Une fois n'est pas coutume, on va parler aujourd'hui littérature pour enfants. Enfin, littérature ... Est-ce bien le terme approprié pour des histoires où les fromages Kipu font des apparitions récurentes (et non, j'ai pas fait de faute et il y a bien une majuscule à Kipu, c'est une marque chère madame)? Par contre, le thème du premier bouquin de cette série que nous ayons eu à la maison est parfaitement adapté à la météo de ces derniers jours. Nom d'une poule, on a volé le soleil. Tel est le titre de cette histoire écrite par Christian Jolybois et Christian Heinrich et qui appartient à la série de bouquins "Les p'tites poules".

IMG_3626

Gargamel n'ayant jamais vraiment accroché niveau lecture (même s'il y a eu des progrès ces derniers temps), c'est avec Azraël que ma culture littéraire s'est enrichie. Bon, certes, au début, c'était principalement l'âne Trotro, Petit ours brun et autres Patpatrouille. Ou les très classiques "Histoires du soir". Des histoires courtes donc et ne demandant guère d'efforts d'attention (pour un hyperactif adepte de l'interruption chronique pour cause de commentaires/questionnement obligatoires, ça valait mieux). Bref, rien de bien transcendant et pas de quoi poster ici. Et puis à Noël dernier, à l'Arbre de Noël à mon boulot, les cadeaux des enfants étaient des livres. Et pas n'importe lesquels. Des livres avec plein de texte, d'images riches et pleines de détails importants pour la compréhension de l'histoire, une histoire d'une profondeur intellectuelle indéniable (bon, pas transcendantale non plus hein), des jeux de mots, des calembourds, des allusions à l'histoire de France et tout et tout, bref, des livres de grands quoi !

IMG_3629

Avec plein de texte

IMG_3628

Encore plein de texte et de beaux dessins très détaillés

IMG_3627

Et des allusions historiques (ben oui, l'appel du 18 juin quoi !)

C'est donc fortement dubitative que je suis rentrée à la maison, persuadée que les dits bouquins allaient finir au fin fond de la bibliothèque.

Eh bien j'avais pas tort. Et les dits bouquins ont eu largement le temps de prendre la poussière et la prendrait probablement encore si Azraël ne s'était pas pris de passion pour les poules et les poussins et je n'avais pas été prise d'une aversion profonde pour l'unique bouquin sur le sujet que nous avions et qu'on lisait tous les soirs.

Allez Azraël, va choisir ton livre. Ah non ! J'en peux plus de celui ! Prends autre chose.

Maiiiis, je veux une histoire de poule moi !

Ben tiens, regardes. On l'a jamais lu celui-là. C'est plein de poulets et de poules.

Ya écrit quoi ?

Les p'tites poules. Nom d'une poule, on a volé le soleil.

On a volé le soleil ! Waouuh ! Tu la lis maman !

Et ce fut enfin le début d'une grande histoire d'amour entre Azraël et les p'tites poules. Ce que je ne regrette absolument pas même si le coucher nous prend du coup nettement plus de temps. Cette série de bouquin est vraiment bien et pour plein de raisons.

D'abord, les histoires sont sympas et compréhensibles même pour de jeunes enfants. Les textes font souvent de subtils rappels à d'autres histoires (comme pour La poule au bois dormant ou Un poule tous et tous poule un) ou simplement à l'Histoire de France (quand Pitikok lança son appel un 18 juin ou que les frères Mongolfier se firent faucher leur ballon par un poulet rose). Ils sont également plein de jeux de mots. Alors certes, à son âge, Azraël ne peut pas comprendre toutes les subtilités du bouquin mais il s'amuse bien quand même et moi aussi (vu que moi, je suis à même d'apprécier les dites subtilités et qu'elles me font souvent bien rigoler). Et puis ça me change agréablement des autres lectures des monstros. En plus je me dis que ces livres dureront dans le temps vu que, quand il sera à même de comprendre les jeux de mots, Azraël pourra avoir une toute nouvelle vision de l'histoire.

Enfin, comme je le disais, les illustrations sont très belles et pleines de détails fort utiles à la compréhension et/ou à l'enrichissement de l'histoire. On peut alors s'amuser à les chercher ce qui présente le double avantage d'offrir à son monstros une seconde interprétation de ce qui se passe et de le pousser à développer son sens de l'observation.

C'est même tellement bien qu'Azraël s'est littéralement jeté sur les nouveaux bouquins de la série que j'ai acheté depuis, histoire de ne pas saturer trop vite. Petite précision tout de même. La tranche d'âge des livres de cette série est à partir de 5 ans lue par les parents, à partir de 7 ans lu seul.

Si vous cherchez une lecture sympa pour vos enfants où vous pourrez vous amusez autant qu'eux, c'est vraiment une série que je vous recommande chaudement.

IMG_3625

Et il y en a encore plein d'autres !