mardi 7 avril 2015

Le printemps et les cloches

Un beau soleil vient enfin de faire son apparition par chez nous et franchement, il était temps. Avec lui, le printemps semble enfin arrivé et qui dit printemps dit ... grand nettoyage ?

Ben en fait, pas exactement. C'est que voilà, mercredi prochain, on va tester une grande première chez les Inferno. On a invité 2 copines de classe d'Azraël à venir faire la chasse aux oeufs. Oui 2 COPINES (parce qu'une seule, cela ne suffisait plus à ce Don Juan d'Azraël) ! Je lui ai pourtant bien proposé d'inviter aussi des copains mais c'était niet qu'il a dit le sieur Azraël et les autres filles, c'est pas ses copines qu'il a rajouté. Bon en même temps, soyons honnête, ça fait finalement bien mes affaires qu'il n'y en ait pas trop vu ma forme olympique, mon nez qui coule et ma gorge douloureuse de ces derniers jours.

Oui bon, là je vous sens complètement perdu. Quel rapport avec le nettoyage ? Le rapport, c'est que vu la quantité de jouets qui a investi dernièrement mon salon, j'aurai eu trop la honte que quiconque se pointe à la maison ! C'est vrai quoi. Déjà que côté ménage, je suis franchement pas au top (et encore, c'est un doux euphémisme) mais là, c'était tout simplement plus possible.

Il ne me restait donc que 2 solutions. 1) Bazarder l'ensemble des jouets au passage des prochains encombrants. Mais pour une obscure raison, les monstros se sont montrés fort réticents à cette idée et un soupçon de scrupules a semblé faire son apparition dans mon coeur de mère indigne (à moins que ce ne soit mon côté grippe-sou qui rechignait à se débarrasser de trucs pouvant encore servir allez savoir). 2) acheter d'urgence étagères et casiers pour réaménager les chambres des monstros et y caser tout leur bazar (mais une fois encore mon côté grippe-sou rechignait à mettre le moindre euro dans de nouveaux paniers alors que les caisses qu'on a déjà ne sont jamais utilisées ou presque). Après moult tergiversations, séances intensives de surf sur le woueb à la recherche d'inspiration, consultation de sites de vente en ligne de meubles divers et variés, j'ai fini chez mon suédois préféré, qui n'est pas celui auquel on pense généralement, et j'en suis repartie avec 2 superbes meubles en pin massif huilé (vu que Chéri est résolument contre tous les trucs en MDF rapport aux dégagements gazeux nocifs pour nos chères têtes blondes tendance châtain clair). Quelques passes magiques chez le magicien couronné le plus proche et me voilà en possession de non moins superbes panières en tissu pour garnir mes étagères.

C'est ainsi que j'ai passé mon week-end pascal à trier l'ensemble des jouets des monstros pour les ranger dans des panières spécifiques pour chaque catégorie (oui oui, j'ai poussé le vice jusque là. C'est que quand mon petit côté psychorigide s'exprime, il n'y va pas de main morte) et jeter tous ceux qui étaient cassés et non réparables. Temps total consacré à l'opération : pas loin d'une journée ! Puis ré-aménagement des chambres et montages des meubles en kit. J'en ai profité pour me casser à peu près tous les ongles. Pour une fois que j'essayais d'en prendre soin, c'était bien la peine que je me les fasse tiens ! Mais bon, c'est pas le sujet. Enfin, installation des panières pleine de jouets !

Au total, j'y ai passé 2 jours sur les 3 du week-end mais franchement, ça en valait la peine. D'abord, j'ai retrouvé un salon à peu près acceptable. Non, il est pas rangé, ça, c'est tout bonnement pas possible et tous les parents qui me lisent comprendront très bien pourquoi. Mais on peut quand même voir sur les photos qu'il n'y a pas TROP de bazar. Ceux qui connaissent la maison pour apprécier l'amélioration à sa juste valeur. Pour les autres, faudra me croire sur parole parce qu'il est hors de question que je mette en ligne une photo du "avant le rangement".

IMG_0780IMG_0781

Oui, je sais, on gagnerait aussi beaucoup de place en mettant la maison dehors. C'est prévu pour quand il fera beau.

Ensuite, parce que les chambres des monstros ont quand même fière allure avec leurs meubles neufs.

IMG_0734IMG_0735

La chambre d'Azraël après aménagement (pour la voir avant, allez ici)

IMG_0737IMG_0738

La chambre de Gargamel après aménagement (pour la voir avant, aller ).

Mais surtout à cause des sourires ravis des monstros justement. Azraël a été pris d'un enthousiasme frénétique pour sa "nouvelle chambre" et en particulier par sa petite cuisine. Au point qu'il en oubliait de déjeuner le matin, trop occupé à jouer lui-même les cuisiniers pour un Chéri contraint et forcé de déguster l'intégralité des plats préparés par le chef. Quant à Gargamel, il a redécouvert des jouets dont il avait oublié jusqu'à l'existence.

IMG_0727

Le chef en plein boulot

IMG_0732

Le chef et son invité-prisonnier-victime-torturé en plein dégustation

Et bien sûr, week-end pascal oblige, on a fait notre traditionnelle chasse aux oeufs (même si j'ai eu peur de devoir annuler pour cause de météo toute pourrie). Pas de photos de Gargamel cette année. Il était tellement rapide à se jeter sur les oeufs qu'elles sont toutes floues !

IMG_0749IMG_0754

On remarquera le petit sac de l'an dernier ressorti pour la récolte

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 4 avril 2015

Quand Couturus relève le défi !

Yahou ! Youpi ! Hourra ! COUTURUUUUUUS, il est enfin arrivé !

Hein ? De qouâ ? Ah ton patron de manteau. Ben au boulot alors.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Après plusieurs semaines d'attente, j'ai enfin pu me jeter sur le patron de mon futur super manteau de rêve. Avec la remontée des températures de ces derniers jours (on a même pu croire l'espace d'un instant que le printemps arrivait), j'ai tout de même décidé de remettre la confection de la version hiver à l'an prochain et de passer directement à celle de printemps (soit un manteau plus court et surtout doublé en coton et non en polaire).

Confiante en mes capacités couturesques et armée de mon super patron MacCall niveau de difficulté facile (pour celles qui ne connaîtraient pas, MacCall, c'est la marque du patron), j'ai donc consciencieusement pris mes mesures pour identifier ma taille. Ben oui, parce que MacCall, c'est pas français comme marque alors niveau taille, ils connaissent pas le 42. Pour une fois, j'ai eu du bol (j'aurais dû me méfier d'ailleurs), toutes mes mesures disaient la même chose : il me fallait une petite taille 20. Pleine d'enthousiasme, et croyez moi, il en fallait vu que, rien que pour l'extérieur, c'est tout de même 22 pièces qu'il fallait tailler, me voilà donc à 4 pattes sur le tapis du salon à recopier mes différentes pièces de patron sur un magnifique drap de laine et cachemire couleur aubergine. J'avoue avoir quand même eu un petit moment d'angoisse au moment de couper vu le prix et la qualité du tissu. Mais bon, en fermant très fort les yeux et en tenant à 2 mains tremblantes ma paire de ciseaux, j'ai réussi à tout découper.

Oulà là, 22 pièces ! Ca fait beaucoup ça. T'es sûre qu'il est de niveau facile le patron la Puce ? Alors la réponse est oui, du moins en théorie mais j'y reviendrais tout à l'heure. Le nombre élevé de pièces vient des découpes princesse du modèle. Ce type de découpes permet d'avoir une belle taille cintrée associée à une "jupe dansante" tout en étant assez facile à assembler, en tout cas nettement plus qu'une jupe à godets par exemple. Après cette première phase longue et fastidieuse, j'aime autant vous dire que j'étais plus d'impatiente de passer à l'assemblage. J'ai donc soigneusement déplié la feuille d'explications du montage et c'est là, que les ennuis ont commencé.

Oui parce que, niveau clarté des explications, MacCall, c'est franchement pas mieux que Burda. Je me demande même si ce n'est pas pire. Des explications tellement bien cryptées que même un as du contre espionnage n'a aucune chance d'en percer le code et d'y comprendre quoique ce soit et des schémas tellement clairs qu'à côté Champollion a dû trouver que les hiéroglyphes limpides dès sa première lecture. Résultat, j'ai fait comme d'hab, j'ai rangé les explications et j'y suis allée à l'instinct, comptant sur Couturus pour me filer un coup de main. Comme si cela ne suffisait pas, j'ai eu beau recontrôler une par une toutes mes pièces pour m'assurer qu'elles avaient été copiées et coupées correctement, rien à faire. A l'assemblage, il n'y en avait pas une seule qui avait la même longueur que celle d'à coté. Encore heureux que les marques d'assemblage sur le haut aient été corrects et que seule la longueur de la jupe subissent des variations aléatoires. Sinon, j'aurais vraiment été dans la panade. Après plusieurs soirées de patience, j'avais enfin fini d'assembler le corps et j'étais très fière d'avoir réussi à installer correctement les poches prévues sur ce modèle. Sauf que, je lui trouvais une allure un peu bizarre à mon manteau. Avant de passer au montage des manches, je l'ai enfilé sur mon mannequin de couture histoire de voir le rendu. Et là, HORREUUUUUUR ! Non mais c'était quoi ce truc informe 10 fois trop grand ! Et ces épaules, elles tentent désespérément d'atteindre mes pieds ou quoi ? Et ces poches au niveau des genoux en plus ! J'en aurais pleuré.

Aaaaah, j'y crois paaaaas ! C'est tout fichu !

Wouah, c'est quoi ton truc ? C'est moche ! Ce serait pas un peu grand ?

Non sans blague !

(oui, j'étais un peu énervée alors ce pauvre Chéri a dû supporter tout le poids de ma contrariété soit plusieurs tonnes sur le dos en fait, ça pèse très lourd la contrariété)

Tu vas faire quoi ?

Tout mettre à la poubelle ! J'en ai marre !

Non mais eh oh, ça va pas non ! Hors de question. Du beau tissu comme ça !

Mais on peut pas tout démonter pour recommencer. En plus, je saurais même pas par quel bout commencer. C'est du n'importe quoi ce patron !

Aucun problème, il n'y a aucun défi qu'un démon de la couture qui se respecte ne saurait relever. M'en occupe !

Et effectivement Couturus s'en ait occupé. Comme le col était déjà posé et qu'il n'était pas question de le démonter surtout que c'était bien le seul truc qui tombait correctement, la veste a dû être recintrée couture par couture en redessinant la ligne de taille et sa cambrure directement sur mon mannequin. Cette opération a permis d'ôter les 20 cm en trop de chaque côté (oui oui, rien que ça) tout en conservant l'ensemble des 12 panneaux constituant le corps et donc de garder toute l'ampleur de la jupe. En plus du cintrage, il a fallu également redessiner entièrement les emmanchures, et les manches également pour faire bonne mesure, tout ça en aveugle ou presque. Deux semaines que ça lui a pris au Couturus pour redessiner l'ensemble du manteau. Et encore, dans l'opération, quelque peu exaspéré, il a complètement oublié de remettre les poches.

Mais cela ne s'est pas arrêté là. Une fois l'extérieur entièrement repris, il restait encore à doubler le manteau. Certains diraient que j'aurais très bien pu m'en passer. Certes, on aurait pas mal perdu en esthétique mais c'était effectivement envisageable. Ou plutôt, cela l'aurait été s'il n'y avait pas eu 35% de laine dans mon beau tissu. Car je vous le rappelle, je suis allergique à la laine de mouton. Alors ok, avec 65% de cachemire pour seulement 35% de laine, ce tissu n'est que peu allergisant mais j'ai tout de même fait l'essai et impossible de me passer d'une doublure. Sauf que, comment tailler la doublure alors que le patron d'origine ne va pas du tout. Une fois encore, Couturus a relevé le défi. On se passerait du patron et on "décalquerait" toutes les pièces de la doublure à partir du manteau assemblé. Je vous raconte pas l'état de mon dos après 3 soirées vautrée par terre à dessiner consciencieusement toutes mes pièces sur ma jolie doublure en voile Liberty. Oui parce que j'ai eu beau tenté de convaincre Couturus d'aller posséder le corps de Chéri pour une fois, il n'a jamais voulu ce traître. En même temps, le taux de résistance de Chéri a la possession démoniaque par un démon de la couture est impressionnante. Hum maintenant que j'y pense, sa résistance aux démons de la lessive, du repassage et du ménage force également le respect !

Après 2 soirées supplémentaires, c'était enfin fini. Le manteau était achevé, avec, comme on pouvait s'y attendre, un résultat final plein de défauts. Il ne faut notamment pas regarder les emmanchures de trop près. Malgré les reprises, les épaules tombent encore un peu bas. Mais ce manteau est tout à fait portable, j'adore sa couleur qui va vraiment bien avec les motifs de la doublure utilisée et je trouve qu'il me va plutôt bien. Niveau confort, c'est nettement mieux que ce que j'ai craint à un moment. En fait, si j'avais ajouté encore un petit poil d'ampleur aux emmanchures, cela aurait été parfait. Mais là, c'est clair que je ne le porterai pas avec un gros pull. En même temps, c'était pas le but et de tout façon, il me tient chaud juste ce qu'il faut par les températures actuelles. Je vais donc pouvoir le mettre sans problème même s'il ne correspond pas tout à fait ce que j'avais rêvé.

IMG_0701IMG_0706IMG_0705

Le fameux tryptique : devant coté dos.

IMG_0709IMG_0717

Gros plan sur les boutons recouverts du même tissu que la doublure et sur la doublure elle-même.

IMG_0725IMG_0721

Et plein de photos porté parce que j'ai tellement eu de mal à le faire que j'en suis quand même drôlement fière.

IMG_0723IMG_0724

C'est quand des trucs comme celui-là arrivent que je me rends compte des progrès que j'ai pu réaliser depuis que je me suis mise sérieusement à la couture. Il y a un an, c'est sûr et certain que ce manteau aurait fini au fin fond d'un placard et jamais achevé. Ou alors débité en petits morceaux pour faire autre chose.

Ceci dit, ce n'est pas demain la veille que j'irai racheter un patron MacCall. J'hésite même à tenter le patron de petite robe que j'avais commandé en même temps que celui du manteau. Une chose est sûre, si je la tente un jour, ce ne sera sûrement pas avec un tissu Liberty ! Et puis il va falloir que je me trouve un nouveau patron pour mon manteau d'hiver parce ce modèle là, j'ai la nette impression que je suis pas prête de le refaire.

Posté par reyhaziel à 20:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 1 avril 2015

Savant fou

Entre 2 pakéd'copies à corriger (un jour, je vous raconterai la joie incommensurable de la correction de copies d'examen) et plusieurs cours à préparer, il était grandement temps que j'aéres mon cerveau en vous gratifiant d'un petit post. Car il faut bien avouer que ces derniers temps, les journées sont très longues et les nuits bien trop courtes. Heureusement, il y a quelques compensations.

Alors, ça a été ton cours ce matin ?

Impec, j'ai terrorisé mes nétudiants chéris. Vont faire des cauchemars ce soir, c'est sûr.

Ah bon ? Pourquoi ?

Chirurgie oculaire et dégommage de lapinous

Ah ok. Tu leur as montré le film ?

Naaan, j'ai plus le droit. Une histoire de brevet.

Dommage. Tu crois qu'ils vont revenir demain ?

Certaine. Tous les ans, ils espèrent que le cours suivant sera encore plus horrible. Les pauvres, ils vont être déçus.

Ouh là ouh là, mais de quoi elle parle la Puce vous demandez vous ? Ben c'est qu'en ce moment, je suis en train de donner mon petit cours favori rien qu'à moi que j'ai pour les quelques nétudiants qui choisissent de suivre cette option, un cours de physique des lasers. Et on en arrive à mon moment préféré où on parle des applications des lasers.

Madame, c'est vrai qu'on utilise les lasers pour corriger la vue ?

Oui, c'est vrai et c'est beaucoup plus hygiénique que l'ancienne méthode.

Ah bon ? Vous nous racontez ?

Vous êtes sûrs ? (non mais quelle hypocrite je fais !) Ok. Alors voilà, avec l'ancienne méthode, le chirurgien prend un scalpel et vous tranche la surface de l'oeil pour pouvoir enlever le dessus qu'il laisse pendouiller sur le côté. Gnarf gnarf gnarf (rire diabolique digne du meilleur savant fou mais bon, c'est dans ma tête seulement hein, enfin j'espère !)

...

(silence choqué et frissons d'horreur)

Puis il usine l'intérieur de la cornée en vaporisant les tissus avec un laser à excimer qui émet dans l'ultraviolet.

...

(frémissements d'intérêt et diminution de niveau d'horreur allez savoir pourquoi)

Puis il remet le morceau de cornée qu'il a découpé en place (ça se recolle tout seul) et c'est fini.

...

(silence expectatif)

Bon, il faut quand même quelques sutures parce que sinon, le morceau pourrait se sauver quand on se frotte les yeux.

...

(nouveaux frémissements d'horreur)

Mais euh, madame, ça se fait sous anesthésie générale hein

(ton plein d'un espoir démesuré).

Ah non non, pas possible ça. Sous anesthésie, les yeux roulent vers l'arrière dans leurs orbites et on peut plus atteindre la partie à opérer. Le patient est conscient et doit garder les yeux bien grands ouverts !

...

(redoublement des frissons d'horreur et apparition d'une jolie gamme de couleurs du blanc au vert sur les visages de mes petits nétudiants adorés)

Euh, et maintenant, on fait comment ?

Ah ben maintenant, on prend des lasers femtosecondes et on fait exploser les tissus directement à l'intérieur de l'oeil. Plus besoin de découper au scalpel.

...

(soupir de soulagement collectif, retour des couleurs à la normal et intérêt non dissimulé pour en savoir plus sur la technique d'explosion des tissus).

Comme quoi l'idée de se faire tirer au laser dans l'oeil (au risque de perdre sa rétine donc la vue si le dit laser est mal réglé) perturbe nettement moins mes petits nétudiants que celle de se faire découper la rétine au scalpel.

En général, après cette première approche digne des meilleurs films d'horreur, j'enchaîne avec les expériences de dommages de la rétine sur les yeux de lapinous. Non non, demandez pas de détails, j'ai pas envie d'avoir la SPA aux fesses et de toute façon, on n'en fait plus depuis plus de 20 ans (des expériences hein parce que je crois que les lapinous, ça existe encore). Si mes petits nétudiants conservent les couleurs adéquats durant ce récit, l'ensemble des 2 présente un avantage indéniable. Car non, je ne suis pas simplement une prof sadique un peu dérangée qui aime faire peur à des petits jeunes trop naïfs. En fait, je leur fais peur volontairement depuis qu'à mes débuts, j'en ai vu un pointer directement dans l'oeil d'un petit camarade un de ces petits pointeurs laser gadget qu'on peut se procurer assez facilement. Car comme les fabricants ont fait des lasers des instruments ludiques, ces jeunes gens sont totalement inconscients des dangers qu'ils font courir à leurs yeux. Du coup, un bon petit électrochoc leur fait le plus grand bien.

Bon et puis soyons honnête, voir leurs têtes à ce moment là, ça me fait quand même bien rigoler !

yEp4A8

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 27 mars 2015

Sans appel

Quand j'ai eu fini ma petite blouse printanière, malgré les difficultés rencontrées, j'ai trouvé le résultat tellement sympa que je me suis promise d'en faire une autre, version garçon. Un tissu "coupe du monde" au lieu des petites fleurs, des poignets de chemise au lieu d'un volant aux manches et hop, le tour serait joué. Juste le temps d'extirper du fin fond du placard à tissus mon petit coupon acheté chez Toto il y a des mois et me voilà lancée.

Contrairement à la première version, je n'ai eu cette fois aucun problème (comme quoi, j'insiste, la bonne qualité de fil, c'est au moins aussi important que la bonne qualité de tissu). En seulement 2 soirées, la blouse était finie.

Q'est-ce que tu fais ?

Je viens de finir la blouse d'Azraël pour sa fête. J'ai pris un peu d'avance. Qu'est-ce que t'en penses ?

Non mais ça va pas non ! Pas question ! On dirait un truc de filles !

Huum, tu trouves ? T'as peut-être raison. Faudrait lui essayer pour voir.

C'est tout vu ! Il mettra pas ça. Et puis pourquoi tu ne leur fais que des vêtements pour filles d'abord ?

...

(sans voix face à l'énormité de cette déclaration)

Hein ? Des vêtements pour filles? Leurs pantalons aussi ?

(retour de la voix, tendance fortement indignée)

Ben oui ! Et puis c'est toujours des tissus pour filles, avec plein de motifs !

D'accord d'accord. Donc si je résume, même quand je prend des patrons exclusivement réservés aux petits garçons, le fait d'utiliser des tissus à motifs (même avec parcimonie) les transforment en vêtements pour filles. Les filles ne devraient donc porter que des vêtements à motifs et les garçons de bêtes tissus unis. D'autre part, j'ai visiblement des goûts vestimentaires dévoyés en matière de mode masculine. Serait-ce la raison pour laquelle Chéri refuse obstinément que je lui couse une petite chemise ?

Que tout le monde se rassure, mes goûts dévoyés et moi-même sommes totalement imperméables à la critique. Bon d'accord, pas si imperméable que ça, mais la vengeance est un plat que se mange froid (gniarf gniarf gniarf, rire démoniaque). Avec Couturus, nous poursuivrons donc notre entreprise diabolique de reconstitution de garde-robe monstrosienne avec des tonnes et des tonnes de tissus à motifs. Et peut-être même que j'oserai les petites fleurs !

IMG_0035IMG_0036

Le devant et le derrière comme d'habitude

IMG_0037

Un gros plan sur le poignet type poignet de chemise

IMG_0039

Un gros plan sur l'encolure avec son biais en double gaze maison et son ruban pingouins.

Mais bon, face au verdict sans appel de Chéri,  et puis aussi parce qu'après l'essayage, faut quand même avouer qu'elle fait bien trop fille cette petite blouse, j'ai accepté de m'en séparer. Et du coup, elle est à la recherche de sa future propriétaire. Pour info, je l'ai cousu en 6 ans. Donc si vous connaissez une petite fille à qui elle serait susceptible de plaire, n'hésitez pas à me contacter.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 22 mars 2015

Homo Modernus récidive !

Ce week-end, si j'en crois Azraël, j'ai dignement fêté mes 4 ans (ou mes 8 ans, il hésitait beaucoup à cause du nombre de bougies sur mon crumble fraises framboise d'anniversaire). A priori, rien de bien extraordinaire. C'est vrai quoi, un anniversaire, ça revient tous les ans. En plus je m'attendais comme chaque année à ce que Chéri, pas romantique pour 2 sous, me dise une fois encore de m'offrir ce que je voudrais.

Ah là là, j'entends des hurlements indignés, je vois des visages rouges d'indignation ! Comment ! Tu as le feu vert pour t'offrir ce que tu veux et t'es pas contente !  Ben oui, c'est comme ça. Parce que moi, ce que j'aime dans les cadeaux, c'est pas la valeur, c'est la surprise. La preuve, j'ai toujours trônant dans mon salon une poire en verre contenant un pot pourri (qui ne sent rien depuis bien longtemps) offerte par Chéri il y a 18 ans. Un de ses trop rares cadeaux surprise. Non pas qu'il ne me gâte pas hein ! Non non, sur ce plan là, j'ai jamais eu à me plaindre au contraire.

Aaaah, j'en ai marre de ce téléphone de m....

Qu'est-ce qui se passe ?

Rien, c'est mon portable qui s'est encore planté. Il m'énerve ! Ah, ce que je peux regretter mon vieux que Gargamel a explosé !

Ben pourquoi tu t'achètes un iphone ? Le mien marche super bien.

Je sais bien. Mais c'est quand même hors de prix ce machin.

Va te l'acheter ! Je te l'offre pour ton anniversaire.

Voilà, du Chéri tout craché ! Un super cadeau mais tu dois aller te le chercher tout seul !

Mais ça, c'était avant notre installation dans notre nouvelle maison dotée d'une faille interdimensionnelle et surtout avant l'apparition de Homo Mordernus. Car voilà, il semblerait qu'en dehors des périodes de vacances, il soit également possible d'appater Modernus avec des évènements festifs. Ainsi, après un début de matinée quelque peu agité grâce aux efforts méritoires des monstros pour nous faire sortir de nos gonds, vlà ty pas qu'on sonne à la porte.

Ding dong

Mais qu'est-ce que c'est encore que ça ? Peuvent pas me laisser coudre tranquille à la fin !

(Oui, j'étais sur un projet couture qui me posait quelques difficultés et passablement de mauvais poil)

Attends, je vais aller voir

(ça c'est Inferno Gran Mom qu'on envisageait sérieusement de séquestrer pour qu'elle puisse pas regagner son île dès fois qu'elle veuille plus revenir)

Non non, c'est bon. On dirait un livreur ?!

Maman, non, attends maman

Qu'est-ce qu'il y a Gargamel ? Tu veux venir avec moi ?

Ouiiii

Ooooh maman c'est quoi ça. C'est des fleurs ?

Oui Azraël. C'est des fleurs.

Et c'est pour qui ? C'est pour toi ? C'est qui qui te l'envoie ?

Je ne sais pas Azraël mais si tu me laisses faire, je pourrais regarder la carte.

Alors, c'est qui ?

Ah ben, ça alors ! C'est Papa ! Oooh, il y a même des chocolats !

Une fois remise du choc, j'ai donc pu admirer pleinement mon splendide bouquet de roses et de lys, cadeau surprise d'un Chéri pas peu fier de lui. Si on ajoute à ça les tulipes offertes par des monstros encore plus fiers que leur père (merci Inferno Gran Mom) et le mini rosier offert par Mamie M et Papy P, je crois bien que c'est l'anniversaire le plus fleuri que j'ai jamais eu. Et depuis 2 jours, je passe mon temps le nez plongé dans mes roses à m'extasier devant leur parfum.

IMG_0668

Alors, il n'est pas magnifique mon bouquet surprise

IMG_0669

Et ça, c'est mes belles tulipes

Posté par reyhaziel à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


lundi 16 mars 2015

Représailles monstrosiennes

L'un des avantages du métier d'enseignant-chercheur, ben oui, faut bien qu'on en ait quelques uns quand même en dehors de notre amour immodéré pour la science. Hein, de quoi ? J'en vois qui s'insurge qu'on est jamais content et qu'avec toutes nos vacances faudrait pas qu'on se plaigne !

Alors là, je vous arrête, un enseignant-chercheur est, certes, un enseignant mais c'est aussi un chercheur. Conclusion, les vacances scolaires, il connaît pas ! Faudrait pas confondre avec prof en secondaire ou instit. Ça n'a RIEN à voir. Sans oublier que pour ne pas risquer de s'ennuyer (ce serait dommage quand même), l'enseignant chercheur fait aussi un tas de petits boulots à côté : nounou pour ses doctorants, post-doctorants, stagiaires et nétudiants adorés, plombier, électricien, chauffagiste, secrétaire pour ses collègues, manager/psychologue/assistante sociale à ses heures perdues et surtout collecteur de fonds doublé de rédacteur de rapports. En tout cas, moi, je dois faire tout ça régulièrement. non mais qui c'est qui a dit qu'un chercheur passait son temps à glander sans rien trouver !

Bref, passons ! Un des avantages donc, c'est que souvent (mais pas toujours parce que ça dépend quand même du labo où on bosse), on a la possibilité de voir du pays. Un petit plaisir avec lequel j'ai renoué il y a peu (merci à Inferno Gran Mom sans qui rien n'aurait été possible). La semaine dernière, j'ai donc pu profité honteusement de mes privilèges et jouer 3 jours les babysitters pour petits nétudiants, 3 jours de liberté et surtout de calme loin des monstros. Et pour en profiter, j'aime autant vous dire que j'en ai profité (nan, j'ai absolument pas honte de l'avouer, tout parent un tant soit peu honnête de monstros à tendance gremlinsienne sera pleinement d'accord avec moi).

Seulement voilà, ma désertion n'est pas passée inaperçue et j'aurais bien dû me douter, au manque flagrant d'enthousiasme à mon retour, que les monstros, et Azraël, plus particulièrement me préparaient une petite vengeance de derrière les fagots. Eh mes aïeux, ça n'a pas loupé. On a passé tout le week-end en compagnie d'un Enquiquinus Démonicus dans une forme olympique qui avait pour l'occasion invité tous ses potes soit un Pavarotus Infernatus gavé d'amphétamines, un Tyranicus Familias lui-même possédé par Hystéricus (si si, c'est possible), un Negarus Perpetualis plus négationiste que jamais et un Lavatorius Lingua marchant main dans la main avec un Prolixus verbus. A tel point qu'Inferno Gran Mom, pourtant un modèle de patience, de tolérence, de douceur, d'abnégation, de gentillesse, de persévérance, de .. (euh, j'ai passé assez de pommade là hein, tu reviendras ! Pitiééééééé !), a fini par lâcher non mais c'est pas possible, ils sont vraiment infects ce week-end !

Ce en quoi j'étais parfaitement d'accord. Mais si l'objectif c'était de me dissuader de repartir en congrès, j'aime autant vous dire que c'est raté. Ah ça non ! Hors de questions que la clique des Monstros Démonicus ait le dernier mot !

 

Posté par reyhaziel à 17:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 14 mars 2015

Un an tout juste !

Tadaaaa!!! Eh oui, aujourd'hui 14 mars, ce blog a un an tout juste !

Alors forcément, il fallait fêter l'événement. Pour moi, c'était évident, cela passerait par un petit concours. Quoi ! Vous n'aviez jamais remarqué que j'aime bien les concours. Si cette idée était l'évidence même, j'ai par contre longuement hésité sur la récompense à prévoir pour les gagnants. Ce blog traitant principalement de 3 sujets, moi, les monstros et la couture, il me fallait quelque chose en rapport avec un de ces sujets.

J'ai d'abord envisagé une journée bavardage en ma douce compagnie. Mouais, je suis d'accord. Ma compagnie peut être qualifiée de beaucoup de chose mais douce, euuuh ?! Quant à mon bavardage, ça tient davantage de la séance de torture que de la récompense (non non, inutile de nier, je vois votre grimace d'ici). Pourquoi ne pas envisager de prêter les monstros quelques jours alors ?
Oooh, la Puce ! Ben quoi ? C'est une super idée non ? Non? Vous croyez vraiment que ça ne se fait pas ? Bon, tant pis, j'aurais essayé. Heureusement, il reste la couture et mes bricolages de ces derniers temps.
A ce propos, faisons rapidement une petite digression pour présenter ma toute dernière réalisation dans la série "je pars en voyage bien équipée" : une pochette pour huiles essentielles. Eh oui, dans la famille Inferno, on est des adeptes des médecines alternatives, en particulier l'homéopathie et l'aromathérapie. A peu près tout le monde connaît l'homéopathie mais l'aromathérapie, ou comment se soigner avec les huiles essentielles, est moins connu. Et pourtant,ça marche super bien. Mais transporter en vacances tout son petit bazar n'est pas forcément très facile. Je me suis donc inspirée de cette trousse pour faire la mienne. Comme pour mes autres réalisations en ce moment, j'ai pioché dans mon stock de chutes. La pochette présente 5 logements pour flacons moyens, 2 logements pour grands flacons, une poche pour flacons vides (pour vos mélanges) ou autre bazar. Et bien sûr, une grande poche pour ranger son guide d'aromathérapie. Et pour protéger les flacons à la fermeture de la pochette, on trouve également un rabat muni de poches où mettre ses recettes préférées. Avec ça, vous êtes paré.

20150309_21081720150309_210840

Extérieur et intérieur

20150309_21090120150309_210911

Le rabat, la petite poche et les emplacements pour grands flacons

20150309_21260820150309_212629

La pochette remplie

20150309_212708

Et la pochette fermée

Mais revenons à mon petit concours spécial Blogoversaire.
Vous avez ici les photos de 3 de mes dernières réalisations utilisant des chutes de tissus (eh oui, la pochette pour huiles en fait partie). La légende de chaque photo indique le nombre de tissus déjà utilisé dans une réalisation précédente et présentée sur le blog.

20150226_13471320150226_135151

Le tissu intérieur et celui de la croix ont été utilisés précédemment. Pour le tissu intérieur, va falloir bien chercher !

20150309_212724

Les tissus intérieur et extérieur ont déjà beaucoup servi précédemment.

IMG_0516

Une fois encore, les 2 tissus de ce col ont servi pour des projets précédents.

Le but du jeu est de retrouver pour chaque tissu au moins une de ces réalisations. Même si vous ne trouvez pas les projets pour chacun des tissus, ce n'est pas grave. Les gagnants, au nombre de 4, seront ceux qui auront été les plus rapides et les plus complets dans leur réponse. Ils gagneront tous un petit cadeau cousu par mes soins.
Ooh, et ce sera quoi les cadeaux, la Puce. Eh bien le 1er prix, c'est la pochette pour huiles essentielles, le 2ème prix une trousse de secours, le 3ème une étole qui est la jumelle de celle ci-dessous et le dernier prix c'est un col fourré.

102567368_o

Alors bon courage. J'attends vos réponses avec impatience.

Posté par reyhaziel à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 mars 2015

Vocation

Après quelques péripéties à l'aller, mes petits nétudiants adorés et moi avons fini par arriver à la centrale nucléaire (oui, parce que bien que je n'y connaisse absolument rien, c'est d'un master dans le nucléaire que j'assure la coordination administrative), notre lieu de visite et de formation pour 3 jours. Avec quand même 1h30 de retard et l'estomac dans les talons. 

Dans le cadre de cette formation, en sus de la visite VIP de la centrale, ils ont eu le privilège d'avoir une séance de discussion avec des jeunes et des anciens embauchés afin de mieux connaître les métiers du nucléaire.

Bonjour, alors je vous invite à poser toutes vos questions qui vous passe par la terre. On essaiera de mieux vous faire comprendre nos métiers.

Oui j'aimerais connaître les niveaux de salaire et puis surtout les avantages offerts par la boîte.

...

(là, y a eu comme un léger blanc)

Euuuh, oui. Vous savez, c'est surtout un métier de passionnés. Et en plus, on est payé pour le faire!

De cet édifiant échange, je retiendrais donc 2 informations capitales :

  • apparemment, avoir le droit de poser toutes les questions qu'on veut n'a pas le même sens pour tout le monde (je dois pas bien causer français moi)
  • de nos jours, les jeunes semblent plus intéressés par ce qu'ils vont gagner que par ce qu'ils vont faire. Mais où est donc passé l'amour de son métier ?

Et pour la petite histoire, malgré tous leurs efforts pour extorquer des infos concernant leur principale préoccupation, à savoir les sous, mes petits nétudiants chéris sont repartis guère plus avancés qu'au départ. On se demande bien pourquoi d'ailleurs !

Posté par reyhaziel à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 11 mars 2015

Désertion

C'est avec une joie immense, un enthousiasme délirant, le coeur en fête et la tête sur un petit nuage que ce matin, je déserte le domicile conjugal pour 3 jours loin, très loin, des monstros (le rêve de tout parent indigne qui se respecte).

Eh oui, comme l'an dernier, j'échange 2 gremlins bruyants et capricieux contre 8 nétudiants adorés (tout aussi bruyants mais un peu moins capricieux très certainement). A nous le super trajet en bus, les cours de neutronique, la visite VIP d'une centrale nucléaire et surtout, le super buffet du jeudi soir !

L'an passée, on avait une promo d'un super niveau. Alors vu que la physique nucléaire, c'est pas trop mon domaine, j'étais un peu larguée. Mais cette année, vu le niveau de la promo, j'ai comme l'impression que j'ai toutes mes chances. Je sens que je vais bien rigoler !

rayman-rabbids-gif-o

Posté par reyhaziel à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 1 mars 2015

Néandertal 0 - Homme moderne 1

Ah ah, aujourd'hui, on va rigoler un peu, donner à fond dans les clichés et faire hurler les féministes et les machos dans les chaumières. Car voyez-vous, il semblerait que les vacances d'hiver aient aussi eu lieu chez les démons et que pour l'occasion, un petit nouveau soit venu en villégiature à la maison. Et ce démon là, qui s'en prend exclusivement à la gente masculine, il peut revenir quand il veut. Je lui laisse la faille interdimensionnelle grande ouverte. Son nom scientifique, c'est Homo Modernus Démonicus, mais comme c'est mon super pote, on va simplement l'appeler Modernus.

J'en vois qui frétille d'impatience d'en savoir plus. Qu'a donc de si extraordinaire ce démon en particulier ? Eh bien lorsqu'il prend possession de sa victime (exclusivement masculine je vous le rappelle), il la transforme d'homme de néandertal (mais si, vous savez bien, le mari qui se la coule douce à la maison pendant que Bobonne trime) en Homme Moderne alias le père exemplaire qui s'occupe de divertir les monstros, de les faire manger, de les coucher tout en s'occupant de la vaisselle, du ménage et de la lessive (voir peut-être du repassage mais les vacances démoniaques se sont malheureusement terminées avant que je puisse vérifier ce dernier point). Et soyons honnête, même si je l'adore (sauf dans les moments où je voudrais volontiers l'étrangler, si si, j'ai des moments comme ça aussi), Chéri tient quand même nettement plus de néandertal que de l'homme moderne. Et pourtant, durant toute cette semaine où il était en vacances, Chéri n'a cessé de se comporter en parfait homme moderne, et cela a commencé dès le dimanche soir.

Bon, demain matin, Super Nanny va arriver vers 9h pour s'occuper de Gargamel. Et je prendrais le relais l'après-midi pour l'emmener au ciné.

Dis à Super Nanny de prendre sa journée. Je vais m'occuper de Gargamel. C'est quoi les jeux de société qu'il préfère ?

Euh, t'es sûr ?

Mais oui, pas de problème.

Là, je vous vois venir. Vous ronchonnez dans votre coin en vous disant que j'exagère, que Chéri est un grand garçon et que les papas sont parfaitement capables de s'occuper des enfants. Mais il faut savoir que les rares fois où il a dû se débrouiller tout seul avec les monstros, ça s'est mal fini, avec nuage noir démoniaque flottant tout autour de lui et montros au bord des larmes (bon, ok, je noircis un peu mais pas beaucoup). Je pouvais donc légitimement m'inquiéter de l'état dans lequel je retrouverais mon petit monde en rentrant. Entre temps, Azraël nous a déclaré sa scarlatine et Gargamel a dû faire une croix sur le ciné prévu parce qu'après plusieurs nuits blanches, je me sentais pas trop d'aller jusqu'à Ivry. Et le soir, quand je suis rentrée.

Alors, ça a été avec Gargamel?

Oui oui, aucun problème. On a fait une super partie d'écureuil. Mais le taxi est arrivé en avance pour l'orthophoniste, il a eu tout juste le temps de finir de manger.

Mais, dis donc, t'as passé le balai ! C'est cool !

Et le mardi soir.

Ah flûte, j'ai oublié de sortir la poubelle.

T'inquiètes pas, je l'ai fait.

Ah bon ? Super ! Bon, ben je vais finir de ranger la cuisine.

Non non laisse. Je m'en occuperai demain. Ça va m'occuper. Au fait, tu me montreras comment ça fonctionne pour faire la lessive et le sèche-linge aussi.

...

(état de choc flagrant)

Quelques minutes plus tard, après être monté dans les chambres, j'ai réalisé qu'il avait aussi passé l'aspirateur à l'étage, le truc qu'il ne fait jamais parce que ça réveille ses allergies.

Et ça a continué comme ça toute la semaine. Il a mis la lessive à sécher, replier le linge, coucher les enfants les 2 fois où je suis rentrée à pas d'heure, lu son histoire de Flash Mac Queen à Gargamel, pris en charge Azraël (et je vous prie de croire qu'en ce moment, c'est de l'abnégation totale de faire ça) pour qu'on puisse aller à un ciné concert tranquille avec Gargamel, tout ça en conservant sourire et bonne humeur.

Bref, Modernus était à l'oeuvre et moi, j'avais un homme parfait à la maison ! Je me demande si je vais pouvoir convaincre ce petit démon de prolonger ses vacances à la maison.

 

Posté par reyhaziel à 22:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,