Pour bien commencer l'année, ou pour bien la finir j'avoue que je ne sais pas trop là, je voulais vous présenter la petite veste d'intérieur bien douillette cousue comme cadeau de Noël pour Mamie M. Ce sera l'occasion de vous donner mon opinion sur le magazine Fashion Style dont je cousais un modèle pour la première fois.

fashion_style__16

Le modèle que j'ai choisi est le modèle 11 (un peu modifié par mes soin) du magazine n°16 et il s'agit d'un patron de veste type kimono. Une particularité de ce modèle, c'est qu'il est présenté avec quelques variations (changement de longueur du corps, changement de longueur des manches, changement de forme du col) et autre truc sympa, c'est qu'on obtient un résultat totalement différent selon le tissu choisi et les variations. En " tissu à veste" et version courte, on obtient un modèle chic ou décontracté. En tissu très fluide genre satin ou viscose et version longue, on obtient un peignoir/kimono d'intérieur. Et dans ce même tissu en version courte et avec la forme de col adhoc, on a une jolie veste de pyjama. Pour mamie M., dont la santé déclinante et l'état d'extrême fatigue l'oblige à passer beaucoup de temps enfermée chez elle à se reposer, je voulais une veste courte bien douce, bien souple, bien confortable et bien chaude (c'est qu'il caille chez mamie M.). Alors j'ai opté pour le kimono (manches supposées longues mais on y reviendra), donc le modèle 11, mais raccourci à la longueur de la veste courte soit la longueur du modèle n°9, cousue dans une polaire minky gris clair à points argentés, le même tissu que pour la doublure du manteau de la tout ptit peu amoureuse d'Azraël mais dans un autre coloris. Comme j'avais ce coupon dans mon stock pour coudre tout à fait autre chose, je n'avais pas assez de tissu pour tous les éléments de la veste et pas du tout envie d'affronter la cohue dans les magasins à cette période. Oui, je vous rappelle que c'est d'un cadeau de Noël dont je parle donc un truc cousu fin décembre. Alors j'ai complété avec un reste de double gaze noire à fleurs qui faisait un joli contraste avec mon gris et ajoutait une petite touche plutôt classe à l'ensemble.

FS_16_11

Bien sûr, j'ai aussi viré les poches du modèle

Comme je le disais, c'est la première fois que je cousais un patron Fashion Style et honnêtement, il va me falloir un petit moment pour m'en remettre et coudre autre chose en provenance de ce magazine. Non pas que le modèle en lui-même soit compliqué. Franchement, côté difficulté technique, c'est à la portée d'une débutante. Ce n'est pas non plus un problème d'instructions de montage cryptiques : le modèle ne présentant aucune difficulté à mes yeux, je ne les ai même pas regardé. Bon, en fait, j'exagère un peu et j'y ai jeté un oeil. Je ne peux pas juger de leur qualité, j'ai juste regardé comme ça sans faire vraiment attention mais j'ai par contre pu remarquer que la qualité de la traduction n'était pas terrible. Car en fait, Fashion Style est la traduction française du magazine Knipmode, un magazine néerlandais. En même temps, le problème de traduction, c'était peut-être juste ce numéro est les autres sont traduits nickel. Aucune idée. Non, ce qui m'a fait m'arracher les cheveux c'est d'une part la planche à patron et d'autre part le guide des tailles.

IMG_2823

IMG_2826

La planche à patron : comme pour beaucoup de magazines, elle est très difficilement lisible, particulièrement quand chaque modèle existe de la taille 36 à la taille 56. J'ai vraiment dû m'arracher les yeux pour recopier mon modèle. Mais le pire, c'est qu'elle n'est pas traduite : les annotations sont donc en néerlandais. Et quand un modèle existe en plusieurs déclinaisons, il devient assez difficile de savoir quel trait correspond à quel modèle. Le pompon de la perplexité revient au patron de la manche. Car très clairement, les manches du modèle 11 sont plus longues que celle du modèle 9. Sauf que sur la planche, j'ai désespérément cherché la ligne de coupe sur le patron de la manche correspondant au modèle 11 et que je la cherche toujours. J'ai donc recopié le patron le plus long et, comme ça me paraissait toujours un peu court, j'ai rajouté 10 cm en pensant finir les manches avec un simple ourlet. La bonne blague ! C'était toujours trop court et il m'a fallu ajouter des bracelets de manche dont j'espérais me passer pour atteindre une longueur correcte.

IMG_2825

Le guide des tailles : autre truc assez dingue, c'est que, comme la planche à patron est en néerlandais pas traduit, les tailles aussi. Du coup, dans le magazine, on vous explique que, si vous voulez coudre une taille 40 française, vous devez repérer la taille 38 de la planche à dessin. Mamie M. et moi ayant à la base une carrure similaire (même si elle a pas mal maigri ces derniers temps à cause de la maladie), j'ai misé sur une taille 44 vu que la veste est destinée à être portée par dessus ses vêtements, comme un manteau, et que je voulais un maximum de confort. En toute logique, j'aurai donc du tailler un 42 sur la planche à patron. Sauf que, en y regardant bien, j'étais pas convaincu. Ca me semblait bien petit tout ça. Alors j'ai recopié un 44 (c'est à dire un 46 français tout de même) et figurez-vous que j'ai bien fait puisqu'une fois achevé, il taillait tout juste pour moi.

IMG_2827

Gros plan sur l'encolure ...

IMG_2830

... et sur le tissu minky à points argentés

Une dernière chose à savoir, c'est que la femme néerlandaise moyenne mesure 1m72. Pour vous, je ne sais pas mais pour moi, ça signifie clairement que je vais devoir me prendre le choux pour remonter la ligne de taille d'un bon nombre de centimètre si je veux avoir une chance que leur modèle tombe correctement sur ma petite personne (encore pire que chez Burda et Tendance Couture).

Tout ça pour dire que l'expérience m'a quand même quelque peu refroidie, ce qui est bien dommage car ils ont tout de même de bien jolis modèles sur certains de leurs numéros.

Bon allez, c'est pas grave. On va pouvoir se boulotter une bonne galette pour se remettre de nos émotions. Ah ben non, mince, c'était dimanche ! Un petit concours alors ? Ok, va pour un petit concours ! Après tout, j'ai bien dit qu'il fallait qu'elle commence bien cette nouvelle année.

Pour participer, rien de plus simple. Comme d'habitude, il suffit de laisser un petit commentaire. Mais qu'est-ce qu'il y a à gagner me demanderez-vous ? Ma reconnaissance éternelle ! Pas suffisant ? Bon ok, un petit cadeau surprise alors mais le(la) gagnant(e) aura le droit de faire des suggestions sur ce qu'il(elle) aimerait recevoir. Vous avez jusqu'au 20 janvier pour participer. Le(la) gagnante sera tiré(e) au sort parmi les participant(e)s.