que ça n'a l'air de rien comme ça cette petite chose, mais pour galèrer, j'ai bien galèré quand même.

Heureusement, le résultat, après 9h de travail et de cogitation (de travail surtout hein parce que comme je le disais, j'ai peu de neurones fonctionnels donc la cogitation, c'était pas trop ça), est parfaitement acceptable et devrait même faire un cadeau tout à fait honorable. La preuve en image.

DSCN0452

La pochette fermée, contenant un livre format poche de 3 cm d'épaisseur ( épaisseur max mais elle fonctionne très bien avec des livres moins épais)

DSCN0453

Elle joue là son rôle de protection.

DSCN0451

Et quand on l'ouvre TADAM : on voit qu'elle contient un marque page intégré ET cousu. Donc aucun risque de perte !

DSCN0455

DSCN0456

Et en prime, elle joue le rôle d'un protège-cahier. Pas de besoin de se demander quoi en faire pendant qu'on lit puisqu'on n'a même pas à en sortir le livre.Donc aucun risque de perte. Alors, c'est pas une super pochette de la mort qui tue ça !

Par contre, pour le tuto, faudra attendre. Un certain temps, voir un temps certain. Un bon moment quoi ! Eh oh, c'est quoi ces sifflets là ! Non je suis pas une grosse fainéante (bon, d'accord, je suis aussi une grosse fainéante mais c'est pas pour ça). C'est juste que si j'avais les idées assez claires sur la façon de commencer, ça s'est gâté en cours de route et que j'ai dû bidouiller pas mal pour finir. Et la bidouille, c'est pas sérieux dans un tuto. Mais comme je prévois d'en faire une deuxième (oui, je suis un peu masochiste par moment), j'espère trouver une meilleure technique et sortir un tuto potable. Patience donc. Et si vous ne pouvez pas attendre, faîtes comme moi. Lancez vous et haut les coeurs.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 8 novembre 2014

And the winner is ...

Ah, les joies de l'hiver : son cortège de maladies en tout genre et son abonnement chez le médecin. Ça, on peut dire qu'on est servi, et copieusement, dans la famille Inferno. Voyons voyons, au dernier décompte, en moins de 5 semaines, nous comptabilisons un trapèze bloqué, un rhume (ça, c'est Chéri, un petit joueur), une rhinopharyngite (oui, je fais la distinction avec le rhume vu que dans un cas, c'est que le nez et dans l'autre t'as la gorge aussi qu'en prend un coup), 4 laryngites, 2 grippes, un dérangement intestinal d'origine indéterminée et une otite.

Mais ça, c'est sans compter le vainqueur toute catégorie de la semaine, le dénommé Azraël le vomisseur (tout pareil de Conan le destructeur sauf qu'il se sert pas de ses poings mais d'une autre arme de destruction tout aussi redoutable qui vous ruine literie, vêtements et surtout odorat en moins de 2). Car pour se démarquer du reste de la famille, Azraël a décidé d'innover question maladie hivernale et nous fait une jolie petite gastro, associée à une angine virale histoire que ce soit un poil plus rigolo.

Bon heureusement, je vais pas me plaindre, question gastro, on a connu pire. Il a eu jusqu'à présent pitié de ses pauvres parents et s'est contenté de faire souffrir les ATSEM vu qu'il a vidé son estomac à l'école et non dans son lit. En plus, il a eu le bon goût de faire ça le midi, comme ça, on a pu filer en vitesse voir le médecin avant le week-end. Depuis, ça va doucement à part son humeur qui, comme d'habitude quand il est malade, est encore plus massacrante de Conan (aies-je déjà dit qu'Azraël était l'un des pires malades de l'univers ?).

Je ne peux même pas me consoler en poursuivant la confection de mes cadeaux de Noël vu que je suis à court de molleton et que ma commande n'est pas encore arrivée. Mais j'ai quand même pu achever avant la fin de mon stock une seconde version de la trousse à bijoux de voyage, toujours en suédine mais avec une doublure en Batik (on la voit pas sur les photos mais c'est le même tissu que le baguier) et en coton motif fraise.

20141107_162848

20141107_162929

20141107_163000

Heureusement, je viens de recevoir mon beau mannequin de couture que je me suis empressée de monter et de mettre à mes mesures.

20141108_003758

Le voilà rangé dans son petit coin où il se fait tout discret (car il est très timide depuis qu'il s'est fait sauter dessus pas des monstros enthousiastes)

20141108_003450

Et hop, enfilage d'une des 2 robes ajustées que j'ai faite dernièrement, histoire de m'assurer qu'effectivement, il est parfaitement ajusté à mes mesures.

Alors, il est pas magnifique !

Posté par reyhaziel à 15:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 6 novembre 2014

Couture, cadeaux et Totoro

Quelle idée ! Non mais franchement quelle idée ! Mais où est-ce que j'avais la tête quand j'ai décidé que cette année, mes cadeaux de Noël seraient faits maison, en couture de préférence. Encore un coup du démon de la couture, c'est pas possible autrement !

Bon d'accord, j'ai pas eu besoin de grand chose pour céder à la force de persuasion de Couturus. Il a suffi qu'il parle à mon petit coté radin en me faisant miroiter que mes cadeaux me coûteraient bien moins chers si je les faisais moi-même. Faut dire que ma radinerie est tout de même toute relative parce que, soyons honnête, j'adore faire plaisir et gâter les gens. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Noël est une période particulièrement ruineuse chez nous vu qu'en dehors de la famille, je prévois également des cadeaux pour les autres personnes que j'aime bien (ce qui inclut un certain nombre de secrétaires et de collègues du labo) et surtout pour les maîtresses et le personnel de l'école, soit cette année 6 personnes, qui s'occupent régulièrement des monstros (vu que, histoire familiale oblige, j'ai une idée particulièrement précise de ce que le métier d'instit et ATSEM peut avoir d'éprouvant et qu'une petite marque de reconnaissance, ça fait toujours plaisir). En plus, j'ai horreur d'offrir la traditionnelle boite de chocolat vu qu'à cette période, tout le monde fait ça et que c'est un coup à provoquer une épidémie de crises de foie au sein de l'éducation nationale. Conclusion, en dehors de l'aspect pécuniaire, je passe un temps pas possible à me creuser les méninges pour trouver des cadeaux abordables et originaux.

Alors il faut bien avouer que la perspective de les fabriquer moi-même, c'était tentant à tout point de vue (et j'y passerai probablement à peine plus de temps qu'à me creuser les méninges pour trouver un truc à acheter). Et c'est ainsi que j'ai fait chauffé mon ordi pour visiter les sites de vente de tissus et mercerie et que je me suis également fendue d'une petite virée à Paris pour dénicher tout le matériel nécessaire à la confection des cadeaux que j'avais en tête. Et j'ai trouvé tout ce qu'il me fallait pour pas cher. Mouais, enfin, il y a quand même un tout petit détail de rien du tout, non vraiment infime le détail, qui pose un minuscule problème ! Pourquoi le montant total de mes achats est-il exorbitant ? Me serais-je fourvoyé en pensant réaliser des économies à faire mes cadeaux moi-même ? Ben en fait, après recalcul minutieux et examen approfondi du contenu des tickets de caisse et des sacs de fourniture en tout genre, la conclusion est que je ne m'étais pas trompée. Cette année, le budget cadeau sera en baisse plus que sensible par rapport à l'an dernier (oui, euh, en enlevant le prix de l'iphone de Chéri et le prix de mon mannequin quand même hein). Par contre, il faudra que je me rappelle de ne jamais, mais alors JA MAIS, faire les magasins (réels ou virtuels) en se disant que si je vois aussi un truc qui me plairait pour moi, j'en profiterai pour l'acheter. Je vous raconte pas comment j'ai explosé mon budget en achetant une tonne de mercerie qu'on sait jamais ça pourrait toujours servir et puis elle est pas cher et c'est juste au cas où. Ah ça, j'ai refait mon stock, il n'y a pas de doute ! Enfin, je me console en me disant que, effectivement, c'est pas perdu, ça finira bien par servir un jour.

Aaah, vous aussi vous êtes tentés par la réalisation de cadeaux faits maison mais vous manquez d'idées. Allez, comme je suis sympa et que j'en ai déjà fini quelques uns, je vous mets des photos de mes réalisations.

20141104_222050

Une nouvelle version du sac à tarte (tissu japonais et batik)

20141104_222350

Une petite trousse à bijoux de voyage en suédine et Liberty

20141104_22241820141104_22244520141104_222521

Elle se ferme avec un cordon en simili cuir et comprend 3 compartiments zippés et un baguier. Et alors non, j'ai pas fait mes fond de tiroirs pour trouver des fermetures éclair.Elles sont de couleurs différentes et c'est voulu ! Ben oui, c'est pour mieux de souvenir d'où kc'est qu'on a rangé quoi. Malin non ?

20141104_222538

Gros plan sur l'intérieur d'un des compartiments

Mais les cadeaux de Noël ne sont pas mes seuls projets couture de la semaine. Car voilà, suite à une overdose de Totoro (d'ailleurs, je reviens sur tout ce que j'aurais pu dire auparavant, les monstros qui chantent en japonais, c'est pas mignon du tout, j'hésite entre l'étranglement et le bâillon en ce moment), Azraël s'est mis à me bassiner grave.

Maman, moi veut un Totoro !

Hien ? De quoi ? Non mais c'est pas possible ça Azraël

Mais euuuuh, moi veut un Totoro ! On va au magadin !

Le magaSIN Azraël ! Et puis d'abord, il n'y a pas de Totoro au magasin.

MOI VEUT UN TOTOROOOOO !

...

(soupir à la limite de la désespérance)

Huuum, tu veux que je te couse un Totoro en peluche ?

OUIIIII !

Et voilà comment je me suis retrouvée à coudre un soir à 19h au pied levé sans patron sans rien et totalement au pifomètre un Totoro dans un restant de tissu peluche bleu canard. 40 mn plus tard, Azraël s'est retrouvé avec le Totoro tant désiré. Alors soyons clair, c'est nettement pas ma réalisation la plus réussie (mais bon, en 40 mn, faut pas rêver non plus). Par contre, il a été adopté immédiatement et Gargamel est même jaloux (ils se sont même battus pour l'avoir, j'en suis encore pas revenue). J'ai plus qu'à recommander du tissu pour lui en faire un aussi et en profiter pour améliorer ma technique (et faire un patron peut-être).

DSCN0403

Le fameux Totoro (il fait peur hein !!!)

DSCN0378

Et encore Totoro farouchement défendu (ça se voit aux sourcils froncés) par Azraël devant les tentatives répétées d'enlèvement de Gargamel

IMG_1961

Celle-là, c'est pour le fun. Je vous présente le Totoro Gargamel en train de pioncer avec la petite Mai Azraël sur le bide. Reproduction spontanée d'une scène du manga par 2 splendides acteurs.

Allez, pour finir, le cadeau bonux remporté par Inferno Gran Mom pour avoir trouvé la solution à la photo mystère. Une jolie carte confectionnée par ses petits fils préférés. Gran Mom, elle devrait arrivée très bientôt dans ta boite aux lettres.

20141106_09224820141106_092258

Recto et verso de la carte. Je précise que ce sont les monstros qui ont écrit le texte (juste au cas où vous auriez un chti doute).

 

 

Posté par reyhaziel à 12:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,