samedi 31 janvier 2015

Interludes

Il y a quelque temps, en surfant sur les sites de ventes privées, j'ai littéralement flashé sur une robe, pas du tout adaptée à la silhouette mais bon, on peut toujours rêver qu'on est jeune et svelte. Seulement vu le prix de la robe, même en super soldes, hors de question de l'acheter, d'autant qu'elle aurait nécessité un nombre conséquent d'ajustements pour que j'ai une chance de pouvoir la porter.

Qu'à cela ne tienne, ni une ni deux, voilà le petit démon de la couture qui me tombe dessus sous prétexte que rien n'est plus facile que de confectionner une robe à partir d'une photo. Ben voyons !

Résultat, voilà maintenant plus de 2 semaines que monsieur Couturus cogite sur le projet. Parce qu'avec son optimisme typiquement démoniaque (si si, à ce niveau d'optimisme, ça en devient carrément démoniaque), il pensait qu'il suffisait de voir la robe sous toutes les coutures pour en déduire le patron. Seulement partir de rien, ben c'est pas facile quand on n'a pas l'habitude. Et il a rapidement laissé tomber. Étape suivante quand on est couturier démoniaque amateur (mais qu'on continue à se prendre pour un pro quand on est dans sa phase optimisme démoniaque), on cherche un patron tout fait qui ressemble vague de loin à ce qu'on voudrait et on l'adapte. Par chance, Inferno Gran Mom avait dans ses bagages tout un tas de magazines de couture et dedans, il y avait justement un modèle adaptable.

Alors ces 2 dernières semaines, j'ai passé mon temps à 4 pattes dans mon salon à tracer des patrons en suivant les directives de Couturus pour essayer d'avoir enfin ma robe. Et aujourd'hui .... ben elle est toujours pas finie, loin s'en faut. En fait, je n'ai encore réussi qu'à faire l'assemblage des 12 pièces du haut (et encore, j'ai pas encore mis les manches ni fait les finitions du col). Heureusement que ça commence à ressembler à quelque chose, sinon j'aurai déjà laissé tomber.

Tout ça pour dire que, entre 2 phases de cogitations intenses et d'assemblage précautionneux, j'avais besoin de faire des petites pauses avec des petits projets tout simples et tout rapides. Alors quoi de mieux que quelques petits cadeaux coutures maison. Et comme j'ai adoré le beau foulard qu'on m'a offert à Noël et que j'ai trouvé l'idée excellente, ben je l'ai copié sans vergogne au grand dam de Couturus qui trouve que je manque cruellement d'originalité (mais je m'en ficheuuu, na na na na nèreuuuuu, comme dirait Azraël). Alors voilà les 2 jolis foulards que j'ai réalisé.

Celui-ci est fait dans une chute du tissu Liberty de ma robe Game of Thrones et d'un tissu de composition indéterminée rapporté par une copine du Vietnam. Elle est persuadée que c'est de la soie mais perso, j'ai de gros gros doute. Enfin, il est très joli et c'est bien l'essentiel. Il est parti ce matin pour rejoindre sa future propriétaire.

IMG_0394

IMG_0386

IMG_0387IMG_0389

Et celui-là est fait encore dans une chute de tissu Liberty, le même que celui que j'ai utilisé pour faire des petits sacs à Inferno Gran Mom et à Chofie, et une chute de soie sauvage jaune pale. Et lui aussi devrait partir prochainement rejoindre sa future propriétaire.

IMG_0405

IMG_0398IMG_0399

Le commentaire de Chéri : eh mais je connais ça ! La princesse Amidala avait le même dans Stars Wars !

IMG_0400

Et ne vous en faites pas, dès que j'ai fini ma robe, je vous raconte tout sur sa création.

Posté par reyhaziel à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 28 janvier 2015

Physique et parité

Me voilà de retour de cette petite escapade berlinoise. Et si tout s'est très bien passé, j'ai tout de même été quelque peu interlockée par un léger, un insignifiant petit détail.

Alors voilà, dans mon école d'ingé, je suis impliquée dans un certain nombre d'instances régissant les conditions de travail et le fonctionnement de l'école et pour faire partie de certaines d'entre elles, même si personnellement je ne fais pas de politique, j'ai dû me syndiquer. Et dans la cellule syndicale de mon école, 50% des membres sont des femmes.

Dans mon école d'ingé toujours, dans les différentes instances administratives où je siège (hors instance où il faut être syndiqué), 50 % des personnes siégeant sont des femmes.

C'est chouette non, on est drôlement bien représenté vous ne trouvez pas ? Oui, coté administration, on est vraiment bien représenté !

Pour le coté scientifique des choses par contre, ça commence à se gâter quelque peu. Car voyez vous, dans mon labo, dans les différentes instances administratives dont je fais partie et qui décide de la politique scientifique notamment, le nombre de femmes ayant voix au chapitre passe à 33%.

Et ce pourcentage tombe à 10% quand on s'intéresse au nombre de femmes chef de groupe de recherche (il passera à 0% d'ailleurs en 2016). Ce qui m'amène au point essentiel de la répartition homme/femme des intervenants à la conf à laquelle j'assistais. Eh bien ici, à Berlin, sur les 24 intervenants de ma session (celle dans laquelle je faisais mon petit speech), le pourcentage de femmes à prendre la parole pour présenter des résultats en science physique de haut niveau atteignait le chiffre astronomique de ..... TADAM .....0,04%

Ouaip, autant vous dire que je me sentais un peu toute seule là quand même.

Alors je m'interroge. Nous les femmes, on est vraiment pas faite pour la physique ou bien faudrait faire encore quelques efforts question parité ?

Posté par reyhaziel à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 27 janvier 2015

Torture en plein ciel

L'avantage quand on part peu à l'étranger, c'est qu'on a le temps d'oublier les désagréments des voyages en avion. L'inconvénient, c'est que, du coup, on n'est pas préparé du tout quand commence la séance de torture.

Bien sûr, je passerai sur les joies des services de sécurité à l'aéroport (avec tout ce qui s'est passé dernièrement, ça se comprend un peu). Ceci dit, j'ai quand même dû ôter les armes mortelles que je portais aux pieds, à savoir mes escarpins, quand j'ai passé le portique. Dire que j'allais simplement en Allemagne ! J'ose pas imaginer ce que ça aurait été si je m'étais rendu aux USA.

Non, la vraie torture, c'est dans l'avion que je l'ai subi. Parce que, après 10 ans sans prendre l'avion (ben oui, économie oblige, tous mes derniers déplacements professionnels bien que très peu nombreux ont été faits en train ou en bus), j'avais oublié un tout petit petit détail : mes oreilles sont hyper méga sensibles à la pression. Résultat, dès que l'avion passe au dessus de la couche nuageuse, je ressens une douleur intense dans les tympans et jusque dans les dents, exactement comme si j'avais une rage de dents. Un vrai délice ! Et là, on oublie les anti-douleurs classiques, ils n'ont strictement aucun effet.

Alors quand le steward est arrivé avec son café et surtout son petit pain avec des raisins secs dedans, j'ai hésité entre lui sauter dessus pour l'embrasser ou à me prosterner à ses pieds. Hein, quoi ? Non mais je vous vois venir ! Pas du tout, il n'était ni particulièrement beau ni particulièrement sexy. On est dans la vraie vie là je vous rappelle, pas dans un feuilleton. Et le seul truc qui m'intéressait, c'était la BOUFFE !

Euh, la Puce, la douleur t'a fait perdre la tête ? C'est quoi le rapport avec ton problème d'oreilles ?

Ben si vous avez la chance de ne pas être ou peu sensible au changement de pression, vous pouvez pas comprendre, pas plus que ceux d'entre vous qui ne sont encore jamais montés dans un avion. Pour tous ceux qui n'ont encore jamais fait de voyage en avion, sachez donc qu'un truc qui marche particulièrement bien (en tout cas pour moi) pour soulager la douleur, c'est de mâcher. Alors il n'avait peut-être rien d'extraordinaire ce petit pain mais je peux vous garantir que je l'ai savouré, lentement, en prenant tout mon temps, et en mâchant bien chaque bouchée. Et que j'en aurai pleuré de bonheur quand la douleur a commencé à refluer.

Bon, ben maintenant, il ne me reste plus qu'à mettre la main sur des chewing gums pour le retour, ou à me préparer psychologiquement à une nouvelle séance de torture. Ou plus simplement à barboter un stock de petits pains au petit déj de l'hôtel !

Posté par reyhaziel à 08:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 26 janvier 2015

La chasse est ouverte

Ah la la ! Qu'il est dur parfois d'être un papa. Surtout quand la saison de la chasse aux papas est ouverte. Chéri en a fait récemment la douloureuse expérience. Enfin, son postérieur surtout !

Et un petit conseil. La prochaine fois que votre nounou offrira un petit cadeau à votre adorable monstros pour son anniversaire en vous disant Ca va beaucoup lui plaire, mais je ne suis pas sûre que ça vous plaise à vous MÉFIEZ VOUS ! D'abord parce qu'effectivement, le pistolet NERF (vous savez, le truc qui tire des fléchettes en mousse) a beaucoup plus à Azraël qui s'est ensuite fait un plaisir de tirer sur tout et tout le monde (certains de mes bibelots n'ont pas résisté, le voisin a retrouvé des flèches dans son jardin pendant des jours et on a dû bien faire comprendre au sieur Azraël qu'une flèche dans la figure, molle ou pas, ça fait MAAAAAL). Ensuite, parce que la compet étant de rigueur chez les monstros, il a bien fallu se résoudre à acheter un second pistolet NERF pour Gargamel et qu'on a donc maintenant 2 chasseurs sur les bras au lieu d'un seul.

Ceci dit, perso, ça me dérange pas.

Maman, me peux tirer sur toi ?

N'y pense même pas ou ça va chauffer pour tes fesses.

Maman, me peux tirer sur les carreaux ?

Huum, j'aimerais mieux pas. Mais bon, si tu y tiens, tu fais ça de loin.

Maman, me peux tirer sur les pesses à Papa. (ses fesses quoi)

C'est pas mon problème. Tu vois ça avec lui

(oui, parce que Chéri et moi, on n'a pas le même seuil de tolérance aux persécutions).

Papa, me peux tirer sur tes pesses.

Hein ? Quoi ? Ah, d'accord.

Schoumpf

(bruit d'une flèche tirée à bout portant dans un postérieur bien charnu)

Aaaaaahhhhhhh

(cri d'un Chéri qui se sauve en courant tremblant de peur pour de faux devant un monstros hilare)

Encore papa !

Euh, la Puce, ça cingle un peu quand même !

Mouaip ! Pas mon problème !

Mrrrrrf

(Inferno Gran Mom, morte de rire)

Ca, on a bien rigolé avec Inferno Gran Mom. Surtout quand Gargamel est allé chercher son propre pistolet (dont je lui ai vicieusement rappelé où il était rangé) pour prêter main forte à son frère.

IMG_0344

IMG_0340

IMG_0342

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 25 janvier 2015

Starting Blocks

Et voilà, après pratiquement 6 ans d'esquives en tout genre et de refilage de corvée aux collègues, me voilà en train de préparer ma petite valise pour 2 jours de conférence à Berlin.

Mais enfin, la Puce, c'est pas une corvée de partir en conf à l'étranger quand même !

Ben pour moi, si. Enfin pour être exacte, c'était pas partir à l'étranger le problème, ni d'aller écouter des tonnes et des tonnes de présentations toutes en anglais faites par les collègues (en fait, c'est même très intéressant la majeure partie du temps). Non, le problème, c'était que je partais quand j'avais un truc à présenter et que ça me stressait tellement que 9 fois sur 10, j'étais aphone 2 jours avant début du congrès pour cause de laryngite sur infectée.

Et puis, après la naissance de Gargamel, suite à une chute abyssale de mon système immunitaire, l'idée de partir en congrès est carrément devenue utopique. Heureusement, mes doctorants n'étaient que trop ravis de partir à ma place pour présenter nos résultats. Ensuite, quand mon organisme a accepté de me laisser enfin tranquille et qu'à force de donner des cours, j'ai appris à gérer mon stress à l'idée de parler en public, on a découvert le handicap de Gargamel et Azraël a pointé bout de son petit nez. Et entre un nourrisson, la coordination de tous les soins pour Gargamel, la gestion de ses déplacements, tous les dossiers à remplir, bref, le parcours du combattant des parents d'enfants pas comme les autres, j'avais fait une croix sur l'idée même de congrès.

Mais aujourd'hui, après tout ce temps, l'organisation pour Gargamel est au point, Azraël aussi a grandi et je n'ai plus d'extinction de voix à la simple idée de parler en public. En plus avec Chéri, nous avons pu approfondir les joies subtiles d'être les heureux parents de 2 monstros. Mais si, vous savez, les prises de possession démoniaques par toute la clique des Monstros Démonicus. Alors maintenant, non seulement je ne stresse pas du tout à l'idée d'une petite présentation à faire à Berlin (bon d'accord, un peu quand même), mais je suis positivement ravie d'abandonner lâchement tout mon petit monde pour 2 jours de vacances.

En plus, je peux partir l'esprit tranquille vu que Chéri ne sera pas tout seul pour faire face aux monstros puisqu'Inferno Gran Mom sera là pour lui prêter main forte. Mouais, bon, disons plutôt qu'elle sera là pour s'occuper de tout le monde et que Chéri, éventuellement, lui prêtera main forte. Ce qui m'amène à la question fondamentale suivante : pourquoi, mais pourquoi, est-ce que j'en ai pas profité pour prolonger mon séjour berlinois ? C'est ma réputation de mère indigne qui va en prendre un coup-là ! Bah, je pourrais toujours me rattraper au mois de mars avec mon petit déplacement en province pour accompagner mes nétudiants adorés dans leur visite de centrale EDF.

Posté par reyhaziel à 23:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 22 janvier 2015

Azraël se tient à carreaux ...

... Oui enfin, c'est pas défendu de rêver. Parce que depuis quelques temps, je me demande vraiment où est passé mon petit ange tout mignon qui passait son temps à me faire du charme pour obtenir des faveurs.

J'ai sûrement dû le nourrir au mauvais horaire à un moment donné parce qu'il s'est transformé en gremlin sauf que j'arrive pas à procéder à la transformation inverse. Et manque de chance, je crois que les solutions alternatives (genre passage au mixeur ou implosion) ne sont pas envisageables sauf si on est tenté par de très longues vacances à l'ombre. Dois-je préciser que je me sens de plus en plus tentée par de telles vacances? Si si, je vous assure, on en est à ce point-là. Je commence même à soupçonner nos petits Monstros Démonicus de s'inquiéter sérieusement des effets secondaires d'un abus de possession démoniaque et de se demander si à force de jouer avec le feu, ils n'auraient pas transformé leur pauvre victime innocente (prff prff prff, désolée, je m'étouffe là) en une nouvelle espèce de démon susceptible de tous les anéantir par sa puissance de nuisance.

Enfin bon, heureusement, le facteur a eu la bonne idée de me livrer mon dernier magazine de couture japonais, plein de modèles de pantalons à la bonne taille pour Gargamel. Et comme j'avais des restes de tissus pour sweatshirt, je me suis immédiatement lancé dans la confection d'un tout nouveau pantalon pour Azraël.

index

Euh, tu t'est trompé là, la Puce. C'est pour Gargamel le pantalon non ? Huum, non non, c'est bien pour Azraël. Oui, je sais, c'est pas logique. Enfin si, un peu quand même. Le truc, c'est que je sature avec les joggings et pantalons tout bêtes. Je voulais faire un truc un peu plus stimulant (mais un peu seulement). Et là, dans mon nouveau bouquin "Jupes et pantalons pour les enfants", il y avait un modèle super chouette : un petit pantalon droit avec plein de poches et un empiècement au dos, le modèle 7 . Le pantalon qui n'avait aucune chance de plaire à Gargamel mais toutes les chances de plaire à Azraël. Et en plus, j'avais reçu mon joli Liberty zodiaque en solde, idéal pour faire les poches et l'empiècement. Alors gremlin ou pas, ce serait un pantalon pour Azraël.

Voyons voyons ... alors ... huuuum ... Grrrr, rien à faire !

Qu'est-ce qui se passe ? Ca va pas ?

(ça, c'est Inferno Gran Mom qui s'interroge à me voir ronchonner à 4 pattes dans le salon)

Non, c'est rien. Mais j'ai pas assez de molleton bleu canard pour le pantalon d'Azraël. Bon, tant pis, je vais lui en faire encore un rouge.

Après un certain temps à fouiller dans mon placard à tissu surchargé, j'ai fini par remettre la main sur mon tissu à sweat rouge.

Aaaaah, fais c... J'ai encore du tissu que pour une seule jambe ! Ça m'énerve ! Je fais comment moi !

T'as qu'à faire une jambe de chaque couleur. Où le devant d'une couleur et le dos de l'autre.

Il mériterait mais j'aime pas les pantalons comme ça. Bon, j'ai plus qu'à voir ce que j'ai d'autres comme tissu d'hiver. Et flûte, j'ai plus que de la flanelle comme tissus chauds pour les enfants.

C'est plutôt pour les pyjamas ça !

Surtout avec un imprimé petit train des animaux et un imprimé hiboux dans la lune.

...

(énorme soupir de frustration)

Bon, ben j'ai plus à prendre mon tartan rouge en synthétique et à doubler le pantalon avec la flanelle. Quand je pense que je voulais faire un truc pas trop compliqué quand même et surtout qui aille vite !

Oui oui, je sais. Quand on veut aller vite, on prend un modèle basique, pas un modèle avec 7 poches, une braguette et un empiècement à faire. Mais bon, je suis tombée en extase devant l'empiècement de ce petit pantalon. Impossible de renoncer à le coudre TOUT DE SUITE. Tiens, tiens, ce trait de caractère me rappelle vaguement quelqu'un.

Bon, comme il m'était décidément impossible d'imaginer passer des semaines sur ce projet (et ne voyant pas l'utilité d'une fausse braguette et de poches ticket pour un Azraël qui trouve toujours ses poches trop petites), j'ai viré la braguette et 4 des 7 poches mais j'ai gardé mon empiècement adoré. Ce qui a quand même pas mal réduit le temps de confection. Et pour doubler le pantalon, j'ai pris ma jolie flanelle petit train, ce qui rend l'intérieur tout doux et bien chaud.

Coté réalisation, pas de difficulté technique majeure. J'ai juste dû bien cogiter pour tailler correctement ma doublure en tenant compte de la présence des poches et de l'empiècement. D'ailleurs, je n'ai pas dû cogiter suffisamment puisque j'ai oublié la présence des poches coté et que j'ai dû rajouter des bouts à ma doublure. Enfin si, je rectifie, j'ai quand même connu une difficulté majeure. Et j'en profite pour donner ce conseil à toutes celles et tout ceux qui voudraient se lancer dans la confection d'un truc en tartan (ou motif tartan) : prenez un tissu de BONNE qualité avec un tissage RE GU LIER. Oui, un truc où les carreaux ont bien tous le même espacement motif après motif. Parce que moi, j'ai pris un tissu synthétique à la noix (non non, n'ayons pas peur de mots, d'ailleurs, je l'avais acheté pour faire des déguisements ce tissu), et comme les carreaux sont irréguliers, j'ai eu beau me creuser la tête et tourner le tissu dans tous les sens, impossibles d'être raccord au niveau des carreaux sur l'ensemble de la jambe. Bon, ça choque pas trop mais ça m'énerve quand même. Histoire de me consoler (et aussi pour avoir des finitions à mon goût), j'ai ajouter de faux revers au bas des jambes, dans le même tissu Liberty que les poches, l'empiècement et la ceinture.

J'adore le résultat final et il semble également beaucoup plaire à son propriétaire.

IMG_0347

Vue de devant

IMG_0349

Gros plan sur les poches de coté

IMG_0352

Vue de dos

IMG_0354

Gros plan sur la poche arrière et l'empiècement

IMG_0350IMG_0351

Et ça, c'est le recto verso de l'intérieur du pantalon en flanelle petit train des animaux.Ça ferait un chouette pantalon de pyjama non ?

IMG_0357

Non non, Azraël n'a pas une rage de dent. Il joue simplement les hamsters en stockant des bonbons dans sa joue.

IMG_0359IMG_0362IMG_0363

Bon, ben maintenant, il ne me reste plus qu'à faire la chemise assortie ! Ben oui, on est élégant ou on l'est pas !

Posté par reyhaziel à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 20 janvier 2015

Les X-men font de la quantique

Une fois de plus, je suis époustouflée ! Et très fière aussi ! Eh oui, ce n'est pas tous les jours que vous pouvez compter parmi vos petits nétudiants chéris l'un des célèbres X-men.

Noooon ! Un de tes étudiants s'est pointé déguisé aujourd'hui la Puce ? Que nenni, pas du tout ! C'est un X-men authentique, un vrai de vrai, même que c'est Diablo qui était là ce matin. C'est quand même bizarre que je ne l'ai pas remarqué avant. Un type à la peau bleue, tatoué et avec une longue queue, ça court quand même pas les rues ! Mais bon, c'était forcément Diablo, il n'y a que lui qui soit capable de se téléporter après tout.

84257554

Non mais la Puce de quoi tu parles là ?

C'est vrai ça. C'est pas très clair mon histoire. Alors je m'explique. Dans mon école à moi où je donne mes cours, il y a une règle. Les petits nétudiants peuvent sécher les cours autant qu'ils veulent, mais la présence en TD (Travaux Dirigés) est obligatoire et contrôlée par signature d'une feuille de présence. On fait l'appel quoi. Comme pour les petits. Aaaah, vous commencez à voir où je veux en venir hein ! Vu que mes petits nétudiants adorés sont largement majeurs et vaccinés, donc à priori en âge de s'assumer, il y a longtemps que j'ai arrêté de faire l'appel à voix haute et que je leur file la fiche de présence à faire circuler et signer tous seuls comme des grands.

Or ce matin, après avoir récupéré ma feuille, vu que tous les ans, il y a des petits malins qui s'imaginent que les profs n'ont un cerveau que pour faire un cours et qu'il ne leur sert à rien en dehors de ça, j'ai comme d'habitude compté le nombre de signatures et le nombre de présents. Tiens bizarre ! Je trouve 15 signatures et seulement 14 têtes. Qu'à cela ne tienne, je suis crevée, j'ai dû me tromper. Je recompte ... ah ben non, toujours pareil ! Huuum, ah mais bien sûr, j'ai trouvé. C'est Diablo ! Il était là, il a signé puis il a reçu un appel d'urgence de ses copains X-men et pouf il s'est téléporté pour les rejoindre. C'est ça ou alors mes nétudiants chéris me prennent pour une truffe. Et ça, ils n'oseraient jamais ! N'est-ce pas ?

Donc maintenant, vous utilisez les normalisations indiquées dans l'énoncé pour transformer l'équation de Schrödinger et faire apparaître l'équation différentielle qu'on vous demande

...

(une petite pause pour l'effet dramatique)

Ah, et accessoirement, celui qui a signé à la place d'un absent pourrait-il me donner le nom de l'absent, histoire que je corrige cette malencontreuse erreur ?

...

(gros gros silence embarrassé)

parce que sinon je vais devoir faire l'appel et franchement ça me gonfle.

(oui, j'ai tendance à oublier ma politesse naturelle quand on me prend pour une truffe et je te défends de pouffer de rire Inferno Gran Mom)

Bizarrement, personne ne m'a répondu mais j'ai vu 14 têtes se tourner à droite et à gauche avant de plonger en coeur dans leurs cahiers. Et bien sûr, j'ai dû refaire l'appel (vu que ça rigole pas avec les absences par chez nous).

Ah encore une chose. Vous pourrez prévenir les absents que ce n'est pas là peine de recommencer.

Non parce que, au cas où vous n'auriez pas réalisé, je vous compte quand même !

Ah là là. Je les aime bien mes petits nétudiants. Mais là, je les trouve quand même un chtit poil naïf. Mais honnêtement, de vous à moi, ce qui m'a bien fait rigoler dans cette histoire, c'est pas que je sais parfaitement qui a signé pour 2 (vu qu'il était sous mon nez au premier rang, faut le faire quand même) mais la remarque que lui a faite son voisin.

Ah ben tu vois, c'est raté. Mais tu pourras lui dire que t'as essayé.

Ce qui tendrait à confirmer l'avis de notre pédiatre : elle peut durer très très longtemps la phase de test des 2 ans !

Posté par reyhaziel à 19:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 19 janvier 2015

Les Infernos se culturent, tome 2

Ai-je déjà vanté les mérites du ciné de quartier d'Ivry ? Huuum, il semblerait bien ! Ben ça se confirme. A tel point que j'envisage sérieusement de prendre une carte. Bon, là, je me tâte encore. Il va falloir que je fasse de sérieux calculs parce qu'elles sont nominatives ce qui sous-entend que je dois en acheter 3 en fait. Mais bon, la question n'est pas là.

Ce dimanche, c'était la séance Ciné-P'tit déj avec au programme "Coucou nous voilà", un court métrage de 8 petits films (pour le timing et ceux auxquels ça cause, imaginez 8 trotros à la suite mais sans les génériques à chaque épisode, par contre, le contenu n'a rien à voir DU TOUT) pour une durée totale d'environ 40 mn.

coucou_nous_voila_affichette

Alors ce coup-ci, pour éviter les désastres potentiels, j'avais embarqué l'ipad de Gargamel vu que, graphiquement parlant, je trouvais le dessin animé franchement pas terrible et que le contenu était prévu à partir de 2 ans (donc peut-être pas assez attractif pour lui). C'est vrai quoi, quitte à ce qu'il explose un truc, autant que ce soit un truc à lui (encore que je commence à me demander s'il pourrait pas exploser mon nouveau portable avant que je ne m'en charge moi-même, ça me ferait une excuse pour le changer).

La matinée a plutôt bien commencé vu que, pour une fois, on a réussi à partir plus tôt (merci Inferno Gran Mom qui nous accompagnait) et on est arrivé à temps pour le petit déj. Ce fut donc l'occasion pour Gargamel de découvrir qu'à l'étage, on ne faisait pas que des activités contraint et forcé, on pouvait aussi s'empiffrer en regardant les messieurs jouer sur leurs smartphones et tenter d'arracher des bisous aux jeunes filles accessoirement (y a pas, les monstros ont du hériter de je ne sais où du gène du Don Juan). Une fois dans la salle, j'ai même pu le convaincre que non, s'installer au 1er rang, c'était pas ce qu'il y avait de mieux et qu'un peu plus loin, c'était très bien. A peine assis, vu qu'il avait déjà patienté gentiment pendant le petit déj, ça n'a pas loupé.

Maman, yeu veux le téléphone, s'il te plait.

Ah non ! Je te rappelle que la dernière fois, tu me l'as cassé !

Maiis, yeu veux le téléphone !

C'est non. Mais j'ai ta tablette si tu veux.

N... OUIII ! Merci maman.

Et Gargamel s'est consciencieusement mis à faire des maths et a compté à haute voix pendant que la madame présentait la séance du jour et faisait la promo pour les prochaines séances. Une fois, la madame partie, accompagnée d'un retentissant Au revoir Madame d'Azraël que si tout le monde dans la salle ne l'a pas entendu alors c'est qu'ils ont tous besoin d'aller d'urgence consulter un ORL, tout mon petit monde s'est installé et moi, j'ai croisé les doigts pour que Gargamel abandonne la sacro sainte tablette.

Alors voilà, que dire du film ? D'abord, graphiquement, c'était bien, de mon point de vue en tout cas, aussi moche que le laissait supposer l'affiche. Mais bon, tous les goûts étant dans la nature et les monstros ne brillant pas forcément par leur bon goût justement, ça valait la peine de tenter le coup. Je ne l'ai absolument pas regretté. Azraël s'est confortablement vautré sur mes genoux et n'a plus bougé jusqu'à la fin, émettant de temps à autre des commentaires plein d'à propos (ooooh, c'est pas bien ! Faut pas taper ! après qu'Oiseau se soit pris un coup de marteau par Lapinou). Et Gargamel, ayant très très rapidement refilé la tablette à Gran Mom, a suivi l'ensemble du court métrage avec attention. Il faut dire que la bande son devait avoir un petit problème (si si, vraiment, c'est forcé, sinon comment expliquer son attitude) vu qu'il se sentait dans l'obligation de consciencieusement jouer les prompteurs en répétant intégralement tous les dialogues, histoire d'être sûr qu'on avait bien tout entendu et compris.

Niveau histoire, pour un adulte, ça casse pas 3 pattes à un canard comme on dit mais on s'est quand même bien marré à certains moments avec Inferno Gran Mom mais ça, c'est parce qu'on a l'esprit tordu, pas parce que c'était drôle. Les monstros, eux, ont visiblement beaucoup apprécié et on a tous passé un excellent moment.

Allez, comme je suis sympa, voilà la 6ème petite histoire, que vous puissiez vous rendre compte, une histoire parfaitement appropriée à un de mes derniers posts.

COUCOU NOUS VOILÀ ! (extrait) Avec la voix d'Hippolyte Girardot

Du coup, j'attends avec impatience la prochaine séance, le 1er mars, une séance très spéciale puisque l'accompagnement musical se fera sur place en direct, par un pianiste !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 17 janvier 2015

Invasion de souris

Depuis quelques temps, comme si l'invasion démoniaque de ces derniers jours ne suffisaient pas, nous voilà également envahis par un couple de souris avec leur chien et leurs copains (un couple de canards, un autre chien, un vieux canard décati et un truc non identifié à ce jour). Ah ah, j'en vois qui rigole au fond du blog, ils ont compris de qui je parlais.

Eh oui, de la célèbre souris de Disney, Mickey, sa fiancée Minnie et tous leurs amis. Bon, à priori comme ça, vous vous dites que c'est pas bien méchant. Et à priori, comme ça, je vous donnerais volontiers raison. Sauf que ce ne sont pas de bons vieux dessins animés classiques narrant les aventures de Mickey, Donald et tous les autres que nous devons supporter en boucle (il y en a plein que j'aime beaucoup et que je regarderais avec plaisir, mon petit coeur plein de souvenirs nostalgiques) mais les épisodes de La Maison de Mickey (pour ceux qui ne connaîtraient pas, imaginez Dora l'exploratrice version Mickey mais peut-être un niveau au dessus au niveau des apprentissages).

Alors d'abord, question générique, en toute honnêteté, c'est déjà horrible en version originale mais alors repris à fond les ballons par 2 monstros sous l'influence de Pavarotus, cela frise la torture auditive. Vous avez qu'à demander à Inferno Gran Mom ce qu'elle en pense. Je suis persuadée qu'elle a déjà perdu plusieurs décibels d'acuité auditive depuis son arrivée à la maison. Et comme il n'y a aucune raison qu'on soit les seuls à souffrir, et puis aussi pour que vous soyez à même de bien comprendre ce qu'on subit et de compatir avec nous parce que franchement là, on a un besoin urgent de soutien moral, je vous mets le générique de début et la Mickey dance de fin.

Ensuite, le principe d'un épisode est assez simple. Mickey et ses amis vivent une aventure et pour la mener à bien, ils ont besoin d'outils, de maxi outils pour être précise, 3 maxi outils connus et un maxi outil mystère. Et comme ils aiment voyager léger, pas question de se traîner des bagages, c'est le gentil Tourniquet qui les leur apporte quand ils en ont besoin. Nous, moi et Inferno Gran Mom, pour une obscure raison, on ne peut plus le supporter le Tourniquet. Peut-être parce qu'il est appelé 4 fois par épisode, appel repris en coeur et à répétition par 2 monstros en mode "je vais faire exploser toutes les vitres de la maison tellement que je crie fort et aigu, très très aigu". Peut-être aussi parce que l'appel du tourniquet est également lancé par les monstros aux moments les plus incongrus, en plein séance d'accrobranche par exemple. Hum, je vous vois perplexe là. Vous me croyez pas ! Tenez, la preuve en vidéo.

 Hum, bizarre ! Maître Yodazraël à l'air en difficulté sur cette vidéo !

Et puis franchement, il y a des trucs que je trouve choquant dans ces dessins animés. D'abord, pourquoi se poser la question de l'utilité du maxi outil mystère : c'est toujours pile poil ce qu'il leur fallait. Sûrement que ça se passe comme ça dans la vraie vie ! Et puis un éléphant ou un copain géant, depuis quand est-ce que ce sont des outils !

Mais enfin la Puce, si c'est si pénible, pourquoi tu les laisses regarder ?

Excellente question ça. Serais-je masochiste ? Sûrement un peu. Mais en fait, on supporte Mickey pour 2 raisons. D'abord, il faut bien leur faire plaisir de temps en temps et Azraël et Gargamel se sont tous les 2 pris de passion pour la Maison de Mickey. Mais surtout parce qu'on s'est rendu compte qu'ils en tiraient un bénéfice au niveau des apprentissages. Car au cours de leurs aventures, les héros de Disney apprennent les chiffres, les lettres, les couleurs, les formes géométriques, à dénombrer, à faire des suites logiques etc ... Et les monstros en retiennent des fragments. C'est ainsi qu'on a entendu tout à coup Gargamel nous énumérer les dizaines de 10 à 100 un beau jour.

Mais bon, j'attends avec impatience le moment où les aventures du Dr Layton primeront sur celles de Mickey. Le niveau est quand même un peu plus relevé pour les énigmes et surtout, surtout, c'est nettement plus silencieux !

Posté par reyhaziel à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 15 janvier 2015

C'est moi qui commande !

Aie aie aie, là, je n'ai plus le choix, je lance un appel désespéré : j'ai besoin d'urgence d'un exorciste hyper qualifié parce que là, c'est pas moins de 4 démons qui semblent posséder simultanément ce pauvre Azraël.

Entre Enquiquinus (qu'on arrive à maîtriser tant bien que mal d'habitude mais dont la puissance d'attaque semble avoir été démultiplié par ses petits copains), Adultus Démonicus (un petit nouveau celui-ci pas piqué des hannetons en plus), Lavatoria Lingua Démonicus (comment ça, vous vous en rappelez pas, c'est celui qui vous fait dire que des gros mots) et Prolixus Verbus (un cousin du précédent qui cause sans pouvoir s'arrêter alors je vous laisse imaginer ce que ça donne quand ils font un concours d'influence avec Lavatoria), on ne sait plus où donner de la tête.

Je me rappelle encore l'époque bénie où Azraël n'avait que 18 mois et était tout mignon ... Hum, attendez un peu ... ah non. A 18 mois, c'était déjà la guerre.

Bonjour Azraël. Allez, tu viens, je vais t'examiner.

(Ca, c'est notre super pédiatre)

Nooooon

(sans compter les hurlements au déshabillage)

Eh bien dites donc, il a du tempérament. Il a quel âge déjà ? A oui, 18 mois. On dirait qu'il n'est pas en retard pour sa crise des 2 ans.

Euh,  ça dure jusqu'à quel âge environ la crise des 2 ans.

C'est variable. De 18 mois à 4 ans environ.

TANT QUE ÇA !

(le cri du coeur d'une maman en manque chronique de sommeil avec de très très très fortes tendances à l'infanticide)

Hum, vous avez l'air fatiguée là ! Il faut vous reposer vous savez. Bon, si ça va pas mieux dans quelques mois, il faudrait envisager d'aller dans un CMPP, ils pourront vous aider.

Mouais, m'étonnes pas que j'ai préféré oublier cette période, surtout avec l'acalmie (certes toute relative mais tout de même) qui a suivi la première rentrée scolaire d'Azraël. Seulement voilà. Inutile de se voiler la face, Azraël a hérité de mon caractère de cochon. Alors depuis quelques temps (hein, maintenant que j'y pense, depuis que le petit lutin du calendrier de l'avent s'est carapaté en vacances nous laissant sans moyen de pression sur le monstros récalcitrant), c'est la guerre ouverte. Entre les crises de bouderie dès que le sieur Azraël est contrarié, les hurlements parce qu'il ne veut pas obéir ou qu'on obéit à ses ordres (si si, je vous jure, SES ordres), ses réponses complètement sckizophréniques et ses discours scatologiques, les conversations avec Azraël, ça donne à peu près ça.

Bonjour Azraël, alors, tu as bien dormi ?

NOOOON, VAS-T-EEEEEEN. ME VEUX PAS TE VOIR !

Dis donc Azraël, tu changes de ton.

(5 min plus tard)

Mamaaaan ?

Quoi ?

Tu peux venir ?

J'ai pas bien entendu.

S'il te plaît.

Ok. Alors, t'es de meilleure humeur. Tu te lèves maintenant ?

Oui maman prout.

AZRAEL !

On doit pas dire caca prout pipi maman prout caca papa gros caca boudin ? Hein maman on doit pas le dire

Oui, on ne doit pas. Alors tu arrêtes tout de suite.

Oui caca maman

... (soupir excédé) Viens manger ta compote. Est-ce que tu veux des tartines ?

...

Azraël, est-ce que tu veux des tartines ?

...

Azraël, est-ce que tu veux des tartines ?

...

grmmgrmmgrmm

(grommellement signifiant grosso modo qu'il aille se faire voir)

Des tartines avec le beurre s'il te plait maman.

Oui Gargamel, pas de problème. Tiens mon grand.

Maiiiiiis, moi aussi me veux des tartines.

Dis donc, ça fait 3 fois que je te demande. Tu pouvais pas répondre !

Maiiiiiis, ME VEUX DES TARTINES AVEC DU BEURRE !

grmmmgrmmmgrmmm

(grommellement signifiant grosso modo non mais je vais le faire celui-là)

Tiens Azraël, voilà tes tartines.

Non, m'en veux pas !

Tu te fiches de moi là !

Mais m'en veux pas !

Très bien. Allez hop, poubelle !

MAIIIIIS ME VEUX MES TARTINES !

(à ce stade, les dites tartines ont failli se transformer en OVPI, objets volants parfaitement identifiés)

Azraël, viens t'habiller, on va être en retard à l'école.

Non, moi me veux pas.

Ça commence à bien faire là. Tu viens ! TOUT DE SUITE !

Non mais ça va pas de me crier dessus ! C'est interdit de crier ! C'est pas toi qui commande !

Pardon ?!?!

C'est MOI le chef !

Ben voyons ! Et puis quoi encore ! Maintenant tu t'habilles Azraël et sans discuter parce que sinon je te mets au coin dans ta chambre.

Mrufff, non mais c'est n'importe quoi !

Voilà voilà. Et en plus, c'est pas tous les matins comme ça mais c'est pas loin. Je vous raconte pas comment qu'il nous épuise avec Inferno Gran Mom, ce petit chameau !

Heureusement, de temps en temps, son petit côté Tyranicus donne quelques résultats sympas.

Papa, tu viens jouer avec moi ?

Euh, je bois mon café là !

Papaaaaa, moi me veux jouer avec toi !

Azraël, t'as rien oublié ?

S'il te plaît papa.

Bon d'accord. On fait quoi ?

On fait un tateau et un temin

(château et chemin)

Diapositive2Diapositive3

IMG_0281IMG_0284

Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir trouvé la fève dans la galette et d'avoir été promu le Roi qui a ouvert la porte à cette prise de possession démoniaque en vrac (c'est vrai qu'un Roi, c'est autrement plus classe à posséder qu'un vulgaire monstros) mais il va vraiment falloir que ça cesse rapido. Parce que franchement, j'en ai ma claque d'être l'ogre toujours en rogne de service !

Diapositive1

 

Posté par reyhaziel à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :