Moi et le corps médical, tout un poème !

Après le médecin de la PMI (je précise tout de suite que mon sentiment à leur égard est, à ce jour, proche de la haine ou du mépris absolu, j'hésite encore) qui s'est obstiné à me culpabiliser et à me faire sentir une mère totalement indigne et irresponsable (ça s'était avec Gargamel) et qui lui cherchait obstinément un problème mais bien sûr que l'idée qu'il puisse être TED n'a jamais effleuré donc qui visait totalement à côté et reportait la faute sur nous, pauvres parents incompétents et angoissés chroniques.

Après la pédiatre qu'il a fallu supplier pour faire passer des tests à Gargamel pour essayer de trouver pourquoi il ne parlait et n'arrêtait pas de nous dire que tout allait très bien.

Après la généraliste qu'il a fallu également supplier pour faire faire un bilan orthophonique à Azraël et qui refuse de comprendre que de nos jours on peut faire des prises en charge précose.

Après l'ORL taciturne auquel il a fallu arracher les mots de la bouche pour avoir un semblant d'explications du pourquoi du comment du possible problème du sieur Azraël (la suite en fin de semaine d'ailleurs, je sens que vous aurez droit à un post pas piqué des hanetons pour le week-end, voir avant selon l'état de mes nerfs fort fragiles)

Et après l'annonce à quelques jours d'intervalles par l'orthophoniste puis la pédiatre d'Azraël que monseigneur (si si, le monseigneur est de rigueur ces jours-ci vu le niveau d'exigence limite tyranie du monstros précité) pourrait avoir un petit problème avec sa machoire inférieure expliquant ses difficultés d'élocution, devinez un peu ce que j'ai fait ce matin ....

Et oui, on est allé voir le "docteur pour les dents" alias une orthodontiste recommandée par notre pédiatre actuelle. Hein, comment ça quelle pédiatre ? Quoi, je ne vous l'ai pas dit ? Ben oui, j'en ai eu assez de me battre avec notre médecin de famille pour les ordonances d'orthophonie d'Azraël et je me suis tournée vers une pédiatre (qui sont souvent mieux informées des derniers progrès de la science et en particulier quand elles ont une formation sur les troubles du langage comme c'est le cas de la nôtre, alléluia). Et donc notre pédiatre comprend parfaitement qu'un petit garçon de presque 4 ans puisse bénéficier d'une prise en charge orthophonique (un jour, je vous raconterai le contenu de son bilan orthophonique, c'est pas triste) et vous prépare les papiers dont vous avez besoin sur un simple coup de fil. Et moi, je respire !

Eh ben, chapeau, la recommandation était bonne.

Déjà, contrairement à la plupart des cas, à peine arrivé, à peine pris en charge. Pas le temps ni l'occasion pour Azraël de s'exciter et vu son état de forme olympique de ces jours-ci, c'était tant mieux (parce qu'il pête le feu le Azraël). Ensuite, malgré un manque flagrant de coopération initiale du monstros (mais sinon, ce ne serait un monstros infernatus digne de ce nom), pas d'impatience ni de remarque désobligeante mais une tentative très diplomate de négociation. C'était bien la première qu'on essayait de me faire passer un fauteuil de dentiste pour un manège. Si si, je vous jure !

Mais surtout, ce que j'ai apprécié le plus, c'est les questions pertinentes de la madame et ses explications spontanées, détaillées, directes et sans parti pris sur le pourquoi du comment de quel problème il a exactement, ce qu'il n'a pas, ce qu'il faut faire et ce qu'il faudra peut-être faire plus tard. Tout ça n'a pas durer plus de 20 nm et on est ressorti avec toutes les infos utiles et même une marche à suivre. Le rêve ! Comme quoi, les médecins compétents et efficaces, ça existe tout de même, faut juste bien chercher pour les trouver.

A part ça, comme je vous sens tous impatients de savoir ce qu'Azraël nous a encore concocté, eh bien, finalement, ce n'est pas si grave que ça (oui, parce qu'initialement, il aurait pu avoir un problème de machoire en V à redresser et redresser un os de machoire, je le sentais moyen moyen là). Alors certes, il est en limite d'avoir une machoire inférieure trop avancée par rapport à la supérieure (et ça n'aide pas pour l'articulation) parce qu'il ne place pas sa langue correctement mais ça pourrait encore se corriger tout seul, sans appareil à 2 petites conditions :

- qu'il abandonne la tétine définitivement (et ça, c'est pas gagné mais en plus des explications, on m'a fourni une marche à suivre pour ça, c'est pas beau)

- qu'il commence à placer correctement sa langue pour aider au développement de la machoire supérieure (on en apprend des trucs sur l'anatomie quand on a des enfants, je vous raconte pas). Et là aussi, l'orthodontiste m'a fait la liste de tout ce qu'il fallait travailler pour inciter ce gros fainéant à faire bosser sa langue correctement (non mais des fois).

Et si Sir Azraël ne veut pas faire d'efforts, tant pis pour lui, il se retrouvera avec un appareil dentaire à 6-7 ans et il se tapera la honte devant ses copains comme tout ado qui se respecte. Mais quand je lui ai expliqué ça, il n'a pas paru très convaincu ni très intéressé. Je me demande bien pourquoi !?!?