Un soir, j'étais tranquillement installé dans mon canapé à tricoter ma seconde écharpe Love en regardant pour la nième fois Harry Potter à l'école des sorciers, histoire de m'assurer que ce serait bien regardable par les monstros. Oui parce que Harry Potter et les reliques de la mort, je suis pas sûre sûre que ça va le faire par contre. Mais que j'en ai un peu raz le bol des Disney en boucle. Quand voilà que j'entends pleurnicher sur ma gauche.

Bon, faut savoir que, confortablement vautrée installée sur mon canapé, sur ma gauche, y a rien. Même pas Chéri. Lui, il s'installe sur ma droite. Eh oui, chez les Inferno, sur le canapé comme dans le lit, chacun sa place et on change pas je vous prie (pas psychorigide du tout à part ça). A ma gauche donc, il n'y a rien ... enfin, rien à part mon coin couture. Mais qu'est-ce qui pouvait bien faire ce bruit alors ?

C'est Milady. Elle est malheureuse !

Hein ? Non mais c'est quoi ce délire Couturus. Une machine à coudre, c'est un objet. Ca n'a pas d'état d'âme voyons !

Ah oui. Et la philosophie shinto alors, t'en fais quoi !

Oui bon d'accord. Alors c'est quoi son problème

(oui, je parle pas le MAC moi, alors Couturus doit servir de traducteur)

C'était notre second anniversaire de mariage en juin dernier et t'y a même pas pensé !

 ...

(je reste sans vois là, mais je vais me reprendre)

Et alors, elle aurait voulu quoi, une robe de mariée peut-être.

(voilà, je me suis reprise)

Ben justement !

Bon alors, je vous rassure, une fois les explications fournies par un Couturus quelque peu remonté (Couturus est toujours trèèèès susceptible dès que Milady est concernée), il s'est avéré qu'en guise de robe de mariée, c'était une jolie housse dont rêvait la demoiselle pour affronter la poussière l'hiver. Faut dire que j'ai jamais pu me résoudre à utiliser une de ces housses en plastique tellement moches qui sont fournies avec les MAC quand on les achète. Non franchement, j'aime encore mieux essuyer la poussière qui s'accumule entre 2 projets couture. Coudre une housse en tissu, l'idée était donc plutôt tentante et je l'ai tranquillement rangé dans un petit coin de mon cerveau, à la grande horreur de Couturus qui s'est immédiatement écrié qu'avec mon unique neurone déficient, la dite idée ne ressortirait plus jamais du dit cerveau.

Ah, petit démon de peu de foi (bon, en même temps, c'est un démon alors la foi hein ...). Car voilà, partie à la recherche d'une fourrure minky pour coudre un manteau pour Azraël, je suis tombée sur LE tissu idéal pour ce projet. Tellement idéal même que j'ai décidé que :

  • c'était une garde-robe complète qu'il fallait faire et pas seulement une housse
  • ce serait le cadeau de Noël idéal pour une de mes copines couturière

Alors ça se compose de quoi une garde-robe de machine à coudre. Et bien d'abord, il lui faut de splendides escarpins pour ses adorables petits pieds. Non mais c'est pas la peine de regarder votre écran avec des yeux ronds, j'ai toute ma tête. Il lui faut un tapis de MAC quoi ! Le mien comprend 2 poches où ranger tout un tas de bazar, dont la paire de ciseaux indispensable à garder à porter de main (parce que moi, je passe mon temps à me demander ce que j'ai bien pu en faire, normal, j'ai pas de tapis de MAC). Niveau dimensions, elles ont été choisies pour que le tapis ne prenne pas trop de place mais puisse être utilisé dans les 2 sens ce qui permet de faire pendouiller les poches devant soi ou sur le côté comme on veut.

thumb_IMG_4377_1024

On admire le superbe tissu parfaitement dans le thème pour la nouvelle garde-robe de Milady et sa non moins magnifique doublure

thumb_IMG_4368_1024thumb_IMG_4370_1024

Poche sur le devant

thumb_IMG_4373_1024

ou sur le coté

Pour atténuer les vibrations de la machine quand on coud, je l'ai légèrement molletonné et pour éviter qu'il ne glisse sur la table, et la machine avec, j'y ai fixé un morceau de PVC (?) qui n'est autre que de la feuille antidérapante qu'on met dans les tiroirs de cuisine. 

thumb_IMG_4378_1024

Le truc gris bizarre, c'est le fameux film anti dérapant

thumb_IMG_4379_1024

On admire aussi les magnifiques étiquettes à coudre offertes par Inferno Gran Mom pour agrémenter mes jolies créations à offrir.

Ensuite, il faut bien sûr une robe de soirée/cocktail/jour/tous les jours. Bref, une housse multifonction. Hum, oui toi là-bas au fond t'as une question ? C'est quoi une housse multifonction ? Alors c'est une housse qui recouvre complètement la machine entre 2 projets couture pour lui éviter de prendre la poussière MAIS ... que tu peux aussi utiliser pendant ton projet couture pour protéger la machine le soir sans avoir à retirer ta bobine de fil déjà installé. Oui parce que c'est vite rasoir de mettre et démettre une bobine de fil (on sent le vécu là non ?). On peut donc ouvrir partiellement la housse pour que juste la bobine passe.

thumb_IMG_4001_1024thumb_IMG_4002_1024

thumb_IMG_3998_1024

thumb_IMG_4004_1024

Et qu'on peut aussi utiliser même quand on doit débloyer la poignée de transport parce qu'on souhaite transporter la machine justement et où on peut ranger la pédale de transport, tout ça grâce à une poche et à une ouverture escamotable supplémentaire.

thumb_IMG_4012_1024thumb_IMG_4010_1024

thumb_IMG_4009_1024

Pour assurer la longévité de la housse, je ne me suis pas contentée de la coudre dans le splendide coton au motif si approprié. Je l'ai entièrement doublée dans le même tissu d'ameublement que le tapis, un tissu que j'avais initialement acheté pour faire des sacs de course en sac et dont il me reste une sacrée longueur sur les bras. Eh oui, je voulais une garde-robe parfaitement coordonnée. C'est ça la classe !

thumb_IMG_4017_1024thumb_IMG_4018_1024

thumb_IMG_4014_1024

Mes nouvelles étiquettes à marquer et mes chouettes boutons en fimo pour fermer les rabats

thumb_IMG_4015_1024

Le retour des étiquettes d'Inferno Gran Mom

Et pour compléter l'ensemble, il nous fallait quelques accessoires : un collier pour être la plus élégante, autrement dit un coussin à épingle qui s'accroche directement sur la MAC, et un bracelet. Bon ok, pour le bracelet, c'est plutôt celui qu'on va trouver au poignet de la couturière qui devrait ainsi éviter de se retrouver avec des épingles plein la bouche quand elle fait ses ajustements directement sur son mannequin de couture (ou son pauvre cobaye vivant qui n'en mène généralement pas large). Pour ce dernier, après un premier essai malheureux ayant abouti au poignardage de mon propre poignet par une épingle encore sauvage à tendance vampirique, j'ai pensé à doubler la seconde version d'un renfort en carton garantissant la sécurité du dit poignet encore mieux qu'une gousse d'ail.

thumb_IMG_4026_1024thumb_IMG_4027_1024thumb_IMG_4028_1024

thumb_IMG_4023_1024thumb_IMG_4025_1024

thumb_IMG_4021_1024

Et voilà, la garde-robe était complète. Le seul petit problème qui me reste en fait, c'est que tout ça étant pour offrir, maintenant, Couturus me fait la tête. Eh oui, Milady est très fâchée d'avoir seulement joué les mannequins et elle ne lui adresse plus la parole. Bon, vous me connaissez, je suis pour la paix des ménages alors j'ai promis d'en faire une V2 pour la demoiselle ... Dès que j'aurai le temps ... dans un siècle ou 2 quoi !