lundi 17 mars 2014

L'orthophonie pour les petits ou le parcours du combattant

Et voilà. Après quelques mois d'école, le verdict de la maîtresse est tombée : Mister Azraël a un pitit pobème (comme il dit lui-même) de langage.

Bon, ça faisait quand même un moment qu'on s'en doutait mais après la découverte tardive du TED de l'ainé (à ce propos, n'écoutez pas le corps médical qui vous dit que tout va bien quand à 3 ans votre enfant ne prononce pas un mot et faites vous plutôt confiance), on s'est quand même demandé avec Chéri si on ne frisait pas la paranoïa.

Ben non, on s'était pas trompé (comme quoi, faut vraiment toujours se faire confiance quand on est parent, si si, j'insiste). Et là, fort de notre expérience précédente, on s'est dit "chouette, ce sera plus facile ce coup-ci, on a déjà une super orthophoniste, il n'y a plus qu'à prendre un rendez-vous". Aussi tôt dit, aussi tôt fait.

Allo, c'est la puce (bon ok, j'ai pas dit vraiment ça comme ça). Azraël semble avoir un problème de langage,

on peut passer vous voir après la séance de son frère ?

Pas de problème, mais il me faut une ordonance de votre médecin.

Ok, je récupère ça et je vous confirme le rendez-vous.

 

Allo, c'est la maman d'Azraël, j'aurais besoin d'une ordonnance pour l'emmener

chez l'orthophoniste, je peux passer vous voir ?

Ben pourquoi ? Il n'a que 3 ans, ca veut rien dire à cet âge, l'orthophoniste ne pourra rien faire.

On ne fait pas de prise en charge avant 5 ans. On peut pas poser un diagnostic avant.

Euh, peut-être mais moi je serai plus rassurée si une pro spécialisée dans les enfants en grande difficulté

(là, vous pouvez traduire par tous les enfants atteints de TED, autisme plus ou moins profond et handicap lourd) pouvait le voir.

Bon, je pourrais continuer le dialogue encore longtemps comme ça et c'est là que j'ai envie de hurler. Parce que je l'ai eu ma fichue ordonnance mais qu'est-ce qu'il a fallu que j'argumente. Et des parents novices, comme c'était notre cas pour l'ainé, auraient laissé tomber. Et c'est comme ça qu'on arrive à 5 ans passé avec une prise en charge qui commence seulement et que le trouble du langage s'est déjà bien installé.

Et alors là, j'aime autant vous dire qu'elle était bien remonté la puce. Mais ce n'est malheureusement pas le pire car si les médecins font de la résistance à l'orthophonie précose, on peut encore les excuser. Après tout, ce n'est pas leur domaine (à ce propos, les pédiatres sont nettement mieux informés) donc ils ne sont pas nécessairement au courant des dernières avancées. Mais là où ça m'affole, c'est quand on se fait jeter par les orthophonistes eux-mêmes. Ca nous est arrivé pour l'ainé avant de tomber sur la perle qui nous l'a fait parlé quand rien n'y arrivait et c'est arrivé à d'autres parents de notre connaissance.

Mouais, il n'y a pas à dire, parfois être parents, c'est bel et bien l'enfer.

Posté par reyhaziel à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,