jeudi 25 mai 2017

Céladon le dragon - acte II scène unique

Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 16 mai 2017

Céladon le dragon - acte I scène II

Bonjour, je suis venue vous apporter les diadèmes et les cornes pour la pièce de théâtre. Je vais bientôt m'attaquer aux ailes de dragon.

Ah ben ça tombe bien que je vous voie. Fallait que je vous demande quelque chose

(oulà, j'en frémis d'avance ! L'an dernier, après cette réflexion, j'avais appris que la maîtresse avait changé d'avis sur les costumes)

Oui. Je vous écoute.

Voilà, on a discuté avec Grenadine, l'intervenante du théâtre, et on s'est aperçu d'un truc.

...

(je frémis de plus en plus)

On aurait besoin de faire une répétition en costume

Euh oui d'accord

(là, je cherche désespérément à deviner quelle tuile va me tomber dessus)

et la seule date possible, c'est le 22 mai

(ah ben, ça y est, j'ai trouvé la tuile)

Euh, c'est dans 3 semaines ça non ?

(donc 3 semaines pour faire les 12 paires d'ailes au lieu de 6)

Oui oui, c'est ça. Vous croyez que ça va aller ?

(parce que j'ai le choix peut-être ?)

Et voilà comment, au lieu de me coudre une nouvelle robe, je me suis retrouvée à tout laisser tomber pour me consacrer exclusivement à la confection de mes ailes de dragon. Je vous raconte pas la scène que m'a fait le Couturus. Il menace d'ailleurs de faire grève, voir d'aller carrément posséder quelqu'un d'autre. Ceci dit, il n'a pas tout à fait tord quand il me fait remarquer qu'il est à présent trop tard pour coudre des pyjamas en polaire doudou à Azraël comme il m'en supplie depuis 2 mois (c'est Azraël qui supplie hein parce que Couturus lui, il s'en fout du moment qu'il a un truc à coudre, il est content).

C'est donc avec 3 semaines d'avance et après finalement 44 m de fil de fer coupés, pliés et torsadés, 12 paires de collants XXL de découpés et tendus, près de 500 ml de peinture tartinés, 3 rouleaux entiers de scotch électrique débobinés et une vingtaine de bâton de colle fondus (et autant de doigts brûlés dans la foulée) et un nombre non calculé de plumes fixées (parce que faire le compte, décidément, c'était trop déprimant), que j'ai le bonheur de vous présenter les ailes de Céladon.

IMG_1122

Vue d'ensemble des 12 paires

IMG_1124

Une paire en plus gros plan

IMG_1127

IMG_1129

Les photos ne rendent pas bien justice aux couleurs. Entre les paillettes saupoudrées sur les ailes et la colle pailletée utilisée pour les décos, ça scintille de partout.

IMG_1131

Le dos des ailes. On voit bien ici l'assemblage des 2 ailes à l'aide du scotch électrique.

IMG_1125IMG_1134IMG_1135

Les 3 couleurs de plumes utilisées. Les strass, eux, sont tous les mêmes et font 3x2 cm.

IMG_1136IMG_1142

Et les ailes portées par Milady histoire de mieux se rendre compte de l'envergure.

Je vous dis pas comment Sir Azraël était fier d'apporter tout ça en classe lundi matin. Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai une paire de diadèmocornes supplémentaire à faire. Ben oui, il semblerait que les costumes soient prêtés pour le spectacle à la classe de CE1 après la prestation des CP. Et dans la classe de CE1, ben il y a 2 dragons de plus !

Posté par reyhaziel à 23:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 7 avril 2017

Céladon le dragon - acte I scène I

Bon alors, je vous rassure tout de suite, non, le dragon Administration n'a pas remis le couvert et décidé de me casser les pieds. Céladon n'a rien à voir avec lui.

Ceux qui me suivent régulièrement se souviennent peut-être qu'il y a quelques temps, Maîtresse Chérie m'avait sollicité pour les costumes de la pièce de théâtre qui ferait office de spectacle de fin d'année pour la classe d'Azraël. En commande, j'avais donc 12 paires d'ailes de dragons ainsi que les cornes assorties puisque 12 des petits camarades d'Azraël devaient jouer le rôle du héros, un adorable dragon un peu nouille du nom de Céladon. Pourquoi un peu nouille ? Ben parce que tout rôliste qui se respecte vous le dira : un dragon c'est gros, c'est méchant et ça ne pense qu'à un seul truc, amasser le plus de trésors possible et bouffer tous ceux que essaient de lui chiper la moindre piécette ! Alors quand on vous dit que le dragon de la pièce est gentil, ça surprend. Qu'il se promène de part le monde tout tranquillement au lieu de rester terré dans sa grotte aux trésors, on s'interroge. Mais quand on ajoute qu'il se dépouille lui-même tout seul comme un grand de ses trésors en cours de route pour les filer aux pauvres malheureux qui en ont bien plus besoin que lui, on ouvre carrément des yeux en bille de loto.

Une fois le choc surmonté, et suite à la confection des prototypes et discussion avec Maîtresse Chérie, j'avais découvert qu'à la fin de la pièce, Céladon offrait son dernier bien, un diamant d'étoile qu'il portait au front. Alors bien sûr, j'ai pas pu résister à l'idée de compléter le costume par un petit diadème orné d'un gros diamant. Et c'était parti pour un nouveau proto de diadèmocornes (un truc sur lequel est fixé à la fois les cornes et le diadème). Après consultation de Bricolus, recherche active par Pinterestus, approbation par Fimus et grommellement ininterrompu de Couturus (qui ne supporte pas de n'avoir finalement rien à faire sur ce projet), l'idée retenue était de coller cornes et diadème sur un simple serre-tête. Et ma fois, ça fonctionnait parfaitement. Et hop, remise en main propre du bestiaux à une Maîtresse Chérie béate d'admiration (non non, je vous jure, je me jette aucune fleur sur ce coup) mardi de la semaine dernière pour validation. Et j'étais tranquillement en train de faire mon cours de Physique des lasers à mes petits nétudiants adorés quand un sms est arrivé sur mon smartphone. On est inséparable mon smartphone (montre, réveil matin, chronomètre de cuisson, appareil photo, console de jeux qui me sauve la vie dans les salles d'attente avec des monstros intenables, liseuse) et moi.

Euh, je suis embêtée, on a un peu cassé le diadème. La colle a pas tenue, il s'est décollé du serre-tête d'un côté.

Pas de souci, c'est qu'un proto. J'ai juste coller pour aller plus vite. Mais dans la version définitive, je mettrais un fil de fer doré en plus de la colle. Ça bougera pas !

(oui, j'ai répondu tout de suite, profitant que mes nétudiants planchaient sur l'équation gain=pertes)

Ah d'accord. Super !

Quelque temps après, le cours fini, j'étais tranquillement en train de ranger mon bazar quand un nouveau sms est arrivé.

Désolée de vous déranger mais, si c'est pas trop tard, est-ce que vous pourriez ne pas fixer le diadème finalement ?

Non non, c'est pas trop tard

(comme si j'avais déjà pu réaliser 24 cornes et 12 diadèmes en moins de 2h tout en assurant mon cours mais bon, en même temps, elle pouvait pas savoir que j'étais en cours)

Super parce qu'avec Grenadine (le petit nom choisi pour l'intervenante de l'activité théâtre), on se disait que ce serait bien que les enfants puissent l'offrir à la fin comme le fait Céladon et donc l'enlever de leur tête.

D'accord, je vois

Vous n'auriez pas une idée pour que le diadème puisse bien tenir sur leur tête mais qu'on puisse l'enlever facilement ?

(ben voyons !)

Aucun problème, je vous fais ça.

Car oui, il se trouve que j'ai tout de suite eu une illumination sur comment faire ce système de fixation, et j'ai béni dans la foulée l'inventeur du scratch dont j'avais justement un petit stock à la maison. Car il faut dire que toutes les fournitures pour les costumes sont déjà achetées depuis longtemps et qu'avec mon manque de temps chronique de ces dernières semaines, je n'avais pas du tout envie de retourner faire les magasins pour acheter quoi que ce soit. Au final, voilà à quoi ressemble un diadémocorne.

IMG_0942IMG_0945

De profil, de face

IMG_0906

Et sur la tête d'un monstros !

Comme pour le prototype, les cornes sont réalisées en Fimo Air Light, une pâte Fimo spéciale qu'on peut soit laisser sécher à l'air, soit cuire au micro-onde. J'aime bien cette Fimo pour ce genre de travaux car elle donne des objets tout légers comme du polystyrène et qu'on peut peindre facilement. Par contre, je la trouve beaucoup moins agréable à travailler que la Fimo classique et elle se conserve difficilement une fois le paquet entamé (ben oui, elle sèche à l'air je vous rappelle). Une fois cuites, je ai peinte les cornes à la peinture acrylique histoire que ça tienne bien et que ce soit résistant aux petites mains. Les cornes sont ensuite collées au pistolet à colle sur des disques de feutrine noire (de mon stock, youpi encore des chutes en moins), disques dissimulés par des plumes collées également. Accessoirement, coller les plumes une par une, c'est ch...t et on n'arrête pas de se brûler les doigts en prime ! Enfin, on colle (toujours) les cornes décorées sur les serres-têtes. Juste sous les cornes, j'ai rajouté le système de fixation des diadèmes, à savoir un petit morceau de scratch noir. Et devinez comment je l'ai fixé au serre-tête ... Eh oui, je l'ai collé bien sûr. Pour plus de sécurité, j'ai même pris le serre-tête en sandwich entre un morceau de scratch et un morceau de feutrine noire.

IMG_0927

IMG_0937

Pour les diadèmes, Bricolus a préconisé d'aller au plus simple d'histoire d'économiser temps et argent (c'est qu'il ne faut pas oublier que le budget de la maîtresse est serré). Du fil aluminium coloré et torsadé afin de créer une boucle où je suis venue coller (oui oui, encore) un gros strass (trouvé pour 1€ les 4 sur alittlemercerie) pour faire le diamant. Le même système d'attache en scratch pour la fixation au serre-tête, toujours collé bien sûr. Je vous dis pas le nombre de bâtons de colle que j'ai déjà usé dans l'affaire et c'est pas fini. Mon pistolet à colle est actuellement mon meilleur ami, au point que j'envisage sérieusement de lui trouver un petit nom ! Et après 3 soirées, on obtient ça !

IMG_0928

IMG_0930

IMG_0933

Pour celles et ceux que ça intéresse, le prix de revient d'un diadèmocorne, scratch non compris puisque j'ai puisé dans mes stocks, est d'environ 2€ (un peu moins en fait). Le bestiaux tient parfaitement sur la tête et mon scratch est tellement performant qu'il faut faire attention à ne pas trop appuyer quand on vient fixer le diadème pour qu'il puisse s'enlever facilement. Mais en tout cas, il ne risque pas de tomber !

IMG_0911

On admirera la bonne volonté d'Azraël pour prendre la pose !

IMG_0918

Bon allez, j'ai encore les 12 paires d'ailes à faire soit environ 36 m de fil de fer hyper rigide à découper, plier et mettre en forme (mes pauvres petits doigts en ont mal à l'avance). Dès qu'elles seront finies, je vous montre ça.

 

Posté par reyhaziel à 23:57 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 janvier 2017

C'est un Bibi, Chéri !

C'est quoi ce truc ?

Mais voyons Chéri, c'est un Bibi !

Un quoi ?

Un Bibi, Chéri

...

(silence pensif)

C'est pas le titre d'un vieux film ça ?

Ah pas loin ! C'est qu'il a de la mémoire quand il veut Chéri. C'est bien un truc qui ne date pas d'hier (1975 environ) mais pas un film. C'est une série, en 46 épisode et française en plus et dont le titre exact est Chéri Bibi. Ça vous dit quelque chose ?

Enfin bon, tout ça n'a tout de même aucun rapport avec mon bibi à moi que j'ai, ou plutôt que je ne l'ai plus vu que c'était le cadeau d'anniversaire d'une copine de Gargamel. Car le week-end dernier, Gargamel était invité à l'avant dernier anniversaire de la saison des fêtes (piouuu, on en voit enfin le bout, c'est pas croyable la vie sociale hyper active qu'ils ont les monstros !). Et fidèle à la tradition ancestrale des Puces qui date de l'an dernier, c'était cadeau fait maison obligatoire.

Pour faire dans l'originalité, j'ai opté pour .... ben un costume de fée bien sûr. Eh oui, les ailes de fée, c'est mon truc du moment. Faut dire aussi que je voulais absolument tester de nouveaux produits (des colles à paillettes incorporées) que je prévoyais pour la production en série d'ailes de dragon et que c'était pour moi l'occasion idéale de faire ces fameux tests. Bizarrement, si confectionner le tutu en tulle et les ailes (avec une nouvelle forme pour changer un peu) ne m'a posé aucun problème ni technique ni psychologique, impossible de faire la baguette pour aller avec. Bricolus a eu beau insister, tempêter, Hystéricus a eu beau lancer massivement ses attaques, grâce au soutien inconditionnel d'Enquiquinus qui avait visiblement envie de faire tourner ses congénères en bourrique en plus de moi-même, j'ai tenu bon. Pas de baguette au programme. Bon, c'était bien beau tout ça mais mon côté un chouilla psychorigide n'était pas satisfait pour autant. Un costume digne de ce nom devait comporter des ailes, une jupe et un accessoire en plus. Au départ, j'avais opté pour un diadème en fil d'aluminium doré et puis un foirage total et des douleurs au bout des doigts plus tard, j'ai décidé qu'un Bibi à plumes, ce serait bien mieux.

Alors après quelques recherches sommaires sur Pinterest, une séance de farfouillage intensif dans mes placards à fournitures pour loisirs créatifs et stock de feutrine, j'ai finalement obtenu ce truc sur lequel les monstros se sont rués pour l'essayage et que j'ai eu bien du mal à récupérer pour le mettre à l'abri.

IMG_0402IMG_0403IMG_0404

IMG_0401

J'avoue que je ne suis pas mécontente du résultat et que je réexploiterai certainement l'idée pour d'autres déguisements (ou même des petits chapeaux pour sortir encore qu'il faudra trouver l'occasion parce que les plumes dans les cheveux, faut quand même assumer). La demoiselle a, quant à elle, semblé ravie et c'est bien là le plus important non ?

Posté par reyhaziel à 22:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 21 décembre 2016

Ah, l'hérédité !

Bon sang ne saurait mentir. Telle mère tels fils (meuh non j'ai pas fait d'erreur d'abord!). Les chiens ne font pas des chats. Ils sont nombreux les proverbes sur l'hérédité. Eh bien pour une fois, les monstros semblaient fort disposés à leur donner raison et dans le meilleur sens du terme (ce qui est suffisamment rare pour le souligner).

Car cette année, sous l'influence pernicieuse de Bricolus Démonicus, j'avais décidé qu'il n'y aurait aucune raison pour que je sois la seule à gâter les maîtresses des monstros et que ces derniers pouvaient bien faire un petit effort pour une fois. Alors certes, il fallait que l'effort soit petit.

Ooooh, la Puce, t'exagère quand même ! C'est pas gentil de vouloir faire des cadeaux au rabais ! Houla ! Je vous arrête tout de suite. Pas question ici de collier de nouilles ou de pot à yaourt décoré. Quand je dis peu d'efforts, je veux seulement dire un truc simple réalisable rapidement parce que je commençais à être à court de temps. Mais il fallait quand même un cadeau sur la confection duquel les monstros soient obligés de se donner un peu de mal. J'ai donc opté pour un marque-page cousu, un truc déjà testé pour leur usage personnel et qui leur avait plu. Si dans la première version, ils s'étaient contentés de découper, là, on est allé nettement plus loin.

Alors un marque-page cousu, ça ressemble à quoi. Ben ça ressemble à ça : un truc en feutrine cousue et rembourrée à un bout, un truc en feutrine cousue et rembourrée à l'autre bout et un grand ruban entre les 2.

marque page 1

Pour leur simplifier la vie (ben oui, je suis pas un monstre, enfin, pas toujours), pour la déco, on a fait ça à la feutrine autocollante. Et comme thème, pour les inspirer, on est parti sur un marque page Totoro. Mais on voit maintenant plein de modèles différents fleurir sur Pinterest comme les hiboux, Hello Kitty, le petit chaperon rouge ou les renards.

Comme je le disais, sur ces modèles, les monstros ne se sont pas contentés de découper tous les morceaux. Azraël a également cousu tout seul son petit totoro blanc et mis la bourre dans les 2 Totoros alors que Gargamel a cousu et garni ses 2 Totoros. Et figurez-vous qu'ils étaient tous les 2 ravis de faire un peu de couture à la main comme des grands. Et moi, je retenais mon souffle et je tentais de calmer mes nerfs en attendant le plantage d'aiguille dans le doigt et les hurlements assortis. Plantage qui n'est jamais venu finalement. Comme quoi, faut vraiment que j'arrête de stresser pour rien moi !

marque page 2

Il ne reste plus qu'à espérer que les maîtresses des monstros apprécieront les efforts de leurs petits élèves.

Posté par reyhaziel à 21:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 12 décembre 2016

Dragon, vous avez dit dragon ?

Comme chaque année à la rentrée, à l'école des monstros, les instits choisissent un terme sur lequel les enfants vont travailler tout au long de l'année. En 2015, c'était les cowboys et les indiens. Cette année, le thème est les 4 éléments.

Et comme chaque année depuis que j'ai repris la couture, j'ai proposé aux maîtresses des monstros mes services si d'aventure, il y avait des costumes à faire pour le spectacle de fin d'année. Proposition qui tombe rarement dans l'oreille de sourdes. Et pourtant, on se demande comme les instits arrivent à avoir des oreilles encore en état de fonctionnement : c'est sûrement ça, avoir une ouïe sélective !

Bien sûr, comme chaque année, maîtresses, atsem et AVS passent un temps considérable à surfer sur Pinterest à la recherche d'idées (encore un coup de Pinterestus, ça c'est sûr). Alors, dans mon immense bonté, j'ai décidé de leur facilité la tâche en leur proposant des idées (et puis accessoirement, ça me permet aussi de limiter les risques sur ce qu'elles pourraient avoir idée de me demander justement). Alors évidemment, vu ma maîtrise totale de l'aile de fée, je me suis dit comme ça en passant que c'était un super bon plan pour illustrer l'élément air et j'ai montré quelques photos à Maîtresse Chérie. Résultat des courses, pas d'ailes de fée pour les CP cette année.

Rhaaa mais non, râlez pas. Elle les a trouvé très belles mes ailes Maîtresse Chérie. Non, c'est juste qu'en fait, il n'y aura pas de spectacle de fin d'année. Eh non, parce que les enfants sont en train de préparer une pièce de théâtre et que cumuler les 2, ça aurait fait beaucoup. Ah mais j'en vois qui frémissent à l'idée que, pauvre de moi, je me retrouve totalement désoeuvrée et sans rien à faire. Qu'ils se rassurent immédiatement. Certes, il n'y aura pas d'ailes de fée mais Maîtresse Chérie m'ayant gentillement demandé si, à la place, il serait possible qu'éventuellement la fabrication d'ailes de dragons soit envisageable ? en couleur vert céladon ? parce que Céladon, c'est le nom du dragon donc bon voilà quoi ! Je me suis faite un plaisir de me lancer dans la fabrication de prototype d'ailes de dragon.

Pour la technique, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai gardé la combinaison structure en fil de fer et chaussettes mousse. J'ai simplement transformé mon gabarit pour que les ailes ressemblent à de grandes ailes de chauve souris. Quelques découpes au chalumeau, euh, au bâton d'encens, une bonne tartine de peinture vert céladon (pour ceux qui connaissent pas, c'est normalement un vert jade clair tirant légèrement sur le turquoise, enfin il parait), des nervures à la colle pailletée, des garnitures en plume et feutrine et le tour était joué.

Bon évidemment, vous commencez à connaître les petits démons qui m'entourent (non, je parle pas des monstros, encore que !), il était évident qu'ils ne pourraient pas s'arrêter là. C'est vrai quoi, un dragon avec des ailes, c'est bien mais un dragon sans corne, c'est pas vraiment un dragon ! Heureusement, Pinterestus ayant à coeur que les costumes de nos chères têtes blondes soient à la hauteur de l'évènement, il a encore frappé fort en dégotant un petit tuto sur la fabrication de cornes en FIMO Air light (une pâte FIMO super pour ce genre de truc car elle est très très malléable, se cuit en 10 mn au micro-onde et donne des objets aussi légers que du polystyrène) que Bricolus s'est empressé de m'obliger à suivre à l'insu de mon plein gré. En 2 temps 3 mouvements, j'avais 2 jolies petites cornes à ajouter à la panoplie du parfait petit dragon. Des cornes qu'Azraël s'est fait un plaisir d'arborer à l'école ce matin pour faire peur aux copains et montrer à Maîtresse Chérie comment il s'était transformé en dragon ce week-end.

dragon azrael

dragon gargamel

Mes 2 petits dragons préférés !

Au final, on obtient un truc dans ce genre là et l'avenir nous dira si ailes et cornes ont convenu aux souhaits de Maîtresse Chérie et de l'intervenante de la troupe de Théâtre en charge de monter la pièce. Et dans ce cas, je devrais avoir un peu d'occupation en perspective vu qu'il y aura quand même 12 paires d'ailes à fabriquer. Encore heureux que j'ai réussi à résister à la pression de Couturus qui aurait bien aimé que nos mini dragons aient également une queue digne de ce nom !

Posté par reyhaziel à 23:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 27 novembre 2016

Ailes de fée ou de papillon - le tuto

Et voilà, j'ai terminé mon second costume de fée. Dans la foulée, j'ai bien sûr dû réaliser une paire d'ailes supplémentaire pour Azraël qui bavait littéralement devant les 2 autres paires. Si ma première réalisation misait sur le rose, pour la seconde, c'est le bleu qui est à l'honneur.

IMG_0250

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_171

IMG_0254UNADJUSTEDNONRAW_thumb_173

Du coup, quand j'ai demandé à Azraël de quelle couleur il voulait les siennes, devinez un peu ce qu'il m'a répondu.

IMG_0233

IMG_0240IMG_0238

IMG_0236IMG_0242

Pour fixer les ailes, on peut soit les nouer autour des bras soit croiser les rubans sur la poitrine.

Et non, vous ne rêvez pas. Rose en haut et bleu en bas, telle fut bien sa réponse. Et je sens que je ne vais pas tarder à devoir faire une 4ème paire car Gargamel lorgne dangereusement sur les ailes de son frère !

En tout cas, après 3 paires de réaliser (soit 12 morceaux d'ailes), j'ai pu largement valider la technique employée et je vous ai donc préparé un petit tuto au cas où vous auriez envie de vous lancer. En faire autant m'a également confortée dans ma première impression. C'est très facile à faire mais c'est long ! N'espérez donc pas boucler ça en une soirée mais plutôt en 3 ou 4, ne serait-ce qu'à cause du temps de séchage de la peinture.

Allez, voilà le tuto à télécharger : Tuto_ailes_de_fee

Posté par reyhaziel à 21:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 28 octobre 2016

Allo Docteur ?

Avec le mauvais temps qui fait son retour, les rhumes, rhyno, laryngo et tous les trucs en "O" qui reviennent en force, je me voyais déjà passer mon temps au téléphone pour dégoter rendez-vous sur rendez-vous chez le médecin (de préférence en urgence un vendredi soir veille de week-end de Toussaint). Sauf que passer mon temps chez le médecin ne me tentant pas trop, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes (ou plutôt Milady par ses canettes en fait) et d'avoir un docteur à demeure.

J'ai donc usé de toute mon influence à la faculté de médecine La Puce (mondialement reconnue pour son haut niveau d'excellence) pour que Sir Azraël soit rapidement diplômé et soit également promu médecin chef de l'Inferno Hospital, oui messieurs dames. Bien sûr, il ne le sait pas encore vu qu'il n'obtiendra son diplôme que le 24 décembre minuit (ou plus vraisemblable le 25 matin). D'ailleurs, il ne sera pas le seul diplômé car, dans mon infinie sagesse, j'ai décidé de faire profiter une copine de l'aubaine. Sa petite dernière deviendra donc à la même date une éminente consoeur d'Azraël.

Comme tout docteur qui se respecte, nos jeunes diplômés auront besoin d'une sacoche pour transporter tout leur matériel, sacoche généreusement fournie par la faculté de médecine La Puce. Afin de garantir la solidité de la dite sacoche, celles-ci sont bien évidemment réalisées entièrement à la main dans le cuir le plus fin. Hein ? Comment ça vous n'en croyez pas un mot et elles sont made in Taiwan ! Meuh pas du tout. Bon, j'admets que, vu la crise, pour réaliser des économies, la faculté a fait l'impasse sur le cuir fin et le fait main mais elles sont tout de même de fabrication villebonnaise, cousue à la machine (et avec amour si si) en simili cuir et tissu d'ameublement. Et elles font juste la taille qu'il faut pour tout ranger dedans.

IMG_0086

IMG_0073IMG_0087

Et justement, niveau matériel, de quoi donc peut bien avoir besoin tout bon docteur ? Là aussi, la faculté de médecine La Puce a veillé au grain. Les sacoches seront donc fournies bien garnies à nos jeunes diplômés, et pas avec n'importe quoi je vous prie !

IMG_0056

La version 1

IMG_0063

La version 2

Un vrai stéthoscope (dégoté pour 3 francs 6 sous sur amazon, un grand merci à Cousu Dodu pour le tuyau), un machin dont j'ai oublié le nom pour regarder dans les oreilles (que j'ai bricolé pour éviter tout risque qu'il rentre dans les oreilles on est jamais trop prudent) avec une petite loupe et une vraie lumière qui s'allume qu'on voit super bien dans les narines qu'il a dit Azraël (damned, il m'est tombé dessus pendant le bricolage et j'ai pas pu l'empêcher d'essayer), des bandages en tissu qu'on peut attacher pour de vrai, des pansements en tissu et en feutrine avec leur pochette de rangement, des compresses, des médicaments (100% sucre et chocolat), un abaisse langue, une bouteille pour le sirop ...

IMG_0059IMG_0069

Le stéthoscope et le truc pour les oreilles

IMG_0065

Les médicaments 100% chocolat

IMG_0066IMG_0068

Pansements en feutrine

IMG_0076IMG_0077

Pochette de rangement avec les pansements en feutrine d'un côté et ceux en tissu de l'autre

IMG_0075

Et les compresses au milieu

IMG_0085

Dans un moment de folie, la faculté a même décidé de fournir un thermomètre dernier cri. Entièrement en feutrine pour le confort du patient (ben oui, le métal et le plastique, c'est froid, rien ne vaut le feutre bien chaud) et où le liquide rouge (eau du robinet additionné de colorant alimentaire) bouge vraiment pour indiquer la température atteinte par le patient, la preuve en image ! Il suffit de presser sur le petit réservoir planqué dans la base du thermomètre.

Mais si, si vous faîtes bien attention, vous verrez que je suis en train de presser sur la base et que le liquide monte.

Oui, je sais, on se demande parfois ce qui peut bien me passer par la tête pour bricoler des machins pareils mais c'est pas moi, c'est Bricolus qui a encore sévi. Le pauvre avait l'impression de ne pas participer suffisamment aux cadeaux de Noël. C'est que ce sont des petites choses fragiles ces démons parfois !

Et la tenue de docteur alors ? Où est-elle me direz-vous ? Ben elle est pas encore finie pour cause de nez qui coule. Eh oui, pour je ne sais quelle raison, il est fort difficile de coudre quand on doit se précipiter sur sa boîte de mouchoirs toutes les 30 secondes. Mais ce n'est que partie remise. Et Couturus ayant plusieurs semaines de frustration a compensé, nul doute que cela ne va pas traîner !

Posté par reyhaziel à 23:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 19 septembre 2016

Quand M. Spock rencontre le hobbit ! (la suite)

Pour compléter le costume d'archère elfe que je vous ai présenté la dernière fois, je voulais absolument faire des oreilles pointues. Ben oui, tout elfe digne de ce nom a forcément les oreilles pointues.

Alors les mauvaises langues diront qu'on a qu'à tailler en pointe les oreilles de la demoiselle à qui le costume est destiné. Certes, c'est une possibilité. Mais le problème, c'est que la demoiselle en question a tendance à être bien sage. Or, je vous le rappelle, le taillage d'oreilles ne concerne que les enfants fort peu attentifs et obéissants comme voyons voyons ... au hasard total ... ben les monstros dis donc ! Du coup, quel prétexte voulez-vous que sa maman invoque pour lui tailler les oreilles en pointe je vous le demande ! Cette option n'étant au final pas envisageable, une fois de plus, Pinterest est venu à mon aide (je crois que je vais finir par lui vouer un culte moi à Pinterest). J'y ai dégoté ce petit tuto vidéo absolument parfait pour confectionner des oreilles d'elfe en fil d'aluminium. En plus, il me restait justement une bonne longueur de laiton doré utilisé lors que la fabrication des ailes de fée d'Azraël.

Avec Bricolus aux commandes, me voilà donc lancée dans la fabrication des précieuses oreilles, anxieuse à l'idée d'échouer lamentablement. Eh bien finalement, non ... j'ai pas échoué. C'est même très facile en fait. La seule difficulté, c'est de réussir à fixer correctement le zigouigoui décoratif qui donne un peu de tenue à l'oreille. Mon fil de laiton s'est révélé parfait pour ce type de bricolage. Il est suffisamment rigide pour que l'oreille ait une bonne tenue et le rendu visuel que l'on souhaite. Mais il est suffisamment souple pour pouvoir écarter et refermer facilement l'ouverture ce qui permet de positionner l'oreille aussi bien sur celle d'un enfant que d'un adulte et de l'ajuster pile poil à la bonne taille. Et on peut même secouer la tête dans tous les sens sans que ça tombe ! C'est pas cool ça ?

Hum, de quoi ? Ah vous voulez voir à quoi ça ressemble. Pas de problème. Et cette fois, c'est Azraël qui a bien voulu me servir de mannequin.

IMG_4265

IMG_4268

 IMG_4271IMG_4272

A gauche, l'oreille est "ouverte". On peut facilement la glisser sur l'oreille du monstros. A droite, elle est "fermée" : elle tient donc parfaitement sur l'oreille mais sans la blesser.

IMG_1205

 Alors, elle est pas belle son oreille !

 Bon, les oreilles, c'était réglé et au départ, j'avais prévu de m'arrêter là dans le costume. Seulement voilà, toujours cette fameuse petite visite au Marché Saint Pierre ou, pour être plus exacte, aux Coupons de Saint Pierre (situés juste en face) cette fois. En flânant devant les étalages, je suis tombée sur un taffetas brodé chocolat en promo, 5€ les 3 mètres. Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse ? Non, hein franchement ? Ben j'ai craqué, je l'ai embarqué. Il serait parfait pour faire une cape pour compléter la tenue. En plus, il me restait des attaches style médiéval celtique des costumes de highlanders des monstros pour en assurer la fermeture. Et pour une touche de couleur contrastant et un effet glamour (mouais, c'est peut-être pas le mot en fait), Tricotus a même réussi à me convaincre de tricoter une bordure de fausse fourrure. Eh oui, on peut faire de très chouettes bandes de fausse fourrure hyper douce en tricot. Ici, j'ai utilisé la laine pour bébé de Phildar, la Phil douce, mais il existe sûrement l'équivalent dans d'autres marques. Quand on veut border une capuche comme moi, il faut mesurer la longeur de la bordure puis monter le nombre de mailles correspondantes (c'est facile, sur la pelote, le fabricant indique quel nombre de mailles et de rang il faut tricoter pour obtenir un carré de 10 cm par 10 cm. Dans mon cas, j'ai dû monter 125 mailles et tricoter 18 rangs pour obtenir la bande que je voulais. Elle se tricote en jersey (maille endroit sur l'endroit, maille envers sur l'envers). On obtient ainsi une bande avec une face "lisse" et une face "pelucheuse" et qui a le bon goût de roulotter exactement dans le sens qu'on veut pour la coudre facilement  sur la capuche.

IMG_4357

IMG_4349IMG_4350

Le dos de la cape et l'intérieur (on voit bien le coté pointu de la capuche)

IMG_4344

Gros plan sur la capuche

IMG_4356

et sur l'attache de la cape

La cape a été réalisé à l'aide d'un tuto en anglais mais très bien fait avec une vidéo du pas à pas que j'ai trouvé ici. Et voilà, mon costume était terminé. Enfin c'est ce que je croyais car en faisant le ménage dans mes épingles (oui, je nettoie mes épingles pinterest plus souvent que ma maison), je me suis rendue compte que les archères elfe, elles avaient souvent des diadèmes. Et comme il me restait encore un peu de fil de laiton et que j'aime les défis (serais-je capable de reproduire un truc vendu la bagatelle de 39€ sur Etsy ?), j'ai pas pu résister. Je me suis lancée et ça a donné ça.

IMG_4389IMG_4391IMG_4392

Le diadème sous toutes les torsades (ben oui, il a pas de coutures lui !) Il est fermé par une chaînette ce qui permet de l'ajuster au tour de tête.

IMG_4382

IMG_4383

Et devinez un peu qui est le mannequin là !

Bon cette fois, c'est dit, je m'arrête là. Je me suis empressée de tout plier et tout ranger avant d'avoir une autre idée de trucs à rajouter. C'est que j'ai pas que ça a fait quand même, j'ai une écharpe en angora qui m'attend moi ! Vous ai-je dit que je venais d'en finir une en mohair et soie ? Non ! N'ayez crainte, on y viendra.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 17 septembre 2016

Quand M. Spock rencontre le hobbit !

Il n'y a pas longtemps, en rangeant les DVD, voilà que je remets la main sur "Le hobbit", un DVD offert en cadeau MacDo qu'on avait même pas déballé avec Chéri. Il n'y avait rien à la télé ce jour-là, j'avais fini de lire mes 700 pages de rapports de stages et de faire passer mes 22 soutenances (pas toutes le même jour hein quand même). Bref, ça tombait bien !

Et puis voilà que quelques jours plus tard, je me fais lombotomiser par un film avec Orlando Bloom (oui, je sais, il est aussi dans le Hobbit) sauf que là, il jouait le rôle d'un chevalier au temps des croisades. Rien à voir donc mais bon, la coïncidence était étrange. Mais quand, le lendemain, Chéri s'est pointé dans le salon en annonçant qu'il y avait un Star Trek ce soir, tout est devenu clair ! Le destin m'adressait des signes !

Des signes ? Mais quels signes la Puce ? Mais enfin voyons, n'est-ce pas limpide ? Toutes ces oreilles pointues à l'horizon et Orlando Bloom ! Non, vous voyez pas ? Ben ma clique démoniaque, elle, a très bien su interpréter les signes et j'ai vu soudain fondre sur moi Bricolus, Couturus, Fimus et même Tricotus. Et pour une fois,ils n'ont pas hésité à travailler main dans la main pour réaliser ..... tadam .... un costume d'archer elfe au grand complet. Ou plutôt d'archère parce qu'il est destiné en fait à une petite fille pour son Noël. Ben oui, il n'est jamais trop tôt pour réaliser ses cadeaux d'autant qu'il y a aussi pas mal d'anniversaires dans les semaines qui viennent.

Et je dois dire que sur ce coup-là, mes petits démons s'en sont donné à coeur joie avec la réalisation d'un arc, de flèches, d'un carquois, d'un protège avant-bras, d'une tunique, d'une ceinture, d'une cape et bien sûr, d'oreilles d'elfe bien pointues ! Allez, je vais tout vous présenter avec plein de liens vers des tutos si le coeur vous en dit d'en faire un vous aussi.

Tout d'abord, la tunique (ou la robe, c'est comme on veut). J'ai trouvé un semblant de tuto ici. C'est en anglais mais les photos sont assez claires et la réalisation présentée donne une bonne idée du rendu final (qui varie tout de même énormément selon les tissus et les finitions). C'est un patron basique pour une tunique/robe type médiéval ou de magicien. On peut imaginer plein de variantes en aménageant des ouvertures dans les manches ou en changeant la forme du "col". Mais surtout, c'est ultra simple à faire. 3 coups de ciseaux et 2 coutures droites et voilà, c'est fini. Il n'y a plus qu'à customiser. Le principe : un grand rectangle de tissu plié en 4, un coup de ciseau pour ouvrir un trou pour la tête, un coup de ciseaux pour séparer le corps de la tunique des manches et un coup de ciseaux pour arrondir le bas de la robe (ou pas d'ailleurs, on peut très bien laisser le tissu faire des pointes). Il ne reste plus qu'à faire les grandes coutures droites qui vont fermer les manches et le corps.

IMG_4228

Mon tissu encore plié en 4 juste après découpage. Eh oui, on coupe dans les 4 épaisseurs d'un coup !

 

IMG_4319IMG_4335

 

La tunique devant et dos une fois finie

 

Pour cette tunique d'archère, j'ai choisi un tissu suédine ultra doux et légèrement élastique vert émeraude trouvé lors de ma visite au Marché Saint Pierre. En plus de sa douceur, c'est un tissu assez lourd avec un super tombé et son gros avantage, c'est qu'il ne s'effiloche pas du tout. Du coup, pas besoin de faire d'ourlet ou de surfiler et j'ai pu tout laissé brut de décoffrage. Fort heureusement d'ailleurs parce que ce tissu s'est révélé une vraie plaie à coudre. Fil qui casse sans arrêt, aiguille qui n'arrive pas à transpercer le tissu, ça m'a rappelé de très mauvais souvenirs de jersey de mauvaise qualité. Au final, j'ai partiellement résolu le problème en cousant à petite vitesse et en utilisant carrément une aiguille pour coudre le cuir (ben oui, j'allais quand même pas acheter une nouvelle machine comme pour résoudre mon problème de jersey). Pour la customiser, j'ai réalisé une fente au niveau de l'encolure et mis des passants pour pouvoir faire un laçage décoratif.

IMG_4342

On voit bien aussi le galon dentelle décoratif.

Comme elle était un peu ample et destinée à une petite fille, j'ai également réalisé un laçage dans le dos, à la fois pour son aspect esthétique et pour pouvoir faire un léger cintrage. Dans les 2 cas, en guise de cordons, j'ai tressé des brins de mon reste de laine ayant servi à réaliser mon châle dentelle islandais (finalement, il a du bon des fois Conservatus).

IMG_4337

Et pour finir d'agrémenter la chose, j'ai bordé manches et encolure avec un galon dentelle représentant des espèces de fleurs. J'avoue que j'aime bien le rendu final. On n'a vraiment pas l'impression que c'était ultra simple à faire. Et en plus, il n'y a quasiment aucune chute de tissu ce que je trouve absolument génial, d'autant que le peu de chutes a été employé pour agrémenter d'autres éléments du costume.

IMG_4243

IMG_4244

On remerciera au passage Gargamel qui a accepté de bonne grâce (vite, une pierre blanche dans mon calendrier) de me servir de mannequin pour contrôler la taille du biniou.

Pour la protection d'avant bras, je me suis inspirée de différents modèles vu sur Pinterest et j'y suis allée au pifomètre (non sans avoir testé au préalable les dimensions sur l'avant bras de Gargamel avec un patron papier confection maison). Pour le réaliser, j'ai utilisé une chute de simili cuir que j'ai bordé un biais fait dans la suédine de la tunique. Et pour la déco, j'ai sorti mes feutres Posca. Comme je le disais précédemment, ma suédine étant élastique, cela permet d'avoir un bracelet ajustable facilement en taille. Il n'y a donc pas besoin d'un système de fermeture ce qui permet à l'enfant de l'enfiler sans aucune aide, ce que j'estimais indispensable.

IMG_4261

IMG_4262

Dessous/dessus ou dessus/dessous, c'est comme on veut

J'aurais pu faire 2 bracelets, un pour chaque bras, mais je n'avais plus assez de simili cuir (le restant ayant servi pour le carquois). La future archère devra donc penser à le passer au bras qui tient l'arc et non à celui qui le bande. Eh oui, la protection a pour but d'éviter à l'archer de se retrouver avec un méga bleu qui lui mangerait tout l'avant bras. Et pourquoi ça me direz-vous ? Parce que quand on lâche la flèche et que la corde revient en place, sur un arc véritable, elle vient vous cingler l'avant bras qui tient l'arc. Si si, je vous assure, Chéri pourrait vous en parler d'expérience !

IMG_4247

IMG_4248

Pour l'arc et les flèches, au début, je pensais utiliser des bambous du jardin (oui, j'assume ma radinerie) mais en fait, c'est pas une bonne idée. Pourquoi ? Parce qu'une tige de bambou a toujours un côté plus fin que l'autre donc même si l'arc lance bien la flèche, esthétiquement, c'est moche. Très moche même ! Donc on oublie. Quoi faire alors ? Pas question de dépenser une fortune pour un jouet tout fait. Je suis à fond dans le cadeau maison je vous rappelle. C'est là que je suis tombé sur les 3 articles de Ikat Bag. Son blog est en anglais mais les photos sont très parlantes et dans ses trois articles, elle explique comment fabriquer un arc à partir d'un tuyau en PVC, des flèches à partir de baguettes en bois et un carquois pour les ranger. Aussitôt lu, aussitôt couru ... au magasin de bricolage du coin me procurer tout le matériel nécessaire. Moyennant 2€ pour un tube de PVC de 2m40 pour 16mm de diamètre dans lequel on peut débiter 3 arcs, 2€50 pour 2 baguettes qui fourniront 4 flèches, 2€70 de gaine d'isolation qui fourniront poignée pour les arcs et embouts pour les flèches et 3€ de ficelle qui fourniront de la corde pour arc pour toute une vie, soit moins de 5€30 pour un arc et ses 4 flèches (eh oui, c'est bien dès fois de parler un peu prix de revient), j'étais fin prête pour passer à la fabrication. Alors faire tout ça, c'est pas compliqué. Il vous faudra une scie pour couper tuyau et baguettes, une lime pour faire les encoches et une perceuse pour faire les trous. En moins de 30 mn, vous avez fini et votre progéniture pourra aller s'éclater dans le jardin.

IMG_4273

 

IMG_4276

L'arc tendu et non tendu. La poignée est légèrement décalée par rapport au centre afin que la flèche puisse être bien droite quand elle va reposer dessus au moment de tirer.

IMG_4274

Décoration faite au pistolet à colle saupoudré de paillettes

IMG_4275

Gros plan sur la poignée en gaine isolante

IMG_4257IMG_4259

Et les flèches avec leur encoche et surtout, leur protection en mousse au bout histoire de n'éborgner personne.

Mon unique conseil est le suivant : prenez un tuyau PVC assez souple donc fin. D'abord, vous aurez moins de mal à tendre votre arc. Mais surtout, cela limitera sa puissance car ça fonctionne vraiment très très bien ! Ensuite, si vous trouvez de la ficelle synthétique, c'est mieux. Moi, je n'ai trouvé que de la ficelle en coton. C'est agréable à travailler mais avec le temps, ça se détend et il devient nécessaire de retendre la corde de l'arc. Azraël s'est éclaté tout le week-end avec le sien, version préliminaire non décoré réalisé pour valider le principe. Le carquois, lui, a également été réalisé dans un restant de simili cuir, bordé d'un biais en suédine et de mon restant de galon dentelle puis décoré aux feutres posca. Pour la bandoulière, j'ai récupéré la sangle d'un vieux réhausseur de table pour bébé (non vraiment, il a de bonnes idées des fois Conservatus). Le gros avantage, c'est que du coup, la sangle est réglable et peut s'adapter à toutes les tailles. Aussi bien Azraël que moi-même pouvons nous équiper de ce carquois.

IMG_4251IMG_4260

IMG_4242

Bon, ça va, vous avez suivi ? C'est qu'il est long ce post hein. Allez, j'ai pitié de vous. On va s'arrêter là pour aujourd'hui et je vous présenterai la cape et les oreilles d'elfe la prochaine fois.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,