Chose promise, chose due. Voici l'histoire passionnante de la création d'une épée de légende, la fabuleuse Trollcalibur, l'épée du Chasseur de trolls. Bon en fait, elle a pas de nom c't'épée mais j'aime bien celui-là alors on va le garder (et puis c'est quand même plus court que "l'épée du chasseur de trolls" non ?).

Comme je le disais la dernière fois, Azraël me fait une méga fixette sur ce dessin animé. M'ayant bassiné longuement avec son amulette, son armure et son épée, mes défenses se sont considérablement affaiblies. Vous imaginez bien qu'il n'en fallait pas plus à Pinterestus et Bricolus pour enclencher une attaque conjointe foudroyante d'une efficacité redoutable si j'en crois les 3 semaines d'intenses recherches et de bricolage qui ont suivi.

C'est que j'en ai passé des heures sur Pinterest et Youtube à écumer les sites et les démos de cosplayers chevronnés. Eh oui, quand on veut créer des costumes délirants, le cosplay, il n'y a que ça de vrai. A ce propos, je salue la solidarité féminine qui poussent ces dames à partager leurs trucs et astuces concernant la création de leurs armes et armures parce que pour ce qui concerne les mecs, ben j'ai pas trouvé grand chose de leur part ! Je regrette donc fortement qu'Azraël ne soit pas doté d'une poitrine généreuse car je me poserais infiniment moins de questions sur la façon de concevoir son armure et que je suis devenue incollable en taille de bonnet de plastron d'armure ! Etant donné qu'il était trop tard pour convaincre Azraël qu'une armure de Barbarella, c'est cool, j'ai dû me faire une raison et m'inspirer de tout cela pour concevoir ma propre méthode de fabrication d'une Trollcalibur digne de ce nom (et accessoirement de la façon dont je pourrais enchaîner avec l'armure). Et non seulement Bricolus m'a trouvé la solution mais il est allé plus loin encore car Trollcalibur est LU MI NEUSE. Mais oui, vous avez bien lu, malgré mes dénégations à Azraël, j'ai trouvé une technique permettant de rendre facilement (euh, enfin, relativement facilement) et pour un prix raisonnable son épée un minimum lumineuse.

IMG_2306

Trollcalibur au repos

IMG_2314

Et Trollcalibur parée pour la baston !

Trop content de lui, Bricolus a mitraillé cette petite merveille à toutes ses étapes de fabrication, depuis le croquis initial au rendu final en passant par le façonnage de l'acier, son trempage, son martelage, la taille des joyaux hyper précieux qui l'orne et tout et tout. Bon ok, j'avoue ! Chéri n'étant pas du tout d'accord pour que j'installe une forge au milieu du salon, Bricolus a dû se résoudre à utiliser de la mousse EVA au lieu d'acier trempé mais bon, c'est sûr que si on avait eu une vraie forge, on aurait cartonné ! Alors avec toutes ses photos, initialement, j'avais pensé vous faire un petit tuto sur le sujet mais comme cette épée est tout de même assez spécifique, je préfère finalement vous présenter la méthode générale agrémentée de quelques photos et d'explications plutôt que de faire un vrai tuto. Ainsi, ce sera plus facile à adapter à la réalisation de l'épée de votre choix. Comme j'ai eu beaucoup de matériel à acheter, je vais en profiter pour vous faire une estimation du prix de revient de la bestiole et du prix de l'outillage si vous n'avez rien chez vous. Parce que le cosplay, quand on part de rien (ou de pas grand chose), c'est pas donné. Par contre, c'est beaucoup beaucoup moins compliqué que ce que j'aurais imaginé. En tout cas pour la fabrication d'une arme, parce que pour l'armure, je ne sais pas encore. Je vous mettrais tout ça en fin de post avec les noms des sites où je me suis fournie si ça peut vous rendre service.

Avant de passer aux étapes de fabrication, quelques précisions s'imposent sur le choix de mes matériaux. D'abord, je n'ai pas choisi la mousse, le matériau de base, la moins cher. On peut donc très certainement baisser encore le prix de revient. J'ai simplement porté mon choix sur de la mousse EVA parce que :

  • on peut la trouver en petit métrage et pour un essai, je trouvais que c'était mieux
  • on peut la faire livrer directement à la maison et vu que je ne peux pas trop me déplacer en ce moment, c'était plus simple
  • elle est thermoformable, c'est-à-dire qu'on peut la "mouler" en la chauffant ce qui en fait un matériau de choix pour la fabrication des armures. Ça me permettait donc de tester sa facilité d'utilisation avant d'en acheter une plus grande quantité en vue de la fabrication de l'armure
  • on la trouve en plein d'épaisseurs différentes et même colorées. Figurez-vous que les dalles des tapis de sol pour enfants sont en mousse EVA, de même que les feuilles A4 de mousse de 2 mm d'épaisseur qu'on trouve pour les loisirs créatifs.
  • parce qu'en 10-12 mm d'épaisseur, elle est suffisamment rigide en en collant plusieurs épaisseurs pour faire une arme et suffisamment souple pour se taper dessus sans se faire mal (une condition non négociable avec les monstros !!! )
  • parce que la mousse EVA est, pour moi, le matériau le moins cher pour faire une armure légère et confortable pour un enfant.

Allez, je vous sens impatients à l'idée de devenir pro du forgeage d'épée alors c'est parti. En tout premier lieu, il vous faudra savoir si vous souhaitez un modèle sobre ou lumineux et comment vous allez la rendre lumineuse. En gros, vous voulez des points lumineux ? Alors optez pour de simples leds, câblées ou autonomes selon le cas de figure. Si vous voulez des lignes lumineuses, le mieux c'est le fil électroluminescent ou le ruban mais ce dernier est nettement plus cher. Moi, je la voulais lumineuse à l'aide d'un fil électroluminescent. Pourquoi un fil ? Parce que c'est fin (2,5 mm d'épaisseur) donc facile à intégrer dans la lame. Parce que c'est long (on trouve des fils de 1m, 2m, 3m et 5m) et que Trollcalibur présente des lignes lumineuses sur la lame. Parce qu'on en trouve avec toute la connectique déjà faite et qu'on n'a qu'à mettre les piles dans le boîtier d'alimentation. Bref, le rêve quand on est fainéante ou nulle en électronique (waouuuh, mais je remplis les 2 critères en plus !). A partir de là, il vous faudra bien penser à la forme finale que devra avoir votre épée, et la penser en VOLUME ! Dans le chasseur de trolls, armure et épée existent en 2 versions : Astre solaire et Eclipse lunaire. Les 2 versions sont exactement identiques sauf que la première brille en bleue et la seconde en rouge. Pour Trollcalibur, je me suis inspirée de cette photo tout en sachant que je la ferai en bleu et comme je devais planquer le boîtier de mon fil lumineux dans la garde, j'ai dû augmenter les dimensions de celle-ci afin de pouvoir l'y loger.

Dreamworks-Trollhunters-2-6_eclipse_modelsheet-post-3

C'est l'épaisseur du boîtier soit 2cm qui a déterminé l'épaisseur de la garde soit 4cm( 2cm pour intégrer le boîtier + 2 cm pour la rigidité) et donc le nombre de couches de mousse à superposer soit 4 couches de mousse de 1 cm d'épaisseur. A partir de là, l'épaisseur de la lame a été fixée à 2 cm soit 2 couches de mousse. Il ne reste alors plus qu'à faire un patron taille réelle et à le reporter sur la mousse. Une astuce : épingler le patron sur la mousse. Les petits trous ne se verront pas après traitement et ça évitera à votre patron de bouger parce qu'une erreur de report, ça ne pardonne pas !

IMG_2226

IMG_2230

On découpe les différents éléments avec un "gros cutter" (le cutter de Monsieur tout le monde quoi, celui avec une lame de 9 mm ou de 18 mm de large) et on commence par l'assemblage de la lame. Pour solidariser la lame et la garde, j'avais prévu d'utiliser 2 baguettes chinoises de récup (les baguettes jetables du resto asiatique du coin). Cela permet d'éviter que la lame puisse tourner sur la garde et donc déchirer la mousse ce qui briserait l'épée.

IMG_2233

On évide donc une des 2 moitiés de la lame de façon à y loger les baguettes. Toute l'épaisseur des baguettes doit être contenue dans cette demi lame afin que la surface soit plane et que la seconde demi lame vienne s'y coller bien à plat. Les baguettes sont alors collées à la colle chaude.

IMG_2235

IMG_2237

On utilise ensuite la colle néoprène pour coller les 2 demi lames ensemble en veillant à ce qu'elles soient parfaitement collées sur toute la périphérie. Des défauts de collage à l'intérieur sont sans conséquence mais comme on doit retailler les bords, il est important que le collage sur ces bords soit soigné. La colle néoprène est une colle dite de contact et bien utilisée, c'est juste génial. Je vous conseille de la choisir en gel et non liquide. Ça évite que ça coule partout et c'est franchement plus pratique. On doit étaler la colle en fine couche sur les 2 parties que l'on souhaite coller et on attend que la colle soit sèche au contact (c'est facile à voir même sans toucher, la colle ne brille plus quand c'est sec). Avec la colle gel, c'est assez rapide ce qui évite d'avoir à poireauter 10 mn comme pour certaines néoprènes liquide. On met alors en contact les 2 parties à coller avec grand soin car dès que c'est en contact, c'est collé, on n'a pas de seconde chance. Et on presse bien fort sur toute la longueur, la qualité du collage et sa longévité dépendant de la pression appliquée (moi, j'ai carrément marché dessus pour avoir la plus grande pression possible). Si vous collez les pièces alors que la colle n'était pas sèche, ben en fait, ça collera pas vraiment. Il faudra attendre plusieurs heures pour que les pièces soient solidement collées, alors que si on attend que la colle sèche avant l'assemblage, le collage est instantané et solide. Ça a son avantage quand on a un doute sur les parties où mettre la colle. Par exemple pour coller une pièce évidée sur une pièce pleine. On met alors de la colle sur la pièce évidée, on la plaque sur la pièce pleine à sa place définitive, on presse un peu pour étaler la colle puis on décolle. Ça vient tout seul car la colle n'est pas sèche et la pièce pleine non encollée. On se retrouve alors avec une empreinte en colle de la pièce évidée sur la pièce pleine. On ajoute éventuellement un peu de colle là où ça manquerait, on attend que ça sèche puis on recolle la pièce évidée sur la pièce pleine. Et là, ça tient !

IMG_2240

Les 2 épaisseurs de la lame collées

Vos 2 demi lames sont collées, vous avez formé votre lame complète. On va maintenant la travailler pour y loger le fil lumineux. On reporte dessus le dessin que doit former les zones lumineuses.

IMG_2241

On évide le chemin que doit prendre le fil avec un cutter de précision, c'est bien plus facile qu'avec un cutter classique.

IMG_2242

Le cutter de précision, c'est la lame à manche rose en haut à gauche sur la photo

IMG_2243

IMG_2244

Pour un premier essai, j'ai choisi de limiter le coût en prenant un fil de 1m seulement ce qui ne me permettait pas de mettre mon fil sur tous les traits lumineux de ma photo modèle. Alors pour la partie centrale où je prévoyais de placer le fil, j'ai évidé largement afin que la lumière diffuse du trait extérieur vers le trait intérieur en laissant tout de même quelques zones pleines.

IMG_2245

Ces zones doivent servir de renfort de collage à la plaque de mousse de 2 mm qui viendra camoufler le fil lumineux. On réalise cette opération sur les 2 faces de la lame. On procède ensuite au façonnage des bords de la lame. Avec le gros cutter, on taille donc la mousse afin de s'approcher au mieux de la forme finale puis on ponce avec du papier de verre fin pour adoucir et lisser tout ça.

IMG_2252IMG_2248

IMG_2251IMG_2250

A gauche, la lame brute après façonnage et à droite après ponçage. On a gommé des encoches de découpes et la surface est toute douce comme du velours.

Pour assurer la diffusion de la lumière dans les zones évidées, il va falloir peindre ces zones intérieures en blanc. On commence donc par étaler de la colle à bois sur toute la surface que l'on prévoit de peindre. Il faut prévoir 2 couches de colle qu'on laisse bien sécher. Alors certes, cette étape est facultative mais la colle à bois va vous permettre de faire de grosses économies en peinture. En effet, la mousse EVA est très poreuse. Elle boit donc littéralement la peinture. Résultat, il vous faudra 4 ou 5 couches de peinture pour obtenir le même niveau d'opacité que celui obtenu avec 2 couches de peinture et l'utilisation de colle en sous-couche.

IMG_2256IMG_2257

 Sans sous-couche de colle à bois à gauche : le blanc n'est pas très franc. Avec sous-couche à droite, le blanc est bien blanc.

En fait, la colle à bois va créer un film imperméable à la surface de votre mousse qui permettra une application beaucoup plus agréable et uniforme de votre peinture et des couleurs bien plus soutenues. Une fois la colle sèche, on applique 2 couches de peinture blanche et c'est bon pour cette partie.

IMG_2253

On s'occupe ensuite des caches qui viendront protéger et camoufler le fil lumineux qu'on installera dans cette partie blanche. On prend donc un peu de mousse EVA de 2 mm d'épaisseur et on reporte dessus les motifs de la partie centrale. Puis on découpe la mousse en laissant une marge de 6-7 mm sur tout le contour qui servira à coller les caches sur la lame de l'épée. Enfin, on évide les parties destinées à faire passer la lumière du fil électroluminescent.

IMG_2246

On reporte la forme sur la mousse

IMG_2273

Les 2 caches prêts pour être enduits de colle et peints

On s'attaque alors à la garde composée de 4 plaques superposées. On commence par évider, sur une des 4 plaques de la garde, les 2 logements pour les baguettes permettant de solidariser lame et garde ainsi que le passage pour le fil électroluminescent afin qu'il puisse aller d'une face de la lame à la seconde face. On colle alors la lame à cette plaque à la colle chaude.

IMG_2260IMG_2267

Le point blanc à la jonction lame-garde est le trou destiné à faire passer le fil électroluminescent

IMG_2269

On évide 2 des autres plaques afin d'y créer le logement pour le boîtier d'alimentation et on colle à la néoprène, l'une après l'autre, ces 2 plaques à la plaque précédente. Si la garde, avec sa 4ème plaque semble assez solide, on colle à la néoprène cette dernière plaque. Sinon, on peut renforcer la rigidité de la garde en ajoutant à l'intérieur de cette 4ème plaque une baguette chinoise supplémentaire (désolée, j'ai oublié de prendre la photo).

IMG_2276

 On peut à présent sculpter la garde pour lui donner sa forme définitive avant de la poncer. Une fois bien poncée, on lui ajoute ses motifs décoratifs. On colle ainsi à la néoprène des anneaux de mousse EVA 2mm sur la poignée et 2 plaques dont l'une va servir à camoufler l'emplacement du boîtier d'alimentation du fil lumineux sur le haut de la garde.

IMG_2277

On voit bien les différentes épaisseurs de mousse

IMG_2278

Poignée en cours de mise en forme

Afin qu'il soit possible de récupérer facilement le boîtier (pour changer les piles par exemple), j'ai imaginé un système de fixation par aimant (collés à la néoprène).

IMG_2287

IMG_2289

L'épée est achevée, il ne reste plus qu'à la peindre et à installer le fil lumineux. On commence donc par enduire intégralement l'épée de colle à bois, en ne laissant qu'une lisière de 6-7 mm autour de la zone centrale de la lame afin d'avoir une zone propre et sans colle où coller à la néoprène les caches centraux. Une fois cette première couche sèche, vous allez sentir comme une croûte dure à la surface de l'épée et les zone poncée seront très abrasives. On va donc reponcer tout ça un petit coup pour que ça redevienne lisse. On ajoute ensuite 2 couches supplémentaires de colle en attendant que ça sèche bien entre chaque.

IMG_2290

IMG_2291

Juste après application, la lame paraît blanche car la colle à bois est blanche

IMG_2297

Après séchage, la colle devient translucide

Une fois la sous-couche prête, on peint intégralement en noir. L'objectif est de partir d'un fond uniforme avant de donner un aspect "métallique" à notre Trollcalibur. Selon la viscosité de votre peinture, une ou deux couches seront nécessaires. Ce qu'il faut, c'est que l'ensemble paraisse uniformément noir et qu'on ne puisse plus savoir que différentes couleurs de mousse ont été utilisées.

IMG_2298

Il ne reste plus qu'à peintre la lame avec la peinture argentée. En générale, 2 couches sont nécessaires pour obtenir un bon rendu mais encore une fois, ça dépend de la qualité de votre peinture. A présent, on installe notre fil électroluminescent que l'on fixe à la colle chaude puis on recouvre avec les caches et on fait les finitions.

IMG_2299

IMG_2300

IMG_2301

IMG_2304

IMG_2313

Perso, j'avais en stock de la peinture dorée. Je l'ai dilué dans un peu d'eau, tartinée sur la garde et essuyé avec un chiffon pour estomper. Cela permet de donner un aspect bronze à la garde. J'ai utilisé des strass que j'avais en stock pour décorer la garde et pour me rapprocher au mieux de l'image d'origine de Trollcalibur, j'ai fabriqué en pâte fimo les joyaux qui me manquaient. Comme je n'avais pas l'intention de me compliquer la vie davantage, j'ai fait l'impasse sur la pierre au bout de la poignée. Enfin, j'ai réalisé les dernières lignes décoratives avec des paillettes et de la colle standard que j'avais en stock. Dernière subtilité, comme je ne voulais pas qu'Azraël risque de tout déchirer en ouvrant lui-même le compartiment du boîtier d'alimentation pour actionner le bouton poussoir, j'ai mis un point de colle chaude juste à l'endroit du bouton sur le cache. Comme ce cache est très souple, le fait d'appuyer sur le point de colle agit comme un second bouton poussoir qui actionne celui du boîtier. Et Azraël Dulac peut allumer et éteindre son épée super facilement sans rien avoir à ouvrir. En fait, il ne sait même pas comment ça marche à l'intérieur.

IMG_2308

Le point bizarre à côté du 2ème strass en bas n'est pas une tache, c'est le fameux point de colle chaude qui sert d'interrupteur.

Et voilà, Trollcalibur est forgée et moi j'avais super mal aux pieds parce que tout ça, corset oblige, c'est debout qu'il a fallu le faire ! J'ose même pas imaginer comment ça sera pour l'armure. A présent, il est temps de parler gros sous et fournisseurs. Voilà donc la liste du matériel et outillage nécessaire avec les prix correspondants.

outils (environ 20 € si vous n'avez vraiment rien) :

  • mini pistolet à colle (mon meilleur ami depuis un moment déjà) : on en trouve des très bien dès 5€ fourni avec quelques bâtons de colle
  • bâton de colle chaude pour mini pistolet : 2,5€ les 12
  • cutter à lame 18 mm (je préfère cette largeur de lame car je la trouve plus sécurisante mais si vous en avez un de lame moins large, ça va très bien aussi) : dès 4€
  • cutter de précision : 3,20€ lames incluses
  • pinceaux : on trouve des sets de pinceaux très bien à moins de 5€. Perso, les miens étaient des pinceaux plats, d'une largeur de 15 et 7 mm.
  • papier de verre grain fin pour le ponçage de la mousse.

cutter-scalpel-de-precision-15-cm-xs

Comme le terme ne parle pas forcément à tout le monde, voilà à quoi ressemble un cutter (ou scalpel) de précision

 Comme j'avais déjà tout ça à la maison, je n'ai rien eu à débourser en outillage. Et niveau bâton de colle chaude, j'en ai utilisé 2 grand maximum.

Matériaux et fournitures (environ 31€50 si vous devez tout acheter):

  • une dalle de mousse EVA de 60 par 60 cm, épaisseur 12 mm (5€ la dalle) : c'est ce que j'aurai voulu mais mes fournisseurs n'en avaient plus alors je me suis rabattue sur une plaque d'EVA de 10 mm d'épaisseur de 50 cm par 100 cm à 16€
  • chutes de mousse EVA épaisseur 2 mm (feuille de 40 cm par 60 cm pour 1,5€)
  • peinture acrylique noire (pébéo acrylcolor 150 ml pour 3€25)
  • peinture acrylique argent (pébéo acrylcolor 150 ml pour 3€25)
  • peinture acrylique blanche (Maildor 20 ml pour 1€25)
  • colle à bois (UHU 250gr pour 5€95)
  • colle néoprène (UHU gel 46ml pour 4€15)
  • pâte polymère blanche (fimo pour 2€)
  • fil électroluminescent bleu à 5€ boîtier d'alimentation inclus
  • 2-3 baguettes chinoises de récup du traiteur chinois du coin (0€)

Les marques sont données à titre indicatif parce que c'est ce que j'ai trouvé de dispo immédiatement et de moins cher sans avoir à multiplier les fournisseurs (et donc les frais de port). On peut sûrement trouver mieux, ou moins cher ou les 2. Je ne fais pas de pub. En revanche, sur des petites quantités comme ça, n'espérez pas trouver moins cher dans les magasins de bricolage, vous risqueriez d'être déçus (je le sais, j'ai fait la comparaison pour ceux près de chez moi). Pour les fournisseurs, je me suis limitée à 2 : Creavea et Cosplaycraft. Je n'ai eu aucun problème à commander chez eux, tout est arrivé assez rapidement et était conforme à ma commande. Par contre, faites attention sur le site de Cosplaycraft. Certains prix sont anarchiques (par exemple, mon fil bleu de 1m était à 5€ alors que le même en route était à 14€. Allez comprendre). Pour le cosplay, Cosplaymat a l'air intéressant également mais je n'ai pas encore testé.

Au final, entre les fournitures et les outils que j'avais déjà, Trollcalibur m'est revenu à 36€. Ce n'est certes pas donné mais le résultat n'a rien à voir avec les épées que l'on peut trouver dans les magasins de jouet. Et surtout, la bouille d'Azraël quand il l'a enfin eu en main et qu'il l'a allumé lui-même est sans prix ! D'autre part, n'ayant aucune idée des quantités de colle peinture etc ... qui me serait nécessaire, je n'ai pas voulu prendre en trop petit contenant. Du coup, à part de la mousse, je n'aurais rien à racheter pour faire son armure ce qui amortira sensiblement cet investissement. Et j'envisage même de fabriquer d'autres armes pour rentabiliser mon restant de mousse EVA de 10 mm.

Voilà, j'espère que ça pourra vous être utile. En toute honnêteté, la seule difficulté de ce bricolage, c'est de trouver comment intégrer le fil lumineux et son boîtier. Si vous ne le mettez pas, c'est super simple à faire. Ça demande juste un peu de patience.