mardi 5 février 2019

Quand les monstros bricolent : le planétarium

Mamaaaaan, j'm'ennuiiiiiiie ! Tu viens jouer avec moiiiiii ?

(ton larmoyant de pauvre monstros au bord du désespoir assorti d'yeux de cocker tout brillant de larmichettes de crocodile pour faire bonne mesure)

Qui, franchement, qui n'a pas eu droit à cette petite phrase qui tue, de préférence pile au moment où vous vous installez confortablement devant l'activité dont vous rêvez depuis des heures, que dis-je, des jours (au hasard, se coudre une nouvelle robe mais c'est un exemple tout à fait improbable et toute ressemble avec une situation réelle serait purement fortuite bien évidemment).

Sauf qu'avec Azraël, jouer avec lui signifie au choix :

  • faire une bataille de chatouilles c'est-à-dire se faire allègrement écrabouiller par un monstros de 40 kg et chatouiller sans retenue tout en disposant d'un droit de riposte nul et non avenu parce que bon, faudrait pas que je puisse gagner tout de même.
  • jouer à un jeu de société avec un monstros trichant sans vergogne pour gagner et moi trichant sans vergogne pour perdre parce que sinon c'est le drame assuré et que je peux dire un adieu définitif à ma séance de couture vu qu'il faudra rejouer jusqu'à ce que mort s'ensuive le monstros gagne un nombre de parties supérieur au mien (ou que je sois prête à subir ses jérémiades sans fin ce qui est loin d'être toujours le cas). Finalement, jusqu'à ce que mort s'en suive n'est pas si loin de la réalité.
  • se vautrer par terre pour des activités aussi diverses que variées et moi, le vautrage, je le pratique exclusivement pour la couture non mais des fois.

Alors forcément, il arrive un moment où on dit stop et où on cherche un truc pour occuper ses monstros qui regroupent les qualités suivantes :

  • que ça ne coûte pas un bras (oui, parce que sans être radine, c'est quand même que des monstros alors bon hein, on se comprend)
  • que ce soit majoritairement eux qui bossent (parce que le but, c'est de les occuper eux, pas nous et surtout, surtout, qu'on finisse pas lessivé(e)s à l'arrivée)
  • que ça ne dure pas 5 mn mais pas une heure non plus (vous, je sais pas, mais chez moi, une activité qui dure plus de 30 mn, c'est le max, après c'est Bibi qui doit s'y coller pour tout finir)
  • qu'ils puissent en être fiers et qu'il en reste éventuellement quelque chose.

Alors bien sûr, il y les ateliers cuisine. Bizarrement, la bouffe, ça motive à se secouer un peu, surtout quand il s'agit de gâteau. Mais si Régimus est aux anges dès qu'on se met au fourneau, ma balance et mon tour de taille le sont nettement moins. Alors il me fallait trouver autre chose. Et comme les monstros ont maintenant bien grandi et qu'ils s'intéressent enfin aux activités manuelles (attention, pas n'importe lesquelles non plus), j'ai pris une grande décision : les mettre au bricolage ! Et franchement, c'est toute une aventure que je me propose de partager avec vous. Non pas que je vous imagine incapable de trouver des idées pour occuper vos propres enfants mais juste parce que si ces activités ont pu intéresser un autiste et un hyperactif comme Gargamel et Azraël et qu'ils ont réussi à les faire avec un minimum d'aide, je pense sincèrement qu'elles sont à la portée de n'importe quel petit monstros.

Le planétarium sera donc le post inaugural d'une nouvelle catégorie : le Bricolage monstrosien. Une rubrique qui, à mon avis, sera alimentée épisodiquement seulement mais bon, faut bien commencer quelque part.

Pourquoi commencer par un planétarium ? D'abord parce que les monstros aiment bien regarder la lune et les étoiles et qu'Azraël étant en train de voir ça en classe, il posait plein de questions au sujet des planètes. Ensuite parce que c'est très facile à faire avec un minimum de matériel et enfin parce que des planètes, il y en a plein et qu'on n'est pas obligé de tout faire d'un coup ce qui permet d'occuper les monstros à plusieurs reprises : une activité recyclable quoi.

Si vous êtes un(e) adepte de la récup, vous pouvez utiliser des trucs aussi variés que des balles de ping-pong, de tennis, des abat-jours en papier, des balles rebondissante et que sais-je encore pour faire le corps de vos planètes. Moi, je voulais suspendre tout ça au plafond de la chambre de chacun des monstros sans avoir à faire de trou et pouvoir monter et démonter tout ça facilement pour ajouter des planètes. Du coup, pas question d'avoir des planètes trop lourdes. Ne voulant pas me prendre la tête, je me suis simplement procurée des boules en polystyrène. Le genre de boule qu'on décore en collant des sequins ou d'autres trucs et qu'on trouve dans les magasins de loisirs créatifs ou certaines jardineries.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7fe

A moins de 1€ la boule, on se fait une collection de planètes pour pas trop cher. L'autre avantage, c'est qu'on a pas besoin de préparer les boules, on peut peindre directement dessus sans sous-couche ni rien. Sinon, on peut aussi prendre des boules de Noël à garnir en plastique transparent mais c'est plus lourd et nettement plus cher. Après, c'est à vous de voir. Allez, je vous mets la liste du matériel dont vous avez besoin (ou pas d'ailleurs) pour votre planétarium.

Liste du matériel :

Pour les planètes

  • des boules en polystyrène de taille différentes
  • du carton ou des feuilles de canson
  • de la peinture acrylique
  • du fil
  • des attaches
  • des photos des planètes à réaliser si on veut faire celles du système solaire sinon on laisse parler son imagination

facultatif

  • de la colle pailletée ou des paillettes
  • des strass

Pour la suspension

  • une baguette de bois
  • des attaches repositionnables pour tableau

Liste des outils :

  • pinceaux
  • petits pots
  • ciseaux
  • cutter
  • pistolet à colle
  • décapeur thermique (facultatif)

Et c'est parti pour les réalisations. Jusqu'à maintenant, nous avons fait la terre, Saturne et Jupiter et à chaque fois, j'ai trouvé des images avec des couleurs proches de ce que j'avais en stock pour inspirer les monstros.

Pour Saturne, on commence par couper en 2 une boule de polystyrène pour obtenir 2 demi sphères. On s'en sert de gabarit pour tracer sur du carton (ou du papier canson) 1 disque qui deviendra les anneaux. Si le carton est assez épais, un seul disque suffit. Pour du papier canson, il en faudra 2 et personnellement je préfère car cela permet de peindre simultanément les 2 faces des anneaux. Sur le carton, il faudrait peindre une face, attendre que ça sèche et peindre l'autre face. Avec le canson, on peint les 2 disques et quand c'est sec, on les colle pour former l'anneau.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7f5

On peint donc nos anneaux (on fait des cercles de différentes couleurs) et nos 2 demi sphères avec de la peinture acrylique. Si on a des paillettes, on peut en saupoudrer avant que la peinture ne sèche. Si on a de la colle pailletée, on attend que la peinture soit sèche avant d'en ajouter. Si on maîtrise son décapeur thermique, on peut l'utiliser pour faire sécher la peinture plus vite. Un sèche-cheveux fait également très bien l'affaire aussi.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7f4

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7f7

Quand tout a été peint, décoré et séché, on peut mettre son pistolet à colle à chauffer pour assembler tout ça. On commence par coller bien centrer les anneaux entre eux puis sur une des 2 demi sphères. On colle ensuite par dessus la seconde demi-sphère en centrant bien. On ajoute alors l'attache que l'on fait tenir avec un point de colle. Il ne reste plus qu'à ajouter un fil (invisible dans mon cas) pour la suspendre.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7fc

Pour la terre, c'est encore plus simple. On peint la boule en bleu et une fois sèche, on ajoute des grandes "taches" de vert et/ou de brun pour faire les continents et des touches de blanc ou d'argent pour faire les nuages. Comme il me restait un peu de Fimo Air (pâte fimo très légère qu'on peut faire cuire au micro-onde ou laisser sécher à l'air), j'ai ajouté une petite lune reliée à la Terre par une petite tige en laiton.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7f8

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7f9

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7fa

Pour Jupiter, on procède comme pour Saturne en alternant les cercles de différentes couleurs. On ajoute 2 grosses taches rouges pour faire les tempêtes de Jupiter.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_7ff

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_801

On admira les splendides effets artistiques en surplus de peinture

Et vous pouvez continuer de même avec les autres planètes. Au fur et à mesure des réalisations, il est possible de les suspendre en fixant une baguette de bois au plafond à l'aide d'attaches repositionnables pour tableau. J'aime bien ce système car il permet de clipser et déclipser à volonté la baguette et donc d'ajouter les planètes ou de les enlever au gré de ses envies. On fixe 2 languettes autocollantes au plafond, là où on veut mettre la baguette et on en fixe 2 autres à la baguette. Ensuite, il n'y a plus qu'à clipser comme des scratchs en fait.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_843UNADJUSTEDNONRAW_thumb_848

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_82c

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_82d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_82e

Les monstros sont absolument ravis de leurs réalisations et s'amusent régulièrement à essayer d'attraper leurs planètes en sautant le plus haut possible. Ils comptent bien agrandir leur collection dès que je me serais procurée d'autres boules de polystyrène.

Posté par reyhaziel à 23:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 24 octobre 2018

Les monstros et le Yéti

Il y a quelque temps, nous avons eu la chance d'aller voir Yéti et Compagnie, le dernier film d'animation des studios Warner, en avant première dans le cinéma pas loin de chez nous. Et si je dis la chance, c'est qu'il s'agit probablement de la meilleure séance de ciné à laquelle j'ai assisté en compagnie des monstros. Non mais imaginez un peu. Toute une séance sans qu'Azraël me bombarde de questions à propos de ce qui était en train de se dérouler et sur ce qui allait se passer ensuite (puisqu'il est évident que je connais par coeur tous les films de la création, y compris ceux auxquels leurs auteurs n'ont même pas encore pensé). Toute une séance avec un Gargamel tellement pris par l'histoire qu'il en avait oublié de me réclamer la sacro-sainte tablette et qu'il criait et trépignait en même temps que les personnages, vivant l'histoire à fond les ballons ! Au point que j'étais régulièrement obligée de lui rappeler qu'on était au ciné et qu'au ciné, on reste calme et silencieux.

yeti et compagnie

Et pourtant, elle n'est pas vraiment mémorable cette histoire. La preuve, je serais bien en peine de vous en donner les détails ni même simplement de me rappeler les passages qui m'ont fait bien rire. Ce qui n'a nullement empêché les monstros d'être proprement captivés, et moi de passer mon temps à rigoler. Bref, on est ressorti de la séance avec une banane jusqu'aux oreilles et une pêche d'enfer. Comme quoi !

Je vous rassure, je me rappelle tout de même de quelques trucs alors je vais vous en faire profiter.Yéti & compagnie raconte l'histoire de Migo, un jeune yéti destiné à devenir sonneur de gong comme son père, un travail essentiel puisque, comme chacun sait, si on n'a pas un coq sous la main, seul un sonneur de gong peut faire lever le soleil. Eh oui, on a de drôles d'idées chez les yétis. Migo, donc, jeune yéti bien sous tout rapport (quoi qu'un peu trop curieux peut-être) secrètement amoureux de la fille du gardien des pierres, le chef du village et garant des lois, voit sa vie bouleversée le jour où un avion lui tombe littéralement dessus. Pourquoi donc ? Mais parce qu'il y découvre un être légendaire : le "petit pied". Malheureusement pour lui, ce dernier disparaît avant qu'il puisse apporte la preuve de sa découverte au village et il se retrouve banni. C'est que les pierres disent que les petits pieds, ça n'existe pas et qu'on rigole pas avec les pierres. C'est vrai quoi, quand c'est gravé dans la pierre, ben c'est gravé dans le marbre et puis c'est tout ! Déterminé à retrouver sa place au village, Migo va vite se retrouver enrôler par une équipe de bras cassés ayant formée un club secret déterminé à prouver l'existence de cette créature mythique qu'est le petit pied.

Parallèlement à la quête de Migo, nous avons celle de l'humain sur lequel il va tomber lors de ses recherches et dont j'ai complètement oublié le nom. Cet humain, ancien animateur à succès d'une émission animalière, a vu progressivement son émission perdre en audimat (et son intégrité chuter de façon proportionnelle) et cherche à présent par tous les moyens, y compris les vidéos truqués, à renouer avec le succès.

Ce film raconte cette rencontre et toutes les conséquences qu'elle va avoir : comment elle va changer la vie de nos 2 héros, comment elle va mettre au jour les mensonges du gardien des pierres, comment elle va bouleverser les croyances de yétis et des humains. Contrairement à souvent, il n'y a pas de méchants dans cette histoire. Si si, je vous jure. Bien évidemment, on n'échappe pas à l'avalanche de bons sentiments mais au delà de cela, ce film nous explique qu'il faut savoir se montrer curieux, chercher à comprendre le monde qui nous entoure, avoir l'esprit ouvert et que l'ignorance ne rend pas nécessairement bienheureux. Le tout avec énormément d'humour.

Bref, si vous cherchez une sortie ciné sympa à faire en famille, n'hésitez pas. Chez nous en tout cas, l'enthousiasme a été telle que Gargamel me réclame déjà le DVD pour pouvoir le regarder à nouveau et se montre désespéré à l'idée qu'il va devoir l'attendre un bon moment.

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 13 juillet 2018

Sacs en série

Ça se passait la semaine dernière (oui, je suis un chouia à la bourre question mise à jour de ce blog), mardi soir pour être précise. Les monstros étaient officiellement en vacances. Eh oui, leur école a fermé avec un peu d'avance pour cause de grands travaux mais comme ça fait un an qu'on était prévenu, on a eu le temps de prendre nos précautions. Enfin en théorie. Parce qu'avec ma petite tête, j'ai brutalement réalisé le dimanche précédent qu'il ne me restait que 3 jours avant la fin de l'école et que j'avais aucun cadeau de prêts pour les maîtresses et l'AVS de ma chère progéniture (et même pas d'idée de cadeau en plus). Et aussi qu'il ne restait que 6 jours avant la fête d'anniversaire d'Azraël et que je n'avais pas fait la moitié du boulot. Et le pire, c'est que je ne savais toujours pas exactement combien d'enfants seraient présents et que je n'avais aucun cadeau pour lui en stock non plus (sauf la piscine déjà en fonction offerte par Inferno Gran Mom et qui nous sauve bien la vie avec la canicule qu'il fait par chez nous en ce moment).

Bref, c'était panique à bord. L'horreur totale ! J'en étais même à me demander si je n'allais pas foncer au magasin le plus proche acheté un truc vite fait. LA HONTE ! Même que je l'ai fait en partie, à l'incrédulité la plus totale de Kokeshi (rapport au fait qu'elle m'a commandé des boucles d'oreille kokeshi), la maman d'un copain de Gargamel. Eh oui, pour une fois, j'ai osé acheter des boîtes de chocolat chez un chocolatier bien connu (chuuuut, je fais pas de pub). Quoi ? Tu les as pas fait ? Mais tu fais tout toi-même d'habitude ! qu'elle m'a dit. Mais heureusement, chez les Inferno, la horde démoniaque ne connaît aucun repos et c'est avec un plaisir évident que Pinterestus et Couturus se sont alliés pour me fournir une solution (au plus grand dépit de Conservatus qui espérait bien profité de l'occasion pour me faire acheter un tas de trucs inutiles et encombrants au possible). J'ai donc immédiatement pu rassurer Kokeshi qui voyait son univers s'effondrer et mon piédestal se fissurer. Mais si, j'avais quand même fait un truc de mes blanches mimines.

L'idée de génie (à ce niveau de panique et d'urgence, seul le génie pouvait apporter une solution) a donc été fournie par Pinterestus : ce serait un sac ! Oui, je sais, encooooore. Mais pas n'importe quel sac. Un sac dans un sac. Vous voyez pas ? Mais si, ce truc à la mode. Le sac pour les courses que, quand vous le pliez, il se range dans un sac cousu dessus (ou dedans, c'est selon). Comme ça, il devient une petite pochette qu'on met facilement dans son sac (à main celui-là).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a3

Le sac rangé dans sa pochette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69b

Le sac prêt à être utilisé

Bon ok, ça fait beaucoup de sacs et ça a l'air compliqué c't'affaire mais en fait, c'est tout simple. Le tuto du sac vient des Lubies de Louise (ses tutos sont généralement très bien faits et très accessibles aux débutants). J'avais donc l'idée mais quid des tissus. C'est qu'il en faut quand même pour coudre 3 sacs et farfouiller dans mon énorme sac (oui, encore un) de chutes ne me tentait pas trop. C'est là que je me suis rappelée qu'Inferno Gran Mom et Kokeshi m'avaient toutes les 2 donné il y a un moment des restes de tissu. Il y avait un peu de tout, des petits et des tout petits coupons et puis quelques coupons de dimension moyenne. Et là, j'ai trouvé mon bonheur : un tissu rouge avec un motif imprimé en liseré qui serait très chouette (même s'il n'est pas du tout mon style mais comme on dit, à cheval donné ...) pour l'extérieur du sac en plaçant le liseré en bas et un tissu à fond noir et motifs géométrique pour la doublure, tous les 2 assez solides pour que les sacs soient costauds mais assez fin pour pouvoir être pliés assez facilement. Et, cerise sur le gâteau, les 2 coupons étaient assez grands pour que je puisse faire les 3 sacs à l'identique.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a2UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a6 

Le motif imprimé et le sac bien plié dans son rangement

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69e

Louise a estimé le temps de réalisation d'un sac à 1h30 environ et c'est effectivement à peu près ça (temps de création du patron inclus) pour un seul sac. Mais le gros avantage de pouvoir faire les 3 sacs dans les 2 mêmes coupons, c'est que ce temps n'est pas à multiplier par 3 pour finir les 3. Il m'a fallu moins d'un après-midi pause goûter incluse pour finir mes petits cadeaux.

Niveau difficulté, il n'y en a pas à la réalisation. En fait, le seul problème c'est de savoir comment plier le grand sac pour le faire rentrer dans le petit sac. Et comme j'ai oublié de faire des photos du pliage, vous resterez dans le flou jusqu'à ce que vous réalisiez le votre. Désolée !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69f

La pochette cousue à l'intérieur du sac à courses

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69c

Le rabat servant à fermer la pochette permet aussi de fermer le sac à courses.

Je suis plutôt contente du résultat dont j'ai douté jusqu'au dernier moment (parce que vraiment, ce tissu rouge, c'est pas mon style et que j'ai énormément de mal à coudre un tissu que je ne prendrais pas pour moi) et ils ont beaucoup plus à leurs destinataires ce qui est bien le principal.

Posté par reyhaziel à 23:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 7 mai 2018

Zelda et les monstros

Tout a commencé il y a plusieurs semaines quand j'ai commis l'incommensurable erreur de me laisser surprendre en pleine partie de Zelda par les monstros.

Maman maman, mais qu'est-ce que tu fais ? C'est quoi ça ? On peut jouer ?

Euh, ça ? Ben c'est le jeu de Papa. Celui qu'on lui a acheté pour son anniversaire.

Ben pourquoi c'est toi qui joue alors ?

Euuuh ...

Parce que j'aime bien regarder maman jouer.

Maman, je peux jouer sur ta partie ? Dis ouiiiii ! S'il te plaîîîîîîîîît !

Rhaaaa, bon d'accord.

(oui, je suis faible devant les yeux de cocker larmoyant d'un Azraël quasiment à genou les mains jointes)

Et voilà comment les monstros sont devenus des accros à Zelda. Ah ça, j'aurais dû savoir que c'était une grosse grosse erreur. D'autant qu'évidemment, en voyant jouer son petit frère, Gargamel a rappliqué dare dare pour se taper l'incruste lui aussi. Résultat, après m'avoir tuée par arme blanche une bonne dizaine de fois en moins d'une heure (ce qui, sachant que j'avais tout de même 14 coeurs de vie constituent un exploit non négligeable), tuée pratiquement autant de fois par noyade, réduit en bouille toutes mes armes (oui, les armes s'usent et se brisent dans Zelda), boulotté toutes mes provisions et écrasé par mégarde ma sauvegarde, j'ai décidé de stopper net les dégâts en imposant à ma chère progéniture de jouer sur leur propre partie. D'ailleurs bizarre, Link (le héros) s'est mis brutalement à mourir nettement moins vite alors qu'il n'avait pourtant que 3 coeurs de vie à ce moment là.

Bien sûr, cela ne m'a en rien dispensé de rester des heures durant (bon ok, peut-être pas des heures mais moi ça m'a paru des siècles) à leur disposition afin de lire les différents dialogues, leur apprendre les commandes et les guider dans toutes les phases du jeu. Fort heureusement, de tant à autre, quelques scènes savoureuses m'ont permis de tenir le coup et de ne pas mourir d'ennui (ou d'énervement, de frustration et d'exaspération). Il faut dire que les 2 frangins se sont révélés étrangement complémentaires sur ce jeu puisque le grand plaisir d'Azraël était d'aller activer les tours permettant d'obtenir des morceaux de la carte et de résoudre les énigmes des temples tandis que celui de Gargamel était de taper comme une brute sur tous les méchants, et plus particulièrement les gros.

Maman maman, on doit aller où maintenant.

Ben il faudrait aller chez les zoras mais ce serait bien de ramasser des trucs pour faire des petits plats avant d'y aller.

(oui, Link est un homme moderne, il cuisine !)

Et c'est où chez les zoras ?

C'est par là mais il faut faire attention, il y a plein de méchants. Donc faudrait vraiment faire des petits plats avant.

Les méchaaaants ! Je veux taper les méchaaaants !

Oui oui Gargamel ça va, on y va.

Euh, ce serait bien de se promener un peu en chemin pour ramasser de quoi manger et faire des petits plats quand même.

Maiiiiis je veux les méchaaaaants !

Gargamel Gargamel y a des méchants, vite prends la manette ! Je vais pas y arriver ! J'ai trop peur ! Je suis une vraie poule mouillée !

Mais enfin Azraël, calme-toi ! C'est qu'un jeu !

Mais je sais maman

(t'es bête ou quoi fortement sous-entendu dans le ton employé)

mais je suis vraiment trop une poule mouillée moi !

(totalement hilare, un sourire jusqu'au oreille et parfaitement fier de lui)

Azraël Azraël regarde ! J'ai tapé les méchants ! Ha ha ha ils ont perdu ! J'ai gagné !

Super Gargamel. Rends moi la manette maintenant !

Ce scénario s'est bien évidemment répété encore et encore. Deux bulldozers traversant le royaume d'Hyrule au pas de charge, détruisant tout sur son passage. Si si, tout ! Gobelins, moblins et autres trucs en in sans oublier les gros cailloux (des énormes golems de pierre répondant au doux nom de Lithoroc) évidemment mais aussi la faune et la flore pour faire bonne mesure. Quant à l'activité de chasseur cueilleur, complètement passer à la trappe.

Or ce qu'il faut savoir avec Zelda, c'est que pour survivre, il faut non seulement renouveler régulièrement son stock d'armes mais aussi et surtout, récolter de la nourriture et la cuisiner pour récupérer de l'énergie avant, pendant et après les combats. Sans parler de faire des potions sans lesquelles vous décéderez inévitablement dans certaines zones de la carte (genre tu prends carrément feu sur les pentes du volcan si tu n'as pas de potions ignifuge).

Maman maman au secours je brûle !

Comment ça tu brûles ? Mais t'es où là ?

Ben sur le volcan.

Je veux le gros méchant. Je veux le lézard !

Mais je vous ai dit que vous ne pouviez pas y aller maintenant. Vous n'avez pas ce qu'il faut.

Maiiiiiiis SIIIIIIIII ! JE VEUX LE MÉCHANT !

Mamaaaaan, on va mourriiiiiir !!!!

(ton totalement hystérique que je suis sûre qu'Hystéricus était dans le coup c'est pas possible autrement)

Rhooo, ça va hein

(ton particulièrement excédé vu que c'était au moins la 5ème fois qu'ils m'appelaient pendant la préparation du dîner)

Vous avez qu'à manger des trucs jusqu'à ce que vous arriviez au village. Y a des vêtements là-bas qui vous protégeront.

D'accord mais on n'a rien à manger.

Comment ça vous n'avez rien à manger ? Ah ben oui, vous n'avez rien. Bon ben vous êtes morts alors.

Et que je t'ai planté là les monstros. Ils n'avaient qu'à m'écouter et faire la cueillette avant d'aller n'importe où et surtout pas là où j'avais dit qu'il fallait pas aller non mais des fois. Après leur nième décès prématuré, les monstros ont finalement décrété que maman avait peut-être raison et qu'ils feraient peut-être bien de se préparer un minimum avant d'aller affronté le lézard.

Dernière petite précision qui a son importance. A force de me regarder jouer puis de regarder jouer les monstros et de leur apporter son aide, Chéri s'est finalement décidé à entamer sa propre partie, thésaurisant comme une petite fourmi armes et ingrédients.

Mamaaan, on a ramassé plein de choses à manger. Tu viens nous aider à faire la cuisine !

(eh oui, même dans les jeux vidéo, c'est Bibi qui doit se mettre aux fourneaux)

Non mais vous pouvez pas essayer tous seuls ?

Oui mais toi tu sais bien faire et puis tu connais les recettes parce que t'es trop forte toi maman

(il semblerait que les leçons de diplomatie que j'ai tenté d'inculquer à Azraël portent enfin leur fruit)

Oooh, mais tu deviens diplomate mon grand

(immense sourire roublard d'Azraël)

Ok, je vous aide. Mais ensuite vous me laissez tranquille d'accord.

Promis maman !

Et effectivement, ils ont tenu leur promesse puisqu'une fois la popote faite, ils ont refilé la console à leur père pour aller faire les zouaves à l'étage. Et moi, je suis retournée tranquillement dans ma cuisine tenter encore une fois de préparer le dîner quand tout à coup 

Euuh, la Puce ! Tu peux venir une minute ?

...

(gros soupir résigné)

Qu'est-ce qu'il y a ?

Tu voudrais pas m'aider ? Je sais pas trop comment faire à manger là. Et puis toi, tu connais bien les recettes

(avec un grand sourire qu'on se demande qui copie sur qui dans cette maison)

Au final, mes hommes n'ont pas arrêté de faire la popote ce jour-là et pourtant au dîner, on a dû se contenter d'une assiette de pâtes. Non franchement, mes hommes, ben ils abuseraient pas un chouia quand même ?

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 décembre 2017

Lapin blanc

Eh oui, comme le lapin blanc d'Alice, je suis en retard, je suis en retard ... pour à peu près tout d'ailleurs. J'ai beau courir partout, bosser et coudre jusqu'à pas d'heure, rien à faire pour combler ce retard chronique. Pensez donc que j'ai écrit mon dernier post dans le bus pour Cherbourg avec le portable sur les genoux et une connexion internet passant par mon téléphone (que je vais finir par exploser mon forfait moi !), tout ça entre 2 gestions d'emploi du temps et préparation de mes propres cours pour mes petits nétudiants adorés.

Mais le pire, c'est que je suis super en retard pour mes cadeaux maison. J'envisage même d'aller faire les MAGASINS ! L'horreur, la honte, trouvez moi une grotte que j'aille vite m'y cacher. Mon ego sur-dimensionné ne va probablement pas résister à l'épreuve ! Bouuuhouuuhouuu !

Mais trêve de lamentations et intéressons-nous plutôt au sujet qui passionne les foules ... Nooon ? Pas les foules ? Les lecteurs de ce blog au moins alors. Chéri a-t-il survécu à ces 2 jours et 3 nuits en solo avec les monstros ? Ou bien, littéralement débordé, incapable de cuisiner un petit plat, s'est-il retrouvé acculé au fin fond du salon et dévoré par des monstros affamés au risque de rendre mon beau tapis irrécupérable et bon pour la poubelle ? Et ma milady traumatisée par ce spectacle insoutenable sera-t-elle désormais incapable de coudre droit ? Couturus ne voudra-t-il plus réalisé que des vêtements gothiques ? Installez-vous confortablement, c'est parti !

Alors d'abord, j'ai le grand plaisir de vous informer que les monstros sont de profonds ingrats (youpi yes yes yeeeessssss !) puisque leur chère maman leur a bien manqué le premier soir (discussion à n'en plus finir au téléphone à l'heure du coucher pour dire bonne nuit) mais que dès la seconde, c'était une autre histoire.

Alors ça va maman ?

Mais oui mon Azraël

Bonsoir maman, bonne nuit maman

(et hop, rituel du soir remplacé par 10 secondes de conversation)

Euh bonne nuit Gargamel

Tu fais quoi maman ?

Ben je me prépare pour aller au dîner de gala avec mes élèves.

Je peux les voir ?

Ben non, ils se préparent dans leur chambre eux aussi mon coeur. Mais je prendrais une photo.

Et vous êtes combien ?

Environ 80

C'est quoi leurs noms ?

Ah ben je les connais pas tous

(c'est qu'on était plusieurs écoles sur place en fait donc, sur les 80, je n'en connaissais que 23)

Bon ben je regarde la télé. Au revoir maman !

Et hop, me voilà plantée là après 2 mn de conversation, ce qui doit rappeler quelques souvenirs à Inferno Gran Mom. Quant à la 3ème nuit, même pas un coup de fil ! Bref, des monstros pas traumatisés pour 2 sous ce que je trouve particulièrement réjouissant et qui nous amène au second point : Chéri.

Eh bien Chéri semble avoir warriorisé comme un chef (comme quoi, c'était pas la peine de stresser comme ça mon petit Modernus). Même que Chéri ben c'est un papa formidable. Alors certes, de son propre aveu, mes chères têtes châtaigne et blonde n'ont pas mangé très équilibré et oui, il y a eu quelques loupés dans les devoirs. J'ai même eu droit à un petit sms de panique le jeudi matin.

Elles sont où les classes des enfants ? Comment je fais pour les y amener ?

Je te rappelle qu'Azraël est en CE1. Ça fait longtemps qu'il va dans sa classe tout seul donc tu le lâches à l'entrée et il se débrouille.

(Meuh non, Chéri ne panique pas du tout là)

Ok mais Gargamel ?

Je te rappelle que sa maîtresse n'est toujours pas revenue, que l'organisation se fait au jour le jour et qu'il faut donc le laisser à la dame du portail. C'est elle qui s'en occupera.

(Si si, je vous jure, il est d'un calme olympien et se rappelle parfaitement toutes les instructions données avant mon départ)

J'ai rien à faire alors ?

Ben non, rien à part les amener.

Et faut que je récupère les 2 le soir ?

Ben oui, comme tu fais tous les jeudis depuis 2 mois.

(non non, vraiment, il était pas du tout en mode panique là)

Ok, ça roule

Mais en dehors de cet épisode hilarant de mon point de vue (je sais, c'est pas sympa mais j'étais vraiment pliée de rire au petit déj et ma collègue qui me regardait taper mes sms en me demandant des nouvelles l'était tout autant que moi), il a vraiment assuré et je suis très fière de lui. D'autant plus que cet intermède s'est quand même fini de manière assez trash puisqu'à mon retour, le jeudi soir sur les coups de 23h45, j'ai eu la surprise de découvrir vautré sur le canapé non pas un Chéri exténué mais un Gargamel pâlichon.

Bonsoir maman !

Ben mon Gargamel, qu'est-ce que tu fais là ? T'es pas couché ?

Yen a patout . Yai mal au ventre ! Padon maman !

Tout va bien, t'inquiètes pas mon coeur et reste tranquille.

Partout ! Y en a partout ! Il en a mis partout ! Et j'arrive pas à nettoyer !

(lamentation du Chéri surgissant dans l'escalier après m'avoir entendu rentrée)

Laisses moi deviner. Il a vomi ?

Ouuuuiiiiii !

(le cri du coeur du Chéri couvert de vomi, bon ok, les mains seulement mais c'est déjà beaucoup)

J'ai donc posé ma valise dans le couloir, envoyé Chéri se changer, lui ai expliqué que, non, utiliser une serpillière hyper sèche pour ramasser le vomi n'est pas très efficace (et sert plutôt à l'étaler copieusement partout) avant l'aller chercher le bon matériel pour réparer les dégâts pendant que mes hommes se remettaient de leurs émotions devant la télé.

Et à 1h30 du matin, Gargamel ayant achevé de vider son estomac, il a pu retourner se coucher dans un lit tout propre avec copine bassine à proximité.

Bon je vous rassure, Chéri s'est remis de l'épreuve. Quant à Gargamel, il a retrouvé la forme et presque l'intégralité de son appétit. Et si on a craint un moment que ce soit la gastro, au final, ce n'était qu'une petite grippe mais qui lui a bien retourné l'estomac.

Et Azraël dans tout ça me direz-vous. Ben il pionçait comme un bienheureux, s'est montré enthousiaste et généreux en câlins quand je suis allée le réveiller le vendredi matin et s'est précipité dans la chambre de son frère pour lui annoncer mon retour, persuadé de lui faire une merveilleuse surprise. C'est pas mignon ça !

tu vomiras plus hein

Tu vomiras plus quand je te garde hein Gargamel !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 2 août 2017

Quoi faire à la mer ?

Eh oui, mine de rien, cela fait déjà plus d'une semaine que nous avons rejoins Inferno Gran Mom sur son île et c'est l'heure d'un premier bilan spécial activité de vacances. C'est qu'il y a plein de trucs sympas à faire sur Oléron.

Alors bien sûr, vous allez me dire, quand on va à la mer, il y a forcément le lézardage sur la plage. Eh ben non, chez les Inferno, le lézardage, on ne connaît pas. Déjà, les monstros sont parfaitement incapables de tenir en place alors s'allonger sur une serviette vous pensez ! Même la construction de châteaux de sable est vite barbante pour mes charmants bambins. Mais cette année, on a innové question empêchage de lézardage puisqu'après seulement quelques heures d'xposition, que dis-je, non en fait, après 45 mn d'exposition à 10h du mat par ciel couvert (autant vous dire que, normalement, on risquait pas grand chose), Azraël nous a déclenché une crise de lucite estivale pas piquée des hannetons. Alors pour ceux qui connaissent pas la lucite, ça fait des boutons et boursouflures rouges mais surtout, ça progresse jour après jour et ça gratte à mort ! Chez Azraël, ça a commencé sur le dos et chaque matin voyait une nouvelle zone atteinte. Les épaules, puis les bras, le haut du torse et le visage, le bas du torse et les cuisses, les mains et le reste des jambes et pour finir les zones les plus sensibles et charnues de son anatomie. Bref, que du bonheur !

Bon, que je rassure tout le monde, c'est pas dangereux, c'est pas contagieux et une fois que tous les boutons sont sortis, on est tranquille pour le reste de l'année mais c'est hyper soûlant. Aussi bien pour la personne atteinte qui passe son temps à râler et à se gratter que pour son entourage qui passe son temps à l'entendre se plaindre et à gratter les zones qui ne lui sont pas accessibles (je suis devenue une méga pro de la grattouille qu'on se le dise).

Alors quoi faire quand on est interdit d'exposition solaire et qu'il faut s'occuper pour oublier qu'on veut se gratter ? Et bien d'abord, il y a le mini golf. De 3€ (moins de 8 ans) à 3€50 par joueur et par partie selon l'âge (tarif pratiqué au mini golf de Saint Denis d'Oléron), c'est une petite activité sympa plutôt bon marché. En tout cas, avec Azraël, on a passé un excellent moment à faire nos 18 trous. Le secret d'une partie réussie avec les enfants ? Ne pas être trop regardant au niveau du respect de règles et de la maîtrise de la balle. En fait, c'était la première fois que je voyais quelqu'un jouer au golf comme on joue au hockey mais bon, on a bien rigolé et c'était le principal.

L'an dernier, on avait testé le pilotage de petits bateaux électriques sur plan d'eau. Les enfants ayant adoré, on a récidivé. Le plaisir était toujours au rendez-vous et les monstros n'ont pas cessé de demander à monter encore sur un bateau. Alors pour leur faire plaisir mais changer tout de même d'activité, cette année, on a testé la balade en kayak en mer proposé par Sur une île. Si si, le kayak en mer. Bon d'accord, pas en pleine mer et pas en solitaire (je suis pas suicidaire et même si parfois, j'ai des véléités à me laisser tenter, je ne suis pas encore prête à faire la une des faits divers pour infanticide par imprudence, ou préméditation vu qu'il faut réserver pour cette activité donc la planifier).

Alors c'est quoi le kayak à Saint Denis d'Oléron. Et bien c'est une balade sur un kayak 1 ou 2 places encadrée par un guide qui vous explique comment on manie la pagaie, vous accompagne en kayak monoplace histoire de vous filer un coup de main en cas de problème, vous raconte l'histoire des écluses à poissons du coin et vous montre 2-3 bricoles intéressantes. Si vous n'êtes pas nocive, il vous emmènera là où c'est fun (dans les vagues et les rouleaux quoi, histoire de se prendre une bonne gamelle avant d'apprendre à négocier les dites vagues). Pour nous, c'est-à-dire moi, les monstros et la babysitter, c'était plutôt eaux calmes et échouage sur banc de sable (ouaip, on n'est pas doué que voulez-vous). Bon, je ne sais pas trop comment ça se passe ailleurs (car je suppose qu'on peut faire du kayak un peu partout sur l'île) mais avec Sur une île, c'est super top. Au moment de la réservation, j'avais bien prévenu des handicaps des enfants et le guide-moniteur a été génial. Par exemple, il n'a pas hésité à ralentir son allure pour que Gargamel reste en tête des embarcations parce qu'il crisait sinon, il a pris mon propre kayak biplace en remorque pour que je ne me fatigue pas trop (vu qu'Azraël est le roi de la pagaie qui ne touche jamais l'eau), il a échangé sa place avec la babysitter pour qu'elle puisse s'éclater un peu pendant que Gargamel était aux anges puisqu'il allait super vite avec un pro aux commandes. Et même, même, il a échangé sa place une nouvelle fois pour aller avec Azraël et que je puisse tester le kayak monoplace.

Pour cette activité, il vous en coûtera 2h de balade, 25€ par personne ou 20€/pers à partir de 4 et quelques courbatures au niveau des bras, des épaules et du dos (oui, si vous avez des problèmes de dos ou d'épaule, oubliez le kayak immédiatement). Et si vous aviez prévu de vous laver les cheveux en rentrant, priez pour qu'une bonne âme le fasse pour vous parce que vous aurez du mal à lever les bras pour atteindre votre tête. Mais malgré tout ça, si c'était à refaire, je le ferai sans hésiter. Les monstros ont adoré.

Dernière activité de la semaine, la réalisation d'un vieux rêve d'Azraël, la balade en Rosalie. Vous savez, ces voitures à pédales qu'on ne voit quasiment qu'au bord de la mer et que, quand on est au volant de sa voiture, on voue aux gémonies tellement elles nous cassent les pieds. Et bien après cette expérience, je peux vous jurer que plus jamais jamais jamais, je ne râlerai après une Rosalie. Ce truc est un enfer sur roue. C'est hyper lourd et pas maniable pour 2 sous. Ca freine comme une savonnette sous la douche et c'est tape cul comme pas possible. Par contre, si on veut connaître l'horizontalité d'une route, c'est le top du top. Vous saurez immédiatement si la route est bien plate ou non, même pour un micro angle d'inclinaison vu comment on galère pour grimper le moindre dénivelé. Pour une dizaine d'euros à peine, vous bénéficierez donc d'une petite heure d'agréable torture pour le plus grand bonheur de votre progéniture hilarde et parfaitement reposée vu qu'elle n'arrive pas à atteindre les pédales et n'est donc pas prête de vous filer un coup de main (ou plutôt de pédalier). Bref, une activité mémorable à tester au moins une fois dans sa vie mais pas plus (ah ça non alors !).

Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai un voilier qui m'attend.

Posté par reyhaziel à 23:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 juillet 2017

Au pays des dragons

Décidément, cette année, c'est l'année du dragon, en tout cas par chez nous. Après Isodore (petit dragon sympathique quand il ne casse pas des poteries en éternuant mais si vous n'avez pas 6-7 ans et n'êtes pas dans la classe d'Azraël vous pouvez pas comprendre), après Céladon, après les bébés dragons d'Hagrid, c'est une véritable invasion de ces énormes lézards qui s'est produite à Paris.

Bien évidemment, dès que Sir Azraël en a entendu parler, il s'est empressé de se porter volontaire pour y mettre bon ordre et renvoyer illico ces fauteurs de troubles au fin fond de leurs grottes. Et puis c'est qu'une convention de dragons, ça interpelle. Vous imaginez un peu la quantité d'or, de bijoux, de pierres précieuses et de demoiselles en détresse qu'on doit y trouver au mètre carré ! Non vraiment, c'était une occasion à ne pas rater. D'autant que Sir Azraël cherche activement sa promise en ce moment !

Secondé par son fidèle compagnon de toujours, j'ai nommé Sir Gargamel, Sir Azraël s'est donc rendu sur le sinistre territoire de DragonLand, dans les terres perdues du Parc des Expositions. Histoire de mettre toutes les chances de son côté et d'être certain de venir à bout des monstres écailleux, il s'est adjoint les services de la terriiiiible sorcière Super Nanny et de la fée Pupuce (nettement moins impressionnante à ce qu'il paraît, me demande si je dois me vexer ou non moi là !). Eh oui, la fée Pupuce ne fait pas que coudre, elle se procure également au marché noir féerique des tickets magiques assurant un accès express à la convention des dragons (bon ok, elle avoue, elle s'est simplement procuré un ticket famille sur le site en ligne de la convention mais n'empêche, ça permet d'éviter de faire la queue à l'entrée et ça revient moins cher). A noter tout de même qu'une convention de dragons, comme on pourrait s'en douter, c'est pas donné (ben oui, le dragon n'est pas franchement réputé pour ses largesses). Il faut donc quand même compter 49€90 pour un pass famille soit 2 adultes et 2 enfants acheté sur place (ajouter 5€ pour un achat en ligne d'un billet coupe-file), 15€90 pour un billet adulte seul et 13€90 pour un billet enfant, toujours acheté sur place (sinon ajouter 2€ par billet cette fois).

C'est donc fièrement, armés de leur seul courage et de leur audiophone spécial enfants (il y en a aussi des "spécial parents" mais je peux pas vous dire la différence car faisant visiblement infiniment moins que mon âge (je ne pensais pas ma crème anti-âge si efficace) j'ai eu droit à la version enfants moi aussi), que mes 2 chevaliers en short (oui, l'usage de la culotte courte se perd de nos jours ma bonne dame) ont franchi le portail d'entrée du monde fascinant des dragons de tous poils (ou plutôt de toutes écailles et toutes plumes).

dragon1

Alors DragonLand, c'est comment ? Ben c'est bien ! Encore que mon sens critique et mon cynisme d'adulte me fasse presque dire qu'un billet un peu moins cher, ça aurait quand même été mieux. Mais bon, on va pas chipoter, de toutes les sorties "culturelles" qu'on a pu faire avec les monstros, c'est celle qui a le mieux marché. Pourquoi je dis ça ? Parce que la visite dure normalement environ 1h30 et qu'on l'a faite en .... TADAM ! 50 mn chrono montre en main. Et pour les monstros, ben croyez moi, c'est un record de lenteur !

Les raisons de ce succès sans précédent ? 2 choses très simples. D'abord, le décor ! Franchement, c'est très bien fait. On se croirait dans des châteaux médiévaux. On franchit des portails de pierre, on monte aux créneaux, on observe les dragons dans leur habitat naturel. Même la première partie de l'expo, nettement plus style musée est sympa.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_442

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_445

Faux squelette de dragon fabriqué avec les os de différents animaux existants.

Ensuite, les audiophones. Contrairement à ceux qu'on a pu tester jusqu'à présent, ils ont vraiment été pensé pour les enfants avec des explications simples, compréhensibles et surtout COURTES ! Du coup, au lieu de s'ennuyer et de cesser rapidement de l'utiliser, les monstros se sont mis à la recherche des panneaux indiquant l'usage de l'audiophone pour passer de commentaires en commentaires. Et rester 2 mn en place le temps d'écouter ce qu'on leur racontait. Et puis bien sûr, il y a tous ces dragons grandeur nature (ou presque) animés. Rien de tel pour retenir l'attention des enfants.

dragon2

Oui hein ! Ça impressionne quand même la hauteur du bestiaux non ?

dragon3

dragon4

Que serait un dragon sans son oeuf ?

dragon5

Ou sans ses multiples têtes ?

Attention toutefois, si ce sont les sensations fortes que vous recherchez, allez voir ailleurs. Certes, ils sont animés mais ça ne va pas très loin. Ça bouge un peu, ça ouvre la gueule et c'est à peu près tout. Je doute fortement qu'il y ait de quoi traumatiser même un tout petit. Pas d'effet de fumée ou de lumière non plus. Mais c'est divertissant et les enfants aiment bien attendre pour voir ce que va faire exactement le dragon. Et personnellement, mon passé de rôliste m'ayant fourni moult informations sur ces monstres écailleux, j'ai quand même réussi à y apprendre 2-3 trucs que je ne connaissais pas.

dragon7

dragon8

Histoire que nos chevaliers puissent prouver leur valeur, il leur est possible d'immortaliser leur victoire sur l'espèce dragonesque grâce à une photo souvenir entièrement GRATUITE (si si) puisqu'elle est prise par vous même avec votre propre appareil. En gros, on vous fournit l'épée et la bestiole à trucider. Les monstros peuvent même démontrer leur maîtrise du dressage en montant un des dits bestiaux et en le faisant tourner en bourrique rond (oui, il y a un petit train dragon entièrement gratuit aussi sur place).

dragon6

dragon9

La visite se clôture bien évidemment avec l'inévitable traversée de la boutique. Mais là encore, ce fut une assez bonne surprise. On y trouve de tout, depuis les boules à neige dragon jusqu'à l'agenda dragon en passant par les calepins genre grimoire et autres figurines. Sans oublier bien évidemment les valeurs sûres (des Crocmou, Harold et autres personnages de la série "Dragon", des épées et boucliers, des livres et même des ombrelles ornées de dragons chinois). Quant aux prix, là aussi, on a de tout. Il est donc tout à fait possible de faire plaisir à vos monstros sans se ruiner complètement et c'est assez rare pour être souligné.

En résumé, si vos monstros aiment les dragons et que vous habitez en région parisienne, c'est une petite sortie sympa que je vous recommande malgré son prix un peu élevé à mon sens.

Posté par reyhaziel à 22:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 7 juin 2017

Montagnes russes

Non, vraiment, je l'aime pas cette année scolaire 2016-2017 ! Non vraiment, elle a rien pour me plaire !

Ben alors la Puce, qu'est-ce qui t'arrive ?

Oh ben à côté de ce qui peut se passer de par le monde, rien de bien grave. Et puis faut savoir relativiser ma bonne dame. Mais bon, si ma tension et mes émotions pouvaient arrêter de faire des montagnes russes, ça m'arrangerait bien quand même. Non parce que, si on fait le compte, depuis la rentrée j'ai eu droit à :

  • des montées de tension vertigineuses à des sommets que je savais pas que c'était possible sans provoquer une éruption digne du Vésuve (même que du haut de ma tension, l'Everest me paraissait tout petit petit petit). Des montées de tension provoquées par un Agendus Démonicus déchaîné qui m'a bien pourri mon emploi du temps TOUTE l'année quand même. A croire que le don d'ubiquité est à présent une composante indispensable à la vie d'enseignant chercheur et/ou de maman d'enfants handicapés vu qu'à plusieurs reprises j'ai fortement regretté de ne pas en être dotée.
  • un Chéri en pleine crise existentielle qui va me péter une durit incessamment sous peu je le sens bien là (et auquel j'ai bien proposé de devenir père au foyer mais allez savoir pourquoi, ma proposition ne l'a pas enthousiasmé)

pere au foyer

Alors Chéri, père au foyer, ça te tente ?

  • des combats épiques, sanglants et de trèèèèèèèès longues haleines contre le terrrrrriiiiiiiiible dragon Administration.

Alors certes, les problèmes d'emploi du temps finissent toujours par se résoudre, d'une façon ou d'une autre, ce qui ne change rien au fait que ma tension joue au yoyo pendant ce temps-là (aies-je préciser que j'ai toujours été une bille au yoyo en prime). Certes aussi, Chéri est un grand garçon qui finira bien par se reprendre en main, à moins que je ne l'étrangle avant ce qui, à l'heure actuelle, est tout à fait envisageable. Encore que j'hésite entre ça et lui remettre les idées en place à grand coup de pied au c..l (euh, la Puce, tu serais pas un peu remontée là ? Oooh, si peu !). Et puis bon, si je n'ai pas encore gagné la guerre contre Administration, jusqu'à samedi, j'avais au moins gagné une première bataille puisque Gargamel avait l'autorisation de rester un an de plus dans sa classe. Du coup, mes nerfs étaient un peu moins à vif et Hystéricus me lâchait un peu la grappe. Mais ça, c'était avant le coup de grâce arrivé ce week-end, coup de grâce venant clôturer une semaine de lamentables échecs dans la recherche d'une structure d'accueil pour Gargamel en 2018 (vu que, je vous le rappelle, les délais d'attente étant longs, il faut chercher dès maintenant) sous la forme d'un sms de Super Nanny qui venait juste de se rappeler d'un truc dont elle oubliait régulièrement de me parler.

Ben c'est quoi le problème ? Elle sera pas là pour les grandes vacances ? Si seulement c'était que ça ! Non, pire, elle nous quitte à la rentrée ! Non pas qu'elle n'en puisse plus des monstros (ça aurait pu être le cas vu qu'elle les connaît quand même tous les 2 depuis qu'ils ont 4 mois, oui oui, même Gargamel) mais elle aurait l'opportunité d'aller bosser à l'étranger et vous avouerez qu'on ne peut pas lui en vouloir de saisir une telle opportunité. Mais en attendant, moi, va falloir que je trouve une nouvelle nounou et ça, c'est pas gagné (d'ailleurs, si vous avez un tuyau, n'hésitez surtout pas !) vu que le job a quand même des horaires assez tordus. Et bien sûr, je stresse à mort (comme d'hab quoi !).

tumblr_mzwdzmJq3R1snz8koo1_500

Non non non Super Nanny, tu te sauveras pas comme ça !

Le bon côté de la chose, parce qu'il faut toujours positiver m'a dit un jour une spécialiste du soutien psychologique (voyons voyons, mais oukeséti que j'ai mis sa carte moi, j'ai comme l'intuition que je pourrais en avoir bientôt besoin là, ah mais non, j'ai la blogothérapie maintenant !). Le bon côté donc, c'est qu'avec mes petites crises d'insomnie qui reprennent, j'ai super bien avancé mes petits paquets de bloganniversaire moi ! Déjà 2 arrivés chez leurs destinataires (je vous montre ça sous peu promis promis), le 3ème d'envoyé, bref, il ne m'en reste plus qu'un à finir.

Heureusement, histoire de me remonter un peu le moral, le chevalier La Puce vient de remporter une nouvelle victoire sur Administration. Et oui, notre héroïque chevalier a réussi à dérober dans le trésor de notre impitoyable dragon un des artefacts les plus précieux qui soit : une carte ultra secrète qui le conduira droit à la tour interdite où la princesse AVS est séquestrée ET la clé lui permettant de la délivrer. En gros, un joli papier me permettant d'exiger que Marie Poppins (le petit nom de l'AVS actuelle d'Azraël) soit reconduite dans ses fonctions l'an prochain. Youpi, Azraël devrait donc échapper à l'échec scolaire pour les 2 ans à venir et ça, c'est troooooop chouette ! Bon, je dis "devrais" parce que c'est quand même conditionner au fait que l'école ait bien les fonds nécessaires à la reconduction de son contrat (car la MDPH ne fournit que des autorisations, pas des postes ma bonne dame donc le papier, c'est indispensable, mais c'est pas suffisant). Et puis aussi parce que, comme souvent, la notification est quelque peu ambiguë dans le descriptif vu qu'elle nous accorde "la mise en place d'une AVS mutualisée conformément aux modalités définies dans le GEVASCO" (le GEVASCO étant le document officiel résumant la situation de l'enfant, ses difficultés, ses progrès et les demandes de soin et d'aides pour lui assurer une bonne scolarité). Nous avons donc une autorisation pour une AVS mutualisée (c'est-à-dire qui s'occupe de plusieurs enfants mais pas en même temps contrairement à une AVS collective qui s'occupe de plusieurs enfants en même temps) et dans le GEVASCO, on a demandé une AVS ... INDIVIDUELLE à raison de 15h par semaine. Vous voyez pas le problème ? Ben c'est que l'AVSi s'occupe d'un seul enfant. Alors ok, on peut dire que l'AVSm aussi sauf qu'elle en a plusieurs en charge au sein du même établissement et que ses journées ne sont pas extensibles donc certes, quand elle s'occupe d'un enfant, elle n'en prend qu'un en charge à la fois mais elle doit répartir son temps journalier sur chacun d'eux. Et si le temps cumulé accordé par la MDPH pour chaque enfant dont elle a la charge excède son temps journalier, ben ça veut dire qu'il y a des heures qui sautent et pis c'est tout ! Du coup, Azraël risque fort de ne pas avoir droit à ses 15h par semaine mais à un temps moins important (12h seulement à priori mais ça reste à confirmer). Mais bon, je vais pas me plaindre non plus parce que j'en connais plein des parents qui seraient bien content d'avoir ça.

cest la nouvelle nounou

Oh, la nouvelle nounou peut-être !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 mai 2017

Y a comme un truc !

Bon, ok, ce week-end du 8 mai, ce long week-end de 3 jours, on peut pas franchement dire que le printemps était là ! Il faisait froid, il faisait moche et on avait grave envie de s'enfiler sous la couette à se gaver de crème glacée maison (enfin, peut-être pas pour la crème glacée parce que j'avais vraiment trop froid).

Du coup, c'était un week-end idéal pour la couture (youpi, enfin !) d'autant que j'avais zéro trucs de rapporter du bureau à potasser, que mes dernières copies étaient corrigées (ou presque mais comme on m'a toujours pas donné les dernières, j'ai absolument rien à me reprocher) et que mon dernier cours avait eu lieu vendredi. Le rêve quoi ! Sauf que ... ben sauf qu'Azraël a invité des petites copines à la maison mercredi, que ça fait bien 3 semaines que j'ai pas fait le ménage (si, faut au moins ça pour que Chéri se décide à s'emparer lui-même de l'aspirateur vu qu'il ne le passe jamais en temps normal à cause de ses allergies), que les monstros ont réussi progressivement à investir l'intégralité de la maison avec leurs jouets, qu'ils ont rempli des caisses de petites voitures, jouets de bébé, légo, duplo et playmobils (pour ne citer que ça) tout en vrac bien mélangés et que trop, c'est trop ! Pensez donc que dans leurs coffres à jouets se trouvaient encore les peluches offertes à Gargamel quelques mois après sa naissance et l'intégralité des jouets d'éveil des monstros encore en état de fonctionner dont une dizaine d'anneaux de dentition. Eh oui, chez nous, Conservatus Démonicus n'y va pas avec le dos de la cuillère. Quand il sévit, il sévit grave ! Et puis en prime, j'avais aussi une recette de brioche pur beurre à tester impérativement. Mais si mais si, les tests de brioches sont toujours impératifs, surtout pur beurre !

IMG_1035

IMG_1036

Allez, juste pour vous donner une petite idée du bazar qui était devenu la norme dans notre salon/salle à manger avec 2 photos en tout début de rangement.

Alors au lieu de coudre, j'ai trié, jeté, mis de coté, rangé, frotté, nettoyé ... et brioché bien sûr. Accessoirement, je suis quand même offert une sortie ... chez Darty ... pour m'acheter un aspirateur parce que j'en pouvais plus du mien qui aspire rien.

Trois jours, il m'aura fallu trois jours pour venir à bout du biniou ! Parce que même dans les chambres des monstros, ces crapules avaient mélangé tous leurs jouets. Ça avait l'air rangé alors qu'en fait, c'était le souk total ! Alors là, j'en vois certain qui s'agitent, qui se demandent comment j'ai pu laisser faire ça, que les enfants, ça doit ranger quand ça a fini de jouer. Certes, certes, je suis d'accord. D'ailleurs, les monstros rangent (surtout Azraël vu que c'est surtout lui qui dérange). Seulement ces petits démons (je parle des monstros là) ont toujours eu une technique bien à eux pour ranger : je trouve une boite et je mets tout en vrac dedans parce que mais maman, je sais pas où ça va ça !

Alors cette fois, j'ai pris mes précautions et une tonne de photos des différentes boites et de leur contenu et préparer des fiches de rangement pour chaque chambre. Et puis j'ai aussi dûment chapitré les monstros et posé la règle qui tue (enfin j'espère) ! Tout ce qui ne sera pas rangé à sa place le soir finira dans ... un SAC poubelle ! Si si, j'insiste sur le SAC car la nuance existe. Ben oui, je suis pas folle non plus. Pas question de mettre n'importe quoi à la poubelle, surtout des jouets en bon état et/ou qui coûtent horriblement cher. La bonne frayeur devant normalement suffire, Super Maman récupérera certainement in entremis (et moyennant récompense bien évidemment, du genre une semaine d'enfants sages et ordonnés) le sac des mains de l'éboueur démoniaque qui cherchait à s'en emparer. Mais je sais pas pourquoi, je sens que, dans les jours qui viennent, Conservatus risque de prendre une grande claque d'ici à ce que la leçon soit parfaitement intégrée. Non parce que mercredi soir, il est hors de question que je sois la seule à ranger !

IMG_1051

IMG_1052

Et voilà après rangement.

Ah ben, on a de la place finalement dis donc !

Mais oui Chéri, on a de la place.

Mais dans toute cette histoire de rangement/ménage du week-end, il y a quand même un truc qui me chiffonne fortement. Eh oui, c'est hautement contrarié que j'ai constaté l'évidence : il était impératif de passer Madonna à l'aspirateur tellement la poussière s'était accumulé dessus. Moi je vous le dis, il est grand temps que je me remette à coudre des jolis vêtements pour moi !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 4 avril 2017

Quand Couturus rencontre Pâtissus

Ce n'est certainement pas une évidence mais sachez que le Pâtissus Démonicus ne s'intéresse pas uniquement à la pâtisserie (bien que ce soit quand même ce qu'il préfère). De temps à autre, il aime bien cuisiner des petits plats salés aussi, des petites choses à base de bons légumes tout frais, de pâtes ou de fromages. Mais comme pour la pâtisserie, le Pâtissus est exigeant et refuse de cuisiner avec n'importe quoi.

Rhaaaaa, non franchement, elle exagère la Puce.

Ben mon petit Pâtissus, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Non mais Couturus, regardes-moi un peu ces légumes de super marché ! Tu crois pas qu'elle pourrait faire un effort et se faire un potager ! Ca sert à quoi d'avoir un jardin sinon ?

La Puce ? Un potager ? Alors qu'elle fait crever à peu près toutes les plantes qui passent à sa portée ?

Oui ben n'empêche ! C'est pas possible de bosser avec du mauvais matos !

Ben quoi, ils sont pas si moches que ça ces légumes. C'est tellement important ?

Tu rigoles ou quoi ? Entre un tissu à 3 euros le mètre de chez Toto et un coupon en Liberty, tu préfères quoi toi ?

Ok ok, j'ai compris. Allez, t'inquiètes pas. Tu veux des légumes tout frais du jardin ? Aucun problème. Fais confiance au Couturus, il s'occupe de tout !

(Oui, de temps en temps Couturus parle de lui à la 3ème personne. C'est son égo qui lui monte à la tête)

Et effectivement, Couturus s'est occupé de tout, à l'insu de mon plein gré. Après une vague concertation avec le Bricolus Démonicus, nous étions soudain doté d'un potager de salon inspiré de celui-ci. Je salue au passage la perfomance car la réalisation du dit potager m'a tout de même permis de vider intégralement un plein sac de mini chutes de tissus.

Tu vois bien que j'avais raison de vouloir les garder tous ces petits bouts

(commentaire intempestif du Conservatus Démonicus qui ferait bien mieux de se taire quand je vois les 2 autres sacs qu'il me reste encore)

IMG_0812

IMG_0790

Le superbe potager étant prêt, Couturus s'est ensuite attelé aux plantations afin de fournir au plus vite une première récolte à Pâtissus. Après quelques recherches rapides sur le wouebeu, il a sélectionné les fournisseurs de semences créatives les plus prometteuses : des radis, des poireaux, des fraises et des citrouilles par ici, des champignons, des carottes et des aubergines par là.

IMG_0792IMG_0798

IMG_0797IMG_0803

IMG_0801IMG_0793IMG_0810

IMG_0807

Très fier de sa première récolte, c'est un Couturus gonflé d'importance qui a apporté sa production entièrement bio à un Pâtissus sur des charbons ardents.

Non mais c'est quoi cette arnaque ?

Ben des magnifiques légumes entièrement bien bio ! Et attends, je te prépare des oeufs au plat en plus !

Mais qu'est-ce que tu veux que j'en fasse ? Il se mange pas tes légumes. Non mais t'es bête ou quoi ?

Ben oui, apparemment, il est un peu à côté de la plaque le Couturus. Et c'est tout penaud, dépité et dégonflé qu'il est reparti avec son potager miniature.

Maman, c'est quoi ça ?

Ah coucou Azraël. Ça, c'est un potager avec plein de légumes.

Oooooh, c'est trop cool ! C'est pour moi ?

(Vazy vazy donne-lui me susurre Couturus à l'oreille)

Mais bien sûr mon chéri. Tiens, va jouer !

Youpi ! T'es la meilleure maman du monde !

Et voilà comment un Couturus à côté de ses pompes, ou plus certainement fortement influencé par toutes les dînettes en feutrine et crochet qui fleurissent actuellement sur la blosphère, m'a soudain transformé en Wonder Maman. Du coup, tout regonflé d'importance, il s'est lancé dans une seconde récolte, pour offrir celle-là pour le plus grand dépit d'Azraël qui l'aurait bien gardé pour lui. Cerise sur le gâteau, Gargamel s'est également fort intéressé au potager dont il récolte les légumes avec son frère avant de s'attabler pour les déguster de concert.

IMG_0867

Le grand chef Gargamel en plein migotage de petit plat au micro-onde

IMG_0868

Et c'est parti pour la dégustation

Bon allez, c'est pas tout ça mais faut absolument que je trouve le temps d'expédier la nouvelle récolte à sa future propriétaire moi, sinon ils vont être tout moisis quand ils arriveront mes légumes !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,