samedi 14 juin 2014

Ca déborde !

J'y crois pas ! Non mais j'y crois pas ! Comme si le démon de la couture, avec sa manie de me faire acheter des tonnes de fournitures à l'insu de mon plein gré ne suffisait pas à vider mon compte en banque, voilà que Lecturus Boulimicus Démonicus (le démon de la lecture) vient de faire exploser le compteur de mon Kindle.

Alors pour celles et ceux qui ne connaissent pas le Kindle est un des nombreux "trucs" qui permettent de lire des livres au format numérique. Je dis "trucs" parce qu'il peut s'agir aussi bien d'une tablette numérique dédiée à la lecture, qu'une tablette IPAD ou Androïd, ou un téléphone portable ou encore un ordi. Dans mon cas, en bonne radine, euh pardon, en bonne mère de famille économe et futée, j'ai opté pour un logiciel gratuit à télécharger sur mon ordi, sur les tablettes des monstros ET sur mon portable. Eh oui, on n'est jamais assez prévoyant et il vaut mieux multiplier les supports de lecture. Enfin, c'est la politique de Lecturus.

Or donc, jusqu'à un passé récent, le petit démon de la lecture travaillait d'arrache-pied à me faire acheter et lire des quantités faramineuses de livres avec plus ou moins de succès selon le taux de remplissage de mes bibliothèques. Oui oui, au pluriel, je vous ai bien dit qu'il travaillait d'arrache-pied. Heureusement, ou malheureusement, les bouquins, ça prend de la place. Et comme je les ai payé (parce que bizarrement, Lecturus lit beaucoup mais ne paye jamais lui), j'aime pas les jeter, ni les donner, ni les revendre (même si de temps de temps, j'arrive à me résoudre aux 2 derniers) et ça s'accumule jusqu'à déborder. Et là, j'ai Chéri qui commence à râler.

Tiens, il y a un paquet qui est arrivé ?

Euh, oui, c'est des bouquins que j'ai commandé sur le net.

ENCORE ! Mais t'en as déjà plein, on sait plus où les mettre !

Oui, mais je les ai tous lu et j'ai plus rien à lire là.

...

(énorme, monstreux soupir)

Mais il y a environ 2 ans, Lecturus, qui avait beaucoup entendu parler des lisseuses numériques, était fermement décidé à ce que je m'y mette. Personnellement, je n'étais pas très convaincue par le principe (c'est que j'aime bien mon petit support papier moi et que j'ai bien l'équivalent de 3 ou 4 forêts dans mon salon) et nullement disposée à débourser près de 200€ pour lire des bouquins. C'est là qu'il a réussi le tour de force de me dégoter un logiciel gratos qu'on peut installer partout et qui permet de lire ces fameux livres. Et finalement, ça marche plutôt bien. Même si le logiciel est gratuit, il ne fait pas de pub (à peine quelques suggestions de lecture dans la version pour portable). Les réglages sont suffisamment bien faits pour qu'on puisse avoir une lecture agréable bien que ce soit sur un écran (car souvent, la lecture sur écran est fatigeante). Et le gros gros avantage, c'est que les livres ne prennent pas de place, même en mémoire car tous ceux que vous avez acheté restent stockés sur un serveur et vous n'avez qu'à télécharger celui que vous avez envie de lire avant de l'effacer une fois la lecture terminée (le téléchargement pouvant se refaire à l'infini sans coût supplémentaire). Fini donc les bibliothèques qui débordent et vive la place sur les étagères.

Sauf que, du coup, ben on ne se rend plus compte de la quantité de livres achetés. Et c'est comme ça qu'il m'a bien eu le Lecturus avec 201 livres achetés en 2 ans (et ça, c'est uniquement en numérique parce qu'il en achète aussi en papier vu que tout ne sort pas en numérique). Mais le pire, c'est que sur les 201, il n'y en a que 11 qui n'ont pas encore été lu en entier ! Ca donne une assez bonne idée de la vitesse à laquelle il peut lire ce fichu démon. Et moi je me dis que finalement, heureusement que le démon de la couture est là pour le freiner un peu.

Quand je pense qu'en plus, il est dyslexique ! Comme quoi, la dyslexie n'empêche pas forcément d'aimer lire et de lire vite. En tout cas, c'est pas ça qui va arranger mon compte en banque parce que les livres numériques, même si c'est moins cher que les papiers, ben on peut pas les revendre ! En même temps, comme je le disais, j'aime pas revendre mes livres ! Aaaah, je suis fichue !

Posté par reyhaziel à 21:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 11 juin 2014

Maya invite ses copines à la maison

Bzzzzz Bzzzzzz Bzzzzzz.

Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Bzzzzz Bzzzzzz Bzzzzzz.

M...e (mot de Cambronne). Gargamel, tu sors tout de suite !

Ca, c'était cet après-midi. Eh oui, Enquiquinus Majorus Démonicus venait encore de frapper et cette fois, il a frappé fort, très fort !

Ah ça, pour ne pas être verni en ce moment, on n'est pas verni ! Il va vraiment falloir qu'on se fasse exorciser ou désenvoûter ou marabouter, je sais pas, mais un truc ! Parce qu'après la voiture à réparer, on a eu Azraël et une gentille petite crise de, comme qu'il a dit le docteur déjà pour faire moins peur, ah oui, primo infection herpétique (ouais, un herpès quoi !) avec des lésions plein la bouche qu'un méga aphe à côté, c'est peanuts. Résultat, 2 nuits blanches ou presque et 5 jours à calmer ses pleurs à chaque fois qu'il mangeait. Mais Enquiquinus n'en avait pas encore fini ! Ben oui, ce serait pas drôle sinon. Histoire de continuer à me saper le moral et de vider mes batteries déjà bien à plat, il a placé sous son emprise un de mes collègues et l'a poussé à accepter une superbe opportunité de carrière.

Ben, on comprend pas, la Puce, c'est plutôt bien ça non ? Ah oui oui, c'est même très très bien ... pour mon collègue (d'ailleurs, je suis ravie pour lui. Non seulement il change de boulot mais il sera mieux payer et il part au soleil dans le sud de la France) mais c'est nettement moins bien pour moi qui vais me récupérer tout son boulot administratif de coordination d'enseignements. Ca, on peut dire qu'il a bien joué son coup l'Enquiquinus.

Or donc, aujourd'hui, après une journée bien remplie à courir à droite et à gauche, à perdre mon temps dans les bouchons, à filer de réunions en réunions, à préparer d'autres réunions et à souffrir d'une chaleur orageuse, il m'a porté l'estocade. Il s'est emparé successivement de gentilles petites abeilles sans domicile fixe pour les inciter à installer un squat dans notre cheminée avant d'aller prendre possession des pompiers du secteur.

Car voilà, pour cause de grêve des trains en plus de celle des bus (je vous l'ai bien dit qu'on était verni de chez verni), Chéri s'était mis en télétravail (il est resté à la maison pour bosser à distance quoi, un truc facile à faire dans le milieu informatique) et en avait profité pour garder Gargamel à la place de Super Nanny. Et dans l'après-midi, des abeilles ont commencé à venir envahir le salon (dans lequel est installé notre cheminée et accessoirement le canapé dans lequel Gargamel passe beaucoup de temps sur la tablette). Après avoir trucidé les envahisseuses et évacué le montros, il a couragement bouché la cheminée pour limiter l'invasion et m'a annoncé la bonne nouvelle à mon retour du boulot, annonce qui, vu mon niveau de nerfs (vous ai-je déjà dit qu'ils étaient fort fragiles), a immédiatement mis Hystéricus Démonicus en alerte, lequel n'a eu aucun mal à exprimer la pleine mesure de ses terrifiants pouvoirs quand j'ai eu les pompiers au téléphone.

Oui bonjour, j'ai un problème d'abeilles. Elles semblent avoir décider de s'installer dans notre cheminée et elles rentrent dans la maison.

Oui alors, les abeilles sont une espèce protégée, il faut que vous vous adressiez à un apiculteur pour voir s'il peut récupérer l'essain.

Pardon ? Euh, vu la hauteur de la cheminée, j'ai de gros doutes là.

Eh bien s'il ne peut pas, il faudra que vous fassiez intervenir une entreprise privée. Vous avez qu'à regarder sur internet.

Vous êtes gentil là, mais vous imaginez le temps que ça va me prendre. J'ai des jeunes enfants vous savez.

Oui ben ils ne sont pas dans les abeilles.

Non mais les abeilles sont dans la maison. Je fais comment ? On reste dehors ?

Mais madame, ils ne risquent rien, les abeilles n'attaquent pas si on ne les provoque pas.

Ca tombe bien, en ce moment, ils adorent courir après tout ce qui volent et essayer de les écraser, en particulier les abeilles et les bourdons.

Dites-moi madame, vous êtes au courant qu'il y a des intempéries en ce moment. Tous nos moyens sont mobilisés pour des urgences, ça ce n'est pas une urgence. Cherchez une entreprise sur internet, elles font ça très bien.

Donc il peut arriver n'importe quoi à mes enfants, un de 4 ans et l'autre autiste (j'ai dit ça parce que vu le bonhomme, TED, il aurait pas compris), c'est pas grave.

Ecoutez madame, nous n'intervenons que quand tous les autres moyens sont déficients. Et puis vous savez, selon les moyens qu'on utilisera, vous aurez quand même quelque chose à payer.

C'est là qu'Hystéricus Démonicus s'est déchainé. Apparemment, c'est un démon du genre surprotecteur qui n'arrive pas à comprendre qu'on puisse penser un seul instant qu'une mère inquiète s'amuse à déranger les pompiers pour faire des économies. Là, ça m'a franchement foutu en boule et moi, quand je suis vraiment furax, je pleure de rage.

Et là, c'est devenu presque comique (et franchement lamentable aussi), parce que j'étais dans un tel état que j'ai foutu les jetons au pompier au téléphone qui ne voulait plus que je raccroche et m'a passé son chef qui m'a tenu la jambe pour essayer de me calmer parce que visiblement, s'ils n'en avaient rien à faire que mes enfants se fassent piquer par des abeilles, ils avaient tout aussi visiblement peur que je fasse des bêtises. Car ne vous y trompez pas, ils voulaient me calmer, certes, mais pas au prix de venir s'occuper de ces fichus abeilles. C'est y pas beau !

Il y a vraiment des jours où je me demande où on va !

Posté par reyhaziel à 22:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 7 juin 2014

なぜ日本のさいほうをします

Oh là oh là, tu nous fais quoi la Puce ? Mais qu'est-ce que c'est que ce titre ?

Ben, je pensais pourtant que c'était clair ! Je disais seulement "pourquoi faire de la couture japonais ?" Eh oui, je vous avais bien dit qu'un jour, je vous expliquerais pourquoi.

Dans mon jeune temps (allons allons la Puce, t'es pas si vieille enfin ! Ah, c'est gentil ça, ami lecteur, merci merci), bien avant l'arrivée des monstros, mon état de frustration par rapport au prêt à porter avait déjà ouvert la voie au démon de la couture pour investir mon quotidien. Car il faut bien le dire, les vêtements, et particulièrement de nos jours, sont taillés pour la femme moyenne, celle qui mesure au moins 1m68 et à la taille mannequin. Bon, ok, j'exagère, mais si peu et en tout cas pas pour la taille. Résultat, des vêtements pas du tout prévus pour la petite rondouillarde que je suis, même avec un bon nombre de kilos en moins à l'époque.

Mais à l'époque, je ne connaissais pas encore Chofie et ses conseils couture alors comme la plupart des autres victimes de Couturus Démonicus, j'ai été initié à coup de magazines Burda (faut croire que l'éducation de ce petit démon était fort limitée) et j'ai bien galèré. Il en a d'ailleurs résulté une lutte acharnée entre Couturus Démonicus et Tricotus Démonicus pour la possession de ma pauvre personne, comme s'ils n'avaient pas de meilleurs candidats à aller influencer. Et puis à la naissance de Gargamel et après la réalisation d'une layette conséquente, j'ai développé une immunité totale face à ce type de possession démoniaque (par contre, Hystéricus Démonicus s'est invité à la maison avec une facilité déconcertante lui, bizarre ça !!). Mouais, et là, je m'aperçois que je ne peux pas m'en empêcher, je blabatte toujours autant (encore à la faute à un petit démon, j'en suis sûre, mais je finirais bien par trouver lequel et l'exorciser).

Bref, mon immunité a finalement cédé il y a quelque mois et entre temps, j'avais lu pas mal de post de Chofie dont un bon nombre sur la couture japonaise et celui-ci en particulier. Et ça m'a bien donné envie, d'autant qu'entre temps, je m'étais mise à apprendre le Japonais en plus. Ce que j'apprecie le plus avec les patrons japonais, c'est qu'ils ne suivent pas vraiment la mode de chez nous (enfin, pour ce que j'en ai vu jusqu'à présent) et comme j'apprécie peu la mode actuelle, leurs modèles correspondent davantage à mes goûts. En plus, pas ou très très peu de blabla dans leur magazine (oui oui, je sais, ça me va bien dire ça) mais beaucoup de dessins pour expliquer le montage des différentes pièces entre elles, souvent avec des loupes pour les détails (bizarrement d'ailleurs, les versions traduites en français comptent nettement plus de texte et moins de dessins ce qui est bien dommage). Bref, une débutante qui ne connait rien au langage des pros de la couture ni au japonais peu sans problème majeur faire l'assemblage d'un vêtement. Le seul reproche que je pourrais faire, c'est qu'il faut souvent créer son patron papier soi-même à partir d'un schéma détaillé et adapter les mesures à sa taille. Encore que, c'est certes un défaut pour une débutante mais pour quelqu'un comme moi qui a de toute façon besoin d'adapter un patron à ses mesures, le schéma détaillé est en fait plutôt un avantage.

Et puis si j'en juge par le nombre de blogs qui traitent maintenant de la couture japonaise et le nombre de magazines traduits, la couture made in japan a le vent en poupe, un peu comme le vintage. Et moi, je redécouvre le plaisir de faire mes propres vêtements comme je les aime avec un tissu qui me plait et plus à acheter en désespoir de cause un truc qui ne me plait qu'à moitié parce que je n'ai plus rien à me mettre.

Alors en ce moment, je délaisse outrageusement ma bibliothèque pleine à raz bord de romances historiques type "aventures et passions" pour faire plein plein plein de couture.

En exclusivité d'ailleurs, mes 2 dernières créations. D'abord, une réplique de ma petite robe trapèze mais dans mon super jersey que c'est l'enfer de le coudre mais qu'il est cro cro beau et cro cro confortable. En plus, avec Milady à la rescousse, c'était même pas l'enfer de la faire. Et comme je me sens trop bien dedans, je sens que je vais m'en refaire une dans un autre tissu jersey.

IMG_1347

La petite robe. Cette fois, j'ai remplacé les parementures par du biais maison.

IMG_1349

Et sur la bête !

Et ensuite, pour répondre à la commande d'Inferno gran mom, la tunique adaptée de ma robe trapèze dans mon spendide tissu japonais ET avec la poche pour le téléphone !

IMG_1357

IMG_1358

Et le détail de la poche dont je suis crès crès fière !

Alors je dis Merci Chofie. Et si vous êtes très très sages et très très très gentils, la prochaine fois, avec Inferno gran mom, on vous fait une photo mère-fille !

 

Posté par reyhaziel à 21:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 juin 2014

Bienvenue Milady

Et oui, depuis lundi, l'Inferno Family comporte un nouveau membre, dont Azraël est à la fois très curieux et très jalous, j'ai nommé Milady 41, ma toute nouvelle machine à coudre (une Janome).

Et pour fêter dignement l'arrivée de la demoiselle, j'ai commencé à faire le jinbei de Gargamel, assorti à celui d'Azraël ainsi que la tunique commandée par Inferno Gran mom (même si pour le moment, je n'ai pas de crise d'insomnie) dans mon beau tissu à moi que j'ai. Du coup, je passe beaucoup de temps dessus, ce qui intrigue fortement Azraël qui aimerait bien pouvoir tirer sur les fils comme il a envie et appuyer sur la pédale parce que maman, vais t'aider.

Promis, quand j'ai fini, je vous fais une photo mère fille et une photo franguins avec tenues respectives coordonnées ! Ca va être cro cro bien !

Posté par reyhaziel à 12:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 28 mai 2014

Oh monde cruel !

Et voilà, comme si la grève des bus qui durent depuis 2 semaines et qui m'oblige à jouer les taxis pour Chéri en plus des monstros ne suffisait pas, hier, nous avons eu le plaisir suprême de constater que des petits malins avaient vandalisé la voiture.

Alors certes, ce n'est pas très grave. Rien de voler, pas de vitres brisées et la voiture peut rouler mais bon, on a quand même une trappe d'essence partie se promener on ne sait où, certainement avec la peinture des portières puisqu'il en manque une certaine quantité au niveau de multiples rayures. Sans compter le rétroviseur passager qui s'est pendu avec son cable de commande électrique (il n'a pas dû supporter le divorce avec la trappe d'essence).

Résultat des courses, la matinée perdue au commissariat pour faire une déclaration et au téléphone avec l'assurance. Et il va encore falloir aller la faire réparer. Et pour parfaire ma soirée d'hier et ma journée d'aujourd'hui, Azraël est malade à nouveau. Et quand Sir Azraël est malade, tout le monde peut largement profiter de son humeur de chien sans compter les nuits difficiles et toute ma pause de midi chez le pédiatre. Avec ma chance, il va refiler ça à son grand frère ce qui serait absolument idyllique vu que Gargamel doit partir en classe verte dimanche pour 1 semaine !

Il ne manquerait plus qu'il pleuve ! Ah non, je rectifie, ça, c'est fait. Il pleut déjà, comme à peu près tous les jours depuis 10 jours !

Boouuuuh, je veux retourner hiberner !

Allez, je vais me consoler avec mon magnifique tissu japonais qui vient d'arriver. Même que je vais me faire une super robe trapèze dedans, enfin, si j'arrive à me résoudre à le couper parce qu'il est tellement beau que j'en ai des sueurs froides à l'idée de me louper encore pire qu'avec mon beau jersey. M'enfin, pourquoi il a si bon goût aussi le démon de la couture (et puis des goûts de luxe aussi parce que bizarrement, c'est toujours les plus chers qu'il préfère).

Posté par reyhaziel à 21:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


lundi 12 mai 2014

Petite scène du quotidien

Ce matin, au saut du lit, Gargamel s'est mis à me pousser en bargouinant un truc incompréhensible sans décodeur à Gargamel en état de fonctionnement, ce qui n'était apparemment pas le cas du mien. Etant encore moi-même à moitié endormie, je n'ai guère réagi tandis qu'il continait à me pousser en répétant la même chose et c'est tant mieux, pour une fois, ma léthargie a été bien utile car mon décodeur a fini par s'enclenché après une petite réinitialisation.

Sublime acteur, Gargamel me rejouait une des grandes scènes favorites de .... son petit frère, son fameux "aaah mais non mais laissez moi tranquille". Et hop, encore une nouvelle phrase d'apprise par un Gargamel qui les enchaine en ce moment puisqu'elle vient à la suite de "j'ai fini", "je veux la musique" et "mais j'y arrive pas", toutes sorties à bon escient et dans le bon contexte. Fabuleux ! Je ne le dirais jamais assez, vive les PECS. Certes, le fait qu'il ait continué à s'en servir à l'école avec tous les copains et sur sa maîtresse était un peu moins plaisant mais bon, heureusement j'étais encore là et j'ai pu expliqué à la maîtresse.

Eh bien, il a l'air en forme ce matin !

(la maîtresse, juste après avoir expérimenter la grande scène du II)

Ah euh, c'est pas ça. Il a appris une nouvelle phrase de son petit frère et il fait comme lui.

Ah, et il veut dire quoi alors ?

Là en fait, il pousse en vous disant "ah mais laissez moi tranquille"

Hum, c'est bien! Il progresse! Bon, ben on va essayer de lui faire changer de phrase (sourire).

Azraël, lui, au saut du lit, a réclamé à regarder Wall E en prenant son petit déjeuner. Et à peine de DVD commencé, la mitraillette à question s'est mise en branle.

Maman, il est où Wall E ?

Il arrive

Le voit pas.

Il arrive, tiens, regardes le voilà

Maman ?

Oui Azraël

Il fait quoi Wall E ?

Euh, il se promène

Ah bon, il se promène. Mais il va où là ?

Euh, ben ... il fait comme Papa, il va au boulot

mrufffff mruffff mrufff

(Chéri qui est mort de rire dans le couloir en train de mettre ses chaussures pour aller au boulot justement)

N'empêche qu'il a arrêté avec sa mitraillette à questions le Azraël !

Posté par reyhaziel à 13:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 5 mai 2014

Exploits couturesques

ou comment résister à une attaque massive de possession démoniaque.

Pour poursuivre le récit épique et hautement passionnant de ma vie et de mon week-end, voilà que le satané démon de la couture a profité que j'étais faible, fragile et sans défense (samedi car tous mes hommes étaient dehors occupés à jardiner, et dimanche car les monstros étaient bien lessivés par une matinée à Acrochat en compensation de celle de jeudi) pour me tomber une fois de plus dessus.

Cette fois, il a frappé fort en décidant de réaliser une petite robe tirée d'un magazine de couture japonais (promis, je vous ferai un post dédié à ce sujet parce que c'est hachement bien et hyper tendence qu'il paraît). Alors, ni une ni deux, le voilà qui prend possession de mon corps et m'oblige à créer mon propre patron à partir des mesures indiqués dans le magazine (tout en japonais bien sûr), à prendre un superbe tissu en broderie anglaise et un organza à petits oeiseaux magnifiques qu'il m'avait déjà obligé à commander à l'insu de mon plein gré et le voila qui taille, coupe, épingle, surfile etc ... Jusque là, rien à dire, il m'a eu jusqu'au trognon et je n'ai rien réussi à faire pour contrecarrer ses projets.

Mais le dimanche, sûrement grâce à une bonne nuit de sommeil (ah oui, j'en ai quand même quelques unes de temps en temps), j'ai commencé à réagir et à reprendre le dessus. C'est ainsi que, lorsque cet être démoniaque a entrepris de poser au bas de la robe un joli volant en broderie anglaise, j'ai contre-attaqué. Ma riposte était particulièrement sournoise (à mon image quoi). Ainsi, Couturus Démonicus a pu tranquillement taillé son volant, lui faire plein de jolis petits plis, ajusté sa longueur, le poser au bas de la robe, le coudre, surfiler les bords, le tout avec maestria. Si si, vraiment, c'était du beau travail, le tombé était impeccable et le rendu magnifique. Enfin, presque magnifique, parce que c'est là que mon génie s'est enfin manifesté : il avait monté le volant à l'envers (le devant derrière quoi), avec couture invisible à l'intérieur de la robe mais TRES visible à l'extérieur ! Gnarf gnarf gnarf, je l'avais bien eu !

Bon, toute à ma jubilation, j'ai juste oublié un petit détail. C'est qu'il me l'a fait payer ma rébellion le Démonicus. Le dimanche soir, il m'a obligé à tout démonter ce qui était mal monté et à tout recommencer ! Et même qu'il m'a obligé à regarder Barnaby en même temps au lieu d'un match de foot (que Chéri il était tout déçu). Bouuuuh ! Je sens qu'il va m'obliger à la finir cette robe. Et peut-être même à la porter ! Horreur !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 3 mai 2014

Inferno bricolo

Ah, le soleil, le ciel bleu, on avait presque oublié ce que c'était. Mais ce samedi, on a eu droit à un petit miracle : du soleil un week-end ! Du coup, c'était le moment pour inciter Chéri à tailler la forêt vierge qui nous sert de jardin. Et me voilà donc en train d'extraire la tondeuse du sous-sol, de vérifier le niveau d'essence et d'essayer de la démarrer.

Ben la Puce, pourquoi tu la démarres si c'est Chéri qui doit tondre la pelouse ? Parce que je suis une très très très vilaine Puce qui utilise la technique perverse du "attends un peu que je te fiche la honte que tu vas te sentir tellement coupable que tu vas venir de toi-même tondre cette f.... pelouse" car j'ai remarqué que cela fontionnait infiniment mieux que la technique du "Chéri, tu penses pas que tu pourrais peut-être tondre la pelouse".

Bref, j'étais tranquillement en train de régler le démarreur de la dite tondeuse (car c'est un modèle à essence) quand j'entends un crac et que la manette du démarreur devient tout molle ! Aie, qu'est-ce qui se passe encore ? Et me voilà bonne pour démonter le démarreur et voir ce qui vient de lâcher. Je file donc en vitesse chercher ma boite à outils (si si, ma boite, pas la boite) et je commence à démonter tout le bazar assister avec enthousiasme par un Azraël rêvant de démonter l'intégralité de la tondeuse à coup de pince plate, de tournevis et de marteau, promptement rejoint par un Gargamel tout aussi enthousiaste.

Maman, peux t'aider ?

Euh oui mon Azraël mais pas avec ça ! NOOOOON !

(ouf le moteur vient d'échapper à un coup de marteau).

Et si tu allais plutôt bricoler dans le jardin.

Accord

Là, les arbres du jardin ont pris cher mais j'aime encore mieux eux que la tondeuse. Sur ces entrefaites, voilà Chéri qui se ramène en tenue de jardinage (là, comprenez polo, jean de tous les jours et chaussures de ville).

Dis donc, j'ai plus de une seule paire de tennis à me mettre?

Ben si, t'as ta paire marron.

Non, je l'ai pas trouvé. Tu fais quoi là ?

Je démonte le démarreur de la tondeuse, j'ai entendu un crac et la manette est toute molle.

... (Chéri bidouille la manette). Ben c'est cassé ! Et voilà, maintenant faut en racheter un !

C'est pas sûr, attends qu'on l'ait ouvert. Tiens voilà ! Comment ça marche ce machin ?

... (Chéri bidouille à nouveau). Voilà, normalement c'est comme ça. Mais le bidule en plastique est cassé donc ça tient plus. C'est de la M...

... (soupir)

Là, je vais encore être très très très mauvaise langue mais par moment, j'ai l'impression que l'homme moderne s'est mis à prendre de plus en plus de trait de caractère dit féminin alors que la femme moderne, elle, se transforme en homme (ben oui, faut bien pallier aux déficiences de l'homme moderne). Ainsi, alors que Chéri laisse tomber toute entreprise de réparation (bon, ok, je le soupçonne en plus d'être fort peu motivé pour tondre cette sgrogneugneu de pelouse), je décide de m'acharner parce je vais pas me laisser emmer... par une saleté de tondeuse à la noix. Non mais des fois ! Après avoir procédé à l'invocation idoine et convoqué dans le plan matériel le tout puissant démon Bricolus Infernatus, l'étincelle de génie jaillit enfin. En moins de 3 mn et un tournevis chauffé à blanc (fallait juste percer un trou dans une pièce en plastique pour réparer), voilà le démarreur réparé et la tondeuse remontée et en état de marche. Merci Bricolus infernatus et vive la bricoleuse du samedi !

Et la pelouse me direz-vous ? C'est là le plus drôle (enfin, si on veut, parce que par moment, ça me donnerait plutôt envie de pleurer). Pendant mon entreprise de réparation au tournevis chauffé, mes beaux-parents sont arrivés.

Bonjour La Puce

Bonjour. Désolée, je suis un peu occupée, je peux pas lâcher mon tournevis.

Mais vous faites quoi.

Je répare le démarreur de la tondeuse.

Ah, c'est cassé. C'est fragile ces trucs là, il faut y aller mollo. Va falloir le changer ?

Non, non, pas de problème !

Beau-papa (tout aussi serviable qu'il puisse être ce dont je le remercie ne vous y trompez pas) a toujours eu du mal à réaliser que, si si, je sais faire quelque chose de mes 10 doigts et que je me passe très bien de son aise pour percer des trous, poser des tringles à rideaux ou changer une ampoule. Mais il commence à s'y faire. Je n'ai tout de même pas eu le droit de vérifier si ma réparation fonctionnait. Une fois le démarreur remonté, c'est lui qui a démarré la tondeuse et qui a tondu le gazon, le trèfle et la luzerne à la place de Chéri (qui a quand même arraché les pissenlits).

Quant aux monstros, Azraël a été particulièrement content de suivre papy comme son ombre et de l'encourager dans ses exploits de jardinier sans oublier de mettre herbe et mauvaises herbes dans les sacs pour déchets végétaux. Gargamel, lui, a préféré aider maman à pousser la brouette pour remonter les sacs jusqu'au portail en vue de leur futur ramassage avant de grimper dans la brouette pour se faire redescendre au fond du jardin par .... devinez qui ? Eh oui, maman.

 

Posté par reyhaziel à 21:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 21 avril 2014

Inferno thérapie

Eh voilà, c'est reparti pour une séance de blog thérapie. Si si, j'en ai besoin.

Il y a des jours comme ça où tout commence bien. On se lève tranquille, on s'installe sur le canapé en famille, au complet (et la famille Inferno au complet devant un DVD, je vous prie de croire que ce n'est pas souvent) pour regarder le dernier disney "La reine des neiges". Certes, Gargamel n'arrête pas de chanter (faux de préférence) ou de parler ou de faire des bruits quelconques qui vous empêche de suivre correctement le film et vous donne envie de lui dévisser la tête. Quoi, prenez pas un air horrifié comme ça ! Que celui qui n'a jamais eu envie d'étrangler ses enfants me jette la première pierre ! Aie, ça fait mal ! Enfin bref, c'était chouette !

La Reine des Neiges *Liberée, Délivrée* HD

 

Et c'est donc en toute confiance que je suis descendue mettre la lessive. A ce moment, sur le trajet entre le salon et la buanderie du sous-sol, j'ai dû passer dans une dimension parallèle. Non, je ne vois pas d'autre explication à la situation que j'ai retrouvé à mon retour à 5 mn plus tard : un Chéri enfermé dans son bureau et 2 monstros m'expliquant que "papa pas content, Gagamel a kaké la tabette". Bon en fait, elle était pas cassée du tout, c'est juste le wifi qui fonctionnait pas bien. Mais visiblement, mon passage dans la 4ème dimension a également dû affecter ma capacité à communiquer puisque mes paroles se sont instantanément transformées en critiques, récriminations et accusations en tout genre à l'égard de Chéri (en tout cas, c'est ce qu'il m'a fait comprendre mais encore une fois, mes facultés intellectuelles ayant manisfestement été très affectées par mon passage dimensionnel, je ne suis sûre de rien).

En tout cas, j'ai fortement regretté que nounou soit en congé et qu'on ne puisse s'organiser une petite séance de thérapie conjugale. Par égard pour la porte du bureau de Chéri, j'ai décidé de prendre les choses en main. Hein, mais de quoi elle parle la Puce ? Vous inquiétez pas, je me comprends, c'est l'essentiel. Ainsi donc, pour laisser à Chéri le temps de se calmer (et à moi aussi en fait, soyons honnête) et parce que j'avais faim et les monstros aussi, on s'est lâchement enfui au MacDo. Les monstros étaient ravis ! Ils l'ont été encore plus en découvrant une mini fête foraine sur le parking en face du MacDo. Comme le dit si bien Inferno gran-mom, à toute chose malheur est bon puisqu'ils ont pu faire du manège, de la pêche aux canards et du chateau gonflable et qu'on a même pu aller acheter de nouveaux joggings à Gargamel. Et comme ils ont été plutôt sages, j'ai dû réussir à retrouver le chemin de ma dimension d'origine parce que tout s'est bien passé pour les mettre à la sieste à notre retour.

Finalement, j'aurais peut-être dû emmener Chéri parce que lui, il a dû rester dans la dimension parallèle vu que le sombre nuage démoniaque qui l'entourait à notre départ ne semble pas avoir bougé !

Posté par reyhaziel à 16:26 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 15 avril 2014

Quand ça veut pas, ça veut pas !

Il y a des jours comme ça, où on ferait mieux de rester couché ! Hier était une de ces merveilleuses journées pleines de délicieuses surprises qui font regretter que l'arsenic ne soit pas en vente libre et si amère à avaler.

Tout a commencé le matin au réveil. Devant assumer pour la première fois la charge de TP sur Paris pour mes petits nétudiants adorés, j'ai voulu vérifier le parcours une dernière fois sur le net. Eh oui, s'il y a bien un truc qui me stresse à fond, c'est les cours (et pourtant, j'adore enseigner). Du coup, j'avais beau connaître le quartier où je devais me rendre, ça ne m'a pas empêché de repérer la route plusieurs fois. Mais, bêtement, j'ai voulu le faire encore une fois, pour me rassurer avant le départ. Et là, impossible de retrouver la page web avec les explications que je cherchais. Quand j'ai fini par y arriver, j'étais un tantinet ... comment dire ... énervée ? Nan, pire, bien pire !

Un peu de yoga, quelques exercices de respiration, un gros bisou aux monstros, le rappel à Chéri que super nanny n'allait pas tardé à arriver et qu'il pourrait aussi partir bosser et hop, en route pour la gare. Une fois sur place, je me dirige vers les 3 machines permettant d'acheter son ticket de RER. Et là, surprise !!!

La première machine ne s'occupait que des cartes d'abonnement navigo (le truc que je n'ai pas, vu que je ne me rends à Paris qu'une fois tous les 36 du mois), la seconde était en panne et la 3ème avait donc une jolie file d'attente. Oh joie ! Surtout que pour bien continuer sur ma lancée, cette fichue machine a décidé qu'elle ne voulait pas lire ma carte bleue pour payer mes billets. J'ai eu besoin de pas moins de 4 tentatives avant d'y arriver. A ce stade, j'avais largement raté le train que j'avais prévu de prendre et, devant attendre le suivant, je me suis dit que j'allais appelé Chéri pour m'assurer que super nanny était bien arrivée (ben oui, lui aussi prenant le RER, ça aurait été rigolo qu'on se retrouve dans le même). Je sors donc mon portable de ma poche (portable dont j'avais vérifié la veille au soir le niveau de batterie pour ne pas me retrouver en rade) et là, surprise ! Batterie morte, plus de téléphone ! Yahoo ! Là, je commence à croiser mentalement les doigts pour que super nanny soit arrivée à l'heure et qu'il n'y ait pas de problème avec le RER parce que dans le cas contraire, je ne pouvais plus joindre personne.

Ayant fini par réussir à grimper dans le RER avec un ticket validé, j'ai pu m'installer confortablement et sortir mon bouquin en attendant que le temps passe. Quand soudain ... mais oui, surprise ! Une de plus !

Ding dong

Chers voyageurs, en raison de colis suspects à Gare du nord, le trafic est fortement perturbé.

Des retards sont à prévoir. Désolé pour la gêne occasionnée.

Et là, je vous vois venir ! Te plains pas la Puce, ils auraient pu te faire descendre du train et attendre que le problème soit résolu. Oui, ils auraient pu ! A la place, ils ont préféré rendre le train omnibus et lui donner une vitesse d'escargot asthmatique et du coup, je suis arrivée en cours avec 40 mn de retard (sachant que j'étais partie avec une avance de 30 mn, c'est un bon temps de parcours non !). Et je vous rappelle que je n'avais plus les moyens de prévenir qui que ce soit de mon retard. Bon, j'ai quand même eu la consolation de voir que, mes petits nétudiants ayant eu le même problème de RER que moi, ils sont arrivés tout aussi à la bourre, mais quand même !

A ce stade, je me suis consolée en me disant que j'avais récupéré un filet de voix et que finalement, les TP ne se déroulaient pas si mal. Et qu'en plus, cette 3ème panne de batterie sur mon téléphone était le signe indéniable que je devais impérativement en changer. D'autant qu'après l'avoir remis en charge, j'ai pu constater qu'elle ne tenait pas !

Les TP terminés, j'ai donc filé au magasin pour en acheter un nouveau. Et là, je dis merci à Inferno gran-mom qui a dû changer le sien il n'y a pas longtemps car du coup, je savais exactement ce que je voulais. Et bien sûr, pour continuer agréablement cette journée merveilleuse, c'est précisément le modèle que le magasin n'avait plus en stock et qu'ils auraient à une date indéterminée. Vu que pour des raisons pratiques, je ne peux pas me passer de portable (non, je ne suis pas accro, d'ailleurs je ne l'utilise quasiment pas mais pour Gargamel, ses taxis, son orthophoniste, son ergothérapeute et tous les autres practiciens qui le suivent, je dois rester joignable), j'ai dû me résoudre à acheter le modèle au dessus de celui que je voulais, tout nouveau qui vient de sortir avec le prix qui va avec pour des options dont je n'ai rien à faire et bien sûr, un étui. Et en retournant à ma voiture .... attends la Puce, laisse nous deviner, une surprise ? Bravo, vous avez gagné. Quelqu'un avait à moitié arraché une des garnitures extérieures en plastique.

Bon, là, j'ai vraiment cru que la chance avait tourné. D'abord, j'ai réussi à remettre la garniture en place et ça ne se voit pas. Ensuite j'ai configuré et testé le téléphone toute seule comme une grande en moins de 20 mn et tout fonctionnait nickel. Puis j'ai voulu mettre mon beau téléphone dans sa coque de protection et là, Grosse Surprise !

Hum, il y a comme un truc qui cloche. Pourquoi les trous pour l'appareil photo ne sont pas au bon endroit !

Eh, le trou pour les écouteurs aussi, il n'est pas où il faut.

Mais ... le téléphone fait au moins 5 mm de plus que l'étui ?????

Waaah, la Puce, tu t'es planté d'étui ! Trop drôle ! Si si, ne niez pas, je vous entends rigoler d'ici. Eh bien non, je ne suis pas trompée, d'abord, parce que ce n'est pas moi qui ait choisi, mais le vendeur. Ensuite, sur l'étui de même marque que mon portable, c'est bien marqué que c'est prévu pour MON modèle de téléphone, à un petit détail près. C'est bien prévu pour mon modèle, mais l'ancien, celui qui n'était plus en stock mais qui faisait pas la 4G. Le nouveau modèle, qui porte bien sûr le même nom mais fait la 4G, a vu sa taille légèrement modifiée et tous les emplacements (haut-parleurs, connecteurs, flash etc ...) inversés par rapport à l'ancien. J'ai donc dû retourner au magasin pour remboursement. Et là, bien sûr, on a commencé par me prendre de haut.

Ben vous vous êtes trompée, vous auriez dû demandé à un vendeur

Mais c'est ce que j'ai fait, c'est pas ma faute si le fabricant a tout changé et que votre vendeur le sait pas

Mais non, faites voir votre téléphone ! Ben oui, il faut enlever ça d'abord !

Mais ca rentre pas quand même. Et même si ça rentrait, les trous sont pas au bon endroit !

Ah, tiens, c'est vrai ça, les trous sont pas aux bons endroits. Comment ça se fait ?

J'en sais rien moi, je suis pas le fabricant !

Et puis c'est pas la bonne taille, vous êtes sûre que c'est le bon modèle ?

C'est ce qui est dit sur la boite mais tout ce que je sais, c'est que ça va pas et je veux être remboursée !

Hum, allez voir à l'accueil, je vais les prévenir. Vous verrez avec eux s'ils veulent bien rembourser !

A ce stade, je me sentais un peu dans cet état.

horreur

Bon, heureusement, à l'accueil, ils ont été moins casse-bonbons.

C'est pourquoi ?

Un remboursement ! Votre vendeur m'a vendu ça mais ça va pas. Les trous sont pas où il faut!

Ah d'accord. Pas de problème !

Meeerciii !

Et là, j'aurai pu retourner en magasin essayer de trouver un nouvel étui mais vu ma journée, j'ai craqué. Je suis rentrée directement à la maison où m'attendait ... eh oui, encore une surprise.

Bonsoir, ça a été la journée ! Les enfants ont été sages ?

Oui oui, pas de problème, ils ont été très sages

(ça, c'est ma super nanny à moi)

Cool. Ils ont bien mangé ?

Gargamel oui mais faut que je vous dise. Azraël a rien mangé. Il dit qu'il a mal à la tête, au ventre et à l'oreille et il a 39 de fièvre !

Chouette !! Le docteur est en vacances ! Et il doit voir l'ORL demain !

On aurait pu penser que la série noire allait s'arrêter là mais non, il manquait encore un dernier détail à mon bonheur ! Car une fois de plus, alors que c'est interdit pour éviter les incidents, Gargamel est sorti sur la terrasse avec l'Ipad à la main et bien sûr, il l'a fait tomber pile sur un caillou avec l'étui de protection ouvert et en plein sur l'écran ! Je vous laisse imaginer le résultat. Là, il n'a pas bien compris pourquoi j'ai littéralement explosé !

Donc si je fais le bilan entre hier et aujourd'hui, mes nerfs ont pris un sacré coup dans l'aile, les fabricants de portable sont des blaireaux (ça, c'est Chéri qui l'a dit), l'ipad de Gargamel a un écran fisuré de partout et comme c'est les vacances, Azraël est malade (c'est sa grande spécialité).

Mais, j'ai un beau portable tout neuf (où je peux même installer les jeux préférés de Gargamel mais je lui dirais pas parce que je veux pas qu'il me le casse mais ça pourra toujours servir, on ne sait jamais), la tablette de Gargamel fonctionne toujours même si on sait pas pour combien de temps (c'est-y pas miraculeux ça), Azraël n'a qu'un petit virus et une otite séreuse (ça fait pas mal mais ça gêne parait-il mais du coup, ça ne sert à rien de voir l'ORL maintenant et comme j'avais posé ma matinée pour y aller, ben j'ai eu 2h de vacances finalement !)

Ouf, j'ai fini. Ben du coup, mes nerfs vont beaucoup mieux aussi ! Ah vive les blogs ! Je savais bien que ça allait me servir de blablater sur le net !

Posté par reyhaziel à 21:34 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :