samedi 19 novembre 2016

La Puce part en croisade

Il était une fois, au royaume de Villebon sur Yvette, un jeune prince pas tout à fait comme les autres dénommé Gargamel.

Comme dans tout bon conte de fées, ce prince était aimé et choyé par sa famille. Le roi et la reine ses parents, soucieux d'assurer l'avenir de leur fils et qu'il puisse tenir avec toute la prestance princière voulue son rôle au sein de la famille royale, l'inscrivirent dès sa naissance (ou presque) dans la prestigieuse académie royale palaisienne des princes et princesses extraordinaires, la célèbre ULIS école ! Et le jeune prince, comme tous l'espéraient, s'y épanouit pleinement (ou presque aussi parce que bon, même dans les contes de fées, tout n'est pas rose faut pas se leurrer).

L'histoire aurait pu s'arrêter là mais alors, cela n'aurait plus été un conte de fées. Ben oui, qui dit conte dit méchant, un chevalier noir, une sorcière ou un dragon que sais-je. Dans cette histoire, il s'agit d'un dragon, un bon gros vilain dragon bien méchant et bien vicieux, terriblement jaloux de tous ces princes et princesses sachant si bien se distinguer du commun des mortels. Incapable de gérer sa jalousie (la psychanalyse du dragon est une science qui n'en est encore qu'à ses balbutiements), notre dragon, le terrible Administration, ne pouvait s'empêcher chaque année de semer embûches et chausse-trappes afin de perturber l'éducation princière de nos petits héros. Hélas, voyant qu'il n'arrivait pas à ses fins, Administration décida de frapper un grand coup. Puisqu'il n'arrivait pas à venir à bout de la résistance de l'académie royale ULIS école, il capturait le plus possible d'enfants pour les jeter dans les oubliettes intersidérales du grand néant scolaire. Il s'allia donc avec la sorcière MDPH (oui, il y a aussi une sorcière dans mon histoire, et une bonne fée, elle va bientôt arriver). En conjuguant leurs pouvoirs maléfiques, ils jetèrent un sort sur tout le pays, changeant subrepticement les lois auxquelles l'accadémie royale devait se plier.

Les conséquences furent dévastatrices (en tout cas sur la santé mentale de la reine, maman du prince Gargamel, qui péta 2-3 durits comme dirait le prince Azraël et liquida une boite de mouchoirs dans la foulée qui n'avait pourtant fait de mal à personne la pauvre). Songez donc, après seulement 4 années sur les 5 que compte normalement l'apprentissage délicat du métier de prince héritier, si notre duo maléfique n'était pas vaincu, le jeune Gargamel se verrait dénier le droit de rester à l'académie. INCONCEVABLE !

Aussitôt, le vaillant chevalier La Puce, défenseur acharné de la veuve, de l'orphelin et des monstros, fut alerté. Promptement équipé de son étincelant bouclier téléphonique, sa plume la plus affûtée sortie du fourreau, notre héros s'en fut quérir l'aide de la bonne fée Super Ortho (je vous avais bien dit qu'il y avait une bonne fée) et quittons 5 mn le mode narratif pour entrer dans le mode théâtral avec du dialogue, de l'émotion, du suspens et tout et tout.

Oui, je m'inquiète là parce que la notification MDPH s'arrête à l'été 2017. C'est pas normal, c'est 5 ans le primaire et Gargamel en a fait que 4.

Effectivement. Normalement, vous devez pouvoir demander une prolongation. J'ai des patients qui sont même restés 6 ans en ULIS en attendant d'avoir une place ailleurs.

Bon alors je vais faire une demande de prolongation.

A ce propos, il faudrait aussi prévoir la suite. L'hôpital vous en a parlé ? Il vous aide dans vos démarches ?

Euh, non !

Ben va falloir qu'ils se bougent parce que là, c'est plus possible. J'ai eu la maîtresse au téléphone et elle aussi s'inquiète. C'est maintenant qu'il faut prévoir la suite vu les délais d'attente.

Ça, je m'en doute mais c'est quoi les délais d'attente. Et puis il pourrait faire quoi exactement Gargamel ? Parce que moi, je pensais à l'IMPro mais c'est pas avant 14 ans ça. Et si l'ULIS école c'est encore 1 an, il n'aura que 11 ans. Il va où entre temps ?

C'est tout le problème ! Il y a les IME mais bon, il n'a pas trop le profil et les délais d'attente c'est 1 à 2 ans. Pour les ULIS collège, il n'est pas assez autonome pour l'instant et pour avoir une place, c'est 2-3 ans. Quant aux SESSAD dans la région, c'est 3-4 ans pour avoir une place. Et c'est pareil pour les IMPro.

Mouais. Donc faut tout planifier maintenant en fait.

Ben oui. Et allez démarcher les instituts pour montrer votre motivation et avoir une chance de décrocher le Saint Graäl

(oui, quand même, c'est un conte de fée je vous le rappelle)

Je sais pas pourquoi, j'ai comme l'impression que ça va pas être simple.

Comme vous dites. J'ai des familles qui, aujourd'hui, n'ont rien et dont l'enfant reste à la maison parce qu'ils ne savent pas où le mettre. Et là, il faut vraiment que l'hôpital vous aide.

Redoutables d'efficacité le dragon Administration et la Sorcière MDPH non ? Nullement découragé (bon, en fait si, totalement déprimé pendant une semaine mais rattrapé par son humeur combative au bout du compte), le chevalier La Puce décida de partir en croisade afin d'extorquer à l'enchanteur Hôpital de jour la formule magique salvatrice capable d'éviter au prince Gargamel de sombrer dans les oubliettes intersidérales du Grand Néant Scolaire (à ce stade, les majuscules partout me semblent impératives). Ca tombait bien, l'académie royale ULIS école organisait justement jeudi son grand congrès annuel, congrès aussi appelé l'équipe éducative, et qui réunit les plus éminents enchanteurs, fées et têtes couronnées du pays. Une occasion en or de prendre l'enchanteur Hôpital de jour entre 8 yeux (oui, Hôpital de jour est un enchanteur à 3 têtes).

Hum, attendez. La notification MDPH s'arrête en 2017 ?

Ben oui

(c'est qu'on leur a dit l'an dernier déjà mais bon, moi aussi j'avais pas tilté et c'est Maîtresse Adorée qui parle)

Ah mais c'est que pour nous, on avait encore un an et on n'a pas réfléchi là

(on se demande quand même ce qu'ils ont fichu depuis 1 an)

Ok mais vous préconisez quoi pour Gargamel ?

Ah ben pour l'IME, il a pas le profil

(ça, on savait déjà)

et puis il est trop vieux

(ah ben ça, c'est nouveau tiens)

Il sera jamais pris.

(oh mais c'est qu'ils sont encourageants en plus)

C'est pourtant exactement ce qui arrive à un de nos élèves qui a été refusé en ULIS Collège et pour lequel la MDPH a demandé un IME.

(intervention fort judicieuse de l'enchanteresse Enseignante Référente)

Ah bon ? Et il a une place ?

Ben oui

Mais Gargamel ne pourrait pas aller en ULIS Collège ?

Pour l'instant, il n'est pas assez autonome. Un temps plein en ULIS Collège ne paraît pas une bonne idée. Ce serait très très anxiogène pour lui.

Mais je ne comprends pas. Pourquoi faut-il décider ça maintenant ? il faut demander son maintien en ULIS école et on verra l'an prochain pour la suite.

Mais mon cher enchanteur, ce n'est pas possible. Si on attend l'an prochain, on n'aura jamais la notification MDPH à temps et Gargamel n'aura nulle part où aller.

Oh mais vous me semblez bien au courant ma chère enchanteresse Enseignante Référente. Bien, vous allez prêter main forte au chevalier La Puce !

(vous remarquez l'absence totale de participation à la conversation du chevalier La Puce, bien trop occupé à compter les points)

Et voilà comme l'enchanteur Hôpital botta en touche (alors qu'il ne sait même pas jouer au rugby en plus) pour refiler la patate chaude à cette pauvre enchanteresse Enseignante Référente déjà complètement débordée et qui en voit tellement des cas désespérés qu'on se demande comment elle n'est pas déjà passée du côté obscure de la Force.

En résumé, au cas où vous l'auriez pas bien compris, je crise à mort. Car voilà, la situation est très claire. D'ici janvier, il me faudra rédiger un dossier MDPH avec un projet de vie à la fois parfaitement clair et parfaitement flou. Dedans, faire ressortir de façon incontestable que le maintien en ULIS école est IN DIS PEN SABLE, ceci afin de gagner 1 an et que Gargamel ait le temps d'acquérir plus d'autonomie. Une demande qui n'est pas gagnée d'avance et qu'on peut parfaitement me refuser. Dans le même temps, il me faudra montrer qu'on a réfléchi à son avenir à long terme en visant l'IMPRO pour ses 14 ans et qu'on a aussi envisagé des solutions pour l'entre-deux tout en restant parfaitement évasif sur le sujet car à l'heure actuelle, aucune solution n'est vraiment idéale et qu'il nous faut donc garder ouverte toutes les possibilités. Je le sens bien ce dossier, je le sens bien ! Mais allez, je me console en me disant que ça pourrait être pire. Je pourrais avoir un 2ème fils officiellement handicapé nécessitant la présence impérative d'une AVS qui n'aurait été accordée que pour 1 an et donc être dans l'obligation de concocter un second dossier MDPH pour leur extorquer (non, je vous jure, le terme n'est pas trop fort) un renouvellement d'AVS en sus du dossier somme toute simplissime de Gargamel. Huum, attendez un peu ... Ah ben si tiens, justement ! Je suis exactement dans ce cas. Trooooop coooool !

Comme dirait Chofie, on pourrait pas faire une pétition pour virer le mois de novembre du calendrier. Il est vraiment trop pourri ce mois !

chouette des dossiers tordus a faire

Yeah baby, encore des dossiers tordus à faire, et à refaire, et à refaire et ...

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 22 août 2016

Quand un "Ca marche pas" peut en cacher un autre

Il y a quelques jours, Gargamel m'aura flanqué ce qu'Azraël qualifierait de super méga frousse de tous les diables.

Maman, ça marche pas !

Huuuum ? Qu'est-ce qui marche pas ?

ÇA MARCHE PAS MAMAN !

(répété en criant et en montrant véhément sa console de jeu vu que maman est décidément un gros boulet qui comprend rien à rien)

Eh oh, tu te calmes là Gargamel ! Sinon plus de console !

Noooooon !

Alors tu cries plus.

Ça marche pas maman !

Ben si ça marche ! Faut enlever la pause enfin !

ÇA MARCHE !

Environ 5 mn plus tard, rebelote mais parce qu'il n'arrivait pas à finir son niveau. Résultat, nouvelle série de ça marche pas maman sur tous les tons du désespéré à l'agressif en passant par le fataliste. Puis 10 mn plus tard encore, c'était reparti.

Bon ça suffit maintenant Gargamel. T'as le choix. Soit tu prends un autre jeu, soit tu ranges la console et tu vas faire autre chose. J'ai le déjeuner à préparer et je vais pas continuer à m'interrompre toutes les 5 mn !

Pour une fois, très fâché après sa console de jeu, Gargamel n'a pas discuté et a pris la tablette pour regarder des vidéos des Lapins crétins sur youtube (pas sûre que j'ai gagné au change sur ce coup).

Mamaaaaan, ça marche paaaaaas !

MAIS QUOI ENCORE !

(oui, je l'admets, je commençais à être un tout petit chouia énervée)

Ça marche pas maman !

Mais c'est rien. C'est le réseau qu'est un peu lent. Faut que t'attende que ça charge. Bon, je peux être un peu tranquille là.

Et 5 mn plus tard, alors qu'il semblait s'être calmé en montant dans sa chambre.

Mamaaaan, ça marche pas !

Et ben je m'en f.... Débrouilles-toi !

Ça maaaaarcheuuuu pas !

Mais qu'est-ce qui se passe ?

C'est Gargamel qui me casse les pieds avec ses lapins crétins qui se chargent pas. Et là, j'en ai franchement assez, j'ai autre chose à faire.

Dis maman ?

Oui Azraël ?

Pourquoi il a des allumettes Gargamel ?

KOUAAAAAAA ! KOUAAAAAA!

Et oui, pendant que j'avais le dos tourné, car les monstros savent très bien qu'ils n'ont pas le droit de toucher aux allumettes, Gargamel était monté dans sa chambre avec une bougie et la boite d'allumettes. Et ce qui ne marchait pas, c'est que nos allumettes étant trèèèès vieilles et donc trèèèès difficiles à enflammer, il n'arrivait pas à allumer sa bougie !

J'aime autant vous dire qu'il s'est fait copieusement enguirlander (et Azraël a eu droit à un petit laïus sur le sujet pour faire bonne mesure) et je suis allée m'enfermer dans ma cuisine pour y piquer une petite crise de nerfs en paix (faut dire que la matinée avait déjà été électrique entre les 2 frangins et que la série des ça marche pas venait clôturer 2h de cris, chamailleries et échange de coups divers et variés). Curieusement d'ailleurs, je l'ai bien eu la paix, tout le temps de ma petite crise de nerfs. Étonnant non ?

Une fois tout le monde calmé, Chéri a décidé de clôturer l'épisode de façon constructive, en enseignant à Gargamel la différence entre tenter de faire une énorme bêtise en cachette et réaliser l'action souhaitée avec la bénédiction et l'aide de papa et maman. Il a donc ressorti bougie et allumette pour montrer à Gargamel comment allumer sa bougie et l'a laissé s'entrainer sous sa surveillance.

Bon, je ne sais pas si c'était une bonne idée mais Gargamel était ravi et fier de lui après avoir réussi. Et il n'a fait aucune difficulté pour éteindre ensuite la bougie (non sans s'être brûlé le doigt parce qu'il voulait absolument vérifié qu'on lui racontait pas d'histoire quand on disait que la flamme pouvait le brûler s'il mettait le doigt dedans ce qu'il s'est donc empressé de faire).

Ce qui n'empêche que j'ai trouvé une nouvelle cachette pour les allumettes parce que franchement sur ce coup, j'ai vraiment eu très chaud !

200

Non mais ça va pas de prendre les allumettes en cachette !

 

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 18 août 2016

Mickey : un bon plan sortie pour les enfants handicapés

Bon allez, on va commencer par un peu d'humour noir (mais tout finit bien je vous rassure tout de suite). Ce message s'adresse à tous les parents qui rêvent d'emmener leur progéniture chez Disney mais qui freinent des 2 pieds à l'idée des heures de queue à faire pour accéder aux attractions. Pour vous, chers parents, j'ai LA solution miracle : je vous loue Gargamel pour la journée.

Non mais qu'est-ce qu'elle raconte la Puce ? Elle a grillé son unique neurone survivant ou quoi ? Que nenni, je suis très sérieuse (enfin, pas quand je parle de louer Gargamel quand même hein. Quoi que ?). Vous voulez que je vous raconte. Allez, c'est parti.

Ayant la chance de bénéficier de la connaissance encyclopédique disneylandesque de Super Nanny (oui, super Nanny est une grande habituée de Disneyland) et les monstros ayant grandi, cette année, j'ai décidé de tenter l'expérience et de les y emmener. Car voilà, bien que Disney ne vous fasse bénéficier d'aucun avantage financier du fait que vous êtes handicapé ou parents d'enfants handicapés, ils font quand même 2 trucs méga géniaux : le parking à 5 mètres de la porte d'entrée et le Saint Graal de tout parent d'enfants hyper actifs ou TED incapables de faire la queue plus de 2 mn d'affilée, le COUPE FILE.

Au début, j'y croyais quand même pas trop à cette histoire de passe-droit qui nous simplifierait la vie. Et puis je craignais que cela ne concerne que la personne en situation de handicap et son accompagnateur (comme c'est le cas à peu près partout ailleurs) mais bon, depuis le temps qu'Azraël me bassinait avec son envie de voir Mickey en vrai et que moi, j'avais envie que les monstros puissent faire des sorties comme tous les enfants de leur âge, j'ai décidé de sauter le pas. J'ai prévu le budget qui allait bien (oui, il faut prévoir un GROS budget quand on va à Disney parce que tout est hors de prix, rien que le tarif d'entrée pour une journée varie de 40 à 62€ pour les enfants et de 47 à 69€ pour les adultes), j'ai réservé une place dans un vrai resto (tant pis pour le prix justement) parce que la restauration rapide sur place est immangeable (dixit Super Nanny confirmé à posteriori par des collègues au bureau) et que le pique-nique avec les monstros, c'est no way. Et puis je me suis assurée que Super Nanny pourrait nous accompagner sur toute la journée comme ça, j'avais mon guide touristique perso doublé d'un garde chiourme pour monstros. En théorie, c'était parfait. Et en pratique, à part que j'ai fini les pieds en marmelade et le porte-monnaie raplapla, c'était parfait aussi.

Afin d'éviter au maximum l'affluence (Gargamel supporte très mal l'affluence, ça l'angoisse et ça l'excite et il devient vite ingérable), j'avais choisi d'y aller un jour de semaine, vendredi dernier pour être précise, week-end de 15 août, et d'arriver tôt le matin vu qu'on y passait seulement la journée, que c'est grand et que j'avais un billet d'accès pour les 2 parcs Disneyland et Disneystudio (les 2 pour le prix d'un qu'ils faisaient en promo). On s'est donc pointé comme des fleurs à 10h à l'entrée voitures. Pour ceux qui connaissent pas, l'entrée voiture ressemble à un péage d'autoroute et pour cause, on paie 20€ pour avoir accès aux différents parkings. C'est ici qu'il ne faut surtout pas oublié de préciser à la gentille guichetière que vous allez au parking handicapé car vous aurez besoin d'un code pour y accéder et c'est elle qui vous le donnera. Et ça, c'est écrit nulle part ! Heureusement pour nous, j'ai eu le réflexe de demander où était ce parking sinon on aurait été comme des c...ns.

Alors petit aparté concernant le stationnement handicapé. Pour en bénéficier, il vous faut impérativement une carte de stationnement mais sachez que cette carte n'est pas réservée exclusivement au handicap moteur. Toutes les formes de handicap peuvent vous permettre de l'avoir si votre situation le justifie. Dans le cas de Gargamel, son handicap est mental puisqu'il est TED (une forme d'autisme pour ceux qui ne connaissent pas). Et pour des raisons de sécurité (comme le fait qu'il court partout sans forcément regarder où il va et notamment traverse les rues à l'aveugle yahouuu), j'ai demandé cette carte que l'on m'a accordé. Alors n'hésitez pas à la demander. Elle peut vous rendre bien des services et si on vous l'accorde, c'est que vous y avez droit. Donc ne culpabilisez pas.

Bref, nous avons donc suivi les panneaux indiquant le stationnement réservé aux personnes handicapées. Et là, oh joie, on est arrivé quasiment au pied de la grille d'accès aux parcs même. Dès votre arrivée, précipitez vous au City Hall munis de la carte handicapé de votre bambin ou d'un certificat médical justifiant sa situation de handicap et demandez votre carte d'accès prioritaire. Ce qui est formidable dans l'opération, c'est que non seulement votre monstros va bénéficier d'un accès privilégié sur la quasi totalité des attractions (toutes sauf 2 en fait et elles sont dans le parc Disney Studio si je me rappelle bien), c'est-à-dire qu'au lieu d'aller faire la queue avec tout le monde, vous allez vous diriger vers une entrée spéciale où une personne va entièrement vous prendre en charge et vous faire passer devant tout le monde que vous aurez rien à faire et aucune question à vous poser tout est fait pour vous simplifier l'existence, mais encore que toute votre petite famille va pouvoir en profiter avec lui. Eh oui, l'accès privilégié ne se réduit pas à la personne handicapée et son accompagnateur. Chez Disney, on ne sépare pas la famille. Et pour que tout soit clair, le nombre de personnes bénéficiant d'un passe droit est noté sur la carte d'accès qu'on vous remet au City Hall.

Ok la Puce, c'est cool mais, est-ce que ça marche vraiment ? Et bien oui. Ça marche même du tonnerre. Il n'y a pas eu une seule attraction où on ait fait plus de 5 mn de queue. C'était tellement rapide que, on a commencé les attractions à 10h30, on a fait 1h30 de pause déjeuner, on est parti à 16h30 parce que mes pieds n'en pouvaient plus mais les monstros eux seraient bien restés encore et on a fait TOUTES les attractions (sauf Indiana Jones parce que les monstros n'avaient pas la taille requise et celles qui étaient fermées pour travaux) et plusieurs fois, jusqu'à 4 pour certaines. Jamais j'aurais cru ça possible. En fait, le seul passe-droit que vous n'ayez pas, c'est pour faire les photos avec les personnages dans les rues. Là, il vous faudra vous armer de patience comme tout le monde.

IMG_0688

On a eu la chance qu'Azraël aperçoit Plutôt en train de gagner son point de rendez-vous et lui saute directement sur le poil.

Bon et qu'est-ce qu'on trouve comme attraction au juste alors ? Oh la mais plein de chose. Ce qui a fasciné le plus les monstros, c'est le dragon (un automate grandeur nature dans sa caverne qui pionce avant de se réveiller pour vous balancer de la fumée. Les monstros s'amusaient à crier pour le provoquer en s'imaginant que c'était EUX qui le réveillaient. Que voulez-vous, c'est naïf un monstros).

IMG_3951

Ici, mes photos sont toutes pourries parce que je pouvais pas mettre le flash. Le gros gros kif de Gargamel fut sans conteste le Space Mountain, des wagons qui descendent d'une hauteur vertigineuse en quasi chute libre. Enfin, je crois. J'y étais pas, trop occupée à consoler Azraël qui n'a pas eu le droit d'y aller parce qu'il n'atteint pas encore le 1m32 réglementaire. Déjà qu'avec son frère, il s'était fait refouler des montagnes russes Indiana Jones, mais là en plus, son frère pouvait y aller et pas lui, c'était la fin du monde et DisneyLand c'est nul maman je peux aller nulle part c'est trop nul je pourrais jamais y aller de toute ma vie. Si vous ne craignez pas le vertige, vous avez également quelques manèges qui tournent gentillement mais haut, très haut, très très haut (bon, ok, peut-être pas si haut que ça mais bon ça impression quand même). Et puis bien sûr, vous avez l'éternel carrousel de petits chevaux (quasiment les seules photos que vous aurez des monstros en action parce que pour tout le reste, c'était simplement pas possible d'en prendre) et les pseudo trains fantômes.

IMG_0689IMG_3968

Je dis ça parce que je ne sais pas trop comment appeler autrement ces attractions nommées Blanche-neige et les 7 nains et les Voyages de Pinocchio. Imaginez que vous grimpez dans un train fantôme sauf qu'au lieu d'un parcours où on vous fait peur, vous faîtes un parcours qui vous raconte l'histoire de Blanche-neige et celle de Pinocchio (c'est 2 attractions différentes je précise). Perso, je comprends pas trop l'intérêt mais les monstros n'ont pas cessé d'en redemander et on a justement fait Blanche-Neige 4 fois. Deux autres attractions sortent également du lot par leur côté interactif : Buzz l'éclair, toujours le principe du train fantôme mais vous êtes ici muni d'un pistolaser et vous aidez Buzz à sauver la galaxie et les petites voitures à conduire vous-même.

IMG_0746

Les monstros n'étaient pas peu fiers de piloter eux-mêmes leur bolide (sur un parcours prédéterminé donc il est impossible de dévier que même un enfant de 2 ans peut le faire je vous rassure tout de suite). Et puis il y a aussi les différentes galeries d'exposition sur les thèmes des films de Disney qu'on peut admirer tranquillement.

Et le resto alors ? Comme je le disais, j'ai préféré réserver dans un vrai restaurant pour l'occasion et bien que cela ait été vraiment cher (39€ le menu enfant, 59€ le menu adulte mais il y en a quand même des un peu moins), je ne le regrette pas. D'abord, parce qu'on a très bien mangé et à ce prix là, ça compte ! Les menus inclus tous un cocktail sans alcool, une entrée, un plat et un dessert. Pour les enfants, on a le choix entre 2 possibilités à chaque fois et le choix est plus vaste pour les adultes. Ensuite, parce qu'on a eu une fois de plus l'occasion d'admirer Azraël faire du charme aux serveuses et avec beaucoup plus de succès cette fois (et Gargamel ne voulant pas être en reste s'y est mis aussi). Mais surtout, s'il était aussi cher, c'est parce que sans le savoir, j'avais réservé dans un restaurant à personnages (pourtant, c'était bien écrit sur le descriptif du site internet mais j'ai pas fait gaffe) et ça, c'est trèèèès cool.

Euh, c'est quoi un resto à personnage ? C'est un resto où les personnages de Disney correspondant à sa thématique (pour nous, on était l'auberge de Cendrillon donc c'était petites souris, princes et princesses) viennent vous voir à votre table, câlinent vos enfants et se laissent prendre complaisamment en photo sans même que vous ayez à lever le postérieur de votre chaise. Et ça mes petits amis, quand on voit les yeux des monstros s'illuminer, ça n'a pas de prix (bon, ok, si ça a un prix mais à ce stade, on s'en tape ! ).

IMG_3974

Eh le Prince, t'as réussi à me piquer Cendrillon mais la prochaine princesse est à moi.

IMG_0734

Vous pouvez pas vous en rendre compte mais Azraël regarde Arielle d'un air totalement énamouré !

Aaaaah ma princesse !

IMG_0738

Bon, les autres m'ont échappé mais toi, je te lâche pas !

IMG_0701IMG_0712

Cayiiiin, bisouuuus !

Et effet secondaire appréciable, c'est qu'ensuite, les monstros n'ont plus jamais réclamé à faire la queue pour être prix en photos avec d'autres personnages de Disney dans les rues ce qui faisait parfaitement mes affaires vu que, je vous le rappelle, c'est le seul truc pour lequel on n'a pas droit au coupe-file.

Une sortie que je recommanderais donc à tous les parents d'enfants souffrant d'un handicap car vraiment beaucoup de choses sont faites pour vous simplifier la vie (y compris une carte où les attractions compatibles avec les différents types de handicap sont inscrites). Une magnifique journée donc dont les monstros gardent un souvenir émerveillé. Ils attendent d'ailleurs impatiemment d'y retourner et j'ai eu un mal de chien à leur expliquer que non, on pouvait pas y retourner demain, mon porte-monnaie n'étant pas en mesure d'accéder à leur demande (et mon boss non plus).

Posté par reyhaziel à 19:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 12 juin 2016

Gargamel est de retour

Et voilà, vendredi soir, c'était le grand retour de Gargamel après son séjour chez les indiens. Et après une semaine de calme relatif, calme parce qu'on n'a eu aucune bagarre entre frangins et que franchement, ça fait un bien fou, relatif parce que qu'est-ce qu'il est pot de col le Azraël. On sent qu'il voulait profiter à fond de papa et maman pendant l'absence de son grand frère. Après une semaine de calme relatif donc, nous avons retrouvé un Gargamel souriant, tout content et tout bronzé. J'ai d'ailleurs pu apprécier le contraste flagrant entre le visage de mon monstros adoré à la descente du bus et celui de sa maîtresse vénérée La pauvre m'a donné l'air d'être prête à s'effondrer, voir à s'enfuir en courant, et je suis pas convaincue que le week-end sera suffisant pour qu'elle se remette de l'épreuve. Et après, il y en a pour dire que prof et instit ont la belle vie et une bonne planque !

Du coup, j'ai eu un peu de scrupules (mais ça n'a pas duré) à la coincer pour savoir comment s'était passé le séjour. C'est que ma hiérarchie ayant été très claire sur le sujet, il m'était impossible de revenir sans le moindre ragot.

Alors, ça a été avec Gargamel.

Et bien à part le premier jour où il a pris ses marques, ça a été impeccable.

Cool !

Ça lui a fait énormément de bien sur le plan social. Il n'est pas resté dans son coin, il n'a pas arrêté d'aller se mélanger aux autres

(oui parce que la CLIS n'était pas la seule classe de l'école à partir, il y en avait 2 autres)

Super !

Et en plus, j'ai été épatée, il a fait de très bonnes nuits à chaque fois. Non vraiment, aucun problème.

Ah ah, je l'avais bien dit à Chéri qu'il se faisait du souci pour rien. Le pauvre a passé la semaine à se demander si tout allait bien. Tout le contraire de moi qui suis partie du principe que tant qu'on m'appelait pas pour venir le chercher, c'est que tout allait bien.

Alors certes, vous allez me dire que l'opinion de la maîtresse c'est important mais pas autant que celle de Gargamel. Et qu'est-ce que le séjour lui  a plu? Si j'en crois son air extatique dès qu'il regarde le dépliant sur le séjour, j'aurai tendance à penser que oui, ça lui a plu.

Alors Gargamel, c'était bien le séjour chez les indiens ?

Oh OUIII !

Et qu'est-ce que tu as fait ?

Maman, moi j'adoooore le cheval.

Oh ben c'est bien ça. Alors t'as fait du cheval.

C'est tout doux et c'est tout mou. C'est rigolo !

Ah bon ? Ben euh, d'accord. Et dormir dans le tipi, ça t'a plu ?

Oh oui, moi j'adoooore le tipi ... C'est tout doux et c'est tout mou, c'est rigolo !

Hein ? Ah oui d'accord, c'est bon, j'ai compris.

Oui, effectivement, j'ai compris. Et je confirme, ça lui a beaucoup plu. Comment je le sais alors qu'il a eu l'air de répondre n'importe quoi à mes questions parce que franchement, où est-ce qu'on a vu qu'un tipi c'était doux et mou ? Simplement parce qu'il s'agit là, une fois encore, d'une réplique culte de Petite Princesse, concernant une des choses que notre héroïne aime par dessus tout : jouer dans la boue (une vraie Peppa Pig en puissance). Et conformément à sa technique d'apprentissage et d'appropriation du langage, Gargamel a intégré cette réplique pour les choses qu'il aime vraiment beaucoup, sans avoir encore compris que la dernière partie se correspond pas forcément à la situation. Mais bon, on s'en fiche. Tout le monde est content et on n'aura donc pas de crainte à renouveler l'expérience à la première occasion.

Posté par reyhaziel à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 6 juin 2016

Gargamel chez les indiens

A l'image d'une des mamans présente au départ du bus ce matin, je pourrais me mettre à chanter le désormais culte (pour tous les parents affublés d'une quelconque progéniture) Libérééééééée Délivrééééééée. Car tenez-vous bien, ce matin, à 9h tapante, je me débarrassais joyeusement de Gargamel pour le refiler pour une semaine, oui, vous avez bien lu, une semaine COMPLÈTE ! à sa maîtresse (que son chemin soit pavée de millions de pétales de rose, elle le mérite). Direction, un centre de vacances spécialisé dans les séjours cowboys et indiens.

Voilà donc Gargamel en route pour dormir dans un tipi et s'occuper de poneys entre autres activités, accompagné d'une valise bourrée à craquer, d'un duvet tout neuf (dans lequel il a passé une partie de son week-end que j'en reviens pas qu'il l'ai adopté aussi vite lui qui n'aime normalement pas les tissus synthétiques allez comprendre) et d'un petit sac à dos.

Oooh là là, la Puce ! Tu dois être toute chose ! T'as pas la gorge toute nouée et la larme à l'oeil ? Euuuh, ben en fait, non. Pas plus que la dernière fois. En bonne mère indigne, la chose me préoccupe tellement peu que si je ne regarde pas le dépliant, je suis incapable de me rappeler où c'est qu'ils sont partis (bon, un rapide coup d'oeil au dit dépliant m'indique qu'il s'agit de la colo Far West à Sargé sur Braye). Oui, je sais, c'est pas bien. Mais je suis tellement contente que la maîtresse l'ai jugé prêt à faire cette classe découverte sans accompagnant cette fois-ci que je reste sur mon petit nuage d'optimisme. Et je suis bien trop contente de profiter d'une semaine sans avoir à me soucier de gérer son emploi du temps de ministre, à supporter ses multiples querelles avec Azraël ou, pire, à écouter en boucle les génériques et dialogues de ses DVD favoris pour regretter un tant soit peu son départ. Contrairement à Chéri qui avait la voix toute émue (et je suis persuadée qu'il avait même une larmichette à l'oeil, c'est que c'est sensible ces grandes choses là) au téléphone quand Gargamel lui a fait des gros bisous vu que Chéri a dû partir au boulot à 6h30 ce matin, bien avant le lever des monstros.

cheri hier imaginant le depart

Chéri songeant au départ imminent de Gargamel

Non, en fait, le seul truc un tant soit peu susceptible de m'inquiéter, c'est le taux de résistance de la maîtresse. Non c'est vrai quoi. Imaginez qu'elle se soit fait des idées et que ça ne se passe pas aussi bien qu'elle l'avait imaginé. Et hop, je me retrouverais obligée de retourner le chercher avant la fin du séjour. Pourtant, je voulais mettre toutes les chances de son côté. Et pleine de bonne volonté, j'ai tenté de lui expliquer qu'en prenant également Azraël avec elle, il pourrait l'aider si Gargamel se montrait difficile et puis que c'était inhumain de séparer 2 frères qui s'adorent autant. Mais bizarrement, elle a été totalement insensible à mes arguments. J'ai donc lamentablement échoué à me débarrasser des 2 monstros d'un coup éviter une cruelle séparation. Tant pis, ils devraient tout de même arriver à s'en remettre.

D'ailleurs, Gargamel n'a semblé avoir aucun état d'âme à l'idée de partir toute la semaine. C'est même tout juste si j'ai eu droit à un bisou avant qu'il monte dans le car ce matin. Ceci dit, j'ai toujours un doute sur le fait qu'il ait bien compris qu'il ne rentrait pas à la maison ce soir.

Sur le trotoir apres le depart du car

A peu de chose près la scène de liesse qui s'est déroulé sur le trottoir devant l'école juste après le départ du bus. Comme quoi, je ne suis pas la seule mère indigne du secteur.

En tout cas, on va tacher de profiter au maximum de cette semaine en effectif réduit tout en croisant les doigts pour que tout se passe bien.

ah oui, mais il m'en reste un

Quand j'ai réalisé que bon, il m'en restait quand même un sur les bras ! Oui oui, je sais, c'est pas bien !

Posté par reyhaziel à 13:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 3 juin 2016

Gargamel est en progrès

Bon, je vois le truc d'ici. Vous allez dire que je suis jamais contente, que je suis une mère indigne et que je ne sais pas ce que je veux. Mais honnêtement, après avoir prié pendant des années que Gargamel se mette enfin à parler, ben en ce moment, j'aimerais vraiment beaucoup beaucoup qu'il se taise 5 mn ! Non parce que les dialogues hautement intellectuels de Petite princesse en boucle ou m'entendre dire quasiment tous les soirs en criant que c'est ma faute si j'avais pas été là papa serait toujours vivant (je vous rassure, Chéri se porte à merveille, c'est juste une des répliques du Voyage d'Arlo)

Car voilà, depuis toujours (enfin depuis l'âge de 6 ans et quelque, âge auquel le langage s'est enfin débloqué et où il a accepté de communiquer autrement que par hurlement), Gargamel doit ses progrès de langage à Super Ortho (notre orthophoniste chérie, mon héroïne à moi plus forte que Supergirl et Wonderwoman réunies) et aux DVD. Oui oui monsieur dame, je ne plaisante pas, les dessins animés, il n'y a que ça de vrai. Car la technique d'apprentissage de Gargamel est un savant mélange d'écolalie et d'appropriation.

Hein ? Comment ça vous comprenez rien ? Bon, ok, un exemple tout bête. Il va retenir une réplique du genre "Allez Tchoupi, tu viens". Et quand il va vouloir me faire venir, ça va donner ça.

Allez Tchoupi, tu viens

Euh, moi, c'est maman

Allez maman tu viens.

Et en principe, la modification de la phrase subsiste et il peut ensuite la décliner en plein de version, genre allez papa tu viens, allez Azraël tu viens etc ...

En résumé, Gargamel apprend par coeur des passages entiers de dessins animés, qu'il nous répète et nous joue en boucle, avec la participation enthousiaste d'Azraël (pitié au secours sauvez moi voilà que l'autre s'y met aussi) avant d'en extraire judicieusement des phrases complètes qu'il adapte et ressort dans le bon contexte.

Pourquoi on laisse faire ? D'abord, parce que même si c'est usant et que ça finit souvent mal, Gargamel et Azraël jouent enfin véritablement ensemble à ces occasions, avec de vrais échanges, des changements de rôle et tout et tout. Et que ça, après une longue période où Azraël étant parfaitement invisible aux yeux de son grand frère, c'est quand même appréciable. Et puis ensuite, parce que grâce à cela, les conservations au moment du coucher se sont subtilement transformées. Avant, ça donnait plutôt ça.

Allez Gargamel, c'est l'heure d'aller se coucher.

NON, PAS DODO !

Si, et tu discutes pas !

Je veux à boi !

Maintenant, c'est plutôt ça.

Allez Gargamel, c'est l'heure d'aller se coucher.

Une petite minute maman, pas tout de suite.

Allez, c'est bon cette fois. Tu ranges la tablette et tu montes.

Je ne veux pas aller au lit. Je suis une chauve souris. Je ne veux pas domi

Ben si. Maintenant tu montes et tu arrêtes de discuter.

Maman, j'ai soif, vous pouvez m'apporter un verre d'eau.

Alors ! Avouez qu'il y a du progrès non ! Bon, quand même, va peut-être falloir que je lui explique que sa dernière réplique fait un peu snob quand même.

Allez, je ne résiste pas. voici l'épisode culte du coucher de la Petite princesse, celui dont Gargamel sort la quasi totalité de ses répliques du soir.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 mars 2016

Gargamel est une tortue !

L'an dernier, je me plaignais, outrée, que Gargamel n'avait toujours pas pu prendre la moindre leçon de natation à la piscine près de chez nous vu qu'il s'était fait refouler aux leçons en groupe. Trop dur à gérer un monstros handicapé qu'il paraît. Pour une piscine qui se vante sur son site web de promouvoir l'intégration des handicapés, c'est un peu fort de café comme on dit par chez nous. Leçon individuelle pour lui qu'on m'avait répondu et depuis j'attendais désespéremment qu'on nous rappelle pour un créneau de cours en individuel. Plus d'un an après, toujours pas de leçon et j'apprenais que de toute façon, ils n'en donnaient plus.

Il y a quelques semaines, je me plaignais (oui, j'adore me plaindre, vous aviez pas encore remarqué ?) qu'avec l'attitude franche, ouverte, enthousiaste, confiante, débordante d'optimisme, positive, fabuleusement intégrative (bon, ok, je m'arrête, c'est de l'humour noir mais ça, vous l'aviez déjà compris) du maître nageur qui avait fait passer son test à Gargamel, j'avais comme un petit doute sur l'éventualité d'une hypothétique future mais pas certaine (vous les sentez bien mes doutes là ?) inscription au stage de natation prévu pendant les vacances de février.

Et bien je suis ravie de vous annoncer que cette fois, alléulia, j'avais tort. Car Gargamel a finalement été accepté à ce fameux stage qui s'est terminé vendredi dernier. Comme quoi, il faut jamais désespérer et surtout surtout, ne pas se laisser intimider. Gargamel a eu droit à 5 jours de leçons, tous les après-midi. Je vous raconte pas le casse-tête niveau organisation vu que :

  • j'ai bossé toutes les vacances, impossible de poser la moindre journée de congés
  • hors de question d'accompagner Gargamel à l'intérieur de la piscine sans courir le risque qu'il se mette à faire n'importe quoi (merci Super Nanny de m'avoir remplacé sur ce coup)
  • Super Nanny n'a pas le permis et les bus sont quasi inexistants à l'horaire des leçons ce qui fait que j'ai dû jouer les taxis tous les jours.

Mais franchement, ça valait largement la peine, à un petit bémol près. Car si le premier jour, tout s'est bien passé (même que Gargamel a expérimenté sans aucun problème le grand bassin dans la partie où il n'a pas pied), j'ai bien cru que tout s'arrêterait le second jour. Car voilà, pendant les leçons, je m'installais tranquille dans le hall de la piscine (il y a tout ce qu'il faut, chaises, tables et surtout une MACHINE A CAFE !), et grâce à mon ordi portable chéri, je pouvais bosser à peu près correctement. Le truc chouette, c'est que ce hall dispose d'une grande verrière d'où l'on peut jeter un oeil sur sa progéniture en train de prendre sa leçon justement. Et d'un seul coup d'un seul que vois-je ? Un Gargamel assis sur le bord du bassin, complètement prostré et ne bougeant pas une oreille pendant 2 mn qui se sont allongées en 10, puis en 20. Et pour ceux qui connaissent Gargamel et son amour de l'eau, c'était une situation totalement inenvisageable, absurde et incompréhensible. Et la maître-nageuse pendant ce temps me direz-vous ? Ben 2 fois, elle est venu le voir, lui a adressé 2 mots en le toisant de haut avant de le planter là.

Déterminée à ne pas laisser Hystéricus prendre le dessus (et pourtant, il s'en donnait du mal pour me faire piquer une crise), je suis allée calmement alerter l'accueil sur le fait que là, franchement, il y avait un truc qui tournait pas rond. A la décharge du personnel de la piscine, ils ont été très aimables et sensibles à mes interrogations. La chef de piscine a été alertée et est partie se renseigner avant de venir me faire un compte-rendu.

Non madame, la maitre-nageuse ne l'a pas puni. C'est lui qui est sorti tout seul de l'eau. Elle ne sait pas pourquoi.

Ah bon ? Ca m'étonne. C'est pas possible qu'il ne se soit rien passé, c'est pas son genre. Je sais qu'il peut être un peu difficile à gérer mais là ...

Oui, je ne vous cache pas qu'elle a du mal.

C'est pour ça que sa nounou est là. Mais on lui a dit qu'il fallait qu'elle reste sur les gradins. Ce serait peut-être bien qu'elle soit autorisé à intervenir pour désarmorcer les choses si une crise se profile.

Oui oui, pas de problème, je vais aller lui dire. Mais ça s'est bien passé hier ?

Oh oui, aucun problème. Tout s'est très bien passé.

Une fois la leçon terminée, j'ai d'un seul coup vu déboulé la maître-nageuse suivi d'un Gargamel les yeux brillants de larmes qui essayait désespérement de lui dire au revoir alors qu'elle l'ignorait royalement.

C'est vous la maman de Gargamel ?

(d'un ton quelque peu agressif)

Oui mais il essaie de vous dire au revoir là !

La dame ayant daigné se retourner pour lui dire au revoir d'un ton sec, j'ai personnellement daigné garder mon calme et éviter de lui rentrer dedans malgré l'envie qui me démangeait et pas qu'un peu ! ET hop, c'était parti pour la séance justification culpabilisation.

Alors je ne l'ai pas puni et je ne sais pourquoi il a fait ça. De toute façon, il est dangereux, il saute sur les autres, il ne fait pas attention et il n'écoute rien.

Vous savez, avec son handicap, il faut seulement bien lui fixer les régles dès le début.

Mais je lui ai dit les règles, il n'écoute pas. Et puis de toute façon, je ne suis pas formée pour ça !

Ben sa nounou était là pour vous aider vous savez.

Il aurait fallu qu'elle soit dans l'eau avec lui. Je lui aurai donné les consignes et elle lui aurait répété.

(c'est vrai que Gargamel est beaucoup trop stupide pour écouter les consignes de la maître-nageuse et qu'il a besoin d'une interprète c'est évident ma bonne dame)

Non, il est pas gérable autrement. En tout cas, c'est mon avis.

Je vous épargnerai le reste de la discussion, du même tonneau de toute façon. Ma seule consolation, c'était l'assurance que ce ne serait pas elle qui dispenserait la leçon suivante, le maître-nageur changeant tous les jours en fait. D'un commun accord avec Super Nanny, on est sorti de la piscine et on a foncé chez Décathlon lui trouver un maillot pour accompagner Gargamel dans l'eau à la séance suivante juste au cas où. Et puis aussi pour qu'il puisse rester dans l'eau après sa leçon, histoire de se détendre et s'amuser parce que franchement ce jour-là, on peut pas dire que j'ai ramené un Gargamel à la maison. Toutes les autres leçons se sont fort heureusement déroulées sans aucun problème, Super Nanny n'ayant d'ailleurs eu à l'accompagner dans l'eau qu'une seule fois et l'un des maître-nageurs a même fait la réflexion qu'il savait déjà quasiment nager et qu'il aurait pu aller dans le groupe du niveau au dessus.

Et là, je vous sens tous perplexes. Mais qu'est-ce qui a bien pu passer par la tête de Gargamel ce fameux jour ? Pourquoi la maître-nageuse n'en a-t-elle aucune idée ? Tout simplement parce qu'elle n'allait quand même pas avouer qu'à peine dans l'eau, elle s'est mise à hurler sur Gargamel parce qu'en battant des pieds, il l'avait mouillé, ni qu'elle avait continué à lui hurler dessus sans arrêt, au point qu'elle en a même choqué un des papas présents pour les leçons de son petit garçon (avec elle également), petit garçon qui se trouve être un des copains de classe d'Azraël (le monde est petit quand même). Et si je vous dis qu'en plus Gargamel était bien le seul à se faire hurler dessus, vous avouerez qu'on est en droit de se poser des questions.

Personnellement, je ne m'en suis pas posée très longtemps vu qu'à la fin de la semaine, la responsable de l'accueil, que j'avais alerté lors du problème, est venue me voir.

Alors, ça s'est bien passé finalement ?

Ben à part mardi oui, aucun problème.

Je m'en doutais. Ca se voit qu'il adore l'eau. C'est quand même bizarre ce qui s'est passé. Et on sait toujours pas pourquoi ?

Oh si, on sait très bien.

(et je lui explique ce qui s'était vraiment passé)

Ah oui, je vois. Ben avec elle, ça m'étonne pas.

Voilà voilà, je crois que tout est dit. Ah si, on va laisser le mot de la fin à cette adorable maitre-nageuse qui ferait bien d'aller prendre quelles leçons de savoir-vivre. Car à l'issu du stage, Super Nanny a surpris une conversation entre elle et les autres maîtres-nageurs.

Ah ben, si je comprends bien, ya qu'avec moi qu'il y a eu un problème !

Allez ma grande, encore un effort et tu finiras peut-être par te remettre en question.

IMG_2927

Et le beau diplôme de tortue décroché par Gargamel à la fin du stage.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 février 2016

Azraël est une fille et Gargamel travaille

Eh voilà, tout est dit dans le titre. On peut s'arrêter là. Comment ça vous voulez des détails ? Dire que pour une fois, je voulais faire un post pas trop long. Booooon, si vous insistez !

Dans la série "J'ai une âme de princesse dans un corps de prince" ou encore "Comment filer une crise d'apoplexie à Papa qu'on rigole un peu", Azraël a récidivé hier soir. Bon, j'admets, c'est ma faute. Quelle idée aussi j'ai eu de me faire les ongles sous son nez. Ça n'a donc pas loupé.

Mamaaan ?

Oui Azraël ?

Est-ce que je peux avoir de la peinture sur les ongues moi aussi ?

Tu veux du vernis ?

OUIIII ! S'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît maman chérie d'amour

(non, non, j'exagère pas, j'ai dressé les monstros à me flatter bassement pour obtenir ce qu'ils veulent)

Bon d'accord

(avec un soupir résigné, non mais pourquoi leur ai-je appris à me flatter bassement aussi !)

Ah non, je veux pas le bleu. Je veux du rose !

Rose ? Ah, je trouve plus mon rose ! Ben tiens, viens choisir la couleur.

Et après déballage de mon stock de vernis, Azraël a bien sûr opté pour la couleur la plus discrète, mon beau ... rouge qui pète bien sûr !

Et voilà, c'est fait. Alors ça te plait ?

Ouiiiii. Je suis une fille je suis une fille je suis une fille. Je vais pouvoir moncrer mes ongues à Bouclette et Blondinette et leur dire que je suis une fille !

Qu'est-ce qui se passe ?

Regardes papa, je suis une fille !

...

(silence méditatif d'un Chéri cherchant une parade à cette affirmation)

Depuis, Chéri dresse à un Azraël hilare la liste de tous les trucs qu'il ne peut pas faire puisqu'il est devenu une fille. Sans aucun succès bien évidemment.

Quant à Gargamel, dès qu'il a vu le vernis rouge aux doigts de son frère, il a immédiatement réclamé le même traitement. Ce sont donc 2 monstros aux doigts sanglants qui sont partis pour l'école ce matin.

Mais hier fut une journée riche en choc puisque dès midi, heure à laquelle je récupère Gargamel pour déjeuner avant sa séance d'orthophonie, celui-ci m'a montré toute l'étendue de l'enrichissement de son vocabulaire en se plantant au milieu du trottoir pour déballer le contenu de son cartable et me faire admirer son travail du matin.

Euh, Gargamel, tu crois pas qu'on pourrait attendre d'être arrivés à la maison.

Non maman, pas tout de suite, attends maman.

Ok.

Viens voir maman. Je suis Gagamel et c'est moi qui ai travaillé tout seul !

(en me montrant de superbes lignes d'écriture de toutes les couleurs)

Ooooh, c'est très beau mon coeur.

Tiens maman. Tu peux m'aider s'il te plaît maman.

(en me refilant tout son bazar à ranger dans son cartable).

Voilà, allez, tu portes ton cartable maintenant. Merci Gargamel.

Oh mais je t'en prie maman.

Alors, je sais, ça peut paraître tout à fait banal comme conversation. Mais ceux qui connaissent les difficultés de langage que rencontre les enfants TED et autiste (et si on se rappelle que Gargamel n'a commencé à parler qu'à 6 ans) comprendrons parfaitement que je puisse m'extasier devant une conversation aussi longue et d'une telle qualité. Allez, encore un peu de boulot et il sera prêt pour sa première conférence !

Azrael est une fille

Ah oui, alors comme ça Azraël est une fille !

Posté par reyhaziel à 12:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 18 janvier 2016

A l'abordage !

Comme je le disais précédemment, ce week-end, pour la première fois en 9 ans d'existence, nous avons organisé une fête pour l'anniversaire de Gargamel. Bon, d'accord, son anniversaire, c'était il y a 3 semaines mais on a des excuses.

D'abord, figurez-vous que ce n'est pas facile de trouver quoi faire pour occuper une bande de monstros qui sont TOUS TED, autistes ou DYS à divers degrés. Il faut des trucs intéressants à faire mais à leur portée, sachant qu'ils ont tous leurs caractères et qu'il faut bien faire avec. Ensuite, les copains de Gargamel sont pratiquement tous de décembre ou janvier et cette année, les invitations pleuvent. Il a donc fallu jongler un peu avec tout ça. Mais surtout, je tenais absolument à faire ça à la maison.

Ben pourquoi la Puce ?

Ah là là. Si vous vous posez la question, c'est que vous n'avez jamais pu admirer Sir Gargamel en pleine crise. Dans ces cas-là, il est tout bonnement ingérable. Certes, quand on est invité quelque part, ce n'est pas trop grave. Je me consacre entièrement à limiter les dégâts et si je n'y arrive pas, je présente mes plus plates excuses et on se sauve honteusement. Mais quand vous êtes l'organisatrice de l'évènement, vous pouvez difficilement planter là vos invités et vous sauvez. Tandis qu'à la maison, un environnement familier, les risques de dérapage sont nettement moins élevés et Gargamel peut toujours aller bouder dans sa chambre pendant que je continue à m'occuper des invités. Restait donc la question des activités. Azraël et Gargamel aimant bien faire des gâteaux, j'ai tout de suite misé sur un atelier pâtisserie. Et grâce à Chofie (merci merci merci, grâce à toi, j'ai épaté les parents des copains de Gargamel et mon égo est gonflé à bloc), j'avais la recette idéale de sablés à leur faire confectionner. J'avais même prévu des bocaux à décorer aux feutres Posca pour qu'ils puissent remporter chez eux leurs créations.

IMG_2620IMG_2621

IMG_2623

IMG_2619IMG_2622

Pour les occuper un peu plus longtemps (et au cas où il y aurait des réfractaires à la pâtisserie), j'avais également prévu une chasse au trésor. Il faut dire qu'avec une grand-mère qui habite sur une île, l'idée se défendait facilement. Et comme pour bien trouver un trésor, il faut être un pirate, tout ce petit monde s'est déguisé. Un peu de jersey rouge pour une ceinture et un foulard, un peu de feutrine noire et blanche pour un cache-oeil et une bourse et hop, une bande de pirates miniatures a pris d'assault mon salon.

IMG_5081

Bien sûr, nous avions également prévu un joli coffre en bois en guise de coffre au trésor, rempli de bricoles à remporter comme souvenirs pour les invités.

IMG_2629

Le joli coffre au trésor (sans vouloir faire de pub, j'ai trouvé celui ci chez Zodio)

IMG_2628IMG_2631

Le même coffre avec seulement quelques pièces d'or restant après le passage de la bande de pirates. Et les petites bricoles que chaque enfant a pu ramener (des bracelets lumineux, des toupies, une balle lumineuse, une longue vue, une marionnette à doigt et des mini pots de pâte à modeler).

Et bien sûr, pour l'occasion, j'avais réalisé un splendide (si si) gâteau pirate qui a fait s'écarquiller les petites mirettes des petits pirates.

IMG_0964

Gâteau au citron et ganache au chocolat au lait, le tout recouvert d'un décor en pâte à sucre

IMG_2624

IMG_2625

Après des débuts un peu chaotiques, tout s'est finalement bien déroulé et les enfants se sont bien amusés. Certes, l'atelier déco de bocaux aux posca n'a pas eu lieu, les enfants étant un peu trop fatigués, mais chacun est reparti très content avec un petit sac contenant les surprises du coffre au trésor, son déguisement de pirate et son bocal plein de gâteaux (dont ils étaient très fiers), dûment goûtés par les parents et un parchemin de la recette histoire de pouvoir la refaire chez lui (et parce qu'ils sont vraiment trop bons ces sablés). Quant à Gargamel, il avait l'air plutôt content lui aussi. Vu le succès remporté, je réitérai certainement l'opération l'an prochain. Surtout qu'en bonus, j'ai à présent une bonne partie de leurs déguisements de carnaval de prêt.

IMG_2636

Par sécurité, j'avais fait quelques fournées la veille, histoire d'être sûre d'avoir assez de biscuits pour remplir les bocaux en cas d'accident de cuisson ou boulotage de pâte crue.

Allez, comme vous en mourez d'envie, je vous mets la recette sur parchemin à télécharger.

Recette sables

Recette_sables

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 31 décembre 2015

Le lapin Duracell

Le 16 décembre s'incrira dans les anales de la famille Inferno comme le jour où j'ai appris que la veille de notre fête nationale il y a 5 ans et quelques de cela, j'accouchais joyeusement d'un lapin Duracell en la personne d'Azraël.

Comment ça je raconte n'importe quoi ? Meuh pas du tout. Et non, je ne confonds pas avec le lapin blanc d'Alice. Encore que, ça pourrait aussi le faire vu que, comme le lapin Duracell, il passe son temps à courir partout. Non ? vous voyez pas de quoi je parle ? Mais si, rappelez vous ... la pub pour le lapin plus fort, plus rapide, plus résistant que les autres (le lapin Steve Austin quoi) grâce à sa super pile Duracell qui fait qu'il le rend totalement increvable donc il ne s'arrête jamais jamais jamais de fonctionner et de courir partout.

Brefle, en ce beau mois de décembre, comme cadeau de Noël avant l'heure, on a eu avec Chéri la joie d'emmener Azraël au CREDAT de l'hôpital Sainte Anne pour le faire diagnostiquer vu que son instit commence à criser sérieux, que sa pédiatre se pose des questions (tout comme son orthophoniste d'ailleurs) sur un possible trouble autistique (oh joie) et que, tout à fait accessoirement, en bonne mère indigne, j'ai une prodigieuse envie de l'étriper à peu près 10 fois par jour.

Bonjour, alors qu'est-ce que vous amène ?

Ben, on avait dû temps à perdre alors on a décidé de faire le tour des hôpitaux parisiens on est venu faire diagnostiquer notre fils.

(pertinence de certaines questions me laisse parfois perplexe)

D'accord et pourquoi vous pensez qu'il pourrait être TED ?

Ah mais on pense rien nous, on attend votre verdict. Mais comme son frère est TED, qu'on est vaguement devenu parano, que son orthophoniste se pose des questions, que sa pédiatre aussi et que sa maîtresse angoisse, on s'est dit que ça pouvait pas faire de mal.

(mais à part ça tout baigne ai-je pensé très fort mais bizarrement sans oser le dire)

S'en est suivi 1h30 d'entretien questions-réponses et d'observation d'un Azraël en grande forme, ne tenant pas en place plus de 2 mn d'affiler, n'arrêtant pas de vous couper la parole à tout bout de champ, n'hésitant pas à rentrer dans les bureaux pour faire des bisous à de parfaites inconnues et à raconter à vie à tout l'étage, mais particulièrement coopératif face au docteur pour une fois alléluia !

Bon, faudrait faire un bilan psychologique complet, on va prendre rdv pour ça.

Okay

Et peut-être un bilan orthophonique aussi mais on verra c'est pas sûr.

Okay

L'orthophoniste est particulièrement inquiète du retard de langage. Elle a posé un diagnostic déjà ?

Non. Et elle se pose beaucoup de questions parce qu'il fausse très souvent les tests en cachant ses capacités selon son humeur.

En tout cas, d'après tous les éléments que vous m'avez fourni et ce que j'ai pu voir aujourd'hui, c'est pas un TED

(YEEEEEEEEEESSSSSSS ! Enquiquinus Majorus doit être parti en congé les fêtes !)

Ça ressemble beaucoup plus à de l'imperactivité et à un trouble de la concentration. Faudrait peut-être réfléchir à un traitement médicamenteux.

Il serait hyper actif ?

(Ah ben finalement, non, Enquiquinus est resté dans le coin)

Ça y ressemble beaucoup en tout cas. Ca reste à confirmer mais j'ai suffisamment d'élèments pour vous faire un certificat en ce sens pour lui ouvrir un dossier à la MDPH.

Yahouuu, trop cool ! Je vais donc bientôt avoir le plaisir de me retrouver avec 2 monstros inscrits à la MDPH. C'est que j'ai peu de chance d'y couper vu qu'à l'école, ça crise à fond concernant Azraël et que la maîtresse semble impatiente d'organiser une équipe éducative pour discuter de son cas. A moi la réunionite aiguë en 2016, le planning avec des journées de 36 heures minimum et la rédaction de dossiers administratifs tout azimut. J'en frétille d'impatience.

Bizarrement, depuis cette annonce, je ne regarde plus Azraël de la même façon. Certaines facettes de son comportement ont pris un sens nouveau. Pourquoi il n'a pas daigné faire ses nuits avant 3 ans passés (je vous raconte pas la galère), pourquoi il semble totalement increvable jusqu'à ce qu'il s'éteigne purement et simplement, pourquoi il est difficilement capable de faire montre de patience dans ses activités et des tas d'autres petites choses. Mais bon, avec ce nouvel éclairage, on peut espérer que les choses à l'école vont s'arranger (ça vaudrait mieux d'ailleurs parce que là, je suis dangereusement proche du seuil d'implosion).

reaction

Hyper actif Azraël ? Tu rigoles là !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,