vendredi 20 avril 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 3

Ah ça, il était beau ce tissu. Il était bleu, ben oui, BLEU quoi, donc forcément merveilleux. Il était doux, tout doux, comme une peau de pêche et fin avec un tombé fantastique. Il était léger et en prime légèrement extensible comme un jersey. Et il était en super promo à La maison d'Ursule pour un prix imbattable (moins de 5€ le mètre). Il ressemblait à du daim en plus alors forcément, quand j'ai vu la jupe Suzy de La maison Victor édition Septembre/Octobre 2017, j'ai tout de suite pensé que ce serait le modèle idéal à coudre pour le défi d'Elisabeth du blog Le-chat-et-la-marmotte.

Bref, il avait tout pour lui ce tissu, le rêve de toute couturière, une petite merveille. Pensez donc, il avait même le bon goût de ne pas glisser sans arrêt de la table du salon et je pouvais recopier mon patron tranquillou sans aucun vautrage de toute façon parfaitement impossible avec mon armure de stormtropper. En moins d'une heure, j'avais découpé mon patron, recopié les pièces sur mon tissu, découpé mes pièces et épingler les premiers panneaux à assembler. Le rêve je vous dis ! Couturus était sur son petit nuage et moi extatique à l'idée de me coudre enfin un truc rien que pour moi.

IMG_2336

IMG_2339

IMG_2338

Oui, il était vraiment parfait ce tissu. J'avais juste oublié un petit détail : la perfection n'existe pas ! Et Enquiquinus, jubilant à l'idée de jouer un bon tour à son lointain cousin Couturus, s'est rapidement chargé de me le démontrer, transformant le rêve en cauchemar. Car mes petits amis, ce merveilleux tissu, c'est le truc le plus pourri qu'il m'ait été donné de coudre. Ah ça, il peut en avoir des qualités pour rattraper le fait que, quelque soit le type de fil et d'aiguille, la machine rate au moins un point sur 5 dans le meilleur cas (Milady était vexée comme un poux et totalement mortifiée la pauvre), qu'il refuse de glisser correctement pour le pied de biche, qu'il est impossible de poser une fermeture éclair sans qu'elle ne gondole (une horreur que j'ai refusé de recommencer une 3ème fois) et que le fil casse sans arrêt (pas moins de 12 fois sur un simple ourlet en point droit). Pour un peu, je me serais crue revenue quelques années en arrière avant l'arrivée de Milady dans notre vie. Seules les aiguilles cassées m'auront été épargnées.

IMG_2343

Et une fermeture éclair invisible pas invisible du tout et qui gondole à mort !

Non vraiment, on pourra pas dire que je ne l'ai pas méritée ma petite Suzy ! C'est d'autant plus dommage que le modèle lui-même est plutôt simple à coudre puisqu'il s'agit juste d'une jupe cercle. L'originalité vient du fait que le cercle est découpé en 14 morceaux. Ok, on a l'impression que c'est beaucoup mais en fait, c'est bien pratique pour les handicapés du dos comme moi car du coup, ça ne fait que des petites pièces à reporter sur le tissu (sinon, j'aurai eu aucune chance de pouvoir la coudre). Et puis en prime, ça permet d'optimiser son coupon. Pour moi, ce modèle taille plutôt pas mal. J'ai suivi le tableau de mensurations de LMV et à part une taille peut-être un peu large (mais ça pourrait venir de l'élasticité du tissu), tout est tombé pile poil ce qui m'arrive suffisamment rarement pour être souligné.

Vu mes difficultés, je n'ai pas surpiqué mes coutures d'assemblage de part et d'autre partout comme préconisé par le patron, je me suis contentée d'une seule surpiqûre. Et pour renforcer la ceinture que je trouvais un peu "molle", j'ai sorti une magnifique dentelle de mon stock que j'ai posé sur l'intégralité de la dite ceinture. Bien évidement, hors de question de faire des boutonnières dans ce fichu tissu. Et hop, mes pressions en résine sont ressorties du tiroir.

IMG_2344

IMG_2345

Au final, même si j'ai bien galèré, Suzy est plutôt réussie et elle me permet de participer au rendez-vous avec Victor d'Elisabeth. Elle est agréable à porter à condition de ne pas s'assoir sur un canapé en tissu et de ne rien porter en dessous car le tissu a tendance à s'accrocher à tout et n'importe quoi. Reste à voir ce que cela donnera par temps chaud (ce que je devrais savoir rapidement si j'en crois la météo). Désolée, pas de photos portées cette fois. Avec le corset, c'était juste pas possible !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 20 décembre 2017

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 2

Ha ha ! J-5 avant Noël. Les monstros me rendent folle avec leur liste au Père Noël ! Mes cadeaux ne sont pas tous finis ! Mais c'est pas ma faute, je le jure, c'est la faute aux fournitures qui n'arrivent pas. A croire que mon fournisseur de tissu est encore en train de récolter le coton pour le tissu que je lui ai commandé et que mon fournisseur de chocolat est encore en train de torréfier ses fèves de cacao ! On vient seulement de faire le sapin, les cadeaux finis ne sont pas emballés et mes paquets pour les copines ne attendent toujours d'être envoyé. Bref, c'est la cata et rien n'est prêt !

Non mais qu'est-ce que tu racontes ? J'ai fini moi ! Regardes un peu.

Waouuuh ! J'y crois pas ! J'aurais une belle robe neuve pour Noël ! Oh merci Couturus !

Eh oui, si l'an dernier tout était prêt sauf ma tenue de fête, cette année, on a inversé la tendance. C'est après avoir vu un superbe velours noir stretch scintillant en solde chez Tissunet que j'ai craqué ! Il était trop beau ce velours. Il me le fallait absolument ! Après tout, j'avais impérativement besoin d'une robe neuve pour les fêtes. Sans compter que je n'ai aucune petite robe noire dans ma garde-robe. Absolument inadmissible non ! Il me fallait impérativement réparer ce manquement inacceptable au bon goût sous peine de voir ma vie sociale ruinée à jamais. Ni une ni deux et me voilà l'heureuse propriétaire d'un petit coupon de ce splendide velours.

IMG_2109

Oui, tous les petits points blancs sont en fait des paillettes qui scintillent

Mais que coudre ? C'est là que je me suis souvenue de la belle robe Madeline du magazine la Maison Victor (Edition 5 - sept/octobre 2017) cousue par Elisabeth du blog le Chat et la Marmotte. Ce serait un modèle parfait pour ma robe de fête et en prime, cette réalisation allait me permettre de participer à son défi rendez-vous avec Victor.

IMG_2111IMG_2112IMG_2113

Devant, coté et dos. Avec une petite ceinture métallique pour souligner la taille.

Cerise sur le gâteau, j'avais justement acheté ce n° lors de sa sortie (si c'est pas un signe du destin ça). Alors hop, je me suis lancée. D'après le tableau des mensurations, j'oscillais entre un 42 et un 46 mais vu que mon tissu était bien stretch, j'ai finalement opté pour un 42 et je ne le regrette pas. Question largeur, j'ai tout de même dû reprendre au dos afin de mettre en valeur ma chute de reins et mon popotin rebondi. Question longueur, c'était parfait pour moi grâce aux 4cm de rogner sur le buste. Eh oui, pour une fois, j'ai tout de suite pensé à raccourcir le buste pour que la ligne de taille soit bien passée au niveau de ma taille et non de mes fesses ! J'aurai d'ailleurs pu raccourci encore un peu car je la trouve toujours un peu basse.

IMG_2098

IMG_2100IMG_2101

Mais à part ces menus ajustements, ce modèle s'est quasiment cousu tout seul. J'ai longuement hésité sur le point à utiliser pour coudre ce tissu stretch et finalement, j'ai opté pour un point droit classique, quelques essais au point élastique m'ayant montrée que les coutures gondolaient. Et effectivement, sur ce tissu un peu épais, le point droit classique convient bien mieux qu'un point élastique. 

IMG_2102

Et voilà, parée à briller de milles feux. En prime, il me reste largement assez de tissu pour me coudre un boléro assorti (mais là, ça va devoir attendre).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 octobre 2017

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 1

Euuuh, Couturus ?

Ouiiiii ?

C'est quoi ce truc que t'as mis sur les fesses d'Azraël ?

Ben un pantalon pourquoi ?

Un pantalon ? Ça ? Un sac à pattes oui !

Un sac peut-être, mais un Victor !

Ah la la, sacré Couturus ! Il a la mémoire courte le pauvre. Je me demande parfois s'il n'a pas encore moins de neurones fonctionnels que moi (ce qui se réduirait vraiment à pas grand chose quand on pense à l'unique encore en état de fonctionnement que je possède). C'est qu'il les cumule en ce moment. Rendez-vous compte : il a réussi à perdre une robe en cours de réalisation (oui oui, une robe entière mais je vous raconterai ça bientôt), à oublier qu'il devait participer à un défi couture et choisi de coudre en express un petit quelque chose pour le dit défi en oubliant de le coudre une taille au dessus et pas 2 !

Ce défi, rendez-vous avec Victorc'est celui d'Elisabeth du blog le chat et la marmotte. Car Elisabeth, non contente d'être la reine incontestée toute catégorie du recyclage de vêtements (c'est absolument dingue ce qu'elle arrive à faire, vraiment !) est une fan du magazine La maison Victor et elle nous a mises au défi de coudre un modèle issu de ce magazine tous les 2 mois. Vi vi, tous les 2 mois seulement, ça doit être son côté marmotte (pitiéééé Elisabeth, te fâche pas, c'est une blaguuuuuue !).

Pour le 20 octobre, il fallait donc réaliser un joli vêtement en couture ou en tricot, au choix, puisque le magazine propose les 2 types de réalisations. Bien sûr, comme à son habitude, Couturus a planifié tout ça fort longtemps à l'avance, repérant modèle, tissu et fournitures, passant commande immédiatement pour tout recevoir dans les temps et établissant un calendrier de réalisation pro-réactif glissant en cas de problème avec réunions d'avancement pré-programmées et café et petits gâteaux intégrés. Naaan, je blague ! En fait, si Elisabeth ne nous avait pas gentillement rappelé l'échéance mardi, Couturus n'y aurait pas pensé un seul instant. Et comme il ne m'avait jamais jamais jamais prévenue qu'il comptait participer, fallait pas qu'il compte sur moi pour y penser à sa place (c'est quoi, c'est que j'ai toujours mon problème de fond de robe à résoudre moi!) . Il ne lui restait donc plus qu'à coudre un truc en 2 jours. Une chance pour lui, si je ne couds pratiquement jamais du Victor, ça m'arrive quand même de temps en temps. C'est comme ça qu'Azraël s'est retrouvé l'heureux propriétaire d'un short Cyriel (Maison Victor mai-juin 2016) transformé en pantalon qui pique les yeux, un modèle qui lui a fait un long usage contrairement à la plupart des pantalons que j'ai pu lui coudre jusqu'à présent. Un petit détail qui aurait dû lui mettre la puce à l'oreille au Couturus soit dit en passant.

Ce pauvre Azraël manquant cruellement de sacs à pattes de pantalons à sa taille, mon petit démon couturier a donc sauté sur l'occasion et vu la vitesse actuelle de pousse du monstros, il a décidé de coudre le biniou une taille au dessus de sa taille actuelle pour qu'il puisse le mettre plus longtemps. Mouais, une taille au dessus. Tu parles ! L'idée aurait peut-être été bonne si le patron n'était pas déjà prévu à la base pour satisfaire 2 statures à la fois (genre 146/152 ou 158/164) et qu'il n'était pas également prévu à l'origine pour faire un short large. Résultat, un truc dans lequel mon monstros bien en chair semble avoir la taille crevette. En contre-partie, il est imbattable niveau confort, d'autant qu'il est cousu majoritairement dans un tissu à sweat bleu marine tout doux et quelques touches de jersey contrastant pour .... ben le contraste ! En bref, je ne saurais trop conseillé à celles qui voudraient transformer ce modèle de short en pantalon de réduire fortement l'ampleur des jambes en plus de les allonger histoire d'avoir un meilleur seyant.

IMG_1715

Devant

IMG_1722 

Dos

Techniquement parlant, les schémas du magazine sont assez clairs et le modèle se coud tout seul (ou presque). J'adore le système de poche en un seul morceau qu'on plie pour former le devant et le fond de la poche. Ça limite les coutures et les pièces à couper et quand on est pressé, c'est le pied ! Le dos du pantalon est bien conçu et couvre bien les reins ce qui n'est pas le cas de tous les modèles. Et avec ses empiècements, il permet de jouer sur les tissus ou la pose de passe-poils pour le personnaliser.

IMG_1716

Taille élastique bien pratique

IMG_1721IMG_1720

Fausse braguette et jolies poches

IMG_1723 

Empiècements dos

La fausse braguette est enfantine à réaliser et la taille entièrement élastiquée en fait un modèle idéal pour le plus jeune âge, les psychorigides du jogging et les gros fainéants. Ceci dit, je reprendrais le patron avant d'en coudre un autre parce que bon, quand même, là, il va lui en falloir du temps et des litres de crème glacée avant de le remplir ce futal au Azraël !

IMG_1724

Non, j'ai pas ajouté un gros bouton qui sert à rien, c'est un reflet

!IMG_1725

Et un nouveau pantalon de valider par son heureux propriétaire !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,