Avec le mauvais temps qui fait son retour, les rhumes, rhyno, laryngo et tous les trucs en "O" qui reviennent en force, je me voyais déjà passer mon temps au téléphone pour dégoter rendez-vous sur rendez-vous chez le médecin (de préférence en urgence un vendredi soir veille de week-end de Toussaint). Sauf que passer mon temps chez le médecin ne me tentant pas trop, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes (ou plutôt Milady par ses canettes en fait) et d'avoir un docteur à demeure.

J'ai donc usé de toute mon influence à la faculté de médecine La Puce (mondialement reconnue pour son haut niveau d'excellence) pour que Sir Azraël soit rapidement diplômé et soit également promu médecin chef de l'Inferno Hospital, oui messieurs dames. Bien sûr, il ne le sait pas encore vu qu'il n'obtiendra son diplôme que le 24 décembre minuit (ou plus vraisemblable le 25 matin). D'ailleurs, il ne sera pas le seul diplômé car, dans mon infinie sagesse, j'ai décidé de faire profiter une copine de l'aubaine. Sa petite dernière deviendra donc à la même date une éminente consoeur d'Azraël.

Comme tout docteur qui se respecte, nos jeunes diplômés auront besoin d'une sacoche pour transporter tout leur matériel, sacoche généreusement fournie par la faculté de médecine La Puce. Afin de garantir la solidité de la dite sacoche, celles-ci sont bien évidemment réalisées entièrement à la main dans le cuir le plus fin. Hein ? Comment ça vous n'en croyez pas un mot et elles sont made in Taiwan ! Meuh pas du tout. Bon, j'admets que, vu la crise, pour réaliser des économies, la faculté a fait l'impasse sur le cuir fin et le fait main mais elles sont tout de même de fabrication villebonnaise, cousue à la machine (et avec amour si si) en simili cuir et tissu d'ameublement. Et elles font juste la taille qu'il faut pour tout ranger dedans.

IMG_0086

IMG_0073IMG_0087

Et justement, niveau matériel, de quoi donc peut bien avoir besoin tout bon docteur ? Là aussi, la faculté de médecine La Puce a veillé au grain. Les sacoches seront donc fournies bien garnies à nos jeunes diplômés, et pas avec n'importe quoi je vous prie !

IMG_0056

La version 1

IMG_0063

La version 2

Un vrai stéthoscope (dégoté pour 3 francs 6 sous sur amazon, un grand merci à Cousu Dodu pour le tuyau), un machin dont j'ai oublié le nom pour regarder dans les oreilles (que j'ai bricolé pour éviter tout risque qu'il rentre dans les oreilles on est jamais trop prudent) avec une petite loupe et une vraie lumière qui s'allume qu'on voit super bien dans les narines qu'il a dit Azraël (damned, il m'est tombé dessus pendant le bricolage et j'ai pas pu l'empêcher d'essayer), des bandages en tissu qu'on peut attacher pour de vrai, des pansements en tissu et en feutrine avec leur pochette de rangement, des compresses, des médicaments (100% sucre et chocolat), un abaisse langue, une bouteille pour le sirop ...

IMG_0059IMG_0069

Le stéthoscope et le truc pour les oreilles

IMG_0065

Les médicaments 100% chocolat

IMG_0066IMG_0068

Pansements en feutrine

IMG_0076IMG_0077

Pochette de rangement avec les pansements en feutrine d'un côté et ceux en tissu de l'autre

IMG_0075

Et les compresses au milieu

IMG_0085

Dans un moment de folie, la faculté a même décidé de fournir un thermomètre dernier cri. Entièrement en feutrine pour le confort du patient (ben oui, le métal et le plastique, c'est froid, rien ne vaut le feutre bien chaud) et où le liquide rouge (eau du robinet additionné de colorant alimentaire) bouge vraiment pour indiquer la température atteinte par le patient, la preuve en image ! Il suffit de presser sur le petit réservoir planqué dans la base du thermomètre.

Mais si, si vous faîtes bien attention, vous verrez que je suis en train de presser sur la base et que le liquide monte.

Oui, je sais, on se demande parfois ce qui peut bien me passer par la tête pour bricoler des machins pareils mais c'est pas moi, c'est Bricolus qui a encore sévi. Le pauvre avait l'impression de ne pas participer suffisamment aux cadeaux de Noël. C'est que ce sont des petites choses fragiles ces démons parfois !

Et la tenue de docteur alors ? Où est-elle me direz-vous ? Ben elle est pas encore finie pour cause de nez qui coule. Eh oui, pour je ne sais quelle raison, il est fort difficile de coudre quand on doit se précipiter sur sa boîte de mouchoirs toutes les 30 secondes. Mais ce n'est que partie remise. Et Couturus ayant plusieurs semaines de frustration a compensé, nul doute que cela ne va pas traîner !