Aujourd'hui sort en salle "Cigognes et compagnie", le dernier dessin animé de la Warner Bros. Et bien nous (les monstros et moi quoi), nous avons eu l'immense privilège de le voir dès dimanche dernier en avant première. En règle générale, je fuis les avant premières comme la peste : une foule pas possible, des horaires pas possibles et des monstros impossibles ! Mais là, bizarrement, c'était programmé un dimanche matin à 11h15 (comme toutes les séances habituellement programmées pour les enfants au ciné de Palaiseau) et je ne regrette pas du tout d'y être allée.

Cigognes-et-compagnie-critique1

D'abord, parce qu'il n'y avait pas plus de monde ou à peine que les autres dimanches où nous avons pu y aller. Ensuite, parce qu'on est reparti avec des petits cadeaux pour les monstros et enfin parce que le film, ben il était bien !

Alors c'est quoi l'histoire ? En gros, les cigognes ont arrêté depuis longtemps de livrer des bébés : trop pénible comme métier. Alors quand l'une d'elle s'est mise en tête de garder le bébé qu'elle devait livrer, qu'une bagarre s'est déclenché, que le système permettant de savoir où livrer le bébé a été cassé et que les cigognes se sont retrouvées avec une petite fille dénommer Tulipe à élever sur les bras, elles ont décidé de se reconvertir dans la livraison de colis commandés sur internet. Seulement voilà, les années ont passé et Tulipe a grandi, se révélant un Gaston Lagaffe puissance 10, la fainéantise en moins (oui parce qu'alors elle, elle n'arrête jamais et c'est bien là le problème pour nos cigognes). Alors quand Junior la confine au tri du courrier pour limiter les dégâts croit-il (car bien sûr, ça fait bien longtemps que les cigognes ne reçoivent plus de courrier, celui-ci étant exclusivement réservé aux commandes de bébés), l'impensable se produit : une lettre arrive. La suite, vous la devinez tout de suite. Notre Tulipe remet en marche la machine à fabriquer les bébés et un bébé est fabriqué !

La suite de l'histoire raconte donc toutes les péripéties de nos 2 héros pour livrer leur précieux paquet sans qu'aucune autre cigogne ne soit mise au courant (vu que c'est devenu strictement interdit) mais pas seulement. Car voilà, en parallèle des aventures de Tulipe et Junior, nous avons celle de Denis (enfin je crois que c'est son nom mais j'ai un doute), le petit garçon qui a commandé un petit frère et donc tout déclenché.

Pour les adultes que nous sommes, cette histoire est une réflexion plutôt sympa sur l'importance de la famille, que ce soit d'en avoir une comme pour Tulipe ou simplement d'avoir des parents qui passent du temps avec vous comme pour Denis. Mais elle aborde aussi l'importance de savoir ce que l'on veut dans la vie, ce qu'on en attend et comment construire son avenir, le tout avec beaucoup d'humour.

Pour les enfants, c'est vraiment très divertissant. En tout cas, les monstros ont adoré et Azraël n'a pas cessé de poser des questions et de faire des commentaires tout au long du film ce qui prouvait d'une part son intérêt et d'autre part sa compréhension sur bien des points. Certains passages, en particulier ceux faisant intervenir la meute de loups ou la bande de pingouins, sont tout simplement hilarants.

Alors certes, vous me direz que le film est bourré d'invraisemblances mais en même temps, avec un film où les cigognes et leurs livraisons sont à l'honneur, fallait un peu s'y attendre non ? Bref, si vous avez l'occasion d'aller le voir, n'hésitez pas. Petits (dès 5 ans à mon avis peut-être même un peu avant) et grands sont assurés de passer un bon moment.