vendredi 13 octobre 2017

Démolition Puce - 3ème partie (et c'est fini, promis !)

Yes Yes Yes ! Ça y est ! On a terminé ! Les travaux dans la chambre d'Inferno Gran Mom sont finis et ma foi, avec Azraël, on est assez fier du résultat. On a posé la nouvelle moquette ce week-end et j'ai découvert à cette occasion l'existence de certains muscles du corps humain dont je n'avais jamais soupçonné l'existence.

Qui a dit que le bricolage, ce n'était pas du sport mais un simple loisir, hein, qui ? Non parce que franchement, décoller une moquette avec un dessous en mousse qui part en poussière, gratter tout le sol au couteau à enduire pour ôter les restes de la dite mousse, tout aspirer, poser de l'adhésif double face et surtout SURTOUT maroufler à la mimine 20 mètre carré de moquette, je peux vous jurer que c'est du sport. Mes courbatures qui me font grimacer dès que je pose mes fesses sur une chaise peuvent en attester. D'ailleurs, si vous voulez des cuisses et des fessiers en béton, oubliez la salle de sport. Et foncez maroufler la moquette !

En tout cas, on ne pourra pas dire qu'il ne s'est pas investi dans cette opération de rénovation le Azraël car non content de décoller le papier peint, il a insisté pour participer aux travaux de peinture et de pose de cette fameuse moquette. Sans oublier bien sûr la visite guidée en image de cette chambre modèle grand luxe. Promis, on vous fait la visite dans 5 minutes, juste après la leçon de peinture.

Car oui, une fois encore, je vais vous faire profiter de mes découvertes en matière de rénovation. Comme je l'ai signalé précédemment, dans une pièce humide ou en sous-sol, il faut utiliser une sous-couche et une peinture spéciale. Pour la sous-couche, j'avais opté pour une sous-couche pour salle de bain (celle-ci) et je ne regrette pas mon choix. Une seule couche suffit à faire le job. Pas la peine d'en mettre une seconde (contrairement à d'autres marques). Elle est vraiment bien couvrante, sèche rapidement mais se nettoie parfaitement à l'eau. J'ai récupéré mes pinceaux, mes rouleaux et tout mon matos en parfait état après nettoyage. Si j'insiste sur cet aspect, c'est que cela n'a pas été le cas pour la peinture de finition mais on va y revenir. Petite précision sur cette sous-couche, c'est une peinture assez dense et épaisse. Elle présente donc les inconvénients de ses avantages car si une seule couche est suffisante, comme elle est très visqueuse, elle est dure à étaler, tant au pinceau qu'au rouleau.

Première erreur à ne pas commettre, si vous avez besoin de l'appliquer au pinceau, prenez en un à poils courts (1,5 cm pas plus si possible). Parce qu'avec des poils longs (moi, ils faisaient dans les 4 cm parce que j'avais plein de pinceaux et pas du tout envie d'en acheter encore un), c'est bien galère à étirer sur le mur et on passe son temps à passer et repasser le pinceau pour bien tout étaler (j'aurais peut-être dû investir finalement).

Seconde "erreur" : bien choisir son rouleau. Bon, dans les faits, n'importe quel rouleau fonctionne plutôt bien. Au départ, j'avais choisi un rouleau premier prix (dans le genre de celui-ci) mais franchement, c'était pénible. Et avec la peinture de finition, c'était encore pire. Alors, vu que j'allais quand même pas continuer à galérer comme ça, je suis retournée chez mon enchanteur préféré et j'ai dégoté celui-là. Les "poils" sont plus courts (0,6 mm au lieu de 1 cm) et traités au Téflon. Du coup, la peinture très visqueuse accroche moins au rouleau et mieux au mur ce qui la rend plus facile à appliquer (et en prime, le rouleau est plus facile à nettoyer).

Les murs étant fins prêts, il ne restait plus qu'à appliquer la peinture de finition, la fameuse peinture spéciale anti-moisissure pièce humide. En matière de peinture, ce qu'il faut savoir en général, c'est qu'il y en a de 3 types de finition : aspect brillant, satiné ou mat. Si vous optez pour du brillant, sachez qu'il vous faudra des murs nickel chrome, ultra lisses garantis zéro défaut sinon, ce sera la cata. Car l'aspect brillant met en relief TOUS les défauts, même les tout petits petits petits. Par contre, elles sont d'un entretien très facile (genre tu peux lessiver à grande eau sans problème). Les peintures mates, au contraire, permettent de masquer les défauts. Par contre, elles sont dures à lessiver (voir non lessivables). Il faut y penser quand on veut repeindre une chambre d'enfant par exemple (moi je dis ça, je dis rien et c'est pas du vécu de traces de mains pleines de chocolat sur murs blancs qui sont restés marron à vie non non non, pas du tout). Les peintures satinées sont un bon compromis. Elles camouflent pas trop mal les défauts et sont d'un entretien correct. Pour la chambre de Gran Mom, c'est ce type de peinture qu'on a choisi, en blanc pour pouvoir la teinter facilement.

IMG_1654

Selon les volontés de Gargamel, la peinture blanche a donc été teintée en bleu turquoise clair pour les murs, et bleu turquoise un peu plus soutenu pour les fenêtres. A ce propos, pensez que la peinture fonce légèrement en séchant !

Ce type de peinture spécial, contrairement aux peintures intérieures classiques, est encore plus dense et visqueuse que la peinture de sous-couche et là, vous gagnerez vraiment un temps non négligeable avec le bon rouleau pour l'application. Son pouvoir couvrant est très bon mais, comme elle est dure à étirer, sur une surface qui n'est pas impeccablement lisse, il faudra impérativement passer 2 couches pour avoir un beau fini au rouleau (au pinceau, comme on a dû mal à étirer, on en met naturellement plus épais donc je suppose qu'une seule couche pourrait suffire mais par précaution, j'en ai mis 2). Par contre, on n'a ni coulure ni éclaboussure et protéger les sols devient quasiment optionnel. Dernière chose, ces peintures sèchent vite. Certes, c'est cool en ce qui concerne les murs mais beaucoup moins pour le matériel de peinture. Donc ne faites pas comme moi. Dès que vous avez fini les parties au pinceau, nettoyez le ou au moins, mettez le à tremper avant de vous attaquer à la partie au rouleau et réciproquement. J'ai attendu trop longtemps (en me disant que je pourrais avoir des raccords à faire et qu'il ne fallait donc pas nettoyer le matos tout de suite) et la peinture a commencé à sécher. Du coup, impossible de ravoir pinceau et rouleau qui sont devenus inutilisables ! Heureusement que j'en avais en réserve. Si vous prenez la précaution de faire tremper votre matériel dès la fin de son utilisation, pas trop de souci. C'est de toute façon plus dur à nettoyer que la sous-couche mais le matériel reste utilisable après nettoyage.

A noter qu'Azraël a peint son propre mur tout seul comme un grand et qu'il s'en est super bien sorti. La preuve s'il en est que c'est vraiment un jeu d'enfant !

IMG_1652

Le mur peint par Azraël (les 2 couches et même une partie de la sous-couche). Il est beau non ?

Pour la moquette, rien de particulier à dire, ça se pose tout seul. Huuuuum ... Oui .... Vraiment ! Faut la poser tout seul et pas avec un Azraël enthousiaste sur le paletot qui vous la piétine allègrement en plein sur le double face pile à l'endroit où vous n'avez pas encore maroufler. Parce que sinon, ben vous vous retrouvez avec des petits plis fort disgracieux et par forcément récupérables (bon, je vous rassure, on les voit pas trop, surtout si on les cherche pas). A part ce détail, les moquettes d'aujourd'hui sont assez faciles à poser si elles ne sont pas trop épaisses et que vous avez une petite pièce (moins de 20 mètres carré). Dans ce cas, si le dessous est en feutre, on peut même se dispenser de la coller, son propre poids suffit qu'il paraît. Sinon, on met de l'adhésif double face sur le pourtour et tous les mètres en travers de la pièce et c'est bon. Pas besoin d'encoller le sol. Prévoyez un bon cutter bien solide et oubliez les ciseaux (même ceux dit pour moquette). Les lames ne vont pas arrêtés de se coincer, c'est super agaçant.

Et maintenant, le résultat !

IMG_1662 

Tadam !

IMG_1661 

Le coin repos testé et approuvé

IMG_1663

 Le coin rangement

IMG_1665 

Le coin télé et sa vue panoramique

IMG_1666

Le coin toilette de chat

IMG_1672 

Les beaux rideaux faits l'an dernier motif fleurs et mésanges

IMG_1674

IMG_1669

Des stickers motif oiseaux pour une touche de déco en harmonie avec les rideaux.

Il ne reste plus qu'à espérer que tout ça plairait à sa future locataire et vieillira bien (parce que je suis sur les rotules et que je vais pas tout refaire tout de suite). L'an prochain, on s'attaque à la douche !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 5 octobre 2017

Démolition Puce - 2ème partie (et c'est pas fini)

Eh oui, La Puce Damidot est de retour ! Les travaux continuent dans la chambre d'Inferno Gran Mom et comme on pouvait s'y attendre, Bricolus est aux anges tandis que le reste de la clique démoniaque fait la tête (bon Couturus un peu moins que les autres vu que j'ai quand même trouvé le temps de coudre un petit pantalon à Azraël entre 2 couches de traitement).

Bien évidemment, comme je suis une fille hyper sympa, j'ai décidé de continuer à vous faire profiter de mon incommensurable expérience. La suite de ce post s'adresse donc aux billes en bricolage. Eh qui a dit que j'avais chopé la grosse tête ! Alors là, je vous arrête tout de suite, c'est pas ça du tout. C'est jusque que JE suis une bille en bricolage (nan, la FIMO et les ailes de fée ça compte pas, je cause des trucs sérieux là) donc si moi, j'y arrive, vous aussi, c'est obligé !

Comme me l'a fait si judicieusement remarqué Bricolus, c'est bien beau de donner des conseils sur les meilleures peintures pour mettre sur les murs d'une chambre en sous-sol mais si on sait pas comment préparer le dit mur, ça sert pas à grand chose. Alors bien sûr, je peux pas parler en détail de la préparation de surfaces déjà peintes même si je sais qu'en gros il faut les lessiver, les poncer (pas pour enlever la peinture mais pour rendre la surface rugueuse et faciliter l'accroche de la sous-couche) et enfin les aspirer pour enlever toute la poussière du ponçage. Dans mon cas, c'était du papier peint alors on va revenir 5 mn sur les techniques pour décoller le papier peint.

Le papier peint, j'en avais déjà fait (décollage, nettoyage et pose) il y a fort longtemps (plus de 20 ans en fait). Et qu'est-ce que j'avais galèré ! Ben figurez-vous que pour le décollage, les techniques n'ont pas bougé d'un poil ... mais les produits si ! Si vous connaissez bien la nature du mur sous votre papier, que vous aimez le sauna et que vous n'avez pas peur de transformer votre moquette en piscine, la décolleuse vapeur, c'est pas mal. Ceci dit, dans une pièce humide, mal ventillée ou en sous-sol, je conseille pas. Parce qu'une fois le papier enlevé, il va falloir un sacré bout de temps avant que ça sèche correctement (surtout la moquette si c'est ce que vous avez au sol). En plus, dans mon cas, avec des murs dont je soupçonnais le revêtement d'être des carreaux de plâtre ou de placo, j'aurais eu bien trop peur de faire partir le mur en même temps que le papier ! Ceci dit, je n'étais guère plus enthousiaste à l'idée de la seconde solution : le produit pour dissoudre la colle. Car voilà, dans mon jeune temps, j'avais testé et c'était l'horreur. Ca sentait pas bon, fallait badigeonner les murs à l'éponge imbibée, tu t'en mettais partout, ça te coulait jusqu'au dessous de bras à t'en faire des auréoles d'un glamour à tomber et en prime, tu devais quand même gratter comme un malade pour tout faire partir. Du coup, au début, pleine d'enthousiasme, je m'étais naïvement convaincue que, puisque le papier se décollait déjà tout seul du mur, il ne devrait pas être bien dur à enlever et qu'on pourrait se dispenser de tout ça. Alors, avec Azraël, on y est allé à l'arrache (c'est le cas de le dire).

Mouais ! Bof ! Ok, par endroit, là où le tapissier avait en fait été radin sur la colle, le papier partait effectivement tout seul. Mais ailleurs, des nèfles ! Il s'y accrochait à son mur ce fichu papier, une vraie sangsue ! Et malgré mes prières, quelques cierges brûlés et des croisements de doigts à répétition d'Azraël (lequel est persuadé que ça marche à tous les coups depuis qu'on a trouvé une place de parking à l'instant même où il a croisé les doigts à ma demande un matin à l'école), rien à faire. Alors après m'être obstinée tout un après-midi, je me suis décidée à retourner voir les apprentis de mon Merlinou adoré et on est tombé sur un charmant jeune homme (meuh non, son physique ne m'a pas influencé du tout enfin !) qui m'a recommandé un dissolvant pour colle à papier peint. Et franchement, avec Azraël, on était à 2 doigts d'élever une statue à sa gloire tellement on s'est amusé à décoller notre papier ensuite. Alors voilà, je ne suis pas pour faire de pub mais bon, quand on trouve un truc qui fonctionne bien, autant citer la marque, ça peut toujours aider. Le nôtre de dissolvant, c'était le Dissoucol de Quelyd. Un truc vraiment génial, surtout si on suit pas la notice d'utilisation mais les conseils de l'apprenti. Première chose à savoir, produit génial ou pas, décoller du papier, c'est du boulot et selon votre type de papier, ça peut même être beauuuuucoup de boulot. Le pire, c'est le papier lessivable, car il y aura une phase préparatoire pour que tout se passe bien. Si votre papier est donc lessivable, il faudra essayer d'arracher au maximum la couche supérieure du papier, celle qui le rend imperméable. En général, c'est assez facile car le papier a tendance à se dédoubler  (comme les étiquettes collées depuis longtemps sur les produits. On tire dessus et le dessus vient en laissant une fine couche de papier sur l'objet). Sur ce que vous n'avez pas réussi à enlever, faire des rayures (à la brosse métallique ou, comme moi, avec la pointe de votre spatule à enduire). Ça fait pas de miracle mais ça permet à un peu de produit de pénétrer et ça donne une accroche pour mieux enlever la fameuse couche imperméable restante.

Ensuite, on prépare sa solution eau dissoucol (il faut très peu de dissoucol, vous en aurez pour des années ou une maison entière) et là, surtout, on n'y va pas à l'éponge. Non non, pas nécessaire. Tout ce qu'il vous faut, c'est un pulvérisateur. Alors si vous avez un pulvérisateur de jardin, c'est le pied ! Sinon, vous faîtes comme moi, vous recyclez un pshitt de produit à vitre, ça fonctionne tout aussi bien. Et on asperge gentillement son mur. Le gros avantage d'avoir enlever la première pellicule de papier c'est qu'on voit parfaitement l'endroit où on pulvérise. Pas besoin de chercher à saturer le papier en produit. S'il dégouline le long du mur, c'est que vous en mettez trop. On attend quelques minutes (10 à tout casser) et hop, il n'y a plus qu'à décoller un petit coin de papier et tirer et ça part tout seul. Un vrai jeu d'enfant. Je vous raconte pas l'éclate avec Azraël ! En fait, c'est simple, il décollait le papier plus vite que je n'arrivais à vaporiser le produit sur les murs ! Il était même persuadé qu'il avait des pouvoirs magiques et que le papier et le mur étaient ses amis. Un grand moment !

papier decolle toi

 Papier décolle toi ! La force est avec moi !

Bon, vous avez à présent décoller le papier, le plus dur est fait !

danse de la victoire

 On a enlevé tout le papier ! On a enlevé tout le papier !

Hein, comme ça il y a le ponçage ? Mais c'est pas un problème ça le ponçage. Vous n'avez pas de ponceuse ! Ben moi non plus. Et pourtant, j'ai poncé mes 25 mètres carré en moins de 20 mn, y compris derrière les tuyaux qui courent sur presque tous les murs. Mon secret ? L'éponge ponceuse.

eponge-abrasive-3m-228-x-84-mm-grains-moyen-et-fin

Un truc dans ce genre en fait mais il y en a plein de modèles différents selon le type de surface à poncer.

Moi, j'ai pris le modèle grand format pour plâtre et c'était le rêve. On finit couvert de poussière de plâtre mais les murs sont nickels à une vitesse incroyable. Mon seul conseil, poncer le lendemain du jour où vous avez décollé le papier, histoire que les murs soient bien secs. Ça vous permettra en plus de vous débarrasser des réduits de colle ou de papier en même temps. Bien sûr, si votre mur présentait des trous ou des fissures, vous aurez pris soin de les boucher à l'enduit et de laisser sécher ce dernier avant de procéder au ponçage.

Et voilà, il ne vous reste plus qu'à aspirer tout ça pour avoir des murs bien propres. Pour cette étape, je ne saurais trop vous conseiller soit d'utiliser un vieil aspirateur déjà atteint d'un cancer du tuyau et en phase terminale soit de louer un aspirateur de chantier parce que bon, si vous utilisez votre bel aspirateur tout neuf et en parfaite santé, vous risquez fort de le voir contracter une forme agressive de cancer du tuyau, lequel cancer présente les symptômes classiques d'un essoufflement de l'aspiration qu'un asthmatique à côté fait figure de champion d'apnée. Alors certes, l'issue du cancer du tuyau n'est pas nécessairement fatale mais le traitement est long et méticuleux. Comptez au moins 3-4 jours de dépoussiérage/mise en route successifs et changement d'un certain nombre d'organes vitaux (essentiellement des filtres) avant d'espérer une rémission. Et restez convaincu que malgré vos soins attentifs, votre patient ne présentera plus jamais une santé éclatante.

Vos murs sont tout propres ? Ben c'est parfait. Vous êtes prêts pour l'étape du traitement si vous avez à traiter les murs (bon, je vous ai déjà dit quels produits prendre, on va pas y revenir et il n'y a qu'à suivre les instructions sur le paquet) ou pour la pose de la sous-couche. Et sur cette dernière, ainsi que la pose de la peinture, ben ce sera pour la prochaine fois parce qu'elle m'attend justement.

bon a la peinture maintenant

Bon, finie la pause ! Sus à la peinture !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 27 septembre 2017

Démolition Puce - 1ère partie (parce qu'il y en aura une 2ème !)

Non mais dis donc Bricolus ! C'est quoi cette blague !

Ben quoi Couturus ? T'as un problème ?

Ah ça oui alors ! Tu vas arrêter  de monopoliser la Puce comme ça. La faire trimer tous les soirs et le week-end, c'est inadmissible !

Eh oh, si tu l'avais pas traumatisé avec sa dernière robe, j'aurais pas réussi mon attaque si facilement alors camembert !

Alors là, je vous vois venir. C'est quoi cette histoire de traumatisme couturesque ? Ah là là, c'est toute une histoire justement. Mais ce sera pour une autre fois. Non ? C'est pas le trauma qui vous intéresse ? Aaaah, vous voulez savoir ce que Bricolus peut bien me faire faire. Un balai de quidditch ? De la pâte à modeler maison ? Ben non, rien de tout ça. Je suis tout simplement en train de refaire la chambre d'Inferno Gran Mom et en toute honnêteté, c'est pas du luxe.

Ce qu'il faut savoir, c'est que, quand on a acheté notre maison avec Chéri il y a quelques années, on était super content parce que le sous-sol était aménagé : une petite douche, des WC et une pièce (qui devait servir de bureau ou d'atelier) convertible en chambre. Le tout pouvant être utilisé en l'état même si ça commençait à dater un peu. Il y avait même une entrée indépendante en passant par le garage. Du coup, on pouvait enfin accueillir Inferno Gran Mom à la maison lors de ses visites (au lieu de l'expédier chez Papy P. et Mamie M.) et elle pouvait rester aussi longtemps qu'elle voulait.

Seulement voilà, ça, c'était il y a quelques années maintenant et le temps passant, la déco ne s'est pas franchement rafraîchie alors avec Chéri, on a décidé qu'il était temps de faire quelque chose. D'autant que devant passer mes mercredi à la maison pour garder les monstros, c'était le moment ou jamais.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_519

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_51a 

Un papier peint noirci par endroit et partiellement décollé

Au départ, je pensais simplement retirer le vieux papier peint et en mettre un nouveau assorti aux jolis rideaux que j'avais cousu l'an dernier pour remplacer les horreurs décrépites d'origine. Mais Chéri s'en est mêlé, sous l'influence pernicieuse d'un Bricolus flairant la bonne affaire.

Bon alors demain, c'est mercredi, j'emmène les monstros chez l'enchanteur voir les papiers peints et les moquettes.

Huuum, je suis pas sûr que ce soit une bonne idée.

Ben pourquoi ? Ce sera sympa qu'ils m'aident à choisir.

Non, je parle de remettre du papier peint. C'est une pièce humide quand même vu qu'elle n'est pas utilisée tout le temps.

Ah tu trouves ? Ben tu voudrais mettre quoi ? De la peinture ?

Ben je sais pas. Un truc adapté à ce type de pièce. Il doit bien y avoir des trucs particuliers non ?

Et il se trouve que oui, il y a des trucs particuliers. Alors voilà, comme il n'y a aucune raison que je sois la seule ici à me faire enquiquiner par Bricolus, j'ai décidé de vous faire profiter de mon expertise toute neuve. Perso, je savais déjà qu'il existait des peintures spéciales pour les cuisines et les salles de bain. J'ai découvert qu'il existait également des sous-couches de peinture particulières pour aller avec ces peintures. Mais à force de fureter dans les rayons et de discuter avec les assistants de l'enchanteur, j'ai découvert qu'il existait toute une gamme de produits destinée à l'aménagement des sous-sols et pièces humides autres que les salles de bain et cuisine, en particulier pour les pièces semi-enterrées.

Les produits de cette gamme se classent en gros en 2 catégories : ceux destinés aux garages, murs enterrés suintant et cave et ceux destinés à des pièces semi-enterrées ou sujette à l'humidité à destination d'habitation. Dans le premier cas, les produits offrent une très forte protection à l'humidité allant jusqu'à l'étanchéité et peuvent souvent s'utiliser autant pour le sol que pour les murs mais en contre-partie, ils rejettent pas mal de produits chimiques dans l'atmosphère (classification C). Pas l'idéal pour une chambre donc. Les seconds offrent une protection contre les conséquences de l'humidité en limitant les risques de moisissures et autres. Pas d'étanchéité proprement dites (non indispensable de toute façon car les murs ne sont pas suintants) mais plutôt des murs "respirants" et sains. Cette étanchéité "minimale" s'accompagne, elle, d'une classification A voir A+ dans l'échelle des rejets dans l'atmosphère (digne donc des meilleures peintures spéciales chambre d'enfants).

Seul petit problème, les noms sont similaires pour tous ces produits spéciaux pour sous-sol. Je vous conseille donc de bien lire le descriptif du produit et de trouver sa classification pour les rejets. Vous envisagez de peindre une pièce en sous-sol ? Ok, pas de problème, voilà la marche à suivre.

En premier, si les murs montrent des traces de moisissures, on va traiter ces traces avec un produit spécifique anti-moisissures, le même que celui qu'on prendrait pour enlever des traces de moisissures dans une salle de bain. Comme on n'a pas envie de voir les dites moisissures se repointer dans quelques mois, on va ensuite procéder à un "traitement murs humides intérieur" (car il y en a aussi pour les murs extérieurs). Ce type de traitement s'applique sur un mur brut (carreau de plâtre, enduit ou autre). Il vous faudra donc enlever peinture ou papier peint existant s'il y en a. Ce traitement est censé consolider le mur en faisant durcir le plâtre ou l'enduit, l'imperméabiliser légèrement et a également une action assainissante (anti fongique et anti bactérienne en somme). Ce traitement fait, on va peindre le mur avec une sous-couche spécifiquement formulée pour la cuisine ou la salle de bain. Ces sous-couches, dites micro-poreuses, sont respirantes, adhèrent parfaitement sur les supports type plâtre, enduit, bois ou toile de verre et ont une action assainissante sur les murs ce qui contribue, une fois de plus, à prévenir l'apparition de traces d'humidité et de moisissures. Dans le rayon des peintures spéciales sous-sol, vous trouverez certainement des sous-couches spéciales murs humides. Sachez qu'elles font exactement la même chose que les sous-couches salle de bain, ni plus ni moins, mais qu'elles sont souvent plus chers (ben oui, on paie une marque en fait plus qu'un produit dans ce cas). Bon moi je dis ça, c'est à vous de voir. En tout cas, n'hésitez pas à comparer les prix car, comme on peut s'en douter, vu qu'il s'agit de produits spécifiques, ce sont loin d'être des produits premier prix (sans être totalement prohibitif non plus). Il ne vous reste ensuite plus qu'à peindre avec une peinture spéciale anti-humidité qui va compléter l'action de la sous-couche. Contrairement aux peintures pour salle de bain, sachez que peu de couleurs sont disponibles pour les peintures spéciales sous-sol. En gros, on trouve du blanc et du gris. Mais elles offrent toutes la possibilité d'être mélangée à un colorant (à petite dose quand même). Pour la chambre d'Inferno Gran Mom, c'est Gargamel qui a choisi la couleur : un turquoise clair sur le nuancier. Si c'est pas mon fils ça ! Inferno Gran Mom, réjouis toi, t'as échappé in extremis au rouge qui pète !

Donc pour résumer :

  • on extermine la moisissure (anti-moisissure)
  • on prévient sa réapparition (traitement murs humides intérieur)
  • on consolide la prévention avec une sous-couche adaptée (sous-couche salle de bain ou murs humide)
  • on peint avec une peinture adaptée (peinture anti-humidité), teintée éventuellement

Vous êtes impatient de voir ce que ça donne ! Ben moi aussi figurez-vous parce que là, maintenant, tout de suite, ben c'est encore loin d'être fini. Comment ça qu'est-ce que je trafique ? Ben c'est qu'avant d'en arriver là, il faut préparer les murs ma bonne dame et quand, comme pour moi, il y a du papier peint, il faut commencer par le décoller et que ça ne se fait pas du jour au lendemain. Sans oublier qu'ensuite, il faut boucher les éventuels petits trous découverts sous le papier peint puis poncer les murs. Heureusement, j'ai réçu l'aide d'un Azraël enthousiaste pour arrachage de papier peint et le grattage au couteau à enduire assortie d'une aide tout aussi enthousiaste de Gargamel concernant le soutien moral à grand renfort de vautrage sur le lit d'Inferno Gran Mom et de fredonnements de musiques de Super Mario. Là, pour le plus grand bonheur de Couturus, on fait une pause, temps de séchage de 4 jours du traitement murs humides oblige.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_522

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_524

 Après décollage de papier, ponçage et traitement.

Allez, haut les coeurs, ce week-end, on s'attaque à la sous-couche !

 

Posté par reyhaziel à 23:17 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 6 juillet 2017

L'anniversaire Harry Potter : la préparation (et c'est long !)

Salut à toi ami(e) lecteur(trice), tu es près à entrer dans les coulisses d'un anniversaire Harry Potter ? Tu t'es trouvé un fauteuil confortable, t'as des provisions et une tasse de café (ou de thé) à portée de main ? Non ! Alors prends le temps de t'approvisionner parce que ça va être long, très long, très trèèèèèès long !

Ben oui, c'est qu'il m'en aura fallu du temps pour mettre cette fête au point. Alors ok, je veux bien te mâcher le boulot pour que tu galères moins que moi sur la phase préparatoire quand ton tour viendra mais il n'y a pas de raison que tu ne souffres pas un peu quand même. C'est bon ? T'as tout ? Alors prends une grande respiration et c'est parti pour une plongée en apnée dans l'univers impitoyable des anniversaires Harry Potter.

Pour l'occasion, vous pensez bien que toute la horde démoniaque qui a pris ses aises dans mon salon s'est déchaîné, Pinterestus en premier qui a réussi à me stocker sur une chaise devant mon ordi pendant des heures ! Non non, je blague pas. Vraiment des heures ! J'ai dû parcourir un nombre invraisemblable de blogs dédiés au petit sorcier et à tous les types de fête. J'en ai retenu 3 trucs :

  • on trouve de tout sur le net mais rarement les fichiers d'origine modifiables comme tu veux pour tout ce qui s'imprime et c'est bien dommage parce que tu passes un temps fou à tout refaire
  • le nombre d'activités envisageables pour aller dans le thème est gigantesque mais il faut bien les choisir en fonction de l'âge des enfants visés et de leur psychorigidité (vous allez comprendre plus tard)
  • t'as rarement le temps de mettre le paquet à la fois sur la déco ET sur les activités donc fais ton choix et assumes-le. Perso, j'ai choisi les activités parce qu'à 7 ans, on s'en fiche un peu de la déco

Du coup, si vous cherchez des infos concernant une déco qui en jette un max, c'est pas ici que vous allez trouver. Je vous conseille plutôt d'aller jeter un oeil par ici (il y a aussi des idées d'activités sympas mais pour des enfants plutôt autour de 9-10 ans) ou par (leur chaudron bouillonnant est tout simplement génial). Moi, je me suis contentée de grands blasons des maisons collés sur mes vitres (pardon Inferno Gran Mom) et de Ferrero Rocher transformés en vifs d'or à grand coup d'ailes en papier doré et argenté collées dessus (merci à Super Nanny pour sa participation en la matière) sans oublier quelques ballons gonflés à l'hélium sur lesquels on a dessiné des têtes de chouettes au marqueur.

Question logistique, que faut-il prévoir ? D'abord, une invitation, ensuite les activités. Oui, on choisit les activités avant la déco car cette dernière pourra dépendre de ce que vous allez organiser. Par exemple, si vous faites un match de Quidditch, le terrain et les grands anneaux pourront s'intégrer à la déco. Moi, j'ai organisé des épreuves de BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire) avec remise de diplôme, j'ai décoré un buffet avec tout le matériel nécessaire et ça rendait très bien. Après, on choisit le gâteau à confectionner et enfin, on se penche sur la déco.

L'invitation donc. J'en ai vu des très sympas allant du ticket pour le Poudlard express à la lettre d'admission en passant par l'invitation Chocogrenouille. C'est le principe de la lettre d'admission qui m'a plu le plus et c'est en ce sens que j'ai fabriqué la mienne. J'y ai ajouté une liste (humoristique) de matériel indispensable à apporter par l'élève de première année. Le tout rédiger davantage en pensant aux parents qu'aux enfants car peu des camarades de classe d'Azraël connaissaient Harry Potter.

invitations1

invitations2

 invitations3

L'invitation, la liste de matériel et la feuille pour fabriquer l'enveloppe. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Voilà les images de ce que j'ai fait, vierges, imprimables directement et complétable à la main. Et si comme moi, vous avez envie de pouvoir adapter ça comme vous voulez, je vous mets aussi les fichiers powerpoint d'origine à télécharger.

invitations1 version fille

invitations2 version garçon

invitations3 liste matériel (ici, j'ai dû enlever le tampon du ministère pour réduire la taille du fichier mais vous pouvez le récupérer sur le fichier suivant).

invitations4 l'enveloppe

Et voilà ce que ça donne tout imprimé et assemblé.

IMG_1396

IMG_1395 2

Les invitations étant prêtes, ma horde démoniaque s'est penchée activement sur les activités et là, c'est vraiment parti dans tous les sens avec pas moins d'une dizaine d'activités listées. Fort heureusement pour moi (ou peut-être pas parce que ça a failli réduire ma liste d'activité à 2 par un moment et là, c'était vraiment limite quand même), les monstros sont encore plus psychorigides que moi. Du coup, quand j'ai demandé son avis à Azraël, mes propositions ont été rejetées les unes après les autres. Je vous la fais en version courte.

Bon alors on va faire une épreuve de potions

OUAIIIIIS !

Et puis, qu'est-ce que tu dirais d'une chasse aux trésors ?

Ah non, c'est pour les pirates ça !

Mais on pourra en faire une avec des énigmes sur le thème d'Harry Potter

NON! Il a pas de chasse aux trésors dans le film !

Une course aux oeufs de dragon alors ?

Y en a pas non plus.

Peut-être mais Hagrid fait éclore un oeuf de dragon dans le film et nous, il faudrait qu'on l'aide à faire éclore d'autres oeufs.

Bon alors d'accord

Et puis on pourrait aussi faire pousser des fleurs pour l'épreuve de botanique

Les trucs qui crient très fort ?

La mandragore ? Non, pas ça. Mais on pourrait faire s'ouvrir des boutons de fleur en papier

Mais c'est pas comme dans le film !

Peut-être mais vous fabriqueriez les boutons de fleur, vous leur lanceriez un sort et ils s'ouvriraient tout seuls pour de vrai sans qu'on touche à rien parce que c'est des fleurs magiques

Ooooh ! Si c'est magique alors d'accord. Dis maman, on pourrait faire voler une plume aussi ?

Pas de problème. Ce sera l'épreuve de sortilèges

Pour de vrai ?

Pour de vrai !

Trop cooool !

Ouf, j'avais réussi à sauver les meubles et à conserver 4 activités pour mes épreuves de BUSE. Et pour compléter la liste d'activités mais à réaliser plus tard dans l'après-midi (et vu qu'Azraël me bassinait avec ça depuis un moment), sous l'influence diabolique de Bricolus, j'ai également fabriqué une pinata en forme d'araignée. Histoire de bien clarifier tout ça et pour vous aider dans votre propre organisation, je vous ai préparé une petite liste à télécharger de nos activités avec leur déroulement et la liste du matériel nécessaire pour les réaliser : Anniversaire_Harry_Potter. Bien sûr, comme pour tout examen qui se respecte, j'avais établi et affiché la liste des épreuves de BUSE à réaliser.

Buses 

l'image imprimable directe ou alors le fichier ppt modifiable : Buses1

En gros, la course aux oeufs de dragons (ceux présentés ici) consiste à déambuler dans le jardin avec son oeuf placé dans une cuillère à soupe avant de le placer dans son nid. Les enfants les font alors éclore (les ouvrent) et récupèrent leur dragon à ramener chez eux après la fête.

La seconde épreuve était celle de botanique consistant à faire ouvrir des fleurs de papier en bouton. C'est un truc vraiment génial et qui fait son petit effet. Il suffit d'imprimer le patron de fleurs en papier que voilà : modeles_fleurs_magiques

Les enfants n'ont plus qu'à décorer les fleurs, les découper et replier les pétales pour former des boutons. On enchante alors la fleur à l'aide des baguettes magiques généreusement fabriquées par La Puce Olivander et de la formule magique opportunément fournie par La Puce Mac Gonagall (oui, La Puce a de nombreuses cousines germaines au 36ème degré et parfois au 36ème dessous aussi) et on la pose sur une soucoupe ou une assiette remplie d'eau. Et là, miracle, la fleur de papier déplie ses pétales toute seule ! Bluffant pour les enfants. Vous n'y croyez pas ? Vous comprenez rien à ce que je raconte. Ok, voilà une démo d'ouverture de fleur en vidéo. Je précise que, quand j'ai enregistré la vidéo, c'était au moins la 10ème utilisation de la même fleur, séchée au fer à repasser entre chaque utilisation (eh oui ma bonne dame, c'est recyclable ! Si c'est pas magique ça aussi !). L'activité peut donc vous faire beaucoup de profit.

L'épreuve suivante était celle des potions. Pour l'occasion, je me suis procurée des petits cahiers que j'ai transformé en livre de potions. Les enfants étant au nombre de 6, j'ai mis au points 6 cocktails différents de 3 ingrédients chacun pour un total de 12 ingrédients différents. A vous de faire vos propres recettes avec les noms fantaisistes de votre choix. Les enfants tiraient au sort la potion à réaliser et afin que ce ne soit pas un joyeux bazar, avec le professeur Rogue, directeur de la maison Serpentard (alias Super Nanny grande fan d'Harry Potter devant l'éternel revêtue d'une belle tunique de Serpentard apportée par elle-même et non cousue par moi je le précise), on a fait exécuter les potions 2 par 2 seulement. Ben oui, à 7 ans, on ne lit pas encore très bien donc il faut aider un peu quand même et on ne peut pas être partout à la fois. Bien évidemment, le professeur Rogue a dû goûter chaque potion pour les noter mais chacun avait également l'obligation de goûter sa propre potion et celles faites par ses camarades. Je peux vous dire que, pour certaines, on aurait visiblement pu en préparer des litres !

Diapositive1Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4Diapositive5

livre potions6

L'ensemble des pages à imprimer et à coller dans un cahier pour le transformer en livre de potions

Et les fichiers modifiables : livre_potions3livre_potions4livre_potions5livre_potions6

 

Comme dernière épreuve de BUSE, nous avions le moment tant attendu redouté de l'épreuve de sortilège avec la réalisation du désormais fameux Vingardium LéVIOOOsa (et pas LévioSAAAAAA je vous le rappelle). Histoire de faire durer l'activité plus de 10 secondes, avant la réalisation proprement dite du sortilège de lévitation, nous avons procédé à quelques révisions. Munie de ma feuille d'examinatrice (ci-dessous), j'ai donc interrogé mes micro nétudiants en sorcellerie soit en leur demandant la formule d'un sort, soit à quel sort correspondait une formule. Et tout le monde s'est pris au jeu, même les non Potteriens qui connaissaient que tchi ont tenté leur chance (et c'est parfois tombé pas loin).

Buses3

Liste spécifique de sorts tirés exclusivement des 2 premiers Harry Potter (vu que les monstros ont surtout vu ces 2 là et qu'on ne veut plus entendre parler du tout du 3ème pour cause de traumatisme loupgaresque je vous le rappelle)

et le fichier d'origine modifiable à volonté : Buses3

Une fois les révisions faites, on s'est attaqué à la réalisation du sortilège du Léviosa. Pour cela, j'ai distribué à chacun une baguette d'entrainement, c'est-à-dire une baguette munie d'un fil invisible au bout duquel était fixé un petit aimant. A ce propos, je ne sais pas comment font les autres mais moi, j'ai jamais réussi à fixer un aimant de façon durable à quoi que ce soit avec une goutte de n'importe quelle colle (et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé avec toute sorte de colle). Du coup, être sûre d'avoir un truc à l'épreuve des petites mains, j'ai sorti mon meilleur ami, le pistolet à colle, et j'ai carrément enrobé aimant et extrémité de fil d'une fine couche de colle. La technique pour le faire ? On dépose une bille de colle sur l'aimant, on place le fil dessus, on mouille ses doigts en vitesse (pour qu'ils n'adhèrent pas à la colle) et presse le tout entre ses doigts tant que la colle est encore bien chaude et s'étale facilement. Ca brûle un peu les doigts mais ça marche parfaitement.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f7UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f9

Et un aimant enrobé, un !

En plus de la baguette d'entrainement au sortilège de lévitation, il fallait la plume adéquate à faire voler.

La plume adéquate ? Pourquoi adéquate ? Il y en a qui le sont pas. Mais bien évidemment malheureux ! Sachez que toute plume n'est pas susceptible de voler. Prenez ainsi les jolies petites plumes colorées que vous avez en stock dans votre placard donc totalement gratos. Ben elles n'iront pas, non non non. Les plumes de taille moyenne vendues en sachet au poids à un prix raisonnable ? A oublier aussi. Les plumes de paon vendues pas 3 alors, de taille respectable ? Que nenni car mais enfin maman, il faut une grande plume blanche comme dans le film voyons ! Bref, la plume d'autruche vendue un bras à l'unité. Une chance pour moi d'être tombée sur une promo ce qui m'a permis de satisfaire mon psychorigide obnubilé du détail de fils (mais vous, si vous avez un modèle souple de monstros à domicile, vous devriez pouvoir vous en tirer avec une plume de pigeon ramassé dans le jardin).

IMG_1449

Une fois les plumes en votre possession, il ne reste plus qu'à y coller un petit anneau métallique et le tour est joué. Votre aimant viendra s'y coller et votre plume pourra voleter gaiement. Allez, démonstation en vidéo par Sir Azraël himself.

Et bien évidemment, une fois toutes ces épreuves impeccablement réussies, nos petits sorciers en herbe ont eu droit à leur diplôme scrupuleusement et impartialement rempli par le professeur Rogue et à une récompense, une boite de chocogrenouille maison.

Buses2

 Severus devait être dans un bon jour, mes mini nétudiants n'ont eu que des efforts exceptionnels et de optimal à toutes leurs épreuves, même celle des potions (un exploit quand on connaît le caractère du professeur Rogue).

Et le fichier à télécharger : Buses2

IMG_1414

Boites en carton imprimées, découpées et assemblées par mes soins.

IMG_1416IMG_1417

Les cartes que j'ai plastifié pour plus de solidité.

IMG_1420

Des chocogrenouilles maison : chocolat au lait fourré praliné feuilleté.

Et voilà, on a fait le tour ou presque des activités. C'est bon, vous êtes toujours vivants et pas trop épuisés ? Allez, accrochez-vous encore un peu, on arrive à la fin. Là, j'en vois qui se demande pourquoi je veux absolument tout mettre dans le même post au lieu d'en faire plusieurs. Tout simplement parce qu'au cours de mes recherches, j'ai expérimenté les blogs où les idées sont détaillés dans plusieurs posts. Certes, chaque message est assez court mais qu'est-ce que ça a pu m'agacer de passer mon temps à retrouver dans lequel des messages étaient l'info que je voulais ou d'ouvrir des tonnes de messages simultanément pour naviguer de l'un à l'autre en fonction de mes réalisations. C'est mon petit côté psychorigide à moi, j'aurais voulu tout sur tout au même endroit ou presque.

Pour la toute dernière activité donc, nous avions la pinata araignée fabriquée par mes soins. Je ne vous dirais pas ici comment la faire, c'est déjà détaillé dans mon petit guide des activités (Anniversaire_Harry_Potter). On a éclaté la pinata juste avant de manger le gâteau. Avec le recul, je me dis qu'on aurait mieux faire de la casser après le gâteau parce que du coup, mes sorciers en herbe ne pensaient qu'à se goinfrer de bonbons et ils ont un peu boudé le gâteau.

pinata

Une photo toute pourrie de la pinata que j'ai complètement oublié de photographier avant utilisation

Et pour finir, les images imprimables pour les boites à chocogrenouilles et d'autres bricoles.

Boite_ChocoGrenouille

cartes1cartes2cartes3

les boites et cartes à chocogrenouille (récupérés chez Mimi la Bidouille)

maison

gryffondorpoufsouffle

serdaigleserpentard

Les blasons parce que ça peut toujours servir (récupérés au hasard de ses périgrinations par Pinterestus)

etiquette1etiquette4

des modèles d'étiquettes (prérempli ou non) à coller sur les flaçons pour l'épreuve de potion (toujours chez Mimi mais aussi ailleurs)

hibou courrier 1ministèrepoudlard

Et voilà. Normalement, vous avez tout ce qu'il vous faut pour fabriquer vos invitations, vos livres de potions et préparez vos activités (si vous choisissez les mêmes que moi bien sûr). Dans mon prochain et dernier post sur le sujet, je vous montrerai ma déco minimaliste, les costumes (je vous expliquerais comment j'ai fait mes différentes baguettes parce que pour les robes de sorcier, c'est déjà fait) et il y aura surtout les photos de la fiesta.

Posté par reyhaziel à 23:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 25 mai 2017

Céladon le dragon - acte II scène unique

Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 16 mai 2017

Céladon le dragon - acte I scène II

Bonjour, je suis venue vous apporter les diadèmes et les cornes pour la pièce de théâtre. Je vais bientôt m'attaquer aux ailes de dragon.

Ah ben ça tombe bien que je vous voie. Fallait que je vous demande quelque chose

(oulà, j'en frémis d'avance ! L'an dernier, après cette réflexion, j'avais appris que la maîtresse avait changé d'avis sur les costumes)

Oui. Je vous écoute.

Voilà, on a discuté avec Grenadine, l'intervenante du théâtre, et on s'est aperçu d'un truc.

...

(je frémis de plus en plus)

On aurait besoin de faire une répétition en costume

Euh oui d'accord

(là, je cherche désespérément à deviner quelle tuile va me tomber dessus)

et la seule date possible, c'est le 22 mai

(ah ben, ça y est, j'ai trouvé la tuile)

Euh, c'est dans 3 semaines ça non ?

(donc 3 semaines pour faire les 12 paires d'ailes au lieu de 6)

Oui oui, c'est ça. Vous croyez que ça va aller ?

(parce que j'ai le choix peut-être ?)

Et voilà comment, au lieu de me coudre une nouvelle robe, je me suis retrouvée à tout laisser tomber pour me consacrer exclusivement à la confection de mes ailes de dragon. Je vous raconte pas la scène que m'a fait le Couturus. Il menace d'ailleurs de faire grève, voir d'aller carrément posséder quelqu'un d'autre. Ceci dit, il n'a pas tout à fait tord quand il me fait remarquer qu'il est à présent trop tard pour coudre des pyjamas en polaire doudou à Azraël comme il m'en supplie depuis 2 mois (c'est Azraël qui supplie hein parce que Couturus lui, il s'en fout du moment qu'il a un truc à coudre, il est content).

C'est donc avec 3 semaines d'avance et après finalement 44 m de fil de fer coupés, pliés et torsadés, 12 paires de collants XXL de découpés et tendus, près de 500 ml de peinture tartinés, 3 rouleaux entiers de scotch électrique débobinés et une vingtaine de bâton de colle fondus (et autant de doigts brûlés dans la foulée) et un nombre non calculé de plumes fixées (parce que faire le compte, décidément, c'était trop déprimant), que j'ai le bonheur de vous présenter les ailes de Céladon.

IMG_1122

Vue d'ensemble des 12 paires

IMG_1124

Une paire en plus gros plan

IMG_1127

IMG_1129

Les photos ne rendent pas bien justice aux couleurs. Entre les paillettes saupoudrées sur les ailes et la colle pailletée utilisée pour les décos, ça scintille de partout.

IMG_1131

Le dos des ailes. On voit bien ici l'assemblage des 2 ailes à l'aide du scotch électrique.

IMG_1125IMG_1134IMG_1135

Les 3 couleurs de plumes utilisées. Les strass, eux, sont tous les mêmes et font 3x2 cm.

IMG_1136IMG_1142

Et les ailes portées par Milady histoire de mieux se rendre compte de l'envergure.

Je vous dis pas comment Sir Azraël était fier d'apporter tout ça en classe lundi matin. Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai une paire de diadèmocornes supplémentaire à faire. Ben oui, il semblerait que les costumes soient prêtés pour le spectacle à la classe de CE1 après la prestation des CP. Et dans la classe de CE1, ben il y a 2 dragons de plus !

Posté par reyhaziel à 23:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 7 avril 2017

Céladon le dragon - acte I scène I

Bon alors, je vous rassure tout de suite, non, le dragon Administration n'a pas remis le couvert et décidé de me casser les pieds. Céladon n'a rien à voir avec lui.

Ceux qui me suivent régulièrement se souviennent peut-être qu'il y a quelques temps, Maîtresse Chérie m'avait sollicité pour les costumes de la pièce de théâtre qui ferait office de spectacle de fin d'année pour la classe d'Azraël. En commande, j'avais donc 12 paires d'ailes de dragons ainsi que les cornes assorties puisque 12 des petits camarades d'Azraël devaient jouer le rôle du héros, un adorable dragon un peu nouille du nom de Céladon. Pourquoi un peu nouille ? Ben parce que tout rôliste qui se respecte vous le dira : un dragon c'est gros, c'est méchant et ça ne pense qu'à un seul truc, amasser le plus de trésors possible et bouffer tous ceux que essaient de lui chiper la moindre piécette ! Alors quand on vous dit que le dragon de la pièce est gentil, ça surprend. Qu'il se promène de part le monde tout tranquillement au lieu de rester terré dans sa grotte aux trésors, on s'interroge. Mais quand on ajoute qu'il se dépouille lui-même tout seul comme un grand de ses trésors en cours de route pour les filer aux pauvres malheureux qui en ont bien plus besoin que lui, on ouvre carrément des yeux en bille de loto.

Une fois le choc surmonté, et suite à la confection des prototypes et discussion avec Maîtresse Chérie, j'avais découvert qu'à la fin de la pièce, Céladon offrait son dernier bien, un diamant d'étoile qu'il portait au front. Alors bien sûr, j'ai pas pu résister à l'idée de compléter le costume par un petit diadème orné d'un gros diamant. Et c'était parti pour un nouveau proto de diadèmocornes (un truc sur lequel est fixé à la fois les cornes et le diadème). Après consultation de Bricolus, recherche active par Pinterestus, approbation par Fimus et grommellement ininterrompu de Couturus (qui ne supporte pas de n'avoir finalement rien à faire sur ce projet), l'idée retenue était de coller cornes et diadème sur un simple serre-tête. Et ma fois, ça fonctionnait parfaitement. Et hop, remise en main propre du bestiaux à une Maîtresse Chérie béate d'admiration (non non, je vous jure, je me jette aucune fleur sur ce coup) mardi de la semaine dernière pour validation. Et j'étais tranquillement en train de faire mon cours de Physique des lasers à mes petits nétudiants adorés quand un sms est arrivé sur mon smartphone. On est inséparable mon smartphone (montre, réveil matin, chronomètre de cuisson, appareil photo, console de jeux qui me sauve la vie dans les salles d'attente avec des monstros intenables, liseuse) et moi.

Euh, je suis embêtée, on a un peu cassé le diadème. La colle a pas tenue, il s'est décollé du serre-tête d'un côté.

Pas de souci, c'est qu'un proto. J'ai juste coller pour aller plus vite. Mais dans la version définitive, je mettrais un fil de fer doré en plus de la colle. Ça bougera pas !

(oui, j'ai répondu tout de suite, profitant que mes nétudiants planchaient sur l'équation gain=pertes)

Ah d'accord. Super !

Quelque temps après, le cours fini, j'étais tranquillement en train de ranger mon bazar quand un nouveau sms est arrivé.

Désolée de vous déranger mais, si c'est pas trop tard, est-ce que vous pourriez ne pas fixer le diadème finalement ?

Non non, c'est pas trop tard

(comme si j'avais déjà pu réaliser 24 cornes et 12 diadèmes en moins de 2h tout en assurant mon cours mais bon, en même temps, elle pouvait pas savoir que j'étais en cours)

Super parce qu'avec Grenadine (le petit nom choisi pour l'intervenante de l'activité théâtre), on se disait que ce serait bien que les enfants puissent l'offrir à la fin comme le fait Céladon et donc l'enlever de leur tête.

D'accord, je vois

Vous n'auriez pas une idée pour que le diadème puisse bien tenir sur leur tête mais qu'on puisse l'enlever facilement ?

(ben voyons !)

Aucun problème, je vous fais ça.

Car oui, il se trouve que j'ai tout de suite eu une illumination sur comment faire ce système de fixation, et j'ai béni dans la foulée l'inventeur du scratch dont j'avais justement un petit stock à la maison. Car il faut dire que toutes les fournitures pour les costumes sont déjà achetées depuis longtemps et qu'avec mon manque de temps chronique de ces dernières semaines, je n'avais pas du tout envie de retourner faire les magasins pour acheter quoi que ce soit. Au final, voilà à quoi ressemble un diadémocorne.

IMG_0942IMG_0945

De profil, de face

IMG_0906

Et sur la tête d'un monstros !

Comme pour le prototype, les cornes sont réalisées en Fimo Air Light, une pâte Fimo spéciale qu'on peut soit laisser sécher à l'air, soit cuire au micro-onde. J'aime bien cette Fimo pour ce genre de travaux car elle donne des objets tout légers comme du polystyrène et qu'on peut peindre facilement. Par contre, je la trouve beaucoup moins agréable à travailler que la Fimo classique et elle se conserve difficilement une fois le paquet entamé (ben oui, elle sèche à l'air je vous rappelle). Une fois cuites, je ai peinte les cornes à la peinture acrylique histoire que ça tienne bien et que ce soit résistant aux petites mains. Les cornes sont ensuite collées au pistolet à colle sur des disques de feutrine noire (de mon stock, youpi encore des chutes en moins), disques dissimulés par des plumes collées également. Accessoirement, coller les plumes une par une, c'est ch...t et on n'arrête pas de se brûler les doigts en prime ! Enfin, on colle (toujours) les cornes décorées sur les serres-têtes. Juste sous les cornes, j'ai rajouté le système de fixation des diadèmes, à savoir un petit morceau de scratch noir. Et devinez comment je l'ai fixé au serre-tête ... Eh oui, je l'ai collé bien sûr. Pour plus de sécurité, j'ai même pris le serre-tête en sandwich entre un morceau de scratch et un morceau de feutrine noire.

IMG_0927

IMG_0937

Pour les diadèmes, Bricolus a préconisé d'aller au plus simple d'histoire d'économiser temps et argent (c'est qu'il ne faut pas oublier que le budget de la maîtresse est serré). Du fil aluminium coloré et torsadé afin de créer une boucle où je suis venue coller (oui oui, encore) un gros strass (trouvé pour 1€ les 4 sur alittlemercerie) pour faire le diamant. Le même système d'attache en scratch pour la fixation au serre-tête, toujours collé bien sûr. Je vous dis pas le nombre de bâtons de colle que j'ai déjà usé dans l'affaire et c'est pas fini. Mon pistolet à colle est actuellement mon meilleur ami, au point que j'envisage sérieusement de lui trouver un petit nom ! Et après 3 soirées, on obtient ça !

IMG_0928

IMG_0930

IMG_0933

Pour celles et ceux que ça intéresse, le prix de revient d'un diadèmocorne, scratch non compris puisque j'ai puisé dans mes stocks, est d'environ 2€ (un peu moins en fait). Le bestiaux tient parfaitement sur la tête et mon scratch est tellement performant qu'il faut faire attention à ne pas trop appuyer quand on vient fixer le diadème pour qu'il puisse s'enlever facilement. Mais en tout cas, il ne risque pas de tomber !

IMG_0911

On admirera la bonne volonté d'Azraël pour prendre la pose !

IMG_0918

Bon allez, j'ai encore les 12 paires d'ailes à faire soit environ 36 m de fil de fer hyper rigide à découper, plier et mettre en forme (mes pauvres petits doigts en ont mal à l'avance). Dès qu'elles seront finies, je vous montre ça.

 

Posté par reyhaziel à 23:57 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 janvier 2017

C'est un Bibi, Chéri !

C'est quoi ce truc ?

Mais voyons Chéri, c'est un Bibi !

Un quoi ?

Un Bibi, Chéri

...

(silence pensif)

C'est pas le titre d'un vieux film ça ?

Ah pas loin ! C'est qu'il a de la mémoire quand il veut Chéri. C'est bien un truc qui ne date pas d'hier (1975 environ) mais pas un film. C'est une série, en 46 épisode et française en plus et dont le titre exact est Chéri Bibi. Ça vous dit quelque chose ?

Enfin bon, tout ça n'a tout de même aucun rapport avec mon bibi à moi que j'ai, ou plutôt que je ne l'ai plus vu que c'était le cadeau d'anniversaire d'une copine de Gargamel. Car le week-end dernier, Gargamel était invité à l'avant dernier anniversaire de la saison des fêtes (piouuu, on en voit enfin le bout, c'est pas croyable la vie sociale hyper active qu'ils ont les monstros !). Et fidèle à la tradition ancestrale des Puces qui date de l'an dernier, c'était cadeau fait maison obligatoire.

Pour faire dans l'originalité, j'ai opté pour .... ben un costume de fée bien sûr. Eh oui, les ailes de fée, c'est mon truc du moment. Faut dire aussi que je voulais absolument tester de nouveaux produits (des colles à paillettes incorporées) que je prévoyais pour la production en série d'ailes de dragon et que c'était pour moi l'occasion idéale de faire ces fameux tests. Bizarrement, si confectionner le tutu en tulle et les ailes (avec une nouvelle forme pour changer un peu) ne m'a posé aucun problème ni technique ni psychologique, impossible de faire la baguette pour aller avec. Bricolus a eu beau insister, tempêter, Hystéricus a eu beau lancer massivement ses attaques, grâce au soutien inconditionnel d'Enquiquinus qui avait visiblement envie de faire tourner ses congénères en bourrique en plus de moi-même, j'ai tenu bon. Pas de baguette au programme. Bon, c'était bien beau tout ça mais mon côté un chouilla psychorigide n'était pas satisfait pour autant. Un costume digne de ce nom devait comporter des ailes, une jupe et un accessoire en plus. Au départ, j'avais opté pour un diadème en fil d'aluminium doré et puis un foirage total et des douleurs au bout des doigts plus tard, j'ai décidé qu'un Bibi à plumes, ce serait bien mieux.

Alors après quelques recherches sommaires sur Pinterest, une séance de farfouillage intensif dans mes placards à fournitures pour loisirs créatifs et stock de feutrine, j'ai finalement obtenu ce truc sur lequel les monstros se sont rués pour l'essayage et que j'ai eu bien du mal à récupérer pour le mettre à l'abri.

IMG_0402IMG_0403IMG_0404

IMG_0401

J'avoue que je ne suis pas mécontente du résultat et que je réexploiterai certainement l'idée pour d'autres déguisements (ou même des petits chapeaux pour sortir encore qu'il faudra trouver l'occasion parce que les plumes dans les cheveux, faut quand même assumer). La demoiselle a, quant à elle, semblé ravie et c'est bien là le plus important non ?

Posté par reyhaziel à 22:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 21 décembre 2016

Ah, l'hérédité !

Bon sang ne saurait mentir. Telle mère tels fils (meuh non j'ai pas fait d'erreur d'abord!). Les chiens ne font pas des chats. Ils sont nombreux les proverbes sur l'hérédité. Eh bien pour une fois, les monstros semblaient fort disposés à leur donner raison et dans le meilleur sens du terme (ce qui est suffisamment rare pour le souligner).

Car cette année, sous l'influence pernicieuse de Bricolus Démonicus, j'avais décidé qu'il n'y aurait aucune raison pour que je sois la seule à gâter les maîtresses des monstros et que ces derniers pouvaient bien faire un petit effort pour une fois. Alors certes, il fallait que l'effort soit petit.

Ooooh, la Puce, t'exagère quand même ! C'est pas gentil de vouloir faire des cadeaux au rabais ! Houla ! Je vous arrête tout de suite. Pas question ici de collier de nouilles ou de pot à yaourt décoré. Quand je dis peu d'efforts, je veux seulement dire un truc simple réalisable rapidement parce que je commençais à être à court de temps. Mais il fallait quand même un cadeau sur la confection duquel les monstros soient obligés de se donner un peu de mal. J'ai donc opté pour un marque-page cousu, un truc déjà testé pour leur usage personnel et qui leur avait plu. Si dans la première version, ils s'étaient contentés de découper, là, on est allé nettement plus loin.

Alors un marque-page cousu, ça ressemble à quoi. Ben ça ressemble à ça : un truc en feutrine cousue et rembourrée à un bout, un truc en feutrine cousue et rembourrée à l'autre bout et un grand ruban entre les 2.

marque page 1

Pour leur simplifier la vie (ben oui, je suis pas un monstre, enfin, pas toujours), pour la déco, on a fait ça à la feutrine autocollante. Et comme thème, pour les inspirer, on est parti sur un marque page Totoro. Mais on voit maintenant plein de modèles différents fleurir sur Pinterest comme les hiboux, Hello Kitty, le petit chaperon rouge ou les renards.

Comme je le disais, sur ces modèles, les monstros ne se sont pas contentés de découper tous les morceaux. Azraël a également cousu tout seul son petit totoro blanc et mis la bourre dans les 2 Totoros alors que Gargamel a cousu et garni ses 2 Totoros. Et figurez-vous qu'ils étaient tous les 2 ravis de faire un peu de couture à la main comme des grands. Et moi, je retenais mon souffle et je tentais de calmer mes nerfs en attendant le plantage d'aiguille dans le doigt et les hurlements assortis. Plantage qui n'est jamais venu finalement. Comme quoi, faut vraiment que j'arrête de stresser pour rien moi !

marque page 2

Il ne reste plus qu'à espérer que les maîtresses des monstros apprécieront les efforts de leurs petits élèves.

Posté par reyhaziel à 21:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 décembre 2016

Dragon, vous avez dit dragon ?

Comme chaque année à la rentrée, à l'école des monstros, les instits choisissent un terme sur lequel les enfants vont travailler tout au long de l'année. En 2015, c'était les cowboys et les indiens. Cette année, le thème est les 4 éléments.

Et comme chaque année depuis que j'ai repris la couture, j'ai proposé aux maîtresses des monstros mes services si d'aventure, il y avait des costumes à faire pour le spectacle de fin d'année. Proposition qui tombe rarement dans l'oreille de sourdes. Et pourtant, on se demande comme les instits arrivent à avoir des oreilles encore en état de fonctionnement : c'est sûrement ça, avoir une ouïe sélective !

Bien sûr, comme chaque année, maîtresses, atsem et AVS passent un temps considérable à surfer sur Pinterest à la recherche d'idées (encore un coup de Pinterestus, ça c'est sûr). Alors, dans mon immense bonté, j'ai décidé de leur facilité la tâche en leur proposant des idées (et puis accessoirement, ça me permet aussi de limiter les risques sur ce qu'elles pourraient avoir idée de me demander justement). Alors évidemment, vu ma maîtrise totale de l'aile de fée, je me suis dit comme ça en passant que c'était un super bon plan pour illustrer l'élément air et j'ai montré quelques photos à Maîtresse Chérie. Résultat des courses, pas d'ailes de fée pour les CP cette année.

Rhaaa mais non, râlez pas. Elle les a trouvé très belles mes ailes Maîtresse Chérie. Non, c'est juste qu'en fait, il n'y aura pas de spectacle de fin d'année. Eh non, parce que les enfants sont en train de préparer une pièce de théâtre et que cumuler les 2, ça aurait fait beaucoup. Ah mais j'en vois qui frémissent à l'idée que, pauvre de moi, je me retrouve totalement désoeuvrée et sans rien à faire. Qu'ils se rassurent immédiatement. Certes, il n'y aura pas d'ailes de fée mais Maîtresse Chérie m'ayant gentillement demandé si, à la place, il serait possible qu'éventuellement la fabrication d'ailes de dragons soit envisageable ? en couleur vert céladon ? parce que Céladon, c'est le nom du dragon donc bon voilà quoi ! Je me suis faite un plaisir de me lancer dans la fabrication de prototype d'ailes de dragon.

Pour la technique, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai gardé la combinaison structure en fil de fer et chaussettes mousse. J'ai simplement transformé mon gabarit pour que les ailes ressemblent à de grandes ailes de chauve souris. Quelques découpes au chalumeau, euh, au bâton d'encens, une bonne tartine de peinture vert céladon (pour ceux qui connaissent pas, c'est normalement un vert jade clair tirant légèrement sur le turquoise, enfin il parait), des nervures à la colle pailletée, des garnitures en plume et feutrine et le tour était joué.

Bon évidemment, vous commencez à connaître les petits démons qui m'entourent (non, je parle pas des monstros, encore que !), il était évident qu'ils ne pourraient pas s'arrêter là. C'est vrai quoi, un dragon avec des ailes, c'est bien mais un dragon sans corne, c'est pas vraiment un dragon ! Heureusement, Pinterestus ayant à coeur que les costumes de nos chères têtes blondes soient à la hauteur de l'évènement, il a encore frappé fort en dégotant un petit tuto sur la fabrication de cornes en FIMO Air light (une pâte FIMO super pour ce genre de truc car elle est très très malléable, se cuit en 10 mn au micro-onde et donne des objets aussi légers que du polystyrène) que Bricolus s'est empressé de m'obliger à suivre à l'insu de mon plein gré. En 2 temps 3 mouvements, j'avais 2 jolies petites cornes à ajouter à la panoplie du parfait petit dragon. Des cornes qu'Azraël s'est fait un plaisir d'arborer à l'école ce matin pour faire peur aux copains et montrer à Maîtresse Chérie comment il s'était transformé en dragon ce week-end.

dragon azrael

dragon gargamel

Mes 2 petits dragons préférés !

Au final, on obtient un truc dans ce genre là et l'avenir nous dira si ailes et cornes ont convenu aux souhaits de Maîtresse Chérie et de l'intervenante de la troupe de Théâtre en charge de monter la pièce. Et dans ce cas, je devrais avoir un peu d'occupation en perspective vu qu'il y aura quand même 12 paires d'ailes à fabriquer. Encore heureux que j'ai réussi à résister à la pression de Couturus qui aurait bien aimé que nos mini dragons aient également une queue digne de ce nom !

Posté par reyhaziel à 23:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,