Il était une fois, au royaume de Villebon sur Yvette, un jeune prince pas tout à fait comme les autres dénommé Gargamel.

Alors oui, bon, je sais, vous allez me dire qu'on vous l'a déjà raconté cette histoire. Mais en fait non, c'est la suite. Car dans les contes de fée aussi, on a des tomes 2 figurez-vous (pour le tome 1, c'est par ici et par là). Ce petit Prince apprenait donc le dur métier de Prince à l'accadémie royale des princes et princesses extraordinaires ULIS école, ceci malgré les pièges et maléfices tendus par le dragon Administration et la sorcière MDPH. Heureusement pour lui, notre petit Prince était farouchement défendu par le chevalier La Puce et ses fidèles compagnes l'enchanteresse Enseignante Référente et la fée Super Ortho. Grâce à leurs pouvoirs conjugués, Administration et MDPH avaient été vaincus et renvoyés dans le Grand Néant Scolaire.

Seulement voilà, tout comme Ganon le fléau (désolé, Chéri m'obligeant tous les soirs à jouer à Zelda, il semblerait que cela finisse par laisser des traces), notre sorcière et notre dragon semblent ressusciter régulièrement, contraignant un héros à brandir inlassablement les armes. Si encore ils avaient le bon goût de ressusciter tous les 100 ans comme Ganon. Mais non, Administration et MDPH sont nettement plus coriaces et s'arrachent au Grand Néant Scolaire tous les ans, voir plusieurs fois par an vu que le chevalier La Puce doit également sauver le petit Prince Azraël (ah ça, c'est pas une sinécure le métier de chevalier moi je vous le dis). Sauf que cette fois, histoire de pourrir un peu plus la vie de notre chevalier, ils n'étaient pas revenus seuls. Avec eux, s'était extirpé du Grand Néant Scolaire l'hydre à 13 têtes IME, une créature redoutable capable s'emprisonner dans son propre château tout prince et toute princesse extraordinaire grâce à son souffle empoisonné aussi nommé le "On ne peut pas accueillir votre enfant".

Mais le chevalier La Puce était un chevalier sans peur (mais peut-être pas sans reproche) et d'une détermination à toute épreuve. Armé de sa plume la plus affûtée et d'une bonne photocopieuse, il prépara 13 potions magiques "T'aurais pas une place pour mon fiston" dans l'espoir de dompter au moins une des têtes et offrir ainsi au petit Prince Gargamel une chance de pénétrer dans l'antre de l'hydre. Pourquoi donc me direz-vous ? Mais parce qu'au fond de la grotte de l'hydre se trouve le Saint Graäl, l'accès au sein des seins, au temple de l'éducation des princes et princesses extraordinaires, le SIFPro ! Mais pour atteindre le Graäl, il faut impérativement dompter une tête.

Hélas, horreur, la potion resta sans effet sur certaines têtes (sans doute déjà mortes allez savoir) et pour les autres, le souffle empoisonné de l'hydre fut le plus puissant. Une seule tête sembla réagir à la potion. Le coeur gonflé d'espoir notre chevalier commenca donc dès juillet le domptage en règle de notre hydre.

Bonjour, je suis le chevalier La Puce et voici le prince Gargamel

Bonjour, je suis l'hydre IME. Parlez moi un peu du prince Gargamel

(s'en suit la lecture du pedigree du petit Prince et des tas de sourires bienveillants de l'hydre)

Mais c'est très bien tout ça. On va vous rappeler à la rentrée pour fixer 2 jours de visite de mon antre. Si tout se passe bien, je laisserai peut-être le prince Gargamel s'installer car j'ai justement une place de libre. Mais bon, ce petit prince n'est pas le seul candidat alors je ne peux rien garantir

(il n'empêche que le coeur du chevalier débordait d'espoir car une place de libre, c'était déjà exceptionnel pour une hydre).

Entendu, j'attends de vos nouvelles pour la rentrée.

Mais la rentrée arriva sans nouvelle de notre hydre. La potion ne faisait-elle plus d'effet ? Refusant de s'avouer vaincu, en octobre, le chevalier La Puce dégaina sa fidèle épée Smartphone et partit à l'assaut de l'hydre IME.

Oui allo, c'est le chevalier La Puce. On en est où de la visite de votre antre ?

Euh qui ça ? Me rappelle pas de vous. Mais passez me voir pour me rafraîchir la mémoire.

Et le chevalier La Puce passa et l'hydre promit une fois de plus d'organiser une visite de son antre. Novembre arriva et telle soeur Anne, notre chevalier ne vit rien arriver. Sortant de nouveau Smartphone, La Puce tenta une nouvelle attaque frontale facilement déviée par la botte secrète de l'hydre, la technique ancestrale du "Non non, on vous oublie pas mais ça prend un peu de temps". Qu'à cela ne tienne, l'accadémie royale ULIS Ecole organisait son grand congrés annuel en décembre (l'équipe éducative en langage profane). Notre chevalier y trouverait certainement des techniques éprouvées afin de vaincre notre hydre récalcitrante.

Alors vous en êtes où dans vos démarches pour trouver une place à Gargamel en IME ?

(c'est l'enchanteresse Enseignante Référente qui vient aux nouvelles)

Ben j'ai envoyé les 13 dossiers aux 13 IME de l'essonne.

Et ça donne quoi ?

J'en ai 4 qui n'ont pas répondu, 8 qui ont dit qu'on habitait pas du bon côté de la N20 et que donc, ils ne le prendraient pas.

Si vous avez des écrits, surtout gardez les bien. Ca permettra de contrer les sortilèges "mais faut contacter les IME ma bonne dame" de la sorcière MDPH.

Et un qui nous a reçu et proposé de fixer 2 jours d'observation.

Ah mais c'est bon signe ça.

(ton enthousiaste après la consternation provoquée par les 8 refus)

C'est aussi ce que je pensais seulement depuis juillet, j'attends toujours qu'on fixe la date de ces 2 jours.

Mais vous les avez relancé ?

(bien sûr que non, je suis débile c'est bien connu et c'est l'enchanteur Hôpital de jour qui parle)

Oh oui, et plusieurs fois. Mais la réponse est toujours la même. On m'oublie pas, ça va venir, faut patienter. Si je relance encore, ça va passer pour du harcèlement et ce sera sûrement plus contre productif qu'autre chose

(c'est que c'est susceptible une hydre, faut faire gaffe)

Ah ben on va les appeler aussi alors.

(rhoooo, l'enchanteur Hôpital de jour qui se bouge, c'est à noter dans les archives royales ça)

Comme on pouvait s'y attendre, la redoutable technique ancestrale du "non non on vous oublie pas " a encore frappé. Résultat, après 6 mois de combats administratifs d'une violence interdisant ce conte aux moins de 18 ans, notre pauvre chevalier en est toujours au même point. Administration aurait il gagné ? Peut-être pas car l'académie ULIS école posséderait des succursales, les académies ULIS Collège dans lesquelles les progrès de notre petit prince pourrait lui permettre d'entrer.

Mais pour cela, le chevalier La Puce doit gagner un ultime combat contre la sorcière MDPH et lui extorquer un filtre magique de "notification d'inscription en ULIS Collège".

En bref, Gargamel n'a toujours aucune place nulle part pour la rentrée, j'ai dû monter un nouveau dossier MDPH pour demander une place en ULIS Collège en arguant que, autonome ou pas, les IME n'en veulent pas uniquement pour des critères d'éloignement. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour obtenir ma notification et qu'elle soit suivie par l'obtention d'une place dans l'ULIS Collège près de la maison.

Sur ce, notre chevalier retourne aiguiser ses plumes en vue du prochain affrontement, celui qui l'opposera à nos affreux dragon et sorcière pour la défense du prince Azraël.