vendredi 16 décembre 2016

Islande, quand tu nous tiens !

Ou peut-être devrais-je dire Tricotus ? Car malgré le temps que cela peut prendre de tricoter un châle dentelle islandais, Tricotus a catégoriquement refusé de lâcher l'affaire. Mamie M. aurait un châle pour Noël, un point c'est tout qu'il m'a répondu quand je lui ai fait remarquer que, quand même, Noël approchait à grand pas (et je parle même pas de l'anniversaire de Gargamel qui est juste avant et celui de Chéri juste après) et que là présentement, il était trèèèèès loin d'être fini le fameux châle.

Résultat, il en aura vu du pays ce châle car je l'ai vraiment trimbaler partout. Chez le psy d'Azraël en attendant que ce soit à nous de passer, chez notre généraliste adorée, en attendant que ce soit à nous de passer, chez l'ergo de Gargamel, en attendant que ce soit à nous de passer (c'est fou ce qu'on peut attendre quand même quand on a rendez-vous avec le médicus corpus) et pendant la séance ... Bref, au moindre moment de libre, hop, je dégainais le tricot.

chale moderne 10

Vue d'ensemble

chale moderne 4chale moderne 5chale moderne 6

Vue de face, coté et dos

chale moderne 7

Un gros plan sur la bordue du tricot.

C'est là que j'ai pu constater 2 trucs assez rigolos. D'abord, dégainer un tricot quand on a moins de 70 ans, apparemment, ça surprend ! Vous n'imaginez pas le nombre de yeux exhorbités qui ont pu me fixer (ou alors j'avais la tête de Tricotus en surimpression sur ma bobine, je sais pas). Ensuite, pour les personnes que je vois chaque semaine parce que leur enfant passe juste après le mien chez l'ergo par exemple, une fois habituées, c'est le rituel du petit commentaire sur la nature du bidule, son état d'avancement, le choix des couleurs etc ... qui s'engage jusqu'au moment fatidique du Oh, ben vous avez fini l'autre ? C'est un nouveau ça. C'est quoi cette fois ?

 

chale moderne 8

chale moderne 9

Car oui, si les voyages forment la jeunesse, ils forment aussi les tricots ou plutôt ils aident les tricots à prendre forme. Alors voilà le Châle Moderne d'Helen Magnusson est enfin terminé. Et je peux vous dire que j'en ai bien bavé sur celui-là et que même si cela ne se voit pas, il est plein d'erreurs que j'ai pas eu le courage de corriger parce que détricoter un rang de 472 mailles à cause d'une erreur à la 10ème maille, ben non, y a pas, ça me tente vraiment pas !

chale modernechale moderne 2

chale moderne 3

Allez, il ne reste plus qu'à l'emballer et à croiser les doigts pour qu'il plaise à Mamie M.

Posté par reyhaziel à 20:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 4 décembre 2016

Travail à la chaîne

Il y a des jours, franchement, je me demande ce qui peut bien me passer par la tête. Non en fait, je le sais très bien. C'est simplement Bricolus, Couturus et Enquiquinus qui découvrent une nouvelle façon de me pourrir mes soirées et qui la mettent en pratique. Bon ok, j'exagère peut-être un peu.

Tout a commencé début octobre, quand l'association des parents d'élèves de l'école des monstros a fait appel aux bonnes volontés pour fournir des idées de trucs réalisables par nous-mêmes à vendre au marché de Noël de l'école. L'objectif, c'était que des parents volontaires acceptent de passer quelques samedis matin tous ensemble à fabriquer des objets (qu'on aurait choisi parmi la liste d'idées donc) sympas que l'association aurait ensuite vendu avec un petit bénéfice, l'argent récolté servant à financer pas mal de choses pour nos enfants. Et des idées de trucs à fabriquer soi-même, depuis 2 ans que je pratique la cosméto maison, la fimo, la pâtisserie et la couture, c'est pas franchement ce qui me manque (ce serait plutôt le temps pour faire tout ce que j'aurais envie de faire... et un congélateur plus grand ... et un vaste atelier ... et un labo de chimie ... et ... non, on va s'arrêter là quand même).

Alors bon, vu que je me doutais qu'on ne me demanderait pas QUE de fournir des idées, mais peut-être aussi de mettre la main à la pâte, j'avais sélectionné des truc assez simples et rapides à faire, en particulier des sels de bain, une idée qui a beaucoup plu et qui a tout de suite été retenue. Sauf que , ben c'est pas moi qui les ait fait parce que c'était à la portée de n'importe qui, alors que la couture, ça tout le monde n'en faisait pas. En fait, j'étais à priori la seule (incroyable non ?). Le jour de cette fameuse réunion, il fut donc décidé que je coudrais pour le marché de Noël, le truc à coudre étant encore très flou et devant m'être précisé ultérieurement. Sauf que voilà, suite à une erreur de transcription d'adresse mail, je n'ai jamais reçu cette info qui m'est finalement parvenue un mois après tout le monde (quand je vous disais qu'Enquiquinus était de la partie). Ça aurait pu être la cata vu qu'il n'y avait ni tissu, ni patron, ni fournitures et qu'il ne restait qu'un mois avant le marché mais finalement, j'ai pu choisir le projet que je voulais et j'ai donc opté pour une valeur sûre, un truc plutôt marrant à faire et qui ne prend pas trop longtemps (2 heures environ) : un sac à tarte selon le tuto de Louise, un modèle que j'avais largement eu le temps de maîtriser précédemment. Et comme ce modèle se démarque des modèles plus classiques par son côté japonisant (il me fait penser au carré de tissu pour transporter les bentos ou à de l'origami par certains côtés), il a tout de suite été adopté par mes petites camarades.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_17a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_17bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_17c

Et effectivement, coudre le premier m'a bien amusé et le résultat, dans des tissus aux couleurs de Noël, était vraiment très chouette. Quand j'ai entamé le second puis le 3ème, la magie fonctionnait encore. Surtout qu'un monstros émerveillé me proposait de participer.

Maman, tu fais quoi ?

Ben tu vois là, je fais un sac à tarte.

Ça sert à quoi ?

A transporter les tartes ou les gâteaux ou d'autres plats sans qu'ils se renversent.

C'est pour qui ?

(oui, Azraël a fini par comprendre que je cousais beaucoup pour les autres et pas seulement pour lui)

Pour personne en particulier. C'est pour donner à l'école pour le marché de Noël.

T'as bientôt fini ? Je peux t'aider ?

Alors tu vois, ça c'est le 3ème et j'en ai 12 à faire. Mais oui, tu peux m'aider si tu veux. Allez, t'appuie sur le bouton de la machine.

Eh oui, vous avez bien vu. J'en avais 12 à faire soit 24h de boulot devant moi sans compter le reste et le fait qu'à l'époque, je passais mes soirées dans la chambre d'Azraël. Si c'est pas du travail à la chaîne ça ! Enfin bon, grâce à la magie d'Arc en ciel hippogriffe, j'ai enfin récupéré mes soirées et j'ai pu mettre les bouchés doubles cette semaine ce qui m'a permis d'achever ma mission avec une semaine d'avance et de livrer les 12 sacs aux organisatrices du marché de Noël.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_19a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_19bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_19e

Et pour la plus grande joie de Couturus, cette opération a eu un drôle d'effet secondaire. Ces dames m'ont vivement demandé d'organiser un atelier couture pour apprendre à se faire le fameux sac. Et vu que je suis également sensée organiser un atelier cosméto maison, je sens que début 2017 va être pas mal occupé.

Posté par reyhaziel à 15:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 27 novembre 2016

Ailes de fée ou de papillon - le tuto

Et voilà, j'ai terminé mon second costume de fée. Dans la foulée, j'ai bien sûr dû réaliser une paire d'ailes supplémentaire pour Azraël qui bavait littéralement devant les 2 autres paires. Si ma première réalisation misait sur le rose, pour la seconde, c'est le bleu qui est à l'honneur.

IMG_0250

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_171

IMG_0254UNADJUSTEDNONRAW_thumb_173

Du coup, quand j'ai demandé à Azraël de quelle couleur il voulait les siennes, devinez un peu ce qu'il m'a répondu.

IMG_0233

IMG_0240IMG_0238

IMG_0236IMG_0242

Pour fixer les ailes, on peut soit les nouer autour des bras soit croiser les rubans sur la poitrine.

Et non, vous ne rêvez pas. Rose en haut et bleu en bas, telle fut bien sa réponse. Et je sens que je ne vais pas tarder à devoir faire une 4ème paire car Gargamel lorgne dangereusement sur les ailes de son frère !

En tout cas, après 3 paires de réaliser (soit 12 morceaux d'ailes), j'ai pu largement valider la technique employée et je vous ai donc préparé un petit tuto au cas où vous auriez envie de vous lancer. En faire autant m'a également confortée dans ma première impression. C'est très facile à faire mais c'est long ! N'espérez donc pas boucler ça en une soirée mais plutôt en 3 ou 4, ne serait-ce qu'à cause du temps de séchage de la peinture.

Allez, voilà le tuto à télécharger : Tuto_ailes_de_fee

Posté par reyhaziel à 21:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 13 novembre 2016

Qui se souvient de Prosper ?

Prosper. Ça vous dit quelque chose ? Non ?

Eh bien pour moi, ce prénom est intimement lié au ... pain d'épices. Il suffit que j'entende Proper ou Pain d'épices pour que je me mette à chanter Youpla boom ! Eh oui, que voulez-vous, mon enfance a été bercée par cette publicité que je ne résiste pas d'ailleurs à partager avec vous.

Pourquoi je vous parle de ça d'un seul coup ? Mais parce que Noël approche à grand pas et que, qui dit Noël dit petits sablés et pain d'épice. Certes, cela fait bien longtemps que je ne mange plus de pain d'épices Prosper (est-ce qu'on en trouve encore d'ailleurs ? Je me demande), beaucoup trop fort en épices et bien trop sucré pour mon goût comme tous les pains d'épices industriels. Je ne suis pas non plus très fan en général du pain d'épices artisanal typique de certaines régions de France, trop compact et trop dosé en épices pour moi. Bref, vous l'aurez compris, à vu de nez, le pain d'épices, c'est pas franchement mon truc (même si j'en mange quand c'est du bon et pas de l'industriel, celui-là, je ne peux plus le regarder en peinture).

Sauf que voilà, il n'y a que les imbéciles qui refusent d'essayer de nouvelles choses et j'ai un régime à IG bas à respecter. Or après 5 semaines et demi de régime, j'ai eu envie d'autre chose que de pain intégral pour mon petit déjeuner (aussi bon soit-il) et j'ai commencé à chercher de nouvelles recettes quand je suis tombée sur ça : Pains d'épices ultra moelleux et à IG bas (une recette pêchée chez Fromage ou Dessert ?). Alors déjà, IG bas, ça me parlait bien. Mais l'association des mots moelleux et pain d'épices alors là, j'ai cru halluciner, parce que pour moi, ces mots sont totalement antinomiques (ha ha, faut le placer celui hein !). Ben oui, jusqu'à aujourd'hui, les seuls pains d'épices que j'avais côtoyé n'étaient pas à déguster avant un plongeon à la piscine sous peine de rester coller au fond vu la densité des bestiaux (une tranche de Prosper et tu es lesté pour la journée). Bref, il fallait absolument que j'essaie. En plus, je me disais que ce serait parfait pour garnir les boîtes à déjeuner des maîtresses si c'était si bon que ça. Et franchement, je n'ai pas été déçue du tout !

IMG_0131

Ici, j'ai fait 4 mini cakes pains d'épices. Ca ne se voit pas bien mais ils sont dorés à souhait. Et je vous dis pas comment ça embaume !

Avec cette recette, parfaitement compatible avec mon régime donc, on obtient des pains d'épices avec une petite croûte craquante à l'extérieur et bien moelleux à l'intérieur s'ils sont dégustés le jour même. Quelques jours plus tard (mes mini cake pains d'épices se sont gardés sans problème 10 jours dans un sac hermétique), la croûte a perdu son craquant mais n'est pas dure et les pains ont perdus en moelleux mais sans être rassis. Bref, ils sont toujours très bons. Alors certes, c'est assez sucré niveau goût (c'est qu'il y a la dose en miel quand même) mais pas excessivement non plus, ce n'est pas sirupeux du tout et si le goût des épices est bien présent, il n'est pas écrasant et sait parfaitement rester discret.

IMG_0135

IMG_0138

Cerise sur le gâteau, c'est ultra simple et rapide à faire et comme on ne trouve pas de la farine intégrale à tous les coins de rue, seule farine de blé autorisée dans le régime IG bas, sachez que la recette est facilement adaptable pour une version non régime compatible, ce que je vous indique d'ailleurs dans la liste des ingrédients. Depuis que j'ai fait mes mini pains d'épices, je me suis procurée des moules silicone fantaisie avec des sujets de Noël ce qui me permettrait de faire des tous petits pains parfaits pour offrir pour les fêtes et à déguster avec le café (ou au petit déjeuner). Promis, dès qu'ils seront faits, je vous montrerai une photo.

Donc si vous n'avez jamais mangé de pains d'épices, si vous avez besoin de vous réconcilier avec le pain d'épice ou tout simplement si vous aimez le miel et les gâteaux aux épices, n'hésitez pas à tester cette recette. Même Chéri qui, lui, n'aime pas du tout le pain d'épices, a décrété qu'ils n'étaient pas si mauvais ces petits pains (en en réclamant une tranche supplémentaire).

Pain d'épices à IG bas (pour 4 mini pains de 75 g environ ou un gros pain de 300g, ou 6 muffins)

Entre parenthèses, vous trouverez l'ingrédient que l'on peut utiliser si on ne suit pas le régime IG bas

  • 100 g de miel d'acacia (n'importe quel miel au goût tout de même pas trop prononcé)
  • 30 g de sucre de coco (cassonade)
  • 75 g de farine de blé intégrale T150 (farine de blé classique T55 ou T65)
  • 38 g de blancs d'oeufs
  • 25 g de son d'avoine finement mixé (on ne fait pas l'impasse sur le son, il contribue à la légèreté des pains et c'est excellent pour le transit)
  • 25 g de poudre d'amande
  • 5 cl de lait d'amande (lait demi écrémé)
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café d'épices à pain d'épices

Préchauffer le four à 180°C. Dans un bol, mettre le sucre de coco et le miel (uniquement le miel si vous utilisez de la cassonade) et faites chauffer 30s au micro onde. Versez dans un grand saladier. Ajouter le son d'avoine finement mixé et la poudre d'amande (ainsi que la cassonade si vous faîtes la version non régime compatible).

En ce qui concerne le son d'avoine, on en trouve en grande surface facilement maintenant. Il est important de le conserver dans la recette car il contribue à donner cette texture moelleuse au pain. Il est préférable de le mixer finement pour que ce soit agréable à manger mais si vraiment vous n'avez pas le matériel pour, on peut se passer du mixage.

On mélange bien jusqu'à ce que ce soit homogène. On ajoute les blancs d'oeufs et on mélange bien à la cuillère magique, puis la farine que l'on aura tamisée avec la levure chimique, la cannelle et les épices et on mélange bien pour éviter les grumeaux. Enfin, on ajoute le lait et on mélange une dernière fois. Voilà, la pâte est prête.

On graisse son ou ses moules, on répartit la pâte à l'intérieur (on n'oublie pas que ça va gonfler à la cuisson) et on enfourne sur le second gradin en partant du bas pour 20mn environ, cela dépend du moule et de sa contenance. Quand c'est doré et que la pointe d'un couteau ou d'un cure-dent piqué dedans ressort sèche, c'est cuit. On sort du four et on met immédiatement à refroidir sur une grille. Il ne reste plus qu'à se régaler.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 11 novembre 2016

Papa Noël fait dans le casse-croûte !

Bon, ça suffit maintenant, tu la laisses tranquille. C'est mon tour ! J'ai une dizaine de sacs à tarte à faire.

Non mais ça va pas, j'ai pas fini mon tricot moi !

Et moi alors, c'est mon bricolage qu'est le plus urgent. Faut céder la place !

Non mais hé ho. C'est pas un peu fini ce bazar ! Continuez comme ça et je vous exorcise tous moi ! Et laissez mon corps tranquille, c'est pas un hall de gare pour démons non mais des fois !

C'est vrai quoi ! Avec l'approche de Noël, tous mes petits démons sont dans tous leurs états. Tricotus s'est mis en tête que je devais offrir un maximum d'ouvrages tricotés et comme ça prend pas mal de temps, il m'empêche de lâcher mes aiguilles pour faire autre chose. Bricolus, lui, a décidé qu'on devait fabriquer un costume de fée de toute urgence pour l'anniversaire de Blondinette (dans moins de 10 jours quand même) et que ça ferait aussi un cadeau de Noël parfait pour une autre fillette. Et Pâtissus rêve déjà à tous les biscuits à tester pour faire des paniers gourmands.

Quant à Couturus, comme si je n'avais pas assez d'occupation entre les vêtements et les cadeaux de fin d'années, il n'a rien trouvé de mieux à faire qu'à me désigner volontaire d'office pour de la confection de sacs à tarte en série pour le marché de Noël de l'école des monstros ! Moi qui ait horreur de la confection en série ! Non je vous le dis tout net, ils sont en train de me rendre complètement schizo les Démonicus. D'ailleurs, s'ils n'avaient pas de bonnes idées pour les cadeaux de Noël, ça fait longtemps que j'aurais exorcisé tout ça moi ! Enfin que j'aurais essayé au moins parce que bizarrement, avec le temps et le niveau de contamination démoniaque de plus en plus élevé à la maison, mes pouvoirs d'exorciste semblent en constante diminution.

Et puis faut être honnête, ils en ont quand même pas mal des idées ces petits démons. Surtout depuis que Pinterestus Démonicus est venu de mettre dans la partie. Ah ah ! J'en vois qui réagisse là-bas au fond. Eh oui rassurez-vous, non, vous n'êtes pas faible, non ce n'est pas votre faute si vous passez des heures à surfer sur Pinterest et à baver devant les belles photos. Tout est la faute à Pinterestus Démonicus. Si si, je vous jure. C'est un seigneur démon niveau hors classe de type international. Un truc de fous que je n'ai découvert qu'au prix de recherches laborieuses et trèèèès dangereuses et je n'en dirais pas plus . Paraîtrait que c'est ultra confidentiel et qu'on risque sa vie à chercher à en savoir plus et j'ai le souci de protéger mes lecteurs moi ! Bref,vu que j'en ai désespérément besoin, moi, de leurs idées avec ma manie de ne plus offrir que du fait maison (faut dire aussi que jusqu'à présent, mes petits cadeaux ont toujours reçu bon accueil alors forcément, ça donne envie de continuer), j'ai lâchement décidé de remettre l'exorcisme à plus tard.

Dernière idée en date justement, après le mugbag, c'est le sac à lunchbox. Décidément, l'an dernier était l'année de la veste, cette année, c'est plutôt l'année du sac. Une mini série de 3 exemplaires à offrir aux maîtresses Chérie et Adorée des monstros, le dernier étant pour un monsieur mais chut, c'est une surprise. Alors pourquoi des sacs à boîte déjeuner et puis c'est quoi d'abord.

IMG_0150

IMG_0143

Eh bien c'est un petit sac aux dimensions d'une boite à déjeuner qui permet de la transporter sans qu'elle valse dans tous les sens et se renverse. Oui parce que perso, jusqu'à présent, j'utilisais un simple sac plastique pour trimbaler mon déjeuner et que franchement, c'est loin d'être l'idéal.

IMG_0147

IMG_0148

Soit c'est trop petit et on galère pour récupérer sa pitance quand elle ne finit pas par terre. Et dans ces cas-là, je finis généralement par terre également. Ben oui, faut bien nettoyer. Vous ne pensiez quand même pas que je me roulais par terre de colère ? Soit c'est trop grand et tout se renverse dans le sac et ça m'agace prodigieusement (cherchez pas à comprendre pourquoi, je comprends pas moi-même pourquoi ça m'énerve autant).

Euh, la Puce, c'est sympa ton idée là mais comment tu fais pour être sûre que le sac sera aux bonnes dimensions ? Et puis t'es sûre qu'elles ont de lunchbox les maîtresses ? Alors non, je suis pas sûre et pour les dimensions, c'est très simple. J'ai résolu les 2 problèmes d'un coup en offrant le sac ET la boîte. Et comme les dimensions sont assez standards, je pense que mes petits sacs devraient convenir même si elles ont déjà d'autres boites chez elles.

IMG_0149

Pour ce projet, j'ai pioché dans mes chutes de tissu pour les anses et le tissu extérieur. Pour l'intérieur par contre, j'ai utilisé du coton enduit rouge en pensant aux fuites éventuelles des lunchbox. Cela devrait éviter les tâches. Je n'avais pas de patron ni de modèle mais comme il s'agit d'un projet plutôt simple cela ne m'a pas paru nécessaire. Ces petits sacs se cousent assez vite. J'ai passé une partie de mes soirées de la semaine à dessiner et couper les pièces et j'ai pu coudre les 3 sacs dans le même week-end vu que toutes les pièces étaient prêtes.

IMG_0144

IMG_0145

IMG_0146

Je suis plutôt satisfaite du résultat. Il ne reste plus qu'à espérer qu'ils trouveront leur utilité auprès de leurs futurs propriétaires.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 28 octobre 2016

Allo Docteur ?

Avec le mauvais temps qui fait son retour, les rhumes, rhyno, laryngo et tous les trucs en "O" qui reviennent en force, je me voyais déjà passer mon temps au téléphone pour dégoter rendez-vous sur rendez-vous chez le médecin (de préférence en urgence un vendredi soir veille de week-end de Toussaint). Sauf que passer mon temps chez le médecin ne me tentant pas trop, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes (ou plutôt Milady par ses canettes en fait) et d'avoir un docteur à demeure.

J'ai donc usé de toute mon influence à la faculté de médecine La Puce (mondialement reconnue pour son haut niveau d'excellence) pour que Sir Azraël soit rapidement diplômé et soit également promu médecin chef de l'Inferno Hospital, oui messieurs dames. Bien sûr, il ne le sait pas encore vu qu'il n'obtiendra son diplôme que le 24 décembre minuit (ou plus vraisemblable le 25 matin). D'ailleurs, il ne sera pas le seul diplômé car, dans mon infinie sagesse, j'ai décidé de faire profiter une copine de l'aubaine. Sa petite dernière deviendra donc à la même date une éminente consoeur d'Azraël.

Comme tout docteur qui se respecte, nos jeunes diplômés auront besoin d'une sacoche pour transporter tout leur matériel, sacoche généreusement fournie par la faculté de médecine La Puce. Afin de garantir la solidité de la dite sacoche, celles-ci sont bien évidemment réalisées entièrement à la main dans le cuir le plus fin. Hein ? Comment ça vous n'en croyez pas un mot et elles sont made in Taiwan ! Meuh pas du tout. Bon, j'admets que, vu la crise, pour réaliser des économies, la faculté a fait l'impasse sur le cuir fin et le fait main mais elles sont tout de même de fabrication villebonnaise, cousue à la machine (et avec amour si si) en simili cuir et tissu d'ameublement. Et elles font juste la taille qu'il faut pour tout ranger dedans.

IMG_0086

IMG_0073IMG_0087

Et justement, niveau matériel, de quoi donc peut bien avoir besoin tout bon docteur ? Là aussi, la faculté de médecine La Puce a veillé au grain. Les sacoches seront donc fournies bien garnies à nos jeunes diplômés, et pas avec n'importe quoi je vous prie !

IMG_0056

La version 1

IMG_0063

La version 2

Un vrai stéthoscope (dégoté pour 3 francs 6 sous sur amazon, un grand merci à Cousu Dodu pour le tuyau), un machin dont j'ai oublié le nom pour regarder dans les oreilles (que j'ai bricolé pour éviter tout risque qu'il rentre dans les oreilles on est jamais trop prudent) avec une petite loupe et une vraie lumière qui s'allume qu'on voit super bien dans les narines qu'il a dit Azraël (damned, il m'est tombé dessus pendant le bricolage et j'ai pas pu l'empêcher d'essayer), des bandages en tissu qu'on peut attacher pour de vrai, des pansements en tissu et en feutrine avec leur pochette de rangement, des compresses, des médicaments (100% sucre et chocolat), un abaisse langue, une bouteille pour le sirop ...

IMG_0059IMG_0069

Le stéthoscope et le truc pour les oreilles

IMG_0065

Les médicaments 100% chocolat

IMG_0066IMG_0068

Pansements en feutrine

IMG_0076IMG_0077

Pochette de rangement avec les pansements en feutrine d'un côté et ceux en tissu de l'autre

IMG_0075

Et les compresses au milieu

IMG_0085

Dans un moment de folie, la faculté a même décidé de fournir un thermomètre dernier cri. Entièrement en feutrine pour le confort du patient (ben oui, le métal et le plastique, c'est froid, rien ne vaut le feutre bien chaud) et où le liquide rouge (eau du robinet additionné de colorant alimentaire) bouge vraiment pour indiquer la température atteinte par le patient, la preuve en image ! Il suffit de presser sur le petit réservoir planqué dans la base du thermomètre.

Mais si, si vous faîtes bien attention, vous verrez que je suis en train de presser sur la base et que le liquide monte.

Oui, je sais, on se demande parfois ce qui peut bien me passer par la tête pour bricoler des machins pareils mais c'est pas moi, c'est Bricolus qui a encore sévi. Le pauvre avait l'impression de ne pas participer suffisamment aux cadeaux de Noël. C'est que ce sont des petites choses fragiles ces démons parfois !

Et la tenue de docteur alors ? Où est-elle me direz-vous ? Ben elle est pas encore finie pour cause de nez qui coule. Eh oui, pour je ne sais quelle raison, il est fort difficile de coudre quand on doit se précipiter sur sa boîte de mouchoirs toutes les 30 secondes. Mais ce n'est que partie remise. Et Couturus ayant plusieurs semaines de frustration a compensé, nul doute que cela ne va pas traîner !

Posté par reyhaziel à 23:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 7 octobre 2016

Fonds de tiroirs

Chose promise, chose due. Voilà le grand retour de l'écharpe LOVE, tricotée cette fois dans une laine 20% ben laine quoi et 80% angora, bref, de la laine bien poilue et qui les perd, ses poils. Un bon truc à savoir est donc d'éviter de porter du noir ET une écharpe en angora (on sent le vécu non ?).

thumb_IMG_4445_1024

 

Elle a de beaux poils ma laine, elle a de beaux poils.

Eh oui, car comme je le disais dans mon post concernant l'écharpe Love en mohair, Conservatus et Tricotus se sont alliés pour m'obliger à faire une partie de mes cadeaux de Noël en tricot avec des laines rarissimes datant de l'époque mérovingienne ... Mais si, ils m'obligent ! Non mais vous croyez vraiment que je ferais autant de trucs si j'avais pas toute une bande de démons à la maison pour m'obliger à faire les choses à l'insu de mon plein gré ! C'est vrai quoi, je préférais nettement faire mon ménage, mon repassage, ma lessive et le reste !

Mais revenons plutôt à nos moutons, ou enfin à nos lapins puisque l'angora, c'est du lapin. C'est après avoir mené une expédition à hauts risques au fin fond du coffre à jouets dans la chambre de Gargamel, après avoir manié la pelle et la pioche pendant des heures pour dégager toutes les strates de détritus peluches et autres hochets de bébé pour atteindre la strate de l'ère mérovingienne que Conservatus est tombé sur un trésor rarissime : une pelote et demi de laine angora artisanale bleue en provenance directe de l'île d'Oléron. Eh oui, à l'époque mérovingienne, il y avait un élevage de lapins angora sur l'île où une gentille madame vendait sa production. Bon, si vous rêvez d'aller y acheter quelques pelotes de cette splendeur, oubliez tout de suite. Cela fait des siècles maintenant que le site est tombé dans l'oubli voir la poussière et la décrépitude. Mais ces pelotes, elles, ont survécu et sont parvenues jusqu'à notre ère. Hum, quoi, qu'est-ce que vous dîtes ? C'était quand exactement l'ère mérovingienne ? Approximativement en l'an 3 avant Gargamel sachant qu'aujourd'hui nous sommes à 3 mois de l'an 10 après Gargamel. C'est bon, vous voyez le nombre de siècles de la pelote ?

Alors une écharpe en angora mérovingien, ça ressemble à quoi ? Et bien à un nuage de douceur et de moelleux. Non vraiment, ça donne une écharpe très souple, presque mousseuse, extrêmement légère et chaude à la fois et d'une douceur, d'une douceur ... qui donne envie de se rouler dedans et pas seulement de la passer autour de son cou. En fait, sans mon problème d'allergie qui fait que si je peux en apprécier toute la douceur au niveau de mes petites mimines, elle me démange dès que j'essaie de la mettre autour de mon cou, j'avoue que j'aurais bien du mal à m'en séparer de cette écharpe.

thumb_IMG_4432_1024

thumb_IMG_4433_1024

thumb_IMG_4436_1024

 

On remarquera tout de suite que la structure en dentelle ressort bien mieux qu'avec la laine mohair.

Côté réalisation technique, rien n'a changé par rapport à sa version mohair. Même points, même facilité d'exécution des dits points. Par contre, c'est le coté réalisation pratique qui n'a rien à voir. En effet, la grosse différence entre le fil mohair et le fil angora, bien qu'ils aient tous les 2 un aspect duveteux, c'est que le mohair doit le sien aux bouclettes que font les poils de chèvres avec le fil de soie, bouclettes dans lesquelles les aiguilles viennent des perdre et se coincer ce qui rend parfois la réalisation fastidieuse. Alors que le fil angora lui est "lisse", au sens pas de bouclettes, rien dans lequel pourrait coincer les aiguilles. Du coup, le tricot monte tout seul avec une rapidité déconcertante.

thumb_IMG_4438_1024

thumb_IMG_4440_1024

thumb_IMG_4442_1024

thumb_IMG_4443_1024

thumb_IMG_4444_1024

Même les arceaux de contour au crochet vont plus vite à faire. Bref, voilà un cadeau supplémentaire de terminer ce qui porte le total à 5 sur les 19 à réaliser. Mouais, ya encore du boulot quoi !

Ah, et si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi mes mains arrivent à supporter le contact de toute matière comprenant jusqu'à 60% de laine alors que le reste de mon anatomie s'y refuse et me fournir une solution, je suis preneuse. Non parce qu'un jour, j'aimerais vraiment bien me coudre une jupe ou une robe en drap de laine qui me donne pas envie de m'arracher la peau à la fin de la journée. Les petites jupes en coton, l'hiver, c'est quand même limite parfois.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 4 octobre 2016

Milady veut une nouvelle garde-robe

Un soir, j'étais tranquillement installé dans mon canapé à tricoter ma seconde écharpe Love en regardant pour la nième fois Harry Potter à l'école des sorciers, histoire de m'assurer que ce serait bien regardable par les monstros. Oui parce que Harry Potter et les reliques de la mort, je suis pas sûre sûre que ça va le faire par contre. Mais que j'en ai un peu raz le bol des Disney en boucle. Quand voilà que j'entends pleurnicher sur ma gauche.

Bon, faut savoir que, confortablement vautrée installée sur mon canapé, sur ma gauche, y a rien. Même pas Chéri. Lui, il s'installe sur ma droite. Eh oui, chez les Inferno, sur le canapé comme dans le lit, chacun sa place et on change pas je vous prie (pas psychorigide du tout à part ça). A ma gauche donc, il n'y a rien ... enfin, rien à part mon coin couture. Mais qu'est-ce qui pouvait bien faire ce bruit alors ?

C'est Milady. Elle est malheureuse !

Hein ? Non mais c'est quoi ce délire Couturus. Une machine à coudre, c'est un objet. Ca n'a pas d'état d'âme voyons !

Ah oui. Et la philosophie shinto alors, t'en fais quoi !

Oui bon d'accord. Alors c'est quoi son problème

(oui, je parle pas le MAC moi, alors Couturus doit servir de traducteur)

C'était notre second anniversaire de mariage en juin dernier et t'y a même pas pensé !

 ...

(je reste sans vois là, mais je vais me reprendre)

Et alors, elle aurait voulu quoi, une robe de mariée peut-être.

(voilà, je me suis reprise)

Ben justement !

Bon alors, je vous rassure, une fois les explications fournies par un Couturus quelque peu remonté (Couturus est toujours trèèèès susceptible dès que Milady est concernée), il s'est avéré qu'en guise de robe de mariée, c'était une jolie housse dont rêvait la demoiselle pour affronter la poussière l'hiver. Faut dire que j'ai jamais pu me résoudre à utiliser une de ces housses en plastique tellement moches qui sont fournies avec les MAC quand on les achète. Non franchement, j'aime encore mieux essuyer la poussière qui s'accumule entre 2 projets couture. Coudre une housse en tissu, l'idée était donc plutôt tentante et je l'ai tranquillement rangé dans un petit coin de mon cerveau, à la grande horreur de Couturus qui s'est immédiatement écrié qu'avec mon unique neurone déficient, la dite idée ne ressortirait plus jamais du dit cerveau.

Ah, petit démon de peu de foi (bon, en même temps, c'est un démon alors la foi hein ...). Car voilà, partie à la recherche d'une fourrure minky pour coudre un manteau pour Azraël, je suis tombée sur LE tissu idéal pour ce projet. Tellement idéal même que j'ai décidé que :

  • c'était une garde-robe complète qu'il fallait faire et pas seulement une housse
  • ce serait le cadeau de Noël idéal pour une de mes copines couturière

Alors ça se compose de quoi une garde-robe de machine à coudre. Et bien d'abord, il lui faut de splendides escarpins pour ses adorables petits pieds. Non mais c'est pas la peine de regarder votre écran avec des yeux ronds, j'ai toute ma tête. Il lui faut un tapis de MAC quoi ! Le mien comprend 2 poches où ranger tout un tas de bazar, dont la paire de ciseaux indispensable à garder à porter de main (parce que moi, je passe mon temps à me demander ce que j'ai bien pu en faire, normal, j'ai pas de tapis de MAC). Niveau dimensions, elles ont été choisies pour que le tapis ne prenne pas trop de place mais puisse être utilisé dans les 2 sens ce qui permet de faire pendouiller les poches devant soi ou sur le côté comme on veut.

thumb_IMG_4377_1024

On admire le superbe tissu parfaitement dans le thème pour la nouvelle garde-robe de Milady et sa non moins magnifique doublure

thumb_IMG_4368_1024thumb_IMG_4370_1024

Poche sur le devant

thumb_IMG_4373_1024

ou sur le coté

Pour atténuer les vibrations de la machine quand on coud, je l'ai légèrement molletonné et pour éviter qu'il ne glisse sur la table, et la machine avec, j'y ai fixé un morceau de PVC (?) qui n'est autre que de la feuille antidérapante qu'on met dans les tiroirs de cuisine. 

thumb_IMG_4378_1024

Le truc gris bizarre, c'est le fameux film anti dérapant

thumb_IMG_4379_1024

On admire aussi les magnifiques étiquettes à coudre offertes par Inferno Gran Mom pour agrémenter mes jolies créations à offrir.

Ensuite, il faut bien sûr une robe de soirée/cocktail/jour/tous les jours. Bref, une housse multifonction. Hum, oui toi là-bas au fond t'as une question ? C'est quoi une housse multifonction ? Alors c'est une housse qui recouvre complètement la machine entre 2 projets couture pour lui éviter de prendre la poussière MAIS ... que tu peux aussi utiliser pendant ton projet couture pour protéger la machine le soir sans avoir à retirer ta bobine de fil déjà installé. Oui parce que c'est vite rasoir de mettre et démettre une bobine de fil (on sent le vécu là non ?). On peut donc ouvrir partiellement la housse pour que juste la bobine passe.

thumb_IMG_4001_1024thumb_IMG_4002_1024

thumb_IMG_3998_1024

thumb_IMG_4004_1024

Et qu'on peut aussi utiliser même quand on doit débloyer la poignée de transport parce qu'on souhaite transporter la machine justement et où on peut ranger la pédale de transport, tout ça grâce à une poche et à une ouverture escamotable supplémentaire.

thumb_IMG_4012_1024thumb_IMG_4010_1024

thumb_IMG_4009_1024

Pour assurer la longévité de la housse, je ne me suis pas contentée de la coudre dans le splendide coton au motif si approprié. Je l'ai entièrement doublée dans le même tissu d'ameublement que le tapis, un tissu que j'avais initialement acheté pour faire des sacs de course en sac et dont il me reste une sacrée longueur sur les bras. Eh oui, je voulais une garde-robe parfaitement coordonnée. C'est ça la classe !

thumb_IMG_4017_1024thumb_IMG_4018_1024

thumb_IMG_4014_1024

Mes nouvelles étiquettes à marquer et mes chouettes boutons en fimo pour fermer les rabats

thumb_IMG_4015_1024

Le retour des étiquettes d'Inferno Gran Mom

Et pour compléter l'ensemble, il nous fallait quelques accessoires : un collier pour être la plus élégante, autrement dit un coussin à épingle qui s'accroche directement sur la MAC, et un bracelet. Bon ok, pour le bracelet, c'est plutôt celui qu'on va trouver au poignet de la couturière qui devrait ainsi éviter de se retrouver avec des épingles plein la bouche quand elle fait ses ajustements directement sur son mannequin de couture (ou son pauvre cobaye vivant qui n'en mène généralement pas large). Pour ce dernier, après un premier essai malheureux ayant abouti au poignardage de mon propre poignet par une épingle encore sauvage à tendance vampirique, j'ai pensé à doubler la seconde version d'un renfort en carton garantissant la sécurité du dit poignet encore mieux qu'une gousse d'ail.

thumb_IMG_4026_1024thumb_IMG_4027_1024thumb_IMG_4028_1024

thumb_IMG_4023_1024thumb_IMG_4025_1024

thumb_IMG_4021_1024

Et voilà, la garde-robe était complète. Le seul petit problème qui me reste en fait, c'est que tout ça étant pour offrir, maintenant, Couturus me fait la tête. Eh oui, Milady est très fâchée d'avoir seulement joué les mannequins et elle ne lui adresse plus la parole. Bon, vous me connaissez, je suis pour la paix des ménages alors j'ai promis d'en faire une V2 pour la demoiselle ... Dès que j'aurai le temps ... dans un siècle ou 2 quoi !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 23 septembre 2016

Tricotus fait dans la dentelle

Eh oui, je vous l'avais bien dit que Tricotus était de retour et qu'il semblait parti pour s'installer un petit moment. Il s'est d'ailleurs mis en tête de réaliser une partie de mes cadeaux de Noël cette année (ce qui explique certainement qu'il se soit mis à l'ouvrage si tôt car, comme chacun le sait, le tricot, c'est un tantinet moins rapide que la couture).

Cette fois, après le châle, c'est vers l'échappe qu'il s'est tourné, aidé par un Conservatus enthousiaste à l'idée de démontrer qu'il avait eu bien raison de m'obliger à garder une partie de mon stock de laines quand on a déménagé il y a 3 ans. Du coup, je vais m'en tirer avec au moins 2 chouettes cadeaux qui ne m'auront rien coûté (à part du temps bien sûr) ce qui augmentera d'autant mon budget pour les monstros (ah radinerie quand tu nous tiens). Oui, car bizarrement, les monstros ne se contentent pas d'un joli vêtement cousu par maman pour Noël. Et puis surtout, ils y croient toujours au père Noël. Il est donc très délicat de coudre un truc sous leur nez qu'ils le retrouvent ensuite au pied du sapin sans susciter des questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre (ben oui, j'ai envie qu'ils y croient le plus longtemps possible, moi, au père Noël). Je viens d'ailleurs d'en faire la désagréable expérience, Azraël m'ayant surprise à coudre sa surprise de Noël.

Maman, qu'est-ce que tu fais ?

Euh, c'est-à-dire ...

C'est quoi que tu couds ? Je peux essayer ?

...

(gros soupir fataliste de la maman qui s'est fait piègée et qu'est trop fatiguée pour inventer le bobard adéquat)

Ohhh, c'est un gros pansement. C'est pour moi ? Je peux le mettre à mon nounours ?

Bon alors Azraël, je t'explique. Comme t'es grand et qu'il est trèèèèès occupé, le père Noël m'a demandé de préparer une surprise pour toi. Alors tu peux mettre le bandage à gros nounours mais ensuite tu me le rends.

Mais je pourrais l'avoir quand ?

A Noël, si t'es sage et que le père Noël est d'accord.

Mais c'est cro long !

Ben c'est comme ça.

Rhooo, bon d'accord ... Maman ?

Oui Azraël.

Je peux le dire à Gargamel ? GARGAMEL, le père Noël il a dit à maman de me faire un cadeau !

Moi aussi ye veux un ca do !

Non mais qu'est-ce qu'il faut pas faire je vous jure ! Enfin bref, on s'éloigne du sujet là. Revenons à nos tricots. Il y a une bonne douzaine d'années (oui, ça date hein !), à l'époque où j'étais encore jeune et belle une tricoteuse acharnée, on s'est offert un petit séjour dans un chalet de montagne du côté de Baccarat avec Chéri. En plus de visiter la fameuse cristallerie (dont on n'a strictement rien rapporté parce que c'était vraiment hors de notre budget), on a découvert dans le coin un élevage de chèvres angora.

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont ces chèvres qui produisent la laine appelée Mohair possédant des qualités tout à fait exceptionnelles. D'abord, elle possède une brillance naturelle (t'oublie le lurex, y en a pas besoin), ensuite, elle est particulièrement résistante et enfin, elle ne fait pas de noeuds car elle est beaucoup trop lisse et brillante pour ça. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on ne la file pas comme une laine de mouton et qu'il est totalement impossible de trouver des pelotes de laine pur mohair (celui qui vous vend ça est en train de vous mener en bateau, c'est l'éleveur qui nous l'a expliqué quand on a visité sa ferme). Non, le fil à tricoter en mohair est en fait constitué de 2 fils de soie torsadés (ou de polyester pour sa version économique) dans lesquels sont glissées et entortillées les fibres de mohair. On peut d'ailleurs s'amuser à le dépiauter entièrement (ce qui se produit de façon tout à fait naturelle lorsqu'on est obligé de détricoter une partie de son tricot parce qu'on s'est trompé et je vous garantis qu'à ce moment là, on rigole pas beaucoup en fait).

Pourquoi je vous parle de ça ? Eh bien parce que, de ce séjour, j'avais rapporté plusieurs écheveaux de laine 80% de Mohair, 20% de soie qui dormaient toujours au fin fond d'un coffre à jouets. C'est là que Tricotus est allé le repêcher après m'avoir expliqué qu'il y en aurait tout juste assez pour faire la superbe écharpe en dentelle islandaise répondant au doux nom de Love. Dans son descriptif, Helene Magnusson explique que c'est le modèle idéal pour soigner les maux de gorge (si si, je vous jure, c'est pas une blague) et qu'il est de surcroît très facile et rapide à tricoter. Alors facile, certes, je suis d'accord. Mais rapide, ... euh ... c'est très relatif ça. En tout cas, avec du fil à 80% de mohair, c'est pas franchement rapide. Ben non, parce que les fibres de mohair font des boucles partout et qu'on sait pas où planter ses aiguilles. Par contre, avec de l'angora (on y reviendra dans un prochain post), c'est vrai que ça va nettement plus vite. Il se tricote avec des aiguilles n°5 (assez grosses donc ce qui permet au tricot de monter assez vite) mais vous passerez un peu de temps sur la bordure de petits arceaux qui en fait tout le contour et que l'on réalise au crochet n°3,5. Les motifs sont assez simples à réaliser et les points employés sont plutôt bien expliqué dans la notice alors si vous voulez un ouvrage pas trop long à faire pour vous lancer dans la dentelle, ce modèle est ce qu'il vous faut.

thumb_IMG_4279_1024

thumb_IMG_4280_1024

Le motif de bout d'écharpe en plus gros plan. Il fait 16 rangs. Le motif intérieur en nid d'abeille est composé de 4 rangs que l'on répète 51 fois.

thumb_IMG_4284_1024thumb_IMG_4285_1024

Le flash met bien en valeur la brillance naturelle du mohair non ?

echarpethumb_IMG_4298_1024thumb_IMG_4301_1024

Dernière précision : s'il est simple à tricoter, ce modèle nécessite impérativement un bocage sinon, il ne ressemble à rien. Et pour le rendu visuel des motifs, je vous conseille d'oublier le mohair et d'opter plutôt pour un fil moins pelucheux. Non pas qu'il ne soit pas joli mais les fibres de mohair viennent cacher tous les petits jours ce qui ne permet pas de mettre le motif en valeur. Par contre, avec le mohair, l'écharpe est bien chaude malgré ses trous partout et toute douce. Enfin, si vous ne souffrez pas d'allergie car moi, si je peux tricoter cette laine, la porter, c'est une toute autre histoire.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 19 septembre 2016

Quand M. Spock rencontre le hobbit ! (la suite)

Pour compléter le costume d'archère elfe que je vous ai présenté la dernière fois, je voulais absolument faire des oreilles pointues. Ben oui, tout elfe digne de ce nom a forcément les oreilles pointues.

Alors les mauvaises langues diront qu'on a qu'à tailler en pointe les oreilles de la demoiselle à qui le costume est destiné. Certes, c'est une possibilité. Mais le problème, c'est que la demoiselle en question a tendance à être bien sage. Or, je vous le rappelle, le taillage d'oreilles ne concerne que les enfants fort peu attentifs et obéissants comme voyons voyons ... au hasard total ... ben les monstros dis donc ! Du coup, quel prétexte voulez-vous que sa maman invoque pour lui tailler les oreilles en pointe je vous le demande ! Cette option n'étant au final pas envisageable, une fois de plus, Pinterest est venu à mon aide (je crois que je vais finir par lui vouer un culte moi à Pinterest). J'y ai dégoté ce petit tuto vidéo absolument parfait pour confectionner des oreilles d'elfe en fil d'aluminium. En plus, il me restait justement une bonne longueur de laiton doré utilisé lors que la fabrication des ailes de fée d'Azraël.

Avec Bricolus aux commandes, me voilà donc lancée dans la fabrication des précieuses oreilles, anxieuse à l'idée d'échouer lamentablement. Eh bien finalement, non ... j'ai pas échoué. C'est même très facile en fait. La seule difficulté, c'est de réussir à fixer correctement le zigouigoui décoratif qui donne un peu de tenue à l'oreille. Mon fil de laiton s'est révélé parfait pour ce type de bricolage. Il est suffisamment rigide pour que l'oreille ait une bonne tenue et le rendu visuel que l'on souhaite. Mais il est suffisamment souple pour pouvoir écarter et refermer facilement l'ouverture ce qui permet de positionner l'oreille aussi bien sur celle d'un enfant que d'un adulte et de l'ajuster pile poil à la bonne taille. Et on peut même secouer la tête dans tous les sens sans que ça tombe ! C'est pas cool ça ?

Hum, de quoi ? Ah vous voulez voir à quoi ça ressemble. Pas de problème. Et cette fois, c'est Azraël qui a bien voulu me servir de mannequin.

IMG_4265

IMG_4268

 IMG_4271IMG_4272

A gauche, l'oreille est "ouverte". On peut facilement la glisser sur l'oreille du monstros. A droite, elle est "fermée" : elle tient donc parfaitement sur l'oreille mais sans la blesser.

IMG_1205

 Alors, elle est pas belle son oreille !

 Bon, les oreilles, c'était réglé et au départ, j'avais prévu de m'arrêter là dans le costume. Seulement voilà, toujours cette fameuse petite visite au Marché Saint Pierre ou, pour être plus exacte, aux Coupons de Saint Pierre (situés juste en face) cette fois. En flânant devant les étalages, je suis tombée sur un taffetas brodé chocolat en promo, 5€ les 3 mètres. Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse ? Non, hein franchement ? Ben j'ai craqué, je l'ai embarqué. Il serait parfait pour faire une cape pour compléter la tenue. En plus, il me restait des attaches style médiéval celtique des costumes de highlanders des monstros pour en assurer la fermeture. Et pour une touche de couleur contrastant et un effet glamour (mouais, c'est peut-être pas le mot en fait), Tricotus a même réussi à me convaincre de tricoter une bordure de fausse fourrure. Eh oui, on peut faire de très chouettes bandes de fausse fourrure hyper douce en tricot. Ici, j'ai utilisé la laine pour bébé de Phildar, la Phil douce, mais il existe sûrement l'équivalent dans d'autres marques. Quand on veut border une capuche comme moi, il faut mesurer la longeur de la bordure puis monter le nombre de mailles correspondantes (c'est facile, sur la pelote, le fabricant indique quel nombre de mailles et de rang il faut tricoter pour obtenir un carré de 10 cm par 10 cm. Dans mon cas, j'ai dû monter 125 mailles et tricoter 18 rangs pour obtenir la bande que je voulais. Elle se tricote en jersey (maille endroit sur l'endroit, maille envers sur l'envers). On obtient ainsi une bande avec une face "lisse" et une face "pelucheuse" et qui a le bon goût de roulotter exactement dans le sens qu'on veut pour la coudre facilement  sur la capuche.

IMG_4357

IMG_4349IMG_4350

Le dos de la cape et l'intérieur (on voit bien le coté pointu de la capuche)

IMG_4344

Gros plan sur la capuche

IMG_4356

et sur l'attache de la cape

La cape a été réalisé à l'aide d'un tuto en anglais mais très bien fait avec une vidéo du pas à pas que j'ai trouvé ici. Et voilà, mon costume était terminé. Enfin c'est ce que je croyais car en faisant le ménage dans mes épingles (oui, je nettoie mes épingles pinterest plus souvent que ma maison), je me suis rendue compte que les archères elfe, elles avaient souvent des diadèmes. Et comme il me restait encore un peu de fil de laiton et que j'aime les défis (serais-je capable de reproduire un truc vendu la bagatelle de 39€ sur Etsy ?), j'ai pas pu résister. Je me suis lancée et ça a donné ça.

IMG_4389IMG_4391IMG_4392

Le diadème sous toutes les torsades (ben oui, il a pas de coutures lui !) Il est fermé par une chaînette ce qui permet de l'ajuster au tour de tête.

IMG_4382

IMG_4383

Et devinez un peu qui est le mannequin là !

Bon cette fois, c'est dit, je m'arrête là. Je me suis empressée de tout plier et tout ranger avant d'avoir une autre idée de trucs à rajouter. C'est que j'ai pas que ça a fait quand même, j'ai une écharpe en angora qui m'attend moi ! Vous ai-je dit que je venais d'en finir une en mohair et soie ? Non ! N'ayez crainte, on y viendra.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,