samedi 19 novembre 2016

La Puce part en croisade

Il était une fois, au royaume de Villebon sur Yvette, un jeune prince pas tout à fait comme les autres dénommé Gargamel.

Comme dans tout bon conte de fées, ce prince était aimé et choyé par sa famille. Le roi et la reine ses parents, soucieux d'assurer l'avenir de leur fils et qu'il puisse tenir avec toute la prestance princière voulue son rôle au sein de la famille royale, l'inscrivirent dès sa naissance (ou presque) dans la prestigieuse académie royale palaisienne des princes et princesses extraordinaires, la célèbre ULIS école ! Et le jeune prince, comme tous l'espéraient, s'y épanouit pleinement (ou presque aussi parce que bon, même dans les contes de fées, tout n'est pas rose faut pas se leurrer).

L'histoire aurait pu s'arrêter là mais alors, cela n'aurait plus été un conte de fées. Ben oui, qui dit conte dit méchant, un chevalier noir, une sorcière ou un dragon que sais-je. Dans cette histoire, il s'agit d'un dragon, un bon gros vilain dragon bien méchant et bien vicieux, terriblement jaloux de tous ces princes et princesses sachant si bien se distinguer du commun des mortels. Incapable de gérer sa jalousie (la psychanalyse du dragon est une science qui n'en est encore qu'à ses balbutiements), notre dragon, le terrible Administration, ne pouvait s'empêcher chaque année de semer embûches et chausse-trappes afin de perturber l'éducation princière de nos petits héros. Hélas, voyant qu'il n'arrivait pas à ses fins, Administration décida de frapper un grand coup. Puisqu'il n'arrivait pas à venir à bout de la résistance de l'académie royale ULIS école, il capturait le plus possible d'enfants pour les jeter dans les oubliettes intersidérales du grand néant scolaire. Il s'allia donc avec la sorcière MDPH (oui, il y a aussi une sorcière dans mon histoire, et une bonne fée, elle va bientôt arriver). En conjuguant leurs pouvoirs maléfiques, ils jetèrent un sort sur tout le pays, changeant subrepticement les lois auxquelles l'accadémie royale devait se plier.

Les conséquences furent dévastatrices (en tout cas sur la santé mentale de la reine, maman du prince Gargamel, qui péta 2-3 durits comme dirait le prince Azraël et liquida une boite de mouchoirs dans la foulée qui n'avait pourtant fait de mal à personne la pauvre). Songez donc, après seulement 4 années sur les 5 que compte normalement l'apprentissage délicat du métier de prince héritier, si notre duo maléfique n'était pas vaincu, le jeune Gargamel se verrait dénier le droit de rester à l'académie. INCONCEVABLE !

Aussitôt, le vaillant chevalier La Puce, défenseur acharné de la veuve, de l'orphelin et des monstros, fut alerté. Promptement équipé de son étincelant bouclier téléphonique, sa plume la plus affûtée sortie du fourreau, notre héros s'en fut quérir l'aide de la bonne fée Super Ortho (je vous avais bien dit qu'il y avait une bonne fée) et quittons 5 mn le mode narratif pour entrer dans le mode théâtral avec du dialogue, de l'émotion, du suspens et tout et tout.

Oui, je m'inquiète là parce que la notification MDPH s'arrête à l'été 2017. C'est pas normal, c'est 5 ans le primaire et Gargamel en a fait que 4.

Effectivement. Normalement, vous devez pouvoir demander une prolongation. J'ai des patients qui sont même restés 6 ans en ULIS en attendant d'avoir une place ailleurs.

Bon alors je vais faire une demande de prolongation.

A ce propos, il faudrait aussi prévoir la suite. L'hôpital vous en a parlé ? Il vous aide dans vos démarches ?

Euh, non !

Ben va falloir qu'ils se bougent parce que là, c'est plus possible. J'ai eu la maîtresse au téléphone et elle aussi s'inquiète. C'est maintenant qu'il faut prévoir la suite vu les délais d'attente.

Ça, je m'en doute mais c'est quoi les délais d'attente. Et puis il pourrait faire quoi exactement Gargamel ? Parce que moi, je pensais à l'IMPro mais c'est pas avant 14 ans ça. Et si l'ULIS école c'est encore 1 an, il n'aura que 11 ans. Il va où entre temps ?

C'est tout le problème ! Il y a les IME mais bon, il n'a pas trop le profil et les délais d'attente c'est 1 à 2 ans. Pour les ULIS collège, il n'est pas assez autonome pour l'instant et pour avoir une place, c'est 2-3 ans. Quant aux SESSAD dans la région, c'est 3-4 ans pour avoir une place. Et c'est pareil pour les IMPro.

Mouais. Donc faut tout planifier maintenant en fait.

Ben oui. Et allez démarcher les instituts pour montrer votre motivation et avoir une chance de décrocher le Saint Graäl

(oui, quand même, c'est un conte de fée je vous le rappelle)

Je sais pas pourquoi, j'ai comme l'impression que ça va pas être simple.

Comme vous dites. J'ai des familles qui, aujourd'hui, n'ont rien et dont l'enfant reste à la maison parce qu'ils ne savent pas où le mettre. Et là, il faut vraiment que l'hôpital vous aide.

Redoutables d'efficacité le dragon Administration et la Sorcière MDPH non ? Nullement découragé (bon, en fait si, totalement déprimé pendant une semaine mais rattrapé par son humeur combative au bout du compte), le chevalier La Puce décida de partir en croisade afin d'extorquer à l'enchanteur Hôpital de jour la formule magique salvatrice capable d'éviter au prince Gargamel de sombrer dans les oubliettes intersidérales du Grand Néant Scolaire (à ce stade, les majuscules partout me semblent impératives). Ca tombait bien, l'académie royale ULIS école organisait justement jeudi son grand congrès annuel, congrès aussi appelé l'équipe éducative, et qui réunit les plus éminents enchanteurs, fées et têtes couronnées du pays. Une occasion en or de prendre l'enchanteur Hôpital de jour entre 8 yeux (oui, Hôpital de jour est un enchanteur à 3 têtes).

Hum, attendez. La notification MDPH s'arrête en 2017 ?

Ben oui

(c'est qu'on leur a dit l'an dernier déjà mais bon, moi aussi j'avais pas tilté et c'est Maîtresse Adorée qui parle)

Ah mais c'est que pour nous, on avait encore un an et on n'a pas réfléchi là

(on se demande quand même ce qu'ils ont fichu depuis 1 an)

Ok mais vous préconisez quoi pour Gargamel ?

Ah ben pour l'IME, il a pas le profil

(ça, on savait déjà)

et puis il est trop vieux

(ah ben ça, c'est nouveau tiens)

Il sera jamais pris.

(oh mais c'est qu'ils sont encourageants en plus)

C'est pourtant exactement ce qui arrive à un de nos élèves qui a été refusé en ULIS Collège et pour lequel la MDPH a demandé un IME.

(intervention fort judicieuse de l'enchanteresse Enseignante Référente)

Ah bon ? Et il a une place ?

Ben oui

Mais Gargamel ne pourrait pas aller en ULIS Collège ?

Pour l'instant, il n'est pas assez autonome. Un temps plein en ULIS Collège ne paraît pas une bonne idée. Ce serait très très anxiogène pour lui.

Mais je ne comprends pas. Pourquoi faut-il décider ça maintenant ? il faut demander son maintien en ULIS école et on verra l'an prochain pour la suite.

Mais mon cher enchanteur, ce n'est pas possible. Si on attend l'an prochain, on n'aura jamais la notification MDPH à temps et Gargamel n'aura nulle part où aller.

Oh mais vous me semblez bien au courant ma chère enchanteresse Enseignante Référente. Bien, vous allez prêter main forte au chevalier La Puce !

(vous remarquez l'absence totale de participation à la conversation du chevalier La Puce, bien trop occupé à compter les points)

Et voilà comme l'enchanteur Hôpital botta en touche (alors qu'il ne sait même pas jouer au rugby en plus) pour refiler la patate chaude à cette pauvre enchanteresse Enseignante Référente déjà complètement débordée et qui en voit tellement des cas désespérés qu'on se demande comment elle n'est pas déjà passée du côté obscure de la Force.

En résumé, au cas où vous l'auriez pas bien compris, je crise à mort. Car voilà, la situation est très claire. D'ici janvier, il me faudra rédiger un dossier MDPH avec un projet de vie à la fois parfaitement clair et parfaitement flou. Dedans, faire ressortir de façon incontestable que le maintien en ULIS école est IN DIS PEN SABLE, ceci afin de gagner 1 an et que Gargamel ait le temps d'acquérir plus d'autonomie. Une demande qui n'est pas gagnée d'avance et qu'on peut parfaitement me refuser. Dans le même temps, il me faudra montrer qu'on a réfléchi à son avenir à long terme en visant l'IMPRO pour ses 14 ans et qu'on a aussi envisagé des solutions pour l'entre-deux tout en restant parfaitement évasif sur le sujet car à l'heure actuelle, aucune solution n'est vraiment idéale et qu'il nous faut donc garder ouverte toutes les possibilités. Je le sens bien ce dossier, je le sens bien ! Mais allez, je me console en me disant que ça pourrait être pire. Je pourrais avoir un 2ème fils officiellement handicapé nécessitant la présence impérative d'une AVS qui n'aurait été accordée que pour 1 an et donc être dans l'obligation de concocter un second dossier MDPH pour leur extorquer (non, je vous jure, le terme n'est pas trop fort) un renouvellement d'AVS en sus du dossier somme toute simplissime de Gargamel. Huum, attendez un peu ... Ah ben si tiens, justement ! Je suis exactement dans ce cas. Trooooop coooool !

Comme dirait Chofie, on pourrait pas faire une pétition pour virer le mois de novembre du calendrier. Il est vraiment trop pourri ce mois !

chouette des dossiers tordus a faire

Yeah baby, encore des dossiers tordus à faire, et à refaire, et à refaire et ...

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 15 octobre 2015

Le grand retour du Médicus Corpus

Bonjour bonjour, ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu et comme on passait dans le coin ...

Enquiquinus Majorus ! Ah non, toi, tu fiches le camp et dare dare ! Et t'oublies pas de ramener Hystéricus avec toi merci !

Note pour plus tard (ou à l'attention de l'exorciste débutant) : demander (presque) poliment à un démon majeur de s'en aller est parfaitement inutile, voir contre-productif.

Depuis maintenant 6 semaines que la rentrée scolaire a eu lieu, le temps cumulé pendant lequel Azraël n'a déclaré aucune nouvelle maladie est d'environ 1 semaine. Autant vous dire que les répits entre les visites chez le médecin sont courts, très courts. Et je ne vous parle pas de mes nuits. A ce sujet d'ailleurs, avez-vous déjà remarqué à quel point, au beau milieu de la nuit, l'oreille masculine est sélective ? Chéri entendrait parfaitement les avions passés mais jamais les monstros appelés. Paraîtrait que c'est un héritage de l'homme préhistorique, une vague histoire de chasseur et de gardienne du foyer. Mais bon, c'est pas vraiment le sujet ici. En temps normal, avec le retour en milieu scolaire et son cortège de microbes et virus de tout poils, je ne me serais pas inquiétés. Sauf que, si le sieur Azraël avait l'habitude d'enchaîner les rhinos l'an dernier, ça s'était bien calmé et que là, j'ai quand même eu droit coup sur coup à 3 épisodes de montée en température pas piqués des hannetons.

Donc à notre dernière visite chez le médecin, soit ce mardi, n'ayant en plus rien trouvé comme signe de maladie à part la fièvre, notre gentil docteur a décidé (un peu sous la contrainte quand même parce que moi, à force, je deviens parano et puis j'en ai marre d'aller la voir en urgence toutes les semaines et de faire nuit presque blanche sur nuit presque blanche) de faire faire des analyses de sang à Azraël. Et comme ma matinée était fichue de toute façon (et Azraël à jeun puisqu'il ne voulait plus manger), j'ai enchaîné directement sur le labo d'analyse en sortant de chez le médecin.

On va où maman ?

On va voir un docteur pour qu'il te fasse une prise de sang.

C'est quoi ?

C'est comme une piqure.

Ooooh, moi, j'adore les piqûres !

Oui oui oui, c'est ça bien sûr. C'est donc un Azraël sûr et fier de lui, impatient de voir le docteur et adorant les piqûres qui est entré dans la salle d'attente du labo.

Bonjour madame. Mon fils doit faire des analyses de sang. Il y a besoin d'un rendez-vous ?

Il a quel âge?

5 ans

Normalement oui, il faut un rendez-vous mais bon, on va faire ça tout de suite.

Ah, d'accord. Merci.

J'avoue, j'étais un peu surprise qu'on nous prenne si facilement même si, effectivement, ils n'avaient pas l'air franchement débordés. On a donc vu arriver une charmante JEUNE fille qui nous a prié de nous installer pour la fameuse piqûre. C'est l'instant qu'a choisi Enquiquinus Majorus pour faire son apparition et je dois dire que pour l'occasion, il s'est surpassé.

D'abord, Azraël est passé sans raison apparente de l'état escargot asthmatique agonisant tendance larve apathique à gremlin survolté en moins de 20 secondes puis la JEUNE fille s'est aperçue qu'il lui manquait du matériel ... qu'elle est allée chercher ... avant de s'apercevoir qu'il lui en manquait encore ... qu'elle est derechef ressortie chercher ... puis de s'apercevoir qu'avec un enfant de 5 ans elle manquait d'expérience et qu'il lui fallait quelques conseils pratiques qu'elle est également allée chercher. 15 bonnes minutes plus tard passées à contenir comme je pouvais un gremlin enragé dans une pièce de 1 m², elle était fin prête à chercher la veine où piquer.

Et là, elle a cherché ... sur un bras ... puis sur l'autre ... puis à nouveau sur le premier ... pour revenir au second.

Ah ben dites donc, elles sont bien cachées tes veines.

Oui, moi je suis très forte pour cacher mes veines.

Fort Azraël, t'es un garçon.

Bon ben on va essayer là. Ca devrait aller.

Euh, vous êtes sûre ?

Ben ça n'a pas été. Mais pas du tout. De veine il n'y avait point mais on a pu faire la connaissance d'un Azraël particulièrement hystérique ! La JEUNE fille a donc renoncé et s'en est allée chercher une collègue plus expérimentée. 1h15 et 3 autres collègues plus tard (de plus en plus expérimentés les collègues hein), le taux d'hystérisme d'Azraël avait atteint des sommets jamais égalés (et plus jamais égalables je l'espère bien), ses veines avaient été sacrées championnes du monde toutes catégories de cache-cache et de prise de sang, il n'y avait point !

Bon ben je suis désolé madame mais il va falloir revenir. Demain ce serait bien.

Et pourquoi demain ?

Ma collègue qu'est super douée avec les enfants sera là.

Mamaaaaan, je veux pas les piqûres. Ca fait crès crès maaaaaal ! Moi j'adore pas les piqures.

tumblr_nub34ivcPV1rd4558o1_500

Azraël au sortir de la séance de torture

tumblr_ntqls0zVLe1rqiyiyo1_250

Moi, à l'idée d'y retourner le lendemain

Et le mercredi, nous étions donc là. Et j'aime autant vous dire que j'appréhendais et pas qu'un peu. Nous avons franchi le seuil à 10h05 et sommes ressorti prise de sang faite à 10h30 avec un Azraël modèle de calme et de courage. Comme quoi, elle était vraiment douée la collègue (même si la promesse d'un jouet si ça se passait bien à sans doute aider aussi) vu que les veines étaient toujours aussi difficiles à trouver apparemment.

Mais franchement, vous croyez pas que, si la veille, on nous avait donné le rendez-vous au lieu de nous faire tenter le coup, ou si on nous avait tout de suite orienté sur une personne avec un minimum d'expérience, ou même simplement si on avait arrêté de s'acharner à vouloir réussir dans des conditions plus que difficiles, ça n'aurait certainement été nettement moins traumatisant pour ce pauvre Azraël. Et accessoirement, mes pauvres nerfs fort fragiles ne s'en seraient que mieux portés. Il y a des trucs comme ça, que j'ai du mal à comprendre parfois. Mais je dois être un peu c..

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 31 mai 2015

Azraël, manipulateur de première

Décidément, Azraël fait de plus en plus fort. En début d'année scolaire, Super pédiatre nous avait alerté sur son léger retard psychomoteur. Vu les tous chtis antécédents de la famille, autant dire qu'on n'a pas réfléchi très longtemps avant de le faire voir à une psychomotricienne pour qu'elle le prenne en charge. Et vu le parcours du combattant que cela avait été pour Gargamel, j'ai même pas cherché dans l'annuaire, j'ai directement demandé nom et n° de téléphone à Super Pédiatre.

Après les 2 séances d'évaluation nécessaires pour établir ce qui était bon et ce qu'il fallait travailler, j'ai surtout retenu 2 points essentiels.

Bon alors, Azraël n'a aucun problème sur son schéma corporel. Il connaît très bien les différentes parties du corps et il sait les mettre dans le bon ordre, la tête en bas mais dans le bon ordre.

Ca ne m'étonne pas, Super Nanny leur fait réciter à lui et son frère quand ils se lavent.

Par contre, il a effectivement un problème de latéralisation. C'est pour ça qu'il n'a toujours pas décidé s'il était gaucher ou droitier.

Alors non, je ne fais aucune fixette sur le sujet. Perso, gaucher/droitier, je m'en fiche royalement. C'est juste que quand vous avez un papy P. qui vous demande tous les week-ends si Azraël a choisi et qui vous explique en long en large et en travers que tous les hommes de la famille sont gauchers et que les monstros présentent tel et tel signe infaillible qu'ils seront gauchers, vous attendez avec impatience qu'ils se décident vous pouvez me croire. Et justement, au jour d'aujourd'hui, Azraël semble s'être décidé à être gaucher, comme son papa et son papy très fiers donc d'avoir un nouveau gaucher dans la famille (vu que le frangin, lui, semble avoir opté définitivement pour la droite). A ce stade, je vous arrête tout de suite, mon titre n'a rien à voir avec l'habilité manuelle respective des droitiers et des gauchers.

Non non, il se trouve simplement que vendredi dernier, l'orthophoniste d'Azraël a commencé à faire une nouvelle évaluation de ses aptitudes vu que ça fait plus d'un an qu'il est suivi. Et à cette occasion, il a passé une première série de tests.

Bon alors, ça s'est plutôt bien passé cette fois

(oui, la 1ère fois, il y a 1 an, il avait rien fichu)

Ah tant mieux. Faut dire que je l'ai soudoyé avec une promesse de pâtisserie s'il travaillait bien (non mais à quoi j'en suis réduite franchement)

Alors niveau langage, il y a des progrès. Il est maintenant à un niveau de 3-4 ans.

Ah bon ?

(oui, parce que franchement, il nous sort des trucs parfois qu'on se demande où il a appris des mots aussi compliqués mais bon)

Pour les praxies, il y a encore un sacré travail. Tant qu'il est calme ou s'il répète, il arrive maintenant à prononcer certaines syllabes mais dès qu'il est agité, ça ne vient plus. Et en tout cas, c'est pas encore naturel.

...

(j'ai rien à dire, je suis d'accord)

Par contre, je suis un peu embêtée. Il va falloir que j'en parle à sa psychomotricienne parce qu'il y a un problème

Ah !

(bon là, je me prépare psychologiquement à la prochaine tuile qui va nous tomber dessus)

Et euh, c'est quoi le problème ?

Azraël ne connait pas les différentes parties du corps. Il n'a pas été capable de me montrer son genou, son coude ou son menton par exemple. Mais il a accepté de bonne grâce de faire tous les exercices.

(de bonne grâce ! mon C... oui)

Euuuh, désolée de vous dire ça mais il s'est fichu de vous là ! Non parce que sa psychomot pour vous le confirmer, il n'a absolument aucun problème là dessus. Il sait même où sont ses aisselles et ses tibias.

S'en est suivi 5 mn de discussion où je lui ai fait la liste exhaustive de toutes les parties du corps qu'Azraël sait nommé et désigné sur sa propre personne. Cela n'a cependant pas du tout influencé ce petit hypocrite qui a continué tranquillement à jouer les imbéciles quand je lui ai demandé où étaient ses cuisses. Ah ça, on pouvait pas lui reprocher d'avoir boudé ou piqué sa crise pour ne pas bosser, il a simplement joué les idiots. Si c'est pas de la manipulation ça !  Et en sortant du cabinet, il a tenté le coup de grâce. Et pour le coup, j'ai vraiment regretté de ne pas avoir une caméra vidéo en fonctionnement braquée sur ce monstros diabolique.

Maman ? Est-ce que mé a bien cravaillé ?

Huuum, mouais, bof.

Est-ce que mé va avoir mon gâteau à la boulanzerie ?

Ben, je ne suis pas sûre Azraël. Si tu sais pas où est ta bouche, ça risque d'être dur.

Mais si, moi me sais

(et de me désigner sa bouche)

Et tes cuisses, elles sont où alors ?

Mais moi me sais pas. Ah si moi me sais

(et de me montrer ses cuisses)

Et ton menton, et tes yeux, et tes joues, et tes bras, et tes aisselles ?

(et de tout me montrer sans se tromper).

Ben alors, pourquoi tu l'as pas montré à Super Ortho ?

Mais moi me sais pas maman

(avec un grand sourire angélique hautement hypocrite que tous les politiciens du monde entier lui envieraient)

Y a des jours comme ça où je me dis que finalement, Azraël n'est probablement pas plus TED que moi, que c'est juste un enquiquineur de première. Et puis l'instant d'après, je me demande comment, avec un champion de la manipulation pareil, le corps médical va bien pouvoir parvenir à la même conclusion que moi. Ouaip, on n'est pas sorti de l'auberge moi je vous le dis !

Posté par reyhaziel à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 23 février 2015

Week-end d'enfer

Décidément, il y a des week-end comme ça, vraiment tout pourri (ou presque). Tout à commencer vendredi en fin de journée quand j'ai appris que la petite fille d'une bloggeuse que j'apprécie beaucoup était atteinte d'une maladie rare et allait devoir subir une chimio. Moi, j'y peux rien, ce genre de nouvelles, ça me met le moral dans les chaussettes. Bon, en même temps, ça m'a permis de fortement relativiser la dernière innovation d'Azraël en terme de maladie infantile, innovation qui m'a quand même fait passer 2 nuits blanches (oui, parce qu'à 2h de sommeil par nuit, moi, j'appelle ça une nuit blanche) et c'est pas fini.

Mais c'est quoi est-ce que cette nouvelle maladie vous demandez vous. Ben en fait, c'est simplement la scarlatine. Et la scarlatine, pour ceux qui n'ont pas le bonheur de connaître, c'est une super chouette maladie qui vous fait renouer intimement avec une vieille connaissance que vous n'aviez pas vu depuis un petit moment, votre super copine des jours de beuverie, j'ai nommé .... la bassine à vomi. Eh oui, en effet, parmi les multiples symptômes de cette délicieuse petite chose, on peut compter tous ceux de la gastro à savoir fièvre, diarrhée (légère quand même) et surtout vomi, beaucoup de vomi, avec tripes et boyaux et plus aucune nourriture ingérable sous peine d'aller-retour immédiat. Ca va ? Vous êtes toujours là ?

Après avoir passé une première nuit à éponger et changer les draps (oui, on n'est pas toujours assez rapide pour saisir notre amie la bassine) et désespéré en apprenant que notre pédiatre adorée et notre généraliste étaient toutes les 2 en vacances (non mais quelle idée franchement, je fais comment moi !), je me suis résolue à appeler SOS Médecins vu que je ne pouvais quand même pas rester sans rien faire devant un Azraël plus blanc qu'un drap lavé avec le nouvel OMO. Après 5h d'attente (bon, heureusement, on était tranquille à la maison), le médecin s'est pointé et a commencé son auscultation.

Alors, il a quoi ce petit bonhomme ?

Ben, il n'a pas arrêté de vomir, il a plus de 39°C de fièvre et il a mal au ventre.

Des trucs particuliers à l'école ?

Hein ?

Comme maladies

Ah non, pas à l'école. Il y a eu un cas de scarlatine au centre de loisirs.

Huuum. Ca a pas l'air d'être ça mais on va faire un test.

...

(et on a fait le test)

Alors, c'est pas la gastro. Le test est négatif, c'est pas la scarlatine. Mais il a la gorge un peu rouge. Ca doit être une laryngite. De toute façon, c'est viral. Doliprane et c'est tout.

D'accord mais, et les vomissements ? On peut rien faire ?

Je vais quand même vous donner le traitement de la gastro pour soulager ses symptômes. Pour la scarlatine, c'est des petits boutons rouges. Mais il en fera pas, mon test est négatif. Bon mais s'il en faisait, faudrait consulter à nouveau.

Ok ! Alors là, comme d'hab avec SOS Médecins, je me suis demandée pourquoi je m'obstinais à les appeler alors qu'à chaque fois, j'ai l'impression qu'ils ne savent absolument pas de quoi ils parlent et que je sais qu'on va devoir retourner chez le médecin dans les 2 jours. Et nous avons donc poursuivi le week-end en gavant Azraël de médicaments (totalement inefficaces à part le doliprane) et de coca (vu que c'est à peu près la seule chose qu'il voulait bien garder dans son petit estomac). Et le dimanche matin, après une autre nuit à vider la bassine, j'ai découvert des plaques de boutons rouges un peu partout sur le dos, les jambes et les mains d'un Azraël qui se grattait comme un fou et réclamait des pansements sur chaque bouton (car le pansement est un truc magique qui guérit tout par simple imposition). Là, avec Chéri, on s'est regardé et on s'est dit Nooon, c'est pas la scarlatine, il peut pas être poissard à ce point ! Ben oui, il n'y avait passé qu'une seule et unique demi-journée au centre de loisirs.

Mais ce matin, quand les boutons ont gagné la bouche, je m'étais déjà fait une raison. Et comme notre pédiatre adorée était revenue de vacances, on est allé la voir.

Alors, qu'est-ce qui lui arrive à Azraël ?

Fièvre au dessus de 39, vomi, mange rien, mal au ventre, pas vraiment la diarrhée, plein de petits boutons rouges dans le dos et maintenant dans la bouche

(oui, quand c'est au moins la 4ème fois depuis le début qu'on vous pose la question, on apprend à faire concis).

Voyons ça !

J'ai dû faire venir SOS Médecin samedi. Elle a dit que c'était une laryngite et l'a traité comme une gastro.

Ah bon ! Mais c'est la scarlatine là. Ca m'étonne qu'elle n'ait rien vu !

...

(gros soupir désabusé)

Vous pouvez arrêter le traitement précédent, il ne sert à rien (ça, je m'en étais un peu rendue compte toute seule). Antibiotique et doliprane.

Euh, la scarlatine, c'est très contagieux non.

Oui, très !

Et il sera contagieux longtemps ? Non, je demande parce que sa mamie a une leucémie et elle devait venir ce week-end.

Ah non non ! Normalement, c'est 3 jours après le début du traitement mais pas de contact avant 10 jours au moins pour elle. Parce qu'il pourrait vous la redonner.

Et voilà comment Mamie M se retrouve interdite de séjour jusqu'à nouvel ordre. Bon, dans son malheur, Azraël a quand même de la chance, vu qu'il est le scarlatineux le plus élégant de tout Villebon. Eh oui, car entre 2 séances d'épongage et de câlins, j'ai quand même réussi à finir sa superbe chemise en tartan et Liberty assortie à son non moins superbe pantalon à carreaux. Comme d'habitude, le patron est issu d'un livre japonais, il s'agit du modèle 27 du livre Polka Drops (livre 373 en code JCA), en fait, le seul patron de chemise à manches longues que j'ai trouvé dans mes bouquins. Pas vraiment de difficulté pour réaliser ce modèle à part la patte d'encolure où j'ai rien compris aux explications et où j'y suis allée complètement au feeling. Côté modifications, j'ai simplement remplacé le biais prévu dans le modèle d'origine par un biais maison dans le même tissu tartan que son pantalon et fait un rappel du même tissu au niveau des poignets. Je l'ai fait en taille 6 ans, soit nettement trop grande en théorie vu l'âge d'Azraël, mais vu que ça fait déjà 6 mois que je l'habille en 5 ans, je me suis dit que je ne prenais pas beaucoup de risques. Et effectivement, c'est grand, mais pas tant que ça. Le tissu Liberty qui la compose étant du Tana Lawn, il est très fin et léger. Le fait d'avoir une chemise large permet donc de lui mettre un sous-pull ou un T-shirt dessous ce qui est parfait pour l'hiver. Et au printemps, il pourra la porter sans rien dessous sans avoir trop chaud.

IMG_0483IMG_0485IMG_0488

Devant, dos et encolure
IMG_0486
IMG_0492

Gros plan sur le poignet retroussable
IMG_0495
IMG_0499IMG_0503

Et voilà Azraël qui fait sa star

IMG_0512IMG_0514

Décidément, vraiment pas coopératif pour la séance photo le Azraël

 

Posté par reyhaziel à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 26 septembre 2014

Médicus corpus, mon amour ! Et une devinette !

Bon, il n'y a pas à dire, moi et le corps médical, c'est une grande histoire d'amour ... et de haine aussi !

D'un côté, nous avons le médicus corpus invisiblus (si si, vous savez, celui qui a pris en charge mamie M. Celui-là, c'est marrant, mais depuis que j'ai fait le pied de grue à l'hôpital et harcelé le grand chef au téléphone, ben il m'adore (le grand chef) ! Non, sans blague. Paraîtrait même que la dernière fois que mamie M. est allée le voir le grand chef, il ne jurait que par moi et combien c'était agréable d'avoir des interlocuteurs qui posent des questions intelligentes et qui comprennent les réponses qu'on leur fait. Le pauvre, j'en arriverai presque à le plaindre (mais presque seulement hein faut pas pousser). Non parce que, avant d'avoir les explications que je demandais à l'époque, pour les obtenir, j'ai quand même dû lui expliquer que :

1) j'ai un diplôme d'ingénieur, un DEA (oui, je sais, on n'appelle plus ça comme ça de nos jours mais bon, c'est ce qui est marqué sur mon diplôme d'abord) et un doctorat et que niveau scientifique et intellectuel, je devrais être en mesure de comprendre les mots qu'il utiliserait même s'ils avaient plus de 2 syllabes.

2) j'ai bossé quelques années avec une équipe INSERM (c'était tous des docteurs en médecine hien, pas en science comme moi) alors le jargon médical, j'ai quand même des notions.

3) si je dis que je veux des détails et pas des grandes phrases toutes faites qui t'apprennent rien, c'est que je veux des détails et que je débarque dans son bureau s'il me les donne pas.

Nous avons aussi le médicus corpus obtinus, celui qui reste bloquer sur la médecine du siècle dernier et qui vous met des bâtons dans les roues quand vous auriez plutôt besoin de soutien ou encore le médicus corpus taciturnus dont il faut arracher les mots de la bouche pour savoir ce que peuvent bien avoir les monstros.

Ces professionnels de la santé là, de temps en temps, je les étranglerais volontiers (huuum, ou je pourrais aussi les harceler au téléphone avec des questions idiotes tiens, c'est une idée à creuser ça). Bon, le reste du temps aussi pour certains mais le plus souvent, ça va.

Heureusement, il y a aussi le médicus corpus bénédictus, celui dont on paverait bien volontiers le chemin de pétales de fleurs parce que youpi, on n'a pas à se battre pour obtenir leur aide ou des réponses, voire il devance vos soucis et vous aide à trouver des solutions. Dans cette dernière catégorie, sans conteste ma préférée (on se demande bien pourquoi), je rangerais le Dr C, la pédiatre d'Azraël. D'abord parce qu'elle n'a posé aucune difficulté pour me faire les fichues ordonnances dont j'avais besoin pour son suivi orthophonique (cf le médicus corpus obtinus), ensuite parce qu'elle ne cherche jamais à faire culpabiliser les parents à propos des difficultés de leur enfant en leur expliquant qu'ils sont de mauvais parents (véridique, on me l'a fait, 2 fois, en PMI, parce que Gargamel n'avait pas encore été diagnostiqué et que son comportement aberrant était donc forcément ma faute). Mais ce que j'apprécie surtout, en plus du fait qu'elle se préoccupe à la fois du bien-être de l'enfant mais aussi de celui des parents, c'est qu'elle anticipe les difficultés qu'il peut avoir pour qu'il soit pris en charge avant que cela ne pose un véritable problème.

Ainsi donc, la semaine dernière, on est allé la voir avec Azraël parce qu'il semblait avoir chopé le rhume de Chéri et elle en a profité pour faire sa visite des 4 ans. Eh oh, là-bas, si si toi là tout au fond du blog, pas la peine de me faire remarquer qu'il a eu 4 ans en juillet et qu'on aurait dû la faire avant. C'est la madame qui nous a dit que comme il avait déjà été contrôlé pour à peu près tout et n'importe quoi, c'était pas la peine de se presser et que septembre, octobre ou même novembre, ça allait très bien. Or donc, voilà le sieur Azraël en plein tests divers et variés pour contrôler que la croissance physique, physiologie, psychiatrique, psychomotrice, psychologique ..., enfin bref tous les trucs en psy et phy qu'on peut trouver dans le dico, était normale. Et là, je vous le donne en mille ... ben oui, fallait bien qu'il y ait un truc qui coince !

Ce qui nous amène naturellement à la devinette du jour : mais c'est quoi donc qui tourne pas rond chez Sir Azraël et chez qui vais-je devoir l'emmener une fois par semaine ? Allez, je vous donne 1 semaine pour trouver et comme d'hab, un petit cadeau (écolo celui-là en plus, enfin, à ce qu'il paraît) pour le grand gagnant. Et pour une fois, je ne pense pas qu'Inferno Gran Mom puisse être avantagée !Et pour finir ce post en beauté, le dernier petit pantalon d'Azraël. Il s'agit du même modèle que son pantalon à poches mais réalisé cette fois, vu les température en baisse, dans un tissu pour sweatshirt tout doux (un peu comme du moleton). Pour rendre le modèle un peu plus chic, j'ai rajouté des revers sur les jambes du pantalon dans le même tissu que les poches.

IMG_1817IMG_1818

Le couple de photos devant/derrière

IMG_1825IMG_1826IMG_1827

Et hop, une petite mise en forme avant l'école

IMG_1828

Hein, de quoi ? Comment ça je dois ranger mon bazar ???

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 30 juillet 2014

Médicus Corpus Invisiblus

Finalement, après mûre réflexion, une journée de boulot de perdue et une demi-douzaine d'appels téléphoniques infructueux par jour depuis 4 jours, je me dis que l'achat d'une cravache pour bien faire sentir à l'ensemble du corps médical d'un certain hôpital parisien que je suis légèrement, oh, très légèrement seulement bien sûr, énervée n'est peut-être pas une si mauvaise option finalement.

Parce que voilà, Mamie M est toujours à l'hôpital. Ca va de moins en moins bien après une amélioration passagère et il a fallu que j'aille y passer une journée entière à débarquer pour poser des questions dans tous les services et secrétariats qui s'occupe de son cas en précisant que j'avais tout mon temps (la bonne blague !) et que je ne repartirais pas sans réponse (pas une blague du tout) pour que miraculeusement, tous les médecins qu'elle était sensée voir depuis 3 jours et qu'on n'avait jamais vu se pointent, en même temps en plus ! Et brusquement, sa prise en charge s'est accélérée. C'est bizarre quand même ?!?!

Seulement voilà, apparemment, comme je ne suis plus sur place (ben oui, je vais pas y prendre une chambre non plus, faut quand même que j'aille au boulot accessoirement), ça se relache. A nouveau, impossible de joindre le moindre médecin. Il semblerait que téléphone et corps médical soient profondément incompatibles voir antagonistes, l'un provocant immanquablement le dysfonctionnement de l'autre. En tout cas, je ne vois que cette explication a l'impossibilité de joindre qui que ce soit susceptible de vous expliquer l'évolution de sa prise en charge ou pourquoi son état semble se dégrader depuis que je l'ai vu hier ou simplement quel est son état exact. Sauf bien sûr à vous rendre sur place faire le siège du service.

Là, je sais ce que vous allez me dire. Mais, la Puce, c'est les vacances, il y a moins de médecins et ils sont débordés. Ben franchement, et désolée pour le vocabulaire, mais j'en ai RIEN A FOUTRE ! Voilà, c'est dit !

C'est vrai quoi, quand est-ce que le corps médical comprendra que ce qui angoisse le plus patient et famille, c'est pas les mauvaises nouvelles mais l'absence de nouvelles ! Quand je pense que j'ai perdu un temps pas possible à l'hôpital simplement parce que le personnel infirmier n'est pas autorisé à communiquer sur l'état des patients, que seul le médecin peut donner les informations aussi bien au patient qu'à la famille, et que pour cette même raison, on continue à se ronger les sangs sans rien savoir, ça me donne une furieuse envie de botter un certain nombre de derrières.

Si on ajoute à ça les monstros qui doivent commencer sérieusement à sentir qu'il y a un truc qui perturbent papa et maman et qui nous le font savoir à leur manière, c'est-à-dire en laissant libre cours à Enquiquinus Majorus de s'exprimer en lançant ses attaques les plus foudroyantes, je vous laisse imaginer l'ambiance à la maison ! Et je ne peux même pas me consoler (très égoistement c'est vrai mais bon, faut être un peu égoiste de temps en temps sinon on tient pas le coup) en pensant que ce sera bientôt les vacances vu qu'avec la situation actuelle, on n'est pas sûr de ne pas devoir leur faire une croix dessus à nos vacances (bouuh, Inferno Gran Mom, désolééééééée ! La situation s'est dégradée depuis que je t'ai eu au téléphone).

Voilà, c'est le petit post du jour, pas franchement drôle mais parfaitement assorti à mon humeur du moment !

Posté par reyhaziel à 19:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 24 mai 2014

Médicus corpus, suite et fin...

... enfin, pour le moment.

Comme je le disais précédemment, une brèche donnant directement dans les plans infernos s'est ouverte dans mon salon et de nombreux démons semblent s'en échapper ces jours-ci.

Jusqu'à présent, ils semblaient se satisfaire de l'Inferno family comme victimes mais, lors de notre passage chez le "docteur des oreilles" alias l'ORL vendredi, Prolixus Verbus Démonicus qui s'était initialement fixé sur Azraël a pris possession de l'ORL taciturne. Franchement, ça m'a fait un choc dont j'ai encore du mal à me remettre.

Il faut dire que l'ensemble de la visite m'a causé un choc. D'abord, il y avait des jouets dans la salle d'attente (pas comme la dernière fois). Ensuite, on a attendu (là encore, pas comme la dernière fois) parce que l'ORL racontait sa vie à son patient précédent (si si, quand on explique pendant 10 mn que les GPS ne trouvent pas votre adresse quand vous la rentrer dedans, j'appelle ça raconter sa vie). Et moi, j'avais le sieur Azraël qui commençait à s'impatienter.

La suite a été plus semblable à notre première visite avec Azraël qui se précipite dans le cabinet pour aller baver sur les vitrines de petites voitures de collection. Un petit tour de tympanométrie (un truc qui vérifie si les tympans fonctionnent correctement) et voilà le docteur qui explique à Azraël tout ce qu'il va faire ensuite (oulà, pincez-moi, je rêve !). Un Azraël qui n'en avait rien à faire, précisons le, mais moi, je n'en ai pas perdu une miette. C'est à cet instant qu'Azraël a repéré ce qui allait causer sa perte (enfin, celle d'Enquiquinus Majorus Démoncius)... les bonbons du docteur !

Ooooh des bonbons ! Maman, peut avoir un bonbon.

Azraël, c'est les bonbons du docteur, repose les.

Maiiis, veut un bonbon !

Tu pourrais demander un bonbon au docteur si tu es sage et que tu obéis bien. Tu as compris ?

Oui, d'accord.

Et hop, un petit Azraël tout sage sur les genous de maman qui a passé son test auditif comme une lettre à la poste (et le docteur reconnaissant lui a effectivement octroyé un bonbon).

Et là, le choc ultime, l'ORL qui m'explique sans que je lui demande rien tout ce qu'il y a à savoir sur les oreilles de ma progéniture. Résultat des courses, les tympans fonctionnent parfaitement bien et Azraël entend toutes les fréquences vocales (de la parole quoi) donc ses petites difficultés de langage ne viennent pas de là. Pour les autres fréquences, il est trop petit pour bien comprendre ce qu'on attend de lui donc ce n'est pas probant mais c'est aussi moins urgent. A recontrôler éventuellement dans quelques années.

Posté par reyhaziel à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 20 mai 2014

Médicus corpus, le retour ...

Moi et le corps médical, tout un poème !

Après le médecin de la PMI (je précise tout de suite que mon sentiment à leur égard est, à ce jour, proche de la haine ou du mépris absolu, j'hésite encore) qui s'est obstiné à me culpabiliser et à me faire sentir une mère totalement indigne et irresponsable (ça s'était avec Gargamel) et qui lui cherchait obstinément un problème mais bien sûr que l'idée qu'il puisse être TED n'a jamais effleuré donc qui visait totalement à côté et reportait la faute sur nous, pauvres parents incompétents et angoissés chroniques.

Après la pédiatre qu'il a fallu supplier pour faire passer des tests à Gargamel pour essayer de trouver pourquoi il ne parlait et n'arrêtait pas de nous dire que tout allait très bien.

Après la généraliste qu'il a fallu également supplier pour faire faire un bilan orthophonique à Azraël et qui refuse de comprendre que de nos jours on peut faire des prises en charge précose.

Après l'ORL taciturne auquel il a fallu arracher les mots de la bouche pour avoir un semblant d'explications du pourquoi du comment du possible problème du sieur Azraël (la suite en fin de semaine d'ailleurs, je sens que vous aurez droit à un post pas piqué des hanetons pour le week-end, voir avant selon l'état de mes nerfs fort fragiles)

Et après l'annonce à quelques jours d'intervalles par l'orthophoniste puis la pédiatre d'Azraël que monseigneur (si si, le monseigneur est de rigueur ces jours-ci vu le niveau d'exigence limite tyranie du monstros précité) pourrait avoir un petit problème avec sa machoire inférieure expliquant ses difficultés d'élocution, devinez un peu ce que j'ai fait ce matin ....

Et oui, on est allé voir le "docteur pour les dents" alias une orthodontiste recommandée par notre pédiatre actuelle. Hein, comment ça quelle pédiatre ? Quoi, je ne vous l'ai pas dit ? Ben oui, j'en ai eu assez de me battre avec notre médecin de famille pour les ordonances d'orthophonie d'Azraël et je me suis tournée vers une pédiatre (qui sont souvent mieux informées des derniers progrès de la science et en particulier quand elles ont une formation sur les troubles du langage comme c'est le cas de la nôtre, alléluia). Et donc notre pédiatre comprend parfaitement qu'un petit garçon de presque 4 ans puisse bénéficier d'une prise en charge orthophonique (un jour, je vous raconterai le contenu de son bilan orthophonique, c'est pas triste) et vous prépare les papiers dont vous avez besoin sur un simple coup de fil. Et moi, je respire !

Eh ben, chapeau, la recommandation était bonne.

Déjà, contrairement à la plupart des cas, à peine arrivé, à peine pris en charge. Pas le temps ni l'occasion pour Azraël de s'exciter et vu son état de forme olympique de ces jours-ci, c'était tant mieux (parce qu'il pête le feu le Azraël). Ensuite, malgré un manque flagrant de coopération initiale du monstros (mais sinon, ce ne serait un monstros infernatus digne de ce nom), pas d'impatience ni de remarque désobligeante mais une tentative très diplomate de négociation. C'était bien la première qu'on essayait de me faire passer un fauteuil de dentiste pour un manège. Si si, je vous jure !

Mais surtout, ce que j'ai apprécié le plus, c'est les questions pertinentes de la madame et ses explications spontanées, détaillées, directes et sans parti pris sur le pourquoi du comment de quel problème il a exactement, ce qu'il n'a pas, ce qu'il faut faire et ce qu'il faudra peut-être faire plus tard. Tout ça n'a pas durer plus de 20 nm et on est ressorti avec toutes les infos utiles et même une marche à suivre. Le rêve ! Comme quoi, les médecins compétents et efficaces, ça existe tout de même, faut juste bien chercher pour les trouver.

A part ça, comme je vous sens tous impatients de savoir ce qu'Azraël nous a encore concocté, eh bien, finalement, ce n'est pas si grave que ça (oui, parce qu'initialement, il aurait pu avoir un problème de machoire en V à redresser et redresser un os de machoire, je le sentais moyen moyen là). Alors certes, il est en limite d'avoir une machoire inférieure trop avancée par rapport à la supérieure (et ça n'aide pas pour l'articulation) parce qu'il ne place pas sa langue correctement mais ça pourrait encore se corriger tout seul, sans appareil à 2 petites conditions :

- qu'il abandonne la tétine définitivement (et ça, c'est pas gagné mais en plus des explications, on m'a fourni une marche à suivre pour ça, c'est pas beau)

- qu'il commence à placer correctement sa langue pour aider au développement de la machoire supérieure (on en apprend des trucs sur l'anatomie quand on a des enfants, je vous raconte pas). Et là aussi, l'orthodontiste m'a fait la liste de tout ce qu'il fallait travailler pour inciter ce gros fainéant à faire bosser sa langue correctement (non mais des fois).

Et si Sir Azraël ne veut pas faire d'efforts, tant pis pour lui, il se retrouvera avec un appareil dentaire à 6-7 ans et il se tapera la honte devant ses copains comme tout ado qui se respecte. Mais quand je lui ai expliqué ça, il n'a pas paru très convaincu ni très intéressé. Je me demande bien pourquoi !?!?

Posté par reyhaziel à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 7 mai 2014

Couture et ORL

Oula oula mais quel est le rapport entre la couture et l'othorino laryngo logiste, me direz-vous amis lecteurs ? Aucun. C'est juste que j'ai enfin fini ma robe japonaise hier mais que j'avais pas envie d'écrire un post tout de suite et qu'on a vu l'ORL avec Azraël ce matin et que j'avais très envie de faire un compte-rendu édifiant sur mes relations pas toujours simples avec les représentants parfois obtus du corps médical.

Or donc, hier, j'ai achevé la fameuse robe japonaise commencée il y a plusieurs jours maintenant. Alors attention, qui dit robe japonaise ne dit pas forcément kimono ou style asiatique. Non, non, je dis robe japonaise parce que le modèle est tiré d'un magazine japonais. Et à l'origine, le modèle choisi par mon petit démon de la couture, c'était celui-ci.

20140507_193006

Et les instructions et le patron pour le réaliser, c'était ça.

20140507_192856

Sympa non ! Comment ça vous y comprenez rien et c'est du chinois pour vous ce truc. Meuh, non, c'est du japonais, pas du chinois, regardez bien, il y a des hiragana et des katakana en plus des kanjis !

Eh oh la Puce, ça va hein ! Ramène pas ta science ! On le sait que t'a suivi des cours de japonais en abandonnant lâchement tes enfants au bon soin de super nanny (voir d'Inferno gran-mom) pendant ce temps-là.

Pff, faut pas vous vexer. Je vous rassure, mon niveau de japonais (sans être celui d'un débutant) est très très largement insuffisant pour que je comprenne quoique ce soit à ce qui est écrire mais j'arrive bien à déchiffrer le plan de coupe et les dessins pour l'assemblage alors je me débrouille. Non, le vrai problème avec ce modèle, c'est que le patron est donné en taille unique (oui, oui, le petit dessin ridicule avec des chiffres notés tout partout, c'est le patron, le seul, l'unique), à adapter à votre propre taille. Bref, à vous de faire votre propre patron et ça pour moi, c'était une première. Après avoir pris mes mensurations, réaliser mon patron, couper mes tissus et procéder à l'assemblage, j'ai vite compris que j'avais un petit problème. Car si j'avais bien pensé à corriger la largeur et la longueur du corps de la robe, j'avais complètement oublié les manches. Résultat, j'étais un peu gênée aux entournures (faut dire que les japonaises étant menues menues, la plupart des modèles taille assez petit). En plus, histoire de me simplifier la tache, Couturus Démonicus avait décidé de faire une sur-robe en voile et d'utiliser un tissu en broderie anglaise comme fond de robe. Alors je vais vous dire, si c'était à refaire, ce serait NON ! Parce qu'à coudre, la broderie anglaise, c'est .... non, y a pas, je trouve pas d'autre mot, ...chiant ! Le nombre de fois où mon fil a cassé en passant sur une de ces fichues broderies, je vous raconte pas.

Bref, j'ai bien galèré, j'ai beaucoup adapté le modèle d'origine (parce que j'avais déjà cousu, décousu et recousu le volant et que je n'avais pas, mais alors pas du tout envie de refaire la même chose avec les manches), et au final, s'il y a beaucoup de défaut, la robe reste parfaitement portable pour la maison ou les vacances (mais je ne pense pas que je la mettrais pour aller au boulot). En bref, c'est un premier essai pas si mal réussi. M'est d'avis que Démonicus se relancera certainement bientôt dans la confection nippone.

Allez, comme vous en mourrez d'envie, voici quelques clichés de mon oeuvre.

IMG_1279

Vue d'ensemble (on remarquera le magnifique volant en bas, cousu 2 fois

IMG_1278

Gros plan sur l'encolure

IMG_1275

La robe une fois portée

Et en cadeau bonux, 2 belles photos de la couverture polaire que j'ai faite pour Gargamel (même que Chéri est au désespoir parce qu'il voulait la même mais le tissu est épuisé là où je l'avais commandé).

couverture1

Vue d'ensemble de la bête pliée en 4

couverture2

Détail du tissu où on voit que cela ressemble plus à de la peluche que de la polaire. Mais c'est vraiment super doux.

Passons à la partie ORL. S'agissant d'une première chez les monstros (certes, on avait fait un test auditif il y a fort fort longtemps à Gargamel mais pas chez un ORL), je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Ben je n'ai pas été déçue. Un vrai passage dans la 4ème dimension. Alors certes, un ORL, ce n'est pas un pédiatre mais me pointez dans un cabinet de consultation où pas un seul jouet n'est prévu pour les petits patients, ça fait tout drôle. Bon, heureusement, on n'a pas attendu plus de 3 mn (une preuve flagrante qu'on était dans une dimension parallèle). Là, on s'est trouvé face à un docteur sadique ! Si si, je vous jure ! Alors qu'il n'y avait pas un seul jouet dans la salle d'attente (un seau de duplo vide, pour moi, ça compte pas), le cabinet était plein de petites voitures et de motos. Le hic, c'est que c'était des modèles réduits de collection bien à l'abri dans des vitrines, avec interdiction de toucher. Alors, c'est pas du sadisme ça ! Vous auriez vu la tête du sieur Azraël, les yeux comme des soucoupes et le nez collé aux vitrines.

Alors, qu'est-ce qui vous amène ? (c'est vrai qu'on se le demande)

Azraël fait pas mal d'otite séreuse, il vient d'en faire une il y a 3-4 semaines, et comme il ne parle pas très bien, d'ailleurs il est suivi par une orthophoniste, sa pédiatre m'a conseillé de faire contrôler ses oreilles.

Bon, on va voir ça.

Huum (1ère oreille) ... Huum (2ème oreille) ... Mouais, y a un petit problème. Bon, je vais vous prescrire un traitement à faire pendant 15 jours. Des gouttes dans le nez et du sirop. Il éternue souvent, il a des allergies?

Pas que je sache mais ses 2 parents sont allergiques.

Il prendra ça aussi alors. Dans 15 jours, vous reviendrez et on fera un test d'audition. Précisez bien que c'est un test d'audition quand vous prendrez le rendez-vous.

... (un gros blanc)

Euh, et c'est quoi le petit problème sans indiscretion ?

Un petit problème avec les trompes d'eustache

Ouuuui ???

Elles sont un peu collées ... (un petit blanc) comme s'il était en altitude

Ah, donc ça fait comme s'il avait les oreilles un peu bouchées

Oui, c'est ça. C'est assez courant chez les enfants de cet âge.

... (encore un gros blanc)

Donc le traitement, c'est pour bien nettoyer les oreilles et voir si ça se débouche ?

Oui, c'est ça.

... (toujours un gros blanc)

Bon, et le test auditif, c'est quoi ?

Ca se fait ici, dans la cabine.

Ouuuui ???

On lui met un casque, il entend des mots et faut qu'il les répète.

D'accooord. Ben c'est pas gagné alors !

(eh oui, car pour mémoire, Azraël parle seulement quand il n'est pas obligé. Quand c'est obligatoire, il se transforme en muet)

Ben oui, je vois bien comment il est.

Alors à ce stade, ça me démangeait de lui demander ce qu'il entendait par là mais je me suis retenue. Certes, Azraël a bien fait sa chochotte dans le médecin lui a regardé les oreilles, certes, il n'a pas cessé de parler des jolies voitures et des motos et de se coller aux vitrines, mais franchement, il a été plutôt sage. Et comme le médecin est un grand bavard qui m'a posé des tonnes de questions sur les antécédents d'Azraël et son suivi orthophonique (vous appréciez l'humour là, parce qu'à part nom, prénom, adresse et téléphone, c'est vraiment l'intégralité de la conversation que je vous ai retranscrit plus haut), je suis certainement qu'il a parfaitement compris pourquoi je lui disais que ce ne serait pas évident de faire le test.

Bon, comme en plus d'être mère et fille indigne, je suis aussi une emmerdeuse assermentée, j'ai encore posé quelques questions sur les suites éventuelles si le traitement ne donnait rien auxquelles j'ai eu des réponses tout aussi spontanées, précises et détaillées qu'à mes précédentes questions.

De cette édifiante expérience, je ressors avec les conclusions suivantes :

- on va devoir se taper une seconde visite qui risque de ne pas être piquée des hannetons pour un résultat parfaitement hypothétique mais bon, on ira parce que de toute façon, on n'a pas le choix (et puis quand même, des réponses que j'ai réussi à lui extorquer, il ressort qu'il est pour les interventions chirurgicales uniquement quand elles sont vraiment nécessaires et Azraël avait l'air assez à l'aise avec lui)

- de mes différentes expériences avec le corps médical, j'ai développé un certain sens critique à l'égard des médecins de tout poil et de toute spécialité que cette expérience-ci n'est pas prêt d'améliorer

- enfin, avec l'âge, je n'ai pas plus de complaisance qu'avant et que j'exècre toujours autant les médécins auxquels il faut arracher mot par mot des explications et des réponses comme si on était les derniers des crétins pas du tout concernés par nos enfants ni le pourquoi du comment de ce qu'ils peuvent bien avoir (ou non d'ailleurs). Franchement, vous imaginez la conversation avec Chéri au retour à la maison si j'avais pas insisté.

Alors, il a dit quoi l'ORL ?

Qu'il y a un petit problème, qu'il prend un traitement et qu'on y retourne dans 15 jours.

Et il a quoi ?

Sais pas.

c'est pourquoi le traitement ?

Sais pas.

Bon, je vous laisse imaginer la suite. Mais ce serait sûrement pas joli joli et il aurait pas tort.

Non, honnêtement, je crois que je préfère déchiffrer les patrons de couture japonais que d'affronter les ORL taciturnes.

Posté par reyhaziel à 19:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 25 mars 2014

Pecs Pecs Pecs houra !

Incroyable, fabuleux, miraculeux !!!

Chéri et moi, on n'y croyait plus. On avait même abandonné l'idée depuis longtemps quand soudain, vlam, CA nous est tombé dessus. Et là, je vous sens frétillant d'impatience ! Quoi quoi quoi, c'est quoi c'est quoi ! CA, c'est le PECS, et le PECS qui fonctionne. Hein, mais qu'est-ce qu'elle dit la puce ? On comprend rien de rien. Bon, vous avez 5mn ? Ok, on va donc commencer par le commencement.

Il était une fois, au royaume des enfers, un petit Gargamel qui avait décidé de ne pas parler. Ben oui, comme tout monstros qui se respecte, sir Gargamel poussait des cris, voir des hurlements mais pour ce qui était des sons intelligibles, c'était le néant. Je passerais sur l'étape où, étant jeunes parents pour la première fois, le corps médical nous a pris pour des angoissés chroniques et nous a laissé nous débattre avec nos doutes et nos angoisses en nous répétant que tout allait bien et qu'il était trop jeune pour qu'on s'inquiète ou pour faire quoique ce soit. Puis un jour, premier miracle, enfin, un médecin nous a confirmé qu'il avait un "pitit problème" (oh, doux euphémisme).

Votre fils est un tyran

Ah bon, j'avais pas remarqué

Il a un problème de comportement

Tiens donc

Il n'est pas vraiment autiste, il est TED

(pour les néophites, il souffre de troubles envahissants du développement)

A ce stade, je dis un grand merci à sa maîtresse de l'époque qui a rapidement vu qu'il y avait un problème et nous a alerté sur le fait qu'il pourrait être autiste car, même si ça ne fait pas forcément plaisir à entendre, ça permet de retourner voir le corps médical en précisant que, oui on est des jeunes parents angoissés mais non on n'est pas les seuls à dire qu'il y a un problème.

Bon, pour limiter ses cris et sa frustration, on va utiliser les PECS comme ça, il pourra exprimer ce qu'il veut.

Alors pour ceux qui ne connaissent pas, le PECS est une méthode de communication basée sur l'utilisation de pictogrammes (des dessins quoi mais on peut aussi utiliser des photos) qui, dans notre cas et dans un premier temps, représentent des objets de la vie courante que l'enfant peut utiliser pour faire des demandes. Par exemple, s'il veut son doudou, il va prendre le picto qui le représente et l'apporter pour qu'on lui donne le doudou. Ca a l'air génial comme mode de communication non ! Mouais, sur le papier, c'est génial. Il y a juste un tout tout petit détail à prendre en compte : il faut que l'enfant soit d'accord pour utiliser les pictos et là, pour nous, ça a été le néant total.

Alors, ça donne quoi les pictos

Rien, il hurle et/ou les déchire mais la plupart du temps, il s'en fout

Ah, bon, il a grandi quand même, il est plus calme. On va essayer le MAKATON.

Et voilà Gargamel enfin pris en charge niveau orthophonie, et qui plus est, par une orthophoniste géniale (si si, n'ayons pas peur des mots) spécialiste du MAKATON.

Eh la puce, non mais c'est quoi encore ce truc ? L'orthophonie, c'est pour bien parlé et Garmamel, il parle pas! Ce truc, c'est notre second miracle. Le MAKATON, c'est une technique de communication basée sur le langage des signes et les pictos. L'enfant apprend à communiquer en utilisant le langage des sourds et muets ainsi mais pas obligatoirement que les pictos (pour ceux que ça intéresse, c'est également un mode de communication que l'on peut développer avec les bébés, avant qu'ils ne commencent à parler). Puis, petit à petit, l'enfant vocalise les mots qu'il a appris à signer pour enfin abandonner les signes et parler (un peu réducteur comme description mais c'est le principe). Et le sieur Gargamel, il a sauté à pieds joints sur cette technique et commencé à signer pratiquement dès la première séance pour se mettre à parler moins d'un an après. A ce stade, l'orthophoniste a tenté à nouveau les pictos et comme la fois précédente, nada, niet, Gargamel l'a copieusement snobé.

Puis, il y a quelques semaines, nous avons tenté (enfin, quand je dis, c'est orthophoniste surtout, moi, je me contente de suivre le mouvement), pour la 3ème fois, l'introduction de nos fameux pictogrammes et là, 3ème miracle. Non seulement Gargamel a adopté la technique mais depuis, il nous fait des phrases alors que jusqu'à présent, il se contentait de mots isolés. Quant à notre orthophoniste, je ne suis pas loin de penser à la proposer pour une canonisation.

Et je peux vous le dire, quand ça fonctionne, le PECS, c'est FAN TAS TI QUE !

Alors surtout, si vous êtes dans la même situation que nous l'avons été, pas de découragement !

Posté par reyhaziel à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,