samedi 23 juin 2018

Hommage a une marmotte ...

... ou à un chat, c'est comme on veut. Toujours est-il qu'il y a quelques mois, au détour du blog d'Elisabeth (le bien connu Chat et la marmotte), je suis tombée sur ça :

ob_2285e2_dscn6896

Désolée Elisabeth, je t'ai chourré une photo parce qu'il est vraiment trop beau ton sac !

Troooop beauuuuu ce sac ! Immédiatement, tous mes instincts primaires se sont réveillés et Couturus s'est retrouvé dans un état d'excitation insensé ! Seul mon corset m'a sauvé à l'époque d'une expédition shopping immédiate pour aller acheter de quoi confectionner pareille merveille dans la seconde. Mais l'idée et l'envie sont restées bien présentes.

Il faut dire que ça m'arrive très rarement, mais dès que j'ai vu ce sac, j'ai su très exactement pour qui je voulais le coudre et pour quelle occasion j'allais l'offrir. Il y a des fois comme ça, certaines choses apparaissent comme une évidence. Je savais même dans quelle matière j'allais le faire : du cuir ! Car j'avais dans mes stocks des morceaux de cuir trouvés en solde aux coupons Saint Pierre que je prévoyais justement de transformer en sac.

Sauf que bien sûr, j'avais juste du bleu et du blanc/rose. Pas de quoi faire ce joli pavage coloré. Certes, ce n'est pas le tissu qui manque à la maison et j'aurais pu remplacer les couleurs manquantes par un autre type de tissu mais non, je voulais absolument faire un sac tout en cuir. Alors avec Couturus, on a pris notre mal en patience et surfé régulièrement sur les sites de fournisseurs ou de bonnes affaires (type ebay ou etsy) à la recherche de chutes de cuir dans des coloris variés à un prix abordable. Et après 2 mois de recherche, oui oui, 2 mois, c'est dingue la patience d'un Couturus qui a une idée fixe non ? Après 2 mois donc, c'était bon, on avait de quoi confectionner un joli petit sac tout simple. Enfin tout simple. Je parle de la forme du sac, une forme cabas basique sans poche intérieure ni fermeture. Je le voulais du type fourre-tout ce sac mais assez grand pour y loger des cahiers ou magazine format A4.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_63a

Voilà, un sac cabas tout simple où on peut mettre tout un tas de bazar !

Pour la première face du sac, j'ai donc éhontément copié le sac d'Elisabeth, les surpiqûres des coutures d'assemblage en moins car je craignais de trop abîmer le cuir. Ben oui, mes chutes de cuir étant assez fines (cuir d'habillement de 1 à 1,5 mm d'épaisseur je pense), j'avais peur de le fragiliser à faire trop de petits trous dedans.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_637

Le côté type patchwork : j'ai en fait utiliser exclusivement l'envers de mon cuir pour lui donner un aspect daim.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_63b

Sauf pour le fond où j'ai utilisé l'endroit car cette face est moins salissante que l'envers.

J'étais prête à continuer sur ma lancée avec la seconde face quand j'ai soudain eu envie de changer et de faire un sac bi-face. Pour la seconde, j'ai donc choisi la technique de l'appliqué inversé. Le gros avantage du cuir dans ce domaine, quand on a en plus un excellent cutter sous la main, c'est qu'il est possible de récupérer les découpes faites dans le panneau principal pour s'en resservir comme appliqués dans un autre projet.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_634

 

Le panneau en appliqué inversé. On a en fait découpé le panneau orange et placé derrière les morceaux de cuir colorés à coudre.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_635

La longueur des anses est un tout petit peu limite pour le porter sur l'épaule mais ça passe. Il faut dire que j'ai dû limiter leur longueur à celle de ma plus grande chute. Pour la doublure, n'ayant aucune idée de la solidité de mon cuir, je voulais un tissu assez costaud. J'ai finalement opté pour une chute de toile de Jouy donnée par une copine qui avait pile poil les bonnes dimensions.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_639

J'adore le résultat final et j'envisage sérieusement de m'en faire un pour moi aussi dès que j'aurai le temps (c'est-à-dire pas avant un moment vu que j'ai les cadeaux des maîtresses, les cousettes pour l'anniversaire d'Azraël et plusieurs vêtements pour moi et les monstros à faire avant).

Niveau difficulté technique, le côté patchwork est un peu délicat si on veut quelque chose de bien net, surtout si on fait des courbes au lieu de coutures droites. Je ne le conseillerai donc pas à une débutante, surtout avec un matériau aussi onéreux que le cuir. Par contre, la face en appliqué inversé est d'une simplicité enfantine avec ce type de matériau. Ca gondole pas, ça ne bouge pas quand on coud (et encore moins si, comme moi, vous prenez la précaution de mettre un peu de colle à bâtir pour ne pas avoir à épingler le cuir parce que, comme ça, on ne fait pas de trou dedans).

On dit aussi souvent qu'il faut un pied presseur en Téflon et mettre un papier sous le cuir pour le coudre sinon on l'abime ou alors le mécanisme d'entraînement de la machine n'arrive pas à le faire avancer. Perso, soit j'ai de la chance, soit j'ai une bonne machine mais j'ai gardé mon pied standard et je n'ai rien mis sous le cuir. J'ai simplement veillé à mettre une grande longueur de point et tirer légèrement le cuir pour faciliter son entraînement. Tout s'est très bien passé et rien ne s'est abîmé. Par contre, j'ai utilisé une aiguille spéciale cuir pour éviter la casse, plutôt fine vu qu'à part à certains endroits, j'avais finalement une épaisseur assez réduite à assembler.

Merci à Elisabeth donc pour sa splendide source d'inspiration sans laquelle mon premier sac en cuir attendrait probablement encore que je me décide à le coudre !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 20 juin 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 4

Celles et ceux d'entre vous qui me suivent sur ce blog le savent, niveau couture, je bosse essentiellement pour ma pomme (ben oui quand même, soyons égoïste !), Azraël, ses fiancées et toutes les filles des copines sur lesquelles j'arrive à mettre la main (c'est-à-dire pas assez à mon goût je suis une pauvre frustrée de la robe fillette c'est horrible ma bonne dame).

Et là bien sûr, vous vous insurgez ! Mais pourquoi donc suis-je une Puce indigne qui ne coud jamais rien pour son homme ? Ben parce qu'il veut pas ! Non, je vous jure. J'ai bien demandé mais c'est refus CA TE GO RIQUE ! Et vu la quantité de fringues pour Azraël que je couds déjà, je ne me sens pas frustrée du caleçon ni du pantalon pour 2 sous alors je ne vais pas insister non plus j'aime autant vous le dire.

Mais et Gargamel alors me direz-vous ! Pourquoi faire si peu de vêtements pour lui ? Ben c'est à cause d'une maladie très rare que j'ai attrapé après lui avoir cousu son 5ème jogging. La joggingnïte aiguë qui cause une réaction épidermique virulente avec éruption de pustules, furoncle et tout et tout rien qu'à l'idée de coudre un seul jogging supplémentaire. Ou un T-shirt tout con d'ailleurs, du genre que tu trouverais à moins de 5 € à la supérette du coin. Mon sex-appeal n'ayant aucune chance de résister à une crise de joggingnïte, j'ai donc dû, la mort dans l'âme, renoncer à l'idée de coudre des basiques à Gargamel.

Mais ça, c'était avant Elisabeth et son défi Victor. Et avant que l'improbable se produise : que je dégote le Maison Victor de mai juin 2018 tout à fait par hasard. Et qu'il y ait dedans un splendide patron de polo pour homme ET enfant. Et que le polo taille jusqu'à 16 ans. Et que j'ai justement acheté 2 jours avant chez Toto le restant d'un coupon de jersey au magnifique imprimé cactus d'un petit mètre idéal pour un polo. ET que ... Ah non, ça s'arrête là. Mais bon, c'était un signe du destin à n'en pas douter. Alors ni une ni deux, c'était plié. Pour le défi d'Elisabeth, ce serait un polo Milano pour Gargamel et puis c'est tout ! Faut dire qu'il est vraiment chouette ce patron. Un vrai polo de grand avec patte de boutonnage, joli col, bracelets de manche et petite poche. Et comme j'avais un morceau de jersey vert assorti aux cactus en stock, c'était parfait pour faire le dessous de col, la patte de boutonnage et les bracelets de manche en tissu contrastant avec le fond blanc des cactus. Bref, j'étais remontée à fond, prête à tous les défis !

Allez Couturus, je compte sur toi. On doit réussir ! J'en ai marre des T-shirts, il est grand temps que Gargamel change de style !

Moi je veux bien, mais un polo, c'est plein de boutons. Et Gargamel, il m'semble bien qu'il aime pas les boutons. Même en dessin ! Alors en vrai !

Aie ! C'est vrai ça ! On fait comment alors ?

Des pressions peut-être ?

Nan il aime pas non plus !

Fermeture éclair ?

Il n'en veut que sur les gilets

(oui, Gargamel est très très très psychorigide du vêtement d'où ma mauvaise volonté à coudre pour lui autre chose que des déguisements)

Huuuum, on raccourcit la fente, on la bloque en bas et on laisse ouvrir naturellement sans rien mettre !

Mouaiiiis, ça pourrait marcher. On y va !

Et pour y aller, on y est allé. Enfin, on a essayé parce que pour être parfaitement honnête, j'ai bien passé une semaine à cogiter avant de simplement recopier le patron. Parce que je réfléchissais à cette histoire de fermeture du col ? Que nenni ! C'était tout bonnement parce que je ne comprenais rien de rien aux instructions de montage du col et de la fente d'encolure ni aux repères du patron concernant ces 2 éléments. D'ailleurs, je n'ai toujours rien compris à ce jour et j'y suis allée au petit bonheur en me disant que j'arriverai toujours bien à quelque chose.

Et là, ça a été le carnage ! Pourtant, je jure que j'ai essayé de suivre ces damnées instructions au mieux mais quand j'ai épinglé les pattes de boutonnage à ma fente de col ... horreur totale ! Rien à faire ! La fente n'était pas au milieu de l'encolure mais complètement sur le côté. J'avais inversé les repères de coupe sur le patron. Faut dire honnêtement que moi, quand je vois une ligne pleine et à côté 2 repères indiquant le début et la fin d'une ligne parallèle à la ligne pleine, je me dis qu'on doit couper le long de la ligne pleine et pas entre les 2 repères ! Vous n'auriez pas fait la même chose vous ? Ben apparemment non ! Mais comme j'ai rien compris au montage, j'en jurais pas non plus.

Alors certes, j'aurais pu recommencer. J'ai encore assez de tissu dans mon coupon. Sauf qu'il est tout petit mon coupon et qu'Azraël aimerait bien un truc dans ce qui reste. Et puis ça me cassait les pieds de perdre un morceau de ce beau tissu alors que je n'avais même pas la garantie que Gargamel accepterait de porter le polo au final. Alors j'ai bidouillé et j'ai fini par rattraper le coup. C'est loin d'être parfait mais si on n'y regarde pas de trop près, ça passe.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_64f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_655

Pour le col, même topo. Avec mes bidouilles, les pièces n'étaient plus franchement raccord (et je vous parle même pas du liseré de col) mais j'ai fini par en tirer quelque chose et j'en suis d'autant plus fière que je n'ai pas la moindre idée du début du commencement du montage normal de la chose.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_651

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_654UNADJUSTEDNONRAW_thumb_650

Heureusement pour le reste, c'était du classique et j'ai donc pu achever sereinement mon ouvrage (bon, j'ai quand même laissé tomber la poche de poitrine). Et là, j'ai eu un choc. La longueur ! Parce que voyez-vous, si au niveau ampleur le 14/16 ans était parfait pour Gargamel et devrait même lui faire un peu de profit, niveau longueur c'est court ! Très court ! Vraiment très très court ! Surtout quand on est habitué aux modèles Ottobre où on passe son temps à raccourcir manche et longueur de buste. Là, si je devais le refaire, je rajouterais bien 10 cm de long. Heureusement, il reste tout à fait portable et j'ai donc pu le mettre sur le dos du bestiaux.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_659UNADJUSTEDNONRAW_thumb_658

Regardes Gargamel. Je t'ai fait un beau polo !

...

(Silence assourdissant du monstros qui scrute le polo sous toutes les coutures à la recherche des boutons honnis !)

Non non, Gargamel, tu peux y aller, il n'y a pas de bouton

...

(silence méfiant d'un monstros qui daigne tout de même enfiler le polo)

Rhoooo, qu'est-ce que t'es beau comme ça mon Gargamel ! Hein Chéri

Oh oui ! Magnifique !

...

(silence perplexe d'un monstros fixant avec une intense concentration la fente d'encolure)

MAMAAAAAAAAN ! IL EST TOUT CASSE ! C'EST PAS MOI ! PARDON MAMAAAAAAAN !

(hurlement déchirant d'un monstros en crise persuadé qu'il a déchiré son nouveau T-shirt parce qu'il y a une grande fente en plein devant)

Bon, c'est très cruel, on en est bien conscient mais sur le coup, avec Chéri, on a éclaté de rire. Et puis on a expliqué à Gargamel que tout était parfaitement normal, que c'était comme ça un polo et qu'il n'avait absolument rien fait de mal. Depuis, le polo est adopté et je sens qu'il va avoir des petits frères. Enfin, dès que j'aurais compris comment monter cette fichue fente !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65c

Huuuum ? Y a comme un truc sur cette photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65d

Ah oui, y a un Azraël sur cette photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65f

Et un Gargamel qui prend sa revanche !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 30 mai 2018

Opération Déstockage # 13 : Joli mois de mai

En ce beau mois de mai, le côté Don Juan qui s'ignore de Sir Azraël a fait de vrais ravages. Pensez donc, il a été invité à pas moins de 3 anniversaires. Et rien que par des filles ! Autant vous dire que j'ai pas chômé et que Milady a chauffé grave. Et vu que j'étais totalement débordée niveau boulot également, j'ai bien été obligée de prévoir les cadeaux en fonction de mes fournitures en stock.

Du coup, j'aurais dû avoir des tonnes de choses à vous montrer pour cette opération Déstockage, opération à présent gérée avec brio par Scrapaboom) sauf que ... ben pressée par le temps, j'ai oublié de prendre des photos ! Non mais quelle nouille ! Ils étaient pourtant si mignons mes petits dragons offrant des coeurs. Sniff ! Tant pis, j'ai tout de même réussi in extremis à photographier la robe offerte au 3ème anniversaire.

J'avoue avoir longuement hésité avant de la faire cette robe. D'abord parce que je n'avais aucune idée de si ça pourrait plaire à la demoiselle. C'est vrai quoi, une peluche, en principe, ça plaît toujours aux enfants, même aux grands. Mais une robe, quand ils prennent de l'âge, ça devient plus risqué. Ensuite, parce que je n'avais aucune idée de la taille de vêtements de la demoiselle mais comme c'était une grande copine d'Azraël l'an dernier, j'avais plein de photos d'elle juste à côté de lui prises à son anniversaire Harry Potter. Du coup, je me suis basée sur ces photos pour estimer la stature de la demoiselle. Et figurez-vous que j'ai eu tout bon. Tout, tout, tout, absolument tout avec cette robe ! D'abord, parce qu'elle adore les robes, toutes les robes et rien que les robes. J'avais jamais vu un enthousiasme pareil à la découverte d'un vêtement. Enthousiasme d'autant plus délirant qu'elle fêtait son anniversaire chez Royal Kid et qu'elle avait dû se mettre en pantalon pour l'occasion. Si bien qu'à peine déballée, la robe a fini enfilée par dessus jean et t-shirt. Et vu comment j'en ai bavé pour la faire, ça m'a largement récompensé de mes efforts. Ensuite, parce que niveau taille, c'était nickel.

Cette robe, il s'agit du modèle 31 du magasine Ottobre 3/2016 réalisé dans un reste de jersey rose motif papillon et de jersey brillant prune bi-stretch. Un modèle qui paraissait facile sur le papier mais qui m'a causé pas mal de problème.

IMG_2455IMG_2460

Devant et dos de la robe : eh oui, elle est parfaitement symétrique !

D'abord parce que je n'ai rien compris à la pose du volant qu'il fallait froncer entre certains repères. Et là, je sais pas ce qui s'est passé, j'ai eu beau mettre mes lunettes, les enlever, les nettoyer, les remettre, agiter ma baguette magique de professeur Mac Gonagall, tenter de passer la planche à patron au dessus d'une flamme pour faire apparaître l'encre magique, utiliser la lampe UV de Grissom pour faire apparaître les instructions en lettre de sang, rien à faire. J'ai jamais trouvé les fameux repères ! Du coup, j'ai fait comme d'hab : au pif et comme ça me chantait !

IMG_2458

Autre source de problème, l'élastique transparent ! Non mais c'est quoi ce truc ! Et à quoi ça pouvait bien leur servir sur du jersey ? Je suis certaine que Terpsi va pouvoir éclairer ma lanterne sur ces sujets mais en attendant, moi, j'en avais pas, de l'élastique transparent. Et dans ce modèle, il y en avait sur toute la bretelle ornée du volant et sur l'emmanchure aussi pour faire bonne mesure. Alors bon, sur le volant, j'arrivais encore à imaginer pourquoi ils me le mettaient : pour faire de jolies fronces avec un peu de tenue et une encolure qui baille pas. Mais pour l'emmanchure, c'est toujours un mystère. Alors j'aurais pu mettre de l'élastique standard à la place sauf que niveau finition, je ne trouvais pas ça super.

Après avoir beaucoup cogité (aie aie ma pauvre tête, ça fait mal quand on a perdu l'habitude), je me suis dit que j'allais remplacé l'élastique par une bande d'encolure dans mon jersey bi-stretch en suivant le tuto de Mouthilde qui avait largement fait ses preuves. Comme ça, j'avais mes jolies finitions et une encolure/bretelle volantée qui ne baillait pas. Sauf que Milady s'est mise à râler qu'elle était pas Supergirl et qu'il y avait des limites au nombre d'épaisseurs de jersey qu'elle était disposée à coudre. Entre les casses de fil, les bourrages de canette et les fronces qui partaient en vrille (c'est possible ça ?), j'ai cru devenir folle (ah ça par contre, c'est tout à fait possible).

IMG_2459

Le résultat final, s'il n'est pas parfait, est néanmoins plutôt chouette. Et puis j'ai eu l'occasion pour la première fois de réaliser un ourlet roulotté sur tout le pourtour de mon fameux volant. C'est marrant car avec un point zigzag bien serré, ça donne des ondulations naturelles du plus bel effet. Enfin c'est mon avis mais vu que je suis trop fière d'avoir trouvé toute seule comment fonctionnait mon pied spécial ourlet roulotté, je ne suis peut-être pas très objective.

Allez, pour finir, quelques photos portées par ... Azraël ! Je sens que je vais avoir une super collection de photos compromettantes pour lui faire du chantage quand il sera grand gniarf gniarf gniarf !

IMG_2824IMG_2825IMG_2826

Précisons que sa nouvelle propriétaire fait une bonne tête de plus qu'Azraël niveau taille et qu'elle n'a pas de bidon tout rond !

Et pour les réalisations des autres déstockeuses, c'est par .

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 15 mai 2018

Quand Fimus Démonicus se lâche !

Et que Couturus ne vaut pas mieux.

Comme je vous le disais il n'y a pas si longtemps, Ozélie et Terpsi ont été tirées au sort comme gagnantes de mon petit concours d'anniblog. Elles m'ont donc très gentiment transmis leurs préférences quant au contenu de leur paquet. Ce que je n'avais prévu dans cette histoire, c'est qu'avec mon activité créative ralentie pour cause de transformation en tortue ninja (beaucoup plus tortue que ninja d'ailleurs la transformation), j'avais une nuée de démons en manque chronique d'activités dans les starting-blocks penchée par dessus mon épaule à la lecture de leurs mails.

Alors alors, elles veulent quoi, elles veulent quoi ???? 

(enfin, je pense que c'est ce qui se disait vu qu'ils causaient tous en même temps et que ça faisait un boucan pas possible pire les monstros en pleine partie de Zelda avec un boss de fin de niveau à affronter)

Yahouuuu ! Des trucs en fimo ! Des trucs en fimo ! C'est pour moi, c'est pour moi !

(cris de joie d'un Fimus en délire sur fond de grommellement d'une bande de petits démons dépités)

Ah cool, y a du boulot pour moi aussi.

(ton particulièrement satisfait et imbu de sa personne d'un Couturus qui n'a pas douté une seconde qu'il serait mis à contribution)

Ben eh moi alors ? Y a rien pour moi ? C'est pô juste !

(ton particulièrement revanchard d'un Bricolus laissant supposé qu'il n'en restera pas là)

Vous l'aurez compris donc, au programme ce serait fimo pour Ozélie et couture pour Terpsi. Bien évidemment, Pinterestus s'est immédiatement fendu d'une attaque en traître dont il a résulté une liste de 20km minimum de réalisations potentielles, liste que j'ai finalement réduite à 5 (5 réalisations hein, pas 5 km). Et c'est là que Fimus est parti en vrille.

On va faire le dragon. Il est trop mignon le dragon ! On peut pas faire l'impasse sur le dragon !

Ok ok, on va faire le dragon.

Et puis il lui faut une caverne. Un dragon sans caverne, c'est pas possible ça. Tu mettras le dragon devant avec une fausse bougie dedans pour la déco se sera trop top !

Bon, va pour la caverne.

Et puis il faut un bijou aussi. C'est chouette les bijoux ! Oh ben tiens, la chouette de Harry Potter. Ce sera parfait !

Euuuuh, Fimus, ça commence à faire beaucoup là.

Et puis t'as vu ce Haku ? En pendentif ça rendrait trop bien ! Mais il faut des boucles d'oreilles avec. Mais des mini Haku ce sera trop compliqué. Eh si on faisait un sans-visage ? Et une noireaude ? Oh oui, ce serait trop trop bien !

STOOOOOP ! Faudrait songer à se calmer mon petit Fimus et faire un truc à la fois et puis réduire un peu la liste aussi.

...

(ronchonnements contrariés)

Une fois l'enthousiasme de Fimus douché, on a pu se mettre au boulot sereinement et on s'est attaqué en premier lieu au dragon. Celui-ci a été fabriqué en m'inspirant de cette photo trouvée sur Pinterest, un adorable petit dragon créée par Dragonsandbeasties.

32f2c7bc8e48de8e97c6ccd3b6fcd6ac

J'ai remplacé les yeux par des strass histoire que ce dragon ait l'oeil qui brille, les couleurs par ce que j'avais en stock et le coeur par une bille pour imiter une balle. J'aimais bien le principe d'un dragon gros chat joueur ! Comme je n'avais aucune idée de ce à quoi pouvait bien ressembler le dos, j'ai improvisé et je pense ne pas m'être trop mal débrouiller. Le résultat a en tout cas obtenu l'approbation de Gargamel et d'Azraël très déçus de voir l'objet de leur convoitise promptement emballé. Faut dire qu'ils me l'avaient piqué en douce pour en faire une des créatures divines affrontant Ganon le fléau dans Zelda. Et perso, autant j'étais certaine que Ganon ne ferait jamais le poids face à mon dragon, autant j'étais à peu près convaincue que mon dragon ne ferait pas le poids face à mes monstros !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_618

Fimo effect blanche, violette et jaune, strass de mon stock, bille chourrée aux monstros

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_607UNADJUSTEDNONRAW_thumb_60f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_60a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_606

On avait donc le dragon, il restait à faire sa caverne. C'est là que les choses se sont corsées faute d'images de caverne de dragon un tant soit peu réalisable dégotée par Pinterestus (et pourtant, le pauvre est allé jusqu'à fouiller les sites de Cake Design dans l'espoir d'y trouver l'inspiration mais mis à part une grosse envie de gâteau et un Pâtissus au bord de l'implosion, il n'a rien trouvé). Pas découragé pour 2 sous, Fimus s'est donc lancé en free style, assisté de Bricolus qui avait trouvé là une opportunité de s'incruster et qui ne l'a pas laissé passer. Une armature en fil de fer, un premier habillage en papier alu et on fabrique un habillage marbré en fimo pour imiter le sol pour recouvrir tout ça. Enfin, on essaye. Parce que niveau marbrure, il s'est bien loupé le Fimus. Bon, pas grave, on l'utilisera pour l'intérieur, ça se verra pas trop (c'est pas moi qui l'a dit, c'est lui !). Et pour l'extérieur, on va faire couleur terre tout simplement et on ajoutera des fausses pierres en fimo grise. Ben voyons ! En toute honnêteté, le truc qui est ressorti du four ne semblait à rien. Non vraiment ! C'était d'un moche, mais d'un moche ! Que j'ai été à 2 doigts de le mettre à la poubelle. Mais Conservatus ne l'entendait pas de cette oreille (non mais je rêve, toute la clique démoniaque est en train de rappliquer là !).

Non mais ça va pas ! On va pas jeter ça ! Tu te rends du gâchis. Toute cette fimo, tout ce fil de fer ! Et le papier alu, t'as pensé au papier alu !

(il serait pas grave radin quand même le Conservatus là ?)

Peut-être mais c'est moche !

Bricolus, fais quelque chose !

Et si on le transformait en diffuseur d'huiles essentielles ?

Parfait !

Non c'est pas parfait, c'est toujours moche !

Fimus, fais quelque chose !

Et si on le transformait en tumulus de fée ?

Ben voilà, c'est réglé, au boulot !

A 3 contre 1, j'étais battue d'avance. Je me suis donc inclinée. Bricolus a bidouillé un petit système de cheminée dans la caverne et transformé un petit pot en alu pour en faire le récipient diffuseur d'huiles. Puis fortement inspiré par ce tuto de youtube, Fimus a commencé à décorer l'extérieur pour la faire ressembler à une jolie colline.

Sans être parfait, le résultat est visuellement nettement plus esthétique mais surtout, le diffuseur a le bon goût de fonctionner. La fimo résistant au four jusqu'à 130°C (température déjà testée par erreur car normalement on se limite à 110°C), la chaleur de la bougie brûle parfum ne l'endommage pas et l'eau additionnée d'huiles essentielles chauffe suffisamment pour diffuser les huiles sans bouillir. En prime, le revêtement en fimo du petit pot en alu permet de manipuler ce dernier sans se brûler même quand on vient juste de l'éteindre. J'ai donc pu ajouter tout ça avec bougie et parfum d'ambiance dans le petit paquet d'Ozélie.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_600UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5ffUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5fe

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5fa

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5fb

Mais cette aventure a laissé mon Fimus tout retourné et tout tremblant. Pensez donc, il n'avait pas réussi à faire exactement ce qu'il voulait. Totalement traumatisé par l'expérience, il lui fallait un nouveau défi pour se remettre de ses émotions.

Euh Fimus ?

 Huuuum

(ton morose et déprimé)

Tu veux toujours faire Hedwige ?

Quoi ? T'es d'accord ? Youpi !

Et nous voilà donc reparti dans la confection d'un joli collier sur le thème d'Harry Potter. Pour celui-ci, j'ai simplement suivi ce tuto.

Enfin, simplement. J'ai quand même dû imaginer un certain nombre de chose car la qualité vidéo laisse un peu à désirer et on devine les choses parfois bien plus qu'on ne les voit mais bon, on s'en est sorti. Aussi bizarre que ça puisse paraître, j'ai adoré le façonnage à la main de chacune des plumes d'Hedwige. Car oui, chaque plume est faite à part avant d'être assemblée au corps. Et c'est assez jubilatoire de voir la transformation qui s'opère à l'ajout de chaque plume.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_61e

fimo effect blanche, fimo effect jaune et fimo soft noire pour Hedwige

fimo effect rubis, blanche et fimo soft marron pour la lettre

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_61a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_620

Le H est écrit au feutre à porcelaine

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_61d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_624

Même que tout ragaillardi par son succès, voilà mon Fimus qui voulait enchaîner direct avec un pendentif Haku (le dragon du Voyage de Chihiro) pour ceux qui ne connaîtrait pas), une ambition à laquelle Couturus s'est empressé de mettre fin, estimant que c'était son tour et qu'il était grand temps de s'occuper du paquet de Terpsi. Cette dernière m'avait demandé des peluches, soit inspiré de l'univers de Miyazaki dont elle est fan (vous le sentez venir là, le Fimus ?) soit des pokémons pour faire plaisir à son fiston. Vu que, d'une part, j'avais pas sous la main les tissus pour un projet Miyazamesque et que, d'autre part, j'avais hâte de tenter de coudre de nouveaux pokémons, j'ai donc opté pour ces derniers. A l'aide du pokédesk de Pokémon Go, j'ai repéré le Nostenfer qui m'a semblé abordable pour un projet sans patron. J'ai donc crée mon petit patron perso et hop, un premier pokémon de faire. Je dis un premier parce que bien sûr, rien n'est allé comme je voulais. D'abord, je me suis aperçue que je n'avais plus de viseline pour stabiliser mon tissu peluche très élastique. J'ai donc dû bien penser mon patron pour prendre en compte un fort étirement du tissu dans un sens et faible dans l'autre, histoire d'avoir un corps légèrement ovale. Et bien sûr, je me suis trompée dans le sens de la coupe. Pas grave me direz-vous. Ben si, parce que l'erreur, on ne la voit qu'une fois la peluche finie, lors du garnissage ! Autant vous dire que j'avais pas vraiment envie de tout recommencer. D'autant que mon tissu s'étant révélé de mauvaise qualité, les coutures s'arrêtaient pas de craquer et que j'ai dû tout renforcer. Bref, rien que de penser à un nouvel exemplaire, j'en avais des sueurs froides et Couturus tremblait.

IMG_2426

Et un Nostenfer à tête d'oeuf un !

IMG_2427

Cette fois, c'était mon petit démon couturier qui avait besoin de réconfort alors on a décidé de tester un patron d'Evoli trouvé sur Déviant Art. Mais comme j'avais pas les bons tissus, on a transformé le patron pour coudre non pas Evoli mais une de ses évolutions, le Noctali ! Dans une polaire minky de bonne qualité celle-là et des chutes de tissu à sweat jaune utilisées sur l'envers. Et cette fois, ce fut un vrai bonheur à coudre et le résultat est exactement ce que je voulais.

IMG_2418

IMG_2419IMG_2424

IMG_2412

Monsieur Indestructible et ses nouveaux acolytes

Bref, tout était prêt. J'étais fière, calme et zen. Je préparais mes petits cartons quand j'ai soudain entendu des gros soupirs.

Ben, qu'est-ce qui se passe Fimus ?

Oh rien, rien. Sniff sniff.

Ben non, je vois bien que ça va pas.

Non non, c'est rien. Je pense juste à cette pauuuuuvre Terpsi !

(mine de chien battu au bord des larmes)

Ben quoi ?

Qu'est-ce qu'elle va être déçue quand même. Tu te rends compte, il n'y a rien pour elle dans son paquet. Rien du tout ! La pauuuuuvvvvrrrre !

(trémolo dans la voix)

Non mais qu'est-ce que vous vouliez que je fasse hein ? Je vous le demande. Trop fort ce Fimus, il m'a eu aux sentiments et hop, on a fini par le faire son Haku et les boucles d'oreilles aussi pour faire bonne mesure.

IMG_2432

Fimo effect blanche, violette et émeraude

Fimo rose obtenue par mélange de Fimo rubis et blanche

Cornes et pattes dorées à la poudre or

IMG_2436IMG_2439

IMG_2437

IMG_2440

Comme pour Hedwige, chaque pic émeraude est façonné individuellement et assemblé un par un sur le corps en partant de la queue et en remontant vers le haut.

IMG_2445

Le masque du sans-visage est réalisé au feutre à porcelaine. Les bras de la noiraude sont en fil de fer peint.

IMG_2452IMG_2454

Et maintenant, il ne me reste plus qu'à m'attaquer aux tartines de la maîtresse. Vous comprenez pas ? C'est pas grave. Je vous expliquerai une prochaine fois.

Posté par reyhaziel à 22:14 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 1 mai 2018

Opération Déstockage # 12 : Mieux vaut tard ...

Rhaaaaaa, non mais qu'est-ce que j'ai encore fichu moi ! Et voilà, j'ai complètement oublié de publier ma participation au défi Déstockage de Ta'Thilde, opération reprise par Scrapaboom (merci merci pour cette reprise parce que sinon, comment que je ferai pour me motiver à vider mon stock moi hein !).

Faut dire que je suis pas mal occupée depuis 10 jours, même pas le temps de surfer, alors blogger ... Non pas que je me plaigne hein ! Non non, c'est juste que j'ai commencé mes petites réalisations pour les gagnantes de mon dernier concours en fonction de leurs souhaits et, comment dire, j'avais plein d'idées... Tout plein... Et j'ai pas réussi à choisir... Alors j'ai tout fait (ou presque parce que j'ai pas encore tout à fait fini). Ah ça, je vais en avoir des trucs à vous montrer. Du bien, du moins bien et des trucs où je suis trop contente de moi !

Et puis avec les vacances et les monstros à la maison, j'ai aussi dû assurer en urgence des cours de Zelda : et ça prend un temps dingue, vous imaginez pas (va falloir IM PE RA TI VE MENT que je vous raconte, c'est hilarant).

Donc voilà, j'ai aucune excuse, j'ai tout oublié. Et comme j'ai trop envie de retourner dare dare faire ma dernière bricole histoire de boucler et d'envoyer mes paquets, on va faire expéditif comme post aujourd'hui. Qui a dit que j'étais incapable de faire expéditif et que mon intro faisait déjà 3 kilomètres de long de toute façon !

Azraël continuant sa poussée de croissance et après avoir fait le tri dans son placard dont le résultat m'a laissé dans un état proche de la panique intégrale, je n'ai dû mon salut qu'à la fournée de T-shirts achetée par Inferno Gran Mom à sa dernière visite. Saches Gran Mom que les T-shirt 12 ans d'Azraël (actuellement 7 ans 1/2) trop grand à Noël dernier sont à présent pile poil à sa taille, longueur de manche comprise, si si ! Et que ceux que je lui ai fait récemment deviennent justes. J'ai l'impression de rêver ! Bref, il devenait clair qu'un nouveau pantalon s'imposait. Et pour l'occasion, c'était un jean que je voulais faire, d'autant que j'avais un coupon de coton stretch camouflage en stock depuis un moment parfait pour ça. En fouillant dans ma patronthèque à la recherche du patron de jean idéal, je suis tombée sur le modèle 33 du Ottobre 1/2018, un pantalon qui n'est certes pas un jean mais réalisé dans un tissu jersey camouflage. C'était forcément un signe du destin vu la finesse et l'élasticité du tissu de mon coupon. Ni une ni 2, j'ai foncé et je ne le regrette pas. Il a tout pour plaire. Une taille entièrement élastiquée pour le côté pratique, une fausse braguette pour faire comme les grands, des poches italiennes pour la classe, des poches plaquées sur les côtés pour l'effet baroudeur. Bref, il est parfait !

IMG_2370IMG_2374

IMG_2371

IMG_2373

Niveau réalisation, ce pantalon semble assez simple au premier abord, surtout si on oublie les rabats de poche comme moi parce qu'on est pressé que ils sont loin d'être indispensables. Truc plutôt sympa, la ceinture est intégrée au corps du pantalon ce qui simplifie considérablement le montage. Par contre, le montage des poches italiennes est assez bizarre et aboutit à quelques sur-épaisseurs au niveau de la dite ceinture. Et vu les explications de montage toujours aussi minimalistes d'Ottobre, je me suis demandée à plusieurs reprises si je ne m'étais pas trompée quelque part. Rien de trop gênant mais si je dois le refaire, je changerai un peu le patron pour éviter ça.

IMG_2376

IMG_2377

IMG_2379

Azraël aime beaucoup son nouveau pantalon et je lui trouve trop la classe avec ! D'ailleurs, je ne dois pas être la seule vu qu'une des petites filles de sa classe vient de lui faire une véritable déclaration. Il serait trop beau qu'il paraît ! Je vais peut-être bientôt fait la connaissance de ma future belle-fille !

Posté par reyhaziel à 15:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 20 avril 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 3

Ah ça, il était beau ce tissu. Il était bleu, ben oui, BLEU quoi, donc forcément merveilleux. Il était doux, tout doux, comme une peau de pêche et fin avec un tombé fantastique. Il était léger et en prime légèrement extensible comme un jersey. Et il était en super promo à La maison d'Ursule pour un prix imbattable (moins de 5€ le mètre). Il ressemblait à du daim en plus alors forcément, quand j'ai vu la jupe Suzy de La maison Victor édition Septembre/Octobre 2017, j'ai tout de suite pensé que ce serait le modèle idéal à coudre pour le défi d'Elisabeth du blog Le-chat-et-la-marmotte.

Bref, il avait tout pour lui ce tissu, le rêve de toute couturière, une petite merveille. Pensez donc, il avait même le bon goût de ne pas glisser sans arrêt de la table du salon et je pouvais recopier mon patron tranquillou sans aucun vautrage de toute façon parfaitement impossible avec mon armure de stormtropper. En moins d'une heure, j'avais découpé mon patron, recopié les pièces sur mon tissu, découpé mes pièces et épingler les premiers panneaux à assembler. Le rêve je vous dis ! Couturus était sur son petit nuage et moi extatique à l'idée de me coudre enfin un truc rien que pour moi.

IMG_2336

IMG_2339

IMG_2338

Oui, il était vraiment parfait ce tissu. J'avais juste oublié un petit détail : la perfection n'existe pas ! Et Enquiquinus, jubilant à l'idée de jouer un bon tour à son lointain cousin Couturus, s'est rapidement chargé de me le démontrer, transformant le rêve en cauchemar. Car mes petits amis, ce merveilleux tissu, c'est le truc le plus pourri qu'il m'ait été donné de coudre. Ah ça, il peut en avoir des qualités pour rattraper le fait que, quelque soit le type de fil et d'aiguille, la machine rate au moins un point sur 5 dans le meilleur cas (Milady était vexée comme un poux et totalement mortifiée la pauvre), qu'il refuse de glisser correctement pour le pied de biche, qu'il est impossible de poser une fermeture éclair sans qu'elle ne gondole (une horreur que j'ai refusé de recommencer une 3ème fois) et que le fil casse sans arrêt (pas moins de 12 fois sur un simple ourlet en point droit). Pour un peu, je me serais crue revenue quelques années en arrière avant l'arrivée de Milady dans notre vie. Seules les aiguilles cassées m'auront été épargnées.

IMG_2343

Et une fermeture éclair invisible pas invisible du tout et qui gondole à mort !

Non vraiment, on pourra pas dire que je ne l'ai pas méritée ma petite Suzy ! C'est d'autant plus dommage que le modèle lui-même est plutôt simple à coudre puisqu'il s'agit juste d'une jupe cercle. L'originalité vient du fait que le cercle est découpé en 14 morceaux. Ok, on a l'impression que c'est beaucoup mais en fait, c'est bien pratique pour les handicapés du dos comme moi car du coup, ça ne fait que des petites pièces à reporter sur le tissu (sinon, j'aurai eu aucune chance de pouvoir la coudre). Et puis en prime, ça permet d'optimiser son coupon. Pour moi, ce modèle taille plutôt pas mal. J'ai suivi le tableau de mensurations de LMV et à part une taille peut-être un peu large (mais ça pourrait venir de l'élasticité du tissu), tout est tombé pile poil ce qui m'arrive suffisamment rarement pour être souligné.

Vu mes difficultés, je n'ai pas surpiqué mes coutures d'assemblage de part et d'autre partout comme préconisé par le patron, je me suis contentée d'une seule surpiqûre. Et pour renforcer la ceinture que je trouvais un peu "molle", j'ai sorti une magnifique dentelle de mon stock que j'ai posé sur l'intégralité de la dite ceinture. Bien évidement, hors de question de faire des boutonnières dans ce fichu tissu. Et hop, mes pressions en résine sont ressorties du tiroir.

IMG_2344

IMG_2345

Au final, même si j'ai bien galèré, Suzy est plutôt réussie et elle me permet de participer au rendez-vous avec Victor d'Elisabeth. Elle est agréable à porter à condition de ne pas s'assoir sur un canapé en tissu et de ne rien porter en dessous car le tissu a tendance à s'accrocher à tout et n'importe quoi. Reste à voir ce que cela donnera par temps chaud (ce que je devrais savoir rapidement si j'en crois la météo). Désolée, pas de photos portées cette fois. Avec le corset, c'était juste pas possible !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 16 mars 2018

La revanche de Couturus

Ah ça, il n'y a pas à dire, le Couturus est un petit démon du genre ténu et obstiné et qui ne manque pas de ressources. Et quand le Couturus est frustré, il est capable de vaincre tous les obstacles pour approcher, ENFIN, d'une machine à coudre ! Quitte à recourir à la manipulation la plus retorse. Rien ne l'arrête, ni une vertèbre fracturée, ni un popotin malmené, ni un boss et des collègues à amadouer, RIEN DE RIEN !

Oh allez, la Puce ! Rien qu'une petite peluche ! Ou un pantalon pour Azraël ? Il en a tellement besoin le pauvre, il n'a plus rien à se mettre.

Euh oui mais bon, je peux pas recopier les patrons à 4 pattes sur le tapis du salon !

Pas un problème, on en a des tout prêt. Les petits dauphins tiens ! Pour faire un test ? Et puis le pantalon qui a servi pour le costume de Mario ! Ce serait parfait non ?

Hum, bon, d'accord mais je ne peux pas m'assoir sur une chaise normale, tu sais bien. En tout cas pas longtemps. Vraiment, je ne crois pas que ce soit possible.

T'inquiètes, j'en fais mon affaire !

Et c'est ainsi, qu'à l'insu de mon plein gré comme d'habitude, Couturus commença sa campagne de séduction sur mes gentils collègues.

Bonjour bonjour, c'est la Puce, j'aurai un petit service à demander. Je pourrais emprunter des tabourets de manip ? Le docteur a dit que c'était le seul siège sur lequel je pouvais m'assoir sans risque pour mon dos.

(Rhaaa, trop fort le Couturus, il s'appuit sur la vérité vraie pour son entreprise d'extorsion le fourbe)

C'est parce que quand on s'assoie dessus, c'est comme si on était debout en fait. Il me faudrait le modèle réglable en hauteur. Ca me sauverait la vie !

(oui, Couturus adore faire dans le mélodrame, vous n'aviez pas encore remarqué)

Oh mais bien sûr la Puce, pas de problème. Emprunte tout ce que tu veux si ça peut te faciliter la vie. Veille juste à ce que les collègues soient d'accord

(ça, c'est le big boss du labo qui me donne son feu vert. Il est sympa Big Boss non ?)

Bonjour le labo, pour ceux qui savent pas, j'ai le dos tout cassé. J'aurais besoin d'emprunter un ou deux tabourets de manip réglables pour pouvoir m'assoir. Pitiéééééé, c'est le docteur qui l'a dit, je suis affreusement malheureuse et ma vie sera finie si j'ai pas mon tabouret

(bon, en fait, Couturus n'a pas osé aller jusque là mais c'était pas loin)

Coucou la puce, j'ai ce qu'il te faut. Un beau tabouret réglable. Et si tu en veux plus, je peux t'en avoir d'autres. Gardes le aussi longtemps que tu en auras besoin.

(ça, c'est un de mes gentils collègues. Quand je vous dis que j'ai des collègues adorables !)

Bon là, j'ai immédiatement stoppé Couturus qui était prêt à en embarquer une demi douzaine juste au cas où et on s'est contenté de 2, un pour pouvoir manger à table "normalement" (et accessoirement écrire mes posts et télétravailler un chouia même si je ne suis pas sensée le faire mais quand on a des collègues adorables faut en prendre un peu soin aussi et ne pas les laisser dans la panade si on peut faire quelque chose) et l'autre pour mon coin couture ce qui rend l'usage de ma machine à nouveau possible (mais à petite dose tout de même).

IMG_2224

Comme je suis certaine que vous vous demandez à quoi ressemble un tabouret de manip, voilà une photo avec une chaise classique pour comparer.

Alors vous vous en doutez bien, le tabouret n'était pas plus tôt installé que Couturus se jetait littéralement sur le premier bout de tissu à sa portée. Sauf que ...

Euuh, la Puce ...

Huuummm ?

Y a pas assez de place dans ton coin couture pour reporter un patron ou tailler le tissu !

Ah bon ? J'avais jamais remarqué dis donc ! Non mais attends, est-ce que ce ne serait pas pour cette raison que je me casse le dos régulièrement sur le tapis du salon à recopier les patrons, les reporter sur le tissu et à les couper par hasard ?

Ah ben peut-être ben que oui

C'est ça. Peut-être ben !

On pourrait penser que Couturus se découragerait et baisserait les bras. Que nenni, c'est bien mal le connaître ! Après avoir testé différentes solutions (y compris le vautrage corseté sur table de salle à manger et croyez le ou pas mais c'est pas top du tout), c'est finalement la planche à repasser qui fera office plan de travail (en même temps, c'est une excellente excuse pour laisser le repassage de côté, youpiiiii !). Le seul petit problème, c'est qu'elle est petite justement, ma planche à repasser, alors pour les grandes pièces en jersey et autres tissus extensibles, c'est un peu coton. Du coup, pour l'instant, ce pauvre Couturus est obligé de se contenter de coudre des peluches et des vêtements pour les monstros. Et moi, je peux dire adieu à la nouvelle jupe et la nouvelle petite robe que je voulais me faire mais bon, grâce à son obstination, nous avons pu reprendre le chemin de la couture et c'est bien chouette !

Pour me faire la main et répondre aux demandes d'une copinaute et d'un Gargamel fan des Angry Birds, deux dauphins et un Monsieur Red sont sortis de mon coin couture. Pour les dauphins, j'ai repris le même patron que les fois précédentes et utilisé les chutes de tissu choisies par Mom d'Adamsfamilly et sa Belette.

IMG_2630

Pour Monsieur Red, c'est le patron de Totoro que j'ai utilisé et adapté à mes besoins. Le tissu, une polaire peluche rouge bien douce, vient de la maison d'Ursule et a été acheté spécifiquement pour cette réalisation. Alors bon, la forme du bec laisse un peu à désirer et j'aurai dû couper mes pièces perpendiculairement au droit fil pour avoir une forme plus ronde mais Gargamel a parfaitement reconnu son personnage préféré et se montre ravi de sa peluche. Mission accomplie donc !

IMG_2221

IMG_2222IMG_2220

L'opération Reprise de la couture ayant parfaitement réussie, même si les réalisations se sont montrées quelques peu laborieuses (j'ai tout de même triplé le temps de réalisation d'une peluche par rapport à ma vitesse habituelle), Couturus a été incapable de s'arrêter là. Et forcément, il a choisi de poursuivre avec un nouveau pantalon pour Azraël, de préférence plein de petits détails dont certains encore jamais cousus comme les poches à soufflets. Il s'agit du pantalon Birder (n°39 du Ottobre 4/2015), un pantalon cargo avec des grandes poches à soufflet sur les cotés donc, des poches italiennes et des poches revolver derrière, un modèle qui, simplifié, m'avait servi de basse pour la salopette de MarioPour faire bonne mesure, sûr et certain d'être le meilleur couturier du monde, il s'est dispensé de lire les éventuelles instructions de montage (sous prétexte que c'était du Ottobre et que donc de toute façon il n'y en aurait pas) ni de faire de recherche sur le net juste au cas où. Résultat, le découd-vite a carburé à fond pour la réalisation de cette cousette. Et après 3 semaines de boulot (3 semaines ! non mais TROIS SEMAINES quoi ! C'est 3 jours qu'il me faut normalement pour un pantalon basique !), le bestiaux a enfin vu le jour en version mettable et sans poches revolver parce que j'en pouvais plus.

IMG_2204IMG_2206

Devant et dos

IMG_2207

IMG_2205

Gros plan sur la fausse braguette

IMG_2208IMG_2209

Les poches à soufflet

Mais entre le joli velours bordeaux (acheté chez Toto pendant les fêtes) et le splendide coton imprimé chats (dans mon stock depuis des lustres) utilisés pour sa réalisation, je trouve que mon fiston a trop la classe dedans.

IMG_2213IMG_2215

Non, il n'est pas trop long, c'est juste qu'Azraël a décidé de le porter taille basse limite raie des fesses le jour des photos !

IMG_2214

Et avec le T-shirt dans des coloris coordonnés cousu avant mon accident, c'est carrément la grande classe (oui, je sais, je me la pète un peu mais je suis vraiment trop contente).

IMG_2648

Et les monstros avec leurs T-shirts identiques (et le nouveau pantalon d'Azraël)

Bon accessoirement, faudra quand même que j'aille fureter sur le net pour trouver la technique de montage des poches à soufflet parce qu'il est vraiment trop nul Couturus et je doute que mon montage soit très académique.

Posté par reyhaziel à 17:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 28 février 2018

Opération Déstockage #11 : T-shirts en folie

Oui bon, restreinte la folie quand même hein et puis elle date un peu aussi car les cousettes d'aujourd'hui, si elles ont toujours été prévues pour l'opération Déstockage de Ta'Thilde, on était faites et portées largement avant mon accident.

Ca fait un sacré bout de temps que je voulais me lancer dans la fabrication de T-shirts pour les monstros. J'achète d'ailleurs régulièrement du jersey exprès pour ça, jersey qui s'entasse dans mon placard à tissu sans jamais servir parce que, allez savoir pourquoi, je me suis persuadée toute seule que mes finitions seraient toujours pourries et que mes T-shirts seraient toujours trop moches.

Seulement voilà, récemment, j'ai fait l'ensemble de naissance de 1an (oui, je me comprends, c'est bien là l'essentiel non ?) pour ma cousine. Un ensemble que finalement aucun douanier n'a piqué et qui a bien atteint sa destinataire avec des finitions du T-shirt nickel que j'étais trop fière de moi (Mouthilde, c'est désormais certain, ton tuto sur l'encolure jersey a sauvé la vie vestimentaire de mes enfants). Alors voilà, je me suis décidée et je me suis lancée.

Pas beaucoup de photos cette fois pour cause de monstros et d'appareil photo fort peu coopératifs. Tous les tissus viennent de mon stock, les unis achetés chez Butinette il y a fort longtemps, les à motif chez Tissunet en super promo.

Le premier T-shirt, propriété exclusive d'Azraël, est un modèle Ottobre dont je n'arrive plus du tout à retrouver le patron. Bon, en même temps, plus classique tu meurs alors on va pas en faire une maladie.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_595UNADJUSTEDNONRAW_thumb_596

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_597

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59a

Ne vous fiez pas à son sourire d'ange, il était infernal quand je tentais de prendre les photos

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59b

Le second aurait dû être la propriétaire exclusive de Gargamel mais c'était sans compter sur le mal mystérieux qui atteint régulièrement Azraël (je soupconne fortement Enquiquinus de sévir encore une fois mais j'ai une dent contre lui en ce moment alors on va lui laisser le bénéfice du doute). Ce mal mystérieux se traduit par une tendance à vouloir s'approprier pour son usage personnel ou celui de ses copains/copines l'intégralité de ce qui sort de mon coin couture. Du coup, j'ai dû me fendre d'un second T-shirt identique aux mensurations de Sir Azraël pour éviter les crises de jalousie fraternelle (et maintenant, je me demande sans arrêt lequel est à qui !!! Bouhhhhouuuhhhhouuuu !). Il s'agit cette fois du Cross Country Skier, modèle 26 du Ottobre 6/2016 réalisé sans poche, sans poignet de manche et surtout sans fermeture éclair vu que les monstros n'aiment pas ça sur les T-shirts.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5a0

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5a1

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59e

On admire la décontraction (poings à peine serrés et sourire pas du tout crispé) de Gargamel lors de la séance photo. Du coup, j'ai carrément renoncé à photographier Azraël avec le sien.

J'avoue être très fière de moi, même si on a frôlé la crise majeure au retour de l'école lors du premier jour où le modèle à manche raglan fut porté.

Mamaaaaan !

Oui Azraël. Qu'est-ce qui se passe ?

Y a un grand à l'école, il a dit que mon T-shirt ben c'était un haut de pyjama !

Mais non c'est pas un haut de pyjama. Tu sais pourquoi il a dit ça ?

Non, pourquoi ?

Parce qu'il est jaloux que sa maman lui fasse pas des beaux T-shirts comme ça !

Ah ouais ! T'as raison maman ! Je t'adore !

Voilà voilà ! N'empêche, il a pas tout à fait tort le grand. C'est vrai que ça ferait aussi un beau haut de pyjama mais chuuuuuuut, on le dira pas à Azraël. Il serait tout déçu.

Et pour admirer les oeuvres des autres déstockeuses, c'est par ici.

Posté par reyhaziel à 21:58 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 21 février 2018

Azraël a un bon karma

Après tout le mal que je m'étais donné pour organiser l'anniversaire Harry Potter d'Azraël (pour ceux qui n'auraient pas lu ou auraient oublié c'est ici, ici et ), je comptais bien recycler mes costumes de Quiddicth et me croiser les pouces pour Carnaval cette année.

Mais c'était sans compter sur la forme digne des JO d'hiver d'un Enquiquinus Majorus au top du top (comme l'illustre mon récent accident, à moins que mon karma à moi soit tout pourri ce qui n'est pas à exclure non plus). Car si Gargamel se montrait pleinement satisfait à l'idée de devenir Harry Potter l'espace d'une journée, Azraël lui n'entendait pas les choses de cette oreille.

Bon alors, t'es sûr Azraël, tu veux pas mettre ton costume de Quidditch ? Je te ferai un balai !

Non. J'ai pas envie.

Ben tu veux quoi alors

Je veux être Super Mario Odessey ! Avec son chapeau !

Tu veux Cappy ?

OUIIIIII !

...

(gros gros soupir de la mère indigne qui sent bien qu'elle va encore se faire avoir et que l'indignité, ben ça se perd ma bonne dame, ça se perd !)

Alors je vous vois venir, c'est quoi ça Super Mario Odessey et cette histoire de Cappy. Super Mario Odessey est le dernier né de la série des jeux Super Mario de Nintendo, jeu sorti exclusivement sur la dernière née de leur console de jeux, console généreusement apportée par le Vieux Barbu (nan, c'est pas de Chéri que je parle ... quoique) pour Noël. On y retrouve donc notre sémillant plombier qui n'a pas pris une ride et un nouveau copain, Cappy. Un truc bizarre qui peut prendre, entre autre la forme de la casquette préférée de Mario. En gros, notre duo ressemble à ça.

mario odessey

Oui, la casquette avec des yeux, c'est Cappy.

Pour réaliser le costume des rêves d'Azraël, il me fallait donc le chapeau idoine, un T-shirt rouge (ouf, j'avais un vieux T-shirt de Gargamel qui ferait parfaitement l'affaire et ça de moins à faire), une salopette bleue et des gants blancs.

En toute honnêteté, je ne me voyais pas trop faire la fameuse casquette moi-même parce que je ne voyais pas du tout comment faire une visière qui tienne correctement. Mais je n'étais pas convaincue par les produits disponibles sur internet (sans même parler des prix prohibitifs pour un déguisement pour enfant) et puis brusquement, je me suis souvenue des casquettes goodies récupérées par Chéri lors d'un congrès informatique : de magnifiques casquettes RedHat rouge pétant ! De la feutrine rouge et quelques transformations plus tard, j'avais mon Cappy.

IMG_2180

La casquette d'origine

IMG_2186IMG_2187

Après transformation

Pour les gants, facile, du jersey bien fin et élastique, des empreintes de main cousues à double et l'affaire était faite.

IMG_2200

On remarquera les traits sur le dessus des gants réalisés au feutre Posca à la demande express d'un Azraël perfectionniste parce qu'il y a des traits sur les gants de Mario enfin maman !

Restait la salopette. Et ce ne fut pas une mince affaire. D'abord parce que trouver un tissu bon marché du bon bleu tenait de la gageure. Oui, pour une obscure raison, faire une salopette de déguisement dans un jean à 12€ le mètre me tentait moyen. Allez comprendre pourquoi ! J'ai fini par trouver mon bonheur chez Toto à Massy, une sorte de gabardine tout synthétique à 5€ le mètre. Le genre de tissu bien galère parce qu'il se dépiaute vitesse grand V et demande à être surfiler d'urgence. Mais l'autre raison des difficultés rencontrées pour faire cette salopette, c'est aussi parce que, passer 6 ans, il semblerait que la salopette soit un vêtement tabou interdit aux petits garçons. Mais pas aux petites filles qui, elles, ont droit à la jupe, la robe ou les bloomers salopettes jusqu'à 16 ans sans problème. Doit-on y voir encore la patte d'Enquiquinus ? Le doute est permis. Impossible donc de trouver un patron aux mesures d'Azraël. Qu'à cela ne tienne, j'ai fait un mix à ma sauce de 2 patrons d'Ottobre, celui du pantalon Birder (n°39 du Ottobre 4/2015) pour le bas et celui de la robe salopette Monstera Deliciosa (n°32 du Ottobre 1/2017) pour le haut. J'ai volontairement taillé une taille au dessus de celle d'Azraël histoire qu'il puisse mettre le déguisement plus longtemps mais surtout pour qu'il soit facile à enlever tout seul en cas de pause pipi urgente.

IMG_2189IMG_2194

IMG_2190

IMG_2193

Pour les boutons, comme d'hab, j'ai dégainé ma fimo et hop, 2 bons gros boutons bien jaunes sont venus ornés le haut de la salopette. Une belle moustache en maquillage et voilà un adorable petit Super Mario et un monstros heureux.

IMG_2191

Bon, ok la Puce, il est chouette ce déguisement mais quel rapport avec le karma d'Azraël ? Le rapport, ben c'est que le fameux déguisement, je l'ai fini à peine quelques jours avant mon accident et que j'avais bien stocké tous les éléments dans un endroit logique et facilement accessible à un Chéri en mode panique. Résultat, au lieu d'aller à l'école sans aucun déguisement, le jour J, Chéri a pu faire enfiler son costume à un Azraël fier comme un paon et même mettre dans le cartable de Gargamel sa tenue de quidditch pour l'après-midi. Si c'est pas du karma de premier ordre ça !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5b9

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bbUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bdUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5be

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c7

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c9

Et ça ne se voit pas sur les photos mais le jour J, il avait même les chaussures à Super Mario, ses tous nouveaux bottillons d'hiver. Trop la classe !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 janvier 2018

Opération Déstockage #10 : La Puce fait dans la peluche

Ah ben vivement la fin du mois, moi je vous dis ! Ah mais attendez ... mais c'est la fin du mois ! Bon ben vivement la fin du mois prochain alors ! Je crois bien que je m'en plains tous les ans mais honnêtement, décembre/janvier, c'est enfer !

Entre tous les trucs à boucler pour le boulot (fin d'année civile oblige), tous les trucs à boucler pour l'école (des monstros et celle où j'enseigne), les équipes éducatives (faudra que je vous raconte pour Gargamel mais là, je déprime trop, j'y arrive pas), les fêtes à préparer avec son cortège de cadeaux fait maison (mais ça, je reviendrai pas dessus, j'aime encore mieux ce stress là que me taper les magasins pendant les fêtes) et la flopée d'anniversaire de fin d'année, je suis sous l'eau ! D'ailleurs, quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi TOUS les anniversaires où les monstros sont invités sont en décembre/janvier ? On en est à un tel point de densité d'anniversaires qu'il y en a même qui ont été reportés début février sinon c'était pas jouable ! Du coup, on est de sortie pratiquement tous les week-end, pire qu'à l'usine !

Quant à votre humble servante, ça fait vraiment pas sérieux, mais elle a fini ses derniers cadeaux de Noël aux copines la semaine dernière et les a posté hier seulement. Bon, l'honneur est sauf, c'est parti avant la fin janvier alors on dira que c'est comme pour les voeux. Si c'est envoyé avant le 31, c'est encore bon ! Avec tout ça, vous pensez bien que j'ai pas franchement eu le temps d'aller acheter du tissu pour coudre ces dernières semaines (vais-je encore rater les soldes ? C'est bien parti pour !). J'ai déjà à peine le temps de jeter un oeil sur vos superbes blogs alors faire les boutiques ... Mais l'avantage, c'est que j'ai déstocké un max, et des tissus qui prennent de la place en plus : de la polaire peluche en veux-tu en voilà car si Noël 2016 était l'année de la veste, Noël 2017 a sans conteste été l'année de la peluche. Des petites peluches qui constituent ma contribution au défi Déstockage de Ta'Thilde. Après la chauve-souris Harry Potter donc, quelques autres peluches non publiées car même pas eu le temps de les prendre en photo, j'ai enfin le plaisir de vous présenter un adorable couple de dauphins cousus dans des chutes de tissu doudou pour Sweat.

IMG_2153

Si le coeur vous en dit, voilà où trouver le tuto et le patron pour en faire. Profitez en, c'est gratuit et c'est la même référence que pour la chauve-souris à savoir la talentueuse Cholyknight. En plus, c'est un patron parfaitement accessible à un débutant, voir un grand débutant. Il y a peu de pièces à coudre et aucun piège car les différents ailerons se positionnent vraiment facilement lors de l'assemblage. A moins d'une grosse erreur d'inattention, on a peu de risque de coudre à un endroit non désiré (contrairement aux ailes de la chauve-souris qui m'avait donné un peu de fil à retordre).

IMG_2155IMG_2156

IMG_2157

IMG_2161

Pour l'anniversaire d'un copain d'Azraël, grand fanatique de pokémons, j'ai rompu avec la tradition des breloques en pâte fimo. En plus des incontournables cartes à jouer, j'ai plutôt choisi de lui coudre 2 doudous pokémons : un Smogo et un Mystherbe.

smogomystherbe

Un smogo et 3 mystherbes

Certes, ce ne sont peut-être pas les plus connus mais ils présentaient 2 avantages majeurs. D'abord, j'avais les tissus dans la bonne gamme de couleurs (désolée Azraël, pas de pikachu, j'ai pas de jaune !). Ensuite, pour le Smogo, j'ai trouvé un super tuto en images pour le faire avec des explications détaillées sur comment faire un corps bien rond. Ça a l'air de rien cette histoire mais c'est primordial. Car voyez vous, quand on coud un tissu élastique comme la polaire peluche ou le jersey, eh bien ça se déforme. Et les pièces qui, taillées dans une cotonnade, vous auraient donner une belle sphère vont vous donner un truc aplati ou allongé dans un tissu type jersey. Du coup, pour éviter de problème, il faut doubler les pièces avec un tissu non extensible. En bonne fainéante, j'ai résolu le problème simplement en entoilant ma polaire. Aucune couture supplémentaire à faire, le report de mon patron sur la polaire simplifié (c'est que c'est pas facile de dessiner des pièces sur de la peluche) et beaucoup moins de peluches de tissus partout au découpage vu qu'elles sont restés collées au tissu thermocollant. Et le résultat est impeccable avec la plus jolie sphère que j'ai jamais faite. Les détails (yeux, bouche, dents et tête de mort) sont en feutrine comme d'habitude ou presque). Quant aux 16 cheminées de Smogo, elles sont assemblées une par une à la main. Et c'est bien là la partie la plus longue de la réalisation.

IMG_2174

IMG_2175IMG_2177

IMG_2179

Au départ, je n'avais prévu de faire que ce Smogo mais forte de ce succès, j'ai décidé de faire un Mystherbe au feeling. Ni tuto ni patron donc cette fois, j'ai navigué à vue (pour quelqu'un qu'est sous l'eau, c'est un comble non !). Je suis donc partie de la même sphère que le Smogo mais en bleu foncé cette fois et je lui ai ajouté ses 5 feuilles (merci Pokémon Go et son pokédesk) et ses petits pieds. Pour la bouche, toujours de la feutrine mais pour les yeux, j'en voulais des tout mignons alors je les ai réalisés en pâte fimo.

IMG_2167 

Pauvre Mystherbe qui regarde son joli jardin avec nostalgie

IMG_2171

Coucou Mystherbe

IMG_2170 

Regardez moi ce bel oeil rouge !

Apparemment, ce fut un gros succès puisque j'ai appris aujourd'hui que le copain d'Azraël ne les quittait plus, y compris pour dormir et prendre son bain (mais là, la maman a réussi à éviter le massacre avant qu'ilne soit trop tard).

Et pour terminer, un truc qui n'est pas une peluche mais qui m'a quand même permis d'écouler un bon morceau de polaire peluche : un nouveau coussin magique renard. Cette fois, je l'ai bien planqué histoire qu'Azraël ne me le barbote pas (déjà qu'il voulait barboter les doudous pokémons).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58c

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_58f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_593

Ce modèle est légèrement différent du premier et j'avoue avoir une préférence pour la tête de renard du coussin de ce second exemplaire. Espérons que cette fois, il va atteindre sa propriétaire comme il se doit.

Posté par reyhaziel à 23:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,