A un moment, cet hiver ...

Aaaaaah, enfer et damnation. Y en a marre !

Qu'est-ce qui se passe ?

T'as vu la bouche de Gargamel ? Et Azraël, c'est pas vraiment mieux.

Oh la vache! Mais c'est quoi ça? 

Ça, c'est le froid pour Gargamel et la salive pour Azraël qui leur provoquent des réactions cutanées d'enfer sur le contour de la bouche. Résultat, Gargamel semble avoir les lèvres siliconées en plus d'être rouge vif sur tout le contour (presque jusqu'au nez par un moment). Quant à Azraël, l'usage intensive d'une langue télescopique (si si, télescopique. Vous y arrivez, vous, à vous curer le nez avec la langue ? Ben lui, il peut !) sans cesse en vadrouille tout autour de sa bouche lui provoque des irritations qui tournent rapidement à l'exzéma. Une véritable horreur que tout ça. A tel point que camarades de classe et maîtresses ne cessaient de me demander ce qui leur arrivaient.

Et pourtant, j'aime autant vous dire qu'on en a essayé des pommades pour faire partir tout ça, du bête baume acheté au super marché 3€ à la crême hyper sophistiquée garantie sur facture astronomique (20€ le petit tube) vantée la pharmacienne. Que couic oui, rien, nada, des nèfles niveau efficacité. En désespoir de cause, j'ai même fait examiner Gargamel  par le médecin uniquement pour ça. Crise d'herpès (oh joie !) qu'elle m'a dit et hop, un petit traitement aux antiviraux tout aussi inefficace que le reste. En même temps, un herpès sans bouton, sans suintement, sans rien à part un contour de la bouche uniformément rouge sur 5 bons millimètres de large, j'y croyais pas trop.

Sauf que mes pauvres monstros, je pouvais quand même pas les laisser comme ça ! C'est qu'on commençait à les regarder d'un drôle d'oeil en plus (bon, en même temps, à moi aussi ils commençaient à faire peur). C'est alors que j'ai appelé à l'aide Aromathus Démonicus.

Euh, la Puce, c'est qui celui-là? Ben disons qu'Aromathus est à l'aromathérapie ce que Couturus est à la couture. Un petit démon plutôt sympa en fait une fois apprivoisé qui vous fait essayer des tonnes et des tonnes de trucs avec des huiles essentielles et dépenser une fortune en huiles justement mais aussi dans plein de petits matériels pour aller avec.

Aromathus !AROMATHUUUS!  Ramènes-toi vite fait! 

Hein? De quoi? Les monstros sont encore enrhumés? T'as encore mal à la gorge?

Naaan, t'as vu leurs lèvres? 

Ouuulààà, mais faut faire quelque chose là! 

Oui, mais quoi?

Eh oh, réveilles-toi, un baume pour les lèvres bien sûr! 

Et c'est ce qu'on a fait. Deux petits pots de baumes pour les lèvres maison recette spéciale herpès (oui parce que bon, j'y crois pas mais je traite quand même) et autres irritations (dont l'exzéma). En 3 jours d'applications matin, goûter, soirée, coucher, il n'y avait plus rien. Et un jour d'application aux premiers signes de récidive stoppait nette la progression des irritations. Et pour ce qui connaissent le problème délicat des coins de lèvres qui se fendent (que ça démange terrible et ça fait un mal de chien), là aussi, ça a été d'une efficacité redoutable.

Alors voilà, l'aromathérapie, c'est comme l'homéopathie. On y croit, on n'y croit pas, c'est chacun son choix. Perso, je dis que ça remplace pas la médecine classique pour un tas de trucs (si t'as un laryngite sur infectée, tu couperas pas aux antibiotiques et puis c'est tout) mais ça peut quand même soulager bien des choses, venir en complément et parfois, comme içi, réussir là où tout le reste a échoué. Et là, je me dis, mais pourquoi ne pas partager les recettes qui ont bien marché. On trouve tellement de trucs dans les bouquins d'aroma que les débutants sont souvent perdus.

Donc ... TADAAAAAM ... voici voilà une nouvelle rubrique sur ce blog destiné aux recettes maison pour soigner les petits bobos ou mes petits secrets de ravalement de façade beauté à moi que j'ai. Et pour commencer, une recette de baume pour lèvres et contour des lèvres spécial irritations. Petite précision mais qui a son importance, les huiles et beurres végétaux sélectionnés sont bien tolérés par les enfants dès 3 ans.

Pour 2 petits pots de 10 gr

beurres végétaux :

  • 6 gr de beurre d'avocat. De consistance très très molle, ce beurre nourrit et régénère.
  • 6 gr de beurre de kpangnan. De consistance ferme, ce beurre apaise et répare.
  • 8 gr de beurre de cacao. De consistance dure (vraiment dure), ce beurre a un effet protecteur (et raffermissant mais là on s'en moque un peu.

huiles essentielles :

  • HE de Niauli : 4 gouttes (antiviral et bactéricide)
  • HE de Ravinstara : 4 gouttes (antiviral et microbicide)
  • HE de Lavande aspic : 4 gouttes (régénérant, calmante et réparatrice)
  • HE de Hélichryse italienne : 4 gouttes (cicatrisante et anticoagulante)

Vous mettez les beurres dans un petit récipient et vous les faites fondre doucement. Laissez refroidir un peu mais non durcir. Quand c'est tiède ou sur le point de se figer, ajouter l'ensemble des huiles. Bien mélanger. Versez dans les 2 petits pots. Laissez figer à température ambiante ou au frigo si vous êtes pressés. Le baume obtenu est très ferme. Il faut le "gratter" pour le récupérer mais il fond immédiatement sur la peau. Tous les ingrédients sont comestibles (et non, le beurre de cacao n'a absolument pas le goût du chocolat, seulement un goût d'huile mais il en a l'odeur). Donc pas de problème en cas d'ingestion. 

Conservation de votre baume :

Il vous faut choisir des pots hermétiques et opaques aux UV car ces dernières dégradent les huiles. Moi, c'est des petits pots en fer mais des pots en verre coloré spécial huiles essentielles vont très bien. Le baume se conserve plusieurs mois. En fait, il a la durée de conservation de ses ingrédients (le mien sera bon jusque début 2017) si votre pot est bien hermétique.