Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.