mardi 10 septembre 2019

Défi Je couds (ou je tricote) pour un homme #3 : La fièvre du samedi soir

Alors, soyons clair, soyons bref, soyons concis, allons droit au but, ne nous égarons pas, soyons un modèle de synthèse et de précision, arrêtons promptement de tourner autour du pot.

En un mot comme en 100, voici ma contribution au défi de Nabel, Je couds (ou je tricote) pour un homme. Juste quelques photos portées, pas le temps d'en faire d'autres !

Modèle Summer Safari du Ottobre 3/2019 avec boutons maison en pâte fimo.

Titre du post en inspiration directe de cette photo.

InkedIMG_3948_LI

Je précise qu'Azraël n'a jamais vu ce film !

Pour les contributions des autres participantes, c'est par .

Hein? Je vais trop vite ? J'explique rien ? Vous vous demandez où sont passés mon style fleuri et mes posts de 3 km de long ? Ben ils sont restés au fond de mon lit où ils dorment comme des bienheureux eux ! ma bonne dame.

Car figurez-vous que c'est la rentrée ! Enfin pour moi ! Ma première rentrée comme directrice 1ère et 2ème année dans mon école d'ingé et que c'est juste le chaos total ! Du coup, rebelote, je suis sous l'eau et malgré masque, palmes, tuba et bouteille d'oxygène, je coule ! Faut dire que ma commande de sous-marin tarde à arriver mais je ne désespère pas.

Vous voulez quand même des détails ? Bon d'accord, je vais vous faire la bio de cette chemisette. Summer Safari est née un beau jour de juillet (oui, j'ai honte, pardon Nabel mais j'ai pas réussi à coudre le blouson prévu alors j'ai sorti la chemisette qui date !). Sa maman, la fête de l'école d'Azraël, et son papa, le joueur de piano debout de France Gall, désiraient ardemment une fille immaculée et un fils au coeur plus sombre que la nuit la plus noire. En fait, ils en désiraient toute une tripotée à coller contre un mur pour imiter des touches de piano. Non mais ils ont de ces idées parfois les parents !

C'est durant un week-end de folle passion que Summer fut conçue. Oui, un week-end, Summer est une gentille fille toute simple. Malheureusement pour elle, c'est une sage femme des plus incompétente qui présida à sa naissance. Et forcément, ce qui devait arriver arriva. Un incident se produisit et Summer naquit avec une malformation du col. Alors histoire de cacher sa bévue et d'attirer le regard ailleurs que sur le pied de col bot de cette pauvre chemisette, notre sage femme provoqua une éruption de boutons porteurs de la terrible maladie de la note de musique !

IMG_3945

Normalement, on devrait voir un vrai revers au col. Je cherche encore quelle erreur j'ai pu faire !

Furieuse de voir ainsi sa beauté naturelle altérée, Summer décida d'exercer une terrible vengeance sur tous ceux qui tenterait de la porter : ils seraient condamnés à prendre les poses les plus ridicules possibles ! Quant à la sage femme, elle serait condamnée à repasser la chemisette la plus froissée de l'univers jusqu'à la fin des temps !

IMG_3943

Non mais franchement, c'est quoi cette grimace ! Et cette pose !

InkedIMG_3946_LI

Piouu, une contribution postée juste à temps. Si si, regardez bien, j'ai encore 8 minutes devant moi !

Posté par reyhaziel à 23:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 20 août 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 9 - mais c'est Emile qui est venu !

Je ne sais pas vous, mais moi, avec l'âge, je deviens frileuse des lombaires et pas glamour du tout du tout en terme de lingerie de nuit. Eh oui, fini la nuisette aguichante, le déshabillé en dentelle, le caraco en soie, la guêpière et les porte-jarretelles. Bon ok, pour les 2 derniers, j'en ai jamais eu et pour dormir, ça doit pas être hyper confortable.

Même la banale chemise de nuit en coton et le maxi T-shirt ont été remisés au placard. Parce que maintenant, votre humble servente ne peut plus roupiller tranquille sans son pyjama. Enfin, surtout sans son pantalon de pyjama qui lui couvre bien les reins. Non sérieux, je me réveille toute tremblotante parce que j'ai les lombaires congelées (mais les pieds en feu qui dépassent du lit allez comprendre ma bonne dame). Mais le problème, c'est que j'ai peu de pyjamas dans ma garde-robe et qu'ils sont usés jusqu'à la corde. Alors après les avoir raccommodé pour la 3ème fois et constater que les élastiques étaient une fois de plus cuits, je me suis dit qu'il était temps de m'en coudre un nouveau.

Ça tombait bien, je me souvenais avoir vu un patron de pyjama dans un de mes Maison Victor et le défi Victor d'Elisabeth était prévu en août. J'ai donc foncé droit sur mes magazines pour retrouver le numéro désiré, celui de janvier-février 2019. Et là, horreur ! Point de pyjama, seulement un PANTALON de pyjama ! Cruelle déception mais bon, en même temps, c'était surtout d'un pantalon dont j'avais besoin.  Et puis, en y regardant de plus près, Emile, car c'est le nom du patron, paraissait simple et rapide à coudre, tout à fait ce qu'il me fallait pour avoir un chouette pantalon de pyjama sans trou pour partir en vacances.

IMG_4047

Devant

IMG_4048

Derrière

Ce modèle est prévu aussi bien pour homme que pour femme. Une fois de plus, les mensurations pour les tailles m'ont laissées fortement perplexes car si je devais les en croire, j'aurai dû couper mon pantalon 2 tailles plus grandes que ma taille habituelle. J'ai fait le choix de ne pas les écouter et de couper ma taille habituelle, d'autant que j'avais prévu de le faire en jersey et non en pilou comme préconisé dans LMV. Et franchement, c'est largement assez grand !

IMG_4049

Niveau difficulté, c'est à la portée d'une débutante, surtout avec sa ceinture intégrée et si on se passe du cordon. Le modèle prévoit des poches (des poches ??? sur un pyjama ???) et comme je n'ai jamais compris l'intérêt de poches sur un vêtement de nuit, je ne les ai pas faite ce qui simplifie encore davantage le modèle. On a également des revers comme finition pour les jambes mais sur un modèle en jersey, ça aurait fait bizarre. Alors bien sûr, j'aurais pu posé un bracelet de jambe (hum, est-ce qu'on dit comme ça ?) mais j'ai finalement décidé de tester mon pied presseur spécial ourlet roulotté sur ce tissu bien fin et c'était impeccable. Ça donne une finition gondolée que je trouve très sympa. J'en ai d'ailleurs profité pour raccourcir largement la longueur des jambes, une modification indispensable vu ma petite taille.

IMG_4050IMG_4057

Photos porté bien floues prises par Azraël !

Au final, j'ai un pantalon de pyjama tout simple mais facile à faire et trèèèèèès confortable. A n'en pas douter, Emile va avoir des petits frères. Reste encore à me faire des hauts coordonnés avant que ceux que j'ai actuellement ne me lâchent également. Sur ce, je file voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 juillet 2019

Opération Déstockage # 23 : La robe canicule

Eh La Puce, t'as vu les températures qui s'annoncent ?

Hein? Non, pourquoi ?

Dans les 40 degrés à l'ombre !

KOUAAAA ! Mais c'est la cata ! Toutes mes robes légères sont à laver et j'ai plus rien à me mettre !

Alors bien sûr, certains se sont que j'avais dû me précipiter sur ma machine à laver m'occuper de mon linge sale. Mais en fait, non ! Parce que je suis une grosse fainéante et que c'est épuisant de faire la lessive. Après faut trier, plier, repasser tout ça tout ça. Naaaaan, me coudre une nouvelle petite robe en moins de 2 jours, c'est nettement plus reposant, vous ne croyez pas ?

Alors j'ai sorti tous mes patrons de robe d'été à la recherche de la petite robe parfaite et j'ai trouvé ... la maxi robe parfaite ! Le modèle 27 du Tendance Couture n°29. De style un peu bohème, c'était le patron idéal pour enfin utiliser mon coupon de coton brodé tout léger en stock dans mon placard depuis au moins 2 ans et participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom. Avec son bustier court monté sur une jupe assez longue, elle a un petit air de robe taille empire idéale pour cacher ses rondeurs. Des cordons à nouer dans le dos permettent de resserrer un peu la robe pour davantage de seyant. Mais c'est son encolure qui m'a fait flasher avec ses découpes sympas et ses pinces judicieusement placées.

IMG_2970IMG_2974IMG_2973

Le seul problème, c'est que même si je ne suis pas grande, mon coupon l'était encore moins alors faire tenir toutes les pièces dedans : impossible. Pour y arriver, j'ai dû couper le dos en 2 morceaux au lieu d'un seul et utiliser les lisières du tissu pour réaliser les cordons pris dans les coutures de coté et permettant de ceinturer légèrement la robe.

IMG_2989

Niveau difficulté technique, elle est assez simple à faire, avec seulement 2 difficultés notables. La première, c'est la pose de la parmenture d'encolure pour avoir une finition bien nette au niveau de la pointe. Heureusement, pour une fois, les explications sont assez claires et avec les dessins, on comprend assez bien la marche à suivre. Et la seconde, c'est l'assemblage au niveau de la couture d'épaule. Je n'avais encore jamais fait un assemblage de ce type où on vient rabattre la parmenture dos sur la couture d'épaule mais c'est vrai que, si on arrive à le faire correctement, cet assemblage donne une jolie finition.

IMG_2982

Biais maison pour les finitions d'emmanchure

Niveau patron, honnêtement, il taille plutôt bien. Avec son empiècement, ses pinces et ses cordons, le bustier s'adapte parfaitement au niveau de la poitrine sans faire de faux pli. Mais pour ce qui est d'affronter la canicule, le décolleté aurait plutôt tendance à faire grimper dangereusement la température de votre cher et tendre. Pensez donc, au premier essayage, il me descendait sous la poitrine ! J'ai donc dû lui rajouter une petite pièce pour ménager la tension et la température de Chéri et rendre la robe boulot compatible !

IMG_2980

On voit la petite pièce triangulaire rajoutée pour la pudeur !

Portée lors de la première canicule et de la dernière, elle est vraiment super agréable, à la fois grâce à son tissu frais et à son ampleur. Elle me plait même tellement que je suis en train de me coudre sa petite soeur en double gaze bordeaux à points dorés.

IMG_2987

IMG_2988

Allez, je file admirer les créations des autres déstockeuses.

Posté par reyhaziel à 23:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 10 mai 2019

Défi Je couds (ou je tricote) pour un homme #2 : Le pyja-illot de bain

Bon ok, je vous vois venir d'ici. Non mais c'est quoi ce truc imprononçable (et inécrivable aussi d'ailleurs) ?

Et bien ce truc, ami(e) lecteur(trice), c'est le maillot de bain le plus moche et mal taillé de la création que même mon arrière-arrière-arrière grand-père en avait des plus seyants mais tellement hyper méga confortable qu'Azraël a décrété qu'il voulait absolument dormir avec. Bref, un maillot de bain pyjama quoi !

Alors une fois n'est pas coutume, nous parlerons donc de flop couturesque qui file grave la honte d'autant que cette réalisation était prévue pour le défi de Nabel et que, quand on participe à un défi, généralement, on ambitionne de présenter un truc chouette. En plus, initialement, j'avais bien choisi mon sujet : un nouveau maillot de bain pour Sir Azraël qui était jaloux du beau maillot de son grand frère (et qui en avait bien besoin en prime vu que tous ses autres maillots étaient largement trop petits). Sauf qu'il semblerait qu'en ce moment Azraël me file la poisse puisque c'est quand même ma 2ème réalisation d'affiler pour lui qui tourne pratiquement à la cata. Oui, je vous rappelle que, déjà pour sa chemisette à hiboux, c'était tout juste parce que le patron taillait très juste justement. Et là, c'est carrément l'inverse : ça taille grand, très grand, et n'importe comment en prime.

Comme je disais, au départ, j'étais partie sur un modèle qui avait fait ses preuves pour son grand frère, le modèle 15 dénommé Mr Leopard du Ottobre 6/2016. Seulement voilà, au moment de reporter mon patron sur mon tissu, je me suis aperçu que ça ne tiendrait pas. Mes chutes n'étaient pas assez grandes. Je vous dis pas comment Couturus s'arrachait les cornes ni la profondeur abyssale du désespoir de mon petit monstros. Et puis brusquement, voilà que je me rend compte que Mr Leopard existait également en version slip et pas uniquement boxer.

IMG_3872

Déjà, vu la hauteur de taille, on sent bien l'effet pépéisant du bignou !

IMG_3873

Toute guillerette, me voilà donc lancée dans la confection de cette nouvelle version qui tenait, elle, pile poil dans mes chutes, persuadée que si le boxer taillait pile poil, le slip serait tout aussi bien. Pauvre innocente ! Alors certes, en regardant les différentes pièces, je les trouvais bien un peu grande. Mais bon, j'ai tout le temps l'impression que c'est grand et finalement, une fois sur les monstros, ça va très bien alors je ne me suis pas inquiétée plus que ça.

Mais une fois l'assemblage terminé, j'ai eu la très nette impression que même mon auguste postérieur aurait ses aises à l'intérieur de ce slip de bain (bon, j'ai pas poussé le vice jusqu'à tester pour confirmation mais c'était pas loin). Fort dubitative, j'ai tout de même fait essayer la bête à ma bestiole et j'aime autant vous dire que j'ai pas été déçue du voyage. Ça baillait de partout, ça gondolait au niveau du postérieur et ça semblait mal taillé vu les endroits bizarres où tombait les coutures. Mais Azraël l'ayant immédiatement adopté au point de vouloir dormir avec, je n'ai pas osé lui dire que c'était du grand n'importe quoi. Et puis j'espérais bien qu'une fois mouillé, il passerait son temps à glisser et que mon monstros y renoncerait donc de lui même.

IMG_3869IMG_3870

On remarquera les magnifiques plis aux fesses et l'effet taille haute. Avec un poil d'effort, Azraël arrive pratiquement à en faire un body !

Et bien croyez le ou non mais Azraël l'a arboré fièrement durant les vacances de Pâques chez Inferno Gran Mom (qui a eu du mal à se remettre de cette vision d'horreur et non, j'exagère à peine) lors de notre sortie au centre aquatique. Et en plus, figurez-vous que le pyja-illot de bain n'a pas bougé d'un poil de son popotin rebondi ! Du coup, il est encore plus enthousiasmé par son nouveau maillot.

IMG_3867

Ma préférée : un Azraël fier comme un paon dans son nouveau maillot !

Bon d'accord, c'est bien là l'essentiel après tout. Et puis une fois dans l'eau, on ne le voit plus le maillot mais tout de même, j'en suis vraiment pas très fière de mon slip de grand-père !

Bon allez, je file voir chez Nabel les réalisations des autres participantes !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 avril 2019

Opération Déstockage # 22 : Premières amours couturesques

Rhaaaa, quand même ! Ils me manquent !

Oh oui ! A moi aussi ils me manquent mon petit Couturus ! Ils étaient si faciles, si simples, sans prétention quoi !

Et tellement rapides !

Et puis fiables ! Avec eux, on n'était jamais déçu ! Ou si rarement !

Bon alors, t'es d'accord ? On leur saute dessus ?

Si j'étais d'accord ? Un peu que j'étais d'accord. Alors ni une ni deux, j'ai sauté sur mes étagères à patrons et j'ai exhumé mes ..... tadam, roulements de tambour ... patrons japonais ! Et pour être tout à fait précise, j'ai ressorti mon bouquin spécial robes trapèze.

Après tout ce temps, ça m'a fait un peu bizarre de me remettre à un modèle aussi simple mais j'ai vraiment un problème avec ma garde-robe qu'il faut que je réapprovisionne d'urgence. D'abord parce que je n'ai plus grand chose à me mettre sur le dos (la faute au stress et à la prise de kilo qui l'accompagne invariablement chez moi). Et ensuite parce que j'avais froid. Je sais, avec le beau soleil de ces derniers jours et la remonter des températures, ça peut sembler bizarre, mais il caillait quand je l'ai cousu cette robe. Et enfin parce que j'avais un superbe tissu qui me faisait de l'oeil dans mon placard depuis un petit moment. Alors c'est sans remord aucun que j'ai ressorti le patron du modèle 12B du Les robes trapèzes pour me coudre une petite robe sans manches idéales pour la mi-saison, ou l'hiver avec un T-shirt ou un gilet. Un modèle très simple que j'ai rendu simplissime en utilisant l'élasticité de mon tissu pour supprimer l'ouverture du dos.

IMG_3772

IMG_3773

IMG_3774

Aucune difficulté technique à l'horizon donc si ce n'est mon choix de tissu : un superbe ersatz de velours (un truc qui ressemble à du velours mais qui n'en est pas) très doux mais qui accroche toutes les peluches et poussière passant à sa portée bleu d'une teinte bleue canard sur une face, l'envers étant tissu doudou super doux plutôt turquoise niveau couleur (en provenance de chez Toto je crois). Pour avoir de jolies finitions, j'ai posé du bord-cote plutôt que du biais sur les emmanchures et l'encolure et ajouter un galon de dentelle.

IMG_3777

IMG_3779

Gros plan sur l'encolure et les emmanchures

IMG_3778

Le galon de dentelle et un petit noeud monté sur broche et amovible

J'adore le résultat et elle a déjà été pas mal portée mais je n'ai malheureusement pas trouvé le temps de prendre des photos portées (la loose !). Mais bon, Madonna étant sympa, elle a accepté de poser pour moi ce qui me permet de participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom.

J'en profite pour annoncer les résultats du tirage au sort de mon anniblog : c'est Nabelmumu qui a été désignée et qui n'a plus qu'à me dire ce qui lui ferait plaisir.

 

Posté par reyhaziel à 23:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 20 avril 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 8 - et un gang de hiboux

Yahou ! Youpi ! Victoire ! Je l'ai trouvéééé, je l'ai trouvééééé ! Youhouhou !

Ben, qu'est-ce qui t'arrive la Puce ?

Regardes un peu ça Couturus ! J'ai enfin trouvé le dernier maison Victor ! Celui avec plein de modèle de caleçons ! C'est pas trop cool !

Yeeeeees, on va enfin pouvoir coudre des sous-vêtements dignes de ce nom aux monstros !

Eh oui, depuis sa sortie, je désespérais de le trouver ce numéro de LMV. Il faut dire que, pour une obscure raison, j'ai toujours un mal de chien à le trouver ce magazine. Mais celui-là, avec tous ses modèles pour femme, homme et enfant, je le voulais vraiment vraiment vraiment ! Et j'avais trop trop hâte de coudre ses petites merveilles pour ma progéniture en mal de boxers sans trous. Autant vous dire qu'à peine dégoter, Couturus et moi, on a sauté sur Milady dare dare.

Un recopiage de patron, un reportage sur tissu, un découpage et un assemblage de pièces et hop, c'était parti pour la réalisation d'une splendide, une adorable ... chemisette pour l'été !?!?

Oui, je sais, vous vous demandez brusquement pourquoi une chemisette alors que j'ai acheté ce magazine pour ses sous-vêtements. Ben le problème voyez-vous, c'est qu'en fouillant dans mon placard à tissus à la recherche de mes chutes de jersey, je suis retombée sur un splendide coupon de velours milles raies bleu canard trop trop beau. Et super doux à l'intérieur en prime. Et là, Couturus a disjoncté : il fallait absolument coudre un pantalon super classe à Azraël. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, il caillait encore et qu'on était en déficit grave de pantalons à la taille de Sir Azraël. En parcourant mes Ottobre (oula, on s'éloigne de Victor qui commence à faire tête), j'ai trouvé un petit modèle de chino sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau velours, le modèle 25, Casual Everyday, du Ottobre 4/2018. Ni une ni deux, me voila au travail quand, au moment de couper les poches, je me suis dit que ce serait bien de jouer sur le contraste et de changer de tissu pour une cotonnade. En plus, ça ferait moins épais à coudre ce qui ne serait pas plus mal.

IMG_2915

Oui, je sais, elles sont super pourries mes photos !

IMG_2916

IMG_2917IMG_2925

Non mais visez moi ce hibou qui n'en revient pas de squatter l'illustre popotin de Sir Asraël !

Alors hop, j'ai fouillé à nouveau dans mon placard et je suis tombée sur un tout petit coupon de coton Robert Kauffman acheté il y a au moins 3 ans avec un magnifique imprimé hiboux tons bleu et vert sur fond blanc. Et là, Couturus a disjoncté (oui, je sais, encore) : il fallait absolument coudre une chemise à Azraël assortie au pantalon parce qu'il aurait vraiment mais vraiment trop la classe. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, ça caillait toujours mais il y avait du soleil et que, de toute façon, il est en déficit grave de chemise le Azraël (normal vu qu'il n'a pas une seule chemise en fait).  En parcourant mes Ottobre (aie, il est de plus en plus désespéré le Victor, il sent bien qu'après avoir eu tant de mal à atterrir sur mon étagère, il risque d'y rester bloqué un petit moment), j'ai trouve un petit modèle sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau tissu à hiboux. Ni une ni deux, me voila au travail quand, soudain, je réalise que mon coupon est bien trop petit pour faire tenir toutes mes pièces. Oui, je suis très lente parfois. Là, je me suis dit que, puisque tout ne tenait pas dans mon coupon, j'avais qu'à jouer sur le contraste en trouvant une autre cotonnade pour couper les pièces manquantes.

Alors hop, j'ai fouillé une 3ème fois mon placard à tissu et je suis tombée sur un gros reste de voile de coton bleu-vert absolument parfait. Et là, Couturus a disjoncté ... ? ah ben non, il a pas disjoncté en fait, il a plutôt égrainé tout un chapelet de jurons parce qu'il avait beau tourné le problème dans tous les sens, ça tenait toujours pas ! Le patron ayant un dos d'un seul tenant, il aurait fallu couper le dos et les devants dans 2 tissus différents et ça faisait trop bizarre.

C'est alors que Victor s'est mis à me faire du gringue. C'est qu'il peut se montrer charmeur quand il veut le Victor. J'étais prête à le rembarrer que j'avais pas le temps pour un caleçon quand je l'ai vu ! Elle était là qui attendait sagement qu'on la réalise, la chemisette Oliver du LMV mars-avril 2019. Et avec son empiècement dans le dos et son col mao, ça tenait tout juste dans mon tissu à hiboux.

IMG_2901

IMG_2908

IMG_2903

IMG_2904

J'ai donc rassemblé mes différentes pièces de différents tissus et patrons et j'ai réussi à convaincre Couturus que, bon, maintenant, on pouvait peut-être enfin se mettre au boulot. Et après 3 semaines, Azraël avait un superbe pantalon et une splendide chemisette ... immettables ! Ben oui, j'avais absolument rien qui convenait comme boutons. Alors pour le pantalon, à la limite, avec sa taille à moitié élastiquée, on aurait pu s'en passer mais la chemisette, c'était une autre paire de manches ! (ouais, je sais, elle est facile celle-là). Bon, pas grave, Fimus est venu à la rescousse. Je lui ai dessiné le modèle de bouton que je voulais et il me l'a réalisé en pâte Fimo. Une réalisation entièrement maison sans l'aide d'aucun tuto vidéo et donc je suis très fière, je l'avoue.

IMG_2906IMG_2921

Résultat de tout ça : un ensemble parfaitement coordonné dans lequel, comme prévu, Azraël est trop trop classe ! Pour l'occasion, j'ai poussé mon abnégation maternelle jusqu'à réaliser l'intégralité du pantalon en couture anglaise pour que ça ne gratte pas au niveau des coutures. Le modèle est assez facile à réaliser à part la braguette qui m'a posé quelques difficultés.

IMG_3834IMG_3835

Pour la chemisette par contre, j'avoue être un peu déçue niveau taille. Moi qui ai l'habitude que ça taille plutôt grand le LMV, ben là, ça taillerait plutôt petit. Rendez-vous compte, du haut de ses 8 ans et 9 mois, Sir Azraël porte tout de même du 16 ans là ! Y a comme un truc moi je dirais ! D'ailleurs, le tableau des mensurations n'a rien à voir avec celui d'Ottobre ce qui m'a beaucoup étonné. Autre truc étonnant, l'empiècement du dos, et uniquement l'empiècement, est doublé. Et franchement, je n'en comprends pas l'intérêt. A part pour avoir de plus jolies finitions, ça ne fait guère que compliquer la tâche. Du coup, je ne l'ai pas doublé et je ne m'en porte pas plus mal.

IMG_3825

IMG_3828

IMG_3829

Azraël est trop content de son bel ensemble et il a raflé tous mes boutons hiboux en rab pour mettre dans son coffre aux trésors ce qui le réjouit encore davantage. Et en plus, cela me permet comme prévu de participer au défi Victor d'Elisabeth. Et ça, c'est top !

Posté par reyhaziel à 22:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 10 mars 2019

Défi Je couds (ou je tricote) pour un homme #1 : Le manteau magique

Eh oui, c'est ma première participation au défi de Nabel. Étonnant quand on pense que je ne suis entourée que de mecs et une vraie frustrée de la robe fillette. Heureusement que les copines sont là pour me prêter les leurs (de fillettes), ça compense un peu. Pour en revenir au défi de Nabel, je m'étais toujours imaginé que ce genre de défi s'adressait uniquement à de la couture pour les adultes, et pas pour mes petits hommes. Allez savoir pourquoi. Or il se trouve que les dons d'exorciste de Chéri sont infiniment plus puissants que les miens. Pour un peu, je lui demanderai des leçons. Sa parade aux attaques du Couturus Démonicus notamment est tellement efficace que non seulement il ne s'approche jamais à moins de 2 mètres de Milady (c'est pas demain la veille qu'il va se coudre un caleçon moi je vous le dis) mais en plus, il est hautement allergique à l'idée même de porter une de mes créations.

Alors vous pensez bien que ça fait belle lurette que j'ai fait mon deuil de la jolie chemise cousue avec amour ! Mais Nabel m'ayant rassuré - la couture pour les petits hommes, ça compte aussi - je me suis empressée de m'inscrire. Ça tombait super bien en plus, je venais de finir un superbe manteau d'hiver pour Azraël.

IMG_3567

IMG_3568

Damned, avec la lumière électrique, mon beau bleu parait gris !

Oui, bon, je sais, je fais un manteau d'hiver alors que le printemps arrive. Mais c'est pas ma fauuuuute ! Parce que voilà, d'abord, j'ai eu plusieurs manteaux à coudre pour ses copines et comme lui, il avait son nouveau manteau en Softshell et polaire minky qui lui tenait bien chaud, j'estimais que ça pouvait attendre un peu. Sauf que les manteaux des copines ont épuisé mon stock de drap de laine et impossible d'en retrouver dans des couleurs qui lui plaisent et qui soit à un prix abordable. Oui parce que Sir Azraël a décidé que le rouge n'était plus sa couleur préférée, maintenant il lui faut du bleu ciel et uniquement du bleu ciel. Ou alors du violet. Et moi, 120€ le coupon dans le coloris trouvant grâce aux yeux de sa seigneurie, même de 3 mètres (le coupon hein, pas sa seigneurie), ben je m'y fais pas ! Alors forcément, de semaines en semaines de recherches infructueuses, il s'est mis à grelotter le Azraël.

IMG_3569

IMG_3570

IMG_3571

C'est là que Couturus m'a fait remarqué que, puisque j'étais radine au point de refuser d'acheter du drap de laine et cachemire à 40€ le mètre, je n'avais qu'à faire un manteau triple épaisseur : softshell pour l'extérieur, polaire minky pour la douceur et molleton de laine pour la chaleur. Car figurez-vous que ça existe, le molleton avec de la laine dedans qui vous tient bien au chaud. J'ai trouvé le mien chez Butinette et je ne le regrette pas. S'il est un peu épais, avec 50% de laine mérinos à l'intérieur, il tient bien chaud et se coud facilement. Cerise sur le gâteau, il passe à la machine jusqu'à 30°C (ce qui n'est pas le cas de sa version 100% pure laine).

Signe du destin supplémentaire, je suis tombée tout à fait par hasard sur du Softshell bleu clair magique à moitié prix. Et là, je vois vos cerveaux commencer à cogiter : mais c'est quoi donc que ce truc là ? Et bien c'est un tissu avec un traitement sur surface qui fait apparaître un motif quand il est mouillé. Démonstration !

Et oui, vous ne rêvez pas, de jolies étoiles sont bel et bien apparues. Il était dingue le Azraël quand il a vu ça. Histoire d'ajouter un peu de peps, j'ai mis des empiècements contrastants toujours en Softshell mais imprimé cette fois, trouvé chez Butinette également. Et pour la doublure, j'ai utilisé une polaire minky que j'avais en stock depuis des lustres avec des petits moutons dessus, comme un clin d'oeil à la composition du molleton. Niveau patron, j'ai repris celui de son dernier manteau vu qu'il l'adore, c'est-à-dire le modèle 35 Junior Uniform du Ottobre 6/2017. Comme il s'était plaint du côté amovible de la capuche, j'ai fait quelques modifications pour qu'elle soit solidaire du manteau cette fois.

IMG_3555

Le résultat correspond parfaitement à ce que j'espère à un petit détail près. L'épaisseur du molleton au niveau des manches rend celles-ci étroites une fois tout assemblé. Du coup, pas question de mettre un sweat ou un T-shirt épais avec ce manteau sinon ça coince un peu. Si vous vous lancez dans ce type de réalisation, pensez-donc à augmenter d'au moins une taille la largeur de vos manches.

IMG_3557

En tout cas, Azraël était positivement ravi, même avec ce petit défaut. Il n'a d'ailleurs pas résisté à l'envie de mouiller son manteau pour bien montrer les étoiles magiques à tout le monde.

IMG_3558

Une critique tout de même à l'égard de ce Softshell magique. D'après la notice, il est sensé passer à la machine à 30°C et certes, il ne bouge pas quand on le lave. Mais c'est seulement au sens il ne rétrécie pas. Parce qu'après un seul lavage, il perd considérablement son pouvoir magique au point qu'on devine à peine les étoiles à présent, même en mouillant copieusement. Heureusement donc pour moi que je l'ai eu à moitié prix parce que sinon, je ne serai pas très contente !

Allez, si vous voulez voir les réalisations des autres participantes, c'est par ici.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 février 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 7 - mais je lui ai posé un lapin

Rhaaaaaa ! Y en a marre ! Ça caille et j'ai rien à me mettre !

Oui ben on se calme la Puce. Il y en a plein ton placard des jolies robes que tu peux mettre en été ou en hiver. Je te rappelle que j'ai un manteau pour Azraël à faire là.

Eh pourquoi ce serait Azraël d'abord hein, pourquoi ?

Euh, parce que c'est ton petit garçon adoré ?

M'en fiche ! Il a déjà un beau manteau rouge le Azraël et moi, je rentre plus dans aucune robe vu comment le stress m'a transformé en baleine !

Mais non mais non, c'est pas si terrible voyons !

SIIIIIIIII, c'est terriiiiiiiiible ! Et pourquoi je pourrais pas piquer ma crise moi aussiiiiiiii! JE ... VEUX ... UNE ... NOUVELLE ... ROOOOOOOBBBBBEEEEE !

(oui oui, je sais, je frisais l'hystérie mais c'est pas ma faute, c'est Hystéricus qui sévit à mort à la maison en ce moment)

Bon bon, ça va ! Je vais te la faire ta robe. Mais un truc simple et qui va vite d'accord !

D'accord ... si tu me fais celle-là !

78e1de4ee82e697f0ea3fd69ec253950

Eh oui, ça fait déjà plusieurs mois que je suis tombée par hasard sur cette photo et que je rêve d'une robe comme celle-là depuis. Allez savoir pourquoi, il y a des modèles comme ça qui vous tape dans l'oeil. Alors à force de le harceler, j'ai fini par l'avoir à l'usure le Couturus. Pour une fois que c'est moi qui le harcèle et pas l'inverse (qui vient de dire que j'ai un grain ? Hein, qui ?). Sauf que, le petit problème, c'est que mon démon couturier a un énorme poil dans la main alors il a refusé de faire le patron de cette petite merveille. Fallait que je me débrouille pour le lui fournir qu'il m'a dit. Comme si j'avais jamais suivi un cours de patronnage moi !

Pas grave, j'allais bien trouver dans ma patronthèque un modèle de robe porte-feuille qui pouvait convenir. Et c'est bien le cas, j'ai trouvé la robe Elisa de la maison Victor édition 4 hiver 2014. Ça tombait bien, je voulais justement participer au défi Victor d'Elisabeth. Pleine d'un optimiste débordant, j'ai donc recopié mon patron et commencer à regarder comment le transformer pour avoir la robe de mes rêves. Oui ... bon ... alors ... comment dire ... ça a été ... galère ! Mais alors super galère ! Tellement galère que ça m'a pris une bonne semaine en bossant dessus tous les soirs. Même qu'au final, pour être certaine de ne faire aucune erreur, j'ai carrément fabriqué ma robe en papier que j'ai épinglé directement sur Madonna malgré ses cris de douleur (comme si une malheureuse vingtaine d'épingle sur tout le corps pouvait lui faire mal non mais des fois). Non vraiment, jamais une robe ne m'avait demandé autant d'effort en préparatifs !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_81bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_81c

Madonna en pleine séance de torture

Ceci dit, je ne le regrette pas car ensuite, la réalisation a été comme sur des roulettes et la robe taillait pile poil comme je voulais sans aucune reprise. Il n'y a pas à dire, un mannequin à vos mesures, c'est vraiment d'une aide précieuse.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_84c

Pour résumer les transformations que j'ai pu faire, j'ai totalement changé la forme du décolleté, nettement trop profond à mon goût sur la Elisa d'origine. La forme portefeuille est également beaucoup plus croisée. Le bustier et la jupe ont été rendu asymétrique et des plis ont été ajoutés à la jupe devant. Enfin, pour mettre en valeur la cambrure de mes reins et mon popotin rebondi, j'ai ajouté quelques pinces par çi par là et j'ai également rallongé les manches.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_852

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_853

Ce que j'ai conservé : la longueur de la jupe qui était parfaite et sa forme générale, les emmanchures et la forme des manches que j'ai juste rallongé car je les voulais au poignet et pas 3/4.

J'aime beaucoup la robe que j'ai obtenu au final même si j'aurai bien accentué encore l'asymétrie (elle est plus prononcée sur Madonna que sur moi, je trouve). Cette robe est super confortable, douillette et bien chaude. Exactement ce dont j'avais besoin et je l'ai déjà beaucoup porté. Car oui, elle est cousue depuis 3 semaines.

IMG_2864

IMG_2865IMG_2867

Alors pitié Victor, et toi aussi Elisabeth, ne m'en veuillez pas de vous avoir posé un lapin hier ! J'ai juste oublié de publier mon post. Moi qui était si fière d'avoir fini ma cousette avec autant d'avance ! Promis, juré, la prochaine, je serai à l'heure à notre rendez-vous !

Posté par reyhaziel à 22:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 30 janvier 2019

Opération Déstockage # 20 : Jogger d'intérieur et d'extérieur

Hein ? Quoi ? Qu'est-ce ? Rhaaaaa, mais on est le 30, c'est la deadline du défi Déstockage de Scrapaboom. Et moi qui n'ait même pas fini de préparer mon post avec une super recette de bûche de Noël (qui, non mais qui a osé dire que je suis en retard dans mes publications ? Qu'il se dénonce immédiatement !).

Quand je pense que ma participation au défi est cousue depuis des semaines et j'ai failli oublier de publier ! Non mais quelle honte quand même. Bon, ben la bûche, ce sera pour la prochaine fois. Allez, trêve de bavardage (aie, c'est dur ça j'avoue) et entrons tout de suite dans le vif du sujet. Entre 2 cousettes pour anniversaires, j'ai pris le temps de renouveler un poil la garde-robe d'Azraël. Il faut dire que ce jeune homme ne cesse d'allonger (bon, ça, ça va) et de s'élargir (mouais, va quand même falloir songer à arrêter là bonhomme). Conclusion, il ne rentre plus que dans les derniers pantalons d'été que je lui ai cousu et avec les températures actuelles, c'est un peu ... comme dire ... limite quoi !

Et comme ça fait des mois que j'ai dans mes placards un magnifique jersey gris à tête de mort double face, la seconde face étant un genre de fourrure minky, dégoté pour pas trop cher chez Toto, c'était le moment de lui faire un beau petit pantalon. Pour l'occasion, je voulais un truc confortable avec lequel il puisse aller en cours de sport. Alors quand je suis tombée sur le modèle 36 du Ottobre 4/2016, le Grey Marl Jogger, ça m'a paru comme une évidence. Tout comme il m'a paru tout aussi évident de simplifier le modèle en ne faisant qu'une poche zippée au lieu de 2 (j'avais qu'une seule fermeture éclair en stock de toute façon) et pas de poche arrière (bien trop petit et donc d'aucune utilité).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_813

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_816

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_818

Oui, je sais, elles sont toutes pourries mes photos mais Azraël n'était pas franchement coopératif

Pour un jogging, ce modèle est vraiment pas mal. Avec ses poches zippés, sa poche arrière et sa fausse braguette (pas faite non plus, j'étais particulièrement pressée et je suis allée au plus simple), il s'approche plus du pantalon de ville que du jogging tout en restant particulièrement confortable. Et quand on est pressé comme moi, la ceinture directement intégrée permet un gain de temps indéniable et offre une simplicité de montage des plus appréciables.

Dans l'ensemble, à part la poche zippée, ce modèle ne présente aucune difficulté technique. La poche est par contre un peu délicate à réussir, surtout si on a un tissu un peu épais. Attention également si vous vous imaginez pouvoir faire l'impasse sur la fermeture éclair et que vous imaginez que la poche va "tenir tout seule". C'est clairement pas possible. Sans elle, votre poche ne ressemblera plus à rien, baillera en permanence et votre monstros aura une dégaine plus que négligée (c'est du vécu, je vous dis pas comment j'ai galèré pour rajouter la fermeture éclair à posteriori).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80e

Comme j'étais bien lancée et que ce Jogger me plaisait vraiment beaucoup, j'ai décidé de ne pas m'arrêter en si bon chemin. Et puis Azraël attendait depuis un moment que je lui couse un nouveau pyjama tout doux dans les superbes velours jersey bordeaux et ivoire trouvés chez Toto. Alors j'ai simplifié le patron au max (je n'ai donc gardé que les jambes de pantalon avec la ceinture intégrée) et j'ai fait du Jogger un pantalon de pyjama. Pour aller avec, j'ai repris le modèle de T-shirt déjà largement validé, le Cross Country Skier, modèle 26 du Ottobre 6/2016. Et voilà un pyjama doudou qu'Azraël a bien du mal à quitter le matin.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80b

Non vraiment, Azraël n'était pas coopératif pour les photos ce jour-là

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80d

Et si je vous disais que es 2 pantalons font exactement la même longueur d'après le patron, vous me croyez ? Parce que je vous jure que c'est le cas. J'ai toujours pas compris ce qui s'est passé ???

Allez, je vous laisse. J'ai un post sur une certaine bûche de Noël à finir, les créations des autres déstockeuses à aller admirer et un sacré retard de mails et de visionnage de mes blogs préférés à écluser !

Posté par reyhaziel à 12:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 20 décembre 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 6

Avec la période des fêtes et la réalisation de mes petits cadeaux maison, je n'ai guère eu de temps à consacrer à ma garde-robe. Moi qui aurait pourtant bien besoin de nouvelles robes chaudes et confortables pour l'hiver, j'ai dû faire une croix sur mes rêves de robes cocooning. En revanche, vu l'état de décrépitude avancée de la plupart de mes gilets, j'ai bien été obligée de m'y coller sous peine de me transformer rapidement en glaçon. Apparemment, et vu le rhume carabiné que je me paie, je n'ai tout de même pas été rapide mais bon, passons !

Côté tissu pour mes gilets (oui, dans l'absolu, j'ambitionnais de m'en faire plusieurs mais finalement, je n'ai eu le temps d'en coudre qu'un seul pauvre de moi à ce compte je vais me geler tout l'hiver), j'avais trouvé mon bonheur : de la maille toute douce, fine, légère et surtout sans laine de mouton vu mon allergie à ce pourtant si noble matériau. C'est que niveau gilet, je suis légèrement psychorigide. Je les aime chaud mais pas trop, juste ce qu'il faut, ample mais pas trop, juste ce qu'il faut, souple mais pas trop, juste ce qu'il faut, à manche large mais pas trop, juste ce qu'il faut, long mais pas trop, juste ce qu'il faut, et court aussi mais pas trop, juste ce qu'il faut et puis ... hein, quoi, faut que je m'arrête ! Bon, vous l'aurez compris, je suis difficile question gilet, ce qui explique probablement l'état des miens que je mets depuis des années vu que je ne trouve pas l'équivalent pour les remplacer.

Mais cette fois, j'étais décidée à réussir. Alors j'ai cherché dans ma patronthèque et ...rien, nada, quetchi, des nèfles ! Oh j'avais bien quelques patrons de gilet mais c'était soit des montgolfières, soit bien trop près du corps à mon goût. C'est que j'aime porter mes gilets par dessus mes T-shirts ou mes robes à manches longues alors il faut des manches qui soient suffisamment larges pour qu'on ait une bonne aisance.

Je désespérais de trouver un patron qui me convienne quand je suis tombée sur le blouson SARA du dernier n° de la maison Victor, celui de Nov/Déc 2018. Sans poches, sans fermeture éclair, sa forme convenait parfaitement à ce que je voulais. Niveau longueur, c'était pile ce que j'aime pour un gilet court et comme à l'origine, c'est un blouson, on avait la bonne aisance au niveau des manches.

IMG_2810

IMG_2812

IMG_2813

Cerise sur le gâteau, comme je n'avais pas l'intention de le doubler, il devenait très facile et rapide à faire. Du moins en théorie. Parce qu'en pratique, ce n'est pas allé si bien que ça. C'était probablement dû à mon choix de tissu, pas vraiment la matière normalement prévue pour ce modèle mais je reste quand même dubitative concernant la forme des manches.

Ces manches sont de type raglan mais pour obtenir un bel arrondi au niveau de l'épaule, il y a un découpe de prévu sur la tête de manche. En assemblant cette découpe bord à bord, on crée un arrondi qui doit en théorie épouser la forme de l'épaule. Sauf qu'à ma première tentative, j'ai surtout obtenu une couture gondolante et une belle pointe qui rebique en plein sur mon épaule. Super moche ! Alors j'ai repris l'arrondi que j'ai adouci tout en le faisant plus long et maintenant, ça passe à peu près.

IMG_2814

La couture de tête de manche que j'ai dû allonger 5 bons centimètres

Autre problème imprévu, les parmentures. Comme je ne doublais pas, elles n'arrêtaient pas de se retourner sans arrêt au niveau du col. J'ai donc dû les coudre au point invisible directement sur le gilet.

IMG_2819

IMG_2821

Rhaaa, elles sont vraiment pourries mes photos mais pas eu le temps de faire mieux. Désolée !

Au final, ce n'est pas parfait mais ça remplit son office et le tissu est tellement doux que je lui pardonne volontiers ses imperfections. Et puis cela me permet de participer au défi Victor d'Elisabeth. Mais si je devais m'en refaire un, je modifierai le patron pour supprimer cette découpe sur la tête de manche. Allez, je file voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,