jeudi 22 juin 2017

Et de 4

Houlala, je suis en retard question post, c'est l'horreur ! Ça doit bien faire une semaine que je voulais vous montrer le contenu du dernier paquet envoyé à l'occasion de mon bloganniversaire, celui de Mia qui, si elle a joué au loto cette semaine là, doit être millionnaire à l'heure actuelle vu qu'elle était dans une phase de chance incroyable. Bref toujours est-il qu'elle avait à la fois été désignée par le sort au tirage mais qu'elle avait aussi trouvé la couleur la moins appréciée par Azraël en matière de vêtement, le noir (encore que ça pourrait bien changer merci Harry Potter) et donc gagné 2 cadeaux surprises.

IMG_1362

Pour l'occasion (et avec sa permission), je me suis donc lâchée côté couture pour petite princesse, d'abord en écoulant mon restant de tissu licorne que Mia avait beaucoup apprécié quand j'ai cousu la robe de princesse aux licornes. Je n'en avais pas assez pour une "vraie" robe de princesse, trop gourmande en tissu généralement, alors j'ai ressorti mes valeurs sûres : mes sacro saint livres de couture japonais. J'ai opté pour la robe 15 du livre Polka drops (livre 373 en code JCA) en version simplifiée sans la sous-robe.

IMG_1330

IMG_1331

Dans le même livre, je suis retombée sur l'adorable petite robe à col marin et godet, le modèle 16, sur laquelle je bave depuis que j'ai ce livre (soit un bon bout de temps maintenant). Je n'avais encore jamais eu l'occasion de la coudre faute de concordance entre une petite fille du bon âge et le tissu idoine. Et bien c'est chose faite et je suis trop trop fière de moi !

IMG_1338

IMG_1342

IMG_1341IMG_1343

Cette petite robe, je l'ai cousu dans un adorable jersey ton rose orné de papillons commandé sur un coup de tête chez Butinette alors que je savais très bien que je n'en ferais rien pour moi en plus (car non, j'arrive quand même pas à assumer ce type d'imprimé pour moi, j'ai quelque peu passé l'âge faut être honnête). La petite dentelle au col, elle, vient de mon stock. La seule difficulté technique du modèle vient des godets dont l'angle demande un peu d'application à coudre si on veut que ça rende bien. Le reste va tout seul. J'avoue avoir bien aimé le petit détail du pli creux sur les bords de manche pour donner du bouffant. C'est vraiment un petit modèle sympa comme tout à coudre et qui fait son petit effet.

IMG_1340

Pour Mia, j'ai réalisé un sac nomade pour ses travaux de crochet (car Mia est une crocheteuse hors pair) sur le même modèle que le mien (une version plus petite du sac à ouvrage de Sakiko donc). Pour compléter les réalisations couture, j'ai ajouté 2 petites broches fleur en tissu d'après ce tuto.

IMG_1357IMG_1360

IMG_1314IMG_1315

Afin de gâter toute la famille, j'ai ajouté un Nimbus 2000 (le balai d'Harry Potter pour ceux qui l'ignoraient) monté en collier pour Mlle M qui venait justement de fêter son anniversaire sur le thème du petit sorcier. Bon, je vous rassure, c'était pas un vrai balai, beaucoup trop lourd et encombrant pour une jeune fille, et sacrément galère à envoyer par la poste, mais une version miniature réalisée par mes soins en pâte fimo. Et enfin, un assortiment de douceur (dont du chocolat pour Monsieur N. bien sûr).

IMG_1353

IMG_1355IMG_1356

IMG_1352

Sur ce, j'ai des diplômes de BUSES à imprimer alors je vous laisse.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 20 juin 2017

Au complet

Eh oui, depuis vendredi, Azraël a regagné le nid. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a adoré sa classe de mer. Dans ses valises, il a rapporté du sel en provenance directe des marais salants visités avec la classe, de la brioche vendéenne (déjà entièrement engloutie) et du sable, plein de sable, des tonnes de sable, de quoi remplir ma machine à laver qui n'était pas contente contente ! Mais que j'ai réussi à désensabler fort heureusement sans dommage.

Bizarrement, depuis son retour, la maison est nettement moins calme, son grand frère nettement plus bruyant et le temps du coucher est passé de 10 mn à 50 mn (voir plus certains soirs). Et après, il y a des mamans qui se demandent pourquoi j'aurais pas été contre une classe de mer de 15 jours !

Mais bon, je vais pas me plaindre, j'aurais bien profité de mes soirées et je n'avais pas autant bricolé et cousu que pendant la semaine écoulée. J'ai même trouvé le temps de me coudre un petit haut (mais je vous le montrerai pas tout de suite, c'est ma participation au défi de Mia sur la couture adulte).

Dans sa valise, Azraël a quand même emporté (et rapporté, je précise parce que pour son coupe-vent, c'est un copain qui en a hérité semblerait-il) un tout nouveau gilet remplissant le cahier des charges très spécial qu'il avait établi. Entièrement réalisé en tissu à sweet dans les tons bleu pétrole (ou bleu canard), provenant de chutes pour le tissu uni et acheté tout spécialement chez Butinette pour le tissu à étoiles, d'après le patron 37 nommé Sand and Dust (parfaitement de circonstance donc) du Ottobre 1/2017, j'ai volontairement omis de le doubler pour qu'il reste le plus léger possible. Normalement, il aurait dû être pressionné et j'avais coupé mes pièces et fait mon assemblage en ce sens. Mais bien sûr, c'était sans compter sur l'esprit de contradiction en passe de devenir légendaire de Sir Azraël.

Mais maman, je veux pas les pessions. C'est trop dur !

(non non, j'ai pas fait de faute d'orthographe)

...

(énorme soupir de désespoir parce qu'on est à J-4, que le gilet n'est pas fini mais presque, qu'il n'est pas question que je recommence et que j'ai encore un pantalon à coudre)

Bon, tu veux quoi alors ? Des boutons

(pitié, faîtes qu'il dise oui, j'ai pleiiiin de boutons en stock !)

Une fermeture éclair

(bingo ! Pile le truc que j'ai jamais en stock et que j'achète seulement quand le vêtement est assemblé pour être sûre d'avoir la bonne taille)

J'étais donc en train de tricoter la corde pour me pendre (ouais, j'avais pas envie de sortir en acheter une) quand d'un seul coup, éclair de lucidité, je me suis souvenue que j'avais acheté il y a un moment pour un autre projet une fermeture susceptible de convenir. Son usage initial avait été abandonné car j'avais entre temps trouvé une autre fermeture d'un coloris plus adapté. Elle n'avait pas tout à fait la bonne longueur, elle n'avait pas tout à fait la bonne couleur, mais elle était là à disposition alors j'ai sauté dessus et je me suis débrouillée comme j'ai pu pour finir de damné gilet.

IMG_1263

Le devant

IMG_1264

Le dos

IMG_1269

La fameuse fermeture éclair bleu ciel qui tranche bien sur le bleu canard mais bon c'est du bleu au moins

IMG_1270IMG_1271

Et sans la capuche puisqu'elle est amovible grâce à des pressions (eh oui, j'au quand même réussi à lui coller quelques pressions et toc !)

Au final, ça donne donc ça. Un gilet dont les finitions laissent un peu à désirer à mon goût au niveau de la fermeture (trop courte donc elle ne descend pas jusqu'en bas et ne monte pas jusqu'en haut) mais qui est parfait au dire d'Azraël. Il a plutôt intérêt d'ailleurs parce que je crois bien que je lui aurais fait bouffer sur ce coup ! Il l'a même arboré fièrement le jour du départ en disant à tout le monde que c'était moi qui l'avait fait et que j'étais trop forte (vous comprenez pourquoi je lui pardonne tout !). N'empêche que plus jamais je coudrais un manteau ou un gilet dans l'urgence, non non, plus jamais !

 

IMG_1265IMG_1266

Les poches (passe-poilées je crois qu'on dit) que j'avais jamais cousu avant et j'en suis trop fière

IMG_1272

Le col en bord côte, une première aussi

IMG_1258

IMG_1260

Et un Azraël faisant preuve d'une bonne volonté évidente pour la séance photo (et encore, je vous ai épargné celle d'un Dark Vador manquant cruellement de crédibilité avec sa tétine qui pendouille)

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 9 juin 2017

Et de 3

Et voilà, déjà 3 petits paquets de Bloganniversaire d'envoyer et d'arriver à bon port. Et pour une fois, je ne résiste pas à l'envie de vous montrer ce que j'avais glissé dans mes petits paquets parce que je suis trop fière de moi.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_311UNADJUSTEDNONRAW_thumb_312IMG_1322

Pour, dans l'ordre d'apparition à l'écran, Ozélie, Mouthilde et Emykero

Ozélie et Mouthilde m'avaient demandé des cosmétiques maison. J'en ai donc fait un petit assortiment auquel j'ai ajouté quelques douceurs (on n'a jamais assez de douceur dans ce monde de brutes) et un petit cadeau personnalisé.

Pour Ozélie, dont j'ai pu admirer l'étagère à peluche, c'est Crétinus Démonicus qui m'a inspiré. Huuum ? Vous connaissez pas Crétinus ? Pas possible ! Allons allons, vous ne me ferez jamais croire qu'une photo ou un article croisé par hasard (ou pas d'ailleurs) sur le woueb ne vous a jamais donné des idées de réalisations complètement loufoques. Si ! Ben vous voyez ! C'est l'oeuvre de Crétinus ! Et je l'aime bien moi ce petit démon parce que les 3/4 du temps, quand il me met des idées au premier abord complètement déjantées dans la tête, il me pousse à me triturer les méninges pour réussir à en faire quelque chose. Et bien souvent, le résultat est plutôt sympa.

Cette fois, c'est en voyant l'araignée Agatha de La lune à coudre, une adorable petite araignée au crochet qu'on peut suspendre au bout de son fil, lequel est en fait le fil d'une boîte à musique jouant le thème d'Harry Potter, que Crétinus a frappé. Parfaitement conscient que je suis une bille totale en crochet (et que c'est pas prêt de changer), il m'a mise au défi de réussir la même chose en couture. Ni une ni deux, j'ai foncé sur la toile pour trouver un fournisseur de boites à musique Harry Potter et sur mon restant de tissu doudou pirate spécial Hippogriffe. Et hop, une jolie petite demoiselle araignée à pointer le bout de ses 8 pattes en lacets de chaussures (eh oui, non seulement j'ai écoulé des chutes mais en plus, j'ai fait dans la récup).

IMG_1217

IMG_1218

IMG_1220

En plus de la boîte à musique Harry Potter (que j'ai trouvé ici si ça vous intéresse), j'ai dégoté au même endroit des boites à musique Guerre des étoiles (Crétinus m'a déjà suggéré d'en faire des Totoro Jedi mais ne me demandez pas pourquoi) et des jolis yeux sécurisés pour doudou. J'avoue que je ne connaissais pas et que je ne regrette pas cette découverte car je vais enfin avoir l'occasion grâce à ça de rendre la vue à une des 5 panthères chéries de Gargamel. La pauvre est aveugle depuis plusieurs années maintenant mais la liste d'attente pour les donneurs d'yeux est trèèèèès longue et l'idée de me fournir au marché noir me répugnait quelque peu. C'est vrai quoi, énucléer de pauvres doudous innocents pour une greffe, c'est un peu gore non ? Mais maintenant, le problème est résolu et j'ai bon espoir de réussir une magnifique transplantation d'yeux bleus tout à fait éthique (c'est bon, personne ne s'est précipité aux toilettes pour rendre tripes et boyaux ? Promis, je vais être sage maintenant).

Si vous vous demandez ce que ça donne le thème Harry Potter sur une boite à musique, ben ça donne ça.

Bien évidemment, dès qu'Azraël a aperçu la bête, il s'est jeté dessus comme Hagrid sur un oeuf de dragon et a commencé une longue séance de câlins (Nom de Zeus ! Je viens de réaliser que j'ai envoyé un doudou usagé ! Pitié Ozélie pardonnes moi !).

Euh Azraël, c'est pas pour toi ça !

Maiiiiis, elle est trop jolie ton araignée. Et puis elle fait la musique de Harry Potter.

Oui je sais mais c'est pas pour toi quand même.

Mais c'est exactement ce que je voulais ! En plus elle a un noeud et c'est une fille !

Oui mais toi t'es un garçon Azraël. T'as pas besoin d'une araignée fille !

(Pardonnez ce manque de délicatesse de Chéri, le pauvre est encore traumatisé d'avoir vu la photo d'Azraël en robe mariée)

Bon, Azraël ! Dis simplement que tu veux une araignée pour toi tout seul.

Ouiiiiii !

Et est-ce que je te fais un garçon ou une fille ?

Un garçon !

...

(discret soupir de soulagement de Chéri)

Au fait, comment tu fais une araignée garçon toi ?

Ben comme la fille ! Sauf que tu lui mets un noeud papillon au lieu d'un noeud sur la tête !

Ah oui ! Pas bête ça !

C'est donc un Chéri tranquillisé et un Azraël aux anges qui ont accueilli une seconde araignée à la maison. Pour la petite histoire ...

Mais maman, pourquoi t'as fait une fille ?

C'est pas une fille.

 Ben si, t'as mis un noeud sur sa tête !

Non, tu la tiens à l'envers !

Ah ben oui, t'as raison maman. Trooop coool !

Pour Mouthilde, connaissant sa passion des renards, Pinterestus et Fimus m'ont apporté leur concours pour la réalisation d'une breloque et un accroche-sachet de thé (j'avoue être particulièrement fière de ce dernier même si, de dos, on dirait plus un gros chat qu'un renard).

IMG_1227IMG_1230

IMG_1233

IMG_1235IMG_1236IMG_1237

Non sérieux, on dirait vraiment un chat de dos !

Emykero ne m'avait, quant à elle, pas adressé de demande particulière mais juste informé qu'elle aimait le violet (tendance aubergine). Ça tombait bien, j'avais dans mon stock un gros reste de coton à imprimé Liberty dans ces tons là que j'ai associé à une suédine prune trouvée à La maison d'Ursule. 

IMG_1302IMG_1303

IMG_1304

IMG_1305IMG_1306

Et en quelques soirées, j'en ai tiré un sac à ouvrage (ou autre chose) selon le même patron que mon sac à ouvrage, un porte-clé porte jeton (inspiré de celui-ci), un porte-chéquier (patron maison) et une broche (utilisée pour décorer le sac mais qu'on peut utiliser comme broche bien sûr), le tout parfaitement assorti.

IMG_1312

IMG_1308IMG_1313

IMG_1309

La broche en tissu avec un coeur en bouton fimo maison fixé au pistolet à colle.

Il ne me reste donc plus que le petit colis pour Mia à finir, ou plutôt à recommencer pour partie vu qu'Azraël vient de s'en approprier plusieurs éléments (dont une part irrécupérable même avec des trésors de négociation puisqu'il l'a purement et simplement boulotté mais j'avais qu'à pas la laisser traîner aussi non mais franchement à quoi je peux bien penser en ce moment on se le demande non mais ça va pas la tête).

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 30 mai 2017

Opération Déstockage #3 : La princesse aux licornes

Euh, la Puce ?

Oui Chéri ?

Tu fais quoi là ?

Ben tu vois bien. Je couds ! 

Euh rassures-moi. C'est pas pour Azraël quand même ! Parce que là, ça va pas le faire !

Comment ça, ça va pas le faire ? Un splendide tissu violet à licornes, ça n'irait pas pour un petit garçon ? Quelle drôle d'idée ? Bon ok, j'admets. Il a raison Chéri, ça le ferait pas. Le truc, c'est que c'est reparti ! Me voilà à nouveau frustrée de la robe fillette pour la plus grande joie de Couturus dont le problème majeur n'est pas de savoir quoi coudre mais plutôt que choisir parmi la multitude de modèle qu'il rêve de réaliser (et moi aussi par extension). Mais c'est pas ma faute aussi. Avec l'été qui arrive, on voit fleurir sur la toile une multitude d'adorables petites robes de toutes sortes. Comment voulez-vous que je résiste moi ? D'autant que ça fait des semaines que je n'ai pas eu le temps de me coudre un vêtement digne de ce nom et que je suis cantonnée au même modèle de pantalon pour les monstros faute de temps pour en tester d'autre. Alors la pression monte, monte, monte et soudain ... je me retrouve à trier mes tissus pour choisir en choisir un pour faire une jupe à Azraël. Ben quoi, il avait qu'à pas me réclamer une robe d'abord ! (véridique, je vous jure)

Bon, je vous rassure. Aussi frustrée que je sois, je ne suis pas allée jusqu'au bout de ma démarche. D'abord parce que Chéri ne me l'aurait jamais pardonné. Ensuite parce qu'une fois que ses copains d'école se seraient bien fichus de lui, Azraël aussi m'en aurait probablement voulu à mort. Heureusement pour moi, avant de perdre complètement la boule (enfin, avant de la perdre davantage qu'à ce jour car je suis un cas totalement irrécupérable je le crains), il y a les copines de blog qui ont le bon goût d'avoir des filles, elles ! Contrairement à mes adorables collègues du boulot qui ont, soit des garçons, soit des adolescentes, l'adolescente étant apparemment une espère à part, peu désireuse d'être vêtue sur mesure et préférant visiblement les vêtements de marque. A moins que je n'ai simplement pas de bol (encore que, vu le prix que ça coûte les vêtements de marque, je crois que c'est plutôt ma collègue qui n'a pas de bol).

Bref, en remettant la main sur une splendide double gaze de coton acheté il y a belle lurette pour tout exprès pour coudre des robes de fillettes (ouais, je sais, c'est glauque d'entretenir comme ça ses frustrations mais il était vraiment trop beau ce tissu, et puis en promo en plus à l'époque, et puis c'est pas ma faute d'abord c'est Couturus !), ben j'ai craqué. D'autant qu'en tournant la tête, le numéro nov/déc 2016 de la maison Victor m'a littéralement sauté dessus aux yeux avec la petite robe Freya en couverture, un modèle parfait pour mettre en valeur l'imprimé licorne de mon tissu. Un modèle simplissime au niveau du patron et donc réalisable en un temps record. Et comme en plus, ça allait l'être l'anniversaire de Gruffalotte, j'y ai vu un signe du destin !

IMG_1117

Le devant

IMG_1119

Le dos

IMG_1115

Et le gros plan sur l'imprimé et le bouton décoratif maison.

J'avoue avoir eu quelques inquiétudes au niveau de la taille vu que je couds très peu de modèles de ce magazine. Histoire d'assurer le coup, même si la demoiselle devait fêter ses 5 ans, j'ai préféré couper un 6 ans (comme dirait l'autre, mieux vaut trop grand que trop petit, c'est quand même plus facile à rattraper). Comme j'aimais pas trop les petites manches du modèle, je les ai purement et simplement virée et j'ai fait les finitions des emmanchures avec un biais maison dans le même tissu. Eh oui, quand je couds ce type de tissu, je ne fais jamais de mélange de matière parce que franchement, c'est tellement confortable et léger la gaze de coton que j'aurai peur d'en perdre tout le bénéfice avec les finitions et des parmentures dans une autre matière.

IMG_1120

Question difficulté technique, je dois dire que le modèle est d'une simplicité trompeuse. Les plis plats qui donnent toute l'ampleur à cette robe ne sont pas si facile à réaliser du fait que tout est coupé d'une seule pièce. Former de beaux plis avec des angles bien nets pour la partie centrale et qui tiennent bien en place n'a finalement rien de trivial. J'ai d'ailleurs pris l'option de faire une surpiqûre sur tous les plis pour être certaine que tout tombe correctement. Donc sans être trèèèès compliqué, je ne pense tout de même pas que ce modèle s'adresse aux grandes débutantes.

Au final, il semble que la robe ait beaucoup plu (et c'est le principal), je me suis bien amusée à la faire (et ça c'est chouette aussi), elle me permet de participer à l'opération Déstockage de Ta'Thilde (youhou!) et j'ai en prime pu agrandir ma collection de photos compromettantes d'Azraël. Et oui, ce dernier a décrété qu'il était une mariée et qu'il devait absolument essayer sa robe de mariée !

IMG_1106

La mariée, tout en retenue, qui se dirige vers l'autel en portant délicatement sa robe.

IMG_1109

Puis qui, ayant changé d'avis sur la question, fait un pied de nez à son ex futur époux

IMG_1111

Avant de partir en courant !

Bon allez, c'est pas tout ça, mais j'ai un jersey fantastique qui attend impatiemment que je le coupe pour coudre une nouvelle robe de fillette. Ben oui, une seule robe, c'est loin d'être suffisant pour faire passer ma frustration. Et puis il faut que j'aille admirer les réalisations des autres déstockeuses pour y trouver plein d'inspiration.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 19 mai 2017

La Puce est en mode panique

Non mais c'est pas possible là ! Je rêve !

Trop petit ! Trop petit ! Trop petit ! Définitivement trop petit !

Oui, vous inquiétez pas, je suis en grande conversation avec moi-même. Ça m'arrive régulièrement quand je danse pas dans ma cuisine en braillant dans une spatule (nan, là, je blague ... je braille sans la spatule).

Non, c'est pas vrai ! Celui-là aussi !

Bon, voyons voir ce que j'ai en stock .... RHAAAAAAAAAAA !

(long cri d'agonie mêlé de désespoir ... ou l'inverse, à ce stade, je sais plus trop)

Eh mais qu'est-ce qui se passe ?

C'est AZRAEEEEEEL ! Il a encore grandi ! Y a plus rien qui lui va à part .... (long frisson précédent la mort vestimentaire) les vieux JOGGINGS de Gargamel ! Bouuuuuuh !

Oui ben c'est pas bien grave. Tu vas lui en faire des nouveaux, des pantalons.

Mais j'ai pas le temps ! Il part en classe découverte dans 3 semaines et il a besoin de TOUT ! Je pourrais jamais y arriver !

tumblr_mbbywnW7ge1rionpko1_400

Azraël, ne portez que des joggings ! Moi vivante, JAMAIS !

Oui, faut être lucide, je ne pourrais JAMAIS y arriver vu la liste de fringues longue comme le bras qui est demandé pour un petit séjour de 5 jours au bord de la mer.

tumblr_mbc9de6fqR1rionpko1_250

Ah oui ? Faudrait que je couse 5 boxers, 2 joggings, 5 pantalons, 5 shorts, 5 t-shirts et un gilet en moins de 3 semaines !

Je vous raconte pas comment Couturus est hilare (il a le sourire jusqu'aux cornes du démon qui savoure sa revanche d'avoir été mis de coté pendant des semaines au profit de Bricolus). Hystéricus, lui, est dans les starting blocks à la recherche de la faille qui me fera craquer définitivement. Enquiquinus Majorus semble avoir disparu ce qui est loin d'être bon signe. Il est probablement en train de faire le tour des magasins du coin pour s'assurer que tous les vêtements sympas soient inexistants dans la taille adéquate et que le reste soit mal coupé, mal cousu ou plein de défauts. Quant à Conservatus, il n'est pas loin d'atteindre l'extase rien qu'à l'idée de vider mon compte en banque avec tout ce qu'il va me faire dépenser pour habiller Azraël en prévision de cette fameuse classe verte. Une extase d'autant plus intense que, bien sûr, j'avais déjà approvisionner une bonne part des tissus nécessaires pour la lui refaire, sa garde-robe ! Mais pourquoi, pourquoi, je ne m'y suis pas mise avant hein ? Vous pouvez me le dire vous ? Ca, c'est forcément un coup d'Agendus Démonicus.

Ah non, c'est sûr et certain, c'est pas de tout repos d'héberger une horde démoniaque dans son salon. Pauvre Azraël quand même. A part le dernier pantalon que je lui ai fait, juste avant les vacances de Pâques entre 2 corrections de copies, il n'a plus que des joggings troués aux genoux et 2 pantalons doudou hyper chauds qui soient à sa taille. Si c'est pas malheureux. Mais au moins, il a la classe dans ce pantalon. Jugez plutôt.

IMG_0862IMG_0865IMG_0864

IMG_0863

Encore une fois, c'est le patron du Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016), déjà réalisé pour Gargamel et pour un pantalon doudou que j'ai utilisé mais cette fois, je l'ai taillé dans une gabardine bordeaux et un coton imprimé tête de chat hyper flashy. J'aime vraiment bien ce modèle qui ne présente pas de réelles difficultés techniques alors qu'il a de jolies finitions comme un pantalon de grand. Du coup, il est plutôt rapide à coudre et en un week-end, c'est plié. D'ailleurs, j'en ai un nouveau de prévu en gabardine bleue cette fois mais ce ne sera pas pour tout de suite.

IMG_0852

Les surpiqûres contrastantes pour mettre l'empiècement du dos en valeur

IMG_0853

La fausse braguette

IMG_0856

Et un gros plan sur le splendide tissu félin qui t'explose les mirettes.

Mais enfin la Puce, pourquoi t'en fais pas tout de suite un autre s'il va vite à faire ? Mais parce que je ne peux pas (arrêtes de te marrer Enquiquinus). J'ai un gilet sur le feu et ça devient urgent avec les températures qui remontent. Oui car évidemment, Sir Azraël a décidé qu'il était grand temps pour lui d'exprimer clairement ses exigences vestimentaires ou plutôt ses revendications. Là où certains font la grève de la faim pour obtenir gain de cause, Sir Azraël lui, boycotte le gilet. Donc actuellement, et même par plus de 25°C, il n'accepte de porter que son manteau en drap de laine rouge doublée fourrure minky. Je vous raconte pas l'effet sauna ! Ce n'est pourtant pas faute d'avoir un beau gilet tout neuf généreusement offert par Inferno Gran Mom mais bon, vous comprenez, le dit gilet n'est pas aussi doux que celui de son frère, n'a pas les étoiles de celui de son frère, a des manches trop longues contrairement à celui de son frère (comment ça Azraël fait un complexe vis-à-vis de son frère, mais qu'est-ce que vous allez chercher là !) donc non, vraiment, c'est pas possible qu'il le mette ! Mais à part ça, non non, Sir Azraël n'est pas un emm... deur de première totalement ingrat.

Toujours est-il qu'il me faut à présent entamer un entraînement psychologique intensif et draconien en prévision d'un marathon shopping dans les jours qui viennent en priant pour que la surchauffe de ma carte bancaire ne provoque pas un incendie dans mon sac à main (quoique, il ne risque plus vraiment grand chose mon sac à main). Et en plus, avec ma veine, je vais finir mes achats juste AVANT les soldes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 12 mai 2017

Couturus 1 - Gargamel 0 et une Puce aux anges !

Eh oui, sonnez trompettes, résonnez hautbois, sortez les pierres blanches et le champagne. Car c'est officiel, Couturus a remporté une grande victoire sur Gargamel et moi, je suis ravie ! Et pourtant, j'aime autant vous dire que j'étais plus que sceptique car Couturus s'était mis dans l'idée de faire un vrai pantalon à Gargamel. Pas un truc qui ressemble à ses éternels joggings, ni même un modèle de "ville" en jersey ou tissu à sweat, histoire de coller au plus près à l'unique tenue acceptable dans l'esprit un tantinet mono-maniaque du sieur Gargamel.

Non non, Couturus visait le VRAI pantalon de ville avec braguette, en toile, sans élastane ni rien. Histoire de mettre toutes les chances de son coté, niveau modèle, il a repris le Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016), un modèle déjà validé dans la taille de Gargamel grâce à une version simplifiée utilisée, validée et approuvée pour son costume de M. Indestructible. Dans le même esprit, il a laissé Gargamel choisir son tissu. Bon évidemment, il ne lui a pas proposé de choisir parmi l'intégralité du stock, il est pas fou le Couturus. C'était évident que sinon, on serait reparti au mieux sur un jersey. Finalement, le choix de Gargamel s'est porté sur un velours à fines cotes diagonales beige. Yahou ! Du beige, un truc pas salissant pour 2 sous tiens. On se demande parfois à quoi il pense qu'il est en pleine crise d'achat compulsif le Couturus. Comme un pantalon tout beige aurait été un peu tristounet, Couturus a suggéré qu'on utilise un de mes précieux coupons de tissu américain de créateur (si précieux que ça fait bien 2 ans qu'ils dorment dans mon placard) pour faire des poches et une ceinture contrastante. La mort dans l'âme (et la carte bancaire tremblotante car je sais bien que tout coupon précieux entamé doit être impérativement remplacé par un coupon neuf dans l'esprit de Couturus), j'ai dû admettre que l'idée n'était pas mauvaise et qu'effectivement, le coupon noir à têtes de chien multicolores serait du plus bel effet.

IMG_1043

On admirera les cotes diagonales et la fausse braguette

IMG_1047

Sans oublier le tissu à têtes de chien multicolores

Comme pour la version simplifiée, aucune difficulté technique particulière sur ce modèle qui se coud relativement rapidement malgré le retour de l'empiècement du dos, à un petit détail près : le velours à raies diagonales ! Si jamais vous en apercevez dans un magasin ... fuyez ! C'est une horreur ce truc. Déjà, en temps normal, le velours est loin d'être mon tissu préféré à travailler. Ça met de peluches partout et on met des plombes à nettoyer ensuite. Mais ce velours là, c'est à croire qu'Enquiquinus Majorus lui avait jeté un sort.

IMG_1044IMG_1045

Devant et dos du pantalon. Ca ne se voit pas bien sur ces photos mais les jambes de pantalon sont très près du corps.

Alors je ne sais pas si ça vient du mode de tissage pour avoir les diagonales mais, outre les peluches (parce que ça aurait été trop beau d'échanger un défaut pour un autre, non non, on fait plutôt dans l'accumulation c'est bien plus marrant), le droit fil avait tendance à se comporter comme le biais. En gros, le tissu se déformait dans tous les sens, quelque soit la façon de le couper mais sans être élastique pour autant. Me demander comment un truc pareil est possible, j'ai toujours pas éclairci le mystère. Et histoire d'ajouter encore un peu de piquant, les bords des pièces s'effilochaient à vitesse supersonique. Ah ça non, même sous l'influence combinée de toute ma horde démoniaque, je ne suis pas prête d'en acheter de nouveau du velours comme celui-là. Et quand je pense qu'il m'en reste encore un gros morceau !

Mais bon, tous ces efforts en valaient quand même la peine car, même s'il n'a pas fait preuve d'un enthousiasme délirant au moment de l'enfiler, Gargamel a adopté le modèle et accepté de le porter pour aller à l'école mardi dernier. Une grosse victoire pour Couturus et la preuve que, même s'il ne deviendra probablement jamais une gravure de mode, tout espoir vestimentaire n'est pas perdu pour Gargamel.

IMG_1048IMG_1049IMG_1050

Des photos portées prises un peu à l'arrache car Gargamel n'était pas franchement coopératif au niveau de la pose

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 30 avril 2017

Opération déstockage #2 : Quand Tricotus pique sa crise

Non mais franchement la Puce, j'ai l'air de quoi moi !

Hein ? Mais de quoi tu parles Tricotus ?

De quoi je parle ? DE QUOI JE PARLE ? Mais de ça enfin !

Ben quoi, c'est un sac en plastique ? C'est pratique non ?

Un sac en plastique, un vulgaire sac en plastique ! Pour trimballer mes magnifiques créations dans tous les coins du pays !

Tous les coins, tous les coins. Pour aller chez l'ergo et à Oléron seulement faut pas pousser.

Eh bien c'est IN AD MIS SIBLE ! COUTURUUUUUUUUUS, FAIS QUELQUE CHOSE !

Bon là, vous imaginez bien que Couturus s'est empressé de profiter de l'aubaine. Pensez donc, me faire lâcher un tricot pour de la couture, prendre l'ascendant sur Tricotus et à la demande de ce dernier en plus. Voilà une situation tout à fait jubilatoire pour notre petit démon de la couture. Ceci dit, Tricotus est du genre casse-bonbon ! Monsieur refusait de se contenter une simple besace pour transporter son matériel. Non non. Il voulait un sac relativement élégant ET un sac nomade où placer sa pelote pour éviter qu'elle traine par terre en cours de tricotage. Alors il a fallu un petit moment à Couturus pour sélectionner les modèles adéquats. C'est tout juste s'il n'a pas exigé de la soie et du Liberty pour leur réalisation (comme si j'allais entamer mes beaux coupons pour lui).

Finalement, après avoir repéré le sac à ouvrage de La Lune à Coudre inspiré de ce tuto et le sac nomade de Sakiko, Couturus a convaincu Tricotus que c'était LES modèles du siècle qu'il lui fallait absolument pour être à la pointe de la mode.

Regardes, t'as vu comme ils sont chouettes. C'est exactement ce qu'il te faut.

Mouais, pas mal. Mais le nomade est trop grand.

On fera plus petit.

Et puis ton tissu blanc va accrocher la laine. Ce sera pas pratique.

On va mettre ce reste de tissu enduit rouge, ça glissera tout seul.

Mouais mais t'auras pas assez de tissu rouge pour l'autre sac.

Ben on prendra le blanc à pois pour doubler le sac à ouvrage et on garde l'enduit pour le nomade.

Huuuum ... voui ... ça pourrait aller ... mais tes dentelles elles sont pas terribles pour aller avec.

J'ai du ruban qui sera parfait.

Du ruban ? Non, ils sont pas assez larges tes rubans. Et puis j'aime pas leur couleur.

Bon, t'as fini de râler. J'ai du galon qui ira très bien et tu me casses plus les pieds ou je laisse tomber !

Quand je vous disais qu'il était casse-bonbon le Tricotus ! Enfin, bon, Couturus s'est mis à l'ouvrage sans plus tenir compte de ses remarques et, très fier de lui, a commencé à écluser les restes de mon tissu enduit rouge (celui qui avait servi pour les sacs à tarte du marché de noël) et des tissus ayant servi, entre autre, pour faire un tipi à Gargamel et une superbe couverture (oui oui, je sais, c'est pas la modestie qui m'étouffe). Des restes qui encombraient mon placard depuis des mois et des mois.

IMG_0994

Juste la bonne taille pour une pelote

IMG_0999IMG_0997

L'intérieur en tissu enduit qui glisse bien, l'extérieur en tissu d'ameublement

IMG_0998

Et une sangle pour le porter au poignet

Pour le sac nomade, si Couturus a conservé la largeur initiale du modèle de Sakiko, il a drastiquement réduit la hauteur, histoire d'y caser uniquement une pelote mais en lui laissant suffisamment d'espace pour qu'on puisse la dévider sans problème et sans avoir à la sortir. On obtient ainsi un petit sac tout à fait fonctionnel avec un encombrement minimum qui me permet de tricoter parfaitement à l'aise dans les salles d'attente (mon espace tricot de prédilection, oui oui je sais aussi, c'est bizarre mais faut bien s'occuper quand on y passe sa vie). Pour le sac à ouvrage, Tricotus ayant eu parfaitement raison, il ne me restait plus assez de tissu rouge (yahou, et un coupon de terminer un !). J'ai donc dû réduire les dimensions de la pièce du bas par rapport au modèle mais comme cette pièce sert uniquement pour un effet déco, on s'en fiche un peu. Il m'en restait quand même suffisamment pour réaliser cette partie dans ce tissu enduit en diminuant simplement la hauteur ce qui me permet d'avoir un fond de sac étanche. Et ça, c'est plutôt cool vu qu'on ne sait jamais dans quel état vont être les salles d'attente où il va traîner. Même le galon à motif géométrique vient de mon stock (offert par Inferno Gran Mom en plus).

IMG_0983 

Parfaitement coordonné avec mon sac nomade pour pelote : trop la classe non !

IMG_0988

IMG_0985IMG_0991

IMG_0989

En fait, si je fais le compte, non seulement ces ouvrages m'ont permis d'écluser quelques restes mais en plus, en dehors de la fermeture éclair, ils ne m'ont rien coûté. Couturus a donc fait le bonheur de Tricoutus pour la somme astronomique de 1€50 ! Et moi, j'ai plus l'air d'une clodo chez l'ergo !

Histoire de ne pas s'arrêter en si bon chemin, Couturus a enchaîné avec un petit cadeau de naissance pour Super Ortho qui vient juste d'avoir une petite fille. Bon en fait, Couturus avait commencé par le cadeau pour Super Ortho ce qui explique qu'il ne soit pas resté assez de tissu enduit pour mon sac (et après, il y en a qui prétende que j'ai pas le sens du sacrifice !). Mais vu que niveau temps, c'est plus que chaud bouillant en ce moment, Couturus était prévenu. Il fallait un projet utile mais simple et rapide à coudre. Résultat des courses, c'est une fois de plus Sakiko qui est venu à la rescousse avec son tapis à langer nomade, un truc qui m'avait bien manqué à l'époque où les monstros portaient encore des couches. Je le suis donc inspiré de son modèle et de ce tuto pour faire le mien.

IMG_0962

IMG_0964IMG_0970

IMG_0972

IMG_0980

J'ai molletonné l'ensemble du tapis, rembourrer un peu plus la partie oreiller ornée d'un joli papillon en dentelle de mon stock, utiliser du tissu enduit pour l'intérieur histoire que ce soit facile à nettoyer en cas de petits incidents et utiliser la technique de fainéante pour la partie en éponge. Ben oui, j'avoue, j'ai simplement acheté les serviettes comme ça j'ai eu que les pressions à poser. Et de toute façon, ca revenait infiniment moins cher que d'acheter du tissu éponge au mètre et du biais à poser tout autour.

IMG_0966

IMG_0967IMG_0969

IMG_0979

Le tapis replié en pochette et quelques serviettes de rechange

Et grâce à cette contribution à l'opération déstockage de Ta'Thilde, j'ai retrouvé un peu de place dans mon sac à chutes. Ça tombe bien, faut que j'entame un nouveau coupon pour faire des pantalons aux monstros. Je sens que je vais remplir rapido la place que je viens juste de faire ! Et si vous voulez voir les créations des autres déstockeuses, c'est pas .

Posté par reyhaziel à 15:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 11 avril 2017

Mais où est passé la Puce ?

C'est vrai ça, qui est donc cette étrange personne ? Elle ressemble à la Puce, elle parle comme la Puce, elle a les mêmes passe-temps que la Puce, elle s'occupe des monstros comme la Puce mais ... parce qu'il y a un "mais" évidemment ... elle ne s'habille pas du tout comme la Puce ! Mais alors vraiment pas du tout ! Pensez donc, elle se balade en ... jean ! Un pantalon ! Non mais depuis combien d'années la Puce n'a-t-elle pas porté de pantalon ?

Ah mais je peux répondre à cette question madame la voix off. Ca fait 12 ans !

T'es sûre de ça ?

Sûre et certaine

Ben qu'est-ce qui t'es arrivé pour en remettre un d'un seul coup ?

Ah ça, c'est une longue histoire !

Eh oui, ça fait bien 12 ans que je n'avais pas porté un pantalon. La dernière fois, c'était quand je me suis mise à cuisiner japonais, environ 2 ans avant la naissance de Gargamel et je m'habillais à l'époque en 40. C'est pas vraiment qu'avant, je en portais beaucoup, j'ai jamais été très pantalon. Principalement en raison d'un problème de circulation sanguine et de troubles digestifs associés à un popotin démesuré qui faisait que mon tour de taille et mon tour de hanche entraient régulièrement en totale contradiction vestimentaire. Résultat, soit j'avais la circulation sanguine coupée au niveau d'une culotte de cheval écrabouillée artistiquement moulée dans un futal 3 fois trop petit mais qui tombait pile poil au niveau de mon bidon. Du coup, j'avais horriblement froid ce qui est quand même un comble. Soit, avec un futal à ma taille au niveau de mes hanches, il me fallait porter une ceinture serrée à mort pour ressembler à quelque chose vu qu'au niveau de ma taille, c'était 3 fois trop grand. Et là, c'est ma digestion qui en prenait un coup car je me retrouvais avec l'estomac tout comprimé pour que le pantalon ne me dégringole pas sur les chevilles, ce qui aurait été du plus mauvais goût tout de même ! J'ai bien essayé les pantalons taille basse mais là, j'avais froid au bas du dos et j'ai horreur de ça. Sans compter que mon problème de ceinture et de digestion compromise persistait. Bref, rien à faire, je n'étais jamais à l'aise.

Alors forcément, lorsque Gargamel m'a obligé à prendre 24 kilos pour le mettre au monde (comment ça c'est pas sa faute et j'avais qu'à pas me goinfrer sous prétexte que j'étais enceinte ?) et à passer à une taille 46-48, ça ne m'a pas franchement donné envie de vaincre mes répulsions pantalonesques. Mais ça, c'était avant !

Euh, et c'était avant quoi exactement ?

Eh bien, c'était avant 2 petites choses. D'abord, d'être revenue à une taille 42 ce qui, quoiqu'on en dise, aide quand même grandement à se sentir plus à l'aise dans ses vêtements. Mais surtout, c'était avant avoir admiré les créations de Sakiko, tout particulièrement ses pantalons Bella. C'est qu'apparemment, Sakiko et moi, on aurait la même silhouette (ou presque). Un popotin d'un sex-appeal irrésistible dans certaines cultures, des hanches synonymes d'une fertilité à toute épreuve dans d'autres et un tour de taille à faire pâlir d'envie toutes les guêpes de l'univers (défense de s'étrangler de rire au fond du blog là-bas, je vous vois !). Quand j'ai vu ces fameux Bella, je me suis tout de suite dit que si je devais remettre un pantalon un jour, ce serait un comme ça.

IMG_0878IMG_0880IMG_0887

Et non seulement je mets un pantalon mais j'ai ressorti du placard un pull tricoté il y a 15 ans et dans lequel je ne rentrais plus depuis foooooort longtemps.

Alors qu'est-ce qu'il a de particulier ce fameux pantalon ? D'abord, une taille bien haute et enveloppante. Du coup, le pantalon tient tout seul, ne descend pas sur les hanches et tout ça sans ceinture. Résultat, à aucun moment, même après un repas bien copieux, on a la sensation d'avoir le bidon comprimé et la digestion se fait toute seule. Ensuite, le jeu d'empiècement met la taille et le popotin en valeur sans donner l'impression que ce dernier est énorme, une impression encore renforcée par l'emplacement et la forme des poches arrières. Bref, sur le papier, ou plutôt sur l'écran du blog de Sakiko, c'était le pantalon absolument parfait. Sauf que ...

IMG_0902IMG_0904

IMG_0903IMG_0905

Ben déjà, impossible de trouver un patron papier pour ce modèle Burda Style. Pour le trouver, il faut aller sur le site anglais et le commander en version pdf à imprimer et assembler soi-même avec des instructions entièrement en anglais. Et vu qu'en français, je trouve déjà les instructions cryptiques mais alors en anglais ....

Ensuite, contrairement aux patrons Burda dont j'ai l'habitude, les marges de couture sont incluses. Alors bon, moi, ça m'arrange plutôt mais ce n'est pas le cas de tout le monde et puis surtout, il m'a fallu un temps pas possible pour m'assurer que les marges étaient bien incluses sur toutes les pièces (vu que l'indication n'était spécifiée que sur certaines d'entre elles sur le patron) et de combien elles étaient.

Enfin et surtout, le patron d'origine et les réalisations de Sakiko n'ont pas grand chose à voir hormis l'empiècement et la taille haute : longueur différente, largeur différente (c'est un modèle extra extra extra large à l'origine), forme de poches devant totalement différente bref, un énorme travail de modifications en perspective. Mais tant pis, il me faisait trop envie. Alors j'ai acheté un coupon de jean extensible, j'ai imprimé, coupé, scotché, décalqué, modifié et découpé le patron et je me suis lancée.

Niveau taille, j'ai longuement hésité et finalement opté pour un 42 au niveau des hanches (ma taille normalement) et un 40 au niveau de la taille, ceci malgré le tableau des tailles qui me conseillaient plutôt les tailles au dessus. Grand bien m'en a pris car même comme ça, j'ai dû largement raboté un peu partout car c'était beaucoup trop grand pour moi, surtout au niveau de la taille. La modification la plus spectaculaire, c'est la largeur des jambes de pantalon vu que je suis passée d'un truc extra super méga large à un pantalon ajusté. Et vu que je n'avais absolument aucun modèle de référence, puisqu'aucun pantalon dans ma garde-robe, j'ai tout fait au pif et j'avoue que je n'en menais pas large. Il m'a d'ailleurs fallu plusieurs essayages avant de réussir correctement cet ajustement. Ce fut l'occasion pour moi d'apprécier d'autant mieux l'aide que m'apporte Madonna d'habitude car dans le cas d'un pantalon, mon beau mannequin ne me sert malheureusement à rien. J'ai donc renoué avec l'incommesurable plaisir des essayages à répétition avec contorsions en tout genre, plantage d'épingle dans le gras et dans les doigts et pestage parce que les dites épingles refusent de rester en place quand tu ôtes le vêtement en cours d'ajustement.

La seconde grosse modif, ce furent les poches. Parce que les petits plis prévus, en jean, je le sentais pas trop. Et puis je voulais du sobre pour ce premier essai pantalonesque. Sur ce coup, je me suis inspirée des poches italiennes des pantalons des monstros.

IMG_0883

Et une taille haute bien emboîtante !

IMG_0888

Et un bel empiècement sur un fessier bien rebondi !

En dehors de ces modifs, ce modèle m'a paru simple à réaliser. Il comporte plus de pièces que les pantalons des monstros mais la technique de montage est à peu près la même. Je ne me suis donc pas sentie dépayser. Le seul souci que j'ai eu, c'est la braguette. Comme d'hab, j'ai rien compris aux instructions de montage alors j'ai fait comme je l'ai senti, donc à l'envers bien sûr (ou peut-être pas, vu que je suis incapable de me rappeler dans quel sens doit se monter une braguette). A priori, j'ai fait mes boutonnières trop près du bord. Pour le prochain, il faudra que je les décale un peu, ce sera mieux. Car oui, il y aura une prochaine fois. Après ce 1er succès, je compte bien me coudre un autre Bella, en coton cette fois pour l'été car j'adore mon nouveau jean.

Il est particulièrement confortable (encore un peu trop grand même mais c'est peut-être lié au côté extensible du tissu), d'autant que j'ai doublé la ceinture en double gaze de coton toute douce. Il reste bien en place, ne tombe pas, ne me serre pas et je peux admirer mon postérieur dans un miroir sans avoir envie de partir en courant me planquer. Bref, même si je ne changerai certainement plus de style vestimentaire à présent (j'aime bien trop les robes pour ça), je crois bien que je suis en phase de réconciliation avec les vêtements à 2 pattes.

Posté par reyhaziel à 23:24 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

mardi 4 avril 2017

Quand Couturus rencontre Pâtissus

Ce n'est certainement pas une évidence mais sachez que le Pâtissus Démonicus ne s'intéresse pas uniquement à la pâtisserie (bien que ce soit quand même ce qu'il préfère). De temps à autre, il aime bien cuisiner des petits plats salés aussi, des petites choses à base de bons légumes tout frais, de pâtes ou de fromages. Mais comme pour la pâtisserie, le Pâtissus est exigeant et refuse de cuisiner avec n'importe quoi.

Rhaaaaa, non franchement, elle exagère la Puce.

Ben mon petit Pâtissus, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Non mais Couturus, regardes-moi un peu ces légumes de super marché ! Tu crois pas qu'elle pourrait faire un effort et se faire un potager ! Ca sert à quoi d'avoir un jardin sinon ?

La Puce ? Un potager ? Alors qu'elle fait crever à peu près toutes les plantes qui passent à sa portée ?

Oui ben n'empêche ! C'est pas possible de bosser avec du mauvais matos !

Ben quoi, ils sont pas si moches que ça ces légumes. C'est tellement important ?

Tu rigoles ou quoi ? Entre un tissu à 3 euros le mètre de chez Toto et un coupon en Liberty, tu préfères quoi toi ?

Ok ok, j'ai compris. Allez, t'inquiètes pas. Tu veux des légumes tout frais du jardin ? Aucun problème. Fais confiance au Couturus, il s'occupe de tout !

(Oui, de temps en temps Couturus parle de lui à la 3ème personne. C'est son égo qui lui monte à la tête)

Et effectivement, Couturus s'est occupé de tout, à l'insu de mon plein gré. Après une vague concertation avec le Bricolus Démonicus, nous étions soudain doté d'un potager de salon inspiré de celui-ci. Je salue au passage la perfomance car la réalisation du dit potager m'a tout de même permis de vider intégralement un plein sac de mini chutes de tissus.

Tu vois bien que j'avais raison de vouloir les garder tous ces petits bouts

(commentaire intempestif du Conservatus Démonicus qui ferait bien mieux de se taire quand je vois les 2 autres sacs qu'il me reste encore)

IMG_0812

IMG_0790

Le superbe potager étant prêt, Couturus s'est ensuite attelé aux plantations afin de fournir au plus vite une première récolte à Pâtissus. Après quelques recherches rapides sur le wouebeu, il a sélectionné les fournisseurs de semences créatives les plus prometteuses : des radis, des poireaux, des fraises et des citrouilles par ici, des champignons, des carottes et des aubergines par là.

IMG_0792IMG_0798

IMG_0797IMG_0803

IMG_0801IMG_0793IMG_0810

IMG_0807

Très fier de sa première récolte, c'est un Couturus gonflé d'importance qui a apporté sa production entièrement bio à un Pâtissus sur des charbons ardents.

Non mais c'est quoi cette arnaque ?

Ben des magnifiques légumes entièrement bien bio ! Et attends, je te prépare des oeufs au plat en plus !

Mais qu'est-ce que tu veux que j'en fasse ? Il se mange pas tes légumes. Non mais t'es bête ou quoi ?

Ben oui, apparemment, il est un peu à côté de la plaque le Couturus. Et c'est tout penaud, dépité et dégonflé qu'il est reparti avec son potager miniature.

Maman, c'est quoi ça ?

Ah coucou Azraël. Ça, c'est un potager avec plein de légumes.

Oooooh, c'est trop cool ! C'est pour moi ?

(Vazy vazy donne-lui me susurre Couturus à l'oreille)

Mais bien sûr mon chéri. Tiens, va jouer !

Youpi ! T'es la meilleure maman du monde !

Et voilà comment un Couturus à côté de ses pompes, ou plus certainement fortement influencé par toutes les dînettes en feutrine et crochet qui fleurissent actuellement sur la blosphère, m'a soudain transformé en Wonder Maman. Du coup, tout regonflé d'importance, il s'est lancé dans une seconde récolte, pour offrir celle-là pour le plus grand dépit d'Azraël qui l'aurait bien gardé pour lui. Cerise sur le gâteau, Gargamel s'est également fort intéressé au potager dont il récolte les légumes avec son frère avant de s'attabler pour les déguster de concert.

IMG_0867

Le grand chef Gargamel en plein migotage de petit plat au micro-onde

IMG_0868

Et c'est parti pour la dégustation

Bon allez, c'est pas tout ça mais faut absolument que je trouve le temps d'expédier la nouvelle récolte à sa future propriétaire moi, sinon ils vont être tout moisis quand ils arriveront mes légumes !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 30 mars 2017

Opération Déstockage # 1 : Anna ou Heidi ?

Tous les ans, à la même époque, pile avec l'arrivée du printemps, on reçoit une invitée particulière à la maison. Elle ne nous demande jamais notre avis, elle s'impose et exige qu'on organise une méga fiesta vu qu'elle ne peut passer nous voir qu'une fois par an, un peu comme le père Noël ou les cloches de Pâques. Dommage pour elle, cette année, c'est la folie totale niveau boulot. Pensez donc, je passe soirées et week-ends à bosser depuis 3 semaines, j'ai à peine le temps de coudre, tricoter, pâtisser ou que sais-je encore et je ne suis pas à prendre avec des pincettes, les monstros en savent quelque chose !

Toc toc toc

Oui ? Qui est-ce ?

Non mais qui veux-tu que ce soit ? Ton année de plus enfin !

(non, c'est pas le début de la sénilité, juste que j'avais un cours et 2 réunions ce jour-là alors j'avais pas franchement la tête à ça)

Hein ? C'est aujourd'hui ? Ah ben c'est pour ça que j'arrête de recevoir des sms alors.

Yep. Alors, c'est à quelle heure ta fête d'anniversaire ? Rassures-moi, t'as prévu de te changer parce que ta robe grise euh ....

Ben d'abord, je vais en cours là. Mes petits nétudiants adorés m'attendent. Ensuite, y aura pas de fête. Trop de boulot, pas le temps d'organiser un truc. Et ma robe est bien confortable et parfaite pour donner mon cours.

KOUUUUUAAAAAA ! Ah ça non alors, ça ne se passera pas comme ça ! Tu me mets une robe de fête et dare dare !

Bon, vu qu'en général, Année de plus m'indiffère totalement (moralement s'entend parce que physiquement, elle s'arrange quand même pour bien me faire sentir son passage malgré toutes mes tentatives pour l'amadouer) et que pour la fiesta c'était définitivement râpé, j'ai préféré lui faire plaisir sur la tenue, histoire qu'elle ne se venge pas en m'infligeant un quelconque mal du grand âge (des cheveux tous blancs, une tonne de ride, un rhumatisme ou pire encore, une crise d'acné qui la ficherait quand même mal à mon âge vénérable). Heureusement pour moi, il me restait 20 mn avant le départ et seulement un ourlet de plusieurs mètres à faire pour terminer ma dernière robe, un modèle convenant parfaitement aux exigences d'Année de plus.

Faut dire qu'une robe en velours bordeaux, déjà, elle adore, mais pailletée en plus, pour elle, c'était le Nirvana. Et puis il ne s'agit pas de n'importe quel patron mais du modèle 144 du Burda Style 11/2016, un modèle de la designer Lena Hoscheck je vous prie. Vous la connaissez pas ! Ben moi non plus en fait mais j'avoue avoir tout de suite flashé sur ce modèle quand il est paru. Mais le magazine est resté bien rangé faute d'inspiration question tissu. C'est en cherchant à faire un peu de place dans mon placard que je suis tombée sur les restes d'un coupon de velours bordeaux à paillettes déjà utilisé pour coudre une jolie robe chasuble, un tissu tout doux, assez fin, souple et avec un très joli tombé. Et je me suis tout de suite dit que ce serait le tissu parfait pour cette robe. Vu le peu de métrage qu'il me restait, impossible de faire la version à manches ou de la doubler dans le même tissu (de toute façon, avec les paillettes, ça n'aurait pas été une bonne idée). J'ai donc décidé d'en faire une version sans manche et sans doublure mais avec des finitions en passe-poil contrastant pour mettre les découpes en valeur.

IMG_0776IMG_0778IMG_0779

Côté réalisation, c'est un peu intimidant au début mais en fait, la jupe est très simple à faire. C'est une jupe cercle tout bête. Ce qui ne laisse que le bustier comme difficulté. Le patron étant bien fait, tous les morceaux s'assemblent plutôt bien et le montage est très rapide. En 2 nuits soirées, c'était plié. Malheureusement, car bien sûr, vu que j'avais peu de temps à y consacrer, ça ne pouvait pas aller tout seul, une fois monté, j'ai eu le bonheur de constater une fois de plus que la femme Burda et moi n'avons pas grand chose en commun question morphologie. La femme Burda est apparemment grande (ça, on le savait déjà),  et avec un buste immense en sus de ses jambes interminables et une poitrine plantureuse et surtout AJUSTABLE. Oui oui, ajustable. Qui se gonfle et se dégonfle au gré de ses envies et de ses mouvements quoi ! Non parce que déjà, même avec un soutien-gorge rembourré et sachant que je fais tout de même un bonnet C, j'ai dû largement réduire l'ampleur du bustier, en plus de reprendre complètement la hauteur des emmanchures et la ligne de taille. Mais bon, grâce à la bonne volonté et la patience infinie de Madonna (parfois, je me dis qu'on devrait donner un Nobel à l'inventeur du mannequin ajustable), j'ai réussi à adapter pile poil le machin que quand je l'ai enfilé, j'étais aux anges. Jusqu'à ce que je commence à bouger les bras. Et alors là, je peux vous dire que, selon les mouvements ou les positions que je prenais, c'était vue plongeant sur la dentelle de mon balconnet et même au delà. Bref, ça baillait et pas qu'un peu. Là, je me suis dit que j'aurais mieux fait de prendre un tissu extensible pour la coudre mais depuis, j'ai vu quelques réalisations passées sur la toile signalant le même problème avec des tissus pourtant extensibles. Mais bon, grâce à quelques ajustements supplémentaires, j'ai réussi à rendre le décolleté décent même s'il continue à bailler par intermittence.

IMG_0781

Et un gros plan sur le décolleté

J'avoue être plutôt fière de mes finitions au passe-poil. Le rendu est bien propre et le contraste entre le bordeaux du tissu et l'écru du passe-poil égaille vraiment la robe. Un effet secondaire de ces finitions est que le passe-poil renforce le côté bavarois du modèle et me fait assez penser aux Dirndl.

IMG_0782

IMG_0784

Mais en même temps, avec la forme en coeur du décolleté et le fait d'avoir enlevé les manches, si je la visualise en noir et bleu, je me dis que ce serait un patron parfait pour un costume de princesse Anna version adulte ! Mais attendez ... maintenant que j'y pense ... j'ai aussi un coupon de tissu bleu à vagues qui traîne dans mon placard depuis des lustres ... En tout cas, Année de plus était ravie de me voir partir au taf dans ma belle robe et j'en ai mis plein la vue à mes petits nétudiants, au sens propre, pas au figuré. Eh oui, parce qu'il y avait un beau soleil ce jour là qui me tombait pile dessus dans la salle de cours. Et ce magnifique tissu à paillettes projetait des éclats de lumière bordeaux du plus bel effet dans toute la classe !

IMG_0787

Pour te montrer l'ampleur de la jupe et l'effet plein les mirettes des paillettes

IMG_0788

Et la version Fond de l'air frais !

Et cette robe est également l'occasion pour moi de participer à l'Opération Déstockage de Ta'Thilde sur laquelle je compte beaucoup pour m'aider à réguler mon stock de tissus.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,