Il y a des jours, franchement, je me demande ce qui peut bien me passer par la tête. Non en fait, je le sais très bien. C'est simplement Bricolus, Couturus et Enquiquinus qui découvrent une nouvelle façon de me pourrir mes soirées et qui la mettent en pratique. Bon ok, j'exagère peut-être un peu.

Tout a commencé début octobre, quand l'association des parents d'élèves de l'école des monstros a fait appel aux bonnes volontés pour fournir des idées de trucs réalisables par nous-mêmes à vendre au marché de Noël de l'école. L'objectif, c'était que des parents volontaires acceptent de passer quelques samedis matin tous ensemble à fabriquer des objets (qu'on aurait choisi parmi la liste d'idées donc) sympas que l'association aurait ensuite vendu avec un petit bénéfice, l'argent récolté servant à financer pas mal de choses pour nos enfants. Et des idées de trucs à fabriquer soi-même, depuis 2 ans que je pratique la cosméto maison, la fimo, la pâtisserie et la couture, c'est pas franchement ce qui me manque (ce serait plutôt le temps pour faire tout ce que j'aurais envie de faire... et un congélateur plus grand ... et un vaste atelier ... et un labo de chimie ... et ... non, on va s'arrêter là quand même).

Alors bon, vu que je me doutais qu'on ne me demanderait pas QUE de fournir des idées, mais peut-être aussi de mettre la main à la pâte, j'avais sélectionné des truc assez simples et rapides à faire, en particulier des sels de bain, une idée qui a beaucoup plu et qui a tout de suite été retenue. Sauf que , ben c'est pas moi qui les ait fait parce que c'était à la portée de n'importe qui, alors que la couture, ça tout le monde n'en faisait pas. En fait, j'étais à priori la seule (incroyable non ?). Le jour de cette fameuse réunion, il fut donc décidé que je coudrais pour le marché de Noël, le truc à coudre étant encore très flou et devant m'être précisé ultérieurement. Sauf que voilà, suite à une erreur de transcription d'adresse mail, je n'ai jamais reçu cette info qui m'est finalement parvenue un mois après tout le monde (quand je vous disais qu'Enquiquinus était de la partie). Ça aurait pu être la cata vu qu'il n'y avait ni tissu, ni patron, ni fournitures et qu'il ne restait qu'un mois avant le marché mais finalement, j'ai pu choisir le projet que je voulais et j'ai donc opté pour une valeur sûre, un truc plutôt marrant à faire et qui ne prend pas trop longtemps (2 heures environ) : un sac à tarte selon le tuto de Louise, un modèle que j'avais largement eu le temps de maîtriser précédemment. Et comme ce modèle se démarque des modèles plus classiques par son côté japonisant (il me fait penser au carré de tissu pour transporter les bentos ou à de l'origami par certains côtés), il a tout de suite été adopté par mes petites camarades.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_17a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_17bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_17c

Et effectivement, coudre le premier m'a bien amusé et le résultat, dans des tissus aux couleurs de Noël, était vraiment très chouette. Quand j'ai entamé le second puis le 3ème, la magie fonctionnait encore. Surtout qu'un monstros émerveillé me proposait de participer.

Maman, tu fais quoi ?

Ben tu vois là, je fais un sac à tarte.

Ça sert à quoi ?

A transporter les tartes ou les gâteaux ou d'autres plats sans qu'ils se renversent.

C'est pour qui ?

(oui, Azraël a fini par comprendre que je cousais beaucoup pour les autres et pas seulement pour lui)

Pour personne en particulier. C'est pour donner à l'école pour le marché de Noël.

T'as bientôt fini ? Je peux t'aider ?

Alors tu vois, ça c'est le 3ème et j'en ai 12 à faire. Mais oui, tu peux m'aider si tu veux. Allez, t'appuie sur le bouton de la machine.

Eh oui, vous avez bien vu. J'en avais 12 à faire soit 24h de boulot devant moi sans compter le reste et le fait qu'à l'époque, je passais mes soirées dans la chambre d'Azraël. Si c'est pas du travail à la chaîne ça ! Enfin bon, grâce à la magie d'Arc en ciel hippogriffe, j'ai enfin récupéré mes soirées et j'ai pu mettre les bouchés doubles cette semaine ce qui m'a permis d'achever ma mission avec une semaine d'avance et de livrer les 12 sacs aux organisatrices du marché de Noël.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_19a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_19bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_19e

Et pour la plus grande joie de Couturus, cette opération a eu un drôle d'effet secondaire. Ces dames m'ont vivement demandé d'organiser un atelier couture pour apprendre à se faire le fameux sac. Et vu que je suis également sensée organiser un atelier cosméto maison, je sens que début 2017 va être pas mal occupé.