Et voilà, cette semaine, Couturus a frappé de nouveau. Profitant de mon état légèrement euphorique suite à la réalisation de ma dernière petite robe qui n'a requis aucune augmentation de taille, ce petit sournois n'a eu de cesse de me sussurrer à l'oreille que toute femme un tant soit peu branchée se devait d'avoir dans sa garde-robe une PRN ou petite robe noire.

Ah ah ah, je me gausse ! Le pauvre, je tenais peut-être là la meilleure technique d'exorcisme du Couturus Démonicus de tous les temps (enfin en ce qui me concerne). Ben oui, la mode et moi, ça fait 2 (voir 3 ou même 4). D'abord, j'y connais rien et puis ça m'intéresse pas. Alors l'argument Branchitude de Couturus, il est tombé royalement à plat. Enfin ça, c'est ce que je croyais. Seulement voilà, je suis faible. Et puis je fais une overdose de pantalons à poches. Et puis j'ai presque fini le tri de mon armoire et qu'elle est presque vide. Et mon dernier coupon de tissu japonais me suppliait littéralement de le sortir du placard pour en faire quelque chose.

Allez la Puce, une PRN, ça peut toujours servir !

Maiiiis, c'est bon, j'en ai marre du noir moi.

T'as raison. Et si tu faisais un pantalon à Gargamel dans ce beau tissu bleu canard.

(le sournoiiiiis)

Un pantalon ! Encore ! Pour Gargamel en plus ! Le dernier est toujours au fond du placard je te rappelle !

Mais il sera peut-être content cette fois.

... (soupir) Bon ok, va pour une PRN. Mais pas noire !

Ben oui, faut pas pousser quand même. Il ne serait pas dit que ce fichu démon allait continuer à me mener par le bout du nez. Ce serait une PRN en tissu japonais fleuri ou rien. Et me voilà plongé dans mes livres de couture japonais à la recherche du modèle idéal. Et c'est là que je suis tombée sur le modèle 13 du livre "Simple Chic" (ou livre 02 des JCA).

Alors sur ce coup-là, je me suis vraiment fait des frayeurs. Et pourtant le patron est d'une rare simplicité. Seulement voilà, d'abord, j'étais très très juste au niveau métrage du tissu (eh, je vous ai bien dit que j'avais plus rien dans mes stocks pour l'hiver). Alors j'ai dû me résoudre à tailler ma robe dans le sens perpendiculaire au droit fil.

Ah, oui ? J'en vois qui lève la main au fond du blog. Une question ? Allons allons, soyez pas timide ! Qu'est-ce que ça change de pas couper dans le droit fil ? Ah ah, en voilà une question intéressante. Eh bien, si vous prenez un tissu qui normalement n'est pas extensible (genre une batiste de coton par exemple), en fait, dans le sens du droit fil, il n'est effectivement pas extensible du tout mais il l'est un peu dans le sens perpendiculaire au droit fil. On place donc généralement la largeur des vêtements dans cette dernière direction pour bénéficier de cette élasticité et avoir plus d'aisance (surtout pour les vêtements ajustés). Ca ne se présentait donc, dès le départ, pas sous les meilleurs hospices.

Mais ce n'était pas tout. Cette robe n'était que la seconde que je cousais à partir d'un patron de ce livre et j'avais oublié le léger détail repéré lors de ma première réalisation, ma robe "Game of thrones". Contrairement à la plupart des livres japonais, ce livre çi taille normalement et non pas large. Et comme j'étais d'un optimisme débordant suite à ma précédente réalisation, j'étais partie pour tailler directement une taille 13 sans modification. Heureusement, dans un sursaut de pessimisme lucidité, j'ai décidé de rajouter quand même quelques centimètres par çi par là, juste au cas où. Et grand bien m'en a pris car une fois le corps de la robe assemblée, ça m'a paru drôlement petit. Et là, j'avoue, j'ai eu un coup de blues.

Bon alors, tu l'essaies ?

Nooooon, veux paaaas ! C'est trop petit !

Mais t'en sais rien. C'est ajusté comme modèle. Faut l'essayer pour voir !

Mais euuuh, ça se voit que c'est trop petit. Mon ENOOOORME derrière y passera jamais !

Mais si

Et puis je pourrais pas la fermer !

Essaie là ! Y a que comme ça qu'on sera sûr !

Naaaan ! Et puis je veux un mannequin de couture d'abord ! Ca serait pas arrivé avec un mannequin !

T'es pire que les monstros !

Mouais, il n'a pas tout à fait tort le Couturus, je suis parfois vraiment pire que les monstros. Je me suis donc finalement décidée à l'essayer et là, miracle, j'ai réussi à rentrer dedans et à la fermer en plus et même à bouger avec et à m'assoir sans faire craquer toutes les coutures. Mais heureusement, vraiment heureusement, que j'avais rajouté ces quelques centimètres en plus.

Au final, j'ai une magnifique petite robe ajustée que je trouve très chic et que j'adore déjà.

20141031_09013520141031_090242

Ma petite robe de face et de derrière

20141031_09015520141031_090256

Gros plan sur l'encolure avec son petit ruban et son encolure carré et sur le volant en bas de la robe

DSCN0349

Et la fameuse photo portée

DSCN0355

20141031_092131

Prise de vue artistique d'Azraël : alors, j'étais pas la plus belle pour aller au bureau ce matin ?