Non mais franchement la Puce, j'ai l'air de quoi moi !

Hein ? Mais de quoi tu parles Tricotus ?

De quoi je parle ? DE QUOI JE PARLE ? Mais de ça enfin !

Ben quoi, c'est un sac en plastique ? C'est pratique non ?

Un sac en plastique, un vulgaire sac en plastique ! Pour trimballer mes magnifiques créations dans tous les coins du pays !

Tous les coins, tous les coins. Pour aller chez l'ergo et à Oléron seulement faut pas pousser.

Eh bien c'est IN AD MIS SIBLE ! COUTURUUUUUUUUUS, FAIS QUELQUE CHOSE !

Bon là, vous imaginez bien que Couturus s'est empressé de profiter de l'aubaine. Pensez donc, me faire lâcher un tricot pour de la couture, prendre l'ascendant sur Tricotus et à la demande de ce dernier en plus. Voilà une situation tout à fait jubilatoire pour notre petit démon de la couture. Ceci dit, Tricotus est du genre casse-bonbon ! Monsieur refusait de se contenter une simple besace pour transporter son matériel. Non non. Il voulait un sac relativement élégant ET un sac nomade où placer sa pelote pour éviter qu'elle traine par terre en cours de tricotage. Alors il a fallu un petit moment à Couturus pour sélectionner les modèles adéquats. C'est tout juste s'il n'a pas exigé de la soie et du Liberty pour leur réalisation (comme si j'allais entamer mes beaux coupons pour lui).

Finalement, après avoir repéré le sac à ouvrage de La Lune à Coudre inspiré de ce tuto et le sac nomade de Sakiko, Couturus a convaincu Tricotus que c'était LES modèles du siècle qu'il lui fallait absolument pour être à la pointe de la mode.

Regardes, t'as vu comme ils sont chouettes. C'est exactement ce qu'il te faut.

Mouais, pas mal. Mais le nomade est trop grand.

On fera plus petit.

Et puis ton tissu blanc va accrocher la laine. Ce sera pas pratique.

On va mettre ce reste de tissu enduit rouge, ça glissera tout seul.

Mouais mais t'auras pas assez de tissu rouge pour l'autre sac.

Ben on prendra le blanc à pois pour doubler le sac à ouvrage et on garde l'enduit pour le nomade.

Huuuum ... voui ... ça pourrait aller ... mais tes dentelles elles sont pas terribles pour aller avec.

J'ai du ruban qui sera parfait.

Du ruban ? Non, ils sont pas assez larges tes rubans. Et puis j'aime pas leur couleur.

Bon, t'as fini de râler. J'ai du galon qui ira très bien et tu me casses plus les pieds ou je laisse tomber !

Quand je vous disais qu'il était casse-bonbon le Tricotus ! Enfin, bon, Couturus s'est mis à l'ouvrage sans plus tenir compte de ses remarques et, très fier de lui, a commencé à écluser les restes de mon tissu enduit rouge (celui qui avait servi pour les sacs à tarte du marché de noël) et des tissus ayant servi, entre autre, pour faire un tipi à Gargamel et une superbe couverture (oui oui, je sais, c'est pas la modestie qui m'étouffe). Des restes qui encombraient mon placard depuis des mois et des mois.

IMG_0994

Juste la bonne taille pour une pelote

IMG_0999IMG_0997

L'intérieur en tissu enduit qui glisse bien, l'extérieur en tissu d'ameublement

IMG_0998

Et une sangle pour le porter au poignet

Pour le sac nomade, si Couturus a conservé la largeur initiale du modèle de Sakiko, il a drastiquement réduit la hauteur, histoire d'y caser uniquement une pelote mais en lui laissant suffisamment d'espace pour qu'on puisse la dévider sans problème et sans avoir à la sortir. On obtient ainsi un petit sac tout à fait fonctionnel avec un encombrement minimum qui me permet de tricoter parfaitement à l'aise dans les salles d'attente (mon espace tricot de prédilection, oui oui je sais aussi, c'est bizarre mais faut bien s'occuper quand on y passe sa vie). Pour le sac à ouvrage, Tricotus ayant eu parfaitement raison, il ne me restait plus assez de tissu rouge (yahou, et un coupon de terminer un !). J'ai donc dû réduire les dimensions de la pièce du bas par rapport au modèle mais comme cette pièce sert uniquement pour un effet déco, on s'en fiche un peu. Il m'en restait quand même suffisamment pour réaliser cette partie dans ce tissu enduit en diminuant simplement la hauteur ce qui me permet d'avoir un fond de sac étanche. Et ça, c'est plutôt cool vu qu'on ne sait jamais dans quel état vont être les salles d'attente où il va traîner. Même le galon à motif géométrique vient de mon stock (offert par Inferno Gran Mom en plus).

IMG_0983 

Parfaitement coordonné avec mon sac nomade pour pelote : trop la classe non !

IMG_0988

IMG_0985IMG_0991

IMG_0989

En fait, si je fais le compte, non seulement ces ouvrages m'ont permis d'écluser quelques restes mais en plus, en dehors de la fermeture éclair, ils ne m'ont rien coûté. Couturus a donc fait le bonheur de Tricoutus pour la somme astronomique de 1€50 ! Et moi, j'ai plus l'air d'une clodo chez l'ergo !

Histoire de ne pas s'arrêter en si bon chemin, Couturus a enchaîné avec un petit cadeau de naissance pour Super Ortho qui vient juste d'avoir une petite fille. Bon en fait, Couturus avait commencé par le cadeau pour Super Ortho ce qui explique qu'il ne soit pas resté assez de tissu enduit pour mon sac (et après, il y en a qui prétende que j'ai pas le sens du sacrifice !). Mais vu que niveau temps, c'est plus que chaud bouillant en ce moment, Couturus était prévenu. Il fallait un projet utile mais simple et rapide à coudre. Résultat des courses, c'est une fois de plus Sakiko qui est venu à la rescousse avec son tapis à langer nomade, un truc qui m'avait bien manqué à l'époque où les monstros portaient encore des couches. Je le suis donc inspiré de son modèle et de ce tuto pour faire le mien.

IMG_0962

IMG_0964IMG_0970

IMG_0972

IMG_0980

J'ai molletonné l'ensemble du tapis, rembourrer un peu plus la partie oreiller ornée d'un joli papillon en dentelle de mon stock, utiliser du tissu enduit pour l'intérieur histoire que ce soit facile à nettoyer en cas de petits incidents et utiliser la technique de fainéante pour la partie en éponge. Ben oui, j'avoue, j'ai simplement acheté les serviettes comme ça j'ai eu que les pressions à poser. Et de toute façon, ca revenait infiniment moins cher que d'acheter du tissu éponge au mètre et du biais à poser tout autour.

IMG_0966

IMG_0967IMG_0969

IMG_0979

Le tapis replié en pochette et quelques serviettes de rechange

Et grâce à cette contribution à l'opération déstockage de Ta'Thilde, j'ai retrouvé un peu de place dans mon sac à chutes. Ça tombe bien, faut que j'entame un nouveau coupon pour faire des pantalons aux monstros. Je sens que je vais remplir rapido la place que je viens juste de faire ! Et si vous voulez voir les créations des autres déstockeuses, c'est pas .