Nous sommes le 30 juin, le mois de Juillet approche à grand pas transportant dans son sillage les beaux jours et surtout, surtout, l'anniversaire d'Azraël. Pour la 3ème année consécutive, je me suis donc décidée à fêter dignement ce grand évènement avec organisation d'une fiesta à thème à la maison. Et puis ça nous changera des gulli parc et autres royal kid qui semblent être la grande mode en matière de fêtes d'anniversaire cette année. Attention, je ne jette la pierre à personne, les monstros ont toujours été plus que ravis de s'y rendre et c'est vrai que l'idée de ne rien avoir à ranger une fois la fête finie est très séduisante. Mais l'environnement est définitivement trop bruyant pour moi et puis je n'apprécie pas trop l'idée qu'on m'impose le gâteau, les boisson, les bonbons, le moment auquel manger, boire et ouvrir les cadeaux avant de me demander plus ou moins gentiment de débarrasser les lieux (si si, je vous jure, dans certains parcs, on vous met littéralement à la porte même que les parents du héros du jour ils étaient dégoûtés !). Cette année encore donc, la fête d'anniversaire d'Azraël se déroulerait à la maison et bien sûr, je lui ai demandé d'en choisir le thème.

Ainsi donc, après l'anniversaire Kermesse et l'anniversaire Harry Potter, voici venir l'anniversaire Détective Party ! Au programme, un grand mystère à résoudre pour une bande de 5 détectives en culotte courte. Mais on y reviendra dans un prochain post parce que sinon, celui-ci va encore atteindre une longueur astronomique.

Parmi les exigences de ma progéniture, outre le mystère à résoudre, il y avait le déguisement de détective. Sir Azraël voulait impérativement loupe, pipe et casquette pour tout le monde. Si les 2 premiers éléments n'ont pas posé de problèmes (merci Gougleu), pour la casquette, j'avoue ne pas avoir été motivée pour 2 sous. Pas envie d'en coudre une seule, d'autant que j'aurais dû me mettre en quête de tissu à carreaux type tweed dont j'ai horreur (ceci explique probablement cela d'ailleurs). Devant l'air dépité de Sir Azraël, j'ai proposé en lieu et place de la casquette, un chien policier en peluche pour lui et chacun de ses invités. Une proposition accueillie avec enthousiasme. Sur le moment, je pensais coudre des peluches réalistes. Par là j'entends au niveau des couleurs. Non mais quelle drôle d'idée, je vous le demande. D'un classicisme affligeant à la limite de la ringardise.

Heureusement, Azraël veillait au grain et a immédiatement mis bon ordre à cette horrible faute de goût mettant en péril sa vie sociale pour les décennies à venir en choisissant des tissus nettement plus appropriés, tous en provenance de mon stock de tissus polaire peluche et minky. Et me voilà donc ainsi avec une portée de 5 chiots policiers plus originaux les uns que les autres attendant avec impatience de se résoudre leur première enquête.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_676

De gauche à droite, Clifford le gros chien bleu, le chien Star, le chien Pirate, le chien la tête dans les nuages et le chien psychédélique

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_677

Plus gros que les autres, Clifford est en tissu élastique ce qui a provoqué des problèmes de raccord au niveau de la truffe

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_678

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_679

Et ce pauvre chien Psyché a les yeux et les oreilles de travers, l'épaisseur des yeux ayant provoqué le glissement du tissu à l'assemblage.

Niveau patron, vu que je suis quelque peu débordée (pour changer) et que j'en avais initialement une série de 7 à faire (mais elle s'est réduite à 5, 2 invitées s'étant finalement désistées), je voulais un truc tout simple et rapide à coudre mais qui ressemble quand même à un vrai chien pouvant tenir sur ses 4 pattes. J'ai trouvé le patron idéal sur le blog de Khofr-a-broder : il s'agit de son patron du chien Dora. Un truc tout simple mais qui fait son petit effet. Le patron pdf s'imprime sur 2 feuilles A4 qu'il n'y a plus qu'à assembler. Personnellement, j'ai fait le choix de considérer que des marges de couture de 1cm étaient déjà incluses dans le patron (normalement, il faut les ajouter). Mais comme il est impossible de recopier les patrons sur certains de mes tissus, c'était plus facile de considérer les choses comme ça. Du coup, on obtient une peluche juste assez grande pour ne pas paraître ridicule et suffisamment petite pour ne pas être trop gourmande en tissu et surtout en bourre de garnissage. A condition tout de même de choisir le bon tissu. Niveau temps de réalisation, une fois les pièces coupées, une petite soirée est largement suffisante pour fabriquer votre peluche. Cela peut vous prendre un poil plus de temps si, comme moi, vous voulez faire une truffe en appliqué et que vous fabriquez vous-même les yeux. Mais cela reste rapide et c'est sans problème à la portée des débutants en couture.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_67a

La plaque d'identification nonos

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_67b

La forme générale de la peluche et le collier

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_67d

Gros plan sur les yeux boutons

Niveau tissu donc, pour cette peluche, je vous conseille d'éviter les tissus élastiques parce qu'au remplissage, le tissu va se détendre et qu'il vous faudra énormément de bourre de remplissage pour lui donner une allure qui ressemble à quelque chose. En plus, comme le tissu se déforme, il faut apporter un soin particulier au remplissage pour qu'il soit bien uniforme, faute de quoi, vous allez vous retrouver avec un chien bossu. C'est d'ailleurs une constante pour toutes les peluches. Si vous ne voulez pas de mauvaise surprise (dans le même genre que celle de mon Nostenfer), on prend des tissus non élastique ou alors on les double à la vieseline.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_680

Un petit dernier pour la route, je ne résiste pas

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_681

Dans son patron, Khofr-a-broder utilise de simples boutons pour les yeux. Il me restait une paire d'yeux sécurisés pour peluches dans mon stock que j'ai utilisé pour le chien psychédélique à la demande d'Azraël mais c'était tellement galère ensuite pour assembler la peluche que j'ai décidé de fabriquer des boutons-yeux en fimo pour les autres. Une fois terminée, je me suis rendue compte que ma portée de chiots présentait un défaut majeur : ils étaient tous différents. Hors de question de faire choisir à chaque enfant sa peluche le jour J : pour avoir assisté une fois à un truc du genre, j'ai bien compris que c'était source de conflit garanti. Et puis je tenais à ce qu'Azraël soit certain d'avoir la peluche qu'il préférait. C'est vrai quoi, ce sera quand même SON anniversaire. Du coup, j'ai résolu le problème en lui demandant de choisir auquel de ses invités irait chacun des petits chiens. Avec des chutes de ruban et des boutons pression, j'ai fabriqué des colliers amovibles et avec des chutes de cuir, des plaques d'identification avec le nom des enfants dessus. Comme ça, chaque chiot est déjà attribué mais si les enfants ont envie de se les échanger, ils seront libres de le faire en changeant le collier.

Azraël est tout à fait ravi du résultat, j'espère que ses petits camarades le seront tout autant et voilà qui constitue ma participation au défi Déstockage. Si vous voulez voir les oeuvres des autres déstockeuses, rendez-vous sur le site de Scrapaboom.

Et pour ce qui est du grand mystère à résoudre (une histoire de vol dans un musée, celui d'un trésor pharaonique qu'il paraît, mais on n'a pas la moindre idée de quoi il s'agit), je vous donnerai tous les détails une prochaine fois.