Bon ok, je sais, encore un post revue de presse mais bon là, vraiment, juste au cas où ça passerait encore près de chez vous, fallait absolument que je vous mette en garde parce qu'avec les monstros, on est allé voir le week-end dernier Un conte peut en cacher un autre.

conte

Pas trop loin de chez nous, il passait dans 2 cinémas différents, classé dès 6 ans dans le premier et dès 7 ans dans le second. Ben franchement, perso, je le mettrais bien à partir de 8 ans plutôt (voir même plus) et je peux vous dire que j'ai eu chaud aux plumes. Un coup de chance qu'Azraël ait bien mûri dernièrement parce que sinon, je ne suis pas sûre que je n'aurai pas eu droit à nouveau à quelques séances de sitting nocturne (et je me demande quel doudou j'aurai eu à coudre pour retrouver la paix).

Pourquoi je suis aussi critique et réservée sur ce dessin animé ? Non, ce n'est pas parce qu'on y découvre que Blanche-Neige était blonde et la meilleure pote du Petit Chaperon Rouge. Ce serait plutôt lier au fait que, au cours de l'histoire, on voit successivement :

  • le petit chaperon rouge zigouiller 2 loups et un cochon d'une balle en pleine tête
  • Blanche-Neige voler un miroir magique et s'en servir pour tricher aux courses hippiques
  • des nains ex-joquets joueurs compulsifs perdre tout leur argent aux courses mais finir millionnaires grâce au vol de Blanche-Neige et à l'exécution du cochon banquier par Mlle Rouge (aka le Petit Chaperon Rouge) qui n'a pas manqué de filer une fois son forfait accompli en emportant la caisse.
  • Cendrillon mépriser allègrement Jack (de Jack et le haricot magique) qui se montre pourtant adorable avec elle
  • le dit Jack annoncé comme battu comme plâtre par sa maman pendant 1h30 (bon, on la voit pas faire mais le narrateur le dit quand même explicitement)
  • la maman se faire boulotter par un ogre
  • et summum de l'horreur, le prince charmant de Cendrillon décapiter la méchante soeur dont la tête se met à rebondir partout à la recherche de son corps, le dit corps s'éloignant à taton. Puis le même prince courser Cendrillon partout dans la ville pour lui faire subir le même sort.

Bref, un petit dessin animé tout à fait charmant. A son crédit, à aucun moment on ne voit la moindre goutte de sang et certaines choses sont plus suggérées que montrer. Il est aussi très souvent drôle, les idées de détournement de contes de fée sont originales, l'animation est bien faite, bref, personnellement, en temps qu'adulte, j'ai passé un bon moment mais quand même, je trouve tout ça un peu raide à faire passer. J'ai d'ailleurs dû être attentive à tourner certaines scènes en dérision immédiatement ou à répondre à côté à certaines de ses questions afin de désamorcer tout possibilité de crise d'angoise de la part d'Azraël.

Dis maman, ça veut dire quoi "battre comme plâtre" ?

Ah ben c'est parce que sa maman est fâchée. Alors elle va le punir.

(Ben oui, j'allais pas lui dire qu'elle allait lui taper dessus aussi fort que possible avec l'espoir de lui faire tellement mal qu'il recommencerait jamais jamais jamais)

Ah d'accord

Je trouve d'ailleurs la bande annonce particulièrement trompeuse car elle donne plutôt l'image d'un film uniquement drôle et gai sans absolument rien de choquant et on meurt donc d'envie d'aller le voir sans soupçonner un seul instant qu'il puisse être aussi "dur" pour les enfants. Et quand je dis "dur", je ne pense pas exagérer si j'en juge par la réaction du petit garçon installé 2 rangs dernière nous (mais il n'était pas le seul, les autres étaient seulement plus discrets) qui a passé son temps à pleurer en disant qu'il avait peur et à supplier sa maman de rentrer. Je tairais d'ailleurs mon opinion sur la dite maman qui a imposé le visionnage du film à son gamin jusqu'au bout (mais j'espère bien qu'il va lui pourrir ses soirées et ses nuits pendant un petit moment tiens !).

Même la fin de l'histoire est un peu étrange (bon, je vous rassure, ça finit bien, bizarrement mais bien). C'est d'ailleurs le seul moment où Azraël a commencé à paniquer, le reste du temps, soit il n'était pas impressionné, soit mes petites remarques ont suffit à ce qu'il prenne la situation à la rigolade. Mais le moment angoissant est très très court ce qui évite à cette dernière de s'installer et reste donc apparemment sans conséquence.

En bref, un bon film sur le thème du détournement de contes de fées mais qui s'adresse aux plus grands (7 ans minimum voir 8 je pense mais ce n'est que mon opinion).