Il n'y a pas longtemps, en rangeant les DVD, voilà que je remets la main sur "Le hobbit", un DVD offert en cadeau MacDo qu'on avait même pas déballé avec Chéri. Il n'y avait rien à la télé ce jour-là, j'avais fini de lire mes 700 pages de rapports de stages et de faire passer mes 22 soutenances (pas toutes le même jour hein quand même). Bref, ça tombait bien !

Et puis voilà que quelques jours plus tard, je me fais lombotomiser par un film avec Orlando Bloom (oui, je sais, il est aussi dans le Hobbit) sauf que là, il jouait le rôle d'un chevalier au temps des croisades. Rien à voir donc mais bon, la coïncidence était étrange. Mais quand, le lendemain, Chéri s'est pointé dans le salon en annonçant qu'il y avait un Star Trek ce soir, tout est devenu clair ! Le destin m'adressait des signes !

Des signes ? Mais quels signes la Puce ? Mais enfin voyons, n'est-ce pas limpide ? Toutes ces oreilles pointues à l'horizon et Orlando Bloom ! Non, vous voyez pas ? Ben ma clique démoniaque, elle, a très bien su interpréter les signes et j'ai vu soudain fondre sur moi Bricolus, Couturus, Fimus et même Tricotus. Et pour une fois,ils n'ont pas hésité à travailler main dans la main pour réaliser ..... tadam .... un costume d'archer elfe au grand complet. Ou plutôt d'archère parce qu'il est destiné en fait à une petite fille pour son Noël. Ben oui, il n'est jamais trop tôt pour réaliser ses cadeaux d'autant qu'il y a aussi pas mal d'anniversaires dans les semaines qui viennent.

Et je dois dire que sur ce coup-là, mes petits démons s'en sont donné à coeur joie avec la réalisation d'un arc, de flèches, d'un carquois, d'un protège avant-bras, d'une tunique, d'une ceinture, d'une cape et bien sûr, d'oreilles d'elfe bien pointues ! Allez, je vais tout vous présenter avec plein de liens vers des tutos si le coeur vous en dit d'en faire un vous aussi.

Tout d'abord, la tunique (ou la robe, c'est comme on veut). J'ai trouvé un semblant de tuto ici. C'est en anglais mais les photos sont assez claires et la réalisation présentée donne une bonne idée du rendu final (qui varie tout de même énormément selon les tissus et les finitions). C'est un patron basique pour une tunique/robe type médiéval ou de magicien. On peut imaginer plein de variantes en aménageant des ouvertures dans les manches ou en changeant la forme du "col". Mais surtout, c'est ultra simple à faire. 3 coups de ciseaux et 2 coutures droites et voilà, c'est fini. Il n'y a plus qu'à customiser. Le principe : un grand rectangle de tissu plié en 4, un coup de ciseau pour ouvrir un trou pour la tête, un coup de ciseaux pour séparer le corps de la tunique des manches et un coup de ciseaux pour arrondir le bas de la robe (ou pas d'ailleurs, on peut très bien laisser le tissu faire des pointes). Il ne reste plus qu'à faire les grandes coutures droites qui vont fermer les manches et le corps.

IMG_4228

Mon tissu encore plié en 4 juste après découpage. Eh oui, on coupe dans les 4 épaisseurs d'un coup !

 

IMG_4319IMG_4335

 

La tunique devant et dos une fois finie

 

Pour cette tunique d'archère, j'ai choisi un tissu suédine ultra doux et légèrement élastique vert émeraude trouvé lors de ma visite au Marché Saint Pierre. En plus de sa douceur, c'est un tissu assez lourd avec un super tombé et son gros avantage, c'est qu'il ne s'effiloche pas du tout. Du coup, pas besoin de faire d'ourlet ou de surfiler et j'ai pu tout laissé brut de décoffrage. Fort heureusement d'ailleurs parce que ce tissu s'est révélé une vraie plaie à coudre. Fil qui casse sans arrêt, aiguille qui n'arrive pas à transpercer le tissu, ça m'a rappelé de très mauvais souvenirs de jersey de mauvaise qualité. Au final, j'ai partiellement résolu le problème en cousant à petite vitesse et en utilisant carrément une aiguille pour coudre le cuir (ben oui, j'allais quand même pas acheter une nouvelle machine comme pour résoudre mon problème de jersey). Pour la customiser, j'ai réalisé une fente au niveau de l'encolure et mis des passants pour pouvoir faire un laçage décoratif.

IMG_4342

On voit bien aussi le galon dentelle décoratif.

Comme elle était un peu ample et destinée à une petite fille, j'ai également réalisé un laçage dans le dos, à la fois pour son aspect esthétique et pour pouvoir faire un léger cintrage. Dans les 2 cas, en guise de cordons, j'ai tressé des brins de mon reste de laine ayant servi à réaliser mon châle dentelle islandais (finalement, il a du bon des fois Conservatus).

IMG_4337

Et pour finir d'agrémenter la chose, j'ai bordé manches et encolure avec un galon dentelle représentant des espèces de fleurs. J'avoue que j'aime bien le rendu final. On n'a vraiment pas l'impression que c'était ultra simple à faire. Et en plus, il n'y a quasiment aucune chute de tissu ce que je trouve absolument génial, d'autant que le peu de chutes a été employé pour agrémenter d'autres éléments du costume.

IMG_4243

IMG_4244

On remerciera au passage Gargamel qui a accepté de bonne grâce (vite, une pierre blanche dans mon calendrier) de me servir de mannequin pour contrôler la taille du biniou.

Pour la protection d'avant bras, je me suis inspirée de différents modèles vu sur Pinterest et j'y suis allée au pifomètre (non sans avoir testé au préalable les dimensions sur l'avant bras de Gargamel avec un patron papier confection maison). Pour le réaliser, j'ai utilisé une chute de simili cuir que j'ai bordé un biais fait dans la suédine de la tunique. Et pour la déco, j'ai sorti mes feutres Posca. Comme je le disais précédemment, ma suédine étant élastique, cela permet d'avoir un bracelet ajustable facilement en taille. Il n'y a donc pas besoin d'un système de fermeture ce qui permet à l'enfant de l'enfiler sans aucune aide, ce que j'estimais indispensable.

IMG_4261

IMG_4262

Dessous/dessus ou dessus/dessous, c'est comme on veut

J'aurais pu faire 2 bracelets, un pour chaque bras, mais je n'avais plus assez de simili cuir (le restant ayant servi pour le carquois). La future archère devra donc penser à le passer au bras qui tient l'arc et non à celui qui le bande. Eh oui, la protection a pour but d'éviter à l'archer de se retrouver avec un méga bleu qui lui mangerait tout l'avant bras. Et pourquoi ça me direz-vous ? Parce que quand on lâche la flèche et que la corde revient en place, sur un arc véritable, elle vient vous cingler l'avant bras qui tient l'arc. Si si, je vous assure, Chéri pourrait vous en parler d'expérience !

IMG_4247

IMG_4248

Pour l'arc et les flèches, au début, je pensais utiliser des bambous du jardin (oui, j'assume ma radinerie) mais en fait, c'est pas une bonne idée. Pourquoi ? Parce qu'une tige de bambou a toujours un côté plus fin que l'autre donc même si l'arc lance bien la flèche, esthétiquement, c'est moche. Très moche même ! Donc on oublie. Quoi faire alors ? Pas question de dépenser une fortune pour un jouet tout fait. Je suis à fond dans le cadeau maison je vous rappelle. C'est là que je suis tombé sur les 3 articles de Ikat Bag. Son blog est en anglais mais les photos sont très parlantes et dans ses trois articles, elle explique comment fabriquer un arc à partir d'un tuyau en PVC, des flèches à partir de baguettes en bois et un carquois pour les ranger. Aussitôt lu, aussitôt couru ... au magasin de bricolage du coin me procurer tout le matériel nécessaire. Moyennant 2€ pour un tube de PVC de 2m40 pour 16mm de diamètre dans lequel on peut débiter 3 arcs, 2€50 pour 2 baguettes qui fourniront 4 flèches, 2€70 de gaine d'isolation qui fourniront poignée pour les arcs et embouts pour les flèches et 3€ de ficelle qui fourniront de la corde pour arc pour toute une vie, soit moins de 5€30 pour un arc et ses 4 flèches (eh oui, c'est bien dès fois de parler un peu prix de revient), j'étais fin prête pour passer à la fabrication. Alors faire tout ça, c'est pas compliqué. Il vous faudra une scie pour couper tuyau et baguettes, une lime pour faire les encoches et une perceuse pour faire les trous. En moins de 30 mn, vous avez fini et votre progéniture pourra aller s'éclater dans le jardin.

IMG_4273

 

IMG_4276

L'arc tendu et non tendu. La poignée est légèrement décalée par rapport au centre afin que la flèche puisse être bien droite quand elle va reposer dessus au moment de tirer.

IMG_4274

Décoration faite au pistolet à colle saupoudré de paillettes

IMG_4275

Gros plan sur la poignée en gaine isolante

IMG_4257IMG_4259

Et les flèches avec leur encoche et surtout, leur protection en mousse au bout histoire de n'éborgner personne.

Mon unique conseil est le suivant : prenez un tuyau PVC assez souple donc fin. D'abord, vous aurez moins de mal à tendre votre arc. Mais surtout, cela limitera sa puissance car ça fonctionne vraiment très très bien ! Ensuite, si vous trouvez de la ficelle synthétique, c'est mieux. Moi, je n'ai trouvé que de la ficelle en coton. C'est agréable à travailler mais avec le temps, ça se détend et il devient nécessaire de retendre la corde de l'arc. Azraël s'est éclaté tout le week-end avec le sien, version préliminaire non décoré réalisé pour valider le principe. Le carquois, lui, a également été réalisé dans un restant de simili cuir, bordé d'un biais en suédine et de mon restant de galon dentelle puis décoré aux feutres posca. Pour la bandoulière, j'ai récupéré la sangle d'un vieux réhausseur de table pour bébé (non vraiment, il a de bonnes idées des fois Conservatus). Le gros avantage, c'est que du coup, la sangle est réglable et peut s'adapter à toutes les tailles. Aussi bien Azraël que moi-même pouvons nous équiper de ce carquois.

IMG_4251IMG_4260

IMG_4242

Bon, ça va, vous avez suivi ? C'est qu'il est long ce post hein. Allez, j'ai pitié de vous. On va s'arrêter là pour aujourd'hui et je vous présenterai la cape et les oreilles d'elfe la prochaine fois.

Enregistrer

Enregistrer